Aïcha, Aïchase

Informations générales

Aïcha, b. 614, d. Juillet 678, a été la troisième épouse et favorite de Mahomet et de la fille du calife Abu Bakr. Après la mort du Prophète en 632, elle s'oppose le quatrième calife, Ali. Lorsque son armée fut vaincue par lui dans la "bataille du Chameau" (656), elle se retira à Médine.

CROIRE
Religieux
Informations
Source
site web
Notre Liste de 2300 sujets religieux
E-mail

Aïcha

Informations générales

Aïcha (vers 614-78), l'épouse préférée du prophète Mahomet après la mort de sa première femme, Khadija. Afin de renforcer les liens avec Abou Bakr, son conseiller en chef, Mohammed a épousé Aïcha, la fille d'Abu Bakr, quand elle avait environ neuf ans. (Il était environ 53 ans à l'époque.) Même après le mariage ultérieur du Prophète, elle restée fidèle à lui, elle est connue parmi les musulmans en tant que Mère des Croyants. Après la mort de Mahomet en 632, Aïcha, une veuve sans enfant de 18 ans, a aidé son père devenu premier calife, ou une règle, des musulmans. Elle est restée politiquement inactif pendant son califat (632-34), mais elle a ensuite opposé à la succession de Ali comme quatrième calife (656-61) et incité une révolte infructueuse contre lui.


Aïcha

Informations avancées

"Aisha" est une faute d'orthographe commune d'Ayesha

ʿāʾ 'isha , "she who lives", also transcribed as A'ishah , Ayesha , ' A'isha , or ' Aisha ) was a wife of Muhammad. Aïcha bint Abou Bakr (en arabe: ʾ â 'Isha », elle qui vit", a également transcrit comme Aïcha, Aïcha, Aïcha, ou' Aisha) était une femme de Mahomet. umm-al-mu'minīn ), per the description of Muhammad's wives as "Mothers of Believers" in the Qur'an (33.6), and later, as the "Mother of the Faithful", as in Qutb's Ma'alim fi al-Tariq (pps6). Dans les écrits islamiques, elle est donc souvent évoquée par le titre de "Mère des Croyants" (en arabe: Umm-al-mu'minin), par la description des épouses de Mahomet comme "Mères des Croyants" dans le Coran (33,6), et plus tard, comme la "Mère des Croyants", comme dans Qutb Ma'alim fi al-Tariq (pps6). Elle est citée comme source de nombreux hadiths (traditions sur la vie de Mahomet), avec la vie personnelle de Mahomet étant le sujet de la plupart des récits.

Aisha est un personnage controversé en raison des différences de ses représentations dans les versions de l'histoire islamique chiite et son rôle dans le premier film Fitna (première guerre civile islamique) à la tête d'une armée contre Ali Ibn Talib Abou dans la bataille de Bassorah.

Début de la vie

Aïcha était la fille de Um Ruman et Abou Bakr de La Mecque. Abou Bakr appartenait à la Banu Taym sous-clan de la tribu de Quraysh, la tribu à laquelle appartenait Mohammed a aussi. Aisha est dit avoir suivi son père en acceptant l'islam quand elle était encore jeune. Elle a également rejoint dans sa (première) la migration vers l'Abyssinie (Ethiopie) en 615 après JC, un certain nombre de musulmans de la Mecque, puis émigré, cherchant refuge contre la persécution par les Mecquois qui ont encore suivi leur religions pré-islamiques.

Selon l'historien Mohammed début islamiques Jarir Ibn al-Tabari, le père d'Aïcha a tenté de lui épargner les dangers et l'inconfort du voyage par solenniser son mariage avec son fiancé, Jubayr Ibn Mut'im, fils d'Adi Mut'im ibn '. Toutefois, Mut'am refusé d'honorer les fiançailles de longue date, comme il ne voulait pas de sa famille d'être connecté à l'parias musulman. L'émigration vers l'Ethiopie s'est avéré temporaire et la famille d'Abu Bakr retourna à La Mecque dans quelques années. Aisha a ensuite été fiancée à Mahomet.

Mariage à Muhammad

Aisha a été initialement fiancée à Jubayr Ibn Mut'im, un musulman, dont le père, bien que païen, était amical pour les musulmans. Lorsque Khawla bint Hakim a suggéré que Muhammad Aisha se marient après la mort de la première épouse de Mahomet (Khadijah bint Khouwaylid), l'accord précédent concernant le mariage d'Aïcha avec Ibn Mut'im a été mis de côté par consentement mutuel. [2] suggère que Muhammad Watt espéré renforcer ses liens avec Abou Bakr;. [2], le renforcement des liens souvent servi de base pour le mariage dans la culture arabe [3]

Aisha avait six ou sept ans quand la fiancée de Mahomet. Elle est restée dans la maison de ses parents jusqu'à l'âge de neuf ans, lorsque le mariage a été consommé. [2] [4] [5] [6] Le mariage a été reportée après l'Hégire, ou de la migration à Médine, en 622. Aisha et sa sœur aînée Asma bint Abi Bakr seulement déplacé à Médine après Muhammad avait déjà fui là-bas. Abou Bakr Mohammed a donné l'argent pour construire une maison pour lui. Après cela, le mariage a été célébré très simplement. Après le mariage, Aisha a continué à jouer avec ses jouets, et Muhammad est entré dans l'esprit de ces jeux. [7]

Statut de «femme préférée"

Même si le mariage peut avoir été politiquement motivé, pour marquer les liens entre Muhammad et son compagnon Abou Bakr, la plupart des comptes tôt dire que Muhammad et Aïcha est devenu très sincèrement s'aimaient. Aisha est généralement décrite comme l'épouse préférée de Mahomet, et il était en sa compagnie que Muhammad aurait reçu le plus de révélations. [1]

Accusation d'adultère

Aisha était en voyage avec son mari et Muhammad certains de ses disciples. Aïcha a affirmé qu'elle avait quitté le camp le matin, pour chercher son collier perdu, mais quand elle est revenue, elle a constaté que l'entreprise avait rompu le camp et laissé sans elle. Elle attendit une demi-journée, jusqu'à ce que elle a été sauvée par un homme appelé Safwan ibn Al-Muattal et pris pour rejoindre la caravane. Cela a conduit à la spéculation qu'elle avait commis un adultère avec Safwan. Muhammad fils adoptif Zayd ibn Hârithah défendu la réputation d'Aïcha. Peu après, Muhammad a annoncé qu'il avait reçu une révélation confirme l'innocence d'Aïcha et d'ordonner que des accusations d'adultère, sera soutenu par quatre témoins oculaires. [8] Ces versets également réprimandé accusateurs Aïcha, [9] dont Muhammad condamné à recevoir quarante coups de fouet, parmi eux son poète Hassan ibn Thabit. [10] [11]

Histoire du miel

Ibn Kathir écrit dans sa biographie de Muhammad que Muhammad épouse Umm Salama Hind bint Abi Umayya a été donné une peau remplie de miel, qu'elle partageait avec son mari [12] Il est resté trop long avec Umm Salama Hind Umayya bint Abi;. Au moins dans les avis de Aïcha et sa co-épouse Hafsa bint Umar. Aïcha et Hafsa conspiré. Chacun d'eux a été de dire que le miel Muhammad lui avait donné la mauvaise haleine. Quand il entendit cela de deux épouses, il croyait que c'était vrai et jura qu'il ne pas consommer plus de miel. Peu après, il a indiqué qu'il avait reçu une révélation, dans lequel il était dit qu'il ne pouvait rien manger permise par Dieu [13] Dans les versets suivants, les épouses de Mahomet sont réprimandés pour leur indiscipline:. "Vos cœurs sont inclinés (pour s'opposer à lui) ".

La nouvelle se répandit dans la petite communauté musulmane que les épouses de Mahomet lui furent tyranniser, parlant fortement à lui et à conspirer contre lui. Omar, le père de Hafsa, grondé sa fille et a également parlé à Muhammad de la question. Muhammad, attristés et bouleversés, séparé de ses épouses pendant un mois. À la fin de ce temps, ses épouses ont été humiliés et l'harmonie a été rétablie.

Lorsque les commentateurs musulmans sur le Coran expliciter at-Tahrim, sourate 66, il est habituellement cette histoire qui est racontée pour expliquer le "occasion de la révélation».

Il ya une explication semblable, mais alternative de ce chapitre, impliquant également Aïcha. Dans cette histoire, Aïcha et ses co-épouses étaient mécontents parce que Muhammad était épris de Maria al-Qibtiyya, la femme chrétienne copte qui portait un fils Muhammad brève durée. (Certains comptes dire qu'elle était un esclave, quelque qu'elle convertit à l'islam, a été libéré, et a été pris comme une femme.) [14]

Mort de Muhammad

Ibn Ishaq, dans sa Sirah Rasul Allah, déclare que pendant la dernière maladie de Mahomet, il a cherché des appartements d'Aïcha et mourut avec sa tête sur ses genoux. Les sunnites prennent cela comme une preuve d'affection pour Muhammad Aisha. Les chiites nient cela, et dire que Muhammad est mort avec sa tête sur les genoux d'Ali. [15] Aïcha ne s'est jamais remariée après la mort de Mahomet. Un passage dans le Coran interdit tout musulman d'épouser une veuve de Mahomet:

Ce n'est pas non pour vous afin que vous importuner l'Apôtre de Dieu, ou que vous marier avec ses épouses après lui, à tout moment. Vraiment une telle chose est aux yeux de Dieu une énormité.

Coran 33:53

Après Muhammad

Père d'Aïcha devient le premier calife

Après la mort de Mahomet en 632 après JC, le père d'Aïcha, Abou Bakr, est devenu le premier calife, ou chef des musulmans. Cette question de la succession de Mahomet est extrêmement controversée à l'chiites. Chiites croient que Ali avait été choisi pour diriger par Muhammad; sunnites affirment que la communauté a choisi Abou Bakr, et ce, conformément aux souhaits de Mahomet.

Bataille de Bassora

Le règne d'Abu Bakr était court, et en 634 après JC, il a été remplacé par Omar, comme calife. Umar a régné pendant dix ans, puis a été suivie par Uthman Ibn Affan en 644 après JC. Ces deux hommes avaient été parmi les premiers disciples de Mahomet, étaient liés à lui par Clanship et le mariage, et avait pris des pièces de premier plan dans diverses campagnes militaires. Aisha, en attendant, a vécu à Médine et a fait plusieurs pèlerinages à la Mecque.

En 656 Othman a été tué par des soldats rebelles musulmans. Les rebelles ont ensuite demandé à Ali d'être le nouveau calife. De nombreux rapports absoudre Ali de complicité dans l'assassiner. Il est rapporté pour avoir refusé le califat. Il a accepté de statuer qu'après ses partisans ont persisté.

Aïcha leva une armée dans laquelle se trouvait l'armée d'Ali en dehors de la ville de Bassorah. Professeur Leila Ahmed affirme que c'est pendant cet engagement que les musulmans musulmans massacrés pour la première fois. [1] La bataille s'ensuivit et les forces d'Aïcha ont été défaits. Aisha a été de diriger ses forces à partir d'un palanquin sur le dos d'un chameau; cette bataille 656 est donc appelé la Bataille du Chameau.

Ali capturé Aisha mais a refusé de lui faire du mal. Il lui a envoyé à Médine, sous escorte militaire. Elle a vécu une vie à la retraite jusqu'à sa mort en environ 678 sous le règne de Muawiyah I.

Vues sunnites et chiites d'Aisha

Historiens sunnites voir Aisha comme une femme savante, qui inlassablement raconté des histoires de la vie de Mahomet et a expliqué l'histoire et des traditions musulmanes. Elle est considérée comme l'un des plus grands spécialistes de l'âge au début de l'Islam avec certains historiens d'accréditation jusqu'à un quart de la charia islamique (loi islamique), basé sur la collection de hadiths, d'avoir découlait de ses récits. Aïcha est devenu le plus éminent des épouses de Mahomet et est vénérée comme un modèle par des millions de femmes. [1]

Historiens chiites croient que Ali aurait dû être le premier calife, et que les trois autres califes étaient des usurpateurs. Aisha a non seulement soutenu Umar, Uthman, et son père Abou Bakr, elle a également levé une armée et se sont battus contre Ali, son beau-fils-frère. Shia croire qu'elle eut le tort de se rebeller contre Ali [16].


Remarques

  1. Goodwin, Prix d'Honneur janvier: Les femmes musulmanes de lever le voile du silence sur le monde islamique. Royaume-Uni: Little, Brown Book Group, 1994
  2. Watt, «Aïcha», Encyclopédie de l'Islam en ligne
  3. Amira Sonbol, Rise of Islam: 6e à 9e siècle, Encyclopédie des femmes et des Cultures Islamiques
  4. Barlas (2002), p.125-126
  5. Sahih Bukhari 5:58:234, 5:58:236, 7:62:64, 7:62:65, 7:62:88, Sahih Muslim 8:3309, 8:3310, 8:3311, Sunnan Abu Dawud 41 : 4915, 41:4917
  6. Tabari, tome 9, page 131; Tabari, tome 7, page 7
  7. Watt, Muhammad, Oxford University Press 1961, page 102.
  8. Sourate 24:4
  9. Sourate 24:11
  10. Watt, M "Aïcha bint Abi Bakr». Encyclopédie de l'Islam en ligne. Ed. PJ Bearman, Th.. Bianquis, CE Bosworth, E. van Donzel et WP Heinrichs. Brill Academic Publishers.
  11. Glubb (2002), p. 264F.
  12. Muhammad épouses dans les livres d'al-Sira
  13. Coran 66:1
  14. Rodinson 1961, p. 279-283
  15. Mort et enterrement
  16. Sources chiites:
    a) Al Shafi, vol. N ° 2, page n ° 108
    b)-ul-Haqq Yaqeen, n ° 139 page
    c)-ul-Hayat Quloob, vol. N ° 2, page n ° 901

Références


Aïcha - 9 ans mariée

Informations avancées

La documentation de ses premières musulmanes vie.

Sahih Al-Bukhari, Hadith, Volume 5, Livre 58, numéro 234

Aisha: Le Prophète m'a engagé lorsque j'étais une petite fille de six (ans). Nous sommes allés à Médine et sont restés à la maison de Bani-al-Harith bin Khazraj. Puis j'ai été malade et mes cheveux tombaient. Plus tard, mes cheveux a augmenté (de nouveau) et ma mère, Um Ruman, est venu à moi pendant que je jouais dans un swing avec certains de mes amies. Elle m'a appelé, et je suis allé vers elle, ne sachant pas ce qu'elle voulait faire pour moi. Elle m'a attrapé par la main et m'a fait me tiens à la porte de la maison. J'étais à bout de souffle alors, et quand ma respiration devint Allright, elle a pris un peu d'eau et frotté mon visage et la tête avec elle. Puis elle m'a emmené dans la maison. Là, dans la maison, j'ai vu certaines femmes Ansari qui a dit: "Meilleurs voeux et Bénédiction d'Allah et une bonne chance." Puis elle m'a confié à eux et ils m'ont préparé (pour le mariage). De façon inattendue Apôtre d'Allah est venu à moi dans la matinée, et ma mère m'a remis à lui, et à cette époque j'étais une petite fille de neuf ans.

Sahih Al-Bukhari, Hadith, Volume 8, livre 73, numéro 151

Rapporté 'Aisha: J'avais l'habitude de jouer avec les poupées en présence du Prophète, et mes amies aussi utilisée pour jouer avec moi. Lorsque l'Apôtre d'Allah utilisé pour entrer (mon lieu d'habitation), ils l'habitude de se cacher, mais le Prophète les appeler à rejoindre et jouer avec moi. (Le jeu avec les poupées et les images similaires est interdit, mais il a été autorisé pour 'Aisha à cette époque, comme elle était une petite fille, pas encore atteint l'âge de la puberté.) (Fateh al-Bari-page 143, vol. 13)

Sahih Muslim, Livre 8, numéro 3309

Chapitre 10: Il est permis car le Père de donner la main de sa fille en mariage, même quand elle n'est pas entièrement développé UP.

Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) a rapporté: Le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) m'a épousée quand j'avais six ans, et j'ai été admis dans sa maison à l'âge de neuf ans. Elle a en outre déclaré: Nous sommes allés à Médine et j'ai eu une attaque de fièvre pendant un mois, et mes cheveux était descendu pour les lobes des oreilles. Umm Ruman (ma mère) est venu à moi et j'étais à ce moment-là sur une balançoire avec mes camarades. Elle m'a appelé bruyamment et je suis allé vers elle et je ne savais pas ce qu'elle avait voulu de moi. Elle a pris ma main et m'a emmené à la porte, et je disais: Ha, ha, (comme si j'étais haletant), jusqu'à ce que l'agitation de mon cœur était plus. Elle m'a emmenée dans une maison où s'étaient rassemblés les femmes des Ansars. Ils m'ont tous bénis et m'a souhaité bonne chance et lui dit: Puissiez-vous avoir part dans le bien. Elle (ma mère) m'a confié à eux. Ils ont lavé ma tête et m'a embelli et rien ne me fait peur. Le Messager d'Allah (la paix soit sur lui) arriva dans la matinée, et je lui a été confiée.

Sahih Muslim, Livre 8, numéro 3310

Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) a rapporté: L'Apôtre d'Allah (que la paix soit sur lui) m'a épousée quand j'avais six ans, et j'ai été admis à sa maison quand j'avais neuf ans.

Sahih Muslim, Livre 8, numéro 3311

Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) a rapporté que l'Apôtre d'Allah (que la paix soit sur lui) l'a épousée quand elle avait sept ans, et il a été emmené de sa maison comme une épouse quand elle avait neuf ans, et ses poupées ont été avec elle, et quand il (le Prophète) est morte, elle avait dix-huit ans.

Sunan Dawud - Livre 41, numéro 4915

Aisha, Ummul Mu'minin: L'Apôtre d'Allah (la paix soit) m'a épousée quand j'avais sept ou six. Quand nous sommes arrivés à Médine, certaines femmes sont venues. selon la version de Bishr de: Umm Ruman venu à moi quand je me balançais. Ils m'ont pris, m'ont fait préparé et m'a décoré. J'ai ensuite été porté à l'Apôtre d'Allah (paix soit sur lui), et il a pris la cohabitation avec moi quand j'avais neuf ans. Elle m'a arrêtée à la porte, et j'ai éclaté de rire.

Sunan Dawud - Livre 41, numéro 4916

Rapporté AbuUsamah: La tradition mentionnée ci-dessus (n ° 4915) a également été transmise par AbuUsamah d'une manière semblable à travers une chaîne de narrateurs différents. Cette version dispose: «Avec la bonne fortune.« Elle (Oum Ruman) m'a confié à eux. Ils ont lavé ma tête et me redresser. Personne n'est venu me soudainement, sauf le Messager d'Allah (la paix soit) dans la matinée. Alors, ils m'ont confié à lui.

Sunan Dawud - Livre 41, numéro 4917

Aisha, Ummul Mu'minin: Quand nous sommes arrivés à Médine, les femmes sont venues à moi quand je jouais sur la balançoire, et mes cheveux étaient jusqu'à mes oreilles. Ils m'ont apporté, m'a préparé, et m'a décoré. Puis ils m'ont amené à l'Apôtre d'Allah (la paix soit) et il a pris la cohabitation avec moi, quand j'avais neuf ans.


Comme un homme plus âgé de cinquante et quelques années, Mohammed a épousé un simple enfant de six ans et cohabité avec elle quand elle avait 9 ans. Comme cité plus haut, le plus fiable des collections de hadiths établir l'authenticité de cette tradition orale. Mais encore, les musulmans occidentaux sont embarrassés par ces hadiths. Parfois, ils utilisent une faible défense hadith d'excuser le mariage des enfants de Mahomet.

D'autres fois, ils utilisent une défense de la culture arabe en affirmant que personne n'a le droit de juger la culture orientale par des normes occidentales. Maintenant, c'est une défense étrange à faire, puisque les musulmans fréquemment critiqué la culture occidentale comme étant moralement décadent. Si une autre culture ne peut pas être moralement évaluées, puis d'autres cultures ne doit pas être considéré comme moralement décadent. Mais, cette conclusion n'est pas acceptable pour les musulmans, car ils affirment que d'une culture islamique est la meilleure culture. Donc, nous devons conclure que les cultures peuvent être évaluées moralement, ou que, quelqu'un est hypocritement juger les autres tout en ne permettant pas eux-mêmes pour être jugés par la même norme.

Toutefois, si l'hypocrisie n'est pas une bonne alternative, alors il est conclu que les cultures peuvent être évaluées moralement. En fait, il est permis et même souhaitable, d'avoir des discussions morale sur les questions culturelles. Moral des discussions sur les questions culturelles se produisent dans de nombreuses cultures différentes.

Donc, le problème de Muhammad mariant un enfant ne peut pas être défendu sur l'Est des motifs culturels. La question reste de savoir si oui ou non Muhammad agi à juste titre dans d'épouser un enfant de six ans. Certes, il est faux, selon l'ordre naturel de la création d'Allah. En fait, de nombreuses nations du comportement des listes monde comme un crime contre la nature. Ainsi, il faut conclure que Muhammad a commis un péché moral grave contre l'ordre moral de la création d'Allah. Et, son comportement est un exemple pour d'autres condamnables à suivre. Il est tragique de lire les rapports des nouvelles de vieux hommes épousant des enfants dans certains pays islamiques, parce qu'ils cherchent à suivre l'exemple de Mahomet qui a épousé un enfant. Muhammad avait un tel intérêt chez les jeunes filles des caresses, il a critiqué, même l'union conjugale légale de deux adultes cultivés.

Sahih Al-Bukhari Volume 7, livre 62, numéro 17

Rapporté Abdullah Jabir bin ': Quand je me suis marié, l'Apôtre d'Allah m'a dit: «Quel type de dame avez-vous marié?" J'ai répondu, "J'ai épousé une matrone" Il dit: «Pourquoi, n'avez-vous pas un goût pour les vierges et pour caresser les" Jabir a aussi dit: l'Apôtre d'Allah a dit: «Pourquoi n'avez-vous pas épouser une jeune fille afin que vous puissiez jouer avec elle et elle avec vous?


Dans l'histoire classique de «La Vie de Muhammad" (Sirat Rasul Allah) par Ibn Ishaq, il ya un compte dans lequel Mahomet a exprimé un intérêt matrimonial dans un bébé ramper. Cet événement semble avoir eu lieu autour du moment de la bataille de Badr sur ce qui aurait fait environ 55 ans Muhammad. Il avait épousé Aïcha deux ans plus tôt, quand il avait 53 ans.


(Suhayli, ii 79:. Dans le Riwaya de Yunus II rapporte que l'apôtre a vu son (Ummu'lFadl) quand elle était un bébé ramper devant lui et dit: «Si elle grandit et je suis encore vivant je vais l'épouser. «Mais il est mort avant elle a grandi et Sufyan b. al-Aswad b. Abdu'l-Asad al-Makhzumi épousée et elle lui donna Rizq et Lubab ... 1

Ainsi, l'intérêt de Mahomet chez les jeunes filles prolongé au-delà Aïcha ('Aïcha). Pourquoi serait-on penser que l'intérêt sexuel chez les bébés de Mahomet comme «l'expression intemporelle de la volonté d'Allah?" Comment fonctionne un tel désir libidineux appui de l'allégation de Mahomet comme un prophète d'Allah? Un tel désir par un vieil homme est contraire à la nature, et il est une perversion contre l'ordre moral de l'univers de Dieu.

Pourtant, selon l'Islam, Muhammad est la perfection de l'humanité et le prototype de la conduite la plus merveilleuse humaine. Il a épousé une de neuf ans et laisse un héritage durable pour les hommes âgés musulmans pour satisfaire leurs désirs charnels contraire à la loi naturelle et à la dévastation long de la vie des jeunes filles.


Note:

1 Ibn Ishaq, la vie de Mohammed: Une traduction d'Allah Ishaq Sirat Rasul, traduit par A. Guillaume, Oxford University Press, Oxford, Angleterre, (Re-publié à Karachi, au Pakistan, 1967, impression 13, 1998) 1955, p . 311.


Les épouses de Mahomet

Informations avancées

Khadijah bint Khouwaylid

Sawda bint Zama *

Aïcha bint Abi Bakr *

Hafsa bint Umar

Zaynab bint Khouzayma

Oum Salama Hind bint Abi Umayya

Zaynab bint Jahsh

Juwayriya bint al-Harith

Ramlah bint Abi Sufyan-

Rayhana bint Amr ibn Khunafa **

Safiyya bint Huyayy

Maïmouna bint al-Harith

Maria al-Qibtiyya **

* La succession contestée

** Le statut d'épouse ou concubine, est contestée



Aussi, voir:
Islam, Muhammad
Coran, Coran
Piliers de la Foi
Abraham
Testament d'Abraham
Allah
Hadiths
Révélation - hadiths du Livre 1 de al-Bukhari
Belief - hadiths du Livre 2 d'al-Bukhari
Connaissance - hadiths du livre 3 de al-Bukhari
Temps de la prière - hadiths du livre 10 de al-Bukhari
Le raccourcissement de la prière (Au-Taqseer) - hadiths du livre 20 de al-Bukhari
Pèlerinage (Hadj) - hadiths du livre 26 de al-Bukhari
Se battre pour la cause d'Allah (djihad) - hadiths du livre 52 de al-Bukhari
ONENESS, SPECIFICITE DES ALLAH (TAWHEED) - hadiths du livre 93 de al-Bukhari
Hanafiyyah école de théologie (sunnites)
Malikiyyah école de théologie (sunnites)
Shafi'iyyah école de théologie (sunnites)
Hanbaliyyah école de théologie (sunnites)
Maturidiyyah Théologie (sunnites)
Ash'ariyyah Théologie (sunnites)
Mutazilah Théologie
Ja'fari Théologie (chiite)
Nusayriyyah Théologie (chiite)
Zaydiyyah Théologie (chiite)
Kharijiyyah
Les imams (chiite)
Druzes
Qarmatiyyah (chiite)
Ahmadiyyah
Ishmael, Ismail
Début de l'histoire islamique Outline
Hégire
Averroès
Avicenne
Machpela
Kaaba, la pierre noire
Ramadan
Sunnites, Sunnites
Chiites, chiites
La Mecque
Medina
Sahih al-Bukhari
Soufisme
Wahhabisme
Abou Bakr
Abbassides
Ayyubides
Omeyyades
Fatima
Fatimides (chiites)
Ismaéliens (chiite)
Mamelouks
Saladin
Seldjoukides
Aisha
Ali
Lilith
Calendrier islamique
Interactive calendrier musulman


Ce sujet exposé dans l'original en langue anglaise


Envoyer un e-mail question ou un commentaire à nous: E-mail

Les principaux CROIRE web-page (et l'index sur des sujets) est à
http://mb-soft.com/believe/beliefrm.html'