Apostolic FathersPères Apostoliques

General InformationInformations générales

The Apostolic Fathers were authors of nonbiblical church writings of the 1st and early 2nd centuries.Les Pères apostoliques ont été les auteurs des écrits de l'église non bibliques de la 1ère et 2e siècles début.These works are important because their authors presumably knew the Apostles or their associates.Ces travaux sont importants parce que leurs auteurs savaient sans doute les apôtres ou leurs associés.The first list of the Apostolic Fathers was made by 17th-century scholars; it comprised Clement I, Hermas, Ignatius of Antioch, Polycarp, and the author of the Epistle of Barnabas.La première liste des Pères apostoliques a été faite par les savants du 17ème siècle, elle comprend que je Clément, Hermas, Ignace d'Antioche, Polycarpe, et l'auteur de l'épître de Barnabas.Later, other writers such as Papias of Hierapolis and the authors of the Epistle to Diognetus and of the Didache were also considered Apostolic Fathers.Plus tard, d'autres auteurs tels que Papias de Hiérapolis et les auteurs de l'épître à Diognète et de la Didachè ont aussi été considérés Pères apostoliques.Expressing pastoral concern, their writings are similar in style to the New Testament.Exprimant sa préoccupation pastorale, leurs écrits sont similaire au style du Nouveau Testament.Some of their writings, in fact, were venerated as Scripture before the official canon was decided.Certains de leurs écrits, en fait, étaient vénérés comme l'Ecriture avant le canon officiel a été décidé.

BELIEVE Religious Information Source web-siteCROIRE
Religieuse
Information
Source
site Web
BELIEVE Religious Information SourceCROIRE Source de l'information Religieuse
Our List of 2,300 Religious Subjects

Notre Liste des 2300 sujets Religieux
E-mailE-mail
Bibliography Bibliographie
Staniforth, Maxwell, trans., Early Christian Writings: The Apostolic Fathers (1975); Willis, John R., A History of Christian Thought: From Apostolic Times to Saint Augustine (1976). Staniforth, Maxwell, trans, écrits des premiers chrétiens: Les Pères apostoliques (1975); Willis, John R., Une Histoire de la pensée chrétienne:. Depuis les temps apostoliques de Saint Augustin (1976).


..

The Patristic EraL'époque patristique

General InformationInformations générales

This interval extended from about 100 to 170 AD, when the Apostolic Fathers had replaced the apostles.Cet intervalle étendu d'environ 100 à 170 après JC, lorsque les Pères apostoliques avaient remplacé les apôtres. This group of individuals included a number of teachers and bishops: eg Clement of Alexandria, Irenaeus, Origen, Polycarp, Tertullian.Ce groupe d'individus inclus un certain nombre d'enseignants et d'évêques: par exemple Clément d'Alexandrie, Irénée, Origène, Polycarpe, Tertullien.

Early in this era, the church evolved into a more formal organization, the monarchial episcopate, in which bishops were recognized as having authority over the leaders of the individual congregations.Au début de cette ère, l'Eglise a évolué en une organisation plus formelle, l'épiscopat monarchique, où les évêques ont été reconnus comme ayant autorité sur les chefs des congrégations individuelles.The bishops decided matters of belief and practice within their jurisdiction.Les évêques ont décidé des questions de croyances et de pratiques relevant de leur juridiction.


Fathers of the ChurchPères de l'Église

General InformationInformations générales

During the first three centuries of Christian history, only bishops were called Fathers of the Church.Pendant les trois premiers siècles de l'histoire chrétienne, les évêques ne furent appelés Pères de l'Église.The title was later extended to all learned church writers of antiquity recognized for their orthodoxy of doctrine and holiness of life.Le titre a ensuite été étendu à tous les écrivains de l'antiquité église a appris reconnus pour leur orthodoxie de la doctrine et la sainteté de vie.The last of the fathers are generally considered to be Saint Isidore of Seville (d. 636) in the West and Saint John Damascene (dc750) in the East.Le dernier des pères sont généralement considérés comme Saint Isidore de Séville (mort en 636) dans l'Ouest et Saint Jean Damascène (dc750) dans l'Est.Some of the preeminent fathers have also been designated as Doctors of the Church, a title of later origin. Certains des pères prééminent ont également été désigné comme docteurs de l'Église, un titre d'origine plus tard.


Fathers of the ChurchPères de l'Église

General InformationInformations générales

Fathers of the Church, name given by the Christian church to the writers who established Christian doctrine before the 8th century.Pères de l'Église, nom donné par l'église chrétienne pour les écrivains qui ont établi la doctrine chrétienne avant le 8ème siècle.The writings of the Fathers, or patristic literature, synthesized Christian doctrine as found in the Bible, especially the Gospels, the writings of the Apostolic Fathers, ecclesiastical dictums, and decisions of church councils (see Council).Les écrits des Pères, ou la littérature patristique, synthétisé la doctrine chrétienne que l'on trouve dans la Bible, en particulier les Evangiles, les écrits des Pères apostoliques, dictons ecclésiastiques, et les décisions des conseils d'église (voir conseil).They provided a standardized body of Christian teaching for transmission to the peoples of the Roman Empire.Ils ont fourni un corps standardisé de l'enseignement chrétien pour la transmission aux peuples de l'Empire romain.The so-called Doctors of the Church consist of four Western Fathers, including Saints Ambrose, Augustine, Pope Gregory I, and Jerome, and four Eastern Fathers, including Saints Athanasius, Basil, John Chrysostom, and Gregory of Nazianzus. The earlier Eastern Fathers, including Clement of Alexandria, St. Justin Martyr, and Origen, were strongly influenced by Greek philosophy.Les médecins dits de l'Eglise se composent de quatre Pères de l'Ouest, y compris les saints Ambroise, Augustin, le pape Grégoire I, et Jérôme, et quatre Pères de l'Est, y compris les saints Athanase, Basile, Jean Chrysostome, et Grégoire de Nazianze. Les Pères de l'Est tôt , y compris de Clément d'Alexandrie, saint Justin Martyr, Origène, ont été fortement influencées par la philosophie grecque.The Western Fathers, however, including Tertullian and Saints Gregory I and Jerome, generally avoided the synthesis of pagan and Christian thought.Les Pères de l'Ouest, cependant, y compris Tertullien et les Saints Grégoire I et Jérôme, généralement évité la synthèse de la pensée païenne et chrétienne.

The church established four qualifications for bestowing the honorary title of church father on an early writer.L'église a établi quatre qualifications pour conférer le titre honorifique du père de l'église sur un écrivain tôt. In addition to belonging to the early period of the church, a Father of the Church must have led a holy life. En plus d'appartenir à la période précoce de l'église, un Père de l'Eglise doit avoir mené une vie sainte.His writings must be generally free from doctrinal error and must contain an outstanding defense or explanation of Christian doctrine.Ses écrits, doit être généralement libre de toute erreur doctrinale et doit contenir une défense exceptionnelle ou une explication de la doctrine chrétienne.Finally, his writings must have received the approval of the church.Enfin, ses écrits doivent avoir reçu l'approbation de l'église.


Fathers of the ChurchPères de l'Église

Advanced InformationAvancée Information

Ecclesiastically, the fathers are those who have preceded us in the faith, and are thus able to instruct us in it.Ecclésiastique, les pères sont ceux qui nous ont précédés dans la foi, et sont donc capables de nous instruire en elle. In this sense, ministers and particularly bishops are often referred to as fathers.En ce sens, les ministres et en particulier les évêques sont souvent désignés comme des pères.More particularly, however, the term has come to be applied to the first Christian writers of acknowledged eminence.Plus particulièrement, toutefois, le terme en est venu à être appliqué à l'premiers écrivains chrétiens de l'éminence reconnue.Already in the fourth century it was used in this way of the teachers of the preceding epoch, and later all the outstanding theologians of at least the first six centuries have come to be regarded as fathers.Déjà au quatrième siècle il a été utilisé de cette manière des enseignants de l'époque précédente, et plus tard tous les théologiens cours d'au moins les six premiers siècles sont venus à être considérés comme des pères.This is the normal usage of the term today, although sometimes the patristic era is extended and Protestants may also speak of the Reformation fathers (eg, Luther, Zwingli, and Calvin).C'est l'utilisation normale de la durée d'aujourd'hui, bien que parfois l'époque patristique est étendu et protestants peuvent aussi parler de la Réforme des pères (par exemple, Luther, Zwingli et Calvin).

The question arises how a given author may be classified as a father.La question se pose comment un auteur donné peut être classé comme un père.The mere survival of his work is not enough, for many heretical writings have come down to us, together with others of doubtful value.La simple survie de son travail ne suffit pas, pour beaucoup d'écrits hérétiques sont venus jusqu'à nous, avec d'autres de valeur douteuse.Four main characteristics have been suggested as necessary qualifications: first, substantial orthodoxy; second, holiness of life; third, widespread approval; and fourth, antiquity.Quatre caractéristiques principales ont été proposées comme qualifications nécessaires: d'abord, l'orthodoxie substantielle, deuxièmement, la sainteté de vie, le troisième, une large approbation, et quatrièmement, l'antiquité.It is allowed that fathers may be in error on individual points, as neccessitated by the many disagreements, but they can still be counted and read as fathers so long as they satisfy these general requirements (cf. esp. the cases of Origen and Tertullian).Il est admis que les pères peuvent être en erreur sur des points particuliers, comme par le neccessitated nombreux désaccords, mais ils peuvent encore être comptés comme des pères et de lire tant qu'ils répondent à ces exigences générales (cf. esp. Cas d'Origène et Tertullien) .

Various answers may be given to the question of patristic authority.Diverses réponses peuvent être données à la question de l'autorité patristique.From the Roman Catholic standpoint, the fathers are infallible where they display unanimous consent, although even in this regard Aquinas clearly ranks them below Scripture.Du point de vue catholique, les pères sont infaillibles, où ils affichent consentement unanime, bien que même à cet égard d'Aquin se classe clairement en dessous de l'Ecriture.Otherwise they may err, but are always to be read with respect.Sinon, ils peuvent se tromper, mais sont toujours à lire avec respect.Protestants naturally insist that the fathers too are subject to the supreme norm of Scripture, so that their statements or interpretations may call for rejection, correction, or amplification.Protestants naturellement insister pour que les pères sont aussi soumis à la norme suprême de l'Écriture, de sorte que leurs déclarations ou interprétations peuvent faire appel du rejet, de rectification ou d'amplification.On the other hand, they deserve serious consideration as those who have preceded us in faith and made a serious attempt to express biblical and apostolic truth.D'autre part, ils méritent un examen sérieux que ceux qui nous ont précédés dans la foi et fait une tentative sérieuse pour exprimer la vérité biblique et apostolique.Their support is thus valuable, their opinions demand careful study, they are to be set aside only for good reason, and their work constitutes no less a challenge to us than ours to them. Leur soutien est donc précieux, leurs opinions demande une étude minutieuse, ils doivent être annulée que pour une bonne raison, et de leur travail constitue pas moins un défi pour nous que la nôtre pour eux.

To list the fathers is hardly possible in so brief a compass, nor is it easy to classify them except perhaps in terms of the broad distinction between Greek and Latin.Pour dresser la liste des pères n'est guère possible en si peu d'une boussole, il n'est pas facile de les classer sauf peut-être en termes de large distinction entre le grec et le latin.Mention may be made of the immediate postapostolic fathers who have given us our earliest Christian literature outside the NT (eg, Clement of Rome, Ignatius of Antioch, and Polycarp). On peut citer des pères immédiate postapostolic qui nous ont donné nos premiers littérature chrétienne en dehors de la NT (par exemple, Clément de Rome, Ignace d'Antioche, et Polycarpe).The Alexandrian school (Clement and Origen) at the end of the second and early in the third century deserves notice, as do such writers as Irenaeus, Tertullian, Hippolytus, and Cyprian. L'école d'Alexandrie (Clément et Origène) à la fin de la seconde et au début du IIIe siècle mérite une attention, tout comme les écrivains, comme Irénée, Tertullien, Hippolyte, et Cyprien.The fourth century, which was already referring to the fathers, provides us with some of the greatest of all in men like Athanasius, Hilary, Basil, Gregory of Nyssa, Gregory of Nazianzus, Ambrose, Augustine, Chrysostom, and Jerome.Le quatrième siècle, qui était déjà allusion aux pères, nous fournit quelques-uns des plus grands de tous les hommes comme Athanase, Hilaire, Basile, Grégoire de Nysse, Grégoire de Nazianze, Ambroise, Augustin, Chrysostome, et Jérôme.Among others who may be mentioned are the Cyrils, Theodoret, the two popes Leo I and Gregory I, and at the very end of the patristic period John of Damascus and Isidore of Seville.Parmi d'autres qui peuvent être mentionnés sont les Cyrille, Théodoret, les deux papes Léon I et Grégoire I, et à la fin de la période patristique Jean de Damas et d'Isidore de Séville.But these are only a selection from the great company of writers who over a wide and complex front gave to the church its earliest magnificent attempt in theology.Mais ce sont seulement une sélection de la grande compagnie d'écrivains qui sur un front large et complexe a donné à l'église de sa première tentative magnifique dans la théologie.

GW BromileyGW Bromiley
(Elwell Evangelical Dictionary) (Elwell évangélique Dictionary)

Bibliography Bibliographie
LCCI-VIII; ANF and NPNF; GW Bromiley, Historical Theology, Pt.LCCI-VIII; ANF et NPNF; GW Bromiley, théologie historique, PT.I; GWH Lampe in A History of Christian Doctrine, ed.I; GWH Lampe dans A History of Christian Doctrine, éd.H. Cunliffe-Jones; JND Kelley, Early Christian Doctrines; B. Altaner, Patrology.H. Cunliffe-Jones; JND Kelly, Early Christian Doctrines; B. Altaner, Patrologie.


The Apostolic FathersLes Pères apostoliques

Catholic InformationInformation catholique

Christian writers of the first and second centuries who are known, or are considered, to have had personal relations with some of the Apostles, or to have been so influenced by them that their writings may be held as echoes of genuine Apostolic teaching.Écrivains chrétiens des premiers siècles et la deuxième qui sont connus, ou sont considérés, d'avoir eu des relations personnelles avec certains des Apôtres, ou d'avoir été influencés par eux afin que leurs écrits peuvent être détenus comme des échos de l'enseignement apostolique authentique.Though restricted by some to those who were actually disciples of the Apostles, the term applies by extension to certain writers who were previously believed to have been such, and virtually embraces all the remains of primitive Christian literature antedating the great apologies of the second century, and forming the link of tradition that binds these latter writings to those of the New Testament. Bien que limitée par certains de ceux qui étaient en réalité des disciples des apôtres, le terme s'applique par extension à certains auteurs qui ont déjà été soupçonnés d'avoir été telle, et embrasse pratiquement tous les restes de la littérature chrétienne primitive, antérieure à la grande excuses du deuxième siècle, et formant le lien de la tradition qui lie ces derniers écrits à ceux du Nouveau Testament.

The name was apparently unknown in Christian literature before the end of the seventeenth century.Le nom était apparemment inconnu dans la littérature chrétienne avant la fin du XVIIe siècle.The term Apostolic, however, was commonly used to qualify Churches, persons, writings, etc. from the early second century, when St. Ignatius, in the exordium of his Epistle to the Trallians, saluted their Church "after the Apostolic manner."Le Siège apostolique terme, cependant, était couramment utilisé pour qualifier Eglises, des personnes, écrits, etc datant du début du second, lorsque saint Ignace, dans l'exorde de son épître aux chrétiens de Tralles, salua leur Eglise «à la manière apostolique."In 1672 Jean Baptiste Cotelier (Cotelerius) published his "SS. Patrum qui temporibus apostolicis floruerunt opera", which title was abbreviated to "Bibliotheca Patrum Apostolicorum" by LJ Ittig in his edition (Leipzig, 1699) of the same writings.En 1672, Jean-Baptiste Cotelier (Cotelerius) a publié son «SS. Patrum Qui temporibus apostolicis floruerunt opéra", dont le titre a été abrégé en «Bibliotheca Patrum Apostolicorum" par LJ Ittig dans son édition (Leipzig, 1699) des écrits mêmes.Since then the term has been universally used.Depuis lors, le terme a été universellement utilisée.

The list of Fathers included under this title has varied, literary criticism having removed some who were formerly considered as second-century writers, while the publication (Constantinople, 1883) of the Didache has added one to the list.La liste des Pères inclus sous ce titre a varié, la critique littéraire ayant supprimé certains qui étaient auparavant considérés comme des écrivains du second siècle, alors que la publication (Constantinople, 1883) de la Didachè a ajouté un à la liste.Chief in importance are the three first-century Bishops: St. Clement of Rome, St. Ignatius of Antioch, and St. Polycarp of Smyrna, of whose intimate personal relations with the Apostles there is no doubt.Chef de l'importance sont les trois premiers siècles évêques: saint Clément de Rome, saint Ignace d'Antioche, et saint Polycarpe de Smyrne, dont les relations personnelles intimes avec les Apôtres il ne fait aucun doute.Clement, Bishop of Rome and third successor of St. Peter in the Papacy, "had seen the blessed Apostles [Peter and Paul] and had been conversant with them" (Irenaeus, Adv. Haer., III, iii, 3).Clément, évêque de Rome et troisième successeur de saint Pierre dans la papauté, «avait vu les Apôtres [Pierre et Paul] et avaient été familiarisés avec eux» (Irénée, Adv. Haer., III, III, 3).Ignatius was the second successor of St. Peter in the See of Antioch (Eusebius, Hist. Eccl., III, 36) and during his life in that centre of Christian activity may have met with others of the Apostolic band.Ignace fut le second successeur de saint Pierre sur le siège d'Antioche (Eusèbe, Hist. Eccl., III, 36) et au cours de sa vie dans ce centre d'activité chrétienne peut avoir rencontré d'autres de la bande apostolique.An accepted tradition, substantiated by the similarity of Ignatius's thought with the ideas of the Johannine writings, declares him a disciple of St. John.Une tradition acceptée, motivée par la similitude de pensée d'Ignace avec les idées des écrits johanniques, déclare lui un disciple de saint Jean.Polycarp was "instructed by Apostles" (Irenaeus, op. cit., III, iii, 4) and had been a disciple of St. John (Eusebius, op. cit., III, 36; V, 20) whose contemporary he was for nearly twenty years.Polycarpe était «instruit par des apôtres» (Irénée, op cit, III, III, 4..) Et avait été un disciple de saint Jean (Eusèbe, op cit, III, 36;.. V, 20) dont il était contemporain pendant près de vingt ans.

Besides these, whose rank as Apostolic Fathers in the strictest sense is undisputed, there are two first-century writers whose place with them is generally conceded: the author of the Didache and the author of the "Epistle of Barnabas".Outre cela, dont le rang que Pères apostoliques dans le sens strict du terme n'est pas contesté, il ya deux écrivains du premier siècle dont le lieu avec eux est généralement admis: l'auteur de la Didachè et l'auteur de la «Epître de Barnabé".The former affirms that his teaching is that of the Apostles, and his work, perhaps the earliest extant piece of uninspired Christian literature, gives colour to his claim; the latter, even if he be not the Apostle and companion of St. Paul, is held by many to have written during the last decade of the first century, and may have come under direct Apostolic influence, though his Epistle does not clearly suggest it.L'ancien affirme que son enseignement est celle des Apôtres, et son travail, peut-être la plus ancienne pièce existante de la littérature chrétienne sans inspiration, donne la couleur à sa demande; ce dernier, même s'il n'est pas l'apôtre et le compagnon de saint Paul, est tenu par beaucoup pour avoir écrit pendant la dernière décennie du siècle, et peut-être venu sous l'influence apostolique directe, bien que son épître ne dit pas clairement qu'il suggère.

By extension of the term to comprise the extant extra-canonical literature of the sub-Apostolic age, it is made to include the "Shepherd" of Hermas, the New Testament prophet, who was believed to be the one referred to by St. Paul (Rom. xvi, 14), but whom a safer tradition makes a brother of Pope Pius I (c. 140-150); the meagre fragments of the "Expositions of the Discourses of the Lord", by Papias, who may have been a disciple of St. John (Irenaeus, Adv. Haer., V, 331-334), though more probably he received his teaching at second hand from a "presbyter" of that name (Eusebius, Hist. Eccl., III, 39); the "Letter to Diognetus", the unknown author of which affirms his discipleship with the Apostles, but his claim must be taken in the broad sense of conformity in spirit and teaching.Par extension du terme pour constituer la existantes extra-canonique littérature de l'âge des sous-apostolique, il est fait pour inclure le "Pasteur" d'Hermas, le Nouveau Testament, le prophète, qui était considéré comme celui qui est mentionné par saint Paul (Rom. XVI, 14), mais qui une tradition fait sûr un frère du pape Pie I (c. 140-150), les fragments maigres de la «Expositions des discours du Seigneur», par Papias, qui peuvent avoir été un disciple de saint Jean (Irénée, Adv. Haer., V, 331-334), mais plus probablement il a reçu son enseignement de seconde main à partir d'un «prêtre» de ce nom (Eusèbe, Hist. Eccl., III, 39 ), la «Lettre à Diognète», l'auteur inconnu de ce qui affirme son disciple avec les Apôtres, mais sa demande doit être prise au sens large de la conformité dans l'esprit et l'enseignement.In addition to these there were formerly included apocryphal writings of some of the above Fathers, the "Constitutions" and "Canons of the Apostles" and the works accredited to Dionysius the Areopagite, who, though himself a disciple of the Apostles, was not the author of the works bearing his name.En plus de ces il y avait autrefois inclus apocryphes de quelques-uns des Pères-dessus, les «Constitutions» et «Canons des Apôtres» et les travaux accrédités auprès de Denys l'Aréopagite, qui, bien que lui-même un disciple des Apôtres, ne fut pas le auteur des ouvrages portant son nom.Though generally rejected, the homily of Pseudo-Clement (Epistola secunda Clementis) is by some considered as being as worthy of a place among the Apostolic Fathers, as is its contemporary, the "Shepherd" of Hermas.Bien que généralement rejetée, l'homélie du pseudo-Clément (Epistola secunda Clementis) est considérée par certains comme étant aussi digne d'une place parmi les Pères apostoliques, tout comme son contemporain, le "Pasteur" d'Hermas.

The period of time covered by these writings extends from the last two decades of the first century for the Didache (80-100), Clement (c. 97), and probably Pseudo-Barnabas (96-98), through the first half of the second century, the approximate chronology being Ignatius, 110-117; Polycarp, 110-120; Hermas, in its present form, c.150; Papias, c.150.La période couverte par ces écrits s'étend des deux dernières décennies du premier siècle de la Didachè (80-100), Clément (c. 97), et probablement Pseudo-Barnabé (96-98), à travers la première moitié du du deuxième siècle, la chronologie approximative étant Ignace, 110-117; Polycarpe, 110-120; Hermas, dans sa forme actuelle, C.150; Papias, C.150. Geographically, Rome is represented by Clement and Hermas; Polycarp wrote from Smyrna, whence also Ignatius sent four of the seven epistles which he wrote on his way from Antioch through Asia Minor; Papias was Bishop of Hierapolis in Phrygia; the Didache was written in Egypt or Syria; the letter of Barnabas in Alexandria.Géographiquement, Rome est représentée par Clément et Hermas; Polycarpe écrivit de Smyrne, d'où aussi Ignace envoya quatre des sept épîtres qu'il a écrit sur son chemin d'Antioche à travers l'Asie Mineure; Papias était évêque de Hiérapolis en Phrygie, la Didachè a été écrite en Egypte ou la Syrie, la lettre de Barnabé à Alexandrie.

The writings of the Apostolic Fathers are generally epistolary in form, after the fashion of the canonical Epistles, and were written, for the greater part, not for the purpose of instructing Christians at large, but for the guidance of individuals or local churches in some passing need.Les écrits des Pères apostoliques sont généralement sous forme épistolaire, après la mode des épîtres canoniques, et ont été rédigés, pour la plus grande partie, non dans le but d'instruire les chrétiens en général, mais pour l'orientation des individus ou des églises locales dans certains passant besoin.Happily, the writers so amplified their theme that they combine to give a precious picture of the Christian community in the age which follows the death of St. John.Heureusement, les scénaristes afin amplifié leur thème qu'ils se combinent pour donner une image précieuse de la communauté chrétienne de l'époque qui suit la mort de saint Jean.Thus Clement, in paternal solicitude for the Churches committed to his care, endeavours to heal a dissension at Corinth and insists on the principles of unity and submission to authority, as best conducive to peace; Ignatius, fervent in his gratitude to the Churches which solaced him on his way to martyrdom, sends back letters of recognition, filled with admonitions against the prevailing heresy and highly spiritual exhortations to keep unity of faith in submission to the bishops; Polycarp, in forwarding Ignatian letters to Philippi, sends, as requested, a simple letter of advice and encouragement.Ainsi Clément, dans la sollicitude paternelle pour les Eglises qui lui sont confiés, s'efforce de guérir une dissension à Corinthe et insiste sur les principes d'unité et de soumission à l'autorité, du mieux que favorable à la paix; Ignace, fervente dans sa gratitude aux Eglises qui consolé lui sur son chemin vers le martyre, renvoie des lettres de reconnaissance, rempli d'avertissements contre l'hérésie et les exhortations qui prévaut hautement spirituelle pour maintenir l'unité de la foi dans la soumission aux évêques; Polycarpe, dans la transmission des lettres ignatien à Philippes, envoie, comme l'avait demandé, un simple lettre de conseils et d'encouragements.The letter of Pseudo-Barnabas and that to Diognetus, the one polemical, the other apologetic in tone, while retaining the same form, seem to have in view a wider circle of readers.La lettre du Pseudo-Barnabé et que à Diognète, la polémique, l'apologétique d'autres dans le ton, tout en conservant la même forme, semblent avoir en vue un large cercle de lecteurs.The other three are in the form of treatises: the Didache, a manual of moral and liturgical instruction; the "Shepherd", a book of edification, apocalyptic in form, is an allegorical representation of the Church, the faults of her children and their need of penance; the "Expositions" of Papias, an exegetical commentary on the Gospels.Les trois autres sont sous la forme de traités: la Didachè, un manuel d'instruction morale et liturgique, le "berger", un livre d'édification, apocalyptique dans sa forme, est une représentation allégorique de l'Église, les fautes de ses enfants et de leurs besoin de pénitence; les "Expositions" de Papias, un commentaire exégétique sur les Evangiles.

Written under such circumstances, the works of the Apostolic Fathers are not characterized by systematic expositions of doctrine or brilliancy of style.Rédigé dans de telles circonstances, les travaux des Pères apostoliques ne sont pas caractérisés par des expositions systématique de la doctrine ou un éclat de style."Diognetus" alone evidences literary skill and refinement."Diognète" seul évidences talent littéraire et de raffinement.Ignatius stands out in relief by his striking personality and depth of view.Ignace se démarque en relief par sa personnalité frappante et la profondeur de vue.Each writes for his present purpose, with a view primarily to the actual needs of his auditors, but, in the exuberance of primitive charity and enthusiasm, his heart pours out its message of fidelity to the glorious Apostolic heritage, of encouragement in present difficulties, of solicitude for the future with its threatening dangers. Chaque écrit pour son but actuel, avec une vue principalement pour les besoins réels de ses auditeurs, mais, dans l'exubérance de la charité primitive et d'enthousiasme, son cœur se déverse son message de fidélité à l'héritage glorieux apostolique, d'encouragement dans les difficultés actuelles, de sollicitude pour l'avenir avec ses dangers menaçant.The dominant tone is that of fervent devotion to the brethren in the Faith, revealing the depth and breadth of the zeal which was imparted to the writers by the Apostles.Le ton dominant est celui d'une fervente dévotion pour les frères dans la Foi, révélant la profondeur et l'ampleur du zèle qui a été transmise aux auteurs par les Apôtres.The letters of the three bishops, together with the Didache, voice sincerest praise of the Apostles, whose memory the writers hold in deep filial devotion; but their recognition of the unapproachable superiority of their masters is equally well borne out by the absence in their letters of that distinctly inspired tone that marks the Apostles' writings.Les lettres des trois évêques, avec la Didachè, louanges sincères voix des Apôtres, dont la mémoire des écrivains tenir dans la dévotion filiale profonde, mais leur reconnaissance de la supériorité de leurs maîtres inapprochable est également bien étayée par l'absence dans leurs lettres de ce ton nettement inspirée qui marque les écrits des Apôtres. More abrupt, however, is the transition between the unpretentious style of the Apostolic Fathers and the scientific form of the treatises of the Fathers of the subsequent periods.Plus brutal, cependant, est la transition entre le style sobre des Pères apostoliques et de la forme scientifique des traités des Pères des périodes ultérieures.

The fervent piety, the afterglow of the day of Apostolic spirituality, was not to be found again in such fullness and simplicity.La piété fervente, la rémanence de la journée de la spiritualité apostolique, a été de ne pas être retrouvé dans une telle plénitude et la simplicité.Letters breathing such sympathy and solicitude were held in high esteem by the early Christians and by some were given an authority little inferior to that of the Scriptures.Lettres de respiration et de la sollicitude sympathie se sont tenues en haute estime par les premiers chrétiens et par certains ont reçu un peu d'autorité inférieure à celle de l'Ecriture.The Epistle of Clement was read in the Sunday assemblies at Corinth during the second century and later (Eusebius, Hist. Eccl., III, xvi; IV, xxiii); the letter of Barnabas was similarly honoured at Alexandria; Hermas was popular throughout Christendom, but particularly in the West.L'épître de Clément a été lu dans les assemblées du dimanche à Corinthe au cours du deuxième siècle et plus tard (Eusèbe, Hist Eccl, III, xvi;.. IV, xxiii), la lettre de Barnabas était pareillement honoré à Alexandrie; Hermas était populaire dans toute la chrétienté , mais surtout dans l'Ouest.Clement of Alexandria quoted the Didache as "Scripture".Clément d'Alexandrie cité la Didachè que «l'Écriture».Some of the Apostolic Fathers are found in the oldest manuscripts of the New Testament at the end of the canonical writings: Clement was first made known through the "Codex Alexandrinus"; similarly, Hermas and Pseudo-Barnabas are appended to the canonical books in the "Codex Sinaiticus".Quelques-uns des Pères apostoliques sont trouvés dans les plus anciens manuscrits du Nouveau Testament, à la fin des écrits canoniques: Clément a d'abord fait connaître à travers le "Codex Alexandrinus", de même, Hermas et Pseudo-Barnabé sont annexées aux livres canoniques de la "Codex Sinaiticus".Standing between the New Testament era and the literary efflorescence of the late second century, these writers represent the original elements of Christian tradition.Permanent entre l'ère du Nouveau Testament et de l'efflorescence littéraire de la fin du deuxième siècle, ces auteurs représentent les éléments originaux de la tradition chrétienne.They make no pretension to treat of Christian doctrine and practice in a complete and scholarly manner and cannot, therefore, be expected to answer all the problems concerning Christian origins.Ils ne font pas la prétention de traiter de la doctrine chrétienne et la pratique d'une manière complète et savante et ne peut donc être prévu pour répondre à tous les problèmes concernant les origines chrétiennes.Their silence on any point does not imply their ignorance of it, much less its denial; nor do their assertions tell all that might be known.Leur silence sur tout point n'implique pas leur ignorance de celui-ci, beaucoup moins son refus, ni faire leur affirmations dire tout ce qui pourrait être connu.The dogmatic value of their teaching is, however, of the highest order, considering the high antiquity of the documents and the competence of the authors to transmit the purest Apostolic doctrine.La valeur dogmatique de leur enseignement est, cependant, de premier ordre, compte tenu de la haute antiquité de ces documents et de la compétence des auteurs de transmettre la plus pure doctrine apostolique.

This fact did not receive its due appreciation even during the period of medieval theological activity.Ce fait n'a pas reçu sa reconnaissance en raison même pendant la période d'activité théologique médiévale.The increased enthusiasm for positive theology which marked the seventeenth century centred attention on the Apostolic Fathers; since then they have been the eagerly-questioned witnesses to the beliefs and practice of the Church during the first half of the second century.L'enthousiasme accru pour la théologie positive qui a marqué l'attention du XVIIe siècle centré sur les Pères apostoliques, depuis lors elles ont été les témoins interrogés impatiemment-aux croyances et aux pratiques de l'Eglise pendant la première moitié du deuxième siècle.Their teaching is based on the Scriptures, ie the Old Testament, and on the words of Jesus Christ and His Apostles.Leur enseignement est basé sur les Ecritures, c'est à dire l'Ancien Testament, et sur les paroles de Jésus-Christ et ses apôtres. The authority of the latter was decisive.L'autorité de ce dernier a été décisif.Though the New Testament canon was not yet, to judge from these writings, definitively fixed, it is significant that with the exception of the Third Epistle of St. John and possibly that of St. Paul to Philemon, every book of the New Testament is quoted or alluded to more or less clearly by one or another of the Apostolic Fathers, while the citations from the "apocrypha."Bien que le canon du Nouveau Testament n'était pas encore, à en juger par ces écrits, définitivement fixé, il est significatif que, à l'exception de l'Troisième épître de saint Jean et, éventuellement, celle de saint Paul à Philémon, chaque livre du Nouveau Testament est cité ou fait allusion à plus ou moins clairement par l'un ou l'autre des Pères apostoliques, tandis que les citations de la "apocryphes".are extremely rare.sont extrêmement rares.Of equal authority with the written word is that of oral tradition (Eusebius, Hist. Eccl., III, xxxix; I Clem., vii), to which must be traced certain citations of the "Sayings" of Our Lord and the Apostles not found in the Scriptures.D'autorité égale avec le mot écrit est celui de la tradition orale (Eusèbe, Hist Eccl, III, xxxix;... I Clem, vii), à laquelle doit être tracée certaines citations de la «énonciations» de Notre Seigneur et des Apôtres ne pas trouve dans les Écritures.

Meagre as they necessarily are in their testimony, the Apostolic Fathers bear witness to the faith of Christians in the chief mysteries of the Divine Unity and Trinity.Maigres comme ils sont nécessairement dans leur témoignage, les Pères apostoliques témoignent de la foi des chrétiens dans les principaux mystères de l'unité divine et la Trinité.The Trinitarian formula occurs frequently.La formule trinitaire se produit fréquemment.If the Divinity of the Holy Ghost is but once obscurely alluded to in Hermas, it must be remembered that the Church was as yet undisturbed by anti-Trinitarian heresies.Si la divinité du Saint-Esprit est obscurément, mais une fois fait allusion dans Hermas, il faut se rappeler que l'Eglise était encore perturbé par anti-trinitaire hérésies.The dominant error of the period was Docetism, and its refutation furnishes these writers with an occasion to deal at greater length with the Person of Jesus Christ.L'erreur dominante de l'époque était le docétisme, et sa réfutation fournit ces écrivains avec une occasion de traiter plus longuement avec la Personne de Jésus-Christ.He is the Redeemer of whom men stood in need.Il est le Rédempteur dont les hommes avaient besoin.Ignatius unhesitatingly calls Him God (Trall., vii; Eph., i, and passim).Ignace appelle sans hésiter Lui Dieu (Trall., vii;. Ep, i, et passim).The soteriology of the Epistles to the Hebrews forms the basis of their teaching.La sotériologie de les épîtres aux Hébreux constitue la base de leur enseignement.Jesus Christ is our high-priest (I Clem., xxxvi-lxiv) in whose suffering and death is our redemption (Ignat., Eph., i, Magnes., ix; Barnab., v).Jésus Christ est notre grand prêtre (I Clem, XXXVI-lxiv.) Dans dont la souffrance et la mort est notre rédemption (Ignat., Ep, i, Magnes, ix;... Barnabé, v).Diog., ix); whose blood is our ransom (I Clem., xii-xxi).Diog, ix);. Dont le sang est notre rançon (I Clem, XII-xxi)..The fruits of Redemption, while not scientifically treated, are in a general way the destruction of death or of sin, the gift to man of immortal life, and the knowledge of God (Barnab., iv-v, vii, xiv; Did., xvl; I Clem., xxiv-xxv; Hermas, Simil., v, 6).Les fruits de la Rédemption, tout en n'étant pas scientifiquement traités, sont d'une manière générale la destruction de la mort et du péché, le don à l'homme de la vie immortelle, et la connaissance de Dieu (Barnab., IV-V, VII, XIV; Did. , XVL, je Clem, xxiv-xxv;. Hermas, Simil, v, 6)..Justification is received by faith and by works as well; and so clearly is the efficacy of good works insisted upon that it is futile to represent the Apostolic Fathers as failing to comprehend the pertinent teaching of St. Paul.La justification est reçue par la foi et par les œuvres aussi bien, et si clairement l'efficacité des bonnes œuvres insisté qu'il est futile de représenter les Pères apostoliques comme ne comprennent l'enseignement de saint Paul pertinentes.

The points of view of both St. Paul and St. James are cited and considered complementary (I Clem., xxxi, xxxiii, xxxv; Ignat. to Polyc., vi).Les points de vue des deux Saint-Paul et Saint-Jacques sont citées et considérées comme complémentaires (I Clem, xxxi, xxxiii, xxxv;... Ignat d'Polyc, vi).Good works are insisted on by Hermas (Vis., iii, 1 Simil., v, 3), and Barnabas proclaims (c. xix) their necessity for salvation.Les bonnes œuvres sont insisté sur par Hermas (Vis., III, 1 Simil., V, 3), et Barnabas proclame (c. xix) leur nécessité pour le salut.The Church, the "Catholic" Church, as Ignatius for the first time calls it (Smyrn., viii), takes the place of the chosen people; is the mystical body of Christ, the faithful being the members thereof, united by oneness of faith and hope, and by a charity which prompts to mutual assistance.L'Eglise, les «catholiques» Église, comme Ignace pour la première fois l'appelle (Smyrn., viii), prend la place du peuple élu; est le corps mystique du Christ, les fidèles étaient les membres de celle-ci, unis par l'unicité de foi et d'espérance, et par un organisme de bienfaisance qui incite à l'entraide.This unity is secured by the hierarchical organization of the ministry and the due submission of inferiors to authority.Cette unité est assurée par l'organisation hiérarchique du ministère et de la soumission en raison des inférieurs à l'autorité. On this point the teaching of the Apostolic Fathers seems to stand for a marked development in advance of the practice of the Apostolic period.Sur ce point, l'enseignement des Pères apostoliques semble se présenter pour un développement marqué à l'avance de la pratique de la période apostolique.But it is to be noted that the familiar tone in which episcopal authority is treated precludes the possibility of its being a novelty.Mais il est à noter que le ton familier dans lequel l'autorité épiscopale est traité exclut la possibilité de son être une nouveauté.The Didache may yet deal with "prophets", "Apostles", and itinerant missionaries (x-xi, xiii-xiv), but this is not a stage in development.La Didachè peut encore faire face à des "prophètes", "apôtres", et des missionnaires itinérants (X-XI, XIII-XIV), mais ce n'est pas une étape dans le développement.It is anomalous, outside the current of development.Il est anormal, en dehors du courant de développement.Clement and Ignatius present the hierarchy, organized and complete, with its orders of bishops, priests, and deacons, ministers of the Eucharistic liturgy and administrators of temporalities.Clément et Ignace présents dans la hiérarchie, organisé et complet, avec ses ordres des évêques, des prêtres et les diacres, les ministres de la liturgie eucharistique et les administrateurs des temporalités.Clement's Epistle is the philosophy of "Apostolicity," and its corollary, episcopal succession.Epître de Clément est la philosophie de «apostolicité», et son corollaire, la succession épiscopale.

Ignatius gives in abundance practical illustrations of what Clement sets forth in principle.Ignace donne en abondance des illustrations pratiques de ce que Clément énonce dans son principe.For Ignatius the bishop is the centre of unity (Ephesians 4), the authority whom all must obey as they would God, in whose place the bishop rules (Ignat. to Polyc., vi; Magnes., vi, xiii; Smyrn., viii, xi; Trail., xii); for unity with and submission to the bishop is the only security of faith.Pour Ignace, l'évêque est le centre de l'unité (Ephésiens 4), l'autorité qui tous doivent obéir comme ils le feraient Dieu, dans les règles dont le lieu évêque (Ignat. d'Polyc, vi;.. Magnes, vi, xiii;. Smyrn, VIII, XI; Trail, xii);. à l'unité avec et la soumission à l'évêque est la seule sécurité de la foi.Supreme in the Church is he who holds the seat of St. Peter at Rome.Suprême dans l'Église est celui qui détient le siège de saint Pierre à Rome.The intervention of Clement in the affairs of Corinth and the language of Ignatius in speaking of the Church of Rome in the exordium of his Epistle to the Romans must be understood in the light of Christ's charge to St. Peter.L'intervention de Clément dans les affaires de Corinthe et le langage d'Ignace en parlant de l'Église de Rome dans l'exorde de son épître aux Romains, doit être comprise à la lumière de la charge du Christ à saint Pierre.One rounds out the other.Un tour sur l'autre.The deepest reverence for the memory of St. Peter is visible in the writings of Clement and Ignatius.Le profond respect pour la mémoire de Saint-Pierre est visible dans les écrits de Clément et Ignace.They couple his name with that of St. Paul, and this effectually disproves the antagonism between these two Apostles which the Tübingen theory postulated in tracing the pretended development of a united church from the discordant Petrine and Pauline factions.Ils s'accouplent son nom avec celui de saint Paul, et cela contredit effectivement l'antagonisme entre ces deux apôtres dont la théorie de Tübingen postulé dans retraçant l'évolution prétendue de l'église unie du pétrinien discordants et les factions Pauline.Among the sacraments alluded to is Baptism, to which Ignatius refers (Polyc., ii; Smyrn., viii), and of which Hermas speaks as the necessary way of entrance to the Church and to salvation (Vis., iii, 3, 5; Simil., ix, 16), the way from death to life (Simil., viii, 6), while the Didache deals with it liturgically (vii).Parmi les sacrements fait allusion est le Baptême, à laquelle se réfère Ignace (Polyc., ii;. Smyrn, viii), et dont Hermas parle comme le moyen nécessaire pour l'entrée à l'Église et au salut (Vis., III, 3, 5 ; Simil, IX, 16), la voie de la mort à la vie (Simil., VIII, 6), tandis que la Didachè traite avec elle liturgiquement (vii)..

The Eucharist is mentioned in the Didache (xiv) and by Ignatius, who uses the term to signify the "flesh of Our Saviour Jesus Christ" (Smyrn., vii; Eph., xx; Philad., iv). L'Eucharistie est mentionné dans la Didachè (xiv) et par Ignace, qui utilise le terme pour signifier la «chair de notre Sauveur Jésus Christ» (Smyrn., vii; Ep, xx;.. Philad, iv).Penance is the theme of Hermas, and is urged as a necessary and a possible recourse for him who sins once after baptism (Vis., iii, 7; Simil., viii, 6, 8, 9, I1).Pénitence est le thème d'Hermas, et est sollicité comme une condition nécessaire et un recours possible pour lui qui a péché une fois après le baptême (Vis., III, 7;. Simil, VIII, 6, 8, 9, I1).The Didache refers to a confession of sins (iv, xiv) as does Barnabas (xix).La Didachè se réfère à une confession des péchés (IV, xiv) que Barnabé ne (xix).An exposition of the dogmatic teaching of individual Fathers will be found under their respective names.Une exposition de l'enseignement dogmatique des Pères individu sera trouvé sous leurs noms respectifs.


The Apostolic Fathers, asa group, are found in no one manuscript.Les Pères apostoliques, en tant que groupe, se trouvent dans aucun manuscrit un.The literary history of each will be found in connection with the individual studies.L'histoire littéraire de chacun seront trouvées en relation avec les études individuelles.The first edition was that of Cotelerius, above referred to (Paris, 1672).La première édition a été celle de Cotelerius, ci-dessus mentionnés (Paris, 1672).It contained Barnabas, Clement, Hermas, Ignatius, and Polycarp.Il contenait Barnabé, Clément, Hermas, Ignace et Polycarpe.A reprint (Antwerp, 1698-1700; Amsterdam, 1724), by Jean Leclerc (Clericus), contained much additional matter.Une réimpression (Anvers, 1698-1700, Amsterdam, 1724), par Jean Leclerc (Clericus), contenait beaucoup d'importance supplémentaire.The latest editions are those of the Anglican Bishop, JB Lightfoot, "The Apostolic Fathers" (5 vols., London, 1889-1890); abbreviated edition, Lightfoot-Harmer, London, I vol., 1893; Gebhardt, Harnack, and Zahn, "Patrum Apostolicorum Opera" (Leipzig, 1901); and FX von Funk, "Patres Apostolici" (2d ed., Tübingen, 1901), in all of which abundant reference will be found to the literature of the two preceding centuries.Les dernières éditions sont celles de l'évêque anglican, JB Lightfoot, «Les Pères apostoliques" (5 volumes, Londres, 1889-1890.); Abréviation édition, Lightfoot-Harmer, Londres, Vol I, 1893;. Gebhardt, Harnack, et Zahn, «Patrum Apostolicorum Opera" (Leipzig, 1901) et FX von Funk, "Patres apostolici» (2e éd, Tübingen, 1901.), dans l'ensemble de ce qui abondante de référence sera trouvée à la littérature des deux siècles précédents. The last named work first appeared (Tübingen, vol. I, 1878, 1887; vol. II,,1881) as a fifth edition of Hefele's "Opera Patr. Apostolicorum" (Tübingen, 1839; 4th ed., 1855) enriched with notes (critical, exegetical, historical), prolegomena, indexes, and a Latin version.La dernière œuvre nommée première apparition (Tübingen, t. I, 1878, 1887;.. T. II, 1881) comme une cinquième édition de Hefele de "Opera Patr Apostolicorum.» (Tübingen, 1839;. 4e éd, 1855) enrichi de notes (critique, exégétique, historique), prolégomènes, des index, et une version latine. The second edition meets all just demands of a critical presentation of these ancient and important writings, and in its introduction and notes offers the best Catholic treatise on the subject.La deuxième édition répond à toutes les justes revendications d'une présentation critique de ces écrits anciens et importants, et dans son introduction et les notes offre la meilleur traité catholique sur le sujet.

Publication information Written by John B. Peterson.Publication d'informations écrites par John B. Peterson.Transcribed by Nicolette Ormsbee.Transcrit par Nicolette Ormsbee.The Catholic Encyclopedia, Volume I. Published 1907.L'Encyclopédie catholique, tome I. Publié 1907. New York: Robert Appleton Company.New York: Robert Appleton Société.Nihil Obstat, March 1, 1907. Nihil obstat, Mars 1, 1907.Remy Lafort, STD, Censor.Remy Lafort, STD, Censeur.Imprimatur.Imprimatur. +John Cardinal Farley, Archbishop of New York+ John Farley Cardinal, Archevêque de New York

Bibliography Bibliographie

PG (Paris, 1857), I, II, V; Eng.PG (Paris, 1857), I, II, V, ing.tr.tr.in Ante-Nicene Library (Edinburgh, 1866), I, and American ed.dans Ante-Nicene Bibliothèque (Edimbourg, 1866), I, et américaine éd.(New York, 1903), I, 1-158; Freppel, Les Peres Apostoliques et leur époque (Paris, 1885); Batiffol, La litt. (New York, 1903), I, 1-158; Freppel, Les Peres Apostoliques et Leur Époque (Paris, 1885); Batiffol, La litt.eccl.Eccl.grecque (Paris, 1901); Holland, The Apostolic Fathers (London, 1897); Wake, The Genuine Epistles of the Apostolic Fathers (London, 1893); Fleming, Early Christian Witnesses (London, 1878); Crutwell, A Literary History of Early Christianity (London, 1893), I, 21-127; Oxford Society of Historical Theology, The New Testament in the Apostolic Fathers (Oxford, 1905); Lightfoot in Dict.grecque (Paris, 1901); Hollande, Les Pères apostoliques (Londres, 1897); sillage, les épîtres authentiques des Pères apostoliques (Londres, 1893); Fleming, Early Christian Témoins (Londres, 1878); Crutwell, une histoire littéraire de Le christianisme primitif (Londres, 1893), I, 21-127; Oxford Société de théologie historique, Le Nouveau Testament dans les Pères apostoliques (Oxford, 1905); Lightfoot dans Dict.of Chr.de Chr.Biog., sv; for the doctrine, see Tixeront, Histoire des dogmes (Paris, 1905), I, 115-163; Bareille in Dict.Biogr, sv;. Pour la doctrine, voir Tixeront, Histoire des Dogmes (Paris, 1905), I, 115-163; Bareille dans Dict.de theol.de theol.cath.cath.(Paris, 1903), I, 1634-46; Bardenhewer, Geschichte d.(Paris, 1903), I, 1634-1646; Bardenhewer, Geschichte d.altkirchl. altkirchl.Litt., I. Litt., I.


Fathers of the ChurchPères de l'Église

Catholic InformationInformation catholique

The Appeal to the FathersL'appel aux Pères

Classification of Patristic WritingsClassification des écrits patristiques

Apostolic Fathers and the Second CenturyPères Apostoliques et le deuxième siècle

Third CenturyTroisième Siècle

Fourth CenturyIVe siècle

Fifth CenturyCinquième siècle

Sixth CenturyVIe siècle

Characteristics of Patristic WritingsCaractéristiques des écrits patristiques

CommentariesCommentaires

Preachers Preachers

Writers Ecrivains

East and WestOrient et Occident

theology">Theologythéologie "> Théologie

Discipline, Liturgy, AsceticsLa discipline, la liturgie, les ascètes

Historical MaterialsDocuments historiques

Patristic StudyEtude patristique

The word Father is used in the New Testament to mean a teacher of spiritual things, by whose means the soul of man is born again into the likeness of Christ: "For if you have ten thousand instructors in Christ, yet not many fathers. For in Christ Jesus, by the gospel, I have begotten you. Wherefore I beseech you, be ye followers of me, as I also am of Christ" (1 Corinthians 4:15, 16; cf. Galatians 4:19).Le Père mot est utilisé dans le Nouveau Testament pour désigner un enseignant des choses spirituelles, par le moyen desquels l'âme de l'homme ne naît de nouveau à la ressemblance du Christ: «Car si vous auriez dix mille maîtres en Christ, mais pas beaucoup de pères Pour. dans le Christ Jésus, par l'Évangile, je t'ai engendré C'est pourquoi je vous en supplie, soyez adeptes ye de moi, comme je le suis du Christ »(1 Corinthiens 4:15, 16;. cf. Galates 4:19)..The first teachers of Christianity seem to be collectively spoken of as "the Fathers" (2 Peter 3:4).Les premiers professeurs du christianisme semblent être collectivement en parle comme «les Pères» (2 Pierre 3:4).

Thus St. Irenæus defines that a teacher is a father, and a disciple is a son (iv, 41,2), and so says Clement of Alexandria (Strom., I, i, 1).Ainsi saint Irénée définit que l'enseignant est un père, et un disciple est un fils (IV, 41,2), et le dit Clément d'Alexandrie (Strom., I, I, 1).A bishop is emphatically a "father in Christ", both because it was he, in early times, who baptized all his flock, and because he is the chief teacher of his church.Un évêque est catégoriquement un «père dans le Christ», à la fois parce que c'était lui, dans les premiers temps, qui a baptisé tout son troupeau, et parce qu'il est le maître en chef de son église.But he is also regarded by the early Fathers, such as Hegesippus, Irenaeus, and Tertullian as the recipient of the tradition of his predecessors in the see, and consequently as the witness and representative of the faith of his Church before Catholicity and the world.Mais il est également considéré par les premiers Pères, comme Hégésippe, Irénée, Tertullien et que le destinataire de la tradition de ses prédécesseurs dans le voir, et par conséquent comme le témoin et le représentant de la foi de son Église avant la catholicité et dans le monde.Hence the expression "the Fathers" comes naturally to be applied to the holy bishops of a preceding age, whether of the last generation or further back, since they are the parents at whose knee the Church of today was taught her belief.D'où l'expression «les Pères» vient naturellement à être appliquée aux saints évêques d'un âge précédent, qu'il s'agisse de la dernière génération ou plus en arrière, car ils sont les parents dont le genou de l'Eglise d'aujourd'hui a été enseigné sa croyance.It is also applicable in an eminent way to bishops sitting in council, "the Fathers of Nicaea", "the Fathers of Trent".Elle est également applicable de façon éminente aux évêques assis dans le conseil, «les Pères de Nicée», «les Pères de Trente».Thus Fathers have learnt from Fathers, and in the last resort from the Apostles, who are sometimes called Fathers in this sense: "They are your Fathers", says St. Leo, of the Princes of the Apostles, speaking to the Romans; St. Hilary of Arles calls them sancti patres; Clement of Alexandria says that his teachers, from Greece, Ionia, Coele-Syria, Egypt, the Orient, Assyria, Palestine, respectively, had handed on to him the tradition of blessed teaching from Peter, and James, and John, and Paul, receiving it "as son from father".Ainsi Pères ont appris par les Pères, et en dernier ressort par les apôtres, qui sont parfois appelés Pères dans ce sens: «Ils sont vos pères», dit saint Léon, des Princes des Apôtres, en parlant aux Romains; St . Hilaire d'Arles les appelle les patres sancti; Clément d'Alexandrie dit que ses maîtres, de la Grèce, l'Ionie, Coelé-Syrie, l'Egypte, l'Orient, l'Assyrie, la Palestine, respectivement, avaient remis à lui la tradition de l'enseignement bénie de Peter, et Jacques, et Jean et Paul, il reçoit «comme fils du père».

It follows that, as our own Fathers are the predecessors who have taught us, so the Fathers of the whole Church are especially the earlier teachers, who instructed her in the teaching of the Apostles, during her infancy and first growth.Il s'ensuit que, comme nos propres pères sont les prédécesseurs qui nous ont enseigné, donc les Pères de l'Église tout entière sont notamment les enseignants plus tôt, qui a instruit son dans l'enseignement des Apôtres, pendant son enfance et de la croissance d'abord.It is difficult to define the first age of the Church, or the age of the Fathers.Il est difficile de définir le premier âge de l'Eglise, ou l'âge des pères.It is a common habit to stop the study of the early Church at the Council of Chalcedon in 451.C'est une habitude commune à arrêter l'étude de l'Église primitive au concile de Chalcédoine en 451."The Fathers" must undoubtedly include, in the West, St. Gregory the Great (d. 604), and in the East, St. John Damascene (d. about 754).«Les Pères» doit sans doute inclure, dans le Grégoire Ouest, le Grand Saint (D. 604), et dans l'Est, saint Jean Damascène (d. environ 754).It is frequently said that St. Bernard (d. 1153) was the last of the Fathers, and Migne's "Patrologia Latina" extends to Innocent III, halting only on the verge of the thirteenth century, while his "Patrologia Graeca" goes as far as the Council of Florence (1438-9).Il est souvent dit que saint Bernard (décédé 1153) était le dernier des Pères, et Migne "Patrologie latine» s'étend à Innocent III, que l'arrêt sur le bord du XIIIe siècle, tandis que son "Patrologia Graeca" va aussi loin que le Concile de Florence (1438-9).These limits are evidently too wide, It will be best to consider that the great merit of St. Bernard as a writer lies in his resemblance in style and matter to the greatest among the Fathers, in spite of the difference of period.Ces limites sont évidemment trop large, il sera préférable de considérer que le grand mérite de saint Bernard comme un écrivain réside dans sa ressemblance dans le style et la matière à la plus grande parmi les Pères, en dépit de la différence de la période.St. Isidore of Seville (d. 636) and the Venerable Bede (d. 735) are to be classed among the Fathers, but they may be said to have been born out of due time, as St. Theodore the Studite was in the East.Saint Isidore de Séville (mort en 636) et Bède le Vénérable († 735) sont à classer parmi les Pères, mais on peut dire d'être né hors du temps en raison, comme saint Théodore le Studite était dans le Orient.

I. THE APPEAL TO THE FATHERSI. L'APPEL AUX PÈRES

Thus the use of the term Fathers has been continuous, yet it could not at first he employed in precisely the modern sense of Fathers of the Church.Ainsi, l'utilisation des Pères de l'expression a été continue, mais il ne pouvait pas au premier abord il a employé exactement dans le sens moderne de Pères de l'Église. In early days the expression referred to writers who were then quite recent.Dans les premiers jours de la mention visée aux écrivains qui ont ensuite été assez récent.It is still applied to those writers who are to us the ancients, but no longer in the same way to writers who are now recent.Il est encore appliqué à ces écrivains qui sont pour nous les anciens, mais ce n'est plus de la même manière à des écrivains qui sont maintenant des dernières années.Appeals to the Fathers are a subdivision of appeals to tradition.Lance un appel aux Pères sont une subdivision des appels à la tradition.In the first half of the second century begin the appeals to the sub-Apostolic age: Papias appeals to the presbyters, and through them to the Apostles.Dans la première moitié du deuxième siècle commencent les appels à l'âge des sous-apostolique: appels Papias aux prêtres, et à travers eux aux Apôtres.Half a century later St. Irenæus supplements this method by an appeal to the tradition handed down in every Church by the succession of its bishops (Adv. Haer., III, i-iii), and Tertullian clinches this argument by the observation that as all the Churches agree, their tradition is secure, for they could not all have strayed by chance into the same error (Praescr., xxviii).Un demi-siècle plus tard, Saint-Irénée suppléments de cette méthode par un appel à la tradition transmise dans chaque église par la succession de ses évêques (Adv. Haer., III, I-III), et décroche Tertullien cet argument par l'observation que toutes les Eglises d'accord, leur tradition est sécurisé, car ils ne pouvaient pas tous se sont égarés par hasard dans la même erreur (Praescr., XXVIII).The appeal is thus to Churches and their bishops, none but bishops being the authoritative exponents of the doctrine of their Churches.L'appel est donc d'Eglises et de leurs évêques, aucun, mais les évêques étant les exposants autorité de la doctrine de leurs Églises.As late as 341 the bishops of the Dedication Council at Antioch declared: "We are not followers of Arius; for how could we, who are bishops, be disciples of a priest?" Pas plus tard que 341 évêques du Conseil Dédicace à Antioche a déclaré: «Nous ne sommes pas partisans d'Arius, car comment pourrions-nous, qui sont les évêques, être des disciples d'un prêtre?"

Yet slowly, as the appeals to the presbyters died out, there was arising by the side of appeals to the Churches a third method: the custom of appealing to Christian teachers who were not necessarily bishops.Pourtant, lentement, comme les appels aux prêtres morts, il n'y avait découlant du côté des appels aux Eglises une troisième méthode: la coutume de faire appel à des enseignants chrétiens qui n'étaient pas nécessairement des évêques.While, without the Church, Gnostic schools were substituted for churches, within the Church, Catholic schools were growing up.Alors que, sans l'Eglise, écoles gnostiques ont été substitués à des églises, au sein de l'Eglise, les écoles catholiques ont grandi.Philosophers like Justin and most of the numerous second-century apologists were reasoning about religion, and the great catechetical school of Alexandria was gathering renown.Des philosophes comme Justin et la plupart des nombreuses IIe siècle, les apologistes ont été raisonner sur la religion, et la grande école catéchétique d'Alexandrie fut collecte renommée.Great bishops and saints like Dionysius of Alexandria, Gregory Thaumaturgus of Pontus, Firmilian of Cappadocia, and Alexander of Jerusalem were proud to be disciples of the priest Origen. Grands évêques et de saints comme Denys d'Alexandrie, Grégoire le Thaumaturge de Pontus, Firmilien de la Cappadoce, et Alexandre de Jérusalem étaient fiers d'être des disciples du Origène prêtre.The bishop Cyprian called daily for the works of the priest Tertullian with the words "Give me the master". L'évêque Cyprien appelé tous les jours pour les œuvres de l'Tertullien prêtre avec les mots «Donne-moi le maître".The Patriarch Athanasius refers for the ancient use of the word homoousios, not merely to the two Dionysii, but to the priest Theognostus.Le patriarche Athanase se réfère à l'usage antique du mot homoousios, non seulement à l'Dionysii deux, mais à l'Théognoste prêtre.Yet these priest-teachers are not yet called Fathers, and the greatest among them, Tertullian, Clement, Origen, Hippolytus, Novatian, Lucian, happen to be tinged with heresy; two became antipopes; one is the father of Arianism; another was condemned by a general council.Pourtant, ces enseignants-prêtre ne sont pas encore appelés Pères, et le plus grand parmi eux, Tertullien, Clément, Origène, Hippolyte, Novatien, Lucien, se trouvent être teintée d'hérésie; deux sont devenus antipapes, l'un est le père de l'arianisme, une autre a été condamné par un conseil général.In each case we might apply the words used by St. Hilary of Tertullian: "Sequenti errore detraxit scriptis probabilibus auctoritatem" (Comm. in Matt., v, 1, cited by Vincent of Lérins, 2.4).Dans chaque cas nous pourrions appliquer les mots utilisés par saint Hilaire de Tertullien: «Sequenti errore detraxit scriptis probabilibus auctoritatem" (Comm. in Matt, v, 1, cité par Vincent de Lérins, 2.4.).

A fourth form of appeal was better founded and of enduring value.Une quatrième forme d'appel était mieux fondé et de valeur durable.Eventually it appeared that bishops as well as priests were fallible.Finalement, il est apparu que les évêques ainsi que les prêtres étaient faillibles.In the second century the bishops were orthodox.Au deuxième siècle, les évêques étaient orthodoxes. In the third they were often found wanting.Dans le troisième, ils ont souvent été jugées insuffisantes.In the fourth they were the leaders of schisms, and heresies, in the Meletian and Donatist troubles and in the long Arian struggle, in which few were found to stand firm against the insidious persecution of Constantius.Dans le quatrième, ils étaient les chefs des schismes, des hérésies et, dans les troubles et les mélétien donatiste et dans la longue lutte arienne, dans lequel ont été trouvés quelques tenir ferme contre la persécution insidieuse de Constance.It came to be seen that the true Fathers of the Church are those Catholic teachers who have persevered in her communion, and whose teaching has been recognized as orthodox.Il est venu à considérer que les vrais pères de l'Eglise sont ceux des enseignants catholiques qui ont persévéré dans sa communion, et dont l'enseignement a été reconnue comme orthodoxe.So it came to pass that out of the four "Latin Doctors" one is not a bishop.Alors il arriva que, sur les quatre "Médecins latin" on n'est pas un évêque.Two other Fathers who were not bishops have been declared to be Doctors of the Church, Bede and John Damascene, while among the Doctors outside the patristic period we find two more priests, the incomparable St. Bernard and the greatest of all theologians, St. Thomas Aquinas.Deux autres Pères qui n'étaient pas évêques ont été déclarés docteurs de l'Église, Bede et Jean Damascène, tandis que parmi les docteurs en dehors de la période patristique, nous trouvons deux prêtres plus, l'incomparable Saint-Bernard et le plus grand de tous les théologiens, Saint- Thomas d'Aquin.Nay, few writers had such great authority in the Schools of the Middle Ages as the layman Boethius, many of whose definitions are still commonplaces of theology. Non, quelques écrivains avaient telle grande autorité dans les écoles du Moyen Age comme le Boèce profane, dont de nombreux sont encore les lieux communs des définitions de la théologie.

Similarly (we may notice in passing) the name "Father", which originally belonged to bishops, has been as it were delegated to priests, especially as ministers of the Sacrament of Penance.De même (on peut remarquer au passage) le nom de "Père", qui appartenait à l'origine aux évêques, a été comme délégué à des prêtres, d'autant que les ministres du sacrement de la Pénitence.it is now a form of address to all priests in Spain, in Ireland, and, of recent years, in England and the United States.il est maintenant une forme d'adresse à tous les prêtres en Espagne, en Irlande, et, de ces dernières années, en Angleterre et aux États-Unis.

Papas or Pappas, Pope, was a term of respect for eminent bishops (eg in letters to St. Cyprian and to St. Augustine -- neither of these writers seems to use it in addressing other bishops, except when St. Augustine writes to Rome).Papas ou Pappas, le pape, était un terme de respect pour les évêques éminents (par exemple dans des lettres à saint Cyprien et de saint Augustin - aucun de ces écrivains semble l'utiliser dans la lutte contre d'autres évêques, sauf quand saint Augustin écrit à Rome ).Eventually the term was reserved to the bishops of Rome and Alexandria; yet in the East today every priest is a "pope".Finalement, le terme a été réservée aux évêques de Rome et Alexandrie, et pourtant à l'Est aujourd'hui, chaque prêtre est un «pape». The Aramaic abbe was used from early times for the superiors of religious houses.L'abbé l'araméen a été utilisé depuis les premiers temps pour les supérieurs de maisons religieuses.But through the abuse of granting abbeys in commendam to seculars, it has become a polite title for all secular clerics, even seminarists in Italy, and especially in France, whereas all religious who are priests are addressed as "Father".Mais grâce à l'abus de l'octroi des abbayes en commende à des séculiers, il est devenu un titre polie pour tous les clercs séculiers, même séminaristes en Italie, et particulièrement en France, alors que tous les religieux qui sont prêtres sont abordés comme "Père".

We receive only, says St. Basil, what we have been taught by the holy Fathers; and he adds that in his Church of Caesarea the faith of the holy Fathers of Nicaea has long been implanted (Ep. cxl, 2).Nous recevons seulement, dit saint Basile, ce que nous avons été enseignés par les saints Pères, et il ajoute que dans son Eglise de Césarée la foi des saints Pères de Nicée a longtemps été implantés (Ep. CXL, 2).St. Gregory Nazianzen declares that he holds fast the teaching which he heard from the holy Oracles, and was taught by the holy Fathers.Saint Grégoire de Nazianze déclare qu'il tient fermement à l'enseignement dont il a entendu les saints oracles, et a été enseignée par les saints Pères.These Cappadocian saints seem to be the first to appeal to a real catena of Fathers.Ces saints Cappadoce semblent être les premiers à faire appel à un véritable catena des Pères. The appeal to one or two was already common enough; but not even the learned Eusebius had thought of a long string of authorities.L'appel à un ou deux enfants était déjà assez commun, mais pas même le Eusèbe apprit avait pensé à une longue série d'autorités. St. Basil, for example (De Spir. S., ii, 29), cites for the formula "with the Holy Ghost" in the doxology, the example of Irenaeus, Clement and Dionysius of Alexandria, Dionysius of Rome, Eusebius of Caesarea, Origen, Africanus, the preces lucerariae said at the lighting of lamps, Athenagoras, Gregory Thaumaturgus, Firmilian, Meletius.Saint-Basile, par exemple (De Spir. S., II, 29), cite pour la formule «avec le Saint-Esprit» dans la doxologie, l'exemple de saint Irénée, Clément d'Alexandrie et Denys, Denys de Rome, Eusèbe de Césarée , Origène, l'Africain, le lucerariae preces dit à l'éclairage des lampes, Athénagoras, Grégoire le Thaumaturge, Firmilien, Mélèce.

In the fifth century this method became a stereotyped custom.Au cinquième siècle, cette méthode est devenue une coutume stéréotypés.St. Jerome is perhaps the first writer to try to establish his interpretation of a text by a string of exegetes (Ep. cxii, ad Aug.).Saint-Jérôme est sans doute le premier écrivain à tenter d'établir son interprétation d'un texte par une chaîne d'exégètes (Ep. cxii, ad août).Paulinus, the deacon and biographer of St. Ambrose, in the libellus he presented against the Pelagians to Pope Zosimus in 417, quotes Cyprian, Ambrose, Gregory Nazianzen, and the decrees of the late Pope Innocent.Paulin, le diacre et biographe de saint Ambroise, dans le libelle qu'il a présenté contre les pélagiens au pape Zosime en 417, cite Cyprien, Ambroise, Grégoire de Nazianze, et les décrets de la fin du pape Innocent.In 420 St. Augustine quotes Cyprian and Ambrose against the same heretics (C. duas Epp. Pel., iv).En 420 Saint-Cyprien cite Augustin et Ambroise contre les hérétiques mêmes (C. duas Epp. Pel., Iv).Julian of Eclanum quoted Chrysostom and Basil; St. Augustine replies to him in 421 (Contra Julianum, i) with Irenaeus, Cyprian, Reticius, Olympius, Hilary, Ambrose, the decrees of African councils, and above all Popes Innocent and Zosimus. Julien d'Eclane cité Chrysostome et Basile; saint Augustin lui répond en 421 (Contra Julianum, i) avec Irénée, Cyprien, Reticius, Olympien, Hilaire, Ambroise, les décrets des conciles d'Afrique, et surtout les papes Innocent et Zosime.In a celebrated passage he argues that these Western writers are more than sufficient, but as Julian had appealed to the East, to the East, he shall go, and the saint adds Gregory Nazianzen, Basil, Synod of Diospolis, Chrysostom.Dans un passage célèbre, il affirme que ces écrivains occidentaux sont plus que suffisantes, mais que Julien avait fait appel à l'Est, à l'Est, il doit aller, et le saint ajoute Grégoire de Nazianze, Basile, synode de Diospolis, Chrysostome. To these he adds Jerome (c. xxxiv): "Nor should you think Jerome, because he was a priest, is to be despised", and adds a eulogy.Pour ces il ajoute Jérôme (c. xxxiv): «Vous ne devriez pas penser Jérôme, parce qu'il était un prêtre, est d'être méprisés», et ajoute un éloge funèbre.This is amusing, when we remember that Jerome in a fit of irritation, fifteen before, had written to Augustine (Ep. cxlii) "Do not excite against me the silly crowd of the ignorant, who venerate you as a bishop, and receive you with the honour due to a prelate when you declaim in the Church, whereas they think little of me, an old man, nearly decrepit, in my monastery in the solitude of the country."Ce qui est amusant, quand on se souvient que Jérôme, dans un accès d'irritation, une quinzaine auparavant, avait écrit à Augustin (Ep. cxlii) "Ne pas exciter contre moi la foule stupide des ignorants, qui vous vénèrent comme un évêque, et que vous recevez avec les honneurs dus à un prélat quand vous déclamer dans l'Eglise, alors ils pensent peu de moi, un vieil homme, presque décrépite, dans mon monastère dans la solitude de la campagne. "

In the second book "Contra Julianum", St. Augustine again cites Ambrose frequently, and Cyprian, Gregory Nazianzen, Hilary, Chrysostom; in ii, 37, he recapitulates the nine names (omitting councils and popes), adding (iii, 32) Innocent and Jerome.Dans le deuxième livre "Contra Julianum», saint Augustin cite à nouveau Ambroise fréquemment, et Cyprien, Grégoire de Nazianze, Hilaire, Jean Chrysostome, dans II, 37 ans, il récapitule les neuf noms (en omettant conciles et des papes), en ajoutant (III, 32) Innocent et Jérôme.A few years later the Semipelagians of Southern Gaul, who were led by St. Hilary of Arles, St. Vincent of Lérins, and Bl.Quelques années plus tard, le Semipelagians du sud de la Gaule, qui étaient dirigés par saint Hilaire d'Arles, Saint-Vincent de Lérins, et le bienheureux.Cassian, refuse to accept St. Augustine's severe view of predestination because "contrarium putant patrum opinioni et ecclesiastico sensui".Cassien, de refuser d'accepter l'opinion de sévères de saint Augustin de la prédestination, car «contrarium putant patrum opinioni et Sensui ecclesiastico".Their opponent St. Prosper, who was trying to convert them to Augustinianism, complains: "Obstinationem suam vetustate defendunt" (Ep. inter Atig. ccxxv, 2), and they said that no ecclesiastical writer had ever before interpreted Romans quite as St. Augustine did -- which was probably true enough.Leur adversaire Saint-Prosper, qui a été d'essayer de les convertir à l'augustinisme, se plaint: «Obstinationem suam vetustate defendunt» (Ep. inter Atig ccxxv, 2.), Et ils ont dit qu'aucun écrivain ecclésiastique n'avait jamais Romains interprété tout aussi Saint- Augustin a fait - ce qui était probablement assez vrai.The interest of this attitude lies in the fact that it was, if not new at least more definite than any earlier appeal to antiquity.L'intérêt de cette attitude réside dans le fait qu'il était, si elle n'est pas nouvelle au moins plus précise que tout appel à l'antiquité tôt.Through most of the fourth century, the controversy with the Arians had turned upon Scripture, and appeals to past authority were few.A travers la plupart du quatrième siècle, la controverse avec les ariens avaient transformé l'Écriture, et les appels à l'autorité dernières étaient peu nombreux.But the appeal to the Fathers was never the most imposing locus theologicus, for they could not easily be assembled so as to form an absolutely conclusive test.Mais l'appel aux Pères n'a jamais été le locus theologicus plus imposant, car ils ne pouvaient pas être facilement assemblés de manière à former un test absolument concluante. On the other hand up to the end of the fourth century, there were practically no infallible definitions available, except condemnations of heresies, chiefly by popes.D'autre part, jusqu'à la fin du quatrième siècle, il n'y avait pratiquement pas de définitions infaillibles disponibles, à l'exception des condamnations des hérésies, principalement par les papes.By the time that the Arian reaction under Valens caused the Eastern conservatives to draw towards the orthodox, and prepared the restoration of orthodoxy to power by Theodosius, the Nicene decisions were beginning to be looked upon as sacrosanct, and that council to be preferred to a unique position above all others.Par le temps que la réaction arienne sous Valens causé les conservateurs de l'Est à attirer vers les orthodoxes, et préparé la restauration de l'orthodoxie au pouvoir par Théodose, les décisions de Nicée ont commencé à être considéré comme sacro-saint, et que le conseil doit être préférée à une position unique au-dessus de tous les autres.By 430, the date we have reached, the Creed we now say at Mass was revered in the East, whether rightly or wrongly, as the work of the 150 Fathers of Constantinople in 381, and there were also new papal decisions, especially the tractoria of Pope Zosimus, which in 418 had been sent to all the bishops of the world to be signed. En 430, la date que nous avons atteint, le Credo, nous disent maintenant à la messe était vénéré dans l'Est, tort ou à raison, comme le travail des 150 Pères de Constantinople en 381, et il y avait aussi de nouvelles décisions papales, en particulier les Tractoria du pape Zosime, qui en 418 avait été envoyé à tous les évêques du monde à être signé.

It is to living authority, the idea of which had thus come to the fore, that St. Prosper was appealing in his controversy with the Lerinese school.C'est à l'autorité de vie, dont l'idée était donc venu à l'avant, que Saint-Prosper était séduisante par sa polémique avec l'école Lerinese.When he went to Gaul, in 431, as papal envoy, just after St. Augustine's death, he replied to their difficulties, not by reiterating that saint's hardest arguments, but by taking with him a letter from Pope St. Celestine, in which St. Augustine is extolled as having been held by the pope's predecessors to be "inter magistros optimos".Quand il est allé en Gaule, en 431, comme envoyé du pape, juste après la mort de saint Augustin, il a répondu à leurs difficultés, et non pas en répétant que les arguments les plus difficiles saint, mais en prenant avec lui une lettre du pape saint Célestin, dans lequel Saint- . Augustine est vanté comme ayant eu lieu par les prédécesseurs du pape à être «inter OptiMOS magistros".No one is to be allowed to depreciate him, but it is not said that every word of his is to be followed. Personne ne doit être autorisé à le rabaisser, mais il n'est pas dit que chaque mot de son est à suivre.The disturbers had appealed to the Holy See, and the reply is "Desinat incessere novitas vetustatem" (Let novelty cease to attack antiquity!).Les perturbateurs avaient appelé au Saint-Siège, et la réponse est "Desinat incessere novitas vetustatem" (Laissez la nouveauté cesseront d'attaquer l'antiquité!).An appendix is added, not of the opinions of ancient Fathers, but of recent popes, since the very same monks who thought St. Augustine went too far, professed (says the appendix) "that they followed and approved only what the most holy See of the Blessed Apostle Peter sanctioned and taught by the ministry of its prelates".Une annexe est ajoutée, et non des opinions des anciens Pères, mais des derniers papes, depuis les moines mêmes qui pensée de saint Augustin est allé trop loin, professé (dit l'appendice) "qu'ils ont suivi et approuvé seulement ce que les saints les plus Voir du bienheureux apôtre Pierre sanctionné et enseigné par le ministère de ses prélats ".A list therefore follows of "the judgments of the rulers of the Roman Church", to which are added some sentences of African councils, "which indeed the Apostolic bishops made their own when they approved them".Une liste suit donc de «les jugements des dirigeants de l'Église romaine», à laquelle sont ajoutés quelques phrases de conseils de l'Afrique ", qui en effet les évêques apostolique fait leurs propres quand ils en ont approuvé".To these inviolabiles sanctiones (we might roughly render "infallible utterances") prayers used in the sacraments are appended "ut legem credendi lex statuat supplicandi" -- a frequently misquoted phrase -- and in conclusion, it is declared that these testimonies of the Apostolic See are sufficient, "so that we consider not to be Catholic at all whatever shall appear to be contrary to the decisions we have cited".A ces sanctiones inviolabiles (nous pourrions rendre à peu près "énoncés infaillible") des prières utilisées dans les sacrements sont ajoutés «ut legem credendi lex statuat supplicandi» - une expression fréquemment déformés - et en conclusion, il est déclaré que ces témoignages du Siège Apostolique Voir suffisent », afin que nous considérons ne pas être catholique à tous quel que soit ne semble pas être contraire aux décisions que nous avons cités". Thus the decisions of the Apostolic See are put on a very different level from the views of St. Augustine, just as that saint always drew a sharp distinction between the resolutions of African councils or the extracts from the Fathers, on the one hand, and the decrees of Popes Innocent and Zosimus on the other.Ainsi, les décisions du Siège Apostolique sont mis sur un niveau très différent de la vue de saint Augustin, comme ce saint a toujours une nette distinction entre les résolutions des conseils d'Afrique ou des extraits des Pères, d'une part, et les décrets des papes Innocent et Zosime sur l'autre.

Three years later a famous document on tradition and its use emanated from the Lerinese school, the "Commonitorium" of St. Vincent.Trois ans plus tard, un fameux document sur la tradition et de son utilisation émanait de l'école Lerinese, le «Commonitorium" de Saint-Vincent.He whole-heartedly accepted the letter of Pope Celestine, and he quoted it as an authoritative and irresistible witness to his own doctrine that where quod ubique, or universitas, is uncertain, we must turn to quod semper, or antiquitas.Il a accepté de tout coeur la lettre du pape Célestin, et il l'a cité comme témoin autorité et irrésistible de sa propre doctrine que lorsque ubique quod, ou universitas, est incertain, nous devons nous tourner vers quod semper, ou antiquitas.Nothing could be more to his purpose than the pope's: "Desinat incessere novitas vetustatem."Rien ne serait plus à sa finalité que le pape: ". Desinat incessere novitas vetustatem" The Œcumenical Council of Ephesus had been held in the same year that Celestine wrote.Le Conseil œcuménique d'Ephèse avait eu lieu dans la même année que Célestin écrit.Its Acts were before St. Vincent, and it is clear that he looked upon both pope and council as decisive authorities.Ses actes étaient avant Saint-Vincent, et il est clair qu'il a regardé à la fois le pape et le conseil que les autorités décisives. It was necessary to establish this, before turning to his famous canon, quod ubique, quod semper, quod ab omnibus otherwise universitas, antiquitas, consensio.Il était nécessaire d'établir ce fait, avant de tourner à son canon célèbre, quod ubique, quod semper, quod ab omnibus contraire universitas, antiquitas, Consensio. It was not a new criterion, else it would have committed suicide by its very expression.Ce n'était pas un nouveau critère, sinon, il aurait commis le suicide par son expression même.But never had the doctrine been so admirably phrased, so limpidly explained, so adequately exemplified.Mais jamais eu la doctrine été si admirablement exprimé, si limpide expliqué, donc suffisamment illustré.Even the law of the evolution of dogma is defined by Vincent in language which can hardly be surpassed for exactness and vigour.Même la loi de l'évolution du dogme est défini par Vincent dans un langage qui peut difficilement être dépassé pour l'exactitude et la vigueur.St. Vincent's triple test is wholly misunderstood if it is taken to be the ordinary rule of faith.Triple test St. Vincent est totalement incomprise si elle est prise à la règle ordinaire de la foi.Like all Catholics he took the ordinary rule to be the living magisterium of the Church, and he assumes that the formal decision in cases of doubt lies with the Apostolic See, or with a general council.Comme tous les catholiques, il a pris la règle ordinaire pour être le Magistère vivant de l'Église, et il suppose que la décision formelle en cas de doute réside avec le Siège apostolique, ou avec un conseil général.But cases of doubt arise when no such decision is forthcoming.Mais les cas de doute surgissent lorsque aucune décision n'est à venir.Then it is that the three tests are to be applied, not simultaneously, but, if necessary, in succession.C'est alors que les trois tests doivent être appliqués, et non pas simultanément, mais, si nécessaire, à la suite.

When an error is found in one corner of the Church, then the first test, universitas, quod ubique, is an unanswerable refutation, nor is there any need to examine further (iii, 7, 8).Quand une erreur est trouvée dans un coin de l'église, puis le premier test, universitas, quod ubique, est un imparable réfutation, ni aucune nécessité d'examiner plus loin (III, 7, 8).But if an error attacks the whole Church, then antiquitas, quod semper is to be appealed to, that is, a consensus existing before the novelty arose.Mais si une erreur attaques l'Église tout entière, puis antiquitas, quod semper doit être fait appel, qui est, un consensus existant avant la nouveauté se leva.Still, in the previous period one or two teachers, even men of great fame, may have erred.Pourtant, dans la période précédente d'un ou deux enseignants, même les hommes de grande renommée, peut-être commis une erreur.Then we betake ourselves to quod ab omnibus, consensio, to the many against the few (if possible to a general council; if not, to an examination of writings).Puis nous nous rendre au quod ab omnibus, Consensio, aux nombreuses contre les quelques (si possible à un conseil général, si non, à un examen des écrits).Those few are a trial of faith "ut tentet vos Dominus Deus vester" (Deuteronomy 13:1 sqq.).Ceux ci sont une épreuve de la foi "ut tentet Vos Dominus Deus vester» (Deutéronome 13:01 ss.).So Tertullian was a magna tentatio; so was Origen -- indeed the greatest temptation of all. Ainsi Tertullien était un tentatio magna; donc été Origène - en fait la plus grande tentation de tous.We must know that whenever what is new or unheard before is introduced by one man beyond or against all the saints, it pertains not to religion but to temptation (xx, 49).Nous devons savoir que chaque fois que ce qui est nouveau ou inconnu avant est introduite par un homme au-delà ou contre tous les saints, ce qui a trait à la religion mais pas à la tentation (xx, 49).

Who are the "Saints" to whom we appeal?Qui sont les "saints" à qui nous faisons appel?The reply is a definition of "Fathers of the Church" given with all St. Vincent's inimitable accuracy: "Inter se majorem consulat interrogetque sententias, eorum dumtaxat qui, diversis licet temporibus et locis, in unius tamen ecclesiae Catholicae communione et fide permanentes, magistri probabiles exstiterunt; et quicquid non unus aut duo tantum, sed omnes pariter uno eodemque consensu aperte, frequenter, perseveranter tenuisse, scripsisse, docuisse cognoverit, id sibi quoque intelligat absque ulla dubitatione credendum" (iii, 8).La réponse est une définition de «Pères de l'Eglise» donnée avec précision tous les inimitables St. Vincent: "L'Inter se majorem consulat sententias interrogetque, eorum dumtaxat Qui, diversis temporibus et locis licet, dans unius tamen ecclesiae Catholicae communione Permanentes et foi, magistri probabiles exstiterunt; quicquid et non unus tantum aut duo, sed omnes pariter uno eodemque consensu aperte, habitué, perseveranter tenuisse, scripsisse, docuisse cognoverit, id sibi quoque intelligat absque ulla dubitatione credendum »(III, 8).This unambiguous sentence defines for us what is the right way of appealing to the Fathers, and the italicized words perfectly explain what is a "Father": "Those alone who, though in diverse times and places, yet persevering in time, communion and faith of the one Catholic Church, have been approved teachers."Cette phrase ambiguë définit pour nous ce qui est de la bonne façon de faire appel aux Pères, et les mots en italique parfaitement expliquer ce qu'est un «Père»: «Ceux-là seuls qui, bien que dans les diverses époques et les lieux, mais en persévérant dans le temps, de communion et de foi de l'Eglise catholique, ont été approuvés enseignants. "


The same result is obtained by modern theologians, in their definitions; eg Fessler thus defines what constitutes a "Father":Le même résultat est obtenu par les théologiens modernes, dans leurs définitions, par exemple Fessler définit ainsi ce qui constitue un «Père»:

orthodox doctrine and learning;doctrine orthodoxe et l'apprentissage;

holiness of life;la sainteté de la vie;

(at the present day) a certain antiquity.(À ce jour) une antiquité certains.

The criteria by which we judge whether a writer is a "Father" or not are:Les critères selon lesquels on juge si un écrivain est un «Père» ou non sont les suivantes:

citation by a general council, orcitation par un conseil général, ou

in public Acts of popes addressed to the Church or concerning Faith;dans les actes publics des papes adressées à l'Eglise ou qui concernent la foi;

encomium in the Roman Martyrology as "sanctitate et doctrina insignis";éloge dans le Martyrologe romain comme "sanctitate insignis et doctrina»;

public reading in Churches in early centuries;lecture publique dans les églises des premiers siècles;

citations, with praise, as an authority as to the Faith by some of the more celebrated Fathers.citations, de louanges, comme une autorité à la foi par quelques-uns des Pères les plus célèbres.

Early authors, though belonging to the Church, who fail to reach this standard are simply ecclesiastical writers ("Patrologia", ed. Jungmann, ch. i, #11).Premiers auteurs, quoique appartenant à l'Eglise, qui ne parviennent pas à cette norme sont simplement des écrivains ecclésiastiques («Patrologia", éd. Jungmann, ch. I, # 11).On the other hand, where the appeal is not to the authority of the writer, but his testimony is merely required to the belief of his time, one writer is as good as another, and if a Father is cited for this purpose, it is not as a Father that he is cited, but merely as a witness to facts well known to him.D'autre part, lorsque le pourvoi n'est pas à l'autorité de l'écrivain, mais son témoignage est simplement nécessaire à la croyance de son temps, un écrivain est aussi bonne qu'une autre, et si un père est cité à cet effet, il est non pas comme un Père qu'il est cité, mais simplement comme un témoin de faits connus de lui. For the history of dogma, therefore, the works of ecclesiastical writers who are not only not approved, but even heretical, are often just as valuable as those of the Fathers.Pour l'histoire du dogme, par conséquent, les œuvres d'écrivains ecclésiastiques qui ne sont pas seulement pas approuvé, mais, même hérétiques, sont souvent tout aussi importantes que celles des Pères.On the other hand, the witness of one Father is occasionally of great weight for doctrine when taken singly, if he is teaching a subject on which he is recognized by the Church as an especial authority, eg, St. Athanasius on the Divinity of the Son, St. Augustine on the Holy Trinity, etc.D'autre part, le témoin d'un même Père est parfois d'un grand poids pour la doctrine lorsque pris isolément, s'il est d'enseigner un sujet sur lequel il est reconnu par l'Eglise comme une autorité particulière, par exemple, saint Athanase sur la divinité du Fils, saint Augustin sur la Sainte Trinité, etc

There are a few cases in which a general council has given approbation to the work of a Father, the most important being the two letters of St. Cyril of Alexandria which were read at the Council of Ephesus.Il ya quelques cas dans lesquels un conseil général a donné l'approbation à l'œuvre d'un Père, le plus important étant les deux lettres de saint Cyrille d'Alexandrie, qui ont été lues à le Concile d'Ephèse.But the authority of single Fathers considered in itself, says Franzelin (De traditione, thesis xv), "is not infallible or peremptory; though piety and sound reason agree that the theological opinions of such individuals should not be treated lightly, and should not without great caution be interpreted in a sense which clashes with the common doctrine of other Fathers."Mais l'autorité des Pères seule considérée en soi, dit Franzelin (De traditione, thèse xv), "n'est pas infaillible ou péremptoire; si la piété et la bonne raison que l'accord des opinions théologiques de ces personnes ne doit pas être traitée à la légère, et ne doit pas, sans la plus grande prudence sera interprété dans un sens qui se heurte à la doctrine commune des Pères d'autres. "The reason is plain enough; they were holy men, who are not to be presumed to have intended to stray from the doctrine of the Church, and their doubtful utterances are therefore to be taken in the best sense of which they are capable.La raison est assez simple: ils étaient des hommes saints, qui ne doivent pas être présumé avoir pour but de s'écarter de la doctrine de l'Église, et leurs déclarations douteuses sont donc à prendre dans le meilleur sens dont ils sont capables.If they cannot be explained in an orthodox sense, we have to admit that not the greatest is immune from ignorance or accidental error or obscurity.Si elles ne peuvent pas être expliquées dans un sens orthodoxe, nous devons admettre que pas le plus grand n'est à l'abri de l'ignorance ou l'erreur accidentelle ou d'obscurité.But on the use of the Fathers in theological questions, the article TRADITION and the ordinary dogmatic treatises on that subject must be consulted, as it is proper here only to deal with the historical development of their use.Mais sur l'utilisation des Pères dans les questions théologiques, la tradition l'article et les traités ordinaires dogmatique sur ce sujet doit être consulté, comme il est bon ici seulement pour faire face à l'évolution historique de leur utilisation.

The subject was never treated as a part of dogmatic theology until the rise of what is now commonly called "Theologia fundamentalis", in the sixteenth century, the founders of which are Melchior Canus and Bellarmine.Le sujet n'a jamais été traitée comme une partie de la théologie dogmatique jusqu'à l'avènement de ce qui est maintenant communément appelé «Theologia fundamentalis", dans le seizième siècle, les fondateurs de Melchior Canus, qui sont et de Bellarmin.The former has a discussion of the use of the Fathers in deciding questions of faith (De locis theologicis, vii).Le premier a une discussion sur l'utilisation des Pères dans trancher des questions de foi (De locis theologicis, vii). The Protestant Reformers attacked the authority of the Fathers.Les réformateurs protestants ont attaqué l'autorité des Pères.The most famous of these opponents is Dalbeus (Jean Daillé, 1594-1670, "Traité de l'emploi des saints Pères", 1632; in Latin "De usu Patrum", 1656).Le plus célèbre de ces opposants est Dalbeus (Jean Daille, 1594-1670 », Traité de l'emploi des Pères saints", 1632; en latin "De Usu Patrum", 1656).

But their objections are long since forgotten.Mais leurs objections sont oubliés depuis longtemps.

Having traced the development of the use of the Fathers up to the period of its frequent employment, and of its formal statement by St. Vincent of Lérins, it will be well to give a glance at the continuation of the practice.Après avoir retracé le développement de l'utilisation des Pères jusqu'à la période de son emploi fréquent, et de sa déclaration officielle, par Saint-Vincent de Lérins, ce sera bien pour donner un coup d'œil à la poursuite de la pratique. We saw that, in 431, it was possible for St. Vincent (in a book which has been most unreasonably taken to be a mere polemic against St. Augustine -- a notion which is amply refuted by the use made in it of St. Celestine's letter) to define the meaning and method of patristic appeals.Nous avons vu que, en 431, il était possible pour Saint-Vincent (dans un livre qui a été le plus déraisonnable prises à l'encontre d'une polémique de simples saint Augustin - une notion qui est largement contredite par l'usage fait en elle de Saint- lettre de Celestine) pour définir le sens et la méthode d'appels patristique.From that time onward they are very common.Depuis ce temps, ils sont très fréquents.In the Council of Ephesus, 431, as St. Vincent points out, St. Cyril presented a series of quotations from the Fathers, tôn hagiôtatôn kai hosiôtatôn paterôn kai episkopôn diaphorôn marturôn, which were read on the motion of Flavian, Bishop of Philippi.Dans le Concile d'Ephèse, 431, comme Saint-Vincent souligne, saint Cyrille a présenté une série de citations des Pères, tonne hagiôtatôn kai kai hosiôtatôn Pateron episkopôn diaphorôn marturôn, qui ont été lus sur la motion de Flavien, évêque de Philippes.They were from Peter I of Alexandria, Martyr, Athanasius, Popes Julius and Felix (forgeries), Theophilus, Cyprian, Ambrose, Gregory Nazianzen, Basil, Gregory of Nyssa, Atticus, Amphilochius.Ils venaient de Pierre Ier d'Alexandrie, martyr, saint Athanase, les papes Jules et Félix (faux), Théophile, Cyprien, Ambroise, Grégoire de Nazianze, Basile, Grégoire de Nysse, Atticus, Amphiloque. On the other hand Eutyches, when tried at Constantinople by St. Flavian, in 449, refused to accept either Fathers or councils as authorities, confining himself to Holy Scripture, a position which horrified his judges (see EUTYCHES).Sur le Eutychès autre part, lorsqu'ils sont jugés à Constantinople par saint Flavien, en 449, a refusé d'accepter soit Pères ou les conseils que les autorités, se bornant à l'Ecriture Sainte, une position qui horrifié ses juges (voir Eutychès).In the following year St. Leo sent his legates, Abundius and Asterius, to Constantinople with a list of testimonies from Hilary, Athanasius, Ambrose, Augustine, Chrysostom, Theophilus, Gregory Nazianzen, Basil, Cyril of Alexandria.Dans l'année qui suit saint Léon envoya ses légats, Abundius et Astérius, à Constantinople avec une liste de témoignages de Hilary, Athanase, Ambroise, Augustin, Chrysostome, Théophile, Grégoire de Nazianze, Basile, Cyrille d'Alexandrie.They were signed in that city, but were not produced at the Council of Chalcedon in the following year.Ils ont été signés dans cette ville, mais n'ont pas été produites au concile de Chalcédoine, l'année suivante.Thenceforward the custom is fixed, and it is unnecessary to give examples.Dès lors la coutume est fixe, et il est inutile de donner des exemples.However, that of the sixth council in 680 is important: Pope St. Agatho sent a long series of extracts from Rome, and the leader of the Monothelites, Macarius of Antioch, presented another. Toutefois, celle de la sixième concile en 680 est importante: le pape saint Agathon envoyé une longue série d'extraits de Rome, et le chef de l'monothélites, Macaire d'Antioche, a présenté un autre.Both sets were carefully verified from the library of the Patriarchate of Constantinople, and sealed.Les deux ensembles ont été soigneusement vérifiées par la bibliothèque du Patriarcat de Constantinople, et scellé.

It should be noted that it was never in such cases thought necessary to trace a doctrine back to the earliest times; St. Vincent demanded the proof of the Church's belief before a doubt arose -- this is his notion of antiquitas; and in conformity with this view, the Fathers quoted by councils and popes and Fathers are for the most part recent (Petavius, De Incarn., XIV, 15, 2-5).Il faut noter qu'il n'a jamais été dans de tels cas jugé nécessaire de tracer une doctrine remonte aux premiers temps; Saint-Vincent exigé la preuve de la croyance de l'Église avant un doute surgi - c'est sa notion de antiquitas, et en conformité avec ce point de vue, les Pères cités par les conseils et les papes et les pères sont pour la plupart récents (Petau, De incarnant., XIV, 15, 2-5).

In the last years of the fifth century a famous document, attributed to Popes Gelasius and Hormisdas, adds to decrees of St. Damasus of 382 a list of books which are approved, and another of those disapproved.Dans les dernières années du Ve siècle, un document célèbre, attribuée à Gélase Papes et Hormisdas, ajoute à des décrets de Saint-Damase de 382 une liste de livres qui sont approuvés, et un autre de ces désapprouvé.In its present form the list of approved Fathers comprises Cyprian, Gregory Nazianzen, Basil, Athanasius, Chrysostom, Theophilus, Hilary, Cyril of Alexandria (wanting in one manuscript), Ambrose, Augustine, Jerome, Prosper, Leo ("every iota" of the tome to Flavian is to be accepted under anathema), and "also the treatises of all orthodox Fathers, who deviated in nothing from the fellowship of the holy Roman Church, and were not separated from her faith and preaching, but were participators through the grace of God until the end of their life in her communion; also the decretal letters, which most blessed popes have given at various times when consulted by various Fathers, are to be received with veneration".Dans sa forme actuelle la liste des Pères approuvèrent comprend Cyprien, Grégoire de Nazianze, Basile, Athanase, Jean Chrysostome, Théophile, Hilary, Cyrille d'Alexandrie (vouloir dans un manuscrit), Ambroise, Augustin, Jérôme, Prosper, Leo ("chaque iota» de le tome à Flavien est d'être accepté sous peine d'anathème), et "aussi les traités de tous les Pères orthodoxes, qui déviaient en rien de la communion de la sainte Église romaine, et n'ont pas été séparé de sa foi et de la prédication, mais ont été par la participators la grâce de Dieu jusqu'à la fin de leur vie dans sa communion, et aussi les lettres décrétales, dont la plupart des papes bénie ont donné à des moments différents lorsqu'ils sont consultés par les pères différents, doivent être reçues avec vénération ".Orosius, Sedulius, and Juvencus are praised.Orose, Sedulius, Juvencus et sont loués.

Rufinus and Origen are rejected.Rufin et Origène sont rejetées.Eusebius's "History" and "Chronicle" are not to be condemned altogether, though in another part of the list they appear as "apocrypha" with Tertullian, Lactantius, Africanus, Commodian, Clement of Alexandria, Arnobius, Cassian, Victorinus of Pettau, Faustus, and the works of heretics, and forged Scriptural documents.Eusèbe "Histoire" et "Chronicle" ne doivent pas être condamnés au total, mais dans une autre partie de la liste, ils apparaissent comme "apocryphes" avec Tertullien, Lactance, l'Africain, Commodien, Clément d'Alexandrie, Arnobe, Cassien, Victorin de Pettau, Faust , et les oeuvres des hérétiques, et falsifié des documents scripturaires.

The later Fathers constantly used the writings of the earlier.Les Pères tard constamment utilisé les écrits des plus tôt.For instance, St. Caesarius of Arles drew freely on St. Augustine's sermons, and embodied them in collections of his own; St. Gregory the Great has largely founded himself on St. Augustine; St. Isidore rests upon all his predecessors; St. John Damascene's great work is a synthesis of patristic theology.Par exemple, saint Césaire d'Arles a librement sur les sermons de saint Augustin, et les incorporés dans les collections de la sienne; saint Grégoire le Grand a largement s'est fondé sur saint Augustin; Saint-Isidore repose sur tous ses prédécesseurs; Saint- grand travail Jean Damascène est une synthèse de la théologie patristique. St. Bede's sermons are a cento from the greater Fathers.Saint Bède les sermons sont un centon des Pères supérieure.Eugippius made a selection from St. Augustine's writings, which had an immense vogue. Eugippius fait une sélection des écrits de saint Augustin, qui avait une vogue immense.Cassiodorus made a collection of select commentaries by various writers on all the books of Holy Scripture.Cassiodore fait une collection de commentaires de sélectionner par divers auteurs sur tous les livres de l'Ecriture Sainte.St. Benedict especially recommended patristic study, and his sons have observed his advice: "Ad perfectionem conversationis qui festinat, sunt doctrinae sanctorum Patrum, quarum observatio perducat hominem ad celsitudinem perfectionis . . . quis liber sanctorum catholicorum Patrum hoc non resonat, ut recto cursu perveniamus ad creatorem nostrum?"Saint-Benoît en particulier recommandé une étude patristique, et ses fils ont observé ses conseils: «Ad perfectionem conversationis Qui festinat, sunt doctrinae sanctorum Patrum, quarum OBSERVATIO perducat ad hominem celsitudinem perfectionis quis Liber sanctorum Patrum Catholicorum hoc non resonat, ut recto cursu... nostrum perveniamus creatorem annonce? "(Sanet Regula, lxxiii).(Sanet Regula, lxxiii).Florilegia and catenae became common from the fifth century onwards.Florilèges et catenae est devenu commun à partir du cinquième siècle.They are mostly anonymous, but those in the East which go under the name Œcumenius are well known.Ils sont pour la plupart anonymes, mais ceux de l'Est qui vont sous le nom de Œcumenius sont bien connus.Most famous of all throughout the Middle Ages was the "Glossa ordinaria" attributed to Walafrid Strabo.Le plus célèbre de tous tout au long du Moyen Age était la "Glossa ordinaria" attribuée à Walafrid Strabon.The "Catena aurea" of St. Thomas Aquinas is still in use.Le «Catena aurea» de saint Thomas d'Aquin est encore en usage.(See CATENAE, and the valuable matter collected by Turner in Hastings, Dict. of the Bible, V, 521.) St. Augustine was early recognized as the first of the Western Fathers, with St. Ambrose and St. Jerome by his side.(Voir CATENAE, et la question précieuses recueillies par Turner à Hastings, Dict. De la Bible, V, 521.) Saint-Augustin a été très tôt reconnu comme le premier des Pères de l'Ouest, avec saint Ambroise et saint Jérôme à ses côtés .St. Gregory the Great was added, and these four became "the Latin Doctors".Saint Grégoire le Grand a été ajouté, et ces quatre devenu «Les médecins latino".St. Leo, in some ways the greatest of theologians, was excluded, both on account of the paucity of his writings, and by the fact that his letters had a far higher authority as papal utterances.Saint-Léon, à certains égards, le plus grand des théologiens, a été exclue, tant en raison de la rareté de ses écrits, et par le fait que ses lettres avaient une autorité bien plus que les énoncés papale.In the East St. John Chrysostom has always been the most popular, as he is the most voluminous, of the Fathers.Dans l'Est saint Jean Chrysostome a toujours été le plus populaire, car il est le plus volumineux, des Pères.With the great St. Basil, the father of monachism, and St. Gregory Nazianzen, famous for the purity of his faith, he made up the triumvirate called "the three hierarchs", familiar up to the present day in Eastern art.Avec le grand saint Basile, le père du monachisme, et saint Grégoire de Nazianze, célèbre pour la pureté de sa foi, il compose le triumvirat appelé «les trois hiérarques", familier à l'heure actuelle dans l'art oriental.St. Athanasius was added to these by the Westerns, so that four might answer to four. Saint Athanase a été ajouté à ces par les Occidentaux, alors que quatre pourrait répondre à quatre.(See DOCTORS OF THE CHURCH.) (Voir docteurs de l'Église.)

It will be observed that many of the writers rejected in the Gelasian list lived and died in Catholic communion, but incorrectness in some part of their writings, eg the Semipelagian error attributed to Cassian and Faustus, the chiliasm of the conclusion of Victorinus's commentary on the Apocalypse (St. Jerome issued an expurgated edition, the only one in print as yet), the unsoundness of the lost "Hypotyposes" of Clement, and so forth, prevented such writers from being spoken of, as Hilary was by Jerome, "inoffenso pede percurritur".On notera que de nombreux écrivains rejetée dans la liste gélasien vécut et mourut dans la communion catholique, mais inexactitude dans une certaine partie de leurs écrits, par exemple, l'erreur semi-pélagienne attribuée à Cassien et Faustus, le chiliasme de la conclusion du commentaire Victorinus sur le Apocalypse (Saint-Jérôme a publié une édition expurgée, le seul en impression comme encore), l'inconsistance de la perte "Hypotyposes" de Clément, et ainsi de suite, empêché d'être des écrivains tels parlé, comme Hilary était par Jérôme, «inoffenso pede percurritur ".As all the more important doctrines of the Church (except that of the Canon and the inspiration of Scripture) may be proved, or at least illustrated, from Scripture, the widest office of tradition is the interpretation of Scripture, and the authority of the Fathers is here of very great importance.Comme toutes les doctrines les plus importantes de l'Eglise (sauf celle de la Canon et l'inspiration des Écritures) peut être prouvée, ou du moins illustré, de l'Écriture, le plus grand bureau de la tradition est l'interprétation de l'Écriture, et l'autorité des Pères est ici d'une très grande importance.Nevertheless it is only then necessarily to be followed when all are of one mind: "Nemo . . . contra unanimum consensum Patrum ipsam Scripturam sacram interpretari audeat", says the Council of Trent; and the Creed of Pius IV has similarly: ". . . nec eam unquam nisi juxta unanimum consensum Patrum accipiam et interpretabor".Néanmoins, il n'est alors nécessairement à suivre quand tous sont d'un esprit: «... Nemo contre unanimum consensum Patrum ipsam Scripturam sacram interpretari audeat", dit le Concile de Trente, et le Credo de Pie IV a de même: «.. . nec eam unquam nisi juxta unanimum consensum Patrum accipiam et interpretabor ".The Vatican Council echoes Trent: "nemini licere . . . contra unanimum sensum Patrum ipsam Scripturam sacram interpretari."Le Concile Vatican II fait écho à Trent: "nemini licere contre unanimum sensum Patrum ipsam Scripturam sacram interpretari...."

A consensus of the Fathers is not, of course, to be expected in very small matters: "Quae tamen antiqua sanctorum patrum consensio non in omnibus divinae legis quaestiunculis, sed solum certe praecipue in fidei regula magno nobis studio et investiganda est et sequenda" (Vincent, xxviii, 72).Un consensus des Pères n'est pas, bien sûr, à prévoir en matière de très petits: "Quae tamen antiqua sanctorum patrum Consensio non in omnibus divinae quaestiunculis legis, sed solum certe praecipue de regula fidei magno nobis studio et investiganda HNE et sequenda» ( Vincent, XXVIII, 72).This is not the method, adds St. Vincent, against widespread and inveterate heresies, but rather against novelties, to be applied directly they appear.Ce n'est pas la méthode, ajoute Saint-Vincent, contre les hérésies répandues et invétéré, mais plutôt contre les nouveautés, à appliquer directement sur elles apparaissent. A better instance could hardly be given than the way in which Adoptionism was met by the Council of Frankfort in 794, nor could the principle be better expressed than by the Fathers of the Council:Une meilleure exemple, pourrait difficilement être donnée que la manière dont l'adoptianisme a été accueilli par le Conseil de Francfort en 794, ni le principe pourrait être mieux exprimé que par les Pères du Concile:

"Tenete vos intra terminos Patrum, et nolite novas versare quaestiunculas; ad nihilum enim valent nisi ad subversionem audientium. Sufficit enim vobis sanctorum Patrum vestigia sequi, et illorum dicta firma tenere fide. Illi enim in Domino nostri exstiterunt doctores in fide et ductores ad vitam; quorum et sapientia Spiritu Dei plena libris legitur inscripta, et vita meritorum miraculis clara et sanctissima; quorum animae apud Deum Dei Filium, DNJC pro magno pietatis labore regnant in caelis. Hos ergo tota animi virtute, toto caritatis affectu sequimini, beatissimi fratres, ut horum inconcussa firmitate doctrinis adhaerentes, consortium aeternae beatitudinis . . . cum illis habere mereamini in caelis" ("Synodica ad Episc." in Mansi, XIII, 897-8)."Vos Tenete intra Terminos Patrum, et nolite novas versare quaestiunculas;.. Ad Nihilum enim ad valence nisi subversionem audientium sufficit enim vobis sanctorum Patrum vestigia sequi, et illorum dicta firma tenere foi Illi enim dans doctores nostri Domino exstiterunt de fide et ductores ad vitam ; le quorum et sapientia Spiritu Dei plena libris legitur Inscripta, et vita meritorum miraculis Clara et sanctissima;. quorum apud Deum animae Dei filium, DNJC pro magno labore pietatis regnant dans le Caelis Hos ergo Tota animi virtute, Toto caritatis affectu sequimini, beatissimi fratres, ut Horum inconcussa firmitate doctrinis adhaerentes, consortium aeternae beatitudinis... cum illis habere mereamini de Caelis "(" ad Synodica Episc. "dans Mansi, XIII, 897-8).

And an excellent act of faith in the tradition of the Church is that of Charlemagne (ibid., 902) made on the same occasion:Et un acte de foi excellente dans la tradition de l'Église est celle de Charlemagne (ibid., 902) fait la même occasion:

"Apostolicae sedi et antiquis ab initio nascentis ecclesiae et catholicis traditionibus tota mentis intentione, tota cordis alacritate, me conjungo. Quicquid in illorum legitur libris, qui divino Spiritu afflati, toti orbi a Deo Christo dati sunt doctores, indubitanter teneo; hoc ad salutem animae meae sufficere credens, quod sacratissimae evangelicae veritatis pandit historia, quod apostolica in suis epistolis confirmat auctoritas, quod eximii Sacrae Scripturae tractatores et praecipui Christianae fidei doctores ad perpetuam posteris scriptum reliquerunt memoriam."«Apostolicae SEDI et antiquis ab initio nascentis ecclesiae et catholicis traditionibus Tota mentis intentione, Tota cordis alacritate, me conjungo Quicquid de illorum legitur libris, Qui divino Spiritu afflati, toti orbi a Deo Christo dati sunt doctores, teneo indubitanter;. Ad hoc salutem animae meae credens sufficere, quod sacratissimae evangelicae veritatis pandit historia, quod apostolica en suis epistolis auctoritas confirmat, quod eximii Sacrae Scripturae tractatores et praecipui Christianae fidei doctores ad perpetuam posteris scriptum reliquerunt memoriam ».

II. II.CLASSIFICATION OF PATRISTIC WRITINGSCLASSIFICATION DES écrits patristiques

In order to get a good view of the patristic period, the Fathers may be divided in various ways.Afin d'obtenir une bonne vue de la période patristique, les Pères peuvent être divisés en diverses manières.One favourite method is by periods; the Ante-Nicene Fathers till 325; the Great Fathers of the fourth century and half the fifth (325-451); and the later Fathers.Une méthode préférée est par périodes; les Pères de Nicée-Ante jusqu'à 325; les grands Pères du quatrième siècle et la moitié du cinquième (325-451), et les Pères plus tard.A more obvious division is into Easterns and Westerns, and the Easterns will comprise writers in Greek, Syriac, Armenian, and Coptic.Une répartition plus évidente est dans les westerns et les Orientaux, et les Orientaux se composera écrivains en grec, syriaque, arménien et copte.A convenient division into smaller groups will be by periods, nationalities and character of writings; for in the East and West there were many races, and some of the ecclesiastical writers are apologists, some preachers, some historians, some commentators, and so forth.Une division commode en plus petits groupes se fera par périodes, des nationalités et le caractère des écrits, car dans l'Est et l'Ouest, il y avait de nombreuses courses, et quelques-uns des écrivains ecclésiastiques sont les apologistes, certains prédicateurs, certains historiens, certains commentateurs, et ainsi de suite.

A. After (1) the Apostolic Fathers come in the second century (2) the Greek apologists, followed by (3) the Western apologists somewhat later, (4) the Gnostic and Marcionite heretics with their apocryphal Scriptures, and (5) the Catholic replies to them.A. Après avoir (1) les Pères apostoliques viennent au deuxième siècle (2) les apologistes grecs, suivie par (3) les apologistes occidentaux un peu plus tard, (4) les hérétiques gnostiques et les marcionites avec leurs Écritures apocryphes, et (5) de la Catholique réponses pour eux.

B. The third century gives us (1) the Alexandrian writers of the catechetical school, (2) the writers of Asia Minor and (3) Palestine, and the first Western writers, (4) at Rome, Hippolytus (in Greek), and Novatian, (5) the great African writers, and a few others.B. La troisième siècle nous donne (1) les auteurs alexandrins de l'école catéchétique, (2) les auteurs de l'Asie Mineure et (3) la Palestine, et les premiers écrivains de l'Ouest, (4) à Rome, Hippolyte (en grec), et de Novatien, (5) grands écrivains africains, et quelques autres.

C. The fourth century opens with (1) the apologetic and the historical works of Eusebius of Caesarea, with whom we may class St. Cyril of Jerusalem and St. Epiphanius, (2) the Alexandrian writers Athanasius, Didymus, and others, (3) the Cappadocians, (4) the Antiochenes, (5) the Syriac writers.C. La quatrième siècle s'ouvre avec (1) l'apologétique et les travaux historiques d'Eusèbe de Césarée, avec lesquels on peut classer saint Cyrille de Jérusalem et de Saint-Épiphane, (2) l'Alexandrin écrivains Athanase, Didyme et d'autres, ( 3) les Cappadociens, (4) d'Antioche, (5) les auteurs syriaques.In the West we have (6) the opponents of Arianism, (7) the Italians, including Jerome, (8) the Africans, and (9) the Spanish and Gallic writers.En Occident, nous avons (6) les adversaires de l'arianisme, (7), les Italiens, dont Jérôme, (8) les Africains, et (9) les écrivains espagnols et gaulois.

D. The fifth century gives us (1) the Nestorian controversy, (2) the Eutychian controversy, including the Western St. Leo; (3) the historians.D. Le cinquième siècle nous donne (1) de la controverse nestorienne, (2) la controverse Eutychès, y compris l'Ouest du Saint-Léon, (3) les historiens.In the West (4) the school of Lérins, (5) the letters of the popes.Dans l'Ouest (4) de l'école de Lérins, (5) les lettres des papes.

E. The sixth century and the seventh give us less important names and they must be grouped in a more mechanical way.E. Le sixième siècle et le septième nous donner des noms moins importants et ils doivent être regroupés d'une manière plus mécanique.

A Une

(1) If we now take these groups in detail we find the letters of the chief Apostolic Fathers, St. Clement, St. Ignatius, and St. Polycarp, venerable not merely for their antiquity, but for a certain simplicity and nobility of thought and style which is very moving to the reader.(1) Si nous prenons maintenant en détail ces groupes, nous trouvons les lettres des Pères apostoliques chef, Saint-Clément, Saint-Ignace et Saint-Polycarpe, vénérable non seulement pour leur ancienneté, mais pour une certaine simplicité et la noblesse de la pensée et le style qui est très émouvant pour le lecteur.Their quotations from the New Testament are quite free.Leurs citations du Nouveau Testament sont assez libres.They offer most important information to the historian, though in somewhat homoeopathic quantities.Ils offrent des informations les plus importantes à l'historien, mais en quantité homéopathique, un peu.To these we add the Didache, probably the earliest of all; the curious allegorizing anti-Jewish epistle which goes under the name of Barnabas; the Shepherd of Hermas, a rather dull series of visions chiefly connected with penance and pardon, composed by the brother of Pope Pius I, and long appended to the New Testament as of almost canonical importance.Pour s'y ajouter la Didachè, probablement la plus ancienne de toutes, la curieuse allégorie anti-juives épître qui va sous le nom de Barnabas, le Pasteur d'Hermas, une série de visions plutôt terne essentiellement liée à la pénitence et du pardon, composé par le frère du pape Pie I, et à long annexé au Nouveau Testament comme d'une importance presque canonique.The works of Papias, the disciple of St. John and Aristion, are lost, all but a few precious fragments.Les travaux de Papias, disciple de saint Jean et Aristion, sont perdus, tous, sauf quelques fragments précieux.

(2) The apologists are most of them philosophic in their treatment of Christianity.(2) Les apologistes plupart d'entre eux sont philosophiques dans leur traitement du christianisme.Some of their works were presented to emperors in order to disarm persecutions.Certaines de leurs œuvres ont été présentées aux empereurs, afin de désarmer les persécutions.We must not always accept the view given to outsiders by the apologists, as representing the whole of the Christianity they knew and practised.Nous ne devons pas toujours accepter le point de vue donné aux étrangers par les apologistes, comme représentant l'ensemble du christianisme qu'ils connaissaient et pratiquaient.The apologies of Quadratus to Hadrian, of Aristo of Pella to the Jews, of Miltiades, of Apollinaris of Hierapolis, and of Melito of Sardis are lost to us.Les excuses de Quadratus d'Hadrien, d'Ariston de Pella pour les Juifs, de Miltiade, d'Apollinaire d'Hiérapolis, et de Méliton de Sardes sont perdus pour nous.But we still possess several of greater importance.Mais nous possédons encore plusieurs de grande importance.That of Aristides of Athens was presented to Antoninus Pius, and deals principally with the knowledge of the true God.C'est d'Aristide d'Athènes a été présentée à Antonin le Pieux, et traite principalement de la connaissance du vrai Dieu.The fine apology of St. Justin with its appendix is above all interesting for its description of the liturgy at Rome c.Les excuses amende de saint Justin avec son annexe est avant tout intéressant pour sa description de la liturgie à Rome C.150.150.His arguments against the Jews are found in the well-composed "Dialogue with Trypho", where he speaks of the Apostolic authorship of the Apocalypse in a manner which is of first-rate importance in the mouth of a man who was converted at Ephesus some time before the year 132.Ses arguments contre les Juifs se trouvent dans le bien-composé "Dialogue avec Tryphon», où il parle de la paternité apostolique de l'Apocalypse d'une manière qui est de première importance dans la bouche d'un homme qui a été converti à Éphèse certains temps avant que les 132 années.The "Apology" of Justin's Syrian disciple Tatian is a less conciliatory work, and its author fell into heresy.Les "excuses" de Justin Tatien, disciple syrien est un travail moins conciliante, et son auteur est tombé dans l'hérésie.Athenagoras, an Athenian (c. 177), addressed to Marcus Aurelius and Commodus an eloquent refutation of the absurd calumnies against Christians.Athénagoras, un Athénien (c. 177), adressée à Marc Aurèle et Commode une réfutation éloquente des calomnies absurdes contre les chrétiens.Theophilus, Bishop of Antioch, about the same date, wrote three books of apology addressed to a certain Autolycus.Théophile, évêque d'Antioche, au sujet de la même date, a écrit trois livres d'excuses adressée à une certaine Autolycos.

(3) All these works are of considerable literary ability.(3) Tous ces travaux sont de talent littéraire considérable.This is not the case with the great Latin apology which closely follows them in date, the "Apologeticus" of Tertullian, which is in the uncouth and untranslatable language affected by its author.Ce n'est pas le cas avec la grande apologie latine qui suit de près eux en ce jour, le «Apologétique» de Tertullien, qui est dans le grossier et le langage intraduisible affectée par son auteur.Nevertheless it is a work of extraordinary genius, in interest and value far above all the rest, and for energy and boldness it is incomparable.Néanmoins, il est une œuvre d'un génie extraordinaire, dans l'intérêt et la valeur bien au-dessus de tout le reste, et pour l'énergie et l'audace, il est incomparable.His fierce "Ad Scapulam" is a warning addressed to a persecuting proconsul.Ses féroces "Ad Scapulam" est un avertissement adressé à un proconsul persécuter."Adversus Judaeos" is a title which explains itself.«Adversus Judaeos" est un titre qui lui explique. The other Latin apologists are later.Les autres apologistes latins sont plus tard.The "Octavios" of Minucius Felix is as polished and gentle as Tertullian is rough.Le "Octavios" de Minucius Felix est aussi poli et doux comme Tertullien est rugueuse.Its date is uncertain.Sa date est incertaine.If the "Apologeticus "was well calculated to infuse courage into the persecuted Christian, the "Octavius" was more likely to impress the inquiring pagan, if so be that more flies are caught with honey than with vinegar.Si le «Apologétique» a été bien calculé pour insuffler du courage dans la persécution chrétienne, «Octave» était plus susceptible d'impressionner les païens curieux, si du moins plus de mouches sont pris avec du miel qu'avec du vinaigre. With these works we may mention the much later Lactantius, the most perfect of all in literary form ("Divinae Institutiones", c. 305-10, and "De Mortibus persecutorum", c. 314).Avec ces œuvres on peut citer les plus Lactance plus tard, le plus parfait de tous dans la forme littéraire («Divinae Institutiones", c. 305-10, et "De Mortibus persecutorum», c. 314).Greek apologies probably later than the second century are the "Irrisiones" of Hermias, and the very beautiful "Epistle" to Diognetus.Excuses grecs sans doute plus tard que le deuxième siècle sont les «Irrisiones" d'Hermias, et le très beau «Épître» à Diognète.

(4) The heretical writings of the second century are mostly lost.(4) Les écrits hérétiques du deuxième siècle sont pour la plupart perdus.The Gnostics had schools and philosophized; their writers were numerous.Les gnostiques avaient des écoles et philosophé; leurs auteurs ont été nombreux.Some curious works have come down to us in Coptic.Certains ouvrages curieux sont venus jusqu'à nous en copte.The letter of Ptolemeus to Flora in Epiphanius is almost the only Greek fragment of real importance.La lettre de Ptolémée à Flora de Épiphane est presque le seul fragment grec de réelle importance.Marcion founded not a school but a Church, and his New Testament, consisting of St. Luke and St. Paul, is preserved to some extent in the works written against him by Tertullian and Epiphanius.Marcion fondée non pas une école mais une Eglise, et son Nouveau Testament, composée de saint Luc et saint Paul, est conservé dans une certaine mesure dans les oeuvres écrites contre lui par Tertullien et Epiphane.Of the writings of Greek Montanists and of other early heretics, almost nothing remains. Parmi les écrits de montanistes grec et d'autres hérétiques début, presque rien ne subsiste.The Gnostics composed a quantity of apocryphal Gospels amid Acts of individual Apostles, large portions of which are preserved, mostly in fragments, in Latin revisions, or in Syriac, Coptic, Arabic, or Slavonic versions.Les gnostiques composée d'une quantité de milieu Évangiles apocryphes Actes des Apôtres individuels, de grandes parties de qui sont conservés, surtout dans les fragments, à des révisions en latin, ou en syriaque, copte, arabe, ou des versions slaves.To these are to be added such well-known forgeries as the letters of Paul to Seneca, and the Apocalypse of Peter, of which a fragment was recently found in the Fayûm.Pour celles-ci doivent être ajoutés bien connus tels que falsifications les lettres de Paul à Sénèque, et l'Apocalypse de Pierre, dont un fragment a été récemment trouvé dans le Fayoum.

(5) Replies to the attacks of heretics form, next to the apologetic against heathen persecutors on the one hand and Jews on the other, the characteristic Catholic literature of the second century.(5) réponses aux attaques de la forme des hérétiques, à côté de l'apologétique contre les persécuteurs païens d'une part et les Juifs de l'autre, caractéristique de la littérature catholique du deuxième siècle.The "Syntagma" of St. Justin against all heresies is lost.Le «Syntagma» de saint Justin contre toutes les hérésies est perdu.Earlier yet, St. Papias (already mentioned) had directed his efforts to the refutation of the rising errors, and the same preoccupation is seen in St. Ignatius and St. Polycarp.Plus tôt encore, Papias Saint (déjà mentionné) a dirigé ses efforts à la réfutation des erreurs en hausse, et la même préoccupation est vu dans saint Ignace et saint Polycarpe.Hegesippus, a converted Jew of Palestine, journeyed to Corinth and Rome, where he stayed from the episcopate of Anicetus till that of Eleutherius (c. 160-180), with the intention of refuting the novelties of the Gnostics and Marcionites by an appeal to tradition.Hégésippe, un Juif converti de la Palestine, se rendit à Corinthe et à Rome, où il est resté de l'épiscopat d'Anicet jusqu'à celui de Eleuthère (c. 160-180), avec l'intention de réfuter les nouveautés des gnostiques et les marcionites par un appel à tradition.His work is lost.Son travail est perdu.But the great work of St. Irenæus (c. 180) against heresies is founded on Papias, Hegesippus, and Justin, and gives from careful investigation an account of many Gnostic systems, together with their refutation.Mais la grande œuvre de saint Irénée (c. 180) contre les hérésies est fondée sur Papias, Hégésippe et Justin, et donne d'une enquête minutieuse compte de nombreux systèmes gnostiques, ainsi que leur réfutation.His appeal is less to Scripture than to the tradition which the whole Catholic Church has received and handed down from the Apostles, through the ministry of successive bishops, and particularly to the tradition of the Roman Church founded by Peter and Paul.Son appel est inférieure à l'Ecriture que de la tradition que l'Église catholique tout entier a reçu et transmis par les Apôtres, à travers le ministère des évêques successifs, et particulièrement à la tradition de l'Église romaine fondée par Pierre et Paul.

By the side of Irenaeus must be put the Latin Tertullian, whose book "Of the Prescriptions Against Heretics" is not only a masterpiece of argument, but is almost as effective against modern heresies as against those of the early Church.A côté d'Irénée doit être mis de l'Tertullien latine, dont le livre «Sur les prescriptions contre les hérétiques» n'est pas seulement un chef-d'œuvre de l'argumentation, mais il est presque aussi efficace contre les hérésies modernes par rapport à ceux de l'Église primitive.It is a witness of extraordinary importance to the principles of unvarying tradition which the Catholic Church has always professed, and to the primitive belief that Holy Scripture must be interpreted by the Church and not by private industry.Il est un témoin d'une importance extraordinaire pour les principes de la tradition invariable dont l'Eglise catholique a toujours professée, et à la croyance primitive que la sainte Écriture doit être interprétée par l'Eglise et non par l'industrie privée.He uses Irenaeus in this work, and his polemical books against the Valentinians and the Marcionites borrow freely from that saint.Il utilise Irénée dans ce travail, et ses livres de polémique contre les Valentiniens et les marcionites emprunter librement à partir de ce saint.He is the less persuasive of the two, because he is too abrupt, too clever, too anxious for the slightest controversial advantage, without thought of the easy replies that might be made.Il est le moins convaincant des deux, parce qu'il est trop brusque, trop intelligent, trop anxieux pour le moindre avantage à controverse, sans pensée des réponses faciles qui pourrait être fait.He sometimes prefers wit or hard hitting to solid argument.Il préfère parfois l'esprit ou de frapper fort à l'argument solide.At this period controversies were beginning within the Church, the most important being the question whether Easter could be celebrated on a weekday.A cette époque les controverses ont commencé au sein de l'Eglise, la plus importante étant la question de savoir si de Pâques peut être célébrée un jour de semaine.Another burning question at Rome, at the turn of the century, was the doubt whether the prophesying of the Montanists could be approved, and yet another, in the first years of the third century, was the controversy with a group of opponents of Montanism (so it seems), who denied the authenticity of the writings of St. John, an error then quite new. Une autre question brûlante à Rome, au tournant du siècle, était le doute que la prophétie des montanistes pourrait être approuvé, et encore un autre, dans les premières années du IIIe siècle, fut la controverse avec un groupe d'opposants du montanisme ( il semble donc), qui a nié l'authenticité des écrits de saint Jean, une erreur alors tout à fait nouveau.

BB

(1) The Church of Alexandria already in the second century showed the note of learning, together with a habit borrowed from the Alexandrian Jews, especially Philo, of an allegorizing interpretation of Scripture.(1) L'Eglise d'Alexandrie déjà dans le deuxième siècle a montré la note de l'apprentissage, avec une habitude emprunté les Juifs alexandrins, surtout Philon, d'une interprétation allégorisante de l'Écriture.The latter characteristic is already found in the "Epistle of Barnabas", which may be of Alexandrian origin. Cette dernière caractéristique se trouve déjà dans le «Epître de Barnabé», qui peuvent être d'origine alexandrine.Pantamus was the first to make the Catechetical school of the city famous.Pantamus a été le premier à faire de l'école catéchétique de la célèbre ville.No writings of his are extant, but his pupil Clement, who taught in the school with Pantamus, c.Aucun de ses écrits sont existantes, mais son élève Clément, qui a enseigné à l'école avec Pantamus, c.180, and as its head, c.180, et que sa tête, c.180-202 (died c. 214), has left a considerable amount of rather lengthy disquisitions dealing with mythology, mystical theology, education, social observances, and all other things in heaven and on earth.180-202 (mort vers 214), a laissé une quantité considérable de dissertations plutôt longue affaire avec la mythologie, la théologie mystique, l'éducation, des observances sociales et toutes les autres choses dans les cieux et sur terre.He was followed by the great Origen, whose fame spread far and wide even among the heathen.Il a été suivi par le grand Origène, dont la renommée s'étend bien large et même parmi les païens.The remains of his works, though they fill several volumes, are to a great extent only in free Latin translations, and bear but a small ratio to the vast amount that has perished.Le reste de ses œuvres, si elles remplissent plusieurs volumes, sont en grande partie libre seulement dans des traductions latines, et l'ours, mais un petit rapport à la quantité énorme qui a péri.The Alexandrians held as firmly as any Catholics to tradition as the rule of faith, at least in theory, but beyond tradition they allowed themselves to speculate, so that the "Hypotyposes" of Clement have been almost entirely lost on account of the errors which found a place in them, and Origen's works fell under the ban of the Church, though their author lived the life of a saint, and died, shortly after the Decian persecution, of the sufferings he had undergone in it.Les Alexandrins tenu aussi fermement que toute la tradition catholique comme la règle de la foi, du moins en théorie, mais au-delà la tradition, ils se sont permis de spéculer, de sorte que les "Hypotyposes" de Clément ont été presque entièrement perdu le compte des erreurs qui ont trouvé une place en eux, et des œuvres d'Origène est tombé sous l'interdiction de l'Eglise, bien que leur auteur a vécu la vie d'un saint, et mourut, peu après la persécution de Dèce, des souffrances qu'il avait subi en elle.

The disciples of Origen were many and eminent.Les disciples d'Origène ont été nombreuses et éminentes.The library founded by one of them, St. Alexander of Jerusalem, was precious later on to Eusebius.La bibliothèque fondée par l'un d'eux, saint Alexandre de Jérusalem, a été précieuse plus tard à Eusèbe.The most celebrated of the school were St. Dionysius "the Great" of Alexandria and St. Gregory of Neocaesarea in Pontus, known as the Wonder-Worker, who, like St. Nonnosus in the West, was said to have moved a mountain for short distance by his prayers.Le plus célèbre de l'école Saint-Denys ont été «le Grand» d'Alexandrie et saint Grégoire de Néocésarée dans le Pont, connu comme le thaumaturge, qui, comme saint Nonnosus à l'Ouest, aurait soulevé une montagne pour à courte distance par ses prières.Of the writings of these two saints not very much is extant.Parmi les écrits de ces deux saints n'est pas beaucoup existantes.

(2) Montanism and the paschal question brought Asia Minor down from the leading position it held in the second century into a very inferior rank in the third.(2) montanisme et la question pascale amené l'Asie Mineure vers le bas de la position de leader qu'il détenait dans le deuxième siècle dans un rang très inférieur dans le troisième.Besides St. Gregory, St. Methodius at the end of that century was a polished writer and an opponent of Origenism -- his name is consequently passed over without mention by the Origenist historian Eusebius.Outre Saint-Grégoire, Saint-Méthode, à la fin de ce siècle a été un écrivain brillant et un opposant de l'origénisme - son nom est donc passée sans mention par le Eusèbe l'historien origéniste.We have his "Banquet" in Greek, and some smaller works in Old Slavonic.Nous avons son «Banquet» en grec, et quelques oeuvres plus petites en slavon.

(3) Antioch was the head see over the "Orient" including Syria and Mesopotamia as well as Palestine and Phoenicia, but at no time did this form a compact patriarchate like that of Alexandria.(3) Antioche était la tête, voir plus l '«Orient», y compris la Syrie et la Mésopotamie ainsi que la Palestine et la Phénicie, mais à aucun moment cette forme un patriarcat compacte comme celle d'Alexandrie.We must group here writers who have no connection with one another in matter or style. Nous devons groupe ici les écrivains qui n'ont aucun lien avec l'autre dans la matière ou le style.Julius Africanus lived at Emmaus and composed a chronography, out of which the episcopal lists of Rome, Alexandria, and Antioch, and a great deal of other matter, have been preserved for us in St. Jerome's version of the Chronicle of Eusebius, and in Byzantine chronographers.Julius Africanus vécu à Emmaüs et composa une chronographie, dont les listes épiscopales de Rome, Alexandrie et Antioche, et beaucoup d'autres matières, ont été préservés pour nous dans la version Saint-Jérôme, de la Chronique d'Eusèbe, et en chronographes byzantins. Two letters of his are of interest, but the fragments of his "Kestoi" or "Girdles" are of no ecclesiastical value; they contain much curious matter and much that is objectionable.Deux lettres de son sont d'un intérêt, mais les fragments de son "Kestoi" ou "Gaines" sont d'aucune valeur ecclésiastique, ils contiennent beaucoup d'importance beaucoup plus curieux et qui est contestable.In the second half of the third century, perhaps towards the end of it, a great school was established at Antioch by Lucian, who was martyred at Nicomedia in 312.Dans la seconde moitié du troisième siècle, peut-être vers la fin de celui-ci, une grande école a été établie à Antioche par Lucien, qui fut martyrisé à Nicomédie en 312.He is said to have been excommunicated under three bishops, but if this is true he had been long restored at the time of his martyrdom.Il est dit avoir été excommunié sous trois évêques, mais si cela est vrai qu'il avait depuis longtemps restauré à l'époque de son martyre.It is quite uncertain whether he shared the errors of Paul of Samosata (Bishop of Antioch, deposed for heresy in 268-9).Il est assez incertain si il a partagé les erreurs de Paul de Samosate (évêque d'Antioche, déposé pour hérésie en 268-9).At all events he was -- however unintentionally -- the father of Arianism, and his pupils were the leaders of that heresy: Eusebius of Nicomedia, Arius himself, with Menophantus of Ephesus, Athanasius of Anazarbus, and the only two bishops who refused to sign the new creed at the Council of Nicaea, Theognis of Nicaea and Maris of Chalcedon, besides the scandalous bishop Leontius of Antioch and the Sophist Asterius.Dans tous les cas, il a été - bien qu'involontairement - le père de l'arianisme, et ses élèves étaient les leaders de cette hérésie: Eusèbe de Nicomédie, Arius lui-même, avec Menophantus d'Ephèse, Athanase d'Anazarbus, et les deux seuls évêques qui ont refusé de signer le nouveau credo du concile de Nicée, Théognis de Nicée et de Maris de Chalcédoine, outre la scandaleuse Léonce l'évêque d'Antioche et le sophiste Astérius.At Caesarea, an Origenist centre, flourished under another martyr, St. Pamphilus, who with his friend Eusebius, a certain Ammonius, and others, collected the works of Origen in a long-famous library, corrected Origen's "Hexapla", and did much editing of the text both of the Old and the New Testaments.A Césarée, un centre origéniste, a prospéré sous un autre martyr, Saint-Pamphile, qui, avec son Eusèbe ami, un certain Ammonius, et d'autres, a recueilli les œuvres d'Origène dans une bibliothèque de long célèbres, corrigé d'Origène "Hexaples", et a fait beaucoup édition du texte à la fois de l'Ancien et le Nouveau Testaments.

(4) We hear of no writings at Rome except in Greek, until the mention of some small works in Latin, by Pope St. Victor, which still existed in Jerome's day.(4) Nous entendons parler de pas écrits à Rome, sauf en grec, jusqu'à ce que la mention de certaines petites œuvres en latin, par le pape saint Victor, qui existait encore à l'époque de Jérôme.Hippolytus, a Roman priest, wrote from c.Hippolyte, prêtre romain, a écrit à partir de C.200 to 235, and always in Greek, though at Carthage Tertullian had been writing before this in Latin.200 à 235, et toujours en grec, mais à Carthage Tertullien avait été écrit avant cette latine.If Hippolytus is the author of the "Philosophumena" he was an antipope, and full of unreasoning enmity to his rival St. Callistus; his theology makes the Word proceed from God by His Will, distinct from Him in substance, and becoming Son by becoming man.Si Hippolyte est l'auteur de la "Philosophumena" il était un antipape, et plein d'inimitié irraisonnée à son rival Saint-Calixte; sa théologie rend la Parole procède de Dieu par Sa volonté, distinct de lui, en substance, et de devenir Fils en devenant l'homme.There is nothing Roman in the theology of this work; it rather connects itself with the Greek apologists.Il n'ya rien de romain dans la théologie de ce travail, il se connecte au lieu lui-même avec les apologistes grecs.A great part of a large commentary on Daniel and a work against Noetus are the only other important remains of this writer, who was soon forgotten in the West, though fragments of his works turn up in all the Eastern languages.Une grande partie d'un commentaire important sur Daniel et un ouvrage contre Noët sont les seuls autres importants vestiges de cet écrivain, qui fut vite oublié en Occident, bien que des fragments de ses œuvres se retrouver dans toutes les langues orientales. Parts of his chronography, perhaps his last work, have survived.Pièces de sa chronographie, peut-être sa dernière œuvre, ont survécu.Another Roman antipope, Novatian, wrote in ponderous and studied prose with metrical endings.Un autre antipape romain Novatien, écrit dans une prose lourde et a étudié avec des terminaisons métrique.Some of his works have come down to us under the name of St. Cyprian.Certaines de ses œuvres sont venues jusqu'à nous sous le nom de saint Cyprien.Like Hippolytus, he made his rigorist views the pretext for his schism.Comme Hippolyte, il a fait ses rigoristes vues le prétexte de son schisme.Unlike Hippolytus, he is quite orthodox in his principal work, "De Trinitate".Contrairement à Hippolyte, il est tout à fait orthodoxe dans son œuvre principale, "De Trinitate".


(5) The apologetic works of Tertullian have been mentioned.(5) Les œuvres apologétiques de Tertullien ont été mentionnés.The earlier were written by him when a priest of the Church of Carthage, but about the year 200 he was led to believe in the Montanist prophets of Phrygia, and he headed a Montanist schism at Carthage.Les précédentes ont été écrites par lui quand un prêtre de l'Eglise de Carthage, mais environ l'an 200, il a été amené à croire dans les prophètes montanistes de Phrygie, et il a dirigé un schisme montaniste à Carthage.Many of his treatises are written to defend his position and his rigorist doctrines, and he does so with considerable violence and with the clever and hasty argumentation which is natural to him.Beaucoup de ses traités sont écrits pour défendre sa position et ses doctrines rigoristes, et il le fait avec une violence considérable et avec l'argumentation intelligente et précipitée qui lui est naturel.The placid flow of St. Cyprian's eloquence (Bishop of Carthage, 249-58) is a great contrast to that of his "master".Le flux de l'éloquence placide Saint-Cyprien (évêque de Carthage, 249-58) est un grand contraste avec celle de son «maître». The short treatises and large correspondence of this saint are all concerned with local questions and needs, and he eschews all speculative theology.Les petits traités et la correspondance de cette grande sainte sont tous concernés par les questions et les besoins locaux, et il évite toute théologie spéculative.From this we gain the more light on the state of the Church, on its government, and on a number of interesting ecclesiastical and social matters.De ce que nous de gagner le plus de lumière sur l'état de l'Eglise, sur son gouvernement, et sur un certain nombre de questions intéressantes ecclésiastiques et sociales.In all the patristic period there is nothing, with the exception of Eusebius's history, which tells us so much about the early Church as the small volume which contains St. Cyprian's works. Dans tous la période patristique il n'y a rien, à l'exception de l'histoire d'Eusèbe, qui nous dit tant de choses sur l'Eglise dès le petit volume qui contient les œuvres de saint Cyprien.At the end of the century Arnobius, like Cyprian a convert in middle age, and like other Africans, Tertullian, Cyprian, Lactantius, and Augustine, a former rhetorician, composed a dull apology.A la fin du siècle Arnobe, comme Cyprien un converti à l'âge mûr, et comme d'autres Africains, Tertullien, Cyprien, Lactance, et Augustin, un rhéteur ancienne, composée des excuses terne.Lactantius carries us into the fourth century.Lactance nous transporte dans le quatrième siècle.He was an elegant and eloquent writer, but like Arnobius was not a well-instructed Christian.Il était un écrivain élégant et éloquent, mais comme Arnobe n'était pas un chrétien bien instruit.

CC

(1) The fourth century is the great age of the Fathers.(1) Le quatrième siècle est le grand âge des Pères.It was twelve years old when Constantine published his edict of toleration, and a new era for the Christian religion began.Il avait douze ans lorsque Constantin a publié son édit de tolérance, et une nouvelle ère pour la religion chrétienne a commencé. It is ushered in by Eusebius of Caesarea, with his great apologetic works "Praeparatio Evangelica" and "Demonstratio Evangelica", which show the transcendent merit of Christianity, and his still greater historical works, the "Chronicle" (the Greek original is lost) and the "History", which has gathered up the fragments of the age of persecutions, and has preserved to us more than half of all we know about the heroic ages of the Faith.Il est inauguré par Eusèbe de Césarée, avec ses grands ouvrages apologétiques »Praeparatio Evangelica" et "Demonstratio Evangelica", qui montrent le mérite transcendant du christianisme, et sa plus grande encore des ouvrages historiques, le "Chronicle" (l'original grec est perdu) et de l '«Histoire», qui a ramassé les miettes de l'âge des persécutions, et nous a conservé plus de la moitié de tous nous savons sur les temps héroïques de la foi.In theology Eusebius was a follower of Origen, but he rejected the eternity of Creation and of the Logos, so that he was able to regard the Arians with considerable cordiality.Dans la théologie Eusèbe était un disciple d'Origène, mais il a rejeté l'éternité de la Création et du Logos, de sorte qu'il a pu considérer les ariens avec cordialité considérable.The original form of the pseudo-Clementine romance, with its long and tiresome dialogues, seems to be a work of the very beginning of the century against the new developments of heathenism, and it was written either on the Phoenician coast or not far inland in the Syrian neighbourhood.La forme originale de la romance de pseudo-clémentines, avec ses dialogues long et fastidieux, semble être un travail de début du siècle contre les nouveaux développements du paganisme, et il a été écrit, soit sur la côte phénicienne ou pas loin à l'intérieur de le quartier syrien.Replies to the greatest of the pagan attacks, that of Porphyry, become more frequent after the pagan revival under Julian (361-3), and they occupied the labours of many celebrated writers. Les réponses à la plus grande des attaques païennes, celle de Porphyre, de devenir plus fréquente après la renaissance païenne sous Julien (361-3), et ils ont occupé les travaux de nombreux écrivains célèbres.St. Cyril of Jerusalem has left us a complete series of instructions to catechumens and the baptized, thus supplying us with an exact knowledge of the religious teaching imparted to the people in an important Church of the East in the middle of the fourth century. Saint Cyrille de Jérusalem nous a laissé une série complète d'instructions aux catéchumènes et aux baptisés, donc nous fournir une connaissance exacte de l'enseignement religieux communiquée aux personnes dans une église importante de l'Est dans le milieu du quatrième siècle.A Palestinian of the second half of the century, St. Epiphanius, became Bishop of Salamis in Cyprus, and wrote a learned history of all the heresies.Un Palestinien de la seconde moitié du siècle, Saint-Épiphane, devint évêque de Salamine à Chypre, et a écrit une histoire a appris de toutes les hérésies.He is unfortunately inaccurate, and has further made great difficulties for us by not naming his authorities.Il est malheureusement inexact, et a encore fait de grandes difficultés pour nous en ne nommant ses autorités.He was a friend of St. Jerome, and an uncompromising opponent of Origenism.Il était un ami de saint Jérôme, et un adversaire intransigeant de l'origénisme.

(2) The Alexandrian priest Arius was not a product of the catechetical school of that city, but of the Lucianic school of Antioch.(2) Le prêtre alexandrin Arius n'était pas un produit de l'école catéchétique de cette ville, mais de l'école d'Antioche Lucianic.The Alexandrian tendency was quite opposite to the Antiochene, and the Alexandrian bishop, Alexander, condemned Arius in letters still extant, in which we gather the tradition of the Alexandrian Church.La tendance alexandrine était assez opposé à la antiochienne, et l'évêque d'Alexandrie, Alexandre, condamné Arius en lettres encore existantes, dont nous recueillons la tradition de l'Église d'Alexandrie.There is no trace in them of Origenism, the head-quarters of which had long been at Caesarea in Palestine, in the succession Theoctistus, Pamphilus, Eusebius.Il n'ya aucune trace en eux de l'origénisme, le chef-quarts de ce qui avait été longtemps à Césarée de Palestine, dans le Théoctiste succession, Pamphile, Eusèbe.The tradition of Alexandria was rather that which Dionysius the Great had received from Pope Dionysius.La tradition d'Alexandrie a été plutôt celle que Denys le Grand avait reçu du pape Denys.Three years after the Nicene Council (325), St. Athanasius began his long episcopate of forty-five years. Trois ans après le Concile de Nicée (325), saint Athanase a commencé son long épiscopat de quarante-cinq ans.His writings are not very voluminous, being either controversial theology or apologetic memoirs of his own troubles, but their theological and historical value is enormous, on account of the leading part taken by this truly great man in the fifty years of fight with Arianism.Ses écrits ne sont pas très volumineux, étant soit la théologie de controverse ou des mémoires apologétiques de ses ennuis, mais leur valeur théologique et historique est énorme, compte tenu de la partie menant prise par cet homme vraiment grand dans les cinquante ans de lutte avec l'arianisme.The head of the catechetical school during this half-century was Didymus the Blind, an Athanasian in his doctrine of the Son, and rather clearer even than his patriarch in his doctrine of the Trinity, but in many other points carrying on the Origenistic tradition.Le chef de l'école catéchétique au cours de cette demi-siècle, a été Didyme l'Aveugle, une Athanase dans sa doctrine du Fils, et plutôt claire encore que son patriarche dans sa doctrine de la Trinité, mais dans de nombreux autres points portant sur la tradition Origenistic. Here may be also mentioned by the way a rather later writer, Synesius of Cyrene, a man of philosophical and literary habits, who showed energy and sincere piety as a bishop, in spite of the rather pagan character of his culture.Voici peut-être également mentionnée par la manière dont un écrivain assez tard, Synésius de Cyrène, un homme d'habitudes philosophiques et littéraires, qui ont montré de l'énergie et de piété sincère comme un évêque, en dépit du caractère plutôt païennes de sa culture. His letters are of great interest.Ses lettres sont d'un grand intérêt.

(3) The second half of the century is illustrated by an illustrious triad in Cappadocia, St. Basil, his friend St. Gregory Nazianzen, and his brother St. Gregory of Nyssa.(3) La seconde moitié du siècle est illustrée par une triade illustres en Cappadoce, saint Basile, son ami saint Grégoire de Nazianze, et son frère saint Grégoire de Nysse.They were the main workers in the return of the East to orthodoxy.Ils ont été les principaux travailleurs dans le retour de l'Orient à l'orthodoxie.Their doctrine of the Trinity is an advance even upon that of Didymus, and is very near indeed to the Roman doctrine which was later embodied in the Athanasian creed.Leur doctrine de la Trinité est une avance même sur celui de Didyme, et est très proche en effet de la doctrine romaine, qui fut plus tard incorporés dans le credo d'Athanase.But it had taken a long while for the East to assimilate the entire meaning of the orthodox view.Mais il avait pris un long moment pour le Moyen-pour assimiler tout le sens de la vue orthodoxe.St. Basil showed great patience with those who had advanced less far on the right road than himself, and he even tempered his language so as to conciliate them.Saint-Basile a montré une grande patience avec ceux qui avaient avancé moins loin sur le bon chemin que lui, et il a même trempé sa langue, afin de les concilier.For fame of sanctity scarcely any of the Fathers, save St. Gregory the Wonder-Worker, or St. Augustine, has ever equalled him.Pour la gloire de la sainteté guère des Pères, sauf saint Grégoire le thaumaturge, ou saint Augustin, n'a jamais égalé.He practised extraordinary asceticism, and his family were all saints.Il a pratiqué l'ascèse extraordinaire, et sa famille ont été tous les saints.He composed a rule for monks which has remained practically the only one in the East.Il a composé une règle pour les moines, qui est resté pratiquement le seul à l'Est.St. Gregory had far less character, but equal abilities and learning, with greater eloquence.Saint Grégoire avait du caractère beaucoup moins, mais les capacités d'égalité et de l'apprentissage, avec plus d'éloquence.The love of Origen which persuaded the friends in their youth to publish a book of extracts from his writings had little influence on their later theology; that of St. Gregory in particular is renowned for its accuracy or even inerrancy.L'amour d'Origène qui a convaincu des amis dans leur jeunesse de publier un livre d'extraits de ses écrits avaient peu d'influence sur leur théologie tard, celle de saint Grégoire en particulier, est réputé pour sa précision, ou même l'inerrance.St. Gregory of Nyssa is, on the other hand, full of Origenism.Saint Grégoire de Nysse est, d'autre part, plein d'origénisme.The classical culture and literary form of the Cappadocians, united to sanctity and orthodoxy, makes them a unique group in the history of the Church.La culture classique et la forme littéraire des Cappadociens, unie à la sainteté et l'orthodoxie, en fait un groupe unique dans l'histoire de l'Eglise.

(4) The Antiochene school of the fourth century seemed given over to Arianism, until the time when the great Alexandrians, Athanasius and Didymus, were dying, when it was just reviving not merely into orthodoxy, but into an efflorescence by which the recent glory of Alexandria and even of Cappadocia was to be surpassed.(4) L'école antiochienne du quatrième siècle semblait consacrée à l'arianisme, jusqu'au moment où les Alexandrins grand Athanase et Didyme, mouraient, quand il était juste faire revivre non pas seulement à l'orthodoxie, mais dans une efflorescence par lequel la gloire récente d'Alexandrie et même de la Cappadoce était d'être dépassé.Diodorus, a monk at Antioch and then Bishop of Tarsus, was a noble supporter of Nicene doctrine and a great writer, though the larger part of his works has perished.Diodore, un moine à Antioche puis évêque de Tarse, était un partisan de la doctrine de Nicée nobles et un grand écrivain, bien que la plus grande partie de ses œuvres a péri.His friend Theodore of Mopsuestia was a learned and judicious commentator in the literal Antiochene style, but unfortunately his opposition to the heresy of Apollinarius of Laodicea carried him into the opposite extreme of Nestorianism -- indeed the pupil Nestorius scarcely went so far as the master Theodore.Son ami Théodore de Mopsueste était un savant commentateur et judicieuse dans le style antiochienne littérale, mais malheureusement, son opposition à l'hérésie d'Apollinaire de Laodicée le porta dans l'extrême opposé du nestorianisme - en fait l'élève de Nestorius guère allé jusqu'à l'Théodore maître .But then Nestorius resisted the judgment of the Church, whereas Theodore died in Catholic communion, and was the friend of saints, including that crowning glory of the Antiochene school, St. John Chrysostom, whose greatest sermons were preached at Antioch, before he became Bishop of Constantinople.Mais alors Nestorius résisté au jugement de l'Église, tandis que Théodore est décédé dans la communion catholique, et était l'ami des saints, y compris celle couronnement de l'école antiochienne, saint Jean Chrysostome, dont le plus grand sermons étaient prêché à Antioche, avant qu'il ne devienne évêque de Constantinople.Chrysostom is of course the chief of the Greek Fathers, the first of all commentators, and the first of all orators whether in East or West.Chrysostome est bien sûr le chef des Pères grecs, le premier de tous les commentateurs, et le premier de tous les orateurs que ce soit en Orient ou en Occident.He was for a time a hermit, and remained ascetic in his life; he was also a fervent social reformer.Il fut un temps un ermite, et resta ascétique dans sa vie, il a également été un réformateur fervente sociale.His grandeur of character makes him worthy of a place beside St. Basil and St. Athanasius.Sa grandeur du caractère le rend digne d'une place à côté saint Basile et de saint Athanase.

As Basil and Gregory were formed to oratory by the Christian Prohaeresius, so was Chrysostom by the heathen orator Libanius.Comme Basile et Grégoire ont été formés à l'Oratoire par le Prohaeresius chrétienne, a été Chrysostome par l'orateur Libanius païens.In the classical Gregory we may sometimes find the rhetorician; in Chrysostom never; his amazing natural talent prevents his needing the assistance of art, and though training had preceded, it has been lost in the flow of energetic thought and the torrent of words. Dans le classique de Grégoire, nous pouvons parfois trouver le rhéteur, dans Chrysostome jamais; son talent naturel exceptionnel empêche son besoin de l'aide de l'art, et si la formation avait précédé, il a été perdu dans le flux de pensée énergique et le torrent de mots.He is not afraid of repeating himself and of neglecting the rules, for he never wishes to be admired, but only to instruct or to persuade.Il n'a pas peur de se répéter et de négliger les règles, car il ne veut être admirée, mais seulement pour instruire ou de persuader.But even so great a man has his limitations.Mais même un si grand homme a ses limites.He has no speculative interest in philosophy or theology, though he is learned enough to be absolutely orthodox.Il n'a aucun intérêt spéculatif de la philosophie ou la théologie, mais il est suffisamment appris pour être absolument orthodoxe.He is a holy man and a practical man, so that his thoughts are full of piety and beauty and wisdom; but he is not a thinker.Il est un saint homme et un homme pratique, de sorte que ses pensées sont pleines de piété et de la beauté et la sagesse, mais il n'est pas un penseur.None of the Fathers has been more imitated or more read; but there is little in his writings which can be said to have moulded his own or future times, and he cannot come for an instant into competition with Origen or Augustine for the first place among ecclesiastical writers.Aucun des Pères a été plus imité ou plus lire, mais il ya peu dans ses écrits, qui peut être dit avoir moulé son propre temps ou à venir, et il ne peut pas venir d'un instant en compétition avec Origène ou Augustin pour la première place parmi les écrivains ecclésiastiques.

(5) Syria in the fourth century produced one great writer, St. Ephraem, deacon of Edessa (306-73).(5) La Syrie dans le quatrième siècle a produit un grand écrivain, saint Ephrem, diacre d'Edesse (306-73).Most of his writings are poetry; his commentaries are in prose, but the remains of these are scantier.La plupart de ses écrits sont de la poésie; ses commentaires sont en prose, mais le reste de ces sommes scantier.His homilies and hymns are all in metre, and are of very great beauty.Ses homélies et les hymnes sont tous en mètre, et sont d'une très grande beauté.Such tender and loving piety is hardly found elsewhere in the Fathers.Ces piété tendre et aimant n'est guère trouvé ailleurs dans les Pères.The twenty-three homilies of Aphraates (326-7), a Mesopotamian bishop, are of great interest.Les homélies vingt-trois de Aphraate (326-7), un évêque de Mésopotamie, sont de grand intérêt.

(6) St. Hilary of Poitiers is the most famous of the earlier opponents of Arianism in the West.(6) Saint Hilaire de Poitiers est le plus célèbre des opposants antérieure de l'arianisme en Occident.He wrote commentaries and polemical works, including the great treatise "De Trinitate" and a lost historical work.Il a écrit des commentaires et des œuvres polémiques, y compris le grand traité "De Trinitate" et un travail perdu historique.His style is affectedly involved and obscure, but he is nevertheless a theologian of considerable merit.Son style est prétentieusement impliqués et obscure, mais il est néanmoins un théologien de mérite considérable.The very name of his treatise on the Trinity shows that he approached the dogma from the Western point of view of a Trinity in Unity, but he has largely employed the works of Origen, Athanasius, and other Easterns.Le nom même de son ouvrage sur la Trinité montre qu'il aborde le dogme du point de vue occidental d'une Trinité dans l'Unité, mais il a largement utilisé les œuvres d'Origène, Athanase, et d'autres Orientaux.His exegesis is of the allegorical type.Son exégèse est de type allégorique. Until his day, the only great Latin Father was St. Cyprian, and Hilary had no rival in his own generation. Jusqu'à sa journée, le Père seul grand latin était Saint-Cyprien, et Hilary n'avait pas de rival dans sa propre génération.Lucifer, Bishop of Calaris in Sardinia, was a very rude controversialist, who wrote in a popular and almost uneducated manner.Lucifer, évêque de Calaris en Sardaigne, était un polémiste très grossier, qui a écrit d'une façon populaire et presque inculte.The Spaniards Gregory of Illiberis, in Southern Spain, is only now beginning to receive his due, since Dom A. Wilmart restored to him in 1908 the important so-called "Tractatus Origenis de libris SS. Scripturae", which he and Batiffol had published in 1900, as genuine works of Origen translated by Victorinus of Pettau.Les Espagnols Grégoire de Illibéris, dans le sud de l'Espagne, commence seulement maintenant à recevoir son dû, depuis Dom A. Wilmart restauré pour lui en 1908 l'importance que l'on appelle «Tractatus de Origenis libris SS. Scripturae", dont il avait publié et Batiffol en 1900, comme de véritables oeuvres d'Origène traduites par Victorin de Pettau.The commentaries and anti-Arian works of the converted rhetorician, Marius Victorinus, were not successful.Les commentaires et les anti-arienne œuvres du rhéteur converti, Marius Victorinus, n'ont pas abouti.St. Eusebius of Vercellae has left us only a few letters.Saint Eusèbe de Verceil nous a laissé que quelques lettres.The date of the short discourses of Zeno of Verona is uncertain.La date de la courte discours de Zénon de Vérone est incertain.The fine letter of Pope Julius I to the Arians and a few letters of Liberius and Damasus are of great interest. La belle lettre du pape Jules I aux ariens et quelques lettres de Libère et Damase sont d'un grand intérêt.

The greatest of the opponents of Arianism in the West is St. Ambrose (d. 397).Le plus grand des adversaires de l'arianisme en Occident est saint Ambroise († 397).His sanctity and his great actions make him one of the most imposing figures in the patristic period.Sa sainteté et ses grandes actions font de lui un des personnages les plus imposants de la période patristique.Unfortunately the style of his writings is often unpleasant, being affected and intricate, without being correct or artistic.Malheureusement le style de ses écrits est souvent désagréable, étant touchés et complexes, sans être correcte ou artistique.His exegesis is not merely of the most extreme allegorical kind, but so fanciful as to be sometimes positively absurd.Son exégèse est non seulement de la forme la plus extrême allégoriques, mais si fantaisiste que d'être parfois positivement absurde.And yet, when off his guard, he speaks with genuine and touching eloquence; he produces apophthegms of admirable brevity, and without being a deep theologian, he shows a wonderful profundity of thought on ascetical, moral, and devotional matters.Et pourtant, quand sur ses gardes, il parle avec éloquence authentique et touchante, il produit de concision admirables apophtegmes, et sans être un théologien profond, il montre une profondeur de pensée merveilleuse sur les questions ascétique, moral et de dévotion.Just as his character demands our enthusiastic admiration, so his writings gain our affectionate respect, in spite of their very irritating defects.Tout comme son personnage exige toute notre admiration enthousiaste, donc ses écrits gagner notre respect affectueux, en dépit de leurs défauts très irritants.It is easy to see that he is very well read in the classics and in Christian writers of East and West, but his best thoughts are all his own.Il est facile de voir qu'il est très bien lire les classiques et dans les écrivains chrétiens de l'Orient et l'Occident, mais son meilleur pensées sont tous les siens.

(7) At Rome an original, odd, and learned writer composed a commentary on St. Paul's Epistles and a series of questions on the Old and New Testaments.(7) A Rome un original, écrivain bizarre, et j'ai appris a composé un commentaire sur épîtres de saint Paul et une série de questions sur l'Ancien et Nouveau Testaments.He is usually spoken of as Ambrosiaster, and may perhaps be a converted Jew named Isaac, who later apostatized.Il est généralement parlé comme Ambrosiaster, et peut-être un Juif converti nommé Isaac, qui plus tard apostasié.St. Damasus wrote verses which are poor poetry but interesting where they give us information about the martyrs and the catacombs.Saint-Damase écrit des vers qui sont pauvres, mais la poésie intéressant où ils nous donnent des informations sur les martyrs et les catacombes.His secretary for a time was St. Jerome, a Pannonian by birth, a Roman by baptism.Son secrétaire fut pendant un temps saint Jérôme, un Pannonie par la naissance, un Romain par le baptême.This learned Father, "Doctor maximus in Sacris Scripturis", is very well known to us, for almost all that he wrote is a revelation of himself.Ce père a appris, «Docteur maximus in sacris Scripturis", est très bien connu de nous, pour presque tout ce qu'il a écrit est une révélation de lui-même.He tells the reader of his inclinations and his antipathies, his enthusiasms and his irritations, his friendships and his enmities.Il indique au lecteur de ses inclinations et de ses antipathies, ses enthousiasmes et ses irritations, ses amitiés et ses inimitiés.If he is often out of temper, he is most human, most affectionate, most ascetic, most devoted to orthodoxy, and in many ways a very lovable character; for if he is quick to take offence, he is easily appeased, he is laborious beyond ordinary endurance, and it is against heresy that his anger is usually kindled.S'il est souvent de l'humeur, il ya de plus humain, plus affectueux, plus ascétique, plus dévoué à l'orthodoxie, et à bien des égards un personnage très attachant, car si il est prompt à prendre ombrage, il est facilement apaisé, il est laborieux au-delà de l'endurance ordinaire, et il est contre l'hérésie que sa colère est généralement allumé.He lived all the latter part of his life in a retreat at Bethlehem, surrounded by loving disciples, whose untiring devotion shows that the saint was by no means such a rough diamond, one might say such an ogre, as he is often represented.Il a vécu toute la dernière partie de sa vie dans une retraite à Bethléem, entouré de disciples aimant, dont la dévotion inlassable montre que le saint ne fut pas un tel diamant brut, on pourrait dire par exemple un ogre, comme il est souvent représenté.He had no taste for philosophy, and seldom gave himself time to think, but he read and wrote ceaselessly.Il n'avait aucun goût pour la philosophie, et rarement se donne le temps de réfléchir, mais il lisait et écrivait sans cesse.His many commentaries are brief and to the point, full of information, and the product of wide reading.Ses nombreux commentaires sont brefs et au point, plein d'informations, et le produit de la lecture de large.His greatest work was the translation of the Old Testament from the Hebrew into Latin.Son plus grand travail a été la traduction de l'Ancien Testament de l'hébreu en latin.He carried on the textual labours of Origen, Pamphilus, and Eusebius, and his revision of the Latin Gospels shows the use of admirably pure Greek manuscripts, though he seems to have expended less pains on the rest of the New Testament.Il a porté sur les travaux textuelle d'Origène, Pamphile et Eusèbe, et sa révision de la Evangiles latine montre l'utilisation des manuscrits grecs admirablement pur, bien qu'il semble avoir dépensé moins de peine sur le reste du Nouveau Testament.He attacked heretics with much of the cleverness, all the vivacity, and much more than the eloquence and effectiveness of Tertullian.Il a attaqué les hérétiques avec beaucoup de l'habileté, toute sa vivacité, et beaucoup plus que l'éloquence et l'efficacité de Tertullien.He used the like weapons against any who attacked him, and especially against his friend Rufinus during their passing period of hostility.Il a utilisé les armes comme contre tout qui l'avait attaqué, et en particulier contre son ami Rufin pendant leur période de passage de l'hostilité.

If he is only "perhaps" the most learned of the Fathers, he is beyond doubt the greatest of prose writers among them all.S'il n'est «peut-être« le plus savant des Pères, il ne fait aucun doute le plus grand des écrivains en prose parmi eux tous.We cannot compare his energy and wit with the originality and polish of Cicero, or with the delicate perfection of Plato, but neither can they or any other writer be compared with Jerome in his own sphere.Nous ne pouvons pas comparer son énergie et son esprit avec l'originalité et le polissage de Cicéron, ou avec la perfection délicate de Platon, mais ils ne peuvent pas ou tout autre écrivain être comparé avec Jérôme dans sa sphère.He does not attempt flights of imagination, musical intonation, word-painting; he has no flow of honeyed language like Cyprian, no torrent of phrases like Chrysostom; he is a writer, not an orator, and a learned and classical writer.Il ne tente pas de vols d'imagination, de l'intonation musicale, mot-peinture, il n'a pas de flux de langage mielleux comme Cyprien, aucun torrent de phrases comme Chrysostome, il est un écrivain, pas un orateur, et un savant écrivain et classique. But such letters as his, for astonishing force and liveliness, for point, and wit, and terse expression, were never written before or since.Mais les lettres comme le sien, pour la force et de vivacité étonnante, pour le point, et d'esprit, et l'expression laconique, n'ont jamais été écrits avant ou depuis.There is no sense of effort, and though we feel that the language must have been studied, we are rarely tempted to call it studied language, for Jerome knows the strange secret of polishing his steel weapons while they are still at a white heat, and of hurling them before they cool.Il ne fait aucun sens de l'effort, et si nous estimons que le langage doit avoir été étudié, nous sommes rarement tenté d'appeler il a étudié la langue, pour Jérôme connaît l'étrange secret de polissage d'acier de ses armes pendant qu'ils sont encore à la chaleur blanche, et d'entre eux avant qu'ils hurling cool.He was a dangerous adversary, and had few scruples in taking every possible advantage.Il était un adversaire dangereux, et avaient peu de scrupules à prendre tous les avantages possibles.He has the unfortunate defect of his extraordinary swiftness, that he is extremely inaccurate, and his historical statements need careful control.Il a le défaut de sa malheureuse rapidité extraordinaire, qu'il est extrêmement imprécise, et ses déclarations historiques besoin d'un contrôle attentif. His biographies of the hermits, his words about monastic life, virginity, Roman faith, our Blessed Lady, relics of saints, have exercised great influence.Ses biographies des ermites, ses mots sur la vie monastique, la virginité, la foi romaine, la Sainte Vierge, des reliques de saints, ont exercé une grande influence.It has only been known of late years that Jerome was a preacher; the little extempore discourses published by Dom Mona are full of his irrepressible personality and his careless learning. Il a seulement été connus ces dernières années que Jérôme était un prédicateur; les discours impromptu peu publié par Dom Mona sont pleins de sa personnalité indomptable et son apprentissage négligent.

(8) Africa was a stranger to the Arian struggle, being occupied with a battle of its own. (8) l'Afrique était un étranger à la lutte arienne, étant occupé par une bataille de ses propres.Donatism (311-411) was for a long time paramount in Numidia, and sometimes in other parts.Donatisme (311-411) a été pendant une longue période primordiale dans la Numidie, et parfois dans d'autres régions.The writings of the Donatists have mostly perished.Les écrits des donatistes ont pour la plupart ont péri.About 370 St. Optatus published an effective controversial work against them.Environ 370 Saint Optat a publié un travail efficace controversée contre eux. The attack was carried on by a yet greater controversialist, St. Augustine, with a marvellous success, so that the inveterate schism was practically at an end twenty years before that saint's death.L'attaque a été perpétrée par un polémiste encore plus grande, saint Augustin, avec un merveilleux succès, de sorte que le schisme invétéré était pratiquement à sa fin vingt ans avant la mort que saint.So happy an event turned the eyes of all Christendom to the brilliant protagonist of the African Catholics, who had already dealt crushing blows at the Latin Manichaean writers.Tellement heureux d'un événement tourné le regard de toute la chrétienté à la protagoniste brillante des catholiques africains, qui avait déjà traité de concassage coups chez les écrivains latino-manichéenne.From 417 till his death in 431, he was engaged in an even greater conflict with the philosophical and naturalistic heresy of Pelagius and Caelestius.De 417 jusqu'à sa mort en 431, il a été engagé dans un conflit encore plus grande avec le philosophe et naturaliste hérésie de Pélage et de Caelestius.In this he was at first assisted by the aged Jerome; the popes condemned the innovators and the emperor legislated against them.En cela, il a d'abord été assisté par les personnes âgées Jérôme; les papes condamné les innovateurs et l'empereur par la loi à leur encontre.If St. Augustine has the unique fame of having prostrated three heresies, it is because he was as anxious to persuade as to refute.Si saint Augustin a la renommée unique d'avoir prosterna trois hérésies, c'est parce qu'il était aussi désireux de convaincre que de réfuter.He was perhaps the greatest controversialist the world has ever seen.Il était peut-être le plus grand polémiste le monde ait jamais vu.Besides this he was not merely the greatest philosopher among the Fathers, but he was the only great philosopher.Outre cela, il ne fut pas seulement le plus grand philosophe parmi les Pères, mais il était le seul grand philosophe.His purely theological works, especially his "De Trinitate", are unsurpassed for depth, grasp, and clearness, among early ecclesiastical writers, whether Eastern or Western.Ses œuvres purement théologique, en particulier son "De Trinitate", sont inégalées pour la profondeur, saisir, et de la clarté, parmi les premiers auteurs ecclésiastiques, qu'ils soient orientales ou occidentales.As a philosophical theologian he has no superior, except his own son and disciple, St. Thomas Aquinas.En tant que théologien philosophe, il n'a pas de supérieur, à l'exception de son propre fils et disciple, saint Thomas d'Aquin.It is probably correct to say that no one, except Aristotle, has exercised so vast, so profound, and so beneficial an influence on European thought.Il est probablement juste de dire que personne, excepté Aristote, a exercé si vaste, si profonde et si bénéfique une influence sur la pensée européenne.

Augustine was himself a Platonist through and through.Augustin lui-même un platonicien travers et à travers.As a commentator he cared little for the letter, and everything for the spirit, but his harmony of the Gospels shows that he could attend to history and detail.En tant que commentateur qu'il se souciait peu de la lettre, et tout pour l'esprit, mais son harmonie des Evangiles montre qu'il pourrait participer à l'histoire et les détails. The allegorizing tendencies he inherited from his spiritual father, Ambrose, carry him now and then into extravagances, but more often he rather soars than commentates, and his "In Genesim ad litteram", and his treatises on the Psalms and on St. John, are works of extraordinary power and interest, and quite worthy, in a totally different style, to rank with Chrysostom on Matthew.Les tendances allegorizing qu'il a hérité de son père spirituel, saint Ambroise, le porter dès maintenant et puis dans les extravagances, mais plus souvent il plane plutôt que commente, et sa «Dans Genesim ad litteram", et ses traités sur les psaumes et sur saint Jean, sont des œuvres d'une puissance extraordinaire et l'intérêt, et bien digne, dans un style totalement différent, à classer avec les Chrysostome sur Matthieu.St. Augustine was a professor of rhetoric before his wonderful conversion; but like St. Cyprian, and even more than St. Cyprian, he put aside, as a Christian, all the artifices of oratory which he knew so well.Saint Augustin a été un professeur de rhétorique, avant sa conversion merveilleuse, mais comme saint Cyprien, et même plus que saint Cyprien, il a mis de côté, comme un chrétien, tous les artifices de l'éloquence dont il connaissait si bien.He retained correctness of grammar and perfect good taste, together with the power of speaking and writing with ease in a style of masterly simplicity and of dignified though almost colloquial plainness.Il a retenu l'exactitude de la grammaire et parfaite du bon goût, avec le pouvoir de parler et d'écrire avec aisance dans un style de simplicité magistrale et digne de si près simplicité familière.Nothing could be more individual than this style of St. Augustine's, in which he talks to the reader or to God with perfect openness and with an astonishing, often almost exasperating, subtlety of thought.Rien ne pourrait être plus individuel que ce style de saint Augustin, dans lequel il parle au lecteur ou à Dieu avec une ouverture parfaite et avec une étonnante, souvent presque exaspérante, la subtilité de la pensée.He had the power of seeing all round a subject and through and through it, and he was too conscientious not to use this gift to the uttermost.Il avait le pouvoir de voir toute une réserve et à travers et à travers elle, et il était trop consciencieux pour ne pas utiliser ce don à l'extrême.Large-minded and far-seeing, he was also very learned.Grande-minded et clairvoyante, il a également été très savant.He mastered Greek only in later life, in order to make himself familiar with the works of the Eastern Fathers.Il maîtrisait grec seulement tard dans la vie, afin de se familiariser avec les œuvres des Pères de l'Est.His "De Civitate Dei" shows vast stores of reading; still more, it puts him in the first place among apologists. Son «De Civitate Dei" montre de vastes réserves de la lecture; plus encore, il lui met dans la première place parmi les apologistes.Before his death (431) he was the object of extraordinary veneration.Avant sa mort (431) il était l'objet de vénération extraordinaire.He had founded a monastery at Tagaste, which supplied Africa with bishops, and he lived at Hippo with his clergy in a common life, to which the Regular Canons of later days have always looked as their model.Il avait fondé un monastère à Tagaste, qui a fourni l'Afrique avec les évêques, et il a vécu à Hippone avec son clergé dans une vie commune, à laquelle les chanoines réguliers de jours plus tard, ont toujours regardé comme leur modèle.The great Dominican Order, the Augustinians, and numberless congregations of nuns still look to him as their father and legislator.Le grand Dominican Ordre, les Augustins, et les congrégations de religieuses innombrables encore regarder à lui comme leur père et législateur.His devotional works have had a vogue second only to that of another of his spiritual sons, Thomas à Kempis.Ses ouvrages de dévotion ont eu une vogue secondes seulement à celle d'un autre de ses fils spirituels, Thomas à Kempis. He had in his lifetime a reputation for miracles, and his sanctity is felt in all his writings, and breathes in the story of his life.Il avait de son vivant une réputation de miracles, et sa sainteté se fait sentir dans tous ses écrits, et respire dans l'histoire de sa vie.It has been remarked that there is about this many-sided bishop a certain symmetry which makes him an almost faultless model of a holy, wise, and active man.On a remarqué qu'il ya à ce sujet l'évêque aux multiples facettes une certaine symétrie qui fait de lui un modèle quasi sans-faute d'un saint, sage, et l'homme actif.It is well to remember that he was essentially a penitent.Il est bon de rappeler qu'il était essentiellement un pénitent.

(9) In Spain, the great poet Prudentius surpassed all his predecessors, of whom the best had been Juvencus and the almost pagan rhetorician Ausonius.(9) En Espagne, le grand poète Prudence surpassé tous ses prédécesseurs, dont le meilleur a été Juvencus et le rhéteur Ausone presque païenne.The curious treatises of the Spanish heretic Priscillian were discovered only in 1889.Les traités curieux de l'hérétique Priscillien espagnols ont été découverts seulement en 1889. In Gaul Rufinus of Aquileia must be mentioned as the very free translator of Origen, etc., and of Eusebius's "History", which he continued up to his own date.En Gaule, Rufin d'Aquilée doit être mentionné en tant que traducteur très libre d'Origène, etc, et d'Eusèbe "Historique", où il a continué jusqu'à sa propre date.In South Italy his friend Paulinus of Nola has left us pious poems and elaborate letters.Dans le sud de l'Italie de son ami Paulin de Nole nous a laissé des poèmes et des lettres pieuses élaborés.

DD

(1) The fragments of Nestorius's writings have been collected by Loofs.(1) Les fragments d'écrits de Nestorius ont été recueillies par Loofs.Some of them were preserved by a disciple of St. Augustine, Marius Mercator, who made two collections of documents, concerning Nestorianism and Pelagianism respectively.Certains d'entre eux ont été conservés par un disciple de saint Augustin, Marius Mercator, qui a fait deux collections de documents, concernant le nestorianisme et le pélagianisme, respectivement.The great adversary of Nestorius, St. Cyril of Alexandria, was opposed by a yet greater writer, Theodoret, Bishop of Cyrus.Le grand adversaire de Nestorius, saint Cyrille d'Alexandrie, a été contestée par un écrivain encore plus grande, Théodoret, évêque de Cyrus.Cyril is a very voluminous writer, and his long commentaries in the mystical Alexandrian vein do not much interest modern readers.Cyrille est un écrivain très volumineux, et ses longs commentaires dans la veine mystique d'Alexandrie ne lecteurs beaucoup d'intérêt moderne.But his principal letters and treatises on the Nestorian question show him as a theologian who has a deep spiritual insight into the meaning of the Incarnation and its effect upon the human race -- the lifting up of man to union with God.Mais ses lettres principale et traités sur la question nestorienne le montrent comme un théologien qui a une profonde compréhension spirituelle dans le sens de l'Incarnation et de son effet sur la race humaine - l'élévation de l'homme à l'union avec Dieu.We see here the influence of Egyptian asceticism, from Anthony the Great (whose life St. Athanasius wrote), and the Macarii (one of whom left some valuable works in Greek), and Pachomius, to his own time.Nous voyons ici l'influence de l'ascétisme égyptien, d'Antoine le Grand (dont la vie a écrit saint Athanase), et le Macarii (l'un d'eux a laissé quelques œuvres de grande valeur en grec), et Pacôme, de son propre temps.In their ascetical systems, the union with God by contemplation was naturally the end in view, but one is surprised how little is made by them of meditation on the life and Passion of Christ.Dans leurs systèmes ascétique, l'union avec Dieu par la contemplation était naturellement la fin en vue, mais on est surpris de voir combien peu est fait par eux de la méditation sur la vie et la Passion du Christ.It is not omitted, but the tendency as with St. Cyril and with the Monophysites who believed they followed him, is to think rather of the Godhead than of the Manhood.Il n'est pas omise, mais la tendance comme saint Cyrille et avec les monophysites qui croyaient qu'ils l'ont suivi, est de penser au lieu de la Divinité que de la virilité.The Antiochene school had exaggerated the contrary tendency, out of opposition to Apollinarianism, which made Christ's Manhood incomplete, and they thought more of man united to God than of God made man.L'école antiochienne avait exagéré la tendance contraire, en opposition au apollinarisme, qui a fait Manhood Christ incomplets, et ils pensaient que plus l'homme uni à Dieu que de Dieu fait homme.

Theodoret undoubtedly avoided the excesses of Theodore and Nestorius, and his doctrine was accepted at last by St. Leo as orthodox, in spite of his earlier persistent defence of Nestorius.Théodoret sans doute évité les excès de Théodore et de Nestorius, et sa doctrine a été acceptée à la fin par saint Léon comme orthodoxe, en dépit de sa défense persistante antérieure de Nestorius. His history of the monks is less valuable than the earlier writings of eyewitnesses -- Palladius in the East, and Rufinus and afterwards Cassian in the West.Son histoire des moines est moins précieux que les premiers écrits de témoins oculaires - Palladius dans l'Est, et Rufin et après Cassien en Occident.But Theodoret's "History" in continuation of Eusebius contains valuable information.Mais Théodoret "Historique" dans le prolongement d'Eusèbe contient de précieuses informations.His apologetic and controversial writings are the works of a good theologian.Ses écrits apologétiques et controversées sont les œuvres d'un bon théologien.His masterpieces are his exegetical works, which are neither oratory like those of Chrysostom, nor exaggeratedly literal like those of Theodore.Ses chefs-d'œuvre sont ses travaux d'exégèse, qui ne sont ni oratoire comme celles de Chrysostome, ni exagérément littérale comme ceux de Théodore.With him the great Antiochene school worthily closes, as the Alexandrian does with St. Cyril.Avec lui, l'école antiochienne grande ferme dignement, comme l'Alexandrin fait avec saint Cyrille.Together with these great men may be mentioned St. Cyril's spiritual adviser, St. Isidore of Pelusium, whose 2000 letters deal chiefly with allegorical exegesis, the commentary on St. Mark by Victor of Antioch, and the introduction to the interpretation of Scripture by the monk Hadrian, a manual of the Antiochene method.Avec ces grands hommes, on peut citer conseiller spirituel de saint Cyrille, saint Isidore de Péluse, dont 2 000 lettres traitent principalement avec l'exégèse allégorique, le commentaire sur Saint-Marc par Victor d'Antioche, et l'introduction à l'interprétation de l'Écriture par le moine Hadrien, un manuel de la méthode antiochienne.

(2) The Eutychian controversy produced no great works in the East.(2) La controverse Eutychès produit aucun grandes œuvres de l'Est.Such works of the Monophysites as have survived are in Syriac or Coptic versions.Ces œuvres des monophysites ont survécu que dans les versions sont syriaque ou copte.

(3) The two Constantinopolitan historians, Socrates and Sozomen, in spite of errors, contain some data which are precious, since many of the sources which they used are lost to us.(3) Les deux historiens de Constantinople, Socrate et Sozomène, en dépit des erreurs, contiennent des données qui sont précieuses, car de nombreuses sources dont ils ont utilisé sont perdus pour nous.With Theodoret, their contemporary, they form a triad just in the middle of the century.Avec Théodoret, leurs contemporains, ils forment une triade juste au milieu du siècle. St. Nilus of Sinai is the chief among many ascetical writers.Saint Nil du Sinaï est le premier parmi de nombreux écrivains ascétiques.

(4) St. Sulpicius Severus, a Gallic noble, disciple and biographer of the great St. Martin of Tours, was a classical scholar, and showed himself an elegant writer in his "Ecclesiastical History".(4) Saint-Sulpice Sévère, un Gaulois noble, disciple et biographe du grand Saint Martin de Tours, était un érudit classique, et se montra un écrivain élégant dans son "Histoire ecclésiastique". The school of Lérins produced many writers besides St. Vincent.L'école de Lérins produit de nombreux écrivains en dehors de Saint-Vincent.We may mention Eucherius, Faustus, and the great St. Caesarius of Arles (543).On peut citer Eucher, Fauste, et le grand saint Césaire d'Arles (543).Other Gallic writers are Salvian, St. Sidonius Apollinaris, Gennadius, St. Avitus of Vienne, and Julianus Pomerius.Autres écrivains gaulois sont Salvien, Saint Sidoine Apollinaire, Gennadius, Saint-Avit de Vienne, et Julianus Pomerius.

(5) In the West, the series of papal decretals begins with Pope Siricius (384-98).(5) Dans l'Ouest, la série de décrétales papales commence avec le pape Sirice (384-98).Of the more important popes large numbers of letters have been preserved.Parmi les papes plus important un grand nombre de lettres ont été conservées.Those of the wise St. Innocent I (401-17), the hot-headed St. Zosimus (417-8), and the severe St. Celestine are perhaps the most important in the first half of the century; in the second half those of Hilarus, Simplicius, and above all the learned St. Gelasius (492-6).Ceux d'entre les sages saint Innocent Ier (401-17), la tête brûlée Saint Zosime (417-8), et les graves saint Célestin sont peut-être le plus important dans la première moitié du siècle; dans la seconde moitié ceux de Hilarus, Simplicius, et surtout les savants Gélase St. (492-6).Midway in the century stands St. Leo, the greatest of the early popes, whose steadfastness and sanctity saved Rome from Attila, and the Romans from Genseric.Midway dans le siècle est saint Léon, le plus grand des premiers papes, dont la constance et le caractère sacré sauvé Rome d'Attila, et les Romains de Genséric.He could be unbending in the enunciation of principle; he was condescending in the condoning of breaches of discipline for the sake of peace, and he was a skilful diplomatist.Il pourrait être inflexible dans l'énonciation de principe, il était condescendant dans le cautionner des violations de la discipline pour le bien de la paix, et il était un habile diplomate.His sermons and the dogmatic letters in his large correspondence show him to us as the most lucid of all theologians.Ses sermons et les lettres dogmatiques, dans sa correspondance grands lui montrer à nous comme le plus lucide de tous les théologiens.He is clear in his expression, not because he is superficial, but because he has thought clearly and deeply.Il est clair dans son expression, non pas parce qu'il est superficiel, mais parce qu'il a pensé de façon claire et profonde. He steers between Nestorianism and Eutychianism, not by using subtle distinctions or elaborate arguments, but by stating plain definitions in accurate words.Il navigue entre le nestorianisme et Eutychianism, non pas en utilisant des distinctions subtiles ou des arguments élaborés, mais en précisant les définitions plaine en mots précis.He condemned Monothelitism by anticipation.Il a condamné le monothélisme par anticipation.His style is careful, with metrical cadences.Son style est précis, avec des cadences métriques.Its majestic rhythms and its sonorous closes have invested the Latin language with a new splendour and dignity.Ses rythmes majestueux et son ferme sonores ont investi la langue latine avec une nouvelle splendeur et la dignité.


EE

(1) In the sixth century the large correspondence of Pope Hormisdas is of the highest interest.(1) Au sixième siècle, la correspondance du pape Hormisdas grande est du plus haut intérêt.That century closes with St. Gregory the Great, whose celebrated "Registrum" exceeds in volume many times over the collections of the letters of other early popes.Ce siècle se termine avec saint Grégoire le Grand, dont la célèbre «Registrum» dépasse en nombre fois le volume sur les collections des lettres d'autres premiers papes.The Epistles are of great variety and throw light on the varied interests of the great pope's life and the varied events in the East and West of his time.Les épîtres sont d'une grande variété et de jeter la lumière sur les intérêts variés de la vie grand pape et les événements variés dans l'Est et l'Ouest de son temps.His "Morals on the Book of Job" is not a literal commentary, but pretends only to illustrate the moral sense underlying the text.Son «Morale sur le Livre de Job" n'est pas un commentaire littéral, mais prétend que pour illustrer le sens moral qui sous-tend le texte.With all the strangeness it presents to modern notions, it is a work full of wisdom and instruction.Avec toute l'étrangeté qu'il présente à des notions modernes, il est une œuvre pleine de sagesse et l'instruction.The remarks of St. Gregory on the spiritual life and on contemplation are of special interest.Les remarques de saint Grégoire sur la vie spirituelle et à la contemplation sont d'un intérêt particulier.As a theologian he is original only in that he combines all the traditional theology of the West without adding to it.En tant que théologien, il est d'origine seulement en ce qu'il associe toute la théologie traditionnelle de l'Occident, sans y ajouter. He commonly follows Augustine as a theologian, a commentator and a preacher.Il suit généralement Augustin comme un théologien, un commentateur et un prédicateur.His sermons are admirably practical; they are models of what a good sermon should be.Ses sermons sont admirablement pratiques, ils sont des modèles de ce qu'est un bon sermon doit être.After St. Gregory there are some great popes whose letters are worthy of study, such as Nicholas I and John VIII; but these and the many other late writers of the West belong properly to the medieval period.Après Saint-Grégoire il ya quelques grands papes dont les lettres sont dignes d'étude, tels que Nicolas Ier et Jean VIII, mais ceux-ci et les nombreux autres écrivains fin de l'Occident appartiennent bien à la période médiévale.St. Gregory of Tours is certainly medieval, but the learned Bede is quite patristic.Saint Grégoire de Tours est certainement médiévale, mais l'a appris Bede est assez patristique.His great history is the most faithful and perfect history to be found in the early centuries.Sa grande histoire est l'histoire la plus fidèle et parfait se trouve dans les premiers siècles.

(2) In the East, the latter half of the fifth century is very barren.(2) À l'Est, la dernière moitié du Ve siècle, est très aride.The sixth century is not much better.Le sixième siècle n'est pas beaucoup mieux.The importance of Leontius of Byzantium (died c. 543) for the history of dogma has only lately been realized. L'importance de Léonce de Byzance (mort vers 543) pour l'histoire du dogme n'a été récemment réalisée.Poets and hagiographers, chroniclers, canonists, and ascetical writers succeed each other.Les poètes et les hagiographes, chroniqueurs, canonistes et écrivains ascétiques se succèdent.Catenas by way of commentaries are the order of the day.Catenas par voie de commentaires sont à l'ordre du jour.St. Maximus Confessor, Anastasius of Mount Sinai, and Andrew of Caesarea must be named.Saint Maxime le Confesseur, Anastase du mont Sinaï, et André de Césarée doit être nommé. The first of these commented on the works of the pseudo-Dionysius the Areopagite, which had probably first seen the light towards the end of the fifth century.Le premier de ces commentaires sur les œuvres de la pseudo-Denys l'Aréopagite, qui avait probablement d'abord vu la lumière vers la fin du cinquième siècle.St. John of Damascus (c. 750) closes the patristic period with his polemics against heresies, his exegetical and ascetical writings, his beautiful hymns, and above all his "Fountain of Wisdom", which is a compendium of patristic theology and a kind of anticipation of scholasticism.Saint Jean Damascène (v. 750) ferme la période patristique avec ses polémiques contre les hérésies, ses écrits exégétiques et ascétique, ses hymnes magnifiques, et surtout sa "Fontaine de Sagesse", qui est un recueil de la théologie patristique et une sorte prévision de la scolastique. Indeed, the "Summae Theologicae" of the Middle Ages were founded on the "Sentences" of Peter Lombard, who had taken the skeleton of his work from this last of the Greek Fathers.En effet, la «Sommes Theologicae» du Moyen Age ont été fondées sur les "peines" de Pierre Lombard, qui avait pris le squelette de son travail à partir de ce dernier des Pères grecs.

III. III.CHARACTERISTICS OF PATRISTIC WRITINGSCARACTERISTIQUES DU écrits patristiques

A. CommentariesA. Les Commentaires

It has been seen that the literal school of exegesis had its home at Antioch, while the allegorical school was Alexandrian, and the entire West, on the whole, followed the allegorical method, mingling literalism with it in various degrees. On a vu que l'école de l'exégèse littérale avait son domicile à Antioche, tandis que l'école allégorique d'Alexandrie, et tout l'Occident, dans l'ensemble, suivi la méthode allégorique, mêlant littéralisme avec elle à des degrés divers.The suspicion of Arianism has lost to us the fourth-century writers of the Antiochene school, such as Theodore of Heraclea and Eusebius of Emesa, and the charge of Nestorianism has caused the commentaries of Diodorus and Theodore of Mopsuestia (for the most part) to disappear.Le soupçon de l'arianisme a perdu pour nous les auteurs du quatrième siècle de l'école antiochienne, tels que Théodore d'Héraclée et Eusèbe d'Emèse, et la charge de nestorianisme a provoqué les commentaires de Diodore et Théodore de Mopsueste (la plupart du temps) pour disparaître.The Alexandrian school has lost yet more heavily, for little of the great Origen remains except in fragments and in unreliable versions.L'école d'Alexandrie a perdu encore plus fortement, pour peu le grand Origène reste, sauf dans des fragments et dans les versions fiables.The great Antiochenes, Chrysostom and Theodoret, have a real grasp of the sense of the sacred text.La grande Antioche, Chrysostome et Théodoret, avoir une connaissance réelle du sens du texte sacré.They treat it with reverence and love, and their explanations are of deep value, because the language of the New Testament was their own tongue, so that we moderns cannot afford to neglect their comments.Ils traitent avec vénération et amour, et leurs explications sont d'une valeur profonde, parce que la langue du Nouveau Testament a été leur propre langue, de sorte que nous, les modernes ne peuvent pas se permettre de négliger leurs commentaires.On the contrary, Origen, the moulder of the allegorizing type of commentary, who had inherited the Philonic tradition of the Alexandrian Jews, was essentially irreverent to the inspired authors. Au contraire, Origène, le mouleur de type allegorizing de commentaires, qui avait hérité de la tradition philoniennes des Juifs d'Alexandrie, était essentiellement irrévérencieuse les auteurs inspirés.The Old Testament was to him full of errors, lies, and blasphemies, so far as the letter was concerned, and his defence of it against the pagans, the Gnostics, and especially the Marcionites, was to point only to the spiritual meaning.L'Ancien Testament était pour lui plein d'erreurs, de mensonges et blasphèmes, pour autant que la lettre a été concerné, et sa défense de celui-ci contre les païens, les gnostiques, et surtout les Marcionites, avait pour seul point à la signification spirituelle.Theoretically he distinguished a triple sense, the somatic, the psychic, and the pneumatic, following St. Paul's trichotomy; but in practice he mainly gives the spiritual, as opposed to the corporal or literal.Théoriquement, il distingue un triple sens, le somatique, psychique, et les pneumatiques, après trichotomie de saint Paul, mais dans la pratique, il donne surtout le spirituel, par opposition à l'corporels ou littérale.

St. Augustine sometimes defends the Old Testament against the Manichæans in the same style, and occasionally in a most unconvincing manner, but with great moderation and restraint.Saint Augustin défend parfois l'Ancien Testament contre les manichéens dans le même style, et parfois de manière peu convaincante plupart, mais avec une grande modération et de retenue.In his "De Genesi ad litteram" he has evolved a far more effective method, with his usual brilliant originality, and he shows that the objections brought against the truth of the first chapters of the book invariably rest upon the baseless assumption that the objector has found the true meaning of the text.Dans son "De Genesi ad litteram", il a évolué d'une méthode beaucoup plus efficace, avec son originalité habituelle brillante, et il montre que les objections contre la vérité des premiers chapitres du livre invariablement reposer sur l'hypothèse sans fondement selon laquelle l'objection a trouvé le vrai sens du texte.But Origen applied his method, though partially, even to the New Testament, and regarded the Evangelists as sometimes false in the letter, but as saving the truth in the hidden spiritual meaning.Mais Origène a appliqué sa méthode, bien que partiellement, même dans le Nouveau Testament, et considérés comme les évangélistes, parfois faux dans la lettre, mais que les économies de la vérité dans le sens caché spirituelle.In this point the good feeling of Christians prevented his being followed.En ce moment, le bon sentiment des chrétiens empêché d'être suivies.But the brilliant example he gave, of running riot in the fantastic exegesis which his method encouraged, had an unfortunate influence.Mais le brillant exemple qu'il a donné, de courir émeute à l'exégèse fantastique qui a encouragé sa méthode, a eu une influence malheureuse.He is fond of giving a variety of applications to a single text, and his promise to hold nothing but what can be proved from Scripture becomes illusory when he shows by example that any part of Scripture may mean anything he pleases.Il aime à donner une variété d'applications à un seul texte, et sa promesse de ne rien garder, mais ce peut être prouvé par l'Ecriture devient illusoire quand il montre par exemple que toute une partie de l'Écriture peut signifier tout ce qu'il veut.The reverent temper of later writers, and especially of the Westerns, preferred to represent as the true meaning of the sacred writer the allegory which appeared to them to be the most obvious.Le caractère respectueux des écrivains plus tard, et surtout des Occidentaux, a préféré représenter la véritable signification de l'écrivain sacré l'allégorie qui leur paraissait être la plus évidente. St. Ambrose and St. Augustine in their beautiful works on the Psalms rather spiritualize, or moralize, than allegorize, and their imaginative interpretations are chiefly of events, actions, numbers, etc. But almost all allegorical interpretation is so arbitrary and depends so much on the caprice of the exegete that it is difficult to conciliate it with reverence, however one may he dazzled by the beauty of much of it.Saint Ambroise et saint Augustin dans leurs œuvres magnifiques sur les Psaumes, plutôt spiritualiser, ou la morale, que allégorie, et leurs interprétations imaginatives sont principalement des événements, des actions, des nombres, etc Mais presque tous interprétation allégorique est tellement arbitraire et dépend tellement sur le caprice de l'exégète, il est difficile de le concilier avec révérence, cependant on peut, il ébloui par la beauté d'une grande partie de celui-ci.An alternative way of defending the Old Testament was excogitated by the ingenious author of the pseudo-Clementines; he asserts that it has been depraved and interpolated.Une autre façon de défendre l'Ancien Testament a été excogitated par l'auteur ingénieux de la pseudo-clémentines, il affirme qu'il a été dépravé et interpolés.St. Jerome's learning has made his exegesis unique; he frequently gives alternative explanations and refers to the authors who have adopted them.D'apprentissage Saint-Jérôme a fait son exégèse uniques, il donne fréquemment des explications alternatives et se réfère aux auteurs qui les ont adoptées.From the middle of the fifth century onwards, second-hand commentaries are universal in East and West, and originality almost entirely disappears.Depuis le milieu du cinquième siècle, de seconde main les commentaires sont universels dans l'Est et l'Ouest, et l'originalité disparaît presque entièrement.Andrew of Caesarea is perhaps an exception, for he commented on a book which was scarcely at all read in the East, the Apocalypse.André de Césarée est peut-être une exception, car il commenté sur un livre qui était à peine à tout lire dans l'Est, l'Apocalypse.

Discussions of method are not wanting.Les discussions de méthode ne manquent pas.Clement of Alexandria gives "traditional methods", the literal, typical, moral, and prophetical.Clément d'Alexandrie donne «méthodes traditionnelles», le littéral, typique, moral et prophétique.The tradition is obviously from Rabbinism.La tradition est évidemment de rabbinisme.We must admit that it has in its favour the practice of St. Matthew and St. Paul.Nous devons admettre qu'il a en sa faveur la pratique de saint Matthieu et saint Paul.Even more than Origen, St. Augustine theorized on this subject.Encore plus que d'Origène, saint Augustin théorisé sur ce sujet.In his "De Doctrina Christiana" he gives elaborate rules of exegesis.Dans son "De Doctrina Christiana", il donne des règles élaborées de l'exégèse.Elsewhere he distinguishes four senses of Scripture: historical, aetiological (economic), analogical (where NT explains OT), and allegorical ("De Util. Cred.", 3; cf. "De Vera Rel.", 50). Ailleurs, il distingue quatre sens de l'Écriture: historique, étiologique (économique), analogique (où NT explique OT), et allégoriques ("De Util Cred..", 3; cf "De Vera Rel.", 50.).The book of rules composed by the Donatist Tichonius has an analogy in the smaller "canons" of St. Paul's Epistles by Priscillian.Le livre de règles composées par le donatiste Tichonius a une analogie dans les petites «canons» des épîtres de saint Paul par Priscillien.Hadrian of Antioch was mentioned above.Hadrien d'Antioche a été mentionné ci-dessus.St. Gregory the Great compares Scripture to a river so shallow that a lamb can walk in it, so deep that an elephant can float.Saint Grégoire le Grand compare l'Ecriture d'une rivière si peu profond que l'agneau peut se promener en elle, si profonde que l'éléphant peut flotter.(Pref. to "Morals on Job"). (Préf. à «Morale sur Job").He distinguishes the historical or literal sense, the moral, and the allegorical or typical.Il distingue le sens historique ou littéral, moral et allégorique ou typique.If the Western Fathers are fanciful, yet this is better than the extreme literalism of Theodore of Mopsuestia, who refused to allegorize even the Canticle of Canticles.Si les Pères occidentaux sont fantaisistes, mais c'est mieux que l'littéralisme extrême de Théodore de Mopsueste, qui a refusé d'allégorie même le Cantique des Cantiques.

B. PreachersB. Preachers

We have sermons from the Greek Church much earlier than from the Latin.Nous avons des sermons de l'Église grecque beaucoup plus tôt que du latin.Indeed, Sozomen tells us that, up to his time (c. 450), there were no public sermons in the churches at Rome. En effet, Sozomène nous apprend que, jusqu'à son époque (vers 450), il n'y avait pas sermons publics dans les églises de Rome.This seems almost incredible. Cela semble presque incroyable.St. Leo's sermons are, however, the first sermons certainly preached at Rome which have reached us, for those of Hippolytus were all in Greek; unless the homily "Adversus Alcatores" be a sermon by a Novatian antipope.Sermons de saint Léon sont, cependant, les premiers sermons certainement prêché à Rome, qui nous sont parvenus, pour ceux d'Hippolyte étaient tous en grec, à moins que l'homélie «Adversus Alcatores« être un sermon par un antipape Novatien.The series of Latin preachers begins in the middle of the fourth century.La série des prédicateurs latine commence au milieu du quatrième siècle.The so-called "Second Epistle of St. Clement" is a homily belonging possibly to the second century.Le soi-disant «Deuxième épître de saint Clément» est une homélie appartenant éventuellement au deuxième siècle.Many of the commentaries of Origen are a series of sermons, as is the case later with all Chrysostom's commentaries and most of Augustine's.Beaucoup de commentaires d'Origène sont une série de sermons, comme c'est le cas plus tard avec tous les commentaires Chrysostome et la plupart des Augustin.

In many cases treatises are composed of a course of sermons, as, for instance, is the case for some of those of Ambrose, who seems to have rewritten his sermons after delivery.Dans de nombreux cas traités sont composés d'un cours de sermons, comme, par exemple, c'est le cas pour certains de ceux de Ambroise, qui semble avoir réécrit ses sermons après l'accouchement.The "De Sacramentis" may possibly be the version by a shorthand-writer of the course which the saint himself edited under the title "De Mysteriis".Le «De Sacramentis" peut éventuellement être la version par une sténo-auteur de cours où le saint lui-même édité sous le titre "De Mysteriis".In any case the "De Sacramentis" (whether by Ambrose or not) has a freshness and naiveté which is wanting in the certainly authentic "De Mysteriis".En tout cas, le «De Sacramentis" (que ce soit par Ambroise ou non) a une fraîcheur et une naïveté qui manque dans le doute authentique "De Mysteriis".Similarly the great courses of sermons preached by St. Chrysostom at Antioch were evidently written or corrected by his own hand, but those he delivered at Constantinople were either hurriedly corrected, or not at all.De même, les grands cours de sermons prêchés par saint Jean Chrysostome à Antioche étaient évidemment écrites ou corrigées par sa propre main, mais ceux qu'il a prononcé à Constantinople étaient soit corrigée la hâte, ou pas du tout.His sermons on Acts, which have come down to us in two quite distinct texts in the manuscripts, are probably known to us only in the forms in which they were taken down by two different tachygraphers.Ses sermons sur les Actes, qui sont venus jusqu'à nous dans deux textes bien distincts dans les manuscrits, sont probablement connus de nous que dans les formes dans lesquelles elles ont été prises par deux différentes tachygraphes.St. Gregory Nazianzen complains of the importunity of these shorthand-writers (Orat. xxxii), as St. Jerome does of their incapacity (Ep. lxxi, 5).Saint Grégoire de Nazianze se plaint de l'importunité de ces sténographes-(Orat. XXXII), comme Saint-Jérôme ne leur incapacité (Ep. lxxi, 5).Their art was evidently highly perfected, and specimens of it have come down to us.Leur art était évidemment très perfectionnée, et des spécimens de l'avoir descendu pour nous.They were officially employed at councils (eg at the great conference with the Donatists at Carthage, in 411, we hear of them).Ils ont été officiellement employée à des conseils (par exemple, à la grande conférence avec les Donatistes à Carthage, en 411, nous entendons d'entre eux).It appears that many or most of the bishops at the Council of Ephesus, in 449, had their own shorthand-writers with them.Il semble que beaucoup ou la plupart des évêques au Concile d'Ephèse, en 449, avaient leurs propres sténo-auteurs avec eux.The method of taking notes and of amplifying receives illustration from the Acts of the Council of Constantinople of 27 April, 449, at which the minutes were examined which had been taken down by tachygraphers at the council held a few weeks earlier.La méthode de prise de notes et d'amplifier reçoit l'illustration des Actes du Conseil de Constantinople du 27 avril, 449, date à laquelle les procès-verbaux ont été examinées qui avaient été enlevées par les tachygraphes au conseil tenue quelques semaines plus tôt.

Many of St. Augustine's sermons are certainly from shorthand notes.Beaucoup de sermons de saint Augustin sont certainement à partir de notes sténographiques.As to others we are uncertain, for the style of the written ones is often so colloquial that it is difficult to get a criterion.Quant aux autres, nous sommes incertains, pour le style de ceux écrits est souvent si familière qu'il est difficile d'obtenir un critère.The sermons of St. Jerome at Bethlehem, published by Dom Morin, are from shorthand reports, and the discourses themselves were unprepared conferences on those portions of the Psalms or of the Gospels which had been sung in the liturgy.Les sermons de saint Jérôme à Bethléem, publié par Dom Morin, sont tirées de rapports raccourcis, et les discours eux-mêmes étaient mal préparés conférences sur les portions de la Psaumes ou des évangiles, qui avait été chanté dans la liturgie.The speaker has clearly often been preceded by another priest, and on the Western Christmas Day, which his community alone is keeping, the bishop is present and will speak last.Le conférencier a clairement été souvent précédé par un autre prêtre, et le Jour de Noël occidental, où sa seule communauté est de garder, l'évêque est présent et se parler en dernier.In fact the pilgrim Ætheria tells us that at Jerusalem, in the fourth century, all the priests present spoke in turn, if they chose, and the bishop last of all.En fait, le Ethérie nous dit que, à Jérusalem, au IVe siècle, tous les prêtres présents parlaient à leur tour, s'ils le souhaitaient, et le dernier évêque de tous.Such improvised comments are far indeed from the oratorical discourses of St. Gregory Nazianzen, from the lofty flights of Chrysostom, from the torrent of iteration that characterizes the short sermons of Peter Chrysologus, from the neat phrases of Maximus of Turin, and the ponderous rhythms of Leo the Great.Ces commentaires improvisés sont bien loin des discours oratoire de saint Grégoire de Nazianze, de vols élevés de Chrysostome, depuis le torrent d'itération qui caractérise les sermons court de Pierre Chrysologue, des phrases soignée de Maxime de Turin, et les rythmes pesants de Léon le Grand.The eloquence of these Fathers need not be here described.L'éloquence de ces Pères ne doivent pas être décrits ici.In the West we may add in the fourth century Gaudentius of Brescia; several small collections of interesting sermons appear in the fifth century; the sixth opens with the numerous collections made by St. Caesarius for the use of preachers.En Occident, nous pouvons ajouter dans le Gaudence de Brescia quatrième siècle, plusieurs petites collections de sermons intéressantes apparaissent dans le cinquième siècle, le sixième s'ouvre avec les nombreuses collections faites par saint Césaire à l'usage des prédicateurs.There is practically no edition of the works of this eminent and practical bishop.Il n'y a pratiquement aucune édition des œuvres de cet évêque éminents et pratique.St. Gregory (apart from some fanciful exegesis) is the most practical preacher of the West.Saint-Grégoire (en dehors de quelques exégèse fantaisiste) est le prédicateur le plus pratique de l'Occident.Nothing could be more admirable for imitation than St. Chrysostom.Rien de plus admirable, à l'imitation de saint Jean Chrysostome.The more ornate writers are less safe to copy.Les écrivains plus ornée sont moins sûrs à copier.St. Augustine's style is too personal to be an example, and few are so learned, so great, and so ready, that they can venture to speak as simply as he often does.Le style de saint Augustin est trop personnelle pour être un exemple, et rares sont si savant, si grand, et si prête, qu'ils peuvent s'aventurer à parler aussi simplement que il le fait souvent.

C. Writers Ecrivains C.

The Fathers do not belong to the strictly classical period of either the Greek or the Latin language; but this does not imply that they wrote bad Latin or Greek.Les Pères ne pas appartenir à la période strictement classique ni du grec ou du latin, mais cela n'implique pas qu'ils ont écrit mauvais latin ou le grec.The conversational form of the Koiné or common dialect of Greek, which is found in the New Testament and in many papyri, is not the language of the Fathers, except of the very earliest.La forme de conversation du dialecte Koiné ou conjoint de grec, qui se trouve dans le Nouveau Testament et dans de nombreux papyrus, n'est pas la langue des Pères, à l'exception des plus tôt.For the Greek Fathers write in a more classicizing style than most of the New Testament writers; none of them uses quite a vulgar or ungrammatical Greek, while some Atticize, eg the Cappadocians and Synesius.Pour les Pères grecs à écrire dans un style plus classicisante que la plupart des écrivains du Nouveau Testament, aucun d'eux utilise un certain grec vulgaire ou agrammaticale, alors que certains Atticize, par exemple, les Cappadociens et de Synésius.The Latin Fathers are often less classical.Les Pères latins sont souvent moins classique.

Tertullian is a Latin Carlyle; he knew Greek, and wrote books in that language, and tried to introduce ecclesiastical terms into Latin.Tertullien est un Carlyle latine, il connaissait le grec, et écrit des livres dans cette langue, et j'ai essayé d'introduire des termes ecclésiastiques en latin.St. Cyprian's "Ad Donatum", probably his first Christian writing, shows an Apuleian preciosity which he eschewed in all his other works, but which his biographer Pontius has imitated and exaggerated.Saint-Cyprien "Ad Donatum", probablement son premier écrit chrétien, montre une préciosité dont il Apuleian évité dans tous ses autres œuvres, mais dont son biographe de Ponce a imité et exagérée.Men like Jerome and Augustine, who had a thorough knowledge of classical literature, would not employ tricks of style, and cultivated a manner which should be correct, but simple and straightforward; yet their style could not have been what it was but for their previous study.Des hommes comme Jérôme et Augustin, qui avait une connaissance approfondie de la littérature classique, ne serait pas employer des trucs du style, et cultivés d'une manière qui devrait être correcte, mais simple et facile, et pourtant leur style pourrait ne pas avoir été ce qu'il était, mais pour leur précédente étude.For the spoken Latin of all the patristic centuries was very different from the written.Pour le latin parlé de tous les siècles patristiques était très différent de l'écrit. We get examples of the vulgar tongue here and there in the letters of Pope Cornelius as edited by Mercati, for the third century, or in the Rule of St. Benedict in Wölfflin's or Dom Mona's editions, for the sixth.Nous obtenons des exemples de la langue vulgaire ici et là dans les lettres du pape Corneille édités par Mercati, pour le troisième siècle, ou dans la Règle de saint Benoît dans Wölfflin ou éditions Dom Mona, pour la sixième.In the latter we get such modernisms as cor murmurantem, post quibus, cum responsoria sua, which show how the confusing genders and cases of the classics were disappearing into the more reasonable simplicity of Italian.Dans ce dernier cas nous obtenons modernismes telles que cor murmurantem, après quibus, cum responsoria sua, qui montrent comment les genres et les cas de confusion des classiques disparaissaient dans la simplicité plus raisonnable de l'italien.Some of the Fathers use the rhythmical endings of the "cursus" in their prose; some have the later accented endings which were corruptions of the correct prosodical ones.Certains des Pères de l'utilisation des terminaisons rythmique du «cursus» dans leur prose, certains ont des terminaisons tard qui ont été accentués corruptions de celles correcte prosodique.Familiar examples of the former are in the older Collects of the Mass; of the latter the Te Deum is an obvious instance.Exemples familiers de l'ancien sont en recueille plus de la messe; de ​​ce dernier le Te Deum est un exemple évident.

D. East and WestD. Est et l'Ouest

Before speaking of the theological characteristics of the Fathers, we have to take into account the great division of the Roman Empire into two languages.Avant de parler des caractéristiques théologique des Pères, nous avons à prendre en compte la grande division de l'Empire romain en deux langues.Language is the great separator. La langue est le séparateur de grande.When two emperors divided the Empire, it was not quite according to language; nor were the ecclesiastical divisions more exact, since the great province of Illyricum, including Macedonia and all Greece, was attached to the West through at least a large part of the patristic period, and was governed by the archbishop of Thessalonica, not as its exarch or patriarch, but as papal legate.Lorsque deux empereurs de l'Empire divisé, il n'était pas assez en fonction de la langue, ni les divisions ecclésiastiques étaient plus exact, puisque la grande province de l'Illyrie, y compris la Macédoine et la Grèce, était attaché à l'Occident à travers au moins une grande partie de la patristique période, et a été gouvernée par l'archevêque de Thessalonique, et non pas comme son exarque ou patriarche, mais en tant que légat pontifical.But in considering the literary productions of the age, we must class them as Latin or Greek, and this is what will be meant here by Western and Eastern.Mais en considérant les productions littéraires de l'âge, nous devons les classer en latin ou en grec, et c'est ce qui sera signifié ici par occidentale et orientale.

The understanding of the relations between Greeks and Latins is often obscured by certain prepossessions.La compréhension des relations entre Grecs et Latins est souvent obscurci par certains préjugés.We talk of the "unchanging East", of the philosophical Greeks as opposed to the practical Romans, of the reposeful thought of the Oriental mind over against the rapidity and orderly classification which characterizes Western intelligence.On parle de «l'Est immuable», philosophiques des Grecs, par opposition aux Romains pratique, de la pensée reposante de l'esprit oriental cours contre le classement de rapidité et ordonnée qui caractérise l'intelligence occidentale.All this is very misleading, and it is important to go back to the facts.Tout cela est très trompeur, et il est important de revenir aux faits.In the first place, the East was converted far more rapidly than the West.En premier lieu, l'Est a été transformée beaucoup plus rapidement que l'Occident.When Constantine made Christianity the established religion of both empires from 323 onwards, there was a striking contrast between the two.Quand Constantin fit du christianisme la religion établie des deux empires de 323 à compter, il y avait un contraste frappant entre les deux.In the West paganism had everywhere a very large majority, except possibly in Africa.Dans le paganisme Ouest avait partout une très large majorité, sauf peut-être en Afrique.But in the Greek world Christianity was quite the equal of the old religions in influence and numbers; in the great cities it might even be predominant, and some towns were practically Christian.Mais dans le monde grec christianisme était tout à fait l'égal des anciennes religions de l'influence et les numéros; dans les grandes villes il pourrait même être prédominant, et certaines villes ont été pratiquement chrétienne.The story told of St. Gregory the Wonder-Worker, that he found but seventeen Christians in Neocæsarea when he became bishop, and that he left but seventeen pagans in the same city when he died (c. 270-5), must be substantially true.L'histoire racontée de saint Grégoire le thaumaturge, qu'il a trouvé que dix-sept chrétiens Néo-Césarée, quand il devint évêque, et qu'il a quitté que dix-sept païens dans la même ville où il est mort (c. 270-5), doit être sensiblement vraie. Such a story in the West would be absurd.Une telle histoire dans l'Occident serait absurde.The villages of the Latin countries held out for long, and the pagani retained the worship of the old gods even after they were all nominally Christianized.Les villages des pays latino-tenu pendant longtemps, et la Pagani conservé le culte des anciens dieux, même après qu'ils ont tous été nominalement christianisés.In Phrygia, on the contrary, entire villages were Christian long before Constantine, though it is true that elsewhere some towns were still heathen in Julian's day -- Gaza in Palestine is an example; but then Maiouma, the port of Gaza, was Christian.En Phrygie, au contraire, des villages entiers ont été chrétienne bien avant Constantin, mais il est vrai que d'ailleurs certaines villes étaient encore païens à l'époque de Julien - Gaza en Palestine est un exemple, mais alors Maiouma, le port de Gaza, était chrétienne.

Two consequences, amongst others, of this swift evangelization of the East must be noticed. Deux conséquences, entre autres, de cette évangélisation rapide de l'Est doit être remarqué.In the first place, while the slow progress of the West was favourable to the preservation of the unchanged tradition, the quick conversion of the East was accompanied by a rapid development which, in the sphere of dogma, was hasty, unequal, and fruitful of error.En premier lieu, tandis que la lenteur des progrès de l'Occident était favorable à la préservation de la tradition inchangée, la conversion rapide de l'Est a été accompagnée par un développement rapide qui, dans la sphère du dogme, a été précipitée, inégal, et fécond de erreur. Secondly, the Eastern religion partook, even during the heroic age of persecution, of the evil which the West felt so deeply after Constantine, that is to say, of the crowding into the Church of multitudes who were only half Christianized, because it was the fashionable thing to do, or because a part of the beauties of the new religion and of the absurdities of the old were seen.Deuxièmement, la religion de l'Est a participé, de même pendant l'âge héroïque de la persécution, du mal que l'Occident se sentait si profondément après Constantin, c'est-à-dire de l'entassement dans l'Église de multitudes qui ont seulement la moitié christianisés, car c'était la chose à la mode de faire, ou parce qu'une partie des beautés de la nouvelle religion et des absurdités de l'ancien ont été vus.We have actually Christian writers, in East and West, such as Arnobius, and to some extent Lactantius and Julius Africanus, who show that they are only half instructed in the Faith.Nous avons fait des écrivains chrétiens, en Orient et Occident, comme Arnobe, et dans une certaine mesure et de Lactance Julius Africanus, qui montrent qu'ils ne sont qu'à moitié instruits dans la foi. This must have been largely the case among the people in the East.Cela doit avoir été largement le cas parmi les gens de l'Est.Tradition in the East was less regarded, and faith was less deep than in the smaller Western communities.Tradition de l'Est a été moins considérés, et la foi était moins profond que dans les petites collectivités de l'Ouest.Again, the Latin writers begin in Africa with Tertullian, just before the third century, at Rome with Novatian, just in the middle of the third century, and in Spain and Gaul not till the fourth.Encore une fois, les écrivains latins commencent en Afrique avec Tertullien, juste avant le troisième siècle, à Rome avec Novatien, juste au milieu du troisième siècle, en Espagne et en Gaule, pas avant le quatrième.But the East had writers in the first century, and numbers in the second; there were Gnostic and Christian schools in the second and third.Mais l'Orient avait écrivains du premier siècle, et des numéros dans le second, il y avait des écoles gnostiques et chrétiennes dans les deuxième et troisième.There had been, indeed, Greek writers at Rome in the first and second centuries and part of the third.Il y avait eu, en effet, les écrivains grecs à Rome dans les premier et deuxième siècles et une partie de la troisième.But when the Roman Church became Latin they were forgotten; the Latin writers did not cite Clement and Hermas; they totally forgot Hippolytus, except his chronicle, and his name became merely a theme for legend.Mais quand l'Eglise romaine est devenue latine, ils ont été oubliés; les écrivains latins ne cite Clément et Hermas, ils totalement oublié Hippolyte, sauf sa chronique, et son nom est devenu un simple thème de la légende.

Though Rome was powerful and venerated in the second century, and though her tradition remained unbroken, the break in her literature is complete.Bien que Rome était puissante et vénérée dans le deuxième siècle, et bien que sa tradition est restée intacte, la rupture dans sa littérature est terminée.Latin literature is thus a century and a half younger than the Greek; indeed it is practically two centuries and a half younger.La littérature latine est donc un siècle et demi plus jeune que la Grèce, en effet, il est pratiquement deux siècles et un jeune demi. Tertullian stands alone, and he became a heretic.Tertullien est le seul, et il est devenu un hérétique. Until the middle of the fourth century there had appeared but one Latin Father for the spiritual reading of the educated Latin Christian, and it is natural that the stichometry, edited (perhaps semi-officially) under Pope Liberius for the control of booksellers' prices, gives the works of St. Cyprian as well as the books of the Latin Bible.Jusqu'au milieu du quatrième siècle il était apparu qu'un seul Père latin pour la lecture spirituelle de l'éducation chrétienne latine, et il est naturel que le stichométrie, édité (peut-être semi-officielle) sous le pape Libère pour le contrôle des prix des libraires, donne des œuvres de saint Cyprien, ainsi que les livres de la Bible latine.This unique position of St. Cyprian was still recognized at the beginning of the fifth century.Cette position unique de Saint-Cyprien était encore reconnue au début du cinquième siècle.From Cyprian (d. 258) to Hilary there was scarcely a Latin book that could be recommended for popular reading except Lactantius's "De mortibus persecutorum", and there was no theology at all.De Cyprien († 258) à Hilary il y avait à peine un livre latin qui pourraient être recommandées pour la lecture populaire, sauf Lactance "De mortibus persecutorum", et il n'y avait pas de théologie à tous. Even a little later, the commentaries of Victorinus the Rhetorician were valueless, and those of Isaac the Jew (?) were odd.Même un peu plus tard, les commentaires de Victorinus le rhéteur étaient sans valeur, et ceux d'Isaac le Juif (?) Étaient bizarres.The one vigorous period of Latin literature is the bare century which ends with Leo (d. 461).La période d'un vigoureux de la littérature latine est le siècle qui finit nue avec Leo (D. 461).During that century Rome had been repeatedly captured or threatened by barbarians; Arian Vandals, besides devastating Italy and Gaul, had almost destroyed the Catholicism of Spain and Africa; the Christian British had been murdered in the English invasion. Pendant ce siècle, Rome avait été maintes fois capturé ou menacé par des barbares; Vandales ariens, en plus dévastatrices Italie et la Gaule, avait presque détruit le catholicisme de l'Espagne et l'Afrique; les Britanniques chrétiens avaient été assassinés lors de l'invasion anglaise.Yet the West had been able to rival the East in output and in eloquence and even to surpass it in learning, depth, and variety.Pourtant, l'Occident avait été en mesure de rivaliser avec l'Est de la production et dans l'éloquence et même la surpasser dans l'apprentissage, la profondeur et de variété.The elder sister knew little of these productions, but the West was supplied with a considerable body of translations from the Greek, even in the fourth century.La sœur aînée savait peu de ces productions, mais l'Occident a été fourni avec un ensemble considérable de traductions du grec, même au quatrième siècle.In the sixth, Cassiodorus took care that the amount should be increased.Dans la sixième, Cassiodore a pris soin que le montant devrait être augmenté.This gave the Latins a larger outlook, and even the decay of learning which Cassiodorus and Agapetus could not remedy, and which Pope Agatho deplored so humbly in his letter to the Greek council of 680, was resisted with a certain persistent vigour.Cela a donné les Latins une plus grande perspective, et même de la désintégration de l'apprentissage dont Cassiodore et Agapit ne pouvait remédier, et qui déplorait le pape Agathon si humblement dans sa lettre au Conseil grec de la 680, a résisté avec une certaine vigueur persistante.

At Constantinople the means of learning were abundant, and there were many authors; yet there is a gradual decline till the fifteenth century.A Constantinople les moyens d'apprentissage ont été abondantes, et il y avait de nombreux auteurs, et pourtant il ya un déclin progressif jusqu'au XVe siècle.The more notable writers are like flickers amid dying embers.Les écrivains les plus remarquables sont comme scintille au milieu braises mourantes.There were chroniclers and chronographers, but with little originality.Il y avait des chroniqueurs et des chronographes, mais avec peu d'originalité.Even the monastery of Studium is hardly a literary revival.Même le monastère de Studium est à peine un renouveau littéraire.There is in the East no enthusiasm like that of Cassiodorus, of Isidore, of Alcuin, amid a barbarian world.Il ya dans l'Est sans enthousiasme, comme celle de Cassiodore, d'Isidore, d'Alcuin, au milieu d'un monde barbare.Photius had wonderful libraries at his disposal, yet Bede had wider learning, and probably knew more of the East than Photius did of the West.Photius avait bibliothèques merveilleuse à sa disposition, et pourtant Bède avait d'apprentissage plus large, et probablement en savait plus sur l'Est que Photius n'a de l'Occident.The industrious Irish schools which propagated learning in every part of Europe had no parallel in the Oriental world.Les écoles industrieuse irlandais qui propagent l'apprentissage dans chaque partie de l'Europe n'a pas d'équivalent dans le monde oriental.It was after the fifth century that the East began to be "unchanging".C'est après le cinquième siècle que l'Est a commencé à être "immuable".And as the bond with the West grew less and less continuous, her theology and literature became more and more mummified; whereas the Latin world blossomed anew with an Anselm, subtle as Augustine, a Bernard, rival to Chrysostom, an Aquinas, prince of theologians.Et comme le lien avec l'Occident a progressé de moins en moins continue, sa théologie et la littérature est devenue de plus en plus momifiés, alors que le monde latin fleuri à nouveau avec une Anselme, subtil comme Augustin, un Bernard, le rival de Jean Chrysostome, un Thomas d'Aquin, prince des théologiens .

Hence we observe in the early centuries a twofold movement, which must be spoken of separately: an Eastward movement of theology, by which the West imposed her dogmas on the reluctant East, and a Westward movement in most practical things -- organization, liturgy, ascetics, devotion -- by which the West assimilated the swifter evolution of the Greeks.Ainsi on observe dans les premiers siècles un double mouvement, qui doit être parlée séparément: un mouvement vers l'est de la théologie, par laquelle l'Occident impose ses dogmes sur l'réticents Orient, et un mouvement vers l'ouest dans la plupart des choses pratiques - l'organisation, la liturgie, ascètes, la dévotion - par laquelle l'Occident assimile l'évolution plus rapide des Grecs.We take first the theological movement.Nous prenons d'abord le mouvement théologique.

E. TheologyThéologie E.

Throughout the second century the Greek portion of Christendom bred heresies.Tout au long du deuxième siècle de la partie grecque de la chrétienté élevés hérésies.The multitude of Gnostic schools tried to introduce all kinds of foreign elements into Christianity.La multitude d'écoles gnostiques ont essayé d'introduire toutes sortes d'éléments étrangers dans le christianisme.Those who taught and believed them did not start from a belief in the Trinity and the Incarnation such as we are accustomed to.Ceux qui ont enseigné et cru entre eux n'ont pas de partir d'une croyance en la Trinité et l'Incarnation, comme nous sommes habitués.Marcion formed not a school, but a Church; his Christology was very far removed from tradition.Marcion formé non pas une école, mais une Eglise; sa christologie était très éloignée de la tradition.The Montanists made a schism which retained the traditional beliefs and practices, but asserted a new revelation.Les montanistes fait un schisme qui a conservé les croyances et pratiques traditionnelles, mais il a affirmé une nouvelle révélation. The leaders of all the new views came to Rome, and tried to gain a footing there; all were condemned and excommunicated.Les dirigeants de tous les points de vue nouveaux venus à Rome, et a tenté de prendre pied là-bas; tous ont été condamnés et excommuniés.At the end of the century, Rome got all the East to agree with her traditional rule that Easter should be kept on Sunday.A la fin du siècle, Rome a obtenu tout l'Orient d'accord avec sa règle traditionnelle que Pâques doit être conservé sur le dimanche.The Churches of Asia Minor had a different custom.Les Eglises d'Asie Mineure avaient une coutume différente.One of their bishops protested. Un de leurs évêques ont protesté.But they seem to have submitted almost at once.Mais ils semblent avoir soumis presque aussitôt.In the first decades of the third century, Rome impartially repelled opposing heresies, those which identified the three Persons of the Holy Trinity with only a modal distinction (Monarchians, Sabellians, "Patripassians"), and those who, on the contrary, made Christ a mere man, or seemed to ascribe to the Word of God a distinct being from that of the Father.Dans les premières décennies du IIIe siècle, Rome impartiale repoussé hérésies opposées, celles qui ont identifié les trois Personnes de la Sainte Trinité avec seulement une distinction modale (Monarchiens, les Sabelliens, "Patripassiens"), et ceux qui, au contraire, a fait le Christ un simple homme, ou semblait attribuer à la Parole de Dieu un être distinct de celui du Père.This last conception, to our amazement, is assumed, it would appear, by the early Greek apologists, though in varying language; Athenagoras (who as an Athenian may have been in relation with the West) is the only one who asserts the Unity of the Trinity.Cette dernière conception, à notre grand étonnement, est supposé, il semblerait, par les premiers apologistes grecs, bien que dans la langue différentes; Athénagoras (qui, comme un Athénien peut avoir été en relation avec l'Occident) est le seul qui affirme l'unité de la Trinité. Hippolytus (somewhat diversely in the "Contra Noetum" and in the "Philosophumena," if they are both his) taught the same division of the Son from the Father as traditional, and he records that Pope Callistus condemned him as a Ditheist.Hippolyte (un peu diversement dans le "Contra Noetum" et dans "Philosophumena,« si elles sont à la fois son) a enseigné la même division du Fils par le Père comme traditionnels, et il enregistre que le pape Calixte condamné comme Dithéistes.

Origen, like many of the others, makes the procession of the Word depend upon His office of Creator; and if he is orthodox enough to make the procession an eternal and necessary one, this is only because he regards Creation itself as necessary and eternal.Origène, comme beaucoup d'autres, rend la procession de la Parole dépendent de son bureau du Créateur, et s'il est orthodoxe assez pour faire la procession un éternel et nécessaire, c'est seulement parce qu'il concerne la création elle-même comme nécessaire et éternelle.His pupil, Dionysius of Alexandria, in combating the Sabellians, who admitted no real distinctions in the Godhead, manifested the characteristic weakness of the Greek theology, but some of his own Egyptians were more correct than their patriarch, and appealed to Rome.Son élève, Denys d'Alexandrie, dans la lutte contre les Sabelliens, qui a admis aucune distinction réelle dans la Divinité, qui se manifeste la faiblesse caractéristique de la théologie grecque, mais certains de ses propres Egyptiens ont été plus correct que leur patriarche, et en appela à Rome. The Alexandrian listened to the Roman Dionysius, for all respected the unchanging tradition and unblemished orthodoxy of the See of Peter; his apology accepts the word "consubstantial", and he explains, no doubt sincerely, that he had never meant anything else; but he had learnt to see more clearly, without recognizing how unfortunately worded were his earlier arguments.L'Alexandrin écouté les Denys Roman, pour tous respecté la tradition immuable et de l'orthodoxie sans tache de la Chaire de Pierre; ses excuses accepte le mot «consubstantiel», et il explique, sans doute sincèrement, qu'il n'avait jamais signifié autre chose, mais il avait appris à voir plus clairement, sans reconnaître combien étaient malheureusement rédigé ses arguments antérieurs.He was not present when a council, mainly of Origenists, justly condemned Paul of Samosata (268); and these bishops, holding the traditional Eastern view, refused to use the word "consubstantial" as being too like Sabellianism.Il n'était pas présent lors d'un conseil, principalement des origénistes, à juste titre condamné Paul de Samosate (268), et ces évêques, en tenant la vision traditionnelle de l'Est, a refusé d'utiliser le mot «consubstantiel» comme étant trop comme sabellianisme.The Arians, disciples of Lucian, rejected (as did the more moderate Eusebius of Caesarea) the eternity of Creation, and they were logical enough to argue that consequently "there was (before time was) when the Word was not", and that He was a creature.Les Ariens, disciples de Lucien, rejeté (comme le Eusèbe de Césarée plus modérée) de l'éternité de la Création, et ils étaient assez logique de faire valoir que par conséquent «il y avait (avant le temps était) quand le mot n'a pas été", et qu'il était une créature.All Christendom was horrified; but the East was soon appeased by vague explanations, and after Nicaea, real, undisguised Arianism hardly showed its head for nearly forty years.Toute la chrétienté a été horrifié, mais le Moyen fut bientôt apaisé par de vagues explications, et après Nicée, réel, non dissimulée l'arianisme guère montré sa tête pendant près de quarante ans.The highest point of orthodoxy that the East could reach is shown in the admirable lectures of St. Cyril of Jerusalem.Le point culminant de l'orthodoxie que le Moyen pourrait atteindre est montré dans le cours admirable de saint Cyrille de Jérusalem.There is one God, he teaches, that is the Father, and His Son is equal to Him in all things, and the Holy Ghost is adored with Them; we cannot separate Them in our worship.Il ya un Dieu, il enseigne, qui est le Père et Son Fils est égal à lui en toutes choses, et le Saint-Esprit est adoré avec eux; nous ne pouvons pas les séparer dans notre culte.But he does not ask himself how there are not three Gods; he will not use the Nicene word "consubstantial", and he never suggests that there is one Godhead common to the three Persons. Mais il ne se demande pas comment il n'y a pas trois Dieux, il n'utilisera pas le mot de Nicée "consubstantiel", et il n'a jamais suggère qu'il ya une divinité commune aux trois Personnes.


If we turn to the Latins all is different.Si nous nous tournons vers les Latins tout est différent.The essential Monotheism of Christianity is not saved in the West by saying there is "one God the Father", as in all the Eastern creeds, but the theologians teach the unity of the Divine essence, in which subsist three Persons.Le monothéisme essentiel du christianisme n'est pas enregistré dans l'Ouest en disant qu'il est «un seul Dieu le Père», comme dans tous les cultes de l'Est, mais les théologiens enseignent l'unité de l'essence divine, dans laquelle subsistent trois Personnes.If Tertullian and Novatian use subordinationist language of the Son (perhaps borrowed from the East), it is of little consequence in comparison with their main doctrine, that there is one substance of the Father and of the Son.Si Tertullien et de Novatien utiliser un langage subordinationiste du Fils (peut-être emprunté à l'Orient), il est de peu de conséquence en comparaison avec leur doctrine principale, qu'il ya une substance du Père et du Fils.Callistus excommunicates equally those who deny the distinction of Persons, and those who refuse to assert the unity of substance.Calixte excommunie aussi ceux qui nient la distinction des personnes, et ceux qui refusent d'affirmer l'unité de substance.Pope Dionysius is shocked that his namesake did not use the word "consubstantial" -- this is more than sixty years before Nicaea.Pape Denys est choqué que son homonyme ne pas utiliser le mot «consubstantiel» - ce n'est plus de soixante ans avant Nicée.At that great council a Western bishop has the first place, with two Roman priests, and the result of the discussion is that the Roman word "consubstantial" is imposed up on all.A ce grand conseil un évêque occidental a la première place, avec deux prêtres romains, et le résultat de la discussion est que le mot romain "consubstantiel" est imposée sur tous.In the East the council is succeeded by a conspiracy of silence; the Orientals will not use the word.Dans l'Est, le Conseil est parvenu par une conspiration du silence; les Orientaux ne pas utiliser le mot.Even Alexandria, which had kept to the doctrine of Dionysius of Rome, is not convinced that the policy was good and Athanasius spends his life in fighting for Nicaea, yet rarely uses the crucial word.Même Alexandrie, qui avait gardé à la doctrine de Denys de Rome, n'est pas convaincu que la politique était bonne et Athanase passe sa vie à lutter pour Nicée, mais utilise rarement le mot essentiel.It takes half a century for the Easterns to digest it; and when they do so, they do not make the most of its meaning.Il prend un demi-siècle pour les Orientaux pour le digérer, et quand ils le font, ils ne font pas plus de sa signification.It is curious how little interest even Athanasius shows in the Unity of the Trinity, which he scarcely mentions except when quoting the Dionysii; it is Didymus and the Cappadocians who word Trinitarian doctrine in the manner since consecrated by the centuries -- three hypostases, one usia; but this is merely the conventional translation of the ancient Latin formula, though it was new to the East.Il est curieux de voir comment peu d'intérêt, même montre Athanase dans l'unité de la Trinité, où il mentionne à peine, sauf quand on cite l'Dionysii, c'est Didyme et les Cappadociens qui la doctrine trinitaire mot dans la manière puisque consacrée par des siècles - trois hypostases, l'un USIA, mais ce n'est que la traduction conventionnelle de l'ancienne formule latine, même si elle était nouvelle à l'Est.

If we look back at the three centuries, second, third, and fourth of which we have been speaking, we shall see that the Greek-speaking Church taught the Divinity of the Son, and Three inseparable Persons, and one God the Father, without being able philosophically to harmonize these conceptions.Si nous regardons en arrière au cours des trois siècles, deuxième, troisième et quatrième dont nous avons parlé, nous allons voir que l'Église grecque-parole a enseigné la divinité du Fils, et trois personnes inséparables, et seul Dieu le Père, sans être capable philosophiquement d'harmoniser ces conceptions.The attempts which were made were sometimes condemned as heresy in the one direction or the other, or at best arrived at unsatisfactory and erroneous explanations, such as the distinction of the logos endiathetos and the logos prophorikos or the assertion of the eternity of Creation.Les tentatives qui ont été faites étaient parfois condamné comme hérétique dans le sens de l'un ou l'autre, ou, au mieux, est arrivé à des explications insatisfaisantes et erronées, telles que la distinction des endiathetos logos et le logos prophorikos ou l'affirmation de l'éternité de la Création.The Latin Church preserved always the simple tradition of three distinct Persons and one divine Essence.L'Église latine conservée toujours la simple tradition des trois Personnes distinctes et une seule essence divine.We must judge the Easterns to have started from a less perfect tradition, for it would be too harsh to accuse them of wilfully perverting it.Nous devons juger les Orientaux ont commencé à partir d'une tradition moins parfaite, car il serait trop dur de les accuser d'avoir volontairement qu'il pervertit.But they show their love of subtle distinctions at the same time that they lay bare their want of philosophical grasp.Mais ils montrent leur amour des distinctions subtiles dans le même temps qu'elles mettent à nu leur manque de compréhension philosophique.The common people talked theology in the streets; but the professional theologians did not see that the root of religion is the unity of God, and that, so far, it is better to be a Sabellian than a Semi-Arian.Les gens du commun parlé la théologie dans les rues, mais les théologiens professionnels ne voient pas que la racine de la religion est l'unité de Dieu, et que, jusqu'à présent, il est préférable d'être un sabellien qu'un semi-arienne.There is something mythological about their conceptions, even in the case of Origen, however important a thinker he may be in comparison with other ancients.Il ya quelque chose à propos de leurs conceptions mythologiques, même dans le cas d'Origène, aussi important que penseur, il peut être en comparaison avec d'autres anciens.His conceptions of Christianity dominated the East for some time, but an Origenist Christianity would never have influenced the modern world.Ses conceptions du christianisme a dominé l'Est pour un certain temps, mais un christianisme origéniste n'auraient jamais influencé le monde moderne.

The Latin conception of theological doctrine, on the other hand, was by no means a mere adherence to an uncomprehended tradition.La conception latine de la doctrine théologique, d'autre part, n'était pas une simple adhésion à une tradition incomprise.The Latins in each controversy of these early centuries seized the main point, and preserved it at all hazards. Les Latins dans chaque controverse de ces premiers siècles saisi le point principal, et il conservé à tous les dangers.Never for an instant did they allow the unity of God to be obscured.Pas un instant ont-ils permis l'unité de Dieu à être obscurcie.The equality of the Son and his consubstantiality were seen to be necessary to that unity.L'égalité du Fils et de sa consubstantialité ont été vus comme nécessaires pour que l'unité.The Platonist idea of the need of a mediator between the transcendent God and Creation does not entangle them, for they were too clear-headed to suppose that there could be anything half-way between the finite and the infinite.L'idée platonicienne de la nécessité d'un médiateur entre le Dieu transcendant et la création ne les embrouiller, car ils étaient trop lucide de supposer qu'il pourrait y avoir quelque chose à mi-chemin entre le fini et l'infini. In a word, the Latins are philosophers, and the Easterns are not.En un mot, les Latins sont des philosophes, et les Orientaux ne sont pas.The East can speculate and wrangle about theology, but it cannot grasp a large view.L'Est peut spéculer et disputer sur la théologie, mais il ne peut pas saisir une vue large. It is in accordance with this that it was in the West, after all the struggle was over, that the Trinitarian doctrine was completely systematized by Augustine; in the West, that the Athanasian creed was formulated.Il est en conformité avec ce qu'il était dans l'Ouest, après tout, la lutte était terminée, que la doctrine trinitaire a été complètement systématisée par Augustin; en Occident, que le credo d'Athanase a été formulée.The same story repeats itself in the fifth century.La même histoire se répète dans le cinquième siècle.The philosophical heresy of Pelagius arose in the West, and in the West only could it have been exorcized.Le philosophiques hérésie de Pélage née en Occident, et en Occident seulement aurait-il pu exorciser.The schools of Antioch and Alexandria each insisted on one side of the question as to the union of the two Natures in the Incarnation; the one School fell into Nestorianism, the other into Eutychianism, though the leaders were orthodox.Les écoles d'Antioche et d'Alexandrie chaque insisté sur un côté de la question de l'union des deux natures dans l'Incarnation; l'école est tombé dans une nestorianisme, l'autre dans Eutychianism, si les dirigeants étaient orthodoxes.But neither Cyril nor the great Theodoret was able to rise above the controversy, and express the two complementary truths in one consistent doctrine.Mais ni Cyril ni le grand Théodoret était capable de s'élever au-dessus de la controverse, et d'exprimer les deux vérités complémentaires dans une doctrine cohérente. They held what St. Leo held; but, omitting their interminable arguments and proofs, the Latin writer words the true doctrine once for all, because he sees it philosophically.Ils ont tenu ce lieu saint Léon, mais, en omettant leurs arguments interminables et les preuves, les mots écrivain latin la vraie doctrine une fois pour toutes, parce qu'il le voit avec philosophie.No wonder that the most popular of the Eastern Fathers has always been untheological Chrysostom, whereas the most popular of the Western Fathers is the philosopher Augustine.Pas étonnant que le plus populaire des Pères de l'Est a toujours été Chrysostome untheological, tandis que le plus populaire des Pères de l'Ouest est le philosophe Augustin.Whenever the East was severed from the West, it contributed nothing to the elucidation and development of dogma, and when united, its contribution was mostly to make difficulties for the West to unravel.Chaque fois que l'Est a été coupé de l'Occident, il n'a pas contribué à l'élucidation et le développement du dogme, et si elle est unie, sa contribution a surtout consisté à faire des difficultés pour l'Occident à démêler.

But the West has continued without ceasing its work of exposition and evolution.Mais l'Occident a continué sans relâche son travail d'exposition et d'évolution.After the fifth century there is not much development or definition in the patristic period; the dogmas defined needed only a reference to antiquity.Après le cinquième siècle il n'ya pas beaucoup de développement ou de la définition de la période patristique, les dogmes définis nécessaire seulement une référence à l'Antiquité.But again and again Rome had to impose her dogmas on Byzantium -- 519, 680, and 786 are famous dates, when the whole Eastern Church had to accept a papal document for the sake of reunion, and the intervals between these dates supply lesser instances.Mais encore et encore à Rome a dû imposer ses dogmes sur Byzance - 519, 680 et 786 sont les dates célèbres, quand toute l'Église de l'Est ont dû accepter un document pontifical pour le bien de retrouvailles, et les intervalles entre ces dates approvisionnement moindre des instances . The Eastern Church had always possessed a traditional belief in Roman tradition and in the duty of recourse to the See of Peter; the Arians expressed it when they wrote to Pope Julius to deprecate interference -- Rome, they said, was "the metropolis of the faith from the beginning".L'Eglise d'Orient a toujours possédé une croyance traditionnelle dans la tradition romaine et du droit de recours au Siège de Pierre, il a exprimé les ariens quand ils ont écrit au Pape Jules de déprécier les interférences - Rome, dirent-ils, était «la métropole de la la foi depuis le début ".In the sixth, seventh, and eighth centuries the lesson had been learnt thoroughly, and the East proclaimed the papal prerogatives, and appealed to them with a fervour which experience had taught to be in place.Dans la sixième, septième siècle, et le huitième de la leçon avait été bien apprises, et le Moyen-proclamé des prérogatives papales, et fait appel à eux avec une ferveur qui l'expérience avait appris à être mis en place.In such a sketch as this, all elements cannot be taken into consideration.Dans une telle esquisse comme cela, tous les éléments ne peuvent pas être pris en considération.It is obvious that Eastern theology had a great and varied influence on Latin Christendom.Il est évident que la théologie orientale avait une grande influence et variées sur la chrétienté latine.But the essential truth remains that the West thought more clearly than the East, while preserving with greater faithfulness a more explicit tradition as to cardinal dogmas, and that the West imposed her doctrines and her definitions on the East, and repeatedly, if necessary, reasserted and reimposed them.Mais la vérité essentielle reste que l'Occident pense plus clairement que l'Est, tout en préservant une plus grande fidélité, une tradition plus explicite quant à dogmes cardinal, et que l'Occident impose ses doctrines et ses définitions à l'Est, et à plusieurs reprises, si nécessaire, a réaffirmé et les réimposé.

F. Discipline, Liturgy, AsceticsDiscipline F., liturgie, les ascètes

According to tradition, the multiplication of bishoprics, so that each city had its own bishop, began in the province of Asia, under the direction of St. John. Selon la tradition, la multiplication des évêchés, afin que chaque ville avait son propre évêque, ont commencé dans la province d'Asie, sous la direction de Saint-Jean.The development was uneven.Le développement a été inégale.There may have been but one see in Egypt at the end of the second century, though there were large numbers in all the provinces of Asia Minor, and a great many in Phoenicia and Palestine. Il peut avoir été, mais on voir en Egypte à la fin du deuxième siècle, mais il y avait un grand nombre dans toutes les provinces de l'Asie Mineure, et un grand nombre en Phénicie et la Palestine.Groupings under metropolitan sees began in that century in the East, and in the third century this organization was recognized as a matter of course.Groupements sous sièges métropolitains ont commencé dans ce siècle, à l'Est, et dans le troisième siècle de cette organisation a été reconnue comme une question de cours.Over metropolitans are the patriarchs.Plus de métropolites sont les patriarches.This method of grouping spread to the West.Cette méthode de regroupement répandre à l'Ouest.At first Africa had the most numerous sees; in the middle of the third century there were about a hundred, and they quickly increased to more than four times that number.Au début, l'Afrique avait le plus nombreux voit; dans le milieu du troisième siècle il y avait environ une centaine, et ils ont rapidement augmenté à plus de quatre fois ce nombre.But each province of Africa had not a metropolitan see; only a presidency was accorded to the senior bishop, except in Proconsularis, where Carthage was the metropolis of the province and her bishop was the first of all Africa.Mais chaque province de l'Afrique n'avait pas une métropole, mais seulement une présidence a été accordée à l'évêque supérieurs, sauf dans proconsularis, où Carthage était la métropole de la province et son évêque est le premier de toute l'Afrique. His rights are undefined, though his influence was great.Ses droits ne sont pas définies, même si son influence a été grande.But Rome was near, and the pope had certainly far more actual power, as well as more recognized right, than the primate; we see this in Tertullian's time, and it remains true in spite of the resistance of Cyprian.Mais Rome était proche, et le pape avait certainement beaucoup plus de pouvoir réel, ainsi que de plus reconnu le droit, que les primates, nous voyons cela dans le temps de Tertullien, et il reste vrai en dépit de la résistance de Cyprien.The other countries, Italy, Spain, Gaul, were gradually organized according to the Greek model, and the Greek metropolis, patriarch, were adapted.Les autres pays, l'Italie, l'Espagne, la Gaule, ont été progressivement organisé selon le modèle grec, et la métropole grecque, le patriarche, a été adapté.Councils were held early in the West.Conseils ont eu lieu au début de l'Occident.But disciplinary canons were first enacted in the East.Mais canons disciplinaires ont d'abord été promulguées dans l'Est.St. Cyprian's large councils passed no canons, and that saint considered that each bishop is answerable to God alone for the government of his diocese; in other words, he knows no canon law. Conseils grandes Saint-Cyprien passé sans canons, et que saint considéré que chaque évêque est responsable devant Dieu seul pour le gouvernement de son diocèse, en d'autres termes, il ne connaît pas de droit canonique.The foundation of Latin canon law is in the canons of Eastern councils, which open the Western collections.La fondation de l'Amérique est en droit canonique les canons des conciles de l'Est, qui ouvrent les collections occidentales.in spite of this, we need not suppose the East was more regular, or better governed, than the West, where the popes guarded order and justice.en dépit de cela, nous ne devons pas supposer l'Est a été plus régulier, ou mieux gouverné, que l'Occident, où les papes surveillé ordre et la justice.But the East had larger communities, and they had developed more fully, and therefore the need arose earlier there to commit definite rules to writing.Mais l'Orient avait les grandes collectivités, et ils avaient développé plus en détail, et donc le besoin s'en faisait sentir plus tôt, il à commettre des règles précises à l'écriture. The florid taste of the East soon decorated the liturgy with beautiful excrescences.Le goût fleuri de l'Est bientôt décorés avec des excroissances de la liturgie belle.Many such excellent practices moved Westward; the Latin rites borrowed prayers and songs, antiphons, antiphonal singing, the use of the alleluia, of the doxology, etc. If the East adopted the Latin Christmas Day, the West imported not merely the Greek Epiphany, but feast after feast, in the fourth, fifth, sixth, and seventh centuries.Beaucoup de ces excellentes pratiques déplacée vers l'ouest; les rites latins empruntés prières et de chants, les antiennes, chants antiphonaire, l'utilisation de l'alléluia, de la doxologie, etc Si le Moyen adoptée le jour de Noël latine, l'Occident importés non simplement l'Epiphanie grec, mais la fête après la fête, dans les siècles quatrième, cinquième, sixième et septième.The West joined in devotion to Eastern martyrs.L'Occident a rejoint dans la dévotion aux martyrs de l'Est.The special honour and love of Our Lady is at first characteristic of the East (except Antioch), and then conquers the West.L'honneur spécial et de l'amour de Notre-Dame est à première caractéristique de l'Est (à l'exception d'Antioche), puis conquiert l'Occident.The parcelling of the bodies of the saints as relics for devotional purposes, spread all over the West from the East; only Rome held out, until the time of St. Gregory the Great, against what might be thought an irreverence rather than an honour to the saints.Le morcellement des corps des saints comme des reliques à des fins de dévotion, répartis sur tout l'Occident de l'Orient; seulement Rome tendit, jusqu'à l'époque de saint Grégoire le Grand, contre ce qui pourrait être considéré une irrévérence plutôt un honneur de les saints.

If the first three centuries are full of pilgrimages to Rome from the East, yet from the fourth century onward West joins with East in making Jerusalem the principal goal of such pious journeys; and these voyagers brought back much knowledge of the East to the most distant parts of the West.Si les trois premiers siècles sont pleins de pèlerinages à Rome de l'Orient, mais à partir du quatrième siècle l'Ouest se joint à l'Est dans la prise de Jérusalem, le but principal de ces pieux voyages, et ces voyageurs ramené beaucoup de connaissances de l'Orient à la plus éloignée parties de l'Occident.Monasticism began in Egypt with Paul and Anthony, and spread from Egypt to Syria; St. Athanasius brought the knowledge of it to the West, and the Western monachism of Jerome and Augustine, of Honoratus and Martin, of Benedict and Columba, always looked to the East, to Anthony and Pachomius and Hilarion, and above all to Basil, for its most perfect models.Le monachisme a commencé en Egypte avec Paul et Antoine, et la propagation de l'Egypte à la Syrie; saint Athanase apporté la connaissance de celui-ci à l'Ouest, et le monachisme occidental de Jérôme et Augustin, d'Honorat et Martin, de Benoît et Columba, toujours cherché à l'Est, d'Antoine et Pacôme et Hilarion, et surtout à Basile, pour ses modèles les plus parfaits. Edifying literature in the form of the lives of the saints began with Athanasius, and was imitated by Jerome. Littérature édifiante dans la forme de la vie des saints a commencé avec Athanase, et a été imité par Jérôme.But the Latin writers, Rufinus and Cassian, gave accounts of Eastern monachism, and Palladius and the later Greek writers were early translated into Latin.Mais les écrivains latins, Rufin et Cassien, a donné des comptes du monachisme oriental, et Palladius et les écrivains grecs postérieurs ont été traduits en latin au début.Soon indeed there were lives of Latin saints, of which that of St. Martin was the most famous, but the year 600 had almost come when St. Gregory the Great felt it still necessary to protest that as good might be found in Italy as in Egypt and Syria, and published his dialogues to prove his point, by supplying edifying stories of his own country to put beside the older histories of the monks.Bientôt en effet il y avait des vies de saints en latin, dont celle de Saint-Martin a été le plus célèbre, mais l'an 600 était presque arrivé quand saint Grégoire le Grand a estimé qu'il reste nécessaire de protester que de bons peuvent être trouvés en Italie comme dans L'Egypte et la Syrie, et a publié ses dialogues pour prouver son point, en fournissant des histoires édifiantes de son propre pays pour mettre à côté de l'histoire ancienne des moines.It would be out of place here to go more into detail in these subjects.Il serait hors de propos ici d'aller plus en détail sur ces sujets.Enough has been said to show that the West borrowed, with open-minded simplicity and humility, from the elder East all kinds of practical and useful ways in ecclesiastical affairs and in the Christian life.A dit assez pour montrer que l'Occident emprunté, avec ouverture d'esprit de simplicité et d'humilité, de l'Est aînée de toutes sortes de façons pratiques et utiles dans les affaires ecclésiastiques et dans la vie chrétienne.The converse influence in practical matters of West on East was naturally very small. L'influence réciproque en matière pratique de l'Ouest sur l'Est était naturellement très faible.

G. Historical MaterialsG. matériaux historiques

The principal ancient historians of the patristic period were mentioned above.Les principaux historiens anciens de la période patristique ont été mentionnés ci-dessus.They cannot always be completely trusted.Ils ne peuvent pas toujours être totalement sûre.The continuators of Eusebius, that is, Rufinus, Socrates, Sozomen, Theodoret, are not to be compared to Eusebius himself, for that industrious prelate has fortunately bequeathed to us rather a collection of invaluable materials than a history.Les continuateurs d'Eusèbe, qui est, Rufin, Socrate, Sozomène, Théodoret, ne doivent pas être comparé à lui-Eusèbe, pour ce prélat industrieuse a heureusement légué à nous plutôt une collection de documents précieux qu'une histoire.His "Life" or rather "Panegyric of Constantine" is less remarkable for its contents than for its politic omissions.Sa «vie» ou plutôt «Panégyrique de Constantin" est moins remarquable par son contenu que pour ses omissions politique.Eusebius found his materials in the library of Pamphilus at Caesarea, and still more in that left by Bishop Alexander at Jerusalem.Eusèbe trouve ses matériaux dans la bibliothèque de Pamphile à Césarée, et encore plus dans cette laissé par l'évêque Alexandre à Jérusalem.He cites earlier collections of documents, the letters of Dionysius of Corinth, Dionysius of Alexandria, Serapion of Antioch, some of the epistles sent to Pope Victor by councils throughout the Church, besides employing earlier writers of history or memoirs such as Papias, Hegesippus, Apollonius, an anonymous opponent of the Montanists, the "Little Labyrinth" of Hippolytus (?), etc.Il cite les autres collections de documents, les lettres de Denys de Corinthe, Denys d'Alexandrie, Sérapion d'Antioche, quelques-unes des épîtres envoyées au pape Victor par les conseils de toute l'Eglise, en plus tôt employant écrivains de l'histoire ou les mémoires comme Papias, Hégésippe, Apollonius, un adversaire anonyme des montanistes, le "Petit Labyrinthe" d'Hippolyte (?), etc

The principal additions we can still make to these precious remnants are, first, St. Irenæus on the heresies; then the works of Tertullian, full of valuable information about the controversies of his own time and place and the customs of the Western Church, and containing also some less valuable information about earlier matters -- less valuable, because Tertullian is singularly careless and deficient in historical sense.Les principaux ajouts nous pouvons encore faire de ces restes précieux sont, d'abord, saint Irénée sur les hérésies, puis les œuvres de Tertullien, plein de précieuses informations sur les controverses de son temps et le lieu et les coutumes de l'Église d'Occident, et contenant également des informations précieuses sur moins tôt questions - moins précieux, parce que Tertullien est singulièrement imprudente et déficient en sens historique. Next, we possess the correspondence of St. Cyprian, comprising letters of African councils, of St. Cornelius and others, besides those of the saint himself.Ensuite, nous possédons la correspondance de saint Cyprien, comprenant des lettres de conseils d'Afrique, de Saint-Corneille et autres, outre ceux du saint lui-même.To all this fragmentary information we can add much from St. Epiphanius, something from St. Jerome and also from Photius and Byzantine chronographers.Pour toutes ces informations fragmentaires, nous pouvons ajouter autant de saint Épiphane, quelque chose de saint Jérôme et aussi de Photius et chronographes byzantins.The whole Ante-Nicene evidence has been catalogued with wonderful industry by Harnack, with the help of Preuschen and others, in a book of 1021 pages, the first volume of his invaluable "History of Early Christian Literature".L'ensemble Ante-Nicene preuve n'a été catalogué avec l'industrie merveilleuse par Harnack, avec l'aide de Preuschen et d'autres, dans un livre de 1021 pages, le premier volume de son précieux "Histoire de la littérature chrétienne".In the middle of the fourth century, St. Epiphanius's book on heresies is learned but confused; it is most annoying to think how useful it would have been had its pious author quoted his authorities by name, as Eusebius did.Au milieu du quatrième siècle, le livre saint Épiphane sur les hérésies qui est appris, mais confus, il est plus ennuyeux de penser combien il serait utile ont été avait son pieux auteur cite ses autorités par leur nom, comme Eusèbe a fait.As it is, we can with difficulty, if at all, discover whether his sources are to be depended on or not.Comme il est, nous pouvons difficilement, voire pas du tout, de découvrir si ses sources sont d'être dépendait ou non.St. Jerome's lives of illustrious men are carelessly put together, mainly from Eusebius, but with additional information of great value, where we can trust its accuracy.Saint-Jérôme vit des hommes illustres sont négligemment mis en place, principalement par Eusèbe, mais avec des informations supplémentaires de grande valeur, où l'on peut faire confiance à son exactitude.Gennadius of Marseilles continued this work with great profit to us.Gennadius de Marseille a poursuivi ce travail avec grand profit pour nous.The Western cataloguers of heresies, such as Philastrius, Praedestinatus, and St. Augustine, are less useful. Les catalogueurs occidentale d'hérésies, comme Philastre, Praedestinatus, et saint Augustin, sont moins utiles.

Collections of documents are the most important matter of all.Les collections de documents sont la question la plus importante de toutes.In the Arian controversy the collections published by St. Athanasius in his apologetic works are first-rate authorities.Dans la controverse arienne les collections publiées par saint Athanase dans ses œuvres apologétiques sont de premier ordre des autorités.Of those put together by St. Hilary only fragments survive.De ceux mis en place par des fragments Hilary St. seulement survivre.Another dossier by the Homoiousian Sabinus, Bishop of Heraclea, was known to Socrates, and we can trace its use by him.Un autre dossier par le Sabinus Homoiousian, évêque d'Héraclée, était connu pour Socrate, et nous pouvons tracer son utilisation par lui. A collection of documents connected with the origins of Donatism was made towards the beginning of the fourth century, and was appended by St. Optatus to his great work.Une collection de documents liés aux origines du donatisme a été fait vers le début du quatrième siècle, et a été annexée par saint Optat à sa grande œuvre. Unfortunately only a part is preserved; but much of the lost matter is quoted by Optatus and Augustine. Malheureusement, seulement une partie est conservée, mais une grande partie de la matière perdue est cité par Optat et Augustin.A pupil of St. Augustine, Marius Mercator, happened to be at Constantinople during the Nestorian controversy, and he formed an interesting collection of pièces justificatives.Un élève de Saint-Augustin, Marius Mercator, se trouvait à Constantinople durant la controverse nestorienne, et il a formé une collection intéressante de Pièces justificatives.He put together a corresponding set of papers bearing on the Pelagian controversy.Il a mis sur pied un ensemble correspondant de journaux portant sur la controverse pélagienne.Irenaeus, Bishop of Tyre, amassed documents bearing on Nestorianism, as a brief in his own defence.Irénée, évêque de Tyr, les documents portant sur amassé nestorianisme, comme un mémoire dans sa propre défense.These have been preserved to us in the reply of an opponent, who has added a great number.Celles-ci ont été conservées dans la réponse d'un adversaire, qui a ajouté un grand nombre. Another kind of collection is that of letters.Un autre type de collection est celle des lettres.St. Isidore's and St. Augustine's are immensely numerous, but bear little upon history.Saint-Isidore et de saint Augustin sont immensément nombreux, mais petit ours sur l'histoire. There is far more historical matter in those (for instance) of Ambrose and Jerome, Basil and Chrysostom.Il est question beaucoup plus historique dans ces (par exemple) d'Ambroise et Jérôme, Basile et Chrysostome.Those of the popes are numerous, and of first-rate value; and the large collections of them also contain letters addressed to the popes.Ceux d'entre les papes sont nombreux, et de premier ordre de valeur, et des grandes collections d'entre eux contiennent également des lettres adressées aux papes.The correspondence of Leo and of Hormisdas is very complete.La correspondance de Léon et de Hormisdas est très complet.Besides these collections of papal letters and the decretals, we have separate collections, of which two are important, the Collectio Avellana, and that of Stephen of Larissa.Outre ces collections de lettres papales et les décrétales, nous avons collections distinctes, dont deux sont importants, la Collectio Avellana, et celui de Stephen de Larissa.

Councils supply another great historical source.Conseils fournir une autre grande source historique.Those of Nicaea, Sardica, Constantinople, have left us no Acts, only some letters and canons.Ceux de Nicée, Sardique, Constantinople, nous ont laissé aucun acte, seulement quelques lettres et des canons.Of the later œcumenical councils we have not only the detailed Acts, but also numbers of letters connected with them.Sur les conseils œcuméniques tard, nous avons non seulement les lois détaillées, mais aussi le nombre de lettres qui leur sont liées. Many smaller councils have also been preserved in the later collections; those made by Ferrandus of Carthage and Dionysius the Little deserve special mention.De nombreux conseils de petite taille ont également été conservés dans les collections plus tard; celles faites par Ferrandus de Carthage et de Denys le Petit méritent une mention spéciale.In many cases the Acts of one council are preserved by another at which they were read. Dans de nombreux cas les actes d'un conseil sont conservés par un autre au cours de laquelle ils ont été lus.For example, in 418, a Council of Carthage recited all the canons of former African plenary council in the presence of a papal legate; the Council of Chalcedon embodies all the Acts of the first session of the Robber Council of Ephesus, and the Acts of that session contained the Acts of two synods of Constantinople.Par exemple, en 418, un concile de Carthage récité tous les canons de l'ancien Conseil plénière africaine à la présence d'un légat du pape, le concile de Chalcédoine incarne tous les Actes de la première session du Conseil Robber d'Ephèse, et les Actes des cette session contenait les Actes des deux synodes de Constantinople. The later sessions of the Robber Council (preserved only in Syriac) contain a number of documents concerning inquiries and trials of prelates.Les sessions ultérieures du Conseil Robber (conservé uniquement en syriaque) contiennent un certain nombre de documents concernant des enquêtes et des essais de prélats.Much information of various kinds has been derived of late years from Syriac and Coptic sources, and even from the Arabic, Armenian, Persian, Ethiopia and Slavonic.Beaucoup d'informations de diverses natures ont été tirées des années de retard à partir de sources syriaques et coptes, et même de l'arabe, l'arménien, le persan, l'Ethiopie et slaves.It is not necessary to speak here of the patristic writings as sources for our knowledge of Church organization, ecclesiastical geography, liturgies.Il n'est pas nécessaire de parler ici des écrits patristiques comme sources de notre connaissance de l'organisation Eglise, de la géographie ecclésiastique, liturgies.canon law and procedure, archaeology, etc. The sources are, however, much the same for all these branches as for history proper.droit canonique et la procédure, l'archéologie, etc Les sources sont, cependant, le même pour toutes ces branches que pour l'histoire proprement.

IV. IV.PATRISTIC STUDYÉTUDE patristique

A. Editors of the FathersA. rédacteurs des Pères

The earliest histories of patristic literature are those contained in Eusebius and in Jerome's "De viris illustribus".Les premières histoires de la littérature patristique sont celles contenues dans Eusèbe et Jérôme de "De viris illustribus".They were followed by Gennadius, who continued Eusebius, by St. Isidore of Seville, and by St. Ildephonsus of Toledo.Ils ont été suivis par Gennadius, qui ont continué Eusèbe, par saint Isidore de Séville, et par saint Ildefonse de Tolède.In the Middle Ages the best known are Sigebert of the monastery of Gembloux (d. 1112), and Trithemius, Abbot of Sponheim and of Würzburg (d. 1516).Au Moyen Age les plus connus sont le monastère de Sigebert de Gembloux (d. 1112), et Trithème, abbé de Sponheim et de Würzburg (d. 1516).Between these come an anonymous monk of Melk (Mellicensis, c. 1135) and Honorius of Autun (1122-5).Entre ceux-ci viennent un moine anonyme de Melk (Mellicensis, c. 1135) et Honorius d'Autun (1122-5).Ancient editors are not wanting; for instance, many anonymous works, like the Pseudo-Clementines and Apostolic Constitutions, have been remodelled more than once; the translators of Origen (Jerome, Rufinus, and unknown persons) cut out, altered, added; St. Jerome published an expurgated edition of Victorinus "On the Apocalypse".Ancien éditeurs ne manquent pas: par exemple, de nombreuses œuvres anonymes, comme les clémentines et les pseudo-Constitutions apostoliques, ont été remodelées plus d'une fois, les traducteurs d'Origène (Jérôme, Rufin, et des personnes inconnues) découpées, modifiées, ajoutées; St . Jérôme publié une édition expurgée de Victorinus »sur l'Apocalypse".Pamphilus made a list of Origen's writings, and Possidius did the same for those of Augustine.Pamphile fait une liste des écrits d'Origène, et Possidius a fait de même pour ceux d'Augustin.The great editions of the Fathers began when printing had become common.Les éditions grande des Pères a commencé lors de l'impression était devenu commun.One of the earliest editors was Faber Stapulensis (Lefèvre d'Estaples), whose edition of Dionysius the Areopagite was published in 1498.L'un des premiers éditeurs a été Faber Stapulensis (Lefèvre d'Estaples), dont l'édition de Denys l'Aréopagite a été publié en 1498.The Belgian Pamèle (1536-87) published much.Le Pamele belge (1536-1587) a publié beaucoup.The controversialist Feuardent, a Franciscan (1539-1610) did some good editing.Les Feuardent polémiste, un franciscain (1539-1610) fait quelques bon montage.The sixteenth century produced gigantic works of history.Le XVIe siècle produit des œuvres gigantesques de l'histoire.The Protestant "Centuriators" of Magdeburg described thirteen centuries in as many volumes (1559-74).Les protestants «Centuriateurs" de Magdebourg décrit treize siècles dans autant de volumes (1559-1574).Cardinal Baronius (1538-1607) replied with his famous "Annales Ecclesiastici", reaching to the year 1198 (12 vols., 1588-1607).Le cardinal Baronius (1538-1607) a répondu avec son fameux "Ecclesiastici Annales», pour atteindre à l'année 1198 (12 vol., 1588-1607).Marguerin de la Bigne, a doctor of the Sorbonne (1546-89), published his "Bibliotheca veterum Patrum" (9 vols., 1577-9) to assist in refuting the Centuriators. Marguerin de la Bigne, un médecin de la Sorbonne (1546-1589), a publié son «Bibliotheca Patrum Veterum" (9 vol., 1577-9) pour aider à réfuter les Centuriateurs.

The great Jesuit editors were almost in the seventeenth century; Gretserus (1562-1625), Fronto Ducaeus (Fronton du Duc, 1558-1624), Andreas Schott (1552-1629), were diligent editors of the Greek Fathers.Les grands éditeurs jésuites étaient presque au XVIIe siècle; Gretserus (1562-1625), Fronton Ducaeus (Fronton du Duc, de 1558 à 1624), Andreas Schott (1552-1629), ont été diligents éditeurs des Pères grecs.The celebrated Sirmond (1559-1651) continued to publish Greek Fathers and councils and much else, from the age of 51 to 92.Le célèbre Sirmond (1559-1651) a continué à publier Pères grecs et les conseils et beaucoup d'autres, à partir de l'âge de 51 à 92.Denis Pétau (Petavius, 1583-1652) edited Greek Fathers, wrote on chronology, and produced an incomparable book of historical theology, "De theologicis dogmatibus" (1044).Denis Petau (Petau, 1583-1652) édité Pères grecs, a écrit sur la chronologie, et a produit un livre incomparable de la théologie historique, «De theologicis dogmatibus" (1044).To these may be added the ascetic Halloix (1572-1656), the uncritical Chifflet (1592-1682), and Jean Garnier, the historian of the Pelagians (d. 1681).Pour ceux-ci peuvent être ajoutés l'ascète Halloix (1572-1656), la critique Chifflet (1592-1682), et Jean Garnier, l'historien des pélagiens (d. 1681).The greatest work of the Society of Jesus is the publication of the "Acta Sanctorum", which has now reached the beginning of November, in 64 volumes.Le plus grand travail de la Compagnie de Jésus est la publication de la "Acta Sanctorum", qui a maintenant atteint le début de Novembre, en 64 volumes.It was planned by Rosweyde (1570-1629) as a large collection of lives of saints; but the founder of the work as we have it is the famous John van Bolland (1596-1665).Il a été planifié par Rosweyde (1570-1629) comme une grande collection de vies de saints, mais le fondateur de l'oeuvre que nous avons, il est le célèbre John van Bolland (1596-1665).He was joined in 1643 by Henschenius and Papebrochius (1628-1714), and thus the Society of Bollandists began, and continued, in spite of the suppression of the Jesuits, until the French Revolution, 1794.Il a été rejoint en 1643 par Henschenius et Papebrochius (1628-1714), et donc de la Société des Bollandistes a commencé et a continué, en dépit de la suppression des Jésuites, jusqu'à la Révolution française, 1794.It was happily revived in 1836 (see BOLLANDISTS).Il a été heureusement relancé en 1836 (voir Bollandistes).Other Catholic editors were Gerhard Voss (d. 1609), Albaspinaeus (De l'Aubespine, Bishop of Orléans, 1579-1630), Rigault (1577-1654), and the Sorbonne doctor Cotelier (1629-86).Autres éditeurs catholiques étaient Gerhard Voss (d. 1609), Albaspinaeus (De l'Aubespine, évêque d'Orléans, 1579-1630), Rigault (1577-1654), et la Sorbonne médecin Cotelier (1629-1686).The Dominican Combéfis (1605-79) edited Greek Fathers, added two volumes to de la Bigne's collection, and made collections of patristic sermons.Le Combéfis Dominican (1605-1679) édité Pères grecs, a ajouté deux volumes à la collecte de la Bigne, et fait recueils de sermons patristiques.The layman Valesius (de Valois, 1603-70) was of great eminence.Le profane (de Valois, 1603-1670) a été Valesius d'éminence grande.

Among Protestants may be mentioned the controversialist Clericus (Le Clerc, 1657-1736); Bishop Fell of Oxford (1625-86), the editor of Cyprian, with whom must be classed Bishop Pearson and Dodwell; Grabe (1666-1711), a Prussian who settled in England; the Calvinist Basnage (1653-1723).Parmi les protestants, on peut citer l'controversiste Clericus (Le Clerc, 1657-1736); évêque Fell d'Oxford (1625-1686), l'éditeur de Cyprien, avec lesquels doivent être classés évêque Pearson et Dodwell; Grabe (1666-1711), un prussienne qui se sont installés en Angleterre; l'Basnage calviniste (1653-1723).The famous Gallican Etienne Baluze (1630-1718), was an editor of great industry.Le célèbre Etienne Baluze gallicane (1630-1718), était un éditeur de la grande industrie.The Provençal Franciscan, Pagi, published an invaluable commentary on Baronius in 1689-1705.Le franciscain provençal, Pagi, a publié un commentaire sur la valeur inestimable de Baronius 1689-1705.But the greatest historical achievement was that of a secular priest, Louis Le Nain de Tillemont, whose "Histoire des Empereurs" (6 vols., 1690) and "Mémoires pour servir à l'histoire ecclésiastique des six premiers siècles" (16 vols., 1693) have never been superseded or equalled.Mais la plus grande réalisation historique est celui d'un prêtre séculier, Louis Le Nain de Tillemont, dont "Histoire des Empereurs" (6 vol., 1690) et "Mémoires pour servir à l'histoire ecclésiastique des six premiers ministres siècles" (16 vol. , 1693) n'ont jamais été remplacées ou égalé.Other historians are Cardinal H. Noris (1631-1704); Natalis Alexander (1639-1725), a Dominican; Fleury (in French, 1690-1719).D'autres historiens sont cardinal H. Noris (1631-1704); Natalis Alexander (1639-1725), une Dominican; Fleury (français, 1690-1719).To these must be added the Protestant Archbishop Ussher of Dublin (1580-1656), and many canonists, such as Van Espen, Du Pin, La Marca, and Christianus Lupus. Pour cela il faut ajouter le protestant archevêque Ussher de Dublin (1580-1656), et de nombreux canonistes, tels que Van Espen, Du Pin, La Marca, et Lupus Christianus.The Oratorian Thomassin wrote on Christian antiquities (1619-95); the English Bingham composed a great work on the same subject (1708-22).L'oratorien Thomassin a écrit sur les antiquités chrétiennes (1619-1695), l'anglais Bingham a composé un grand travail sur le même sujet (1708-1722).Holstein (1596-1661), a convert from Protestantism, was librarian at the Vatican, and published collections of documents.Holstein (1596-1661), un converti du protestantisme, était bibliothécaire au Vatican, et publié des recueils de documents.The Oratorian J. Morin (1597-1659) published a famous work on the history of Holy orders, and a confused one on that of penance.L'oratorien J. Morin (1597-1659) a publié un ouvrage célèbre sur l'histoire des ordres sacrés, et une confusion sur celui de la pénitence.The chief patristic theologian among English Protestants is Bishop Bull, who wrote a reply to Petavius's views on the development of dogma, entitled "Defensio fidei Nicaenae" (1685).Le théologien chef de patristique, parmi les protestants anglais est évêque Bull, qui a écrit une réponse à des vues Petau sur le développement du dogme, intitulé "Defensio fidei Nicaenae" (1685). The Greek Leo Allatius (1586-1669), custos of the Vatican Library, was almost a second Bessarion.Le Grec Leo Allatius (1586-1669), Custode de la Bibliothèque du Vatican, était presque une seconde Bessarion.He wrote on dogma and on the ecclesiastical books of the Greeks.Il a écrit sur le dogme et sur les livres ecclésiastiques des Grecs.A century later the Maronite JS Assemani (1687-1768) published amongst other works a "Bibliotheca Orientalis" and an edition of Ephrem Syrus.Un siècle plus tard, la JS Assemani maronite (1687-1768) publié entre autres œuvres une «Bibliotheca Orientalis" et une édition de Syrus Éphrem.His nephew edited an immense collection of liturgies.Son neveu édité une immense collection de liturgies. The chief liturgiologist of the seventeenth century is the Blessed Cardinal Tommasi, a Theatine (1649-1713, beatified 1803), the type of a saintly savant.Le chef de liturgiologist du XVIIe siècle est le bienheureux Cardinal Tommasi, un théatin (1649-1713, béatifié en 1803), le type d'un saint savant.

The great Benedictines form a group by themselves, for (apart from Dom Calmet, a Biblical scholar, and Dom Ceillier, who belonged to the Congregation of St-Vannes) all were of the Congregation of St-Maur, the learned men of which were drafted into the Abbey of St-Germain-des-Prés at Paris.Les Bénédictins grande former un groupe par eux-mêmes, (en dehors du Dom Calmet, un érudit biblique, et Dom Ceillier, qui appartenait à la Congrégation de Saint-Vannes) étaient tous de la Congrégation de St-Maur, les savants qui ont été rédigé dans l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés à Paris.Dom Luc d'Achéry (1605-85) is the founder ("Spicilegium", 13 vols.); Dom Mabillon (1632-1707) is the greatest name, but he was mainly occupied with the early Middle Ages.Dom Luc d'Achery (1605-1685) est le fondateur ("Spicilegium", 13 vol.); Dom Mabillon (1632-1707) est le plus grand nom, mais il était surtout occupé par le haut Moyen Âge.Bernard de Montfaucon (1655-1741) has almost equal fame (Athanasius, Hexapla of Origen, Chrysostom, Antiquities, Palaeography).Bernard de Montfaucon (1655-1741) a une renommée presque égale (Athanase, Hexaples d'Origène, Chrysostome, Antiquités, paléographie).Dom Coustant (1654-1721) was the principal collaborator, it seems, in the great edition of St. Augustine (1679-1700; also letters of the Popes, Hilary).Dom Coustant (1654-1721) fut le principal collaborateur, il semble, dans la grande édition de saint Augustin (1679-1700; aussi des lettres des Papes, Hilary).Dom Garet (Cassiodorus, 1679), Du Friche (St. Ambrose, 1686-90), Martianay (St. Jerome, 1693-1706, less successful), Delarue (Origen, 1733-59), Maran (with Toutée, Cyril of Jerusalem, 1720; alone, the Apologists, 1742; Gregory Nazianzen, unfinished), Massuet (Irenaeus, 1710), Ste-Marthe (Gregory the Great, 1705), Julien Garnier (St. Basil, 1721-2), Ruinart (Acta Martyrum sincera, 1689, Victor Vitensis, 1694, and Gregory of Tours and Fredegar, 1699), are all well-known names.Dom Garet (Cassiodore, 1679), Du Friche (Saint Ambroise, 1686-1690), Martianay (Saint-Jérôme, 1693-1706, moins de succès), Delarue (Origène, 1733-1759), Maran (avec Toutée, Cyrille de Jérusalem, 1720; seuls, les apologistes, 1742; Grégoire de Nazianze, inachevé), Massuet (Irénée, 1710), Ste-Marthe (Grégoire le Grand, 1705), Julien Garnier (Saint-Basile, 1721-2), Ruinart (Acta Martyrum sincera 1689, Victor Vitensis, 1694, et Grégoire de Tours et Frédégaire, 1699), sont tous des noms bien connus.The works of Martène (1654-1739) on ecclesiastical and monastic rites (1690 and 1700-2) and his collections of anecdota (1700, 1717, and 1724-33) are most voluminous; he was assisted by Durand.Les œuvres de Martène (1654-1739) sur les rites ecclésiastiques et monastiques (1690 et 1700 à 2) et ses collections de Anecdota (1700, 1717 et 1724-1733) sont plus volumineux, il a été aidé par Durand.The great historical works of the Benedictines of St-Maur need not be mentioned here, but Dom Sabatier's edition of the Old Latin Bible, and the new editions of Du Cange's glossaries must be noted.Les grandes œuvres historiques des Bénédictins de Saint-Maur ne doivent pas être mentionnés ici, mais édition Dom Sabatier de la vieille Bible latine, et les nouvelles éditions des glossaires Du Cange doit être noté. For the great editors of collections of councils see under the names mentioned in the bibliography of the article on COUNCILS.Pour les grands éditeurs de collections de conseils voir sous les noms mentionnés dans la bibliographie de l'article sur les conseils.

In the eighteenth century may be noted Archbishop Potter (1674-1747, Clement of Alexandria).Au XVIIIe siècle peut être noté Mgr Potter (1674-1747, Clément d'Alexandrie).At Rome Arévalo (Isidore of Seville, 1797-1803); Gallandi, a Venetian Oratorian (Bibliotheca veterum Patrum, 1765-81).A Rome Arévalo (Isidore de Séville, 1797-1803); Gallandi, un oratorien vénitienne (Bibliotheca Patrum Veterum, 1765-1781).The Veronese scholars form a remarkable group.Les savants Véronèse forment un groupe remarquable.The historian Maffei (for our purpose his "anecdota of Cassiodorus" are to be noted, 1702), Vallarsi (St. Jerome, 1734-42, a great work, and Rufinus, 1745), the brothers Ballerini (St. Zeno, 1739; St. Leo, 1753-7, a most remarkable production), not to speak of Bianchini, who published codices of the Old Latin Gospels, and the Dominican Mansi, Archbishop of Lucca, who re-edited Baronius, Fabricius, Thomassinus, Baluze, etc., as well as the "Collectio Amplissima" of councils.L'historien Maffei (pour notre propos de son "Anecdota de Cassiodore» sont à noter, 1702), Vallarsi (Saint-Jérôme, 1734-1742, un grand travail, et Rufin, 1745), les frères Ballerini (Saint-Zénon, 1739 ; saint Léon, 1753-7, une production plus remarquables), pour ne pas parler de Bianchini, qui a publié codex des Évangiles vieux latin, et les Mansi Dominican, archevêque de Lucques, qui ré-édité Baronius, Fabricius, Thomassinus, Baluze , etc, ainsi que la "Collectio amplissima" des conseils.A general conspectus shows us the Jesuits taking the lead c.Une synthèse générale nous montre les jésuites prenant la tête C.1590-1650, and the Benedictines working about 1680-1750.1590-1650, et les Bénédictins de travail au sujet de 1680 à 1750.The French are always in the first place.Les Français sont toujours en premier lieu.There are some sparse names of eminence in Protestant England; a few in Germany; Italy takes the lead in the second half of the eighteenth century.Il ya quelques noms épars de l'éminence de l'Angleterre protestante, quelques-uns en Allemagne, l'Italie prend les devants dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.The great literary histories of Bellarmine, Fabricius, Du Pin, Cave, Oudin, Schram, Lumper, Ziegelbauer, and Schoenemann will be found below in the bibliography.Les grandes histoires littéraires de Bellarmin, Fabricius, du Pin, Cave, Oudin, Schram, Lumper, Ziegelbauer et Schoenemann sera trouvée dans la bibliographie ci-dessous.The first half of the nineteenth century was singularly barren of patristic study; nevertheless there were marks of the commencement of the new era in which Germany takes the head.La première moitié du XIXe siècle a été singulièrement pauvre de l'étude des Pères, et pourtant il y avait des marques de l'ouverture de la nouvelle ère dans laquelle l'Allemagne prend la tête.The second half of the nineteenth was exceptionally and increasingly prolific.La seconde moitié du XIXe siècle a été exceptionnel et de plus en plus prolifique.It is impossible to enumerate the chief editors and critics.Il est impossible d'énumérer les rédacteurs en chef et des critiques.New matter was poured forth by Cardinal Mai (1782-1854) and Cardinal Pitra (1812-89), both prefects of the Vatican Library.Nouvelle affaire a été répandu par le cardinal Mai (1782-1854) et le cardinal Pitra (1812-1889), les deux préfets de la Bibliothèque du Vatican.Inedita in such quantities seem to be found no more, but isolated discoveries have come frequently and still come; Eastern libraries, such as those of Mount Athos and Patmos, Constantinople, and Jerusalem, and Mount Sinai, have yielded unknown treasures, while the Syriac, Coptic, Armenian, etc., have supplied many losses supposed to be irrecoverable.Inedita en quantités telles semblent être plus trouvée, mais les découvertes isolées viennent fréquemment et viennent encore, les bibliothèques de l'Est, comme ceux du Mont Athos et Patmos, Constantinople et Jérusalem, et le mont Sinaï, ont donné des trésors inconnus, tandis que le syriaque , copte, arménienne, etc, ont fourni de nombreuses pertes censé être irrécupérable.The sands of Egypt have given something, but not much, to patrology.Les sables d'Egypte ont donné quelque chose, mais pas beaucoup, à la patrologie.


The greatest boon in the way of editing has been the two great patrologies of the Abbé Migne (1800-75).Le plus grand bienfait dans la voie de l'édition a été les deux grands patrologies de l'abbé Migne (1800-1875).This energetic man put the works of all the Greek and Latin Fathers within easy reach by the "Patrologia Latina" (222 vols., including 4 vols. of indexes) and the "Patrologia Graeca" (161 vols).Cet homme énergique mettre les œuvres de tous les Pères grecs et latins faciles d'accès par la "Patrologia Latina" (222 vol., Y compris 4 vol. D'indices) et la "Patrologia Graeca" (161 vols).The Ateliers Catholiques which he founded produced wood-carving, pictures, organs, etc., but printing was the special work.Les Catholiques Ateliers où il a fondé produite sculpture sur bois, tableaux, organes, etc, mais l'impression est l'œuvre particulière.The workshops were destroyed by a disastrous fire in 1868, and the recommencement of the work was made impossible by the Franco-German war.Les ateliers ont été détruits par un incendie désastreux en 1868, et la reprise du travail a été rendu impossible par la guerre franco-allemande.The "Monumenta Germaniae", begun by the Berlin librarian Pertz, was continued with vigour under the most celebrated scholar of the century, Theodor Mommsen.Le «Monumenta Germaniae", commencé par le Pertz Berlin bibliothécaire, a été poursuivie avec vigueur sous le savant le plus célèbre du siècle, Theodor Mommsen.Small collections of patristic works are catalogued below.De petites collections d'œuvres patristiques sont cataloguées ci-dessous.A new edition of the Latin Fathers was undertaken in the sixties by the Academy of Vienna.Une nouvelle édition des Pères latins a été entrepris dans les années soixante par l'Académie de Vienne.The volumes published up till now have been uniformly creditable works which call up no particular enthusiasm.Les volumes publiés jusqu'à présent ont été uniformément louable qui travaille appeler aucun enthousiasme particulier.At the present rate of progress some centuries will be needed for the great work.Au rythme actuel des progrès réalisés quelques siècles seront nécessaires pour l'excellent travail.The Berlin Academy has commenced a more modest task, the re-editing of the Greek Ante-Nicene writers, and the energy of Adolf Harnack is ensuring rapid publication and real success.L'Académie de Berlin a commencé une tâche plus modeste, la ré-édition du grec Ante-Nicene écrivains, et l'énergie d'Adolf Harnack est d'assurer une publication rapide et un réel succès.The same indefatigable student, with von Gebhardt, edits a series of "Texte und Untersuchungen", which have for a part of their object to be the organ of the Berlin editors of the Fathers.Le même étudiant infatigable, avec von Gebhardt, édite une série de «Untersuchungen und Texte", qui ont pour une partie de leur objet à l'organe de la rédaction de Berlin des Pères.The series contains many valuable studies, with much that would hardly have been published in other countries.La série contient de nombreuses études de valeur, avec beaucoup qui n'aurait guère été publiés dans d'autres pays.The Cambridge series of "Texts and Studies" is younger and proceeds more slowly, but keeps at a rather higher level.La série de Cambridge de "Textes et études" est plus jeune et produit plus lentement, mais maintient à un niveau assez élevé.There should be mentioned also the Italian "Studii e Testi", in which Mercati and Pio Franchi de' Cavalieri collaborate.Il convient de mentionner également l'italien "Studii e Testi", dans lequel Mercati et Cavalieri Pio Franchi de 'collaborer. In England, in spite of the slight revival of interest in patristic studies caused by the Oxford Movement, the amount of work has not been great.En Angleterre, en dépit de la légère reprise de l'intérêt pour les études patristiques causés par le Mouvement d'Oxford, la quantité de travail n'a pas été grande.For learning perhaps Newman is really first in the theological questions.Pour que l'apprentissage peut-Newman est vraiment premier dans les questions théologiques.As critics the Cambridge School, Westcott, Hort, and above all Lightfoot, are second to none.Comme les critiques de l'école de Cambridge, Westcott, Hort, Lightfoot et surtout, sont incomparables.But the amount edited has been very small, and the excellent "Dictionary of Christian Biography" is the only great work published.Mais le montant a été éditée très petites, et l'excellent «Dictionnaire Biographique des Chrétiens" est le seul ouvrage publié grande.Until 1898 there was absolutely no organ for patristic studies, and the "Journal of Theological Studies" founded in that year would have found it difficult to survive financially without the help of the Oxford University Press.Jusqu'en 1898 il n'y avait absolument aucun organe pour des études patristiques, et le "Journal of Theological Studies" a fondé cette année-là aurait eu du mal à survivre financièrement sans l'aide de l'Oxford University Press.But there has been an increase of interest in these subjects of late years, both among Protestants and Catholics, in England and in the United States.Mais il ya eu une augmentation de l'intérêt pour ces sujets ces dernières années, tant chez les protestants et les catholiques, en Angleterre et aux États-Unis.Catholic France has lately been coming once more to the fore, and is very nearly level with Germany even in output.France catholique a été récemment venue une fois de plus au premier plan, et il est très près de niveau avec l'Allemagne, même en sortie.In the last fifty years, archaeology has added much to patristic studies; in this sphere the greatest name is that of De Rossi.Au cours des cinquante dernières années, l'archéologie a beaucoup contribué à des études patristiques; dans ce domaine, le plus grand nom est celui de De Rossi.

B. The Study of the FathersB. L'étude des Pères

The helps to study, such as Patrologies, lexical information, literary histories, are mentioned below.L'aide à l'étude, tels que Patrologies, des informations lexicales, histoires littéraires, sont mentionnés ci-dessous.

Publication informationPublication d'informations

Written by John Chapman.Écrit par John Chapman.Transcribed by Kevin Cawley. Transcrit par Kevin Cawley.The Catholic Encyclopedia, Volume VI.L'Encyclopédie Catholique, Volume VI.Published 1909.Publié 1909.New York: Robert Appleton Company.New York: Robert Appleton Société.Nihil Obstat, September 1, 1909. Nihil obstat, Septembre 1, 1909.Remy Lafort, Censor.Remy Lafort, Censeur.Imprimatur.Imprimatur. +John M. Farley, Archbishop of New York+ John M. Farley, Archevêque de New York

Bibliography Bibliographie
COLLECTIONS:-- The chief collections of the Fathers are the following: DE LA BIGNE, Bibliotheca SS.COLLECTIONS: - Les collections chef des Pères sont les suivants: de la Bigne, Bibliotheca SS.PP. PP.(5 vols. fol., Paris, 1575, and App., 1579; 4th ed., 10 vols., 1624, with Auctarium, 2 vols., 1624, and Suppl., 1639, 5th and 6th edd., 17 vols. fol., 1644 and 1654); this great work is a supplement of over 200 writings to the editions till then published of the Fathers; enlarged ed.(5 vol Fol, Paris, 1575, et App, 1579;... 4e éd, 10 volumes, 1624, avec Auctarium, 2 volumes, 1624, et Suppl, 1639, edd 5ème et 6ème, 17 vol..... . Fol, 1644 et 1654);. cette grande œuvre est un supplément de plus de 200 écrits aux éditions jusqu'alors publié des Pères; élargie éd.hy UNIV.HY UNIV.OF COLOGNE (Cologne, 1618, 14 vols., and App., 1622); the Cologne ed.De Cologne (Cologne, 1618, 14 volumes, et App, 1622..); L'édition de Cologne.enlarged by 100 writings, in 27 folio vols.élargie de 100 écrits, dans les volumes folio 27.(Lyons, 1677).(Lyon, 1677).COMBEFIS, Graeco-Latinae Patrum Bibliothecae novum Auctarium (2 vols., Paris, 1648), and Auctarium novissimum (2 vols., Paris, 1672); D'Achéry, Veterum aliquot scriptorum Spicilegium (13 vols. 4to, Paris, 1655-77, and 3 vols. fol., 1723), mostly of writings later than patristic period, as is also the case with BALUZE, Miscellanea (7 vols. 8vo, Paris, 1678-1715); re-ed.COMBEFIS, gréco-Latinae Patrum Bibliothecae novum Auctarium (2 volumes, Paris, 1648.), Et Auctarium novissimum (2 volumes, Paris, 1672.); D'Achery, aliquot Veterum Scriptorum Spicilegium (13 volumes 4to, Paris, 1655 -. .. 77, et 3 vol Fol, 1723), principalement des écrits plus tard période patristique, comme c'est également le cas avec Baluze, Miscellanea (7 volumes in-8 °, Paris, 1678-1715);. re-éd.by MANSI (4 vols. fol., Lucca, 1761-4); SIRMOND, Opera varia nunc primum collecta (5 vols. fol., Paris, 1696, and Venice, 1728); MURATORI, Anecdota from the Ambrosian Libr.par Mansi (4 volumes Fol, Lucques, 1761-4..); Sirmond, Opéra varia nunc primum Collecta (5 vol Fol, Paris, 1696, et Venise, 1728..); Muratori, Anecdota de la Libr ambrosien.at Milan (4 vols. 4to, Milan, 1697-8; Padua, 1713); IDEM, Anecdota graeca (Padua, 1709); GRABE, Spicilegium of Fathers of the first and second centuries (Oxford, 1698-9, 1700, and enlarged, 1714); GALLANDI, Bibl.à Milan (4 vol 4to, Milan, 1697-8;. Padoue, 1713); IDEM, Anecdota graeca (Padoue, 1709); Grabe, Spicilegium des Pères des premiers siècles et le second (Oxford, 1698-9, 1700, et élargie, 1714); GALLANDI, Bibl.vet. vet.PP., an enlarged edition of the Lyons ed.PP., Une édition augmentée de l'édition de Lyon.of de la Bigne (14 vols. fol., Venice, 1765-88, and index puhl. at Bologna, 1863) -- nearly all the contents are reprinted in MIGNE; OBERTHÜR, SS.des de la Bigne (... 14 volumes Fol, Venise, 1765-1788, et l'indice de Puhl à Bologne, 1863) - presque tous les contenus sont reproduits dans MIGNE; Oberthur, SS.Patrum opera polemica de veriate religionis christ.Patrum opéra polemica de veriate religionis Christ.c. C.Gent. Gent.et Jud.et Jud.(21 vols. 8vo, Würzburg, 1777-94); IDEM, Opera omnia SS.(21 volumes in-8 °, Würzburg, 1777 à 1794.); IDEM, Opera omnia SS.Patrum Latinorum (13 vols., Würzburg, 1789-91); ROUTH, Reliquiae sacrae, second and third centuries (4 vols., Oxford, 1814-18; in 5 vols., 1846-8); IDEM, Scriptorum eccl.Patrum Latinorum (13 volumes, Würzburg, 1789 à 1791.); ROUTH, Reliquiae sacrae, deuxième et troisième siècles (4 volumes, Oxford, 1814-1818;. En 5 volumes, 1846-8.); IDEM, Scriptorum Eccl.opuscula praeipua (2 vols., Oxford, 1832, 3rd vol., 1858); MAT, Scriptorum veterum nova collectio (unpubl. matter from Vatican MSS., 10 vols. 4to, 1825-38); IDEM, Spicileqium Romanum (10 vols. Svo, Rome, 1839-44); IDEM, Nova Patrum Bibtiotheca (7 vols. 4to, Rome, 1844-54; vol. 8 completed by COZZA-LUZI, 1871, vol. 9 by COZZA-LUZI, 1888, App. ad opera ed. ab A. Maio, Rome, 1871, App. altera, 1871). opuscules praeipua (2 volumes, Oxford, 1832, 3e vol, 1858..); MAT, Scriptorum Veterum Nova collectio (matière non publié du Vatican MSS, 10 vol 4to, 1825-1838..); IDEM, Spicileqium Romanum (10 volumes . SVO, Rome, 1839-1844); IDEM, Nouvelle Patrum Bibtiotheca (7 volumes 4to, Rome, 1844-1854;. vol 8 complété par Cozza-Luzi, 1871, vol 9 par Cozza-Luzi, 1888, App... ad opera éd. ab A. Maio, Rome, 1871, App. altera, 1871).A few eccl.A quelques eccl.writings in MAI's Classici auctores (10 vols., Rome, 1828-38); CAILLAU, Collectio selecta SS.écrits AMI Classici auctores (10 volumes, Rome, 1828-1838.) CAILLAU, Collectio selecta SS.Ecclesia Patrum (133 vols. em. 8vo, Paris, 1829-42); GERSDORF, Bibl.Ecclesia Patrum (133 volumes in-8 ° em, Paris, 1829-1842..); Gersdorf, Bibl.Patrum eccl.Patrum Eccl. lat.lat.selecta (13 vols., Leipzig, 1838-47); the Oxford Bibliotheca Patrum reached 10 vols.Selecta (13 volumes, Leipzig, 1838-1847.), la Bibliotheca Patrum Oxford atteint 10 volumes. (Oxford, 1838-55); PITRA, Spicilegium Solesmense (4 vols. 4to, Paris, 1852-8).(Oxford, 1838-1855); Pitra, Spicilegium Solesmense (4 vol 4to, Paris, 1852-8.).The number of these various collections, in addition to the works of the great Fathers, made it difficult to obtain a complete set of patristic writings.Le nombre de ces différentes collections, en plus des oeuvres des grands Pères, il a été difficile d'obtenir un ensemble complet d'écrits patristiques.MIGNE supplied the want by collecting almost all the foregoing (except the end of the last mentioned work, and Mais later volumes) into his complete editions: Patrologiae cursus completus, Series latine (to Innocent III, AD 1300, 221 vols. 4to, including four vols. of indexes, 1844-55), Series graeco-latine (to the Council of Florence, AD 1438-9, 161 vols. 4to, 1857-66, and another rare vol. of additions, 1866); the Series graece was also published, in Latin only, in 81 vols.; there is no index in the Series grace; an alphabetical list of contents by SCHOLAREOS (Athens, 1879, useful); other publications, not included in Migne, by PITRA, are Juris ecclesiastici Graecarum hist.MIGNE fourni le voulez en recueillant près tout ce qui précède (sauf la fin de l'ouvrage mentionné en dernier lieu, et Mais plus tard, les volumes) dans ses éditions complètes: Cursus Patrologiae Completus, Série Latine (à Innocent III, AD 1300, 221 volumes 4to, notamment. quatre volumes d'index, 1844-1855), série gréco-latine de (au Conseil de Florence, AD 1438-9, 161 volumes 4to, 1857-1866, et un autre vol de rares ajouts, 1866);... la série graece a également été publié, en latin seulement, en 81 volumes;. il n'ya pas d'index dans la grâce de série; une liste alphabétique des matières en SCHOLAREOS (Athènes, 1879, utile); d'autres publications, non inclus dans Migne, par Pitra, Juris sont ecclesiastici Graecarum hist. et monum.et Monum.(2 vols., Rome, 1864-8); Analecta sacra (6 vols., numbered I, II, III, IV, VI, VIII, Paris, 1876-84); Analecta sacra et classica (Paris, 1888); Analecta novissima, medieval (2 vols., 1885-8); the new edition of Latin Fathers is called Corpus scriptorum ecclesiasticorum latinorum, editum consilio et impensis Academiae litterarum Caesarea Vindobonensis (Vienna, 1866, 8vo, in progress); and of the Greek Fathers: Die griechischen christlichen Schriftsteller der ersten drei Jahrhunderten, herausgegeben von der Kirchenvätter-Kommission den Königl.(2 vol, Rome, 1864-8.); Analecta sacra (. 6 volumes, numérotés de I, II, III, IV, VI, VIII, Paris, 1876-1884); Analecta sacra et Classica (Paris, 1888); Analecta Novissima, médiévale (2 volumes, 1885-8.), la nouvelle édition des Pères latins est appelée Corpus Scriptorum ecclesiasticorum latinorum, editum Consilio et impensis Academiae Litterarum Césarée Vindobonensis (Vienne, 1866, in-8, en cours), et des Pères grecs : Die griechischen christlichen Schriftsteller der ersten drei Jahrhunderten, Herausgegeben von der Konigl den Kirchenvätter-Kommission. preussiechen Akad.preussiechen Akad.den Wise. den Sage.(Berlin, 1897, large 8vo, in progress).(Berlin, 1897, grand in-8, en cours). Of the Monumenta Germaniae historica, one portion, the Auctores antiquissimi (Berlin, 1877-98), contains works of the sixth century which connect themselves with patrology.Parmi les Monumenta Germaniae Historica, une partie, le antiquissimi auctores (Berlin, 1877-1898), contient des oeuvres du VIe siècle qui se connectent avec patrologie.Small modern collections are HURTER, SS.Petites collections modernes sont HURTER, SS.Patrum opuscula selecta, with a few good notes (Innebruck, 1st series, 48 vols., 1868-85, 2nd series, 6 vols.. 1884-92) -- these little books have been deservedly popular; KRÜGER, Semmlung ausgewählter kirchen- und dogmengeschichtlicher Quellenechriften (Freiburg, 1891-); RAUSCHEN, Florilegium patristicum, of first and second centuries (3 fasc., Bonn, 1904-5); Cambridge patristic texts (I, The Five Theol. Orat. of Greg. Naz., ed. MASON, 1899; II, The Catech. Or. of Greg. Nyssen., ed. SRAWLEY, 1903; Dionysius Alex., ed. FELTRE, 1904, in progress); VIZZINI, Bibl.Patrum opuscules selecta, avec quelques notes bien (Innebruck, 1ère série, 48 volumes, 1868-1885, 2e série, 6 vol .. 1884-1892). - Ces petits livres ont été à juste titre populaire; KRÜGER, Semmlung ausgewählter Kirchen- und dogmengeschichtlicher Quellenechriften (Fribourg, 1891 -); Rauschen, Florilegium patristicum, des premier et deuxième siècles (3 fasc, Bonn, 1904-5.); Cambridge textes patristiques (I, La Cinq Theol Orat de Greg Naz,.... ed. MASON, 1899;... II, Le Catéch Ou de Greg Nyssen, éd SRAWLEY, 1903;.. Denys Alex, éd Feltre, 1904, en cours);.. VIZZINI, Bibl.SS.SS.PP.PP.Theologiae tironibus et universo clero accomodata (Rome, 1901- in progress); LIETZMANN, Kleine Texte, für theol. Theologiae tironibus et Universo Clero accomodata (Rome, 1901 - en cours); Lietzmann, Kleine Texte, für theol.Vorlesungen und Uebungen (twenty-five numbers have appeared of about 16 pp. each, Bonn, 1902- in progress); an English ed.Vorlesungen und Uebungen (vingt-cinq numéros ont été publiés d'environ 16 p. chacun, Bonn, 1902 - en cours); une édition anglaise. of the same (Cambridge, 1903-); Textes et documents pour l'étude historique du chrietienisme, ed.de la même (Cambridge, 1903 -); Textes et documents versez L'Etude historique du chrietienisme, éd.HEMMER AND LEJAY (texts, French tr., and notes, Paris, in progress -- an admirable series).Hemmer et Lejay (textes, en français tr, et les notes, à Paris, en cours -. Une admirable série).

INITIA:-- For Greek and Latin writers up to Eusebius, the index to HARNACK, Gesch. INITIA: - Pour les auteurs grecs et latins à Eusèbe, l'indice de Harnack, Gesch.der altchr.der altchr.Litt., I; for the Latin writers of first six centuries, AUMERS, Initia libronum PP.Litt, I;. Pour les écrivains latins des six premiers siècles, AUMERS, Initia libronum PP. lat.lat.(Vienna, 1865); and up to 1200, VATASSO, Initia PP.(Vienne, 1865), et jusqu'à 1200, VATASSO, Initia PP.aliorumque scriptorum sect, lat.aliorumque Scriptorum secte, lat.(2 vols., Vatican press, 1906-8).(2 vol., De presse du Vatican, 1906-8).

LITERARY HISTORIES:-- The first is BELLARMINE, De Scriptoribus ecclesiasticis (Rome, 1613, often reprinted; with additions by LABBE, Paris, 1660, and by OUDEN, Paris, 1686); DE PIN, Bibliothèque universelle des auteurs eccles. Histoires littéraires: - La première est Bellarmin, De Scriptoribus ecclesiasticis (Rome, 1613, souvent réimprimée, avec des ajouts par LABBE, Paris, 1660, et par OUDEN, Paris, 1686); de Pin, Bibliothèque universelle des auteurs Eccles.(61 vols. 8vo, or 19 vols. 4to, Paris, 1686, etc.); this was severely criticized by the Benedictine PETITDIDIER and by the Oratorian SIMON (Critique de la Bibl. des auteurs eccl. publ. pen ill. E. Dupin, Paris, 1730), and Du Pin's work was put on the Index in 1757; FABACCEUS, Bibliotheca Graece, sive edititia Scriptorum veterum Graecorum (Hamburg, 1705-28, 14 vols.; new ed. by HARLES, Hamburg, 1790-1809, 12 vols., embraces not quite 11 vole, of the original ed.; index to this ed., Leipzig, 1838) -- this great work is really a vast collection of materials; Fabricius was a Protestant (d. 1736); he made a smaller collection of the Latin lit.(61 volumes in-8 °, ou 19 volumes 4to, Paris, 1686, etc..), Ce qui a été sévèrement critiqué par les bénédictins Petitdidier et par l'oratorien SIMON (Critique de la Bibl des Auteurs eccl publ stylo malades E..... Dupin, Paris, 1730), et l'œuvre de Du Pin a été mis à l'Index en 1757; FABACCEUS, Bibliotheca Graece, sive edititia Scriptorum Veterum Graecorum (Hambourg, 1705-1728, 14 volumes; nouvelle éd par Harles, Hambourg, 1790 -.. . 1809, 12 volumes, embrasse pas tout à fait 11 campagnols, de l'original éd; index de ce éd, Leipzig, 1838) - cette grande œuvre est vraiment une vaste collection de matériaux;.. Fabrice était un protestant (d. 1736) , il fait une petite collection de l'Amérique allumé.hist., Bibl.hist., Bibl. Latina, sive non.Latina, non excessive.scr. scr.vett, latt.Vett, Latt.(1697, 1708, 1712, etc., ed. by ERNESTI, 3 vols., Leipzig, 1773-4), and a continuation for the Middle Ages (1734-6, 5 vols.); the whole was re-edited by MANSI (6 vols., Padua, 1754, and Florence, 1858-9); LE NOURRY, Apparatus ad Biblioth.(1697, 1708, 1712, etc, éd par Ernesti, 3 volumes, Leipzig, 1773-4..), Et une poursuite pour le Moyen Age (1734-6, 5 vol.), Le tout a été ré-édité par Mansi (6 volumes, Padoue, 1754, et Florence, 1858-9.); LE NOURRY, appareils ad Biblioth.Max.Max.vett.Vett.Patr.Patr.(2 vols. fol., Paris, 1703-15), deals with Greek Fathers of the second century and with Latin apologists; CEILLIER, Hist.(2 vol Fol, Paris, 1703-1715..), Traite des Pères grecs du deuxième siècle et avec les apologistes latins; Ceillier, Hist.générale des auteurs sacrés et ecclés.Générale des auteurs sacrés et Eccles.(from Moses to 1248, 23 vols., Paris, 1729-63; Table gén. des Met., by RONDET, Paris, 1782; new ed. 16 vols., Paris, 1858-69); SCHRAM, Analysis Operum SS.(De Moïse à 1248, 23 volumes, Paris, 1729-1763;.. Gén Table des Met, par Rondet, Paris, 1782;. Nouveaux ed 16 volumes, Paris, 1858-1869..); Schram, Analyse Operum SS.PP.PP.et Scriptorum eccles.et Eccles Scriptorum.(Vienna, 1780-96, 18 vols., a valuable work); LUMPER, Hist.(Vienne, 1780-1796, 18 volumes, un ouvrage précieux.); Lumper, Hist.Theologico-critica de vitâ scriptis atque doctrina SS.Théologico-critica de Vita scriptis atque doctrina SS.PP. PP.at scr.au RCS.eccl. Eccl.trium primorum saec.trium primorum SAEC.(Vienna, 1783-99, 13 vols.; a compilation, but good); the Anglican CAVE published a fine work, Scriptorum eccl.(Vienne, 1783-1799, 13 vol;. Une compilation, mais bon), la CAVE anglicane a publié un beau travail, Scriptorum Eccl.historia literaria (London, 1688; best ed., Oxford, 1740-3); OUDIN, a Premonstratensian, who became a Protestant, Commentarius de Scriptoribus eccl.historia literaria (Londres, 1688;. meilleurs ed, Oxford, 1740-3); OUDIN, un prémontré, qui est devenu un protestant, Commentarius de Scriptoribus Eccl.(founded on Bellarmine, 3 vols. fol., Leipzig, 1722).(Fondée sur Bellarmin, 3 vol. Fol., Leipzig, 1722).On the editions of the Latin Fathers, SCHOENEMANN, Bibliotheca historico-litteraria Patrum Latinorum a Tert, ad Greg.Sur les éditions des Pères latins, Schoenemann, Bibliotheca historico-litteraria Patrum Latinorum une Tert, annonce Greg.M. at Isid.M. à ISID.Hisp.Hisp.(2 vols., Leipzig, 1792-4).(2 vol., Leipzig, 1792-4).

PATROLOGIES (smaller works):-- GERHARD, Patrologia (Jena, 1653); HÜLSEMANN, Patrologia (Leipzig, 1670); OLEARIUS, Abacus Patrologicus (Jena, 1673); these are old-fashioned Protestant books.PATROLOGIES (petits travaux): - Gerhard, Patrologie (Iéna, 1653); Hülsemann, Patrologie (Leipzig, 1670); Olearius, Abacus Patrologicus (Iéna, 1673), qui sont à l'ancienne livres protestants. German Catholic works are: GOLDWITZER, Bibliographie der Kirchenväter und Kirchenlehrer (Landshut, 1828); IDEM, Patrologie verbunden mi Patristik (Nuremberg, 1833-4); the older distinction in Germany between patrology, the knowledge of the Fathers and their use, and patristic, the science of the theology of the Fathers, is now somewhat antiquated; BUSSE, Grundriss der chr.Allemande œuvres catholiques sont: GOLDWITZER, Bibliographie der Kirchenväter und Kirchenlehrer (Landshut, 1828); IDEM, Patrologie verbunden mi Patristik (Nuremberg, 1833-4); l'ancienne distinction en Allemagne entre patrologie, la connaissance des Pères et de leur utilisation, et patristique, la science de la théologie des Pères, est aujourd'hui un peu désuet; BUSSE, Grundriss der chr.Lit.Litt.(Münster, 1828-9); MÖHLER, Patrologie, an important posthumous work of this great man, giving the first three centuries (Ratisbon, 1840); PERMANEDER, Bibliotheca patristica (2 vols., Landshut, 1841-4); FESSLER, Institutiones Patrologiae (Innsbruck, 1851), a new ed. (Münster, 1828-9); Mohler, Patrologie, un important travail posthume de ce grand homme, ce qui donne les trois premiers siècles (Ratisbonne, 1840); PERMANEDER, Bibliotheca Patristica (2 volumes, Landshut, 1841-4.) Fessler, Institutiones Patrologiae (Innsbruck, 1851), une nouvelle éd.by JUNGMANN is most valuable (Innsbruck, 1890-6); ALZOG, Grundriss der Patrologie (Freiburg im Br., 1866 and 1888); same in French by BELET (Paris, 1867); NIRSCHL, Handbuch der Patrologie und Patristik (Mainz, 1881-5); RESBÁNYAY, Compendium Patrologiae et Patristicae (Funfkirchen in Hungary, 1894); CARVAJAL, Institutiones Patrologiae (Oviedo, 1906); BARDENHEWER, Patrologie (Freiburg im Br., 1894; new ed. 1901) -- this is at present by far the best handbook; the author is a professor in the Cath.par JUNGMANN est le plus précieux (Innsbruck, 1890-6); ALZOG, Grundriss der Patrologie (Freiburg im Br., 1866 et 1888.); même en français par BELET (Paris, 1867); Nirschl, Handbuch der Patrologie und Patristik (Mayence, 1881-5); RESBÁNYAY, Compendium Patrologiae et Patristicae (Fünfkirchen en Hongrie, 1894); CARVAJAL, Institutiones Patrologiae (Oviedo, 1906); Bardenhewer, Patrologie (Freiburg im Br., 1894;.. nouvelle édition 1901) - ce qui est à présents, de loin le meilleur manuel; l'auteur est un professeur à la Cath.theo. Théo.faculty of the Univ.Faculté de l'Univ.of Munich; a French tr.de Munich, une tr français.by GODET AND VERSCHAFFEL, Les Pères de l'Église (3 vols., Paris, 1899); an Italian tr.par Godet et Verschaffel, Les Pères de l'Église (3 volumes, Paris, 1899.); une tr italien.by A. MERCATI (Rome, 1903); and an English tr.par A. MERCATI (Rome, 1903), et une anglaise tr.with the bibliography brought up to date, by SHAHAN (Freiburg im Br. and St. Louis, 1908); smaller works, insufficient for advanced students, but excellent for ordinary purposes, are: SCHMID, Grundlinien der Patrologie (1879; 4th ed., Freiburg im Br., 1895); an Engl.avec la bibliographie mise à jour, par Chahan (Freiburg im Br et Saint-Louis, 1908.); petites œuvres, insuffisantes pour les étudiants avancés, mais excellent à des fins ordinaires, sont les suivants: SCHMID, Grundlinien der Patrologie (1879; 4e éd. , Freiburg im Br., 1895);. une angl.tr.tr.revised by SCHOBEL (Freiburg, 1900); SWETE of Cambridge, Patristic Study (London, 1902).révisée par Schobel (Fribourg, 1900); Swete de Cambridge, l'étude patristique (Londres, 1902).

HISTORIES OF THE FATHERS:-- It is unnecessary to catalogue here all the general histories of the Church, large and small, from Baronius onwards; it will be sufficient to give some of those which deal specially with the Fathers and with ecclesiastical literature.HISTOIRES des Pères: - Il est inutile de catalogue ici toutes les histoires générales de l'Église, grands et petits, à partir de Baronius, elle sera suffisante pour donner une partie de ceux qui traitent surtout avec les Pères et avec la littérature ecclésiastique.The first and chief is the incomparable work of TILLEMONT, Mémoires pour servir à l'histoire eccl.Le premier et principal est l'œuvre incomparable de Tillemont, Mémoires pour servir à l'histoire eccl.des six premiers siècles (Paris, 1693-1712, 16 vols., and other editions); MARÉCHAL, Concordance des SS. premiers ministres des Six Siècles (Paris, 1693-1712, 16 volumes, et d'autres éditions.); MARÉCHAL, Concordance des SS.Pères de l'Eglise, Grecs at Latins, a harmony of their theology (2 vols., Paris, 1739); BÄHR, Die christlich-römische Litteratur (4th vol. of Gesch. der römischen Litt., Karlsruhe, 1837; a new ed. of the first portion, 1872); SCHANZ, Gesch.Pères de l'Eglise, Grecs au Latins, une harmonie de leur théologie (2 volumes, Paris, 1739.); BAHR, Die Christlich-römische Litteratur (4e vol d'Gesch der römischen Litt, Karlsruhe, 1837;... Une nouvelle éd de la première partie, 1872);. Schanz, Gesch. der röm.der rom.Litt., Part III (Munich, 1896), 117-324; EBERT, Gech.. Litt, la Partie III (Munich, 1896), 117-324; EBERT, Gech.der christlich-lateinischen Litt.der Christlich-lateinischen Litt. (Leipzig, 1874; 2nd ed., 1889); Anciennes littératunes chrétiennes (in Bibliothèque de l'enseignement de l'hist. eccl., Paris): I; BATIFFOL, La littérature grecque, a useful sketch (4th ed., 1908), II; DUVAL, La littérature syriaque (3rd ed., 1908); LECLERCQ, L'Afrique chrétienne (in same Bibl. de l'ens. da l'h. eccl., 2nd ed., Paris, 1904); IDEM, L'Espagne chrétienne (2nd ed., 1906); BATIFFOL, L'église naissante et le Catholicisme, a fine apologetic account of the development of the Church, from the witness of the Fathers of the first three centuries (Paris, 1909); of general histories the best is Ducesesrese, Hist.(Leipzig, 1874, 2e éd, 1889.) Anciennes chrétiennes littératunes (à la Bibliothèque de l'Enseignement de l'hist eccl, Paris..): I; Batiffol, La littérature grecque, une esquisse utile (4e éd, 1908. ), II; DUVAL, La littérature syriaque (3e éd, 1908);. LECLERCQ, L'Afrique chrétienne (en Bibl mêmes de l'ENS da l'ECCL h, 2e éd, Paris, 1904).....; IDEM, L'Espagne chrétienne (2e éd, 1906.); Batiffol, L'église naissante et le Catholicisme, un compte de fines apologétiques du développement de l'Eglise, à partir du témoignage des Pères des trois premiers siècles (Paris, 1909 ); des histoires générales de l'est préférable Ducesesrese, Hist. ancienne eta tEglisa (2 vols. have appeared, Paris, 1906-7); finally, the first place is being taken among histories of the Fathers by a work to be completed in six volumes, BARDENHEWER, Geschichte der altkirchlichen Litteratur (I, to AD 200, Freiburg im Br., 1902; II, to AD 300, 1903).Ancienne ETA tEglisa (. 2 vol sont apparues, Paris, 1906-7), enfin la première place est prise parmi les histoires des Pères par un travail à accomplir en six volumes, Bardenhewer, Geschichte der altkirchlichen Litteratur (I, AD 200, Freiburg im Br., 1902;. II, AD 300, 1903).The following are Protestant: NEWMAN, The Church of the Fathers (London, 1840, etc.); DONALDSON, A critical history of Christian lit.Les éléments suivants sont protestants: Newman, L'Eglise des Pères (Londres, 1840, etc); DONALDSON, Une histoire critique de Christian allumé... ....to the Nicene Council: I; The Apostolic Fathers, II and III; The Apologists (London, 1864-6 -- unsympathetic); BRICHY, The Age of the Fathers (2 vols., London, 1903); ZÖCKLER, Gesch.le Concile de Nicée: I; Les Pères apostoliques, II et III; Les apologistes (Londres, 1864-6 - antipathique); BRICHY, L'Âge des Pères (2 volumes, Paris, 1903.); ZÖCKLER, Gesch.der theologischen Litt.der theologischen Litt.(Patristik) (Nördlingen, 1889); CRUTTWELL, A Literary History of Early Christianity .(Patristik) (Nördlingen, 1889); CRUTTWELL, une histoire littéraire du christianisme primitif... ..Nicene Period (2 vols., London, 1893); KRÜGER, Gesch.Période de Nicée (2 volumes, Paris, 1893.) KRÜGER, Gesch.der altchristlichen Litt, in den ersten 3 Jahrh.der altchristlichen Litt, in den ersten Jahrh 3.(Freiburg im Br. and Leipzig, 1895-7); tr.(Freiburg im Br. et Leipzig, 1895-7.), Tr.GILLET (New York, 1897) -- this is the beet modern German Prot.GILLET (New York, 1897) - c'est la betterave Prot allemand moderne.history.histoire.The following consists of materials: A. HARNACK, Gechichte der altchr.Ce qui suit se compose de matériaux: A. Harnack, Gechichte der altchr.Litt, bis Eusebius, I, Die Ueberlieferung (Leipzig, 1893; this vol. enumerates all the known works of each writer, and all ancient references to them, and notices the MSS.); II, 1 (1897), and II, 2 (1904), Die Chronologie, discussing the date of each writing; the latter Greek period is dealt with by KRUMBACHER, Geschichte der byzantinischen Litt.Litt, bis Eusèbe, I, Die Ueberlieferung (Leipzig, 1893;.. Ce vol énumère toutes les œuvres les plus connues de chaque écrivain, et toutes les références antiques à eux, et remarque le MSS); II, 1 (1897), et II, 2 (1904), Die Chronologie, de discuter de la date de chaque écriture, la dernière période grec est traitée par KRUMBACHER, Geschichte der byzantinischen Litt. 527-1453 (2nd ed. with assistance from EHRHARD, Munich, 1897).527-1453 (2e éd. Avec l'aide de Ehrhard, Munich, 1897).The following collected series of studies must be added: Textd und Untersuschungen zur Geschichte der altchristlichen Litt., ed.Les séries suivantes recueillies des études doit être ajouté: Textd und zur Geschichte der Untersuschungen altchristlichen Litt, éd..VON GEBHARDT AND A. HARNAcK (1st series, 15 vols., Leipzig, 1883-97, 2nd series, Neue Folge, 14 vols., 1897-1907, in progress) -- the editors are now HARNACK AND SCHMIDT; ROBINSON, Texts and Studies (Cambridge, 1891 -- in progress); EHRHARD AND MÜLLER, Strassburger theologische Studien (12 vols., Freiburg im Br., 1894 -- in progress); EHRHARD AND KIRSCH, Forschungen zur christl.VON Gebhardt et A. Harnack (1ère série, 15 volumes, Leipzig, 1883-1897, 2e série, Neue Folge, 14 volumes, 1897-1907, en cours..) - Les éditeurs sont maintenant Harnack et Schmidt; ROBINSON, Textes et des études (Cambridge, 1891 - en cours); EHRHARD et Müller, Strassburger Theologische Studien (12 volumes, Freiburg im Br., 1894 - en cours..); EHRHARD et Kirsch, Forschungen zur Christl.Litt.Litt.und Dogmengeschichte (7 vols., Paderborn, in progress); La Pensée chrétienne (Paris, in progress); Studii e Testi (Vatican press, in progress).und Dogmengeschichte (7 volumes, Paderborn, en cours.); La Pensée chrétienne (Paris, en cours); Studii e Testi (presse du Vatican, en cours).Of histories of development of dogma, HARNACK, Dogmengeschichte (3 vols., 3rd ed., 1894-7, a new ed. is in the press; French tr., Paris, 1898; Engl. tr., 7 vols., Edinburgh, 1894-9), a very clever and rather "viewy" work; LOOFS, Leitfaden zum Studium der DG (Halle, 1889; 3rd ed., 1893); SEEBERG, Lehrb.... D'histoires de développement du dogme, Harnack, Dogmengeschichte (3 volumes, 3e éd, 1894-7, une nouvelle édition est dans la presse; française tr, Paris, 1898;... Tr angl, 7 vol, Edimbourg. , 1894-9), un très intelligent et plutôt "viewy« travail; Loofs, Leitfaden zum Studium der DG (Halle, 1889;. 3e éd, 1893); Seeberg, Lehrb.der DG (2 vols., Erlangen, 1895), conservative Protestant; IDEM, Grundriss der DG (1900; 2nd ed., 1905), a smaller work: SCHWANE, Dogmengeschichte, Catholic (2nd ed., 1892, etc.; French tr., Paris, 1903-4); BETHUNE-BAKER, Introduction to early History of Doctrine (London, 1903); TIXERONT, Histoire des Dogmas: I, La théologie anti-nicéenne (Paris, 1905 -- excellent); and others.der DG (. 2 vol, Erlangen, 1895), conservatrice protestante; IDEM, Grundriss der DG (1900; 2e éd, 1905.), un petit travail: Schwäne, Dogmengeschichte, catholiques (2e éd, 1892, etc; français. tr, Paris, 1903-4); BETHUNE-BAKER, Introduction à l'histoire des débuts de la doctrine (Londres, 1903); Tixeront, Histoire des dogmes:. I, la théologie anti-nicéenne (Paris, 1905 - excellent), et d'autres .

PHILOLOGICAL:-- On the common Greek of the early period see MOULTON, Grammar of NT Greek: I, Prolegomena (3rd ed., Edinburgh, 1909), and references; on the literary Greek, AD 1-250, SCHMIDT, Den Atticismus von Dion.Philologique: - Sur le grec commun de la première période voir Moulton, Grammaire du grec du NT: I, Prolégomènes (3e éd, Edimbourg, 1909.), Et les références; sur la littérature grecque, AD 1-250, SCHMIDT, Den Atticismus von Dion.Hal.Hal.bis auf den zweiten Philostratus (4 vols., Stuttgart, 1887-9); THUMB, Die griechieche Sprache im Zeitalter des Hellenismus (Strasburg, 1901).bis auf den zweiten Philostrate (4 volumes, Stuttgart, 1887-9.); POUCE, Die Sprache im griechieche Zeitalter des Hellenismus (Strasbourg, 1901).Besides the Thesaurus of STEPHANUS (latest ed., 8 vols., fol., Paris, 1831-65) and lexicons of classical and Biblical Greek, special dictionaries of later Greek are DU CANGE, Glossarium ad scriptores mediae et infimae graecitatis (2 vols., Lyons, 1688, and new ed., Breslan, 1890-1); SOPHOCLES, Greek Lexicon of the Roman and Byzantine Periods, 146-1100 (3rd ed., New York, 1888); words wanting in Stephanus and in Sophocles are collected by KUMANUDES (SA Koumanoudes), Sunagôgê lexeôn athêsauristôn en tois heggênikois lexikois (Athens, 1883); general remarks on Byzantine Greek in KNUMBACHER, op.Outre le Thesaurus de Stephanus (dernière éd., 8 vol., Fol., Paris, 1831-1865) et des lexiques de classique et de grec biblique, des dictionnaires de grec sont plus tard, Du Cange, Glossarium ad Scriptores medias et infimae graecitatis (2 volumes ., Lyon, 1688, et de nouveaux ed, Breslan, 1890-1);. Sophocle, Lexique grec des périodes romaine et byzantine, de 146 à 1100 (3e éd, New York, 1888);. mots manquent de Stephanus et dans Sophocle sont collectées par KUMANUDES (SA Koumanoudes), Sunagôgê lexeôn athêsauristôn fr tois heggênikois lexikois (Athènes, 1883); remarques générales sur grecs byzantins KNUMBACHER, op.cit. cit.On patristic Latin, KOFFMANE, Gesch.Sur patristique latine, KOFFMANE, Gesch. des Kinchenlateins: I, Entstehung .des Kinchenlateins: I, Entstehung.....bis auf Augustinus-Hieronymus (Breslau, 1879-81); NORDEN, Die antika Kunstprosa (Leipzig, 1898), II; there is an immense number of studies of the language of particular Fathers [eg HOPPE on Tertullian (1897); WATSON (1896) and BAYARD (1902) on Cyprian; GOELTZER on Jerome (1884); REGNER on Augustine (1886), etc.], and indices latinitatis to the volumes of the Vienna Corpus PP.bis auf Augustinus-Jérôme (Breslau, 1879-1881); NORDEN, Die Antika Kunstprosa (Leipzig, 1898), II, il ya un nombre immense d'études de la langue des Pères particulier [par exemple HOPPE sur Tertullien (1897); WATSON ( 1896) et Bayard (1902) sur Cyprien; GOELTZER sur Jérôme (1884); REGNER sur Augustine (1886), etc], et latinitatis indices pour les volumes de la PP de Vienne Corpus.latt.; TRAUBE, Quellen and Untensuchungen zur lat.Latt;. Traube, Quellen zur Untensuchungen et lat.Phil.Phil.des Mittelalters, I (Munich, 1906); much will be found in Archiv für lat.des Mittelalters, je (Munich, 1906), beaucoup se trouvent dans Archiv für lat.Lexicographie, ed. Lexicographie, éd.WÖLFFLIN (Munich, began 1884). Wölfflin (Munich, a débuté 1884).

TRANSLATIONS:-- Library of the Fathers of the Holy Catholic Church, translated by members of the English Ch.TRADUCTIONS: - Bibliothèque des Pères de la Sainte Église catholique, traduit par les membres de la Ch anglais.(by PUSEY, NEWMAN, etc.), (45 vols., Oxford, 1832-).(Par Pusey, Newman, etc), (45 volumes, Oxford, 1832 -.).ROBERTS AND DONALDSON, The Ante-Nicene Christian Library (24 vols., Edinburgh, 1866-72; new ed. by COXE, Buffalo, 1884-6, with RICHARDSON's excellent Bibliographical Synopsis as a Suppl., 1887); SCHAFF AND WAGE, A Select Library of Nicene and post-Nicene Fathers of the Chr.ROBERTS et Donaldson, L'Ante-Nicene Christian Library (24 volumes, Edimbourg, 1866-1872;. Nouveaux ed par Coxe, Buffalo, 1884-6, avec RICHARDSON Synopsis bibliographiques excellent comme Suppl, 1887..); SCHAFF et des salaires, Une bibliothèque des Pères de Nicée Sélectionnez et post-nicéenne de la CDH.Ch., with good notes (14 vols., Buffalo and New York, 1886-90, and 2nd series, 1900, in progress).Ch., Avec de bonnes notes (14 vol., Buffalo et New York, 1886-1890, et 2e série, 1900, en cours).ENCYCLOPEDIAS AND DICTIONARIES:-- SUICER, Thesaurus ecclesiasticus, a patribus graecis ordine alphabetico exhibens quaecumqua phrases, ritus, dogmata, haereses et hujusmodi alia spectant (2 vols., Amsterdam, 1682; again 1728; and Utrecht, 1746); HOFFMANNS, Bibliographisches Lexicon der gesammten Litt.Encyclopédies et dictionnaires: - SUICER, Ecclésiastique Thesaurus, une patribus graecis ordine alphabetico exhibens expressions quaecumqua, rite, dogmes, et Haereses hujusmodi autres spectant (2 volumes, Amsterdam, 1682; nouveau 1728, et Utrecht, 1746.); Hoffmanns, Bibliographisches Lexicon der gesammten Litt.der Griechen (3 vols., 2nd ed., Leipzig, 1838-45); the articles on early Fathers and heresies in the Encyclopadia Britannica (8th ed.) are, many of them, by Harnack and still worth reading; WETZER AND WELTE, Kirchenlex., ed.der Griechen (3 volumes, 2e éd, Leipzig, 1838-1845..); les articles sur les premiers Pères et les hérésies dans le Britannica Encyclopadia (. 8ème édition) sont, en lisant beaucoup d'entre eux, par Harnack et encore la peine; Wetzer et Welte , Kirchenlex., éd.HERGENRÖTHER, and then by KAULEN and others, 12 vols., one vol.Hergenröther, puis par Kaulen et d'autres, 12 vol., Un vol.of index (Freiburg im Br., 1882-1903); HERZOG, Realencylopädie für prot.de l'indice (Freiburg im Br., 1882-1903.) HERZOG, prot Realencylopädie für.Theol.Theol.und Kirche, 3rd ed.und Kirche, 3e éd.by HAUCK (21 vols., 1896-1908); VACANT AND MANGENOT, Dict.Hauck (21 volumes, 1896-1908.); VACANT ET MANGENOT, Dict.de Théol.de Théol.cath.cath.(Paris, in progress); CABROL, Dict.(Paris, en cours); CABROL, Dict.d'archéologie chr.d'archéologie chr.et de liturgie (Paris, in progress); BAUDRILLART, Dict.et de Liturgie (Paris, en cours); Baudrillart, Dict.d'hist.d'hist.at de géogr.à de géogr. ecclésiastiques (Paris, in progress); SMITH AND WACE, A Dictionary of Christian Biography, is very full and valuable (4 vols., London, 1877-87).ecclésiastiques (Paris, en cours); SMITH ET Wace, Un Dictionnaire Biographique des Chrétiens, est très complet et précieux (4 volumes, Londres, 1877-1887.).

GENERAL BOOKS OF REFERENCE:-- ITTIG, De Bibliothecis et Catenis Patrum, gives the contents of the older collections of Fathers which were enumerated above (Leipzig, 1707); IDEM, Schediasma de auctoribus qui de scriptoribus ecclesiasticis egerunt (Leipzig, 1711); DOWLING, Notitia scriptorum SS.LIVRES général de référence: - ITTIG, De Bibliothecis et Catenis Patrum, donne le contenu des collections anciennes des Pères qui ont été énumérés ci-dessus (Leipzig, 1707); IDEM, Schediasma de auctoribus Qui de scriptoribus ecclesiasticis egerunt (Leipzig, 1711); DOWLING, Notitia Scriptorum SS.PP.PP.......quae in collectionibus Anecdotorum post annum MDCC in lucem editis continentur (a continuation of ITTIG's De Bibl. et Cat., Oxford, 1839); an admirable modern work is EHRHARD, Die alt christliche Litt, und ihre Erforschung seit 1880: I, Allgemeine Uebersicht, 1880-4 (Freiburg im Br., 1894); II, Ante-Nicene lit., 1884-1900 (1900); the bibliographies in the works of HARNACK and of BARDENHEWER (see above) are excellent; for Ante-Nicene period, RICHARDSON, Bibliographical Synopsis (in extra vol. of Ante-Nicene. Fathers, Buffalo, 1887); for the whole period.quae dans collectionibus Anecdotorum après année MDCC dans lucem continentur Editis (.. une continuation de ITTIG le De Bibl et Cat, Oxford, 1839); une admirable travail moderne est Ehrhard, Die alt christliche Litt, und ihre Erforschung seit 1880: I, Allgemeine Uebersicht , 1880-4 (Freiburg im Br., 1894.); II, Ante-Nicene éclairé, 1884-1900 (1900);. bibliographies dans les travaux de Harnack et de Bardenhewer (voir ci-dessus) sont excellentes, car Ante-Nicene période , Richardson, Synopsis bibliographiques (en supplément vol d'Ante-Nicene Fathers, Buffalo, 1887..); pour toute la période.CHEVALIER, Répertoire des sources historiques du moyen-âge: Bio-bibliographie, gives names of persons (2nd ed., Paris, 1905-07); Topo-bibliographie gives names of places and subjects (2nd ed., Paris, 1894-1903); progress each year is recorded in HOLTZMANN AND KRÜGER's Theologischer Jahresbericht from 1881; KROLL AND GURLITT, Jahresbericht für kleseische Alterthumewissenschaft (both Protestant); BIHLMEYER, Hagiagraphischer Jahresbericht for 1904-6 (Kempten and Munich, 1908).CHEVALIER, Répertoire des sources historiques du Moyen-Age: Bio-bibliographie, donne les noms de personnes (2e éd, Paris, 1905-1907.) Topo-bibliographie donne les noms de lieux et de sujets (2e éd, Paris, 1894-1903. ); les progrès de chaque année est comptabilisée dans Holtzmann et Jahresbericht KRUGER Theologischer à partir de 1881; Kroll et Gurlitt, Jahresbericht für kleseische Alterthumewissenschaft (deux protestantes); BIHLMEYER, Hagiagraphischer Jahresbericht pour 1904-6 (Kempten et Munich, 1908).A very complete bibliography appears quarterly in the Revue d'hist.Une bibliographie très complète apparaît trimestrielle dans l'hist Revue d'.eccl.Eccl.(Louvain, since 1900), with index at end of year; in this publ.(Louvain, depuis 1900), avec index à la fin de l'année; dans cette publ.the names of all Reviews dealing with patristic matters will be found.les noms de tous les examens portant sur des questions patristiques sera trouvée.


Church FathersPères de l'Église

Jewish PerspectivePerspective juive

Their Importance to Judaism.Leur importance pour le judaïsme.

The early teachers and defenders of Christianity.Les premiers enseignants et les défenseurs du christianisme.The most important of the fathers lived and worked in a period when Christianity still had many points of contact with Judaism, and they found that the latter was a splendid support in the contest against paganism, although it had to be combated in the development of Christian doctrine.Le plus important des pères ont vécu et travaillé dans une période où le christianisme avait encore de nombreux points de contact avec le judaïsme, et ils ont constaté que ce dernier a été un soutien splendides au concours contre le paganisme, même si elle devait être combattue dans le développement de Christian doctrine.So the Fathers of the Church are seen at one time holding to a Jewish conception of the universe and making use of Jewish arguments, at another rejecting a part of such teaching and formulating a new one.Ainsi les Pères de l'Eglise sont considérés à la fois la tenue d'une conception juive de l'univers et de l'utilisation d'arguments juifs, à un autre rejet d'une partie de cet enseignement et de formuler un nouveau. In the contest of Christianity against paganism the Church Fathers employ the language of the Hellenistic literature as found in Philo, Josephus, the Apocrypha, and the Sibylline Books, all of which draw upon the Prophets of the Old Testament.Dans le concours du christianisme contre le paganisme Pères de l'Église d'employer le langage de la littérature hellénistique que l'on trouve dans Philon, Josèphe, les apocryphes, et les livres sibyllins, qui tous puiser dans les prophètes de l'Ancien Testament.Thus, practically, only the polemic features in the activity of the Church Fathers directed against Judaism can be considered as new and original.Ainsi, pratiquement, seuls les traits polémiques de l'activité des Pères de l'Eglise dirigée contre le judaïsme peut être considérée comme nouvelle et originale.But in order to wage successful war against paganism, they, as well as Christians in general, had to acquaint themselves with the religious documents of Judaism; and this was possible only if they entered into personal relations with the Jews: through these personal relations the Church Fathers become of signal importance to Judaism.Mais afin de mener une guerre victorieuse contre le paganisme, ils, ainsi que les chrétiens en général, a dû se familiariser avec les documents religieux du judaïsme, et cela a été possible seulement si ils sont entrés dans des relations personnelles avec les Juifs: à travers ces relations personnelles du Pères de l'Église devenue d'une importance signal pour le judaïsme. The contemporaries and, in part, the coworkers of those men who are known from the Talmud and the Midrash as the depositaries of the Jewish doctrine, were the instructors who transmitted this doctrine to the Church Fathers also.Les contemporains et, en partie, les collègues de ces hommes qui sont connus du Talmud et le Midrash que les dépositaires de la doctrine juive, étaient les instructeurs qui ont transmis cette doctrine à l'Pères de l'Église aussi.Hence such a mass of haggadic material is found in the work of the fathers as to constitute an important part of Jewish theological lore.Ainsi une telle masse de matériel haggadic se trouve dans le travail des pères pour constituer une partie importante de tradition théologique juive.This article is primarily concerned with their interpreration of the texts of the Bible and of the Apocrypha, which differs in essential points from those of the Jews.Cet article est principalement concernés par leur interpreration des textes de la Bible et des apocryphes, qui diffère sur des points essentiels de celles des Juifs.

Personal Relations with Jews:Relations personnelles avec les Juifs:

Justin Martyr.Justin Martyr.

After the Bar Kokba war against the Romans, Ariston of Pella, a converted Jew, wrote, as is generally accepted, a dialogue in which the Christian Jason and the Jew Papiscus are made the speakers, and in which the nature of Jesus is discussed (Ιάσουος ιαμ Παπίσκου ἀυτιλογία Χριστοῦ).Après la guerre, bar Kokba contre les Romains, Ariston de Pella, un Juif converti, a écrit, comme il est généralement admis, un dialogue dans lequel le chrétien et le Jason Papiscus Juif sont les haut-parleurs, et dans lequel la nature de Jésus est discuté ( Ιάσουος ιαμ Παπίσκου ἀυτιλογία Χριστοῦ).This dialogue, already mentioned by Celsus, may be wholly imaginary and without historical basis.Ce dialogue, déjà mentionnés par Celse, peut être totalement imaginaire et sans fondement historique.But the famous dialogue of Justin Martyr with the Jew Tryphon, which took place at Ephesus (Eusebius, "Historia Ecclesiastica," iv. 18) at the time of the Bar Kokba war, is strictly historical, as certain details show; for instance, the statement that on the first day no strangers were present, while on the second day some Jews of Ephesus accompanied Tryphon and took part in the discussion (Justin, "Dialogus cum Tryphone," cxviii.), a certain Mnaseas being expressly mentioned (ib. lxxxv.).Mais le fameux dialogue de Justin Martyr Juif Tryphon avec l', qui a eu lieu à Éphèse (. Eusèbe, «Historia ecclésiastique», iv 18) au moment de la guerre Barre Kokba, est strictement historique, que certains détails montrent, par exemple, la déclaration que le premier jour pas étrangers étaient présents, tandis que le deuxième jour certains Juifs de Tryphon Ephèse accompagné et pris part à la discussion (Justin, «Dialogus cum Tryphone», CXVIII.), un Mnaséas certains étant expressément mentionnées (ib . LXXXV.).The Jewish auditors are not only able to follow the intricate discussion intelligently, but their demeanor also is seemly; Tryphon especially proves himself a true disciple of Greek philosophy, and his scholarship is freely acknowledged by Justin (ib. lxxx.).Les auditeurs juifs ne sont pas seulement capables de suivre les débats complexes intelligemment, mais leur comportement est également convenable; Tryphon prouve surtout lui-même un vrai disciple de la philosophie grecque, et son érudition est librement reconnu par Justin (ib. LXXX.). At the close of, the debate, Jew and Christian confess that they have learned much from each other, and part with expressions of mutual good-will (ib. at the end).A l'issue de la discussion, les Juifs et les chrétiens confessent qu'ils ont beaucoup appris les uns des autres, et une partie avec des expressions de bonne volonté mutuelle (ib. à la fin).Justin was born and reared in proximity to Jews; for he calls himself a Samaritan (ib. cxx.), meaning thereby probably not that he professed the religion of the Samaritans, but that he came from Samaria.Justin était né et élevé à proximité de Juifs, car il l'appelle lui-même un Samaritain (ib. CXX.), Ce qui signifie donc probablement pas qu'il professait la religion des Samaritains, mais qu'il était venu de Samarie.Of the relations of Clement of Alexandria to Judaism nothing positive is known.Sur les relations de Clément d'Alexandrie au judaïsme rien de positif n'est connu.During the persecutions of the Christians of Alexandria, in 202 or 203, Clement sought refuge for a short time in Syria (Eusebius, lc vi. 11).Pendant les persécutions des chrétiens d'Alexandrie, en 202 ou 203, Clément cherché refuge pendant une courte période en Syrie (Eusèbe, lc vi. 11).Here he may have learned much at first hand from the Jews.Ici, il peut avoir beaucoup appris de première main des Juifs.He knew a little Hebrew, also some Jewish traditions; both of 'which facts point to personal relations with Jews.Il savait un peu d'hébreu, aussi certaines traditions juives, tous deux «les faits qui point à des relations personnelles avec les Juifs.

Clement's contemporary, Origen, probably also born in Alexandria about 185, may possibly have been on his mother's side of Jewish descent, if one may judge from the fact that while his father is mentioned as Leonides, the name of his mother is passed over in silence.Clément contemporaine, Origène, probablement aussi né à Alexandrie, vers 185, peut éventuellement avoir été du côté de sa mère d'origine juive, si l'on en juge par le fait que tandis que son père est mentionné comme Léonide, le nom de sa mère est passée sous le silence.A Jewish mother could readily have taught her son the Hebrew language, so that they might sing the Psalms together (Jerome, "Epistola xxxix. ad Paulam").Une mère juive pourrait facilement avoir enseigné à son fils la langue hébraïque, afin qu'ils puissent chanter les psaumes ensemble (Jérôme, «Epistola xxxix. Ad Paulam").[Both his father and his motherwere, however, Christian in faith.T.[Son père et sa motherwere, cependant, chrétien dans faith.T.


Clement and Origen.Clément et Origène.

In his capacity of presbyter at Cæsarea in Palestine, Origen must have come into frequent contact with learned Jews, as indeed appears from his writings.En sa qualité de prêtre à Césarée de Palestine, Origène doivent être entrés en contact fréquent avec les Juifs a appris, comme cela semble en effet de ses écrits.He mentions again and again his "magister Hebræus" (ὁ Εβραῖος in the Greek fragment), on whose authority he gives several haggadot ("De Principiis," i. 3, 4; iv. 26). Il mentionne encore et encore son «Hebraeus magister» (Εβραῖος ὁ dans le fragment grec), sur l'autorité duquel il donne haggadot plusieurs ("De Principiis," i. 3, 4;. Iv 26).His dependence on the Jews is sufficiently emphasized by Jerome ("Adversus Rufinum," I. xiii.) in the passage wherein Clement and Eusebius are named among those who did not disdain to learn from Jews.Sa dépendance à l'égard des juifs est suffisamment souligné par Jerome («Adversus Rufinum», I. XIII.) Dans le passage où Clément et Eusèbe sont nommés parmi ceux qui ne dédaignait pas d'apprendre des Juifs.Origen often mentions the views of Jews, meaning thereby not the teaching of certain individuals, but the method of exegesis prevalent among the Jews of his time.Origène mentionne souvent le point de vue des Juifs, entendant par là non pas l'enseignement de certaines personnes, mais la méthode de l'exégèse répandu parmi les Juifs de son temps.The Jews with whom he maintained personal intercourse were men of distinguished scientific attainments.Les Juifs avec lesquels il a maintenu des relations personnelles étaient des hommes de distingués acquis scientifique.The one Jew whom he mentions by name was no less a personage than Hillel, the patriarch's son, or "Jullos," as Origen calls him (Grätz,"Monatsschrift," 1881, xxx. 433 et seq.).Le Juif celui qu'il mentionne par son nom n'était pas moins un personnage que Hillel, le fils du patriarche, ou "Jullos», comme Origène l'appelle (Gratz, "Monatsschrift," 1881, xxx. 433 et suiv.).His other Jewish acquaintances either were closely related to the patriarch's family, or occupied high positions on account of their erudition.Ses autres connaissances juives étaient soit étroitement liée à la famille du patriarche, ou occupé des postes de haute en raison de leur érudition.Grätz ("Gesch. der Juden," 3d ed., iv. 231) thinks indeed that some passages in Origen's writings are directed against the contemporary amora of Palestine, Simlaï.Gratz ("Gesch. Der Juden», 3e éd., Iv. 231) pense en effet que certains passages dans les écrits d'Origène sont dirigées contre le contemporain amora de la Palestine, Simlaï.Origen seems, moreover, to have had intercourse with Hoshaya of Cæsarea (Bacher, "Agada der Palästinensischen. Amoräer," i. 92).Origène semble, par ailleurs, avoir eu des rapports sexuels avec Hoshaya de Césarée (Bacher, "Agada der Palästinensischen. Amoräer," i. 92).

Eusebius, Ephraem Syrus, Epiphanius.Eusèbe, Éphrem Syrus, Epiphane.

Eusebius, the celebrated Church historian, also learned from the Jews, as has already been mentioned, and was under the influence of Jewish tradition.Eusèbe, l'historien de l'Église célèbre aussi appris par les Juifs, comme cela a déjà été mentionné, et était sous l'influence de la tradition juive.In Cæsarea, where he lived, he met many Jews, with whom he had discussions.À Césarée, où il a vécu, il a rencontré beaucoup de Juifs, avec qui il a eu des discussions.Nevertheless he uses the word "Jew" as a term of reproach, calling his opponent, Marcellus, "a Jew" ("De Ecclesiastica Theologia," ii. 2, 3).Néanmoins, il utilise le mot «Juif» comme un terme de reproche, en appelant son adversaire, Marcellus, «un Juif» («De ecclésiastique Theologia," ii. 2, 3).He likewise thinks it a disgrace to be one of the "circumcised" (τις τῶυ ἐκ περιτομῆς, "Demonstratio Evangelica," i. 6).Il pense même une honte d'être l'un des «circoncis» («Evangelica Demonstratio," τις τῶυ ἐκ περιτομῆς, I, 6).This last expression is also used regularly by Ephraem Syrus to designate Jews (, "Opera Syriaca," ii. 469).Cette dernière expression est également utilisée régulièrement par Syrus Éphrem pour désigner les Juifs («Opéra syriaca," ii. 469).Ephraem distances all his ecclesiasticalpredecessors in his hatred of the Jews, displaying a bitterness that is explicable only on the ground that he at one time had personal relations with them, and had formed an adverse opinion of them.Éphrem tous ses distances ecclesiasticalpredecessors dans sa haine des Juifs, en affichant une amertume qui n'est explicable que sur le terrain qu'il avait à un moment des relations personnelles avec eux, et avaient formé une opinion défavorable d'eux.Epiphanius, too, shows his dependence on the Jews, especially in the book, perhaps wrongly ascribed to him, "De Prophetarum Vitis"; which contains, besides many extraneous inventions, numerous Jewish traditions of the lives of the Prophets. Épiphane, aussi, montre sa dépendance à l'égard des Juifs, en particulier dans le livre, peut-être à tort qu'on lui attribue, "De Prophetarum Vitis»; qui contient, outre de nombreuses inventions étrangères, de nombreuses traditions juives de la vie des prophètes.In this it was followed by a Syrian work ("The Book of the Bee," published in "Auecdota Oxoniensia," Semitic series, i., part 2).En cela, elle a été suivie par un travail de Syrie («Le Livre de l'abeille», publié dans "Auecdota Oxoniensia," série antisémite, I., partie 2).

Jerome. Jérôme.

Jerome surpasses all other Church Fathers in his erudition as well as in his importance for Judaism.Jérôme surpasse tous les autres Pères de l'Église dans son érudition, ainsi que dans son importance pour le judaïsme.It must be emphasized, in spite of Christian assertions to the contrary (eg, B. Baue, "Vorlesungen," ii. 36), that he learned much not only from baptized but also from loyal Jews.Il faut souligner, en dépit des affirmations chrétiennes du contraire (par exemple Baue, B., «Vorlesungen», II. 36), qu'il a beaucoup appris non seulement de baptiser, mais aussi des Juifs fidèles.He sought his information in many quarters, especially among the educated Jews (Preface to Hosea; compare "Epistola lxxiii. ad Evangelum").Il a cherché ses informations dans de nombreux quartiers, surtout parmi les Juifs instruits (Préface à Osée; comparer ". Epistola ad lxxiii Evangelum").Hence he always cites the opinions of several Jews ("quidam Hebræorum"), not that of one Jew; and these Jewish friends of his accompany him on his journeys (Preface to I Chronicles), though he has one particular guide ("circumducens," Preface to Nahum).Ainsi, il cite toujours les opinions de plusieurs Juifs («quidam Hebraeorum"), et non pas celle d'un Juif, et ces amis juifs de son l'accompagner dans ses voyages (Préface de I Chroniques), mais il a un guide particulier («circumducens, «Préface à Nahum).Of only three of his Jewish teachers is anything known.De seulement trois de ses professeurs juifs sont rien de connu.A Jew from Lydda, whom Jerome calls "Lyddæus," explained to him the Book of Job, translating it into Greek, and expounding it in Latin.Un Juif de Lydda, dont Jérôme appelle "Lyddæus», lui explique le Livre de Job, sa traduction en grec, et l'exposant en latin.Although he has much to say in praise of this man, Jerome will not admit that he learned much from him (Preface to Job), designating him often as one who merely read the Scriptures to him ("Onomastica Sacra," xc. 12; commentary on Eccles. iv. 14, v. 3).Bien qu'il ait beaucoup à dire à la louange de cet homme, Jérôme ne sera pas admettre qu'il a beaucoup appris de lui (Préface de Job), le désignant souvent comme l'un qui se contentent de lire les Ecritures à lui ("Onomastica Sacra», XC 12.; commentaire sur Eccles. iv. 14, v. 3).But from this Lyddan Jerome acquired not only the material for his philological notes, but also the Hebrew pronunciation that gives him a unique importance for Old Testament criticism (Siegfried, in Stade's "Zeitschrift," 1884, p. 34; Krauss, in "Magyár Zsidó Szémle," 1900, vii. 513).Mais à partir de ce Jérôme Lyddan acquis non seulement la matière de ses notes à caractère philologique, mais aussi la prononciation hébraïque qui lui donne une importance unique pour la critique de l'Ancien Testament (Siegfried, au Stade de "Zeitschrift", 1884, p. 34; Krauss, dans "Magyar Zsidó Szemle », 1900, vii. 513).

Jerome was more attached to his second teacher, Bar Ḥanina, who, however, can not be identical with R. Ḥama b.Jérôme était plus attaché à sa deuxième enseignant, bar Hanina, qui, cependant, ne peut pas être identique à R. Hama b.Ḥanina, as Rahmer insists (compare Weiss, in "Bet-Talmud," i. 131, note 3); nor can he possibly be identified until his Midrashim, quoted by Jerome, have been compared with the known sayings of the authors of the Talmud and the Midrash.Hanina, que Rahmer insiste (à comparer Weiss, dans "Bet-Talmud," i. 131, note 3), ni peut-il être identifié jusqu'à sa Midrashim, cité par Jérôme, ont été comparés avec les dictons connus des auteurs de l' Talmud et le Midrash.This Bar Ḥanina must have been an eminent teacher of the Law, for Jerome spent much time and money before he could secure him as teacher.Cette Ḥanina bar doit avoir été un maître éminent de la loi, pour Jérôme passé beaucoup de temps et d'argent avant qu'il ne puisse le garantir en tant que professeur.Since Jerome would not visit his teacher by day, for fear of the Jews, he went to Bar Ḥanina, by night ("Epistola lxxxiv. ad Pammachium et Occanum").Depuis Jérôme ne serait pas rendre visite à son professeur par jour, de peur des Juifs, il est allé au Bar Hanina, la nuit ("Epistola lxxxiv. Ad Pammachium et Occanum").Bar Ḥanina came from Tiberias, as is shown by the Hebrew traditions communicated by him to Jerome; for one particular prophecy was held to apply to Tiberias (Jerome, "Quæstiones Hebraicæ in Genesin," xlix. 21).Bar Ḥanina venus de Tibériade, comme le montre les traditions hébraïques communiquée par lui à Jérôme; pour une prophétie particulière a été tenue d'appliquer à Tibériade (Jérôme, "Quaestiones Hebraicæ dans Genesin», XLIX 21.).Jerome's third teacher, whom he required especially for the Aramaic portions of the Bible, knew both Hebrew and Aramaic, and was considered by the Jewish scribes as a "Chaldæus" (Preface to Tobit; compare "Epistola xviii. ad Damasum").Troisième enseignant de Jérôme, dont il avait besoin surtout pour les portions de la Bible en araméen, connaissait à la fois hébreu et en araméen, et était considéré par les scribes juifs comme un "Chaldæus» (Préface à Tobie; ». Epistola ad Damasum xviii" comparer).

Jerome lived about forty years in Palestine, apparently studying all the time under Jews (commentary on Nahum ii. 1: "a quibus non modico tempore eruditus"). Jérôme a vécu une quarantaine d'années en Palestine, apparemment étudier tout le temps sous Juifs (ii commentaire sur Nahum 1:. "Une quibus non modico tempore eruditus").His enemies severely censured him for his intercourse with the Jews, but he was proud of it.Ses ennemis ont sévèrement blâmé pour ses relations avec les Juifs, mais il était fier de lui.He asks how it could be held to impugn his faith in the Church, that he informs his readers in how many ways the Jews construe a single error.Il lui demande comment il pourrait être tenu pour contester sa foi dans l'Eglise, qu'il informe ses lecteurs en combien de façons les juifs interpréter une seule erreur.("Adversus Rufinum," book i.). («Adversus Rufinum», livre I)."Why should I not be permitted to inform the Latins of what I have learned from the Hebrews. . . . It is most useful to cross the threshold of the masters, and to learn the art directly from the artists" (ib.)."Pourquoi devrais-je pas être autorisés à informer les Latins de ce que j'ai appris des Hébreux.... Il est plus utile pour franchir le seuil des maîtres, et d'apprendre l'art directement des artistes" (ib.).

Augustine. Augustin.

Jerome's contemporary, the great teacher Augustine, did not fare so well in Africa.Contemporaine de Jérôme, le grand maître Augustin, n'a pas aussi bien en Afrique.When he questioned the Jews on Biblical matters, they often either did not answer at all, or, at least from the standpoint of the Church Fathers, "lied" (Jerome, "Epistola cxii. ad Augustinum"), meaning probably that they gave an answer different from what the Christians desired ("Epistola civ. Augustini ad Hieronymum").Quand il interrogé les Juifs sur les questions bibliques, ils sont souvent soit n'ont pas répondu du tout, ou, du moins du point de vue des Pères de l'Église, «menti» (Jérôme, «Epistola cxii. Augustinum ad"), ce qui signifie sans doute qu'ils ont donné une réponse différente de ce que les chrétiens souhaitée ("Epistola civ. Augustini ad Hieronymum").An alleged letter from Jerome, probably forged by Rufinus, was sent to the Christian communities in Africa, in which Jerome professed to admit that, misled by the Jews, he had translated erroneously ("Adversus Rufinum," book iii., ii. 554, ed. Vallarsi).Une lettre présumée de Jérôme, sans doute forgée par Rufin, a été envoyé à des communautés chrétiennes en Afrique, dans lequel Jérôme professé à admettre que, trompé par les Juifs, il avait traduit erronément («Adversus Rufinum», livre III., Ii. 554 , éd. Vallarsi).It mortified Jerome that his translation of the Bible, the Vulgate, so famous later on, should be passed over in silence by all the Jews, and that there was no one who knew enough Hebrew to appreciate the merits of the new translation ("Epistola cxii. ad Augustinum").Il mortifié Jérôme que sa traduction de la Bible, la Vulgate, si célèbre plus tard, devrait être passée sous silence par tous les Juifs, et qu'il n'y avait pas un qui savait assez l'hébreu pour apprécier les mérites de la nouvelle traduction («Epistola cxii. ad Augustinum "). He even believed that all the Jews of Africa had conspired to oppose him, as actually happened in one place.Il croit même que tous les Juifs d'Afrique avaient conspiré pour s'opposer à lui, que s'est réellement passé au même endroit.In a certain African town-so Augustine wrote to Jerome (Jerome's works, "Epistola civ. Augustini ad Hieronymum")-the new translation was read in the church, by order of the bishop.Dans une certaine ville africaine soi-Augustin a écrit à Jérôme (travaux de Jérôme, «Epistola civ. Augustini ad Hieronymum")-la nouvelle traduction a été lu à l'église, par ordre de l'évêque.When they came to the passage in Jonah containing the word "ḳiḳayon" (iv. 6), which differed from the interpretation hitherto accepted, such a tumult arose that the bishop had to ask the Jews for a verification, and they declared, to the great annoyance of both Jerome and Augustine, that Jerome's rendering did not agree with the He brew, or Greek, or (old) Latin codices.Quand ils sont venus au passage dans Jonas contenant le mot "ḳiḳayon» (IV, 6), qui différait de l'interprétation jusqu'ici acceptées, telles un tumulte s'éleva que l'évêque a dû demander à des juifs pour une vérification, et ils ont déclaré, à la grand dam des deux Jérôme et Augustin, que le rendu de Jérôme n'était pas d'accord avec le breuvage Lui, ou le grec, ou (ancien) codex latin.The bishop had to strike it out as "a lie," being in danger of losing his congregation.L'évêque avait le frapper comme "un mensonge", étant en danger de perdre sa congrégation. Before this, Tertullian of Carthage (165-245) had spoken of the impertinence and derision shown by a Jew ("Apologia," xvi.; "Ad Nationes," i. 11; compare Assworship).Avant cela, Tertullien de Carthage (165-245) avait parlé de l'impertinence et la dérision montré par un Juif ("Apologie", xvi; ». Nationes annonce", i. 11; comparez Assworship).

Chrysostom, Cyril, and Ambrose.Chrysostome, Cyrille, et Ambroise.

Among the Greek Church Fathers, Basil the Great hardly knew Hebrew (H. Weiss, "Die Grossen Kappadocier Exegeten," p. 32, Braunsberg, 1872); yet his ability to distinguish between Amos, the prophet, and Amoz, the father of Isaiah (whose names are written alike in the Septuagint), as well as other similar facts, points to his having received oral instruction from Jews [or from some one who knew Hebrew.-T.].Parmi les Pères de l'Eglise grecque, saint Basile le Grand connaissait à peine l'hébreu (H. Weiss, «Die Grossen Kappadocier Exegeten», p. 32, Braunsberg, 1872); pourtant sa capacité à distinguer entre Amos, le prophète, et Amos, le père de Isaïe (dont les noms sont écrits comme dans la Septante), ainsi que d'autres faits semblables, des points à son ayant reçu l'instruction orale des Juifs [ou de quelqu'un qui savait Hebrew.-T.]. Gregory of Nyssa (c. 331-396), who did not recognize the rending of the garments on the occasion of a death as being a Jewish custom (περὶ τοῦ βίου τῆς Μακαρίας Μακαρίνης, in Oehler, "Bibliothek der Kirchenväter," i. 188), does not seem to have known much about Judaism. Grégoire de Nysse (c. 331-396), qui ne reconnaissaient pas le déchirement des vêtements à l'occasion d'une mort comme étant une coutume juive (περὶ τοῦ βίου τῆς Μακαρίας Μακαρίνης, dans Oehler, «Bibliothek der Kirchenväter," i. 188), ne semble pas avoir connu beaucoup sur le judaïsme.The same maybe said of the other Church Fathers who lived in Europe; that is, in sections sparsely settled by Jews.La même chose peut être dit de Pères de l'Église d'autres qui ont vécu en Europe, c'est dans les sections peu peuplées par des Juifs.Irenæus, for instance, who suffered as a martyr in 202 in Lyons, knew nothing of Judaism outside of the Scriptures, although he was reared in Asia Minor.Irénée, par exemple, qui a souffert comme un martyr en 202 à Lyon, ne connaissait rien du judaïsme en dehors des Écritures, mais il a été élevé en Asie Mineure.In the paschal controversy he advocated separation from Judaism.Dans la controverse pascale, il a préconisé la séparation d'avec le judaïsme.But the Greek fathers John Chrysostom and Cyril of Alexandria (see Byzantine Empire) potently affected the fate of the Jewish people, as did Bishop Ambrose of Milan (c. 340-397).Mais les Pères grecs Jean Chrysostome et Cyrille d'Alexandrie (voir Empire byzantin) puissamment affecté le destin du peuple juif, tout comme l'évêque Ambroise de Milan (c. 340-397).

The Syrian Church, on the whole, was even in the fourth century dependent upon Jewish traditions (Wellhausen, in Bleek's "Einleitung in das Alte Testament," 4th ed., p. 601).L'Église syrienne, dans l'ensemble, était encore au quatrième siècle dépend de traditions juives (Wellhausen, en Bleek "Einleitung in das Alte Testament», 4e éd., P. 601).This appears especially in the "Homilies" of Aphraates (c. 337-345).Il semble en particulier dans les «Homélies» de Aphraate (c. 337-345).He complains (Hom. xix.) that the monks are led astray and ensnared by the Jewish arguments; he himself had a disputation with one "who is called a wise man among the Jews."Il se plaint (Hom. xix.) Que les moines sont égarés et pris au piège par les arguments juifs, il avait lui-même une dispute avec un "qui est appelé un sage parmi les Juifs."Aphraates, who, under the name "Mar-Jacob," was abbot of the monastery of Mar Mattai, and a bishop, gives such a number of Jewish traditions as to place him, in this regard, beside Ephraem Syrus (see Aphraates).Aphraate, qui, sous le nom de «Mar-Jacob», était abbé du monastère de Mar Mattai, et un évêque, donne par exemple un certain nombre de traditions juives que de le placer, à cet égard, à côté Éphrem Syrus (voir Aphraate).

The Haggadah:La Haggadah:

The Church Fathers adopted from the Jews a mass of interpolations, interpretations, and illustrative anecdotes, which may best be designated by the well-known term, "Haggadah," but which they themselves called variously.Les Pères de l'Église adoptée par les Juifs d'une masse d'interpolations, des interprétations et des anecdotes d'illustration, ce qui peut le mieux être désigné par le terme bien connu, «Haggadah», mais dont ils se sont appelés diversement.Goldfahn has counted in Justin Martyr ("Dialogus cum Tryphone") twenty-six Hebrew traditions and six polemico-apologetic Haggadot.Goldfahn a compté dans Justin Martyr ("Dialogus cum Tryphone») vingt-six traditions hébraïques et six polemico apologétique Haggadot.Among these may be mentioned: the eating by the three angels who appeared to Abraham; the Messiah's concealment and anointment by Elijah; the violent death of Isaiah (a Haggadah found already in the oldest apocrypha, and in nearly all the earlier fathers); Melchizedek's identity with Shem (compare especially Epiphanius, "Adversus Hæreses," xxxv., and the Syriac "Cave of Treasures," translated by Bezold, p. 36).Parmi ceux-ci peuvent être mentionnés: le fait de manger par les trois anges qui apparurent à Abraham; dissimulation du Messie et l'onction par Elijah, la mort violente d'Isaïe (une Haggadah trouve déjà dans l'ancienne apocryphes, et dans presque tous les pères plus tôt); Melchisédek identité avec Sem (comparer en particulier Épiphane, «Contre les hérésies,« XXXV., et le syriaque "Grotte des Trésors», traduit par Bezold, p. 36).

Clement and Origen.Clément et Origène.

Clement calls the Jewish haggadists "mystæ" (μύσται "persons initiated"), a term that was probably current in Alexandria; for the writings of all the Church Fathers agree in regarding Jewish tradition as a kind of esoteric doctrine understood only by the initiated.Clément appelle le haggadists juif "mystes» (μύσται «personnes initiés"), un terme qui était probablement en cours à Alexandrie, par les écrits de tous les Pères de l'Église d'accord en ce qui concerne la tradition juive comme une sorte de doctrine ésotérique compris que par les initiés.Clement is acquainted with the old Haggadah to Ex.Clément est au courant de la Haggadah ancien Ex. ii.ii.14, according to which Moses killed the Egyptian by merely pronouncing the name of God.14, selon lequel Moïse tua l'Égyptien simplement en prononçant le nom de Dieu.Moses is called also "Joiakim" and "Melch" by the mystæ ("Stromata," ed. Migne, viii. 897), and "Melchiel" in Pseudo-Philo, "Antiq. Bibl."Moïse est appelé aussi "Jojakim" et "Melch" par les mystes ("Stromates", éd. Migne, viii. 897), et "Melchiel» en pseudo-Philon, "Antiq. Bibl."("Jewish Quarterly Review," x. 228; compare x. 726).(«Examen Jewish Quarterly", x. 228; comparez x. 726).A relation between Clement and the Seder 'Olam Rabba is shown by the fact that both give the same figure, sixty years, as the period of the prophet Elisha's activity (ib. v. 138).Une relation entre Clément et le Seder 'Olam Rabba est démontré par le fait que les deux donnent le même chiffre, soixante ans, que la période d'activité du prophète Élisée (ib. v. 138).

Origen's Debt to the Haggadah.Origène la dette de la Haggadah.

Origen derives still more from the Haggadot.Origène tire encore plus de la Haggadot.For instance: the Garden of Eden is the center of the world ("Selecta in Genesin," ii. 8; compare 'Erub. 19a; Zion is so called in Enoch, xxvi. 1, 2; and Jubilees, viii.); division of the Red Sea into twelve parts (homily to Ex. v. 5; see also Eusebius, commentary on Ps. lxxvii. 13, and Epiphanius, in the notes to "Adversus Hæreses," pp. 262 et seq.; compare Mekilta on Ex. xiv. 16, and other Jewish sources ["Jewish Quarterly Review," v. 151], and Ḳimḥi on Ps. cxxxvi.); repentance of the sons of Korah (commentary on the Epistle to the Romans x. 7; compare Midrash on Ps. xlv. 4); Israel's strength lies in prayer (homily on Num. xiii. 5; compare Sifre, Num. 157); Phineas and Elijah are identical (com. on John vi. 7; Jerome adopts the same opinion from the Apocrypha [v. 813, ed. Vallarsi; compare Yalḳ., Num. 772, but the earliest sources are lacking]); Daniel, Hananiah, Michael, and Azariah are eunuchs (commentary on Matt. xv. 5; compare homily on Ezek. iv. 8; catena on Ezek. xiv. 5; Jerome, "Adversus Jovin," book i., xxv.; com. on Dan. i. 3; Epiphanius, "De Vitis Prophetarum," ed. Migne, xliv. 424; further Sanh. 93b; Gen. R. xcix.); Moses is the author of eleven Psalms ("Selecta" to Ps. xii., ed. Migne, p. 1055; so also Jerome ["Adversus Rufinum," xiii.; compare Pesiḳ., ed. Buber, p. 198a]); wild beasts are the instruments of divine punishment, as in II Kings xvii.Par exemple: le jardin d'Eden est le centre du monde («Selecta en Genesin», II, 8; comparer les «Erub 19a; Sion est donc appelé à Enoch, xxvi 1, 2 et Jubilés, viii....); division de la mer Rouge en douze parties (Homélie à Ex c. 5;. voir aussi Eusèbe, commentaire sur Ps 13 lxxvii, et Epiphane, dans les notes aux «Contre les hérésies,« p. 262 et s.;... comparez Mekilta sur Ex 16 xiv, et d'autres sources juives ["Revue trimestrielle de juif», v. 151], et le Ps Kimhi cxxxvi);.... le repentir des fils de Koré (Commentaire sur l'Épître aux Romains 7 x.; comparez Midrash sur Ps XLV 4);.. la force d'Israël réside dans la prière (Homélie sur le Num xiii 5;.. comparez Sifre, Num 157);. Phineas et Elie sont identiques (Com. sur John vi 7;. Jérôme adopte la même avis de la apocryphes [v. 813, éd Vallarsi;. comparez Yalk, Num 772, mais les premières sources font défaut..]); Daniel, Hanania, Michael et Azaria sont eunuques (commentaire sur Matt XV, 5;.. comparer Homélie sur Ezéchiel IV 8;... Catena sur Ez xiv 5;. Jérôme, «Adversus Jovin,« livre I, XXV,... com sur Dan I. 3;. Épiphane, "De Vitis Prophetarum", éd Migne , xliv 424;.. encore Sanh 93b; Gen R. xcix);. Moïse est l'auteur de onze psaumes («Selecta» à Ps. xii, éd Migne, p. 1055;... donc aussi Jérôme [«Adversus Rufinum , "XIII;. comparez Pesik, éd Buber, p. 198]);.. bêtes sauvages sont les instruments de la punition divine, comme dans II Rois XVII.2 (homily on Ezek. iv. 7, xiv. 4; compare Mishnah Ta'anit iii. 6; Shab. 33a).2 (Homélie sur Ezéchiel IV 7, xiv 4;... Comparez Mishna Taanit iii 6;. Shab 33a.).

Eusebius. Eusèbe.

Eusebius recognizes Jewish tradition as an authority almost equal to the Scriptures, and calls it ἅγρσΦος παράδοσις; ie, "unwritten tradition" ("Historia Ecclesiastica," iv. 22).Eusèbe reconnaît la tradition juive comme une autorité presque égale à l'Ecriture, et il appelle cela ἅγρσΦος παράδοσις, c'est à dire, «la tradition non écrite" ("Historia ecclésiastique», iv 22.).Its depositaries he terms "deuterotæ" (δευτερωταί, "Præparatio Evangelica," xi. 5), and he characterizes them aptly as men of an uncommon strength of intellect, whose faculties have been trained to penetrate to the very heart of Scripture.Ses dépositaires qu'il appelle «deuterotæ" (δευτερωταί, "Praeparatio Evangelica», XI. 5), et il les caractérise justement comme des hommes d'une force peu commune de l'intellect, dont les facultés ont été formés pour pénétrer au cœur même de l'Écriture.The Hebrews, he says, call them δευτερωταί (ie, "tannaim"), because they expound Holy Writ (ib. xii. 1). Les Hébreux, dit-il, appeler δευτερωταί (ie, «tannaim"), car ils exposent Sainte Écriture (ib. xii. 1)."Deuterosis" (δευτύρωσις, "mishnah") is commonly used by the ecclesiastical writers for the Jewish tradition, and is also found in Justinian's novellæ."Deuterosis" (δευτύρωσις, «Mishna») est couramment utilisé par les écrivains ecclésiastiques pour la tradition juive, et se trouve également dans Novelles de Justinien.

Eusebius makes a distinction between esoteric and exoteric exegesis; the Haggadot he often classes with the exoteric interpretation, contrary to Clement and others, who see therein a secret doctrine.Eusèbe fait une distinction entre l'exégèse ésotérique et exotérique, le Haggadot il a souvent des classes avec l'interprétation exotérique, contrairement à Clément et d'autres, qui y voient une doctrine secrète.Among his Haggadot may be mentioned the following: Abraham observed the precepts of the Torah before it had been revealed ("Demonstratio Evangelica," i. 6; compare Yoma 28b); King Hezekiah's sin in omitting a hymn of praise to God after Sennacherib's defeat (commentary on Isa. xxxix. 1; Jerome, ad loc., quotes the same tradition; compare Sanh. 94a; Cant. R. iv. 8; Lam. R. iv. 15); Merodach-baladan's relations to Hezekiah (com. on Isa. xxxix. 1; the same Haggadah is given in Ephraem Syrus' commentary on II Kings xx. 10 ["Opera Syriaca," i. 562], as in one of Jacob of Edessa's scholia; compare Sanh. 96a).Parmi ses Haggadot peut citer les suivantes: Abraham a observé les préceptes de la Torah avant qu'elle n'ait été révélé («Demonstratio Evangelica», I, 6; comparez Yoma 28b); roi Ezéchias le péché en omettant un hymne de louange à Dieu, après la défaite de Sennachérib (commentaire sur Isa xxxix 1;... Jérôme, ad loc, cite la même tradition; comparez Sanh 94a;.. Cant R. IV 8;.. Lam R. IV 15.); relations Mérodachbaladan à Ezéchias (COM .. sur Isa xxxix 1;. la Haggadah mêmes est donnée dans le commentaire Éphrem Syrus 'sur II Rois 10 xx ["Opéra syriaca," i. 562], comme dans un de Jacob de scolies d'Édesse;.. comparez Sanh 96a).The traitor Shebna was a high priest (compare Lev. R. v.), treacherous (compare Sanh. 26a) and sensual (ib.), as Eusebius asserts in the name of δ Εβραῖος (com. on Isa. xii. 10, 11; Jerome makes the same statement ad loc.).Le Schebna traître était un grand prêtre (comparer Lév. R. c.), traître (à comparer Sanh. 26a) et sensuel (ib.), comme Eusèbe affirme au nom de la Εβραῖος δ (Com. sur Isa. XII. 10, 11; Jérôme fait la même déclaration ad loc.).The passage Zech.Le Zech passage.xi. xi.8 received very early the following Christological interpretation: After the advent of Jesus, the three powerful estates, kings, priests, and prophets, disappeared from Israel ("Demonstratio Evangelica," x. 1).8 a reçu très tôt l'interprétation christologique suivants: Après l'avènement de Jésus, les trois états puissants, rois, prêtres et prophètes, disparu en Israël («Demonstratio Evangelica", x. 1).Jerome, on Zech.Jérôme, sur Zach.xi. xi.8, quotes it only to reject it, preferring the Jewishexegesis, which applies the text to Moses, Aaron, and Miriam; but he does not credit it to the Jews; compare also Pseudo-Philo ("Jewish Quarterly Review," x. 321), and Mekilta xvi.8, il ne cite que de le rejeter, préférant la Jewishexegesis, qui s'applique le texte à Moïse, Aaron et Miriam, mais il ne le crédit pour les Juifs; comparer aussi pseudo-Philon («juif Quarterly Review,« x. 321 ), et Mekilta XVI.35; Seder 'Olam Rabba x.; Ta'anit 9a.35; Seder 'Olam Rabba x.; 9a Taanit.Something similar is found in Aphraates on Num.Quelque chose de semblable se trouve dans Aphraate sur Num.xx. xx.1. 1.

Acceptance by Church Fathers of Haggadot.Acceptation par des Pères de l'Église Haggadot.

Aphraates gives the above as a self-evident exegesis without mentioning its Jewish origin.Aphraate donne au-dessus comme une exégèse de soi sans mentionner son origine juive.He does the same with his numerous other Haggadot, which were doubtless derived from the Jews.Il fait de même avec son Haggadot nombreux autres, qui étaient sans doute issus de Juifs.Ephraem Syrus likewise gives his Haggadot in the name of scholars (, expounders , etc., but never in the name of Jews. The Haggadot, however, were so generally accepted, that their Jewish origin gradually came to be forgotten. Ephraem Syrus, for instance, says, on Gen. xi. 29, that Sarah was called "Iscah" on account of her beauty; but this Haggadah is already found in Seder 'Olam R. ii. His explanation of Gen. xxxvi. 24 is similar to that found in Onkelos and the Samaritan Version. On II Kings iv. he has the same Haggadah about Obadiah's wife that is found in the Targum Yerushalmi and in part in Ex. R. xxxi. These and similar passages prove Ephraem's knowledge of Hebrew-a knowledge which many investigators have unjustly disputed.Éphrem Syrus donne également son Haggadot au nom des savants (, interprètes, etc, mais jamais au nom des Juifs. Le Haggadot, cependant, étaient si généralement acceptée, que leur origine juive furent peu à peu oublié. Éphrem Syrus, pour Par exemple, dit, sur Genèse XI 29, que Sarah a été appelé "Jisca" à cause de sa beauté;. mais cette Haggadah se trouve déjà dans ii Seder 'Olam R. Son explication du général xxxvi 24 est similaire à celle.. trouve dans Onkelos et la version samaritaine. Le II Rois iv. il a la Haggadah mêmes propos de la femme Obadiah qui se trouve dans le Yerushalmi Targum et dans le cadre de l'Ex. R. XXXI. passages et d'autres similaires prouver la connaissance Éphrem de l'hébreu une connaissance dont de nombreux chercheurs ont injustement contesté.

Jerome's Wide Knowledge of Hebrew Tradition.Large connaissance de Jérôme de la Tradition hébraïque.

But the one most conversant with Jewish traditions, and their greatest admirer, is Jerome. Mais le courant le plus un avec les traditions juives, et leur plus grand admirateur, est Jérôme.His "Quæstiones Hebraicæ in Genesin" form an almost uninterrupted series of such traditions; and he quotes them frequently in his other writings also.Son «Hebraicæ Quaestiones de Genesin" forment une série presque ininterrompue de telles traditions, et il les cite fréquemment dans ses autres écrits aussi.They are mostly historical episodes as additions to Bible history, which he calls either "traditiones" or frequently "fabulæ."Ils sont pour la plupart des épisodes historiques comme des ajouts à l'histoire de la Bible, qu'il appelle soit «traditiones" ou souvent "fabulae."These Haggadot were not only imparted to him orally by his Jewish teachers, but, remarkably enough, he also read Midrashic works himself.Ces Haggadot ont non seulement été transmises oralement de lui par ses professeurs juifs, mais, chose remarquable, il a aussi lu les ouvrages midrashique lui-même.He says, for example, on Jer.Il dit, par exemple, sur Jer.xxix.XXIX.21: "Nec legitur in synagogis corum"; on Zech.21: «Nec legitur dans synagogis Corum», sur Zach.iv.iv.2: "Hæc ab Hebrís dicta reperimus."2: «Haec ab Hebrís dicta reperimus."Yet he speaks of these traditions as if they were a secret doctrine, "arcanæ eruditionis Hebraicæ et magistrorum synagogæ recondita disciplina" (Zech. vi. 9).Pourtant, il parle de ces traditions comme si elles étaient une doctrine secrète », arcanæ eruditionis Hebraicæ et magistrorum synagogæ recondita disciplina» (Zacharie VI. 9). He is also the only Church Father who is acquainted with the technical terms of the Hebrew tradition; for instance: "hoc Scriptura nunc dicit" ; "hoc est quod dicitur" ; "non debemus legere," or "non legi potest" .Il est aussi le Père de l'Église seule qui est familiarisée avec les termes techniques de la tradition hébraïque, par exemple: «hoc nunc dicit Scriptura», «Hoc est quod dicitur», «non debemus legere», ou «non potest legi".He knows and applies the method of "notarikon" or "gemaṭria" (on Nahum iii. 8, on Haggai i. 1).Il connaît et applique la méthode du "notarikon» ou «gématrie» (sur Nahum III. 8, sur Aggée i. 1).This technical knowledge has so far been noted only in Barnabas' writings.Cette connaissance technique a jusqu'ici été noté que dans les écrits de Barnabas.

The haggadic elements in Jerome are so numerous that they would fill volumes; some of the more noteworthy ones may be mentioned here.Les éléments haggadic de Jérôme sont si nombreux qu'ils rempliraient des volumes; quelques-uns des plus remarquables pourraient être mentionnés ici.On Eccles.Sur Eccles. iv.iv.13 he quotes a lost Midrash of R. Akiba, which has come down only anonymously (compare Eccl. R. iv. 13; Abot de-R. Nathan, version ii., ch. 4; Midr. Ps. ix. 5) and in secondary sources.13 il cite un Midrach a perdu de R. Akiba, qui est venu en baisse de seulement anonyme (comparer Eccl R. IV 13;... Abot de-R Nathan, version II, CH 4;..... MIDR Ps ix 5) et dans des sources secondaires.He is entirely unsupported, however, in his view that Elihu (in Job) and Balaam are identical ("Quæst. Hebr. in Gen." xxii. 21).Il est entièrement pris en charge, cependant, dans son avis que Elihu (en emploi) et Balaam sont identiques («quaest. Hebr. Dans la Genèse» xxii. 21).On Ezek. Le Ez.xlv. xlv.13, 14 Jerome quotes a halakic Midrash which treats of the heave-offering (compare Yer. Terumot vi. 1, 42d).13, 14 Jérôme cite un Midrach halakic qui traite de l'offrande (comparer Yer. Terumot vi. 1, 42d).Epiphanius also knew this; the Pharisees are said to have offered τριακοντάδες τε καὶ πεντηκοντάδες (Hilgenfeld, "Judenthum und Juden-Christenthum," p. 73, Leipsic, 1886). Épiphane savait aussi présent, les Pharisiens auraient offert τριακοντάδες τε καὶ πεντηκοντάδες (Hilgenfeld, "Juden und Judenthum-Christenthum», p. 73, Leipzig, 1886).On Zech. Sur Zach.xi. xi.13 he has a curious Haggadah on the number of the affirmative and negative precepts; a closer investigation shows that he has preserved this Haggadah more correctly than it is found in Jewish sources ("Jewish Quarterly Review," vi. 258; Jacob Bernays, "Abhandlungen," i. 252).13 ans, il a une Haggadah curieux sur le nombre des préceptes positifs et négatifs; une étude plus approfondie montre qu'il a conservé cette Haggadah plus correctement que l'on trouve dans les sources juives («juif Quarterly Review," vi 258;. Jacob Bernays, " Abhandlungen », i. 252).The Church Fathers who lived after Jerome knew less and less about Judaism, so that, the history of the later periods is no longer of any interest in this connection.Les Pères de l'Église qui a vécu après que Jérôme savait moins en moins sur le judaïsme, de sorte que, l'histoire des périodes plus tard, n'est plus du tout intérêt à cet égard.

Polemics: Polémiques:

The dialogue between Justin and the Jew Tryphon is remarkable for the politeness with which Jews and Christians speak of one another; later on, however, examples are not wanting of passionate and bitter language used by Christians and Jews in their disputations.Le dialogue entre Justin et Tryphon le Juif est remarquable par la politesse avec laquelle les juifs et les chrétiens parlent d'une autre, plus tard, cependant, des exemples ne manquent pas de langage passionné et amer utilisé par les chrétiens et les juifs dans leurs disputes.Origen complains of the stubbornness of the Jews (Homily x., on Jer. viii.), and accuses them of no longer possessing sound knowledge (lc iii.).Origène se plaint de l'obstination des Juifs (Homélie X, le Jer. Viii.), Et les accuse de ne plus posséder de solides connaissances (LC III.).Ephraem Syrus assumes a very insulting tone toward the Jews; he calls them by opprobrious names, and sees in them the worthless vineyard that bears no good fruit.Éphrem Syrus suppose un ton très insultant envers les Juifs, il les appelle par leur nom opprobre, et voit en eux la vigne sans valeur qui ne porte pas de bons fruits.Like Eusebius, who used the misfortunes of the Jews for polemic purposes (com. on Ps. lviii. 7-12), Ephraem sees in their wretched condition the visitation of God (on Gen. xlix. 8); because the Jews "betrayed Christ," they were driven from their country and condemned to perpetual wandering (on II Kings ii., toward the end).Comme Eusèbe, qui a utilisé les malheurs des Juifs à des fins polémiques (.. Com. le Ps lviii 7-12), Éphrem voit dans leur misérable condition de la visitation de Dieu (Genèse XLIX, le 8.); Parce que les Juifs «trahi Le Christ, «ils ont été chassés de leur pays et condamnés à perpétuelle errance (sur II Rois II., vers la fin).After Jerome has enumerated all the countries whither the Jews had been dispersed, he exclaims: "Hæe est, Judæe, tuarum longitudo et latitudo terrarum" ("Epistola cxxix. ad Dardanum").Après Jérôme a énuméré tous les pays où les Juifs avaient été dispersés, il s'exclame: «Hæe HNE, Judæe, tuarum longitudo et latitudo terrarum" ("Epistola ad cxxix Dardanum.").

What especially angered the Christians was the fact that the Jews persisted in their Messianic hopes.Qu'est-ce surtout irrité les chrétiens, c'est le fait que les Juifs ont persisté dans leur espérances messianiques.In his sermon against the Jews Ephraem says: "Behold! this people fancies that it will return; after having provoked God by all its ways, it awaits and expects a time when it shall be comforted."Dans son sermon contre les Juifs Éphrem dit: "Voici ce peuple s'imagine qu'il sera de retour, après avoir provoqué Dieu par tous ses moyens, il attend et espère un moment où il seront consolés!".Ephraem, as well as Justin and Origen, mentions that at this period Judaism was receiving numerous accessions from the ranks of paganism, a phenomenon ascribed by the Church Fathers to the machinations of Satan.Éphrem, ainsi que Justin et Origène, mentionne qu'à cette époque le judaïsme a été reçu de nombreuses adhésions parmi les rangs du paganisme, un phénomène attribué par les Pères de l'Église aux machinations de Satan.

Jerome, on the other hand, speaks with great eloquence of the Messianic hopes of the Jews.Jérôme, d'autre part, parle avec grande éloquence des espoirs messianiques des Juifs.Many Messianic passages of the Bible were applied by the latter to the emperor Julian, others to the distant future, differences which resulted in interminable polemics.Beaucoup de passages messianiques de la Bible ont été appliquées par ce dernier à l'empereur Julien, d'autres à l'avenir lointain, les différences qui ont abouti dans des polémiques interminables.The Church Fathers looked upon the Jews as demons, upon their synagogues as houses of Satan; Rufinus mockingly styles Bar Ḥanina, Jerome's Jewish teacher, "Barabbas," and Jerome himself a rabbi.Les Pères de l'Église regardé sur les Juifs comme des démons, sur leurs synagogues comme les maisons de Satan; Rufin moqueur styles bar Hanina, professeur juif de Jérôme, "Barabbas", et Jérôme lui-même un rabbin.The one word "circumcisio" was used to condemn the whole of Judaism; the Jews, they said, took everything carnally (σωματικῶς), the Christians took all things spiritually (πνευματικῶς).Le seul mot «circumcisio» a été utilisé pour condamner l'ensemble du judaïsme, les Juifs, ils ont dit, ont pris tout charnel (σωματικῶς), les chrétiens ont pris toutes les choses spirituellement (πνευματικῶς).

Disputations Between Jews and Christians.Disputations entre juifs et chrétiens.


Disputations Between Jews and Christians.Disputations entre juifs et chrétiens.

The writings of Jerome vividly portray the character of the polemics of that period.Les écrits de Jérôme vivement dépeindre le caractère de la polémique de cette période.The Christian who should undertake to dispute with the Jews hadto be learned in doctrine (Preface to Psalms).Le chrétien qui devraient s'engager à des litiges avec les Juifs hadto être appris dans la doctrine (Préface de Psaumes).But these disputations must be held lest the Jews should consider the Christians ignorant (on Isa. vii. 14). Mais ces disputes doivent être tenus de peur que les Juifs doivent considérer les ignorants chrétiens (sur Isa. VII. 14).The proceedings were very lively.La procédure a été très animée.Reference is made, even if only figuratively, to the planting of the feet against each other, to the pulling of the rope, etc. (lc).Il est fait référence, même si c'est seulement au sens figuré, à la plantation des pieds les uns contre les autres, à la traction de la corde, etc (LC).It is incredible that the Jews were so frantic as to "scream with unbridled tongues, foaming at the mouth, and hoarse of voice" (on the Epistle to Titus, iii. 9).Il est incroyable que les Juifs étaient tellement frénétique à «crier avec débridée langues, l'écume à la bouche, et rauque de la voix» (sur l'épître à Tite, III. 9).Nor is it probable that the Jews "regretted when they had no opportunity to slander and vilify the Christians" (Preface to Joshua), although the Jews of that age show no diffidence in sustaining their part in these discussions.Il n'est pas probable que les Juifs «regretté quand ils n'avaient aucune possibilité de la calomnie et vilipender les chrétiens» (Préface à Josué), bien que les Juifs de cette époque ne montrent pas de méfiance dans le maintien de leur part à ces discussions.They were accused of avoiding questions that arose on the more difficult passages of the Bible (on Isa. xliv. 6), which proved simply that they wanted to avoid disputations altogether.Ils étaient accusés d'éviter les questions qui ont surgi sur les passages les plus difficiles de la Bible (sur Isa. XLIV. 6), qui s'est avéré tout simplement qu'ils voulaient éviter les disputes tout à fait.But the Jews had allies in their opinions; for pagans and Christian sectaries agreed with them on many points, drawing upon themselves the polemics of the Church Fathers.Mais les Juifs avaient des alliés dans leurs opinions; pour les païens et les chrétiens sectaires d'accord avec eux sur de nombreux points, en s'appuyant sur eux-mêmes les polémiques des Pères de l'Église.

Avowed Attacks on Jews.Attaques avoué sur les Juifs.

Of the numerous polemical works directed against the Jews, only a few can be mentioned here.Parmi les nombreux ouvrages de polémique dirigée contre les juifs, seuls quelques-uns peuvent être mentionnés ici.Of Clement's work, "Canon of the Church, or Against the Judaizers" (Κανὼν 'Εκκλησιαστικὸς ἢ Πρὸς τονς 'Ιουδαιζοντας; Eusebius, "Historia Ecclesiastica," vi. 13), only a few fragments have been preserved.Du travail de Clément, «Canon de l'Eglise, ou contre les judaïsants" (Κανὼν 'Εκκλησιαστικὸς ἢ Πρὸς τονς' Ιουδαιζοντας;. Eusèbe, «Historia ecclésiastique», vi 13), seuls quelques fragments ont été préservés.Origen's famous work, "Contra Celsum," is directed no less against the Jews than against the pagans, since Celsus had brought forward many Jewish doctrines.Célèbre ouvrage d'Origène, «Contre Celse», est dirigé pas moins contre les Juifs que contre les païens, depuis Celse avait reporté plusieurs doctrines juives. Eusebius' "Demonstratio Evangelica" was avowedly a direct attack on the Jews (see i. 1, 11).Eusèbe '"Evangelica Demonstratio" était ouvertement une attaque directe contre les Juifs (voir I. 1, 11).Aphraates' Homily xix.Aphraate 'Homélie XIX.is largely directed against the Jews, and Homilies xi., xiii., xv.est en grande partie dirigées contre les Juifs, et Homélies XI., XIII., xv.denounce circumcision, the Sabbath, and the discrimination between clean and unclean food, "of which they are proud."dénoncent la circoncision, le sabbat, et la discrimination entre les aliments purs et impurs », dont ils sont fiers."

A little work of Novatian, formerly ascribed to Tertullian ("Epistola de Cibis Judaicis," Leipsie, 1898, ed. G. Landgraf and C. Weyman, reprinted from "Archiv für Lateinische Lexicographie und Grammatik," xi.), is also directed against the Jewish dietary laws.Un peu de travail de Novatien, anciennement attribué à Tertullien («Epistola de Cibis Judaicis», Leipsick, 1898, éd. G. Landgraf et C. Weyman, tiré à part "Archiv für Lateinische Lexicographie und Grammatik», XI.), Est également dirigée contre les lois diététiques juives.Isidore of Seville has copied this work almost verbatim in his "Quæstiones in Leviticum," ix.Isidore de Séville a copié cette œuvre presque textuellement dans son «Quaestiones de Leviticum," ix.Presumably also by Novatian, and thus of the fourth century, is the treatise "Adversus Judæos," often ascribed to Cyprian; this is, however, somewhat conciliatory in tone (Landgraf, in "Archiv," xi. 1897).Vraisemblablement aussi par Novatien, et donc du quatrième siècle, est le traité "Adversus Judaeos», souvent attribué à Cyprien, ce qui est, cependant, un peu dans le ton conciliant (Landgraf, dans "Archiv", xi 1897.).In Tertullian's works there is also found a treatise, "Adversus Judæos," similar in many ways to Cyprian's "Testimonia," both having drawn upon the older work, "Altercatio Simonis Judæi et Theophili Christiani" (P. Corssen, Berlin, 1890); in the "Altercatio" the Jew is converted.Dans les oeuvres de Tertullien il se trouve aussi un traité, «Adversus Judaeos,« semblable dans de nombreuses façons de Cyprien "Testimonia", à la fois avoir tiré sur les travailleurs âgés », Altercatio Simonis judaei et Theophili Christiani» (P. Corssen, Berlin, 1890) ; dans le "Altercatio« le Juif est converti.

After Julian's death Ephraem composed four hymns: against Emperor Julian the Apostate, against heresies, and against the Jews (in "S. Ephraemi Syri Carmina Nisibena," ed. Bickell, Latin transl., Leipsic, 1866; and Overbeck, "S. Ephraemi Syri Aliorumque Opera Selecta," Syriac text, Oxford, 1865).Après la mort de Julien Éphrem composé quatre chants: contre l'empereur Julien l'Apostat, contre les hérésies, et contre les Juifs (en "S. Ephraemi Syri Nisibena Carmina", éd Bickell, trad latin, Leipzig, 1866, et Overbeck, "S... Ephraemi Syri Aliorumque Opera Selecta », texte syriaque, Oxford, 1865).Connected with these in time as well as in subject are the six sermons of John Chrysostom against the Jews ("Homilies," i.).Connecté avec ceux-ci dans le temps ainsi que dans le thème sont les six sermons de Jean Chrysostome contre les Juifs («Homélies», i.).In these he bitterly complains of the Christians for still clinging to Jewish customs, a circumstance mentioned by other Church Fathers as well.Dans ces il se plaint amèrement des chrétiens pour s'accrochant encore à des coutumes juives, une circonstance mentionnée par d'autres Pères de l'Église aussi.Jerome gives striking examples in his commentaries on Matt.Jérôme donne des exemples frappants dans ses commentaires sur Matt.xxiii.XXIII.5 and on Ezek.5 et sur Ez.xxxiii., and more characteristic still are the following words of his: "The Jewish laws appear to the ignorant and the common people as the very ideals of wisdom and human reason" ("Epistola cxxi. ad Algasiam").. XXXIII, et de plus caractéristique encore sont les mots suivants de son: «Les lois juives semblent les ignorants et les gens ordinaires comme les idéaux de la sagesse et la raison humaine» («Epistola ad cxxi Algasiam.").This attitude of the multitude was of course earnestly combated by the Church Fathers; thus an anonymous work mentioned by Photius ("Myriobiblion," ed. Migne, p. 390) is directed against the Jews and against those who, like the Jews, celebrated Easter on the 14th of Nisan.Cette attitude de la foule était bien sûr ardemment combattue par les Pères de l'Église; donc une œuvre anonyme cité par Photius (. "Myriobiblion", éd Migne, p. 390) est dirigé contre les Juifs et contre ceux qui, comme les Juifs, a célébré Pâques le 14 de Nisan.Epiphanius' celebrated work "Adversus Hæreses," as also his "Ancoratus," treats of the Jewish faith; regarding it only as a third religious system, to be reckoned alongside of Scythism and Hellenisin, while the only divine revelation is Christianity.Epiphane a célébré le travail "Contre les hérésies,« comme aussi son «Ancoratus», traite de la foi juive, il ne concernant que comme un troisième système religieux, il faut compter aux côtés des Scythism et Hellenisin, tandis que la seule révélation divine est le christianisme.The founder of Christian dogmatics, Augustine, in defiance of all dogmatic principles of classification, groups Jews, heathens, and Arians in one class ("Concio ad Catechumenos").Le fondateur de Christian dogmatique, Augustin, au mépris de tous les principes dogmatiques du classement, les Juifs des groupes, des païens, et les ariens dans une classe ("ad concio Catechumenos").

The points animadverted upon by the Church Fathers are manifold; they include such fundamental laws as those of the Sabbath, concerning the transfer of which to Sunday Justin already treats ("Dialogue," ch. 24)-a change which was opposed by Origen (compare Diestel, "Geschichte des Alten Testaments," p. 37), and which Origen (commentary on Rom. vi. 2) and Jerome ("Epistola cxxi. ad Algasiam") seek to prove to be impossible of observance ("Grätz Jubelschrift," p. 191). Les points animadverted par les Pères de l'Eglise sont multiples: elles comprennent des lois fondamentales comme celles du sabbat, concernant le transfert de ce qui au dimanche Justin traite déjà («Dialogue», Ch. 24.)-Un changement qui a été combattue par Origène ( comparez Diestel, "Geschichte des Alten Testaments», p. 37), et qui Origène (Commentaire sur Rom. vi. 2) et Jérôme ("Epistola CXXI. ad Algasiam») cherchent à se révéler impossible d'observance («Grätz Jubelschrift », p. 191).Circumcision, which is also violently assailed by Origen (see Diestel, "Gesch. des Alten Testaments," p. 37), the dietary laws, and many minor matters, such, for instance, as the washing of the hands, are made in turn to serve as subjects of polemical writing (Origen, commentary on Matt. xi. 8).La circoncision, qui est aussi violemment assailli par Origène (voir Diestel, "Gesch. Testament des Alten», p. 37), les lois alimentaires, et de nombreuses questions mineures, telles, par exemple, comme le lavage des mains, sont fabriqués en tournez à servir de sujets d'écriture polémique (Origène, Commentaire sur Matt. XI. 8).Indeed, the Church Fathers even in the fourth century afford more information concerning the observance of the Levitical laws of purity than the rabbinical sources, Neubürger (in "Monatsschrift," 1873, p. 433) to the contrary notwithstanding.En effet, les Pères de l'Eglise, même dans le quatrième siècle se permettre de plus amples informations concernant l'observance des lois de pureté lévitique que les sources rabbiniques, Neuburger (dans "Monatsschrift," 1873, p. 433) à l'effet contraire.

Baseless Charges Against the Jews.Accusations sans fondement contre les Juifs.

Jerome says ("Epistola cix. ad Riparium") that the Samaritans and the Jews considered not only the bodies of the dead as unclean, but also the utensils in the house containing a corpse.Jérôme dit ("Epistola cix. Ad riparium») que les Samaritains et les Juifs considéraient non seulement les corps des morts comme impurs, mais aussi les ustensiles de la maison contenant un cadavre. Probably in consequence of the Levitical laws of purification the Jews, as well as the Samaritans and heretics, avoided contact with the Christians, a fact of which Jerome bitterly but most unjustly complains (on Isa. lxv. 4).Probablement à la suite des lois lévitique de purification des Juifs, ainsi que les Samaritains et les hérétiques, éviter le contact avec les chrétiens, un fait dont Jérôme amèrement, mais plus injustement plaint (à Isa. LXV. 4).Equally preposterous is it when Justin accuses the Jews, even their rabbis and sages, of immorality ("Dialogus cum Tryphone," cxxxiv., cxli.).Tout aussi absurde est-il quand Justin accuse les Juifs, même leurs rabbins et des sages, de l'immoralité ("cum Tryphone Dialogus», CXXXIV., CXLI.).A characteristic polemical sentence of Tertullian may well be added in this connection: "We have everything in common, except our women; you have community only in that respect" (see Hefele, "Beiträge zur Kirchengesch." i. 16, Tübingen, 1864).Une phrase caractéristique polémique de Tertullien pourrait bien être ajouté à ce propos: «Nous avons tout en commun, à l'exception de nos femmes, vous avez seule communauté à cet égard» (voir Hefele, "Beiträge zur Kirchengesch." I. 16, Tübingen, 1864 ).Perhaps more plausible, though often discussed and denied in more recent times, is the charge of the Church Fathers Justin, Origen, Epiphanius, andJerome that the Jews revile and curse Jesus-that is, Christianity-three times a day in their prayers ("Jewish Quarterly Review," v. 130, ix. 515; compare Wulfer, "Adnot. Theriaca Judaica," p. 305; Krauss, "Das Leben Jesu," p. 254, Berlin, 1902).Peut-être plus plausible, bien que souvent discutée et refusée à une époque plus récente, est la charge de l'Justin Pères de l'Eglise, Origène, Epiphane, andJerome que l'insultent les Juifs et les maudire Jésus, c'est-à-christianisme trois fois par jour dans leurs prières (« Revue trimestrielle de juifs ",. v. 130, 515 ix; comparez Wulfer». Adnot Theriaca Judaica », p. 305; Krauss," Das Leben Jesu », p. 254, Berlin, 1902).Dogmatic questions, of course, were the subject of controversy-never-ending questions on the abrogation of the Mosaic law, the person of the Messiah, etc. Yet there was some agreement between Christians and Jews in such matters as Antichrist (see Irenæus, passim; Hippolytus, "De Antichristo"; compare "Revue Etudes Juives," xxxviii. 28, and Bousset, "Der Antichrist," Göttingen, 1895), chiliasm (Ephraem Syrus on II Kings iv. 35; compare Sanh. 97a; 'Ab. Zarah 9a; and other Church Fathers), angelology, the Resurrection, etc.Questions dogmatiques, bien sûr, ont été l'objet de controverse sans fin des questions sur l'abrogation de la loi mosaïque, la personne du Messie, etc Pourtant, il y avait un certain accord entre les chrétiens et les juifs dans des questions comme l'Antéchrist (voir Irénée, passim; Hippolyte, «De Antichristo";. comparer "Revue Etudes Juives», XXXVIII 28 et Bousset, «Der Antichrist", Göttingen, 1895), chiliasme (Syrus Éphrem sur II Rois IV 35;. comparez Sanh 97a;. ' . Ab 9a Zarah, et d'autres Pères de l'Église), l'angélologie, la Résurrection, etc

Skill of Jews in Controversy.Compétences des Juifs dans la controverse.

The ability of the Jews to cope successfully with the Christians in these controversies is due to the fact that they were well versed in all the questions under discussion.La capacité des Juifs à affronter avec succès les chrétiens dans ces controverses est dû au fait qu'ils ont été bien versé dans toutes les questions en discussion.Jerome assumes that in Scriptural questions every Jew is able to give satisfactory replies (Preface to Samuel).Jérôme suppose que dans les questions bibliques chaque Juif est en mesure de donner des réponses satisfaisantes (Préface de Samuel). The Jews, moreover, were acquainted not only with the original text, but also with the Septuagint, the Apocrypha, Aquila's version, and in general with all works relating to Holy Writ. Les Juifs, par ailleurs, étaient au courant, non seulement avec le texte original, mais aussi avec la version des Septante, les apocryphes, la version d'Aquila, et en général avec tous les travaux relatifs à l'Écriture sainte.No sooner had Apollinaris Laodicinus' writings appeared than the Jews read and discussed them (Jerome on Eccl. v. 17).A peine avait écrits Apollinaire Laodicinus »est apparu que les Juifs de lire et discuté (Jerome sur Eccl. V. 17).Especially noteworthy is the fact that the Jews were as well versed in the New Testament as in the Old, being able to explain difficulties therein that puzzled even the officially appointed Christian teachers (idem on Isa. xi. 1).Particulièrement remarquable est le fait que les Juifs étaient aussi à l'aise dans le Nouveau Testament comme dans l'Ancien, être capable d'expliquer les difficultés qui y sont perplexes que même les enseignants officiellement nommé Christian (idem sur Isa. XI. 1).Ephraem Syrus asserts, curiously enough (Sermon xxv., in Zingerle, "Bibliothek der Kirchenväter," ii. 271), that the Jews admitted that John the Baptist really had appeared.Éphrem Syrus affirme, assez curieusement (XXV Sermon., Dans Zingerle, «Bibliothek der Kirchenväter," ii. 271), que les Juifs admis que Jean le Baptiste avait vraiment apparu.Origen relates a Jewish tradition concerning Judas Iscariot (on Matt., Com. ser., § 78).Origène rapporte une tradition juive au sujet de Judas Iscariote (sur Matt., Com. Sér., § 78).Jerome is therefore to be believed when he says that the Jews were often in a position to applaud their own champions (on Ezek. xxxiii. 33), which they did in a sensational way (ib. xxxiv. 3).Jérôme est donc d'être cru quand il dit que les juifs étaient souvent dans une position d'applaudir leurs propres champions (sur Ez. XXXIII. 33), ce qu'ils firent d'une manière sensationnelle (ib. xxxiv. 3).Chrysostom also taxes the Jews with their theatrical manner ("Opera," ed. Montfaucon, i. 656), and before him the just and cautious Justin says the same thing ("Dialogus cum Tryphone," cxxii.).Chrysostome impôts aussi les Juifs à leur manière théâtrale («Opéra», éd. Montfaucon, I. 656), et avant lui le juste et prudent Justin dit la même chose ("cum Tryphone Dialogus», CXXII.).

The Old Testament and the Apocrypha:L'Ancien Testament et les apocryphes:

Christians and the Jewish Hellenists.Chrétiens et juifs hellénistes.

The main object of the Christian endeavor was to wrest the Old Testament from the Jews and to make of it a Christian weapon.L'objet principal de l'effort chrétien était d'arracher l'Ancien Testament des Juifs et d'en faire une arme chrétienne.Therefore, as Jerome says (on Micah vii. 9), the Jews were hoping that in the Messianic times the Law and the Prophets would be taken away from the Christians and given to the Jews exclusively (compare the polemic passage in Ex. R. xlvii.).Par conséquent, comme Jérôme dit (sur Michée VII. 9), les Juifs étaient en espérant que dans les temps messianiques de la Loi et les Prophètes serait enlevé aux chrétiens et aux juifs donnée exclusivement (comparer le passage polémique de l'Ex. R. XLVII.).To accomplish their purpose the Christians made use of the allegorical exegesis as developed by Philo and other Jewish Hellenists.Pour accomplir leur fin, les chrétiens se servaient de l'exégèse allégorique telle que développée par Philon et d'autres hellénistes juifs.The literal meaning, says Origen, is good enough only for the Jews, in order that nothing may be applied to Jesus.Le sens littéral, dit Origène, est assez bon seulement pour les Juifs, afin que rien ne peut être appliqué à Jésus. Only Isidor of Pelusium had sense enough to warn against applying the whole of the Old Testament to Jesus, lest the Jews and pagans find cause for ridicule (Epistles, i., ep. cvi.; ii., ep. cxcv.).Seul Isidore de Péluse avait assez de bon sens pour mettre en garde contre l'application de l'ensemble de l'Ancien Testament de Jésus, de crainte que les Juifs et les païens à trouver la cause de ridicule (Épîtres, I, ep CVI;..... Ii, ep CXCV).Nevertheless the whole Christian Church fell into this exaggeration; and into what absurdities they were led is shown by the following examples: Sarah and Hagar, already explained allegorically by Paul (Gal. iv. 24), are, according to Clement ("Stromata," i. 5), wisdom and the world.Néanmoins toute l'Église chrétienne est tombé dans cette exagération, et dans quelles absurdités ils furent conduits est montré par les exemples suivants: Sara et Agar, a déjà expliqué allégoriquement par Paul (Gal. IV 24.), Sont, selon Clément ("Stromates, "I, 5), la sagesse et du monde. The two women who appeared before Solomon symbolize the Synagogue and the Church; to the former belongs the dead child; to the latter, the living one, that is, the Jewish faith is dead; the Christian faith is living (Ephraem Syrus on I Kings iii. 6).Les deux femmes qui ont comparu devant Salomon, symbole de la Synagogue et l'Église; à l'ancien appartient l'enfant mort; à ce dernier, le vivant, c'est la foi juive est morte, la foi chrétienne est vivant (Syrus Éphrem sur I Rois iii. 6). These might pass; but it becomes mere childishness when David is made to signify old and worn-out Israel, but Abishag Jesus (on I Kings i. 1).Celles-ci pourraient passer, mais il devient un enfantillage quand David est fait pour signifier vieux et usés Israël, mais Abishag Jésus (sur I Rois I, 1).Equally unnatural is the assertion of Fulgentius in his "Epistola Synodica" (in Hefele, "Conciliengesch," 2d ed., ii. 699), that Esau represents the "figura populi Judæorum," and Jacob the people destined to be saved.Tout aussi naturel est l'affirmation de Fulgence dans son "Synodica Epistola" (dans Hefele, "Conciliengesch», 2e éd., Ii. 699), qui représente la Esaü "figura populi Judaeorum», et Jacob les personnes destinées à être enregistrées.The Jews made things much more easy by looking upon themselves as Jacob, and upon the Christians as Esau or Edom.Les Juifs rendu les choses beaucoup plus facile en se regardant comme Jacob, et les chrétiens comme Ésaü, ou Edom.At disputations the Christians knew in advance how the Jews would interpret certain passages.Au disputations les chrétiens savaient à l'avance comment les Juifs interprètent certains passages."If we ask the Jews who that daughter is [Ps. xlv.], I do not doubt that they will answer: the synagogue" (Jerome, "Epistola xlii. ad Principiam")."Si nous demandons aux Juifs qui cette fille est [Ps XLV..], Je ne doute pas qu'ils répondront: la synagogue» (Jérôme, «Epistola ad Principiam xlii.").The Jews therefore not only opposed the Christian exegesis with the literal sense, but also had ready allegorical interpretations of their own.Les Juifs donc pas seulement opposés l'exégèse chrétienne avec le sens littéral, mais avait aussi prête interprétations allégoriques de leurs propres.

Only Tertullian and Irenæus were rational enough to follow the simple literal meaning. Seuls Tertullien et Irénée ont été assez rationnelle de suivre le simple sens littéral.The so-called school of Antioch, whose most eminent representatives were Theodore of Mopsuestia and Theodoret, also taught a wholly rational exegesis; although the disciples of this school, such as Cosmas Indicopleustes, used the allegorical and typical methods extensively (Barjean, "L'Ecole Exégétique d'Antioche," Paris, 1898).L'école dite d'Antioche, dont les plus éminents représentants étaient Théodore de Mopsueste et Théodoret, a également enseigné l'exégèse entièrement rationnel, bien que les disciples de cette école, tels que Cosmas Indicopleustès, ont utilisé les méthodes allégoriques et typiques abondamment (Barjean, «L Ecole Exégétique d'Antioche », Paris, 1898). Still, it can not be denied that other Church Fathers, and above all Jerome, did excellent work in simple exegesis.Pourtant, il ne peut pas être nié que les autres Pères de l'Église, et surtout Jérôme, fait un excellent travail dans l'exégèse simple.

Corrupted Texts of the Bible.Textes corrompus de la Bible.

Good exegesis depends upon a good text, and this the Christians did not possess; for the copies of the Bible circulating among them were corrupt in a number of passages.Bonne exégèse dépend d'un bon texte, et cela les chrétiens n'ont pas le posséder; pour les copies de la Bible circulant parmi eux étaient corrompus dans un certain nombre de passages.At a certain disputation between Jews and Christians, the former, naturally enough, referred to these mistakes, and mocked their opponents for allowing such obvious blunders.Lors d'une dispute entre les juifs et certains chrétiens, le premier, assez naturellement, fait référence à ces erreurs, et se sont moqués de leurs adversaires pour permettre de telles erreurs grossières.Jewish arguments of that kind are often quoted by Justin, Origen, Jerome, and other fathers.Arguments juifs de ce genre sont souvent cités par Justin, Origène, Jérôme, et d'autres pères.In order to free the Church from the just reproaches of the Jews on this score, Origen undertook his gigantic work, the Hexapla (Epiphanius, "De Ponderibus et Mensuris," ii.), in which he frequently restores the Jewish reading (eg, homily on Num. xvi. 4; Com. on Rom., books ii., xiii.; compare Rufinus, "Apologia s. Invectiv. in Hieronymum," book v., chap. iv.).Afin de libérer l'Église de justes reproches des Juifs sur cette partition, Origène a entrepris ses travaux gigantesques, les Hexaples (Épiphane, "De ponderibus et Mensuris," ii.), Dans lequel il rétablit souvent la lecture juive (par exemple, .. homélie sur Num XVI 4; Com sur Rom, livres, II, XIII;.... comparez Rufin, «Apologie de l'article Invectiv Hieronymum,." livre V, chap IV)...Justin is honest enough to reject a manifest Christological gloss, the notorious ἀπῗ8 τοῦξύλου, which was said to be the reading in Ps.Justin est assez honnête pour rejeter une brillance manifestent christologique, le fameux ἀπῗ8 τοῦξύλου, qui a été dit à la lecture en PS.xcvi. XCVI.(xcv. 10), interpolated in the Greek version ("the Lord reigned from the wood"). (Xcv. 10), interpolée dans la version grecque («le Seigneur a régné depuis le bois»).Aside from Justin ("Dial. cum Tryphone," lxxiii.), this interpolation is found only in the Latin fathers-Tertullian, Ambrose, Augustine, Leo, and Gregory the Great-who indulge in much nonsense concerningthe words "a ligno."En dehors de Justin («Dial. Cum Tryphone», lxxiii.), Cette interpolation se trouve uniquement dans l'Amérique des pères-Tertullien, Ambroise, Augustin, Léon et Grégoire le Grand qui se livrent à-dire beaucoup plus concerningthe absurdité "une ligno". Augustine ("De Civitate Dei," xvi. 3) had a text in Gen. x.Augustin («De Civitate Dei,« XVI. 3) avait un texte dans Genèse x.2 in which not seven but eight sons of Japheth were mentioned, a reading that is found in none of the known texts.2, dans laquelle non pas sept, mais huit fils de Japhet ont été mentionnés, une lecture qui se trouve dans aucun des textes connus.Hence the Jews rejected all translations, recognizing at most Aquila's "secunda editio," because this was correct (κατὰ U7+1F00κρίβειαν; Jerome on Ezek. iv. 15). Ainsi les Juifs ont rejeté toutes les traductions, reconnaissant tout au plus d'Aquila "editio secunda», parce que cela a été correct (U7 κατὰ une F00κρίβειαν;.. Jerome sur Ez IV 15).Jerome is the only Church Father who, as against the Septuagint, constantly refers to the "Hebraica veritas." Jérôme est le Père de l'Eglise seule qui, contre la Septante, se réfère constamment à la «veritas hébraïques."At great cost he had a Bible copied for himself by his Jewish friend ("Adversus Rufinum," book ii.), who borrowed for him, although with "pia fraus," the copies belonging to the synagogue ("Epistola xxxvi. ad Damasum").A grands frais, il avait une Bible copiée pour lui-même par son ami juif («Adversus Rufinum», livre II.), Qui ont emprunté pour lui, mais avec "pia fraus," les copies appartenant à la synagogue («Epistola xxxvi. Ad Damasum »).Nevertheless, even Jerome accuses the Jews of tampering with the text of the Bible (Mal. ii. 2); and thereafter the accusation constantly recurs.Néanmoins, même Jérôme accuse les Juifs d'altérer le texte de la Bible (Malachie II 2.) Et par la suite, l'accusation revient sans cesse.

The Christians fared no better with the Apocrypha, which they rated altogether too high, although these at times offended good taste.Les chrétiens ne connut pas mieux avec les apocryphes, qui ils ont évalué beaucoup trop élevé, bien que ces moments goût offensé bon.Origen fared badly at the hands of the Jews with his apocryphon Susanna ("Epistola ad Africanum de Historia Susannæ," v.) nor was Jerome's obscene legend to Jer.Origène PRETEND mal aux mains des Juifs avec son apocryphe Susanna ("Epistola ad Africanum de Historia Susannæ», c.), ni la légende était obscène Jérôme à Jér.xxix.XXIX.21-a legend which is evidently connected with this apocryphon (see N. Brüll's "Jahrbücher," iii. 2), favorably received by the Jews.21-une légende qui est évidemment lié à cet apocryphe (voir N. Brüll l '"Jahrbücher," iii. 2), accueilli favorablement par les Juifs.Jerome (on Matt. xxvii. 9) claims to have received an apocryphon on Jeremiah from a Jewish Nazarite, and to have found in a Hebrew book ("Epistola xxxvi. ad Damasum," "in quodam Hebræo volumine") a history of Lamech; but his Jewish teacher speaks contemptuously of the additions to Daniel, as having been written by some Greek (Preface to Daniel).Jérôme (sur Matt. XXVII. 9) prétend avoir reçu un apocryphe sur Jérémie d'un Nazaréen juif, et d'avoir trouvé dans un livre en hébreu («Epistola xxxvi. Damasum ad», «en quodam Hebræo volumine"), une histoire de Lémec , mais son maître juif parle avec mépris des ajouts à Daniel, comme ayant été écrit par certains grecs (Préface de Daniel).See Bible Canons.Voir Canons Bible.

The importance of the Church Fathers for Jewish learning, already recognized by David Ḳimḥi and Azariah dei Rossi, becomes evident, if one considers that many sentences of Talmud and Midrash can be brought into the right perspective only by the light of the exegesis and the polemics of these Christian writers.L'importance des Pères de l'Eglise pour l'apprentissage juif, déjà reconnue par David Kimhi et Azaria dei Rossi, devient évidente, si l'on considère que de nombreuses phrases du Talmud et Midrash peut être amené dans la bonne perspective que par la lumière de l'exégèse et la polémique de ces écrivains chrétiens.Therefore modern Jewish learning turns, although not yet with sufficient eagerness, to the investigation of the works of the Church Fathers.Par conséquent modernes d'apprentissage juive tourne, mais pas encore avec empressement suffisant, à l'enquête sur les œuvres des Pères de l'Église.

Crawford Howell Toy, Samuel KraussCrawford Howell Toy, Samuel Krauss
Jewish EncyclopediaJewish Encyclopedia

Bibliography: M. Rahmer, Die Hebräischen Traditionen in den Werken des Hieronymos, i.: Quœstiones in Genesin, Breslau, 1861; idem, Die Hebräischen Traditionen in dem Bibelcommentar des Hieronymos, in Ben Chananja, 1864, vii.; idem, Die Hebräischen Traditionen des Hieronymos, in Frankel's Monatsschrift, 1865, 1866, 1867, 1868; in the Grätz Jubelschrift, 1887; in Monatsschrift, 1897, pp. 625-639, 691-692; 1898, pp. 1-16; S. Krauss, Die Juden in den Werken des Heiligen Hieronymos, in Magyár Zsidó Szémle, vii., 1890; Grätz, Haggadische Elemente bei den Kirchenvätern, in Monatsschrift, 1854, iii.; Goldfahn, Justin Martyr und die Agada, ib.Bibliographie: M. Rahmer, Die Hebräischen Traditionen in den Werken Hieronymos des i.: Quœstiones dans Genesin, Breslau, 1861; idem, Die Hebräischen Traditionen in dem Bibelcommentar Hieronymos DES, à Ben Chananja, 1864, vii; idem, Die Hebräischen. Traditionen des Hieronymos, dans Monatsschrift Frankel, 1865, 1866, 1867, 1868; dans le Jubelschrift Grätz, 1887; dans Monatsschrift, 1897, p. 625-639, 691-692; 1898, pp 1-16; S. Krauss, Die Juden in den Werken des Hieronymos Heiligen, en magyar Zsidó Szemle, VII, 1890;. Grätz, Haggadische Elemente bei den Kirchenvätern, dans Monatsschrift, 1854, iii;. Goldfahn, Justin Martyr und die Agada, ib.1873, xxvii., and reprinted; Gerson, Die Commentarien des Ephraem Syrus im Ihrem Verhältniss zur Jüdischen Exegese, Breslau, 1868; Grünwald, Das Verhältniss der Kirchenväter zur Talmudischen und Midraschischen Literatur, in Königsberger's Monatsblätter, and reprinted, Jung-Bunzlau, 1891; S. Funk, Die Haggadischen Elemente in den Homilien des Aphraates, des Persischen Weisen, Vienna, 1891; S. Krauss, The Jews in the Works of the Church Fathers, in Jewish Quarterly Review, 1892, v. 122-157; 1893, vi.1873, XXVII, et réimprimé;. Gerson, Die Commentarien des Éphrem Syrus im Ihrem Verhältniss zur Jüdischen Exégèse, Breslau, 1868; Grünwald, Das Verhältniss der Kirchenväter zur Talmudischen und Midraschischen Literatur, dans Monatsblätter Königsberger, et réimprimé, Jung-Bunzlau, 1891 ; S. Funk, Die Haggadischen Elemente in den Homilien Aphraate DES, DES Persischen Weisen, Vienne, 1891; S. Krauss, Les Juifs dans les œuvres des Pères de l'Église, dans Revue trimestrielle juif, 1892, c. 122-157; 1893 , vi.82-99, 225-261.82-99, 225-261.A very thorough investigation is the treatise of L. Ginzberg, Die Haggada bei den Kirchenvätern und in der Apokryphischen Litteratur, in Monatsschrift, 1898, xlii.Une enquête très approfondie est le traité de L. Ginzberg, Die Haggada bei den Kirchenvätern und in der Litteratur Apokryphischen, dans Monatsschrift, 1898, XLII.et seq., and reprinted, Berlin, 1900; idem, Die Haggada bei den Kirchenvätern, vol. ss, et réimprimé, Berlin, 1900;. idem, Die Haggada bei den Kirchenvätern, vol.i., Amsterdam, 1809.TS Kr.i., Amsterdam, 1809.TS Kr.



This subject presentation in the original English languageCe sujet exposé dans l'original en langue anglaise



Send an e-mail question or comment to us:Envoyer un e-mail question ou un commentaire à nous:E-mailE-mail

The main BELIEVE web-page (and the index to subjects) is at:Les principaux CROIRE web-page (et l'index sur des sujets) est à l'adresse:
BELIEVE Religious Information SourceCROIRE Source de l'information religieuse
http://mb-soft.com/believe/beliefra.html