The Pharisees, Sadducees, and EssenesPharisiens, Sadducéens et Esséniens

General InformationInformations générales

Essenes Esséniens

The Essenes were a Jewish religious sect not actually mentioned in the Bible, but described by Josephus, Philo, and mentioned in the Dead Sea Scrolls.Les Esséniens étaient une secte religieuse juive fait pas mentionnée dans la Bible, mais décrit par Josèphe, Philon, et mentionné dans les manuscrits de la Mer Morte.Most members lived communal, celibate lives.La plupart des membres vivaient communale, vie de célibat.They observed Jewish Law very strictly.Ils ont observé la loi juive très stricte.They practiced ceremonial baptisms.Ils ont pratiqué des baptêmes de cérémonie.Essenes were apocalyptic, and they opposed Temple priesthood.Esséniens étaient apocalyptiques, et ils s'opposent Temple sacerdoce.

Pharisees Pharisiens

The Pharisees were a prominent sect of Jews in Christ's time.Les Pharisiens étaient une secte de juifs éminents dans le temps du Christ.They opposed Jesus and His teachings.Ils se sont opposés Jésus et ses enseignements.They plotted His death (Matt 12:14).Ils complotèrent sa mort (Matthieu 12:14).They were denounced by Him (Matt 23).Ils ont été dénoncés par Lui (Matthieu 23).Their characteristic teachings included: belief in oral as well as written Law; resurrection of the human body; belief in the existence of a spirit world; immortality of the soul; predestination; future rewards and punishments based upon works.Leurs enseignements caractéristique inclus: la croyance à l'oral ainsi que la loi écrite; résurrection de la chair humaine; croyance en l'existence d'un monde des esprits; immortalité de l'âme; prédestination; récompenses et des punitions futures basées sur fonctionne.Matt 9:11-14; 12:1-8; 16:1-12; 23; Luke 11:37-44; Acts 15:5; 23:6-8.Matt 9:11-14; 12:1-8; 16:1-12; 23; Luc 11:37-44; Actes 15:05; 23:6-8.

BELIEVE Religious Information Source web-siteCROIRE
Religieuse
Information
Source
site Web
BELIEVE Religious Information SourceCROIRE Source de l'information Religieuse
Our List of 2,300 Religious Subjects

Notre Liste des 2300 sujets Religieux
E-mailE-mail

Sadducees Sadducéens

The Sadducees were another prominent Jewish religious sect in the time of Christ.Les Sadducéens étaient une autre secte juive éminent religieux dans l'époque du Christ.Their beliefs included: acceptance only of the Law and rejection of oral tradition; denial of bodily resurrection; immortality of the soul; existence of a spirit world (Mark 12:18; Luke 20:27; Acts 23:8).Leurs croyances inclus: uniquement l'acceptation de la loi et le rejet de la tradition orale, le refus de la résurrection corporelle; immortalité de l'âme, l'existence d'un monde spirituel (Marc 12:18, Luc 20:27, Actes 23:8).They supported the Maccabeans. Ils ont soutenu les Macchabées.The Sadducees were a relatively small group, but they generally held the high priesthood.Les Sadducéens étaient un groupe relativement petit, mais ils ont généralement lieu le sacerdoce élevé.They denounced John the Baptist (Matt 3:7-8) and Jesus (Matt 16:6,11,12).Ils ont dénoncé Jean-Baptiste (Matthieu 3:7-8) et Jésus (Matt 16:6,11,12).They actively opposed Christ (Matt 21:12ff; Mark 11:15ff; Luke 19:47) and the apostolic Church (Acts 5:17,33).Ils s'opposent activement Christ (Matthieu 21:12 ss; Mark 11:15 ss; Luc 19:47) et l'Eglise apostolique (Actes 5:17,33).


The Three Sects of the Pharisees, Sadducees, and EssenesLes trois sectes des Pharisiens, les Sadducéens et Esséniens

Examination of Their Distinctive DoctrinesL'examen de leurs doctrines distinctives

Advanced InformationInformations avancées

Apart from the repulsively carnal form which it had taken, there is something absolutely sublime in the continuance and intensity of the Jewish expectation of the Messiah.En dehors de la forme repoussante charnelle dont il avait pris, il ya quelque chose d'absolument sublime dans la continuité et l'intensité de l'attente juive du Messie.It outlived not only the delay of long centuries, but the persecutions and scattering of the people; it continued under the disappointment of the Maccabees, the rule of a Herod, the administration of a corrupt and contemptible Priesthood, and, finally, the government of Rome as represented by a Pilate; nay, it grew in intensity almost in proportion as it seemed unlikely of realisation.Il a survécu non seulement le retard de longs siècles, mais les persécutions et la dispersion de la population, il a poursuivi dans la déception des Maccabées, la règle d'un Hérode, l'administration d'un sacerdoce corrompu et méprisable, et, enfin, le gouvernement du Rome, représentée par un Pilate, non, il a grandi en intensité à mesure que presque il semblait peu probable de réalisation.

These are facts which show that the doctrine of the Kingdom, as the sum and substance of Old Testament teaching, was the very heart of Jewish religious life; while, at the same time, they evidence a moral elevation which placed abstract religious conviction far beyond the reach of passing events, and clung to it with a tenacity which nothing could loosen.Ce sont des faits qui montrent que la doctrine du Royaume, comme la somme et la substance de l'enseignement de l'Ancien Testament, était le cœur même de la vie religieuse juive, tandis que, dans le même temps, ils révèlent élévation morale qui a placé abstraite conviction religieuse bien au-delà la portée de transmission des événements, et s'y accrocha avec une ténacité que rien ne pouvait desserrer.

Tidings of what these many months had occurred by the banks of the Jordan must have early reached Jerusalem, and ultimately stirred to the depths its religious society, whatever its preoccupation with ritual questions or political matters.La nouvelle de ce que ces nombreux mois avait eu lieu par la rive du Jourdain doivent avoir atteint au début de Jérusalem, et, finalement, on agite les profondeurs de sa société religieuse, quelle que soit sa préoccupation questions rituelles ou les questions politiques.For it was not an ordinary movement, nor in connection with any of the existing parties, religious or political.Car ce n'est pas un mouvement ordinaire, ni en relation avec aucun des partis existants, religieuse ou politique.An extraordinary preacher, or extraordinary appearance and habits, not aiming, like others, after renewed zeal in legal observances, or increased Levitical purity, but preaching repentance and moral renovation in preparation for the coming Kingdom, and sealing this novel doctrine with an equally novel rite, had drawn from town and country multitudes of all classes, inquirers, penitents and novices.Un prédicateur extraordinaire, ou l'apparence extraordinaire et les habitudes, ne vise pas, comme d'autres, après un zèle renouvelé en observances légales, ou augmenté la pureté lévitique, mais prêchant la repentance et la rénovation morale en préparation pour la venue du Royaume, et étanchéité de cette doctrine roman avec une égale roman rite, avait tiré de multitudes ville et pays de toutes les classes, enquêteurs, les pénitents et les novices.

The great and burning question seemed, what the real character and meaning of it was? La grande question et la gravure semblait, ce que le vrai caractère et la signification de celui-ci a été?or rather, whence did it issue, and whither did it tend?ou plutôt, où at-il question, et où at-elle tendance?The religious leaders of the people proposed to answer this by instituting an inquiry through a trust-worthy deputation.Les chefs religieux du peuple a proposé de répondre à cette en instituant une enquête par une députation digne de confiance.In the account of this by St. John certain points seem clearly implied; [a i.Dans le compte de cela en points de St. John certains semblent clairement implicite; [un i.19-28.] on others only suggestions can be ventured.19-28.] Sur les autres que des suggestions peuvent être aventuré.

That the interview referred to occurred after the Baptism of Jesus, appears from the whole context.[1 This point is fully discussed by Lucke, Evang.C'est l'entretien mentionné à eu lieu après le Baptême de Jésus, apparaît de tout le contexte. [1 Ce point est pleinement discuté par Lucke, Evang.Joh., vol.Joh., Vol. i.i.pp. 396-398.] Similarly, the statement that the deputation which came to John was 'sent from Jerusalem' by 'the Jews,' implies that it proceeded from authority, even if it did not bear more than a semi-official character.pp 396-398.] De même, l'affirmation selon laquelle la députation qui est venu à John était «envoyé de Jérusalem» par «les Juifs», implique qu'il provenait d'autorité, même si elle n'a pas porté plus d'un caractère semi-officiel .For, although the expression 'Jews' in the fourth Gospel generally conveys the idea of contrast to the disciples of Christ (for ex. St. John vii. 15), yet it refers to the people in their corporate capacity, that is, as represented by their constituted religious authorities.Car, bien que les «Juifs» de l'expression dans le quatrième Evangile traduit généralement l'idée de revanche pour les disciples du Christ (par ex. Vii Saint-Jean. 15), et pourtant il se réfère à la population de leur capacité d'entreprise, qui est, comme représentés par leurs autorités religieuses constituées.[b Comp.[B Comp.St. John v. 15, 16; ix.St. John c. 15, 16; ix.18,22; xviii.18,22; xviii.12,31.] On the other hand, although the term 'scribes and elders' does not occur in the Gospel of St. John, [2 So Professor Westcott, in his Commentary on the passage (Speaker's Comment., NT, vol. ii. p. 18), where he notes that the expression in St. John viii. 12,31.] D'autre part, bien que «les scribes et les anciens le terme n'apparaît pas dans l'Evangile de saint Jean, [2 Donc, professeur Westcott, dans son Commentaire sur le passage (Commentaire du Président., NT, vol. ii. p. 18), où il note que l'expression de Saint-Jean VIII.3 is unauthentic.] it by no means follows that 'the Priests and Levites' sent from the capital either represented the two great divisions of the Sanhedrin, or, indeed, that the deputation issued from the Great Sanhedrin itself.3 est inauthentique.] Il ne s'ensuit nullement que «les prêtres et les lévites envoyés de la capitale soit représenté les deux grandes divisions du Sanhédrin, ou, en effet, que la députation issus de la Grand Sanhédrin lui-même.

The former suggestion is entirely ungrounded; the latter at least problematic.La suggestion est entièrement infondée l'ancien, ce dernier le moins problématique.It seems a legitimate inference that, considering their own tendencies, and the political dangers connected with such a step, the Sanhedrin of Jerusalem would not have come to the formal resolution of sending a regular deputation on such an inquiry.Il semble légitime d'en déduire que, compte tenu de leurs propres tendances, et les dangers politiques liés à une telle démarche, le Sanhédrin de Jérusalem ne serait pas venu à la résolution formelle de l'envoi d'un députation régulière sur une telle enquête.Moreover, a measure like this would have been entirely outside their recognised mode of procedure.Par ailleurs, une mesure comme celle-ci aurait été totalement en dehors de leur mode reconnu de la procédure.The Sanhedrin did not, and could not, originate charges.Le Sanhédrin n'a pas, et ne pouvait pas, proviennent des frais.It only investigated those brought before it.Il ne enquêté sur ces portées devant elle.It is quite true that judgment upon false prophets and religious seducers lay with it; [c Sanh.Il est bien vrai que le jugement sur les faux prophètes et séducteurs religieuses coucha avec elle; [c Sanh.i.i.5.] but the Baptist had not as yet said or done anything to lay him open to such an accusation.5.] Mais le Baptiste n'avait pas encore dit ou fait quelque chose à jeter l'ouverture d'une telle accusation.He had in no way infringed the Law by word or deed, nor had he even claimed to be a prophet.Il n'avait en rien enfreint la loi en parole ou en acte, pas plus qu'il n'avait même prétendu être un prophète.[3 Of this the Sanhedrin must have been perfectly aware.[3 Sur ce Sanhédrin le moût ont été parfaitement conscients.Comp.Comp.St. Matt.Saint-Matt. iii.iii.7; St. Luke iii.7; saint Luc III.15 &c.] If, nevertheless, it seems most probable that 'the Priests and Levits' came from the Sanhedrin, we are led to the conclusion that theirs was an informal mission, rather privately arranged than publicly determined upon.15 & c.] Si, toutefois, il semble plus probable que «les prêtres et Levits 'provenait du Sanhédrin, on est conduit à la conclusion que la leur était une mission informelle, plutôt privée que publique arrangé résolue.

And with this the character of the deputies agrees.Et avec ce caractère des députés est d'accord.'Priests and Levites', the colleagues of John the Priest, would be selected for such an errand, rather than leading Rabbinic authorities.«Les prêtres et les lévites, les collègues de Jean le Prêtre, serait choisi pour une telle commission, plutôt que les principales autorités rabbiniques.The presence of the latter would, indeed, have given to the movement an importance, if not a sanction, which the Sanhedrin could not have wished.La présence de ce dernier, en effet, ont donné au mouvement une importance, si elle n'est pas une sanction, dont le Sanhédrin ne pouvait espérer.The only other authority in Jerusalem from which such a deputation could have issued was the so-called 'Council of the Temple,' 'Judicature of the Priests,' or 'Elders of the Priesthood,' [a For cx.La seule autre autorité à Jérusalem à partir de laquelle une telle députation aurait pu émettre a été le soi-disant «Conseil du Temple», «l'organisation judiciaire des prêtres,» ou «Aînés de la prêtrise,« [a pour cx.Yoma 1. Yoma 1.5.] which consisted of the fourteen chief officers of the But although they may afterwards have taken their full part in the condemnation of Jesus, ordinarily their duty was only connected with the services of the Sanctuary, and not with criminal questions or doctrinal investigations.5.] Qui se composait de quatorze officiers en chef de la Mais bien qu'ils puissent par la suite ont pris toute leur part dans la condamnation de Jésus, ordinairement leur devoir était seulement relié avec les services du Sanctuaire, et non pas avec des questions pénales ou d'enquêtes doctrinales.[1 Comp.[1 Comp.'The Temple, its Ministry and Services,' p.«Le Temple, son ministère et Services ', p.75.75.Dr. Geiger (Urschr. u. Uebersetz. d. Bibel, pp. 113, 114) ascribes to them, however, a much wider jurisdiction.Le Dr Geiger (Urschr. u. Uebersetz. D. Bibel, pp 113, 114) attribue à eux, cependant, une compétence beaucoup plus large.

Some of his inferences (such as at pp. 115, 116) seem to me historically unsupported.] It would be too much to suppose, that they would take the initiative in such a matter on the ground that they would take the initiative in such a matter on the ground that the Baptist was a member of the Priesthood.Certains de ses inférences (comme p. 115, 116) me semblent historiquement non pris en charge.] Il serait trop de supposer, qu'ils prennent l'initiative dans une telle affaire sur le terrain qu'ils allaient prendre l'initiative de ces une question sur le motif que le Baptiste était un membre de la prêtrise.Finally, it seems quite natural that such an informal inquiry, set on foot most probably by the Sanhedrists, should have been entrusted exclusively to the Pharisaic party.Enfin, il semble assez naturel que cette enquête informelle, mis à pied le plus probablement par le sanhédristes, aurait dû être confiée exclusivement à la partie pharisienne.It would in no way have interested the Sadducees; and what members of that party had seen of John [b St. Matt.Il serait en aucune façon avoir intéressé les Sadducéens, et ce que les membres de ce parti avait vu de John [b Matt Laurent.iii. iii.7 &c.] must have convinced them that his views and aims lay entirely beyond their horizon.7 & c.] doit les avoir convaincus que ses vues et objectifs jeter entièrement au-delà de leur horizon.

The origin of the two great parties of Pharisees and Sadducees has already been traced. [2 Comp.L'origine des deux grands partis de pharisiens et de sadducéens a déjà été tracée. [2 Comp.Book I. ch.Livre I. ch. viii.] They mark, not sects, but mental directions, such as in their principles are natural and universal, and, indeed, appear in connection with all metaphysical [3 I use the term metaphysical here in the sense of all that is above the natural, not merely the speculative, but the supersensuous generally.] questions.viii.] Ils marquent, pas des sectes, mais les directions mentale, comme dans leurs principes sont naturelles et universelles, et, en effet, apparaît en relation avec toutes les métaphysiques [3 J'utilise le terme de métaphysique, ici dans le sens de tout ce qui est au-dessus de la naturelles, et non pas simplement la spéculation, mais du supra-général.] questions.They are the different modes in which the human mind views supersensuous problems, and which afterwards, when one-sidedly followed out, harden into diverging schools of thought.Ils sont les différents modes dans lesquels l'esprit humain vues problèmes supersensuous, et qui plus tard, lorsque d'une manière unilatérale suivie par, se durcir en écoles de pensée divergentes.If Pharisees and Sadducess were not 'sects' in the sense of separation from the unity of the Jewish ecclesiastical community, neither were theirs 'heresies' in the conventional, but only in the original sense of tendency, direction, or, at most, views, differing from those commonly entertained.Si les pharisiens et Sadducess n'étaient pas des "sectes" dans le sens de la séparation de l'unité de la communauté juive ecclésiastique, ni étaient les leurs "hérésies" dans le classique, mais seulement dans le sens original de la tendance, direction, ou, tout au plus, des vues , différentes de celles couramment divertir.

[4 The word has received its present meaning chiefly from the adjective attaching to it in 2 Pet.[4 Le mot a reçu son sens actuel principalement de l'adjectif qui s'y rattachent en 2 Pet.ii.ii.1.1.In Acts xxiv.Dans Actes XXIV.5, 14, xxviii.5, 14, XXVIII.22, it is vituperatively applied to Christians; in 1 Cor.22, il est vituperatively appliqué aux chrétiens, dans 1 Cor.xi. xi.19, Gal. 19, Gal.v. 20, it seems to apply to diverging practices of a sinful kind; in Titus iii.v. 20, il semble s'appliquer à des pratiques divergentes d'une sorte de péché; dans Tite III.10, the 'heretic' seems one who held or taught diverging opinions or practices.10, le «hérétique» semble celui qui détient ou a enseigné des opinions divergentes ou pratiques.Besides, it occurs in the NT once to mark the Sadducees, and twice the Pharisees (Acts v. 17; xv. 5, and xxvi. 5).] Our sources of information here are: the New Testament, Josephus, and Rabbinic writings.Par ailleurs, il se produit une fois dans le NT pour marquer les Sadducéens, les Pharisiens et deux fois (Actes c. 17; XV, 5, et xxvi 5..)] Nos sources d'information sont les suivants:. Le Nouveau Testament, Josèphe, et les écrits rabbiniques .The New Testament only marks, in broad outlines and popularly, the peculiarities of each party; but from the absence of bias it may safely be regarded [1 I mean on historical, not theological grounds.] as the most trustworthy authority on the matter.Le Nouveau Testament ne marque que, dans ses grandes lignes et populairement, les particularités de chacune des parties, mais de l'absence de biais, il peut être considéré en toute sécurité [1 Je veux dire sur l'histoire, des motifs non théologique.] Que l'autorité la plus fiable sur la question.The inferences which we derive from the statements of Josephus, [2 I here refer to the following passages: Jewish War ii.Les déductions dont nous tirons des déclarations de Josèphe, [2 je me réfère ici aux passages suivants: Jewish War II.8.8.14; Ant.14; Ant.xiii.xiii.5.5.9; 10.9; 10.5, 6; xvii.5, 6; xvii. 2.2.4; xviii.4; XVIII.1, 2, 2, 4.] though always to be qualified by our general estimate of his animus, [3 For a full discussion of the character and writings of Josephus, I would refer to the article in Dr. Smith's Dict.1, 2, 2, 4.] Mais toujours d'être qualifié par notre estimation générale de son animus, [3 Pour une discussion complète du caractère et des écrits de Josèphe, je renvoie à l'article correspondant dans Dict du Dr Smith.of Chr.de Chr.Biogr. Biograph.vol. vol.iii.] accord with those from the New Testament.iii. Accord] avec ceux du Nouveau Testament.In regard to Rabbinic writings, we have to bear in mind the admittedly unhistorical character of most of their notices, the strong party-bias which coloured almost all their statements regarding opponents, and their constant tendency to trace later views and practices to earlier times.En ce qui concerne les écrits rabbiniques, nous devons garder à l'esprit le caractère anhistorique certes de la plupart de leurs avis, le puissant parti-biais qui colorées presque toutes leurs déclarations concernant les opposants, et leur tendance constante à tracer vues plus tard et les pratiques d'autrefois.

Without entering on the principles and supposed practices of 'the fraternity' or 'association' (Chebher, Chabhurah, Chabhurta) of Pharisees, which was comparatively small, numbering only about 6,000 members, [a Jos. Ant.Sans entrer dans les principes et les pratiques supposées de «la fraternité» ou «association» (Chebher, Chabhurah, Chabhurta) des Pharisiens, qui a été relativement faible, ne comptant que 6.000 membres, [un Ant Jos.xvii.xvii.2.2.4.] the following particulars may be of interest.4.] Les indications suivantes peuvent être d'intérêt. The object of the association was twofold: to observe in the strictest manner, and according to traditional law, all the ordinances concerning Levitical purity, and to be extremely punctilious in all connected with religious dues (tithes and all other dues).L'objet de l'association était double: d'observer la plus stricte manière, et conformément à la loi traditionnelle, toutes les ordonnances concernant la pureté lévitique, et d'être extrêmement pointilleux dans tous connectés avec les chefs religieux des cotisations (les dîmes et tous les autres droits). A person might undertake only the second, without the first of these obligations.Une personne pourrait entreprendre seul le second sans le premier de ces obligations.In that case he was simply a Neeman, an 'accredited one' with whom one might enter freely into commerce, as he was supposed to have paid all dues.Dans ce cas, il s'agissait simplement d'une Neeman, une «une accrédité» avec lesquels on pourrait entrer librement dans le commerce, comme il était censé avoir payé toutes les cotisations. But a person could not undertake the vow of Levitical purity without also taking the obligation of all religious dues.Mais une personne ne pouvait entreprendre le vœu de pureté lévitique, sans prendre également l'obligation de toutes les cotisations religieux.If he undertook both vows he was a Chabher, or associate.Si il a entrepris deux vœux qu'il était un Chabher, ou un associé.Here there were four degrees, marking an ascending scale of Levitical purity, or separation from all that was profane.Ici il y avait quatre degrés, marquant une échelle ascendante de pureté lévitique, ou la séparation de tout ce qui était profane.[b Chag.[B Hag.ii.ii.5, 7; comp.5, 7; comp. Tohor.Tohor.vii.vii.5.] In opposition to these was the Am ha-arets, or 'country people' (the people which knew not, or cared not for the Law, and were regarded as 'cursed').5.] En opposition à ces était «gens du pays 'Am ha-Arets, ou (les gens qui ne savaient pas, ou ne se souciait pas de la loi, et étaient considérés comme« maudits »).

But it must not be thought that every Chabher was either a learned Scribe, or that every Scribe was a Chabher.Mais il ne faut pas croire que tous les Chabher était soit un scribe a appris, ou que tout scribe était un Chabher.On the contrary, as a man might be a Chabher without being either a Scribe or an elder, [c For ex.Au contraire, comme un homme pourrait être un Chabher sans être ni un scribe ou un aîné, [C par ex.Kidd.Kidd.33 b.] so there must have been sages, and even teachers, who did not belong to the association, since special rules are laid down for the reception of such.33 b.] donc il doit avoir été sages, et même les enseignants, qui n'appartenaient pas à l'association, puisque les règles spéciales sont prévues pour la réception de tel.[d Bekh.[D Bekh.30.] Candidates had to be formally admitted into the 'fraternity' in the presence of three members.30.] Les candidats devaient être officiellement admis dans la «fraternité», en présence de trois membres.But every accredited public 'teacher' was, unless anything was known to the contrary, supposed to have taken upon him the obligations referred to.Mais «l'enseignant» tous les publics accrédités a été, à moins quelque chose a été connue à l'effet contraire, censé avoir pris sur lui les obligations visées à.[1 Abba Saul would also have freed all students from that formality.] The family of a Chabher belonged, as a matter of course, to the community; [a Bekhor.[1 Abba Saul aurait également libéré tous les élèves de cette formalité.] La famille d'un Chabher appartenait, comme une évidence, à la communauté; [une Bekhor.30.] but this ordinance was afterwards altered.30.] Mais cette ordonnance a été ensuite modifiée.[2 Comp.[2 Comp.the suggestion as to the significant time when this alteration was introduced, in 'Sketches of Jewish Social Life,' pp. 228, 229.] The Neeman undertook these four obligations: to tithe what he ate, what he sold, and what he bought, and not to be a guest with an Am ha-arets.. la suggestion à la fois significative lorsque cette modification a été introduite, «Sketches of Life social juif", pp 228, 229] Le Neeman a entrepris ces quatre obligations: donner la dîme ce qu'il mangeait, ce qu'il a vendu, et ce qu'il a acheté , et de ne pas être un invité avec une am ha-Arets.[b Dem.[B Dem.ii. ii.2.] The full Chabher undertook not to sell to an 'Am ha-arets' any fluid or dry substance (nutriment or fruit), not to buy from him any such fluid, not to be a guest with him, not to entertain him as a guest in his own clothes (on account of their possible impurity), to which one authority adds other particulars, which, however, were not recognised by the Rabbis generally as of primary importance.2.] Le Chabher pleine engagé à ne pas vendre à un 'am ha-Arets «tout fluide ou matière sèche (nutriment ou de fruits), de ne pas acheter chez lui tout fluide tel, ne doit pas être un invité avec lui, de ne pas le distraire comme un invité dans ses vêtements propres (en raison de leur impureté possible), à ​​laquelle on ajoute l'autorité d'autres données, qui, cependant, n'ont pas été reconnus par les rabbins généralement comme de première importance.[c Demai ii.3.][C Demai II.3.]

These two great obligations of the 'official' Pharisee, or 'Associate' are pointedly referred to by Christ, both that in regard to tithing (the vow of the Neeman); [d In St. Luke xi.42; xviii.Ces deux grandes obligations de l'«officielle» pharisien, ou «associés» sont ostensiblement visés par le Christ, tant qu'en ce qui concerne la dîme (le vœu de l'Neeman); [d en saint Luc xi.42; xviii. 12; St. Matt.12; Saint-Matt.xxiii. xxiii.23.] and that in regard to Levitical purity (the special vow of the Chabher).23.] Et qu'en ce qui concerne la pureté lévitique (le vœu spécial de la Chabher). [e In St. Luke xi.[En ligne Saint-Luc xi.39, 41; St. Matt.39, 41; Saint-Matt.xxiii.xxiii.25, 26.] In both cases they are associated with a want of corresponding inward reality, and with hypocrisy.25, 26]. Dans les deux cas ils sont associés à un manque de réalité intérieure correspondant, et avec l'hypocrisie.These charges cannot have come upon the people by surprise, and they may account for the circumstance that so many of the learned kept aloof from the 'Association' as such.Ces accusations ne peux pas venir sur les gens par surprise, et ils peuvent rendre compte de la circonstance que tant de l'écart appris gardé de l'Association en tant que tel.Indeed, the sayings of some of the Rabbis in regard to Pharisaism and the professional Pharisee are more withering than any in the New Testament.En effet, les paroles de certains des rabbins à l'égard de pharisaïsme pharisien et le professionnel sont plus foudroyant que tout dans le Nouveau Testament.

It is not necessary here to repeat the well-known description, both in the Jerusalem and the Babylon Talmud, of the seven kinds of 'Pharisees,' of whom six (the 'Shechemite,' the 'stumbling,' the 'bleeding,' the 'mortar,' the 'I want to know what is incumbent on me,' and 'the Pharisee from fear') mark various kinds of unreality, and only one is 'the Pharisee from love.'Il n'est pas nécessaire de répéter ici la description bien connue, tant dans le Jérusalem et le Talmud de Babylone, sur les sept sortes de «pharisiens», dont six (les «Sichémite», le «scandale», le «saigne», l'«mortier», le «je veux savoir ce qui appartient à moi,» et «le pharisien de la peur») marquent différents types d'irréalité, et un seul est «le pharisien de l'amour."[f Sot.[F Sot.22 b; Jer.22 b; Jer. Ber.Ber.ix.ix.7.]7.]

Such an expression as 'the plague of Pharisaism' is not uncommon; and a silly pietist, a clever sinner, and a female Pharisee, are ranked among 'the troubles of life.'Une expression telle que «la peste de pharisaïsme» n'est pas rare; ». Peines de la vie» et un piétiste idiot, un pécheur astucieux, et un pharisien femmes, sont classés parmi[g Sot.[G Sot.iii.iii.4.] 'Shall we then explain a verse according to the opinions of the Pharisees?'4.] "Allons-nous alors expliquer un verset selon les avis des pharisiens?asks a Rabbi, in supreme contempt for the arrogance of the fraternity.demande à un rabbin, dans suprême mépris de l'arrogance de la fraternité.[h Pes.[Pes h.70 b.] 'It is as a tradition among the pharisees [i Abhoth de R. Nathan 5.] to torment themselves in this world, and yet they will gain nothing by it in the next.'70 B.] «C'est comme une tradition chez les Pharisiens [i Abhoth de Nathan R. 5.] Pour se tourmentent dans ce monde, et pourtant ils ne gagneront rien par elle dans le prochain. '

The Sadducees had some reason for the taunt, that 'the Pharisees would by-and-by subject the globe of the sun itself to their purifications,' [k Jer.Les Sadducéens avait quelque raison pour le narguer, que «les pharisiens aurait par et par l'objet du globe du soleil lui-même pour leurs purifications,« [k Jer.Chag.Hag.79 d; Tos.79 D; Tos. Chag.Hag.iii.] the more so that their assertions of purity were sometimes conjoined with Epicurean maxims, betokening a very different state of mind, such as, 'Make haste to eat and drink, for the world which we quit resembles a wedding feast;' or this: 'My son, if thou possess anything, enjoy thyself, for there is no pleasure in Hades, [1 Erub.. iii] d'autant plus que leurs affirmations de pureté étaient parfois conjoints avec les maximes épicuriennes, dénotant un état d'esprit très différents, tels que, «Hâtez-vous de manger et boire, pour le monde qui nous quitte ressemble à une fête de mariage;» ou ceci: «Mon fils, si tu rien posséder, toi plaisir, car il n'y a pas de plaisir dans l'Hadès, [1 Erub.54 a.54 a.I give the latter clause, not as in our edition of the Talmud, but according to a more correct reading (Levy, Neuhebr. Worterb. vol. ii. p. 102).] and death grants no respite.Je donne la dernière clause, non pas comme dans notre édition du Talmud, mais selon une lecture plus correcte (Levy, Neuhebr. Worterb. Vol. II. P. 102).] Accorde la mort et pas de répit.But if thou sayest, What then would I leave to my sons and daughters?Mais si tu dis: Que puis-je laisser à mon fils et filles?Who will thank thee for this appointment in Hades?'Qui va te remercie pour cette nomination dans l'Hadès?Maxims these to which, alas! Maximes de ces à laquelle, hélas!too many of their recorded stories and deeds form a painful commentary.un trop grand nombre de leurs histoires enregistrées et les actes sous forme d'un commentaire douloureuse.[2 It could serve no good purpose to give instances.[2 Elle pourrait ne servent à rien de donner de bons exemples.They are readily accessible to those who have taste or curiosity in that direction.]Ils sont facilement accessibles à ceux qui ont le goût ou la curiosité dans cette direction.]

But it would be grossly unjust to identify Pharisaism, as a religious direction, with such embodiments of it or even with the official 'fraternity.'Mais il serait grossièrement injuste pour identifier le pharisaïsme, comme un sens religieux, avec des réalisations telles ou même, avec le fonctionnaire "fraternité". While it may be granted that the tendency and logical sequence of their views and practices were such, their system, as opposed to Sadduceeism, had very serious bearings: dogmatic, ritual, and legal.Alors qu'il peut être accordé que la tendance et la séquence logique de leurs opinions et leurs pratiques étaient telles, leur système, par opposition à sadducéisme, avait roulements très grave: dogmatiques, rituelles et juridiques.It is, however, erroneous to suppose, either that their system represented traditionalism itself, or that Scribes and Pharisees are convertible terms, [3 So, erroneously, Wellhausen, in his treatise 'Pharisaer u.Il est, toutefois, erroné de supposer, soit que leur système a représenté le traditionalisme lui-même, ou que les scribes et les pharisiens sont convertibles, [3 donc, à tort, Wellhausen, dans son traité «Pharisaer u.Sadduc.'; and partially, as it seems to me, even Schurer (Neutest. Zeitgesch.).Sadduc ';. Et partiellement, car il me semble, même Schurer (Neutest. Zeitgesch.).In other respects also these two learned men seem too much under the influence of Geiger and Kuenen.] while the Sadducees represented the civil and political element.À d'autres égards également ces deux savants semblent trop sous l'influence de Geiger et Kuenen.] Tandis que les Sadducéens représenté l'élément civil et politique.

The Pharisees represented only the prevailing system of, no traditionalism itself; while the Sadducees also numbered among them many learned men.Les pharisiens ne représentait que le système qui prévaut sur, pas le traditionalisme lui-même; tandis que les Sadducéens également comptés parmi eux de nombreux savants.They were able to enter into controversy, often protracted and fierce, with their opponents, and they acted as members of the Sanhedrin, although they had diverging traditions of their own, and even, as it would appear, at one time a complete code of canon-law.Ils ont pu entrer dans la controverse, souvent prolongées et féroce, avec leurs adversaires, et ils ont agi en tant que membres du Sanhédrin, bien qu'ils aient des traditions divergentes des leurs, et même, comme il semble, à un moment un code complet de Canon-loi.[a Megill.[Une Megill. Taan.Taan.Per.Per.iv.iv.ed.éd.Warsh.Warsh.p.p.8 a.] [4 Wellhausen has carried his criticisms and doubts of the Hebrew Scholion on the Megill.8 a.] [4 Wellhausen a effectué ses critiques et les doutes des Scholion hébreu sur les Megill.Taan. Taan.(or 'Roll of Fasts') too far.] Moreover, the admitted fact, that when in office the Sadducees conformed to the principles and practices of the Pharisees, proves at least that they must have been acquainted with the ordinances of traditionalism.(Ou "Rouleau de jeûne») trop loin.] En outre, le fait admis, que lorsque dans le bureau du Sadducéens étaient conformes aux principes et aux pratiques des pharisiens, prouve au moins qu'ils doivent avoir pris connaissance des ordonnances de traditionalisme.[5 Even such a book as the Meg. [5 Même un livre comme Meg.Taan.Taan.does not accuse them of absolute ignorance, but only of being unable to prove their dicta from Scripture (comp. Pereq xp 15 b, which may well mark the extreme of Anti-Sadduceeism).]ne pas les accuser d'ignorance absolue, mais seulement d'être incapables de prouver leur dicta de l'Écriture (comp. Pereq XP 15 b, qui pourrait bien marquer l'extrême de l'anti-sadducéisme).]

Lastly, there were certain traditional ordinances on which both parties were at one. Enfin, il y avait certaines ordonnances traditionnel sur lequel les deux parties ont été à un.[b Sanh. [B Sanh.33 t Horay 4 a.] Thus it seems Sadduceeism was in a sense than a practical system, starting from simple and well-defined principles, but wide-reaching in its possible consequences.33 t Horay 4 a.] Ainsi, il semble sadducéisme était en un sens qu'un système pratique, à partir de principes simples et bien définis, mais de grande portée dans ses conséquences possibles.Perhaps it may best be described as a general reaction against the extremes of Pharisaism, springing from moderate and rationalistic tendencies; intended to secure a footing within the recognised bounds of Judaism; and seeking to defend its principles by a strict literalism of interpretation and application.Peut-être qu'il peut mieux être décrit comme une réaction générale contre les extrêmes de pharisaïsme, jaillissant de tendances modérées et rationaliste; destiné à sécuriser un pied dans les limites reconnues du judaïsme, et cherchant à défendre ses principes par un littéralisme strict de l'interprétation et l'application.If so, these interpretations would be intended rather for defensive than offensive purposes, and the great aim of the party would be after rational freedom, or, it might be, free rationality. Si oui, ces interprétations serait plutôt pour but défensif que des fins offensives, et le grand but de la partie serait après la liberté rationnelle, ou, ce pourrait être, de la rationalité libre.Practically, the party would, of course, tend in broad, and often grossly unorthodox, directions. Pratiquement, le parti aurait, bien sûr, tendent en large, et souvent grossièrement peu orthodoxe, les directions.

The fundamental dogmatic differences between the Pharisees and Sadducees concerned: the rule of faith and practice; the 'after death;' the existence of angels and spirits; and free will and pre-destination.Les différences fondamentales entre les dogmatiques pharisiens et des sadducéens concernés: la règle de foi et de pratique, la «après la mort;« l'existence des anges et des esprits, et le libre arbitre et la prédestination.

In regard to the first of these points, it has already been stated that the Sadducees did not lay down the principle of absolute rejection of all traditions as such, but that they were opposed to traditionalism as represented and carried out by the Pharisees. When put down by sheer weight of authority, they would probably carry the controversy further, and retort on their opponents by an appeal to Scripture as against their traditions, perhaps ultimately even by an attack on traditionalism; but always as represented by the Pharisees.En ce qui concerne le premier de ces points, il a déjà été indiqué que les Sadducéens ne fixent pas le principe du rejet absolu de toutes les traditions en tant que tels, mais qu'ils étaient opposés au traditionalisme représentée et réalisée par les pharisiens. Lorsqu'il sera mis par simple poids de l'autorité, ils seraient probablement porter les nouvelles controverses et cornue sur leurs adversaires par un appel à l'Ecriture comme contre leurs traditions, peut-être finalement même par une attaque sur le traditionalisme, mais toujours représenté par les pharisiens.[1 Some traditional explanation of the Law of Moses was absolutely necessary, if it was to be applied to existing circumstances.[1 Quelques explications traditionnelles de la Loi de Moïse était absolument nécessaire, si elle devait être appliquée aux circonstances existantes.

It would be a great historical inaccuracy to imagine that the Sadducees rejected the whole (St.Matt. xv. 2) from Ezra downwards.] A careful examination of the statements of Josephus on this subject will show that they convey no more than this. Ce serait une grande inexactitude historique d'imaginer que les Sadducéens rejeté l'ensemble (St.Matt. XV. 2) de haut en bas Ezra.] Un examen attentif des déclarations de Josèphe sur ce sujet montre qu'ils véhiculent pas plus que cela.[2 This is the meaning of Ant.[2 C'est le sens de la Fourmi.xiii.xiii.10.10.6, and clearly implied in xviii. 6, et clairement implicite dans le XVIII.1,3,4, and War ii.1,3,4, et la Seconde Guerre mondiale.8.8.14.]14.]

The Pharisaic view of this aspect of the controversy appears, perhaps, most satisfactorily because indirectly, in certain sayings of the Mishnah, which attribute all national calamities to those persons, whom they adjudge to eternal perdition, who interpret Scripture 'not as does the Halakhah,' or established Pharisaic rule.La vue pharisaïque de cet aspect de la controverse apparaît, peut-être, la plus satisfaisante, car indirectement, dans certaines paroles de la Michna, qui attribuent tous les malheurs nationaux à ces personnes, qu'ils adjuger à la perdition éternelle, qui interprètent l'Ecriture "pas comme le fait la Halakha », ou la règle établie pharisienne.[a Ab.iii.[Une Ab.iii. 11; v 8.] In this respect, then, the commonly received idea concerning the Pharisees and Sadducees will require to be seriously modified.11;. V 8] À cet égard, alors, l'idée communément reçue concernant les pharisiens et les sadducéens, il faudra être sérieusement modifié.As regards the practice of the Pharisees, as distinguished from that of the Sadducees, we may safely treat the statements of Josephus as the exaggerated representations of a partisan, who wishes to place his party in the best light.En ce qui concerne la pratique des pharisiens, qu'il faut distinguer de celle des Sadducéens, nous pouvons sans risque de traiter les déclarations de Josèphe que les représentations exagérées d'un partisan, qui désire placer son parti dans la meilleure lumière.It is, indeed, true that the Pharisees, 'interpreting the legal ordinances with rigour,' [b Jos. War i.Il est, en effet, vrai que les pharisiens, «l'interprétation des ordonnances juridiques avec rigueur,« [b i. Jos Guerre5.2.] [3 M. Derenbourg (Hist. de la Palest., p. 122, note) rightly remarks, that the Rabbinic equivalent for Josephus' is heaviness, and that the Pharisees were the or 'makers heavy.'5.2.] [3 M. Derenbourg (Hist. de la Palest., P. 122, note) remarque avec raison, que l'équivalent rabbinique pour les Josèphe est lourdeur, et que les Pharisiens étaient les ou «décideurs lourds.

What a commentary this onthe charge of Jesus about 'the heavy burdens' of the Pharisees! Quel commentaire cela sur l'accusation de Jésus sur "le lourd fardeau» des pharisiens!St. Paul uses the same term as Josephus to describe the Pharisaic system, where our AV renders 'the perfect manner' (Acts xxii. 3).Saint Paul utilise le même terme que Josèphe pour décrire le système pharisaïque, où nos AV rend «la manière parfaite» (Actes xxii. 3).Comp.Comp.also Acts xxvi.aussi Actes xxvi.5: .] imposed on themselves the necessity of much self-denial, especially in regard to food, [c Ant.5:.] Imposées sur eux-mêmes la nécessité de beaucoup d'abnégation, surtout en ce qui concerne la nourriture, [c Ant.xviii.XVIII.1.1.3.] but that their practice was under the guidance of reason, as Josephus asserts, is one of those bold mis-statements with which he has too often to be credited.3.] Mais que leur pratique était sous la conduite de la raison, comme Josèphe l'affirme, est un de ces audacieux fausses déclarations dont il a trop souvent pour être crédité. His vindication of their special reverence for age and authority [a Ant.Sa justification de leur vénération particulière pour l'âge et l'autorité [un Ant.xviii.XVIII.1.3.] must refer to the honours paid by the party to 'the Elders,' not to the old.1.3.] Doit se référer aux honneurs payés par le parti à «les Anciens», non à l'ancienne.And that there was sufficient ground for Sadducean opposition to Pharisaic traditionalism, alike in principle and in practice, will appear from the following quotation, to which we add, by way of explanation, that the wearing of phylacteries was deemed by that party of Scriptural obligation, and that the phylactery for the head was to consist (according to tradition) of four compartments.Et qu'il y avait un motif suffisant pour l'opposition au traditionalisme Sadducéens pharisaïque, comme dans son principe et en pratique, apparaîtront dans la citation suivante, à laquelle on ajoute, en guise d'explication, que le port de phylactères a été jugé par cette partie de l'obligation biblique , et que le phylactère de la tête devait se composer (selon la tradition) de quatre compartiments.

'Against the words of the Scribes is more punishable than against the words of Scripture.«Contre les paroles des scribes est plus puni que contre les paroles de l'Ecriture.He who says, No phylacteries, so as to transgress the words of Scripture, is not guilty (free); five compartments, to add to the words of the Scribes, he is guilty.'Celui qui dit: Pas de phylactères, afin de transgresser les paroles de l'Ecriture, n'est pas coupable (gratuit); cinq compartiments, à ajouter aux paroles des scribes, qu'il est coupable ».[b Sanh. [B Sanh.xi. xi.3.] [1 The subject is discussed at length in Jer.3.] [1 Le sujet est abordé en détail dans Jer.Ber.Ber.i.i.7 (p. 3 b), where the superiority of the Scribe over the Prophet is shown (1) from Mic.7 (p. 3 b), où la supériorité du Scribe sur le Prophète est montré (1) de Mic.ii.ii.6 (without the words in italics), the one class being the Prophets ('prophesy not'), the other the Scribes ('prophesy'); (2) from the fact that the Prophets needed the attestation of miracles.6 (sans les mots en italique), la classe l'un étant le Prophètes ('prophétise pas »), l'autre les scribes (' prophétie '), (2) du fait que les Prophètes besoin de l'attestation de miracles.(Duet. xiii. 2), but not the Scribes (Deut. xvii. 11).](Xiii Duet.. 2), mais pas les Scribes (Deut. XVII. 11).]

The second doctrinal difference between Pharisees and Sadducees concerned the 'after death.' According to the New Testament, [c St. Matt xxii.La deuxième différence doctrinale entre Pharisiens et Sadducéens concernait la «après la mort." Selon le Nouveau Testament, [C St. Matt xxii.23, and parallel passages; Acts iv.23, et des passages parallèles, Actes IV.1, 2; xxiii.1, 2; xxiii. 8.] the Sadducees denied the resurrection of the dead, while Josephus, going further, imputes to them denial of reward or punishment after death, [d War ii.8.] Les Sadducéens niaient la résurrection des morts, tandis que Josèphe, d'aller plus loin, lui impute pas le déni de récompense ou de punition après la mort, [d Seconde Guerre mondiale.8. 8.14.] and even the doctrine that the soul perishes with the body.14.] Et même de la doctrine que l'âme périt avec le corps.[e Ant.[E Ant.xviii 1.xviii 1.4.] The latter statement may be dismissed as among those inferences which theological controversialists are too fond of imputing to their opponents.4.] Cette dernière affirmation peut être rejeté comme parmi ceux qui inférences controversistes théologiques sont trop friands d'imputer à leurs adversaires.

This is fully borne out by the account of a later work, to the effect, that by successive misunderstandings of the saying of Antigonus of Socho, that men were to serve God without regard to reward, his later pupils had arrived at the inference that there was no other world, which, however, might only refer to the Pharisaic ideal of 'the world to come,' not to the denial of the immortality of the soul, and no resurrection of the dead.Ceci est pleinement confirmée par le compte d'un travail plus tard, à l'effet que par des incompréhensions successives de la parole d'Antigone de Socho, que les hommes étaient au service de Dieu, sans égard à la récompense, ses élèves tard étaient arrivés à la conclusion qu'il y a pas d'autre monde, qui, cependant, pourrait ne concernent que l'idéal pharisienne de «monde à venir,« pas à la négation de l'immortalité de l'âme, et pas de résurrection des morts.We may therefore credit Josephus with merely reporting the common inference of his party.On peut donc Josèphe de crédit avec seulement des rapports l'inférence commune de son parti. But it is otherwise in regard to their denial of the resurrection of the dead.Mais il en est autrement à l'égard de leur négation de la résurrection des morts.Not only Josephus, but the New Testament and Rabbinic writings attest this.Non seulement Josèphe, mais les écrits du Nouveau Testament et rabbiniques attestent.The Mishnah expressly states [g Ber ix.La Mishna précise expressément [g Ber ix.5.] that the formula 'from age to age,' or rather 'from world to world,' had been introduced as a protest against the opposite theory; while the Talmud, which records disputations between Gamaliel and the Sadducees [2 This is admitted even by Geiger (Urschr. u. Uebers. p. 130, note), though in the passage above referred to he would emendate: 'Scribes of the Samaritans.'5.] Que la formule «d'âge en âge», ou plutôt «d'un monde à, 'avait été introduite comme une protestation contre la théorie opposée, tandis que le Talmud, qui enregistre les disputes entre les Gamaliel et les Sadducéens [2 Cela est admis même par Geiger (. Urschr. u. Uebers p. 130, note), mais dans le passage ci-dessus visées, il serait emendate: '. scribes des Samaritains »

The passage, however, implies that these were Sadducean Scribes, and that they were both willing and able to enter into theological controversy with their opponents.] on the subject of the resurrection, expressly imputes the denial of this doctrine to the 'Scribes of the Sadducees.'Le passage, cependant, implique que ces scribes étaient Sadducéens, et qu'ils étaient à la fois désireux et capables d'entrer dans la controverse théologique avec leurs adversaires.] Sur le thème de la résurrection, expressément impute la négation de cette doctrine à des scribes de l' Sadducéens.In fairness it is perhaps only right to add that, in the discussion, the Sadducees seem only to have actually denied that there was proof for this doctrine in the Pentateuch, and that they ultimately professed themselves convinced by the reasoning of Gamaliel. Par souci d'équité, il est peut-être que juste d'ajouter que, dans la discussion, les Sadducéens semblent seuls à avoir réellement nié qu'il y avait une preuve de cette doctrine dans le Pentateuque, et qu'ils ont finalement professée se sont convaincus par le raisonnement de Gamaliel.[1 Rabbi Gamaliel's proof was taken from Deut.La preuve [1 Rabbin Gamaliel a été prise de Deut.i.i.8: 'Which Jehovah sware unto your fathers to give unto them.'8: «l'Éternel a juré à vos pères de leur donner à eux."It is not said 'unto you,' but unto 'them,' which implies the resurrection of the dead. Il n'est pas dit "à toi", mais à «eux», ce qui implique la résurrection des morts.

The argument is kindred in character, but far inferior in solemnity and weight, to that employed by our Lord, St. Matt.L'argument est parenté au personnage, mais bien inférieur dans la gravité et le poids, à celle employée par notre Seigneur, Saint-Matt.xxii. xxii.32, from which it is evidently taken.32, à partir de laquelle il est évidemment prises.(See book v. ch. iv., the remarks on that passage.)] Still the concurrent testimony of the New Testament and of Josephus leaves no doubt, that in this instance their views had not been misrepresented.(Voir le livre v. ch. Iv., Les remarques sur ce passage.)] Toujours le témoignage concordant du Nouveau Testament et de Josèphe ne laisse aucun doute, que dans ce cas leurs points de vue n'avait pas été déformé.Whether or not their opposition to the doctrine of the Resurrection arose in the first instance from, or was prompted by, Rationalistic views, which they endeavoured to support by an appeal to the letter of the Pentateuch, as the source of traditionalism, it deserves notice that in His controversy with the Sadducees Christ appealed to the Pentateuch in proof of His teaching.Que ce soit ou non leur opposition à la doctrine de la Résurrection née en première instance à partir, ou a été provoquée par des vues rationalistes, qu'ils s'efforcèrent de soutenir par un appel à la lettre du Pentateuque, comme la source du traditionalisme, il faut noter que dans sa controverse avec le Christ Sadducéens appel au Pentateuque dans la preuve de son enseignement.[2 It is a curious circumstance in connection with the question of the Sadducees, that it raised another point in controversy between the Pharisees and the 'Samaritans,' or, as I would read it, the Sadducees, since 'the Samaritans' (Sadducees?) only allowed marriage with the betrothed, not the actually wedded wife of a deceased childless brother (Jer Yebam. i. 6, p. 3 a).[2 C'est une curieuse circonstance en rapport avec la question des sadducéens, qu'elle a soulevé un autre point de controverse entre les Pharisiens et les «Samaritains», ou, comme je l'aurais lu, les Sadducéens, puisque «les Samaritains» (Sadducéens ?) que le mariage a permis à la fiancée, l'épouse n'est pas réellement mariés sans enfants d'un frère décédé (Jr Yebam. i. 6, p. 3 a).The Sadducees in the Gospel argue on the Pharisaic theory, apparently for the twofold object of casting ridicule on the doctrine of the Resurrection, and on the Pharisaic practice of marriage with the espoused wife of a deceased brother.]Les Sadducéens dans l'Évangile argumenter sur la théorie pharisienne, apparemment pour le double objet de coulée ridicule sur la doctrine de la Résurrection, et sur la pratique pharisienne de mariage avec la fiancée d'un frère décédé.]

Connected with this was the equally Rationalistic opposition to belief in Angels and Spirits.Connecté avec ce fut aussi l'opposition rationaliste à la croyance dans les anges et les esprits.It is only mentioned in the New Testament, [a Acts xxiii.] but seems almost to follow as a corollary. Il est seulement mentionné dans le Nouveau Testament, [Actes XXIII une.] Mais semble presque à suivre comme un corollaire.Remembering what the Jewish Angelology was, one can scarcely wonder that in controversy the Sadducees should have been led to the opposite extreme.Se souvenant de ce l'angélologie juive a été, on peut à peine étonnant que dans la controverse des Sadducéens aurait dû être conduit à l'extrême opposé.

The last dogmatic difference between the two 'sects' concerned that problem which has at all times engaged religious thinkers: man's free will and God's pre-ordination, or rather their compatibility. Josephus, or the reviser whom he employed, indeed, uses the purely heathen expression 'fate' ( ) [3 The expression is used in the heathen (philosophical) sense of fate by Philo, De Incorrupt. La dernière différence dogmatique entre les deux «sectes» concernés ce problème qui a de tout temps engagés penseurs religieux:. Libre arbitre de l'homme et Dieu pré-ordination, ou plutôt leur compatibilité Josèphe, ou le réviseur qu'il employait, en effet, utilise l'aspect purement «destin» d'expression païenne () [3 L'expression est utilisée dans les païens (au sens philosophique) le sens du destin par Philon, De non corrompu.Mundi.Mundi.section 10.l'article 10. ed.éd.Mangey, vol.Mangey, vol. ii.ii.p.p.496 (ed. Fref. p. 947).] to designate the Jewish idea of the pre-ordination of God. But, properly understood, the real difference between the Pharisees and Sadducees seems to have amounted to this: that the former accentuated God's preordination, the latter man's free will; and that, while the Pharisees admitted only a partial influence of the human element on what happened, or the co-operation of the human with the Divine, the Sadducees denied all absolute pre-ordination, and made man's choice of evil or good, with its consequences of misery or happiness, to depend entirely on the exercise of free will and self-determination.496 (dir. Fréf p. 947.)] Pour désigner l'idée juive de la coordination de pré-de Dieu, mais, bien compris, la vraie différence entre les Pharisiens et les Sadducéens semble avoir revenait à ceci:.. Que l'ancien Dieu accentué la préordination, le libre arbitre de l'homme de ce dernier, et que, tandis que les pharisiens a admis qu'une influence partielle de l'élément humain sur ce qui s'est passé, ou la coopération de l'homme avec le divin, les Sadducéens nié toutes absolue pré-ordination, et a fait choix de l'homme du mal ou du bien, avec ses conséquences de la misère ou de bonheur, de dépendre entièrement de l'exercice du libre arbitre et à l'autodétermination.

And in this, like many opponents of 'Predestinarianism,' they seem to have started from the principle, that it was impossible for God 'either to commit or to foresee [in the sense of fore-ordaining] anything evil.'Et en cela, comme beaucoup d'opposants »Predestinarianism, ils semblent avoir démarré à partir du principe qu'il était impossible à Dieu», soit à commettre ou à prévoir [dans le sens d'avant-ordination] quelque chose de mal. "The mutual misunderstanding here was that common in all such controversies.L'incompréhension mutuelle était que commun à tous ces controverses.Although [a In Jewish War ii. Bien que [un juif en guerre.8.8.14.] Josephus writes as if, according to the Pharisees, the chief part in every good action depended upon fate [pre-ordination] rather than on man's doing, yet in another place [b Ant. 14.] Josèphe écrit que si, selon les Pharisiens, la partie principale de chaque bonne action dépendait le destin [pré-ordination] plutôt que sur l'homme faisant, encore dans un autre lieu [b Ant.xviii.XVIII.1.1.3.] he disclaims for them the notion that the will of man was destitute of spontaneous activity, and speaks somewhat confusedly, for he is by no means a good reasoner, of 'a mixture' of the Divine and human elements, in which the human will, with its sequence of virtue or wickedness, is subject to the will of fate.3.] Qu'il décline pour elles la notion que la volonté de l'homme était dans le dénuement de l'activité spontanée, et parle un peu confusément, car il n'est en aucun cas un bon raisonneur, d'un «mélange» des éléments divin et humain, dans lequel le la volonté humaine, avec sa séquence de la vertu ou la méchanceté, est soumis à la volonté du destin.

A yet further modification of this statement occurs in another place, [c Ant.Une modification encore plus loin de cette déclaration survient dans un autre endroit, [c Ant.xiii.xiii.5.5.9.] where we are told that, according to the Pharisees, some things depended upon fate, and more on man himself.9.] Où on nous dit que, selon les Pharisiens, certaines choses dépendait le destin, et plus sur l'homme lui-même.Manifestly, there is not a very wide difference between this and the fundamental principle of the Sadducees in what we may suppose its primitive form.Manifestement, il n'est pas une très grande différence entre ceci et le principe fondamental des Sadducéens dans ce que nous pouvons supposer sa forme primitive.

But something more will have to be said as illustrative of Pharisaic teaching on this subject.Mais quelque chose de plus devront être déclaré comme une illustration de l'enseignement pharisaïque à ce sujet.No one who has entered into the spirit of the Old Testament can doubt that its outcome was faith, in its twofold aspect of acknowledgment of the absolute Rule, and simple submission to the Will, of God.Pas celui qui est entré dans l'esprit de l'Ancien Testament ne peut douter que son résultat a été la foi, dans son double aspect de la reconnaissance de la règle absolue, et simple soumission à la Volonté de Dieu.What distinguished this so widely from fatalism was what may be termed Jehovahism, that is, the moral element in its thoughts of God, and that He was ever presented as in paternal relationship to men.Ce qui distinguait cette si largement au fatalisme était ce qu'on peut appeler Jehovahism, c'est l'élément moral dans ses pensées de Dieu, et qu'il n'a jamais été présenté comme dans la relation paternelle pour les hommes.But the Pharisees carried their accentuation of the Divine to the verge of fatalism.Mais les pharisiens portaient leur accentuation du Divin au bord de la fatalité.Even the idea that God had created man with two impulses, the one to good, the other to evil; and that the latter was absolutely necessary for the continuance of this world, would in some measure trace the causation of moral evil to the Divine Being.Même l'idée que Dieu avait créé l'homme avec deux impulsions, l'une à bonne, l'autre vers le mal, et que ce dernier était absolument nécessaire pour la continuation de ce monde, serait dans une certaine mesure de traces de la causalité du mal moral à l'Etre divin .

The absolute and unalterable pre-ordination of every event, to its minutest details, is frequently insisted upon.L'absolu et immuable pré-ordination de chaque événement, dans ses moindres détails, est souvent insisté sur.Adam had been shown all the generations that were to spring from him.Adam avait été montré toutes les générations qui ont été au printemps de lui.Every incident in the history of Israel had been foreordained, and the actors in it, for good or for evil, were only instruments for carrying out the Divine Will.Chaque incident dans l'histoire d'Israël avait été préordonné, et les acteurs en elle, en bien ou en mal, étaient seulement des instruments pour la réalisation de la Volonté Divine.What were ever Moses and Aaron?Quels étaient toujours Moïse et Aaron?God would have delivered Israel out of Egypt, and given them the Law, had there been no such persons.Dieu aurait livré Israël hors d'Égypte, et leur a donné la loi, il n'y avait eu aucune de ces personnes.Similarly was it in regard to Solomon.De même était-il au sujet de Salomon.to Esther, to Nebuchadnezzar, and others.d'Esther, à Nabuchodonosor, et d'autres.Nay, it was because man was predestined to die that the serpent came to seduce our first parents.Non, c'était parce que l'homme était prédestiné à mourir que le serpent est venu pour séduire nos premiers parents.

And as regarded the history of each individual: all that concerned his mental and physical capacity, or that would betide him, was prearranged.Et comme l'histoire de considérer chaque individu: tout ce qui concernait sa capacité mentale et physique, ou qui serait lui advienne, a été convenue.His name, place, position, circumstances, the very name of her whom he was to wed, were proclaimed in heaven, just as the hour of his death was foreordered.Son nom, le lieu, la position, les circonstances, le nom même de celle qu'il devait épouser, ont été proclamés dans le ciel, tout comme l'heure de sa mort a été foreordered.There might be seven years of pestilence in the land, and yet no one died before his time.Il pourrait y avoir sept ans de la peste dans le pays, et pourtant personne n'est mort avant son temps.[a Sanh.[Un. Sanh29 a.] Even if a man inflicted a cut on his finger, he might be sure that this also had been preordered.29 a.] Même si un homme a infligé une coupure au doigt, il peut être sûr que cela aussi a été précommandé.[b Chull.[B Chull.7 b.]7 b.]

Nay, 'wheresoever a man was destined to die, thither would his feet carry him.'Non, «où que l'homme était destiné à mourir, là serait ses pieds le porter."[1 The following curious instance of this is given.[1 L'instance suivante de cette curieuse est donné. On one occasion King Solomon, when attended by his two Scribes, Elihoreph and Ahiah (both supposed to have been Ethiopians), suddenly perceived the Angel of Death.À une occasion, le roi Salomon, quand assisté par ses deux scribes, Elihoreph et Ahiah (les deux censés avoir été Ethiopiens), soudain perçu l'Ange de la Mort.As he looked so sad, Solomon ascertained as its reason, that the two Scribes had been demanded at his hands.Comme il l'air si triste, déterminée comme sa raison, que les deux scribes avaient été demandés à ses mains de Salomon.On this Solomon transported them by magic into the land of Luz, where, according to legend, no man ever died. Sur ce Salomon les a transportés par magie dans le pays de Luz, où, selon la légende, aucun homme n'est jamais mort.

Next morning Solomon again perceived the Angel of Death, but this time laughing, because, as he said.Le lendemain matin, Salomon, encore une fois perçu l'Ange de la Mort, mais cette fois en riant, parce que, comme il dit.Solomon had sent these men to the very place whence he had been ordered to fetch them (Sukk, 53 a).] We can well understand how the Sadducees would oppose notions like these, and all such coarse expressions of fatalism.Salomon avait envoyé ces hommes à l'endroit d'où il avait été très ordonné de les récupérer (Sukk, 53 a).] Nous pouvons ainsi comprendre comment les sadducéens s'opposent à des notions comme celles-ci, et toutes les expressions telles grossière du fatalisme.And it is significant of the exaggeration of Josephus, [2 Those who understand the character of Josephus' writings will be at no loss for his reasons in this.Et il est significatif de l'exagération de Josèphe, [2 Ceux qui comprennent le caractère des écrits de Josèphe sera sans perte pour ses raisons à cela.It would suit his purpose to speak often of the fatalism of the Pharisees, and to represent them as a philosophical sect like the Stoics.Il conviendrait à son but de parler souvent de la fatalité des Pharisiens, et de les représenter comme une secte philosophique comme les stoïciens.The latter, indeed, he does in so many words.] that neither the New Testament, nor Rabbinic writings, bring the charge of the denial of God's prevision against the Sadducees.Ce dernier, en effet, il le fait dans tant de mots.] Que ni le Nouveau Testament, ni écrits rabbiniques, porter la charge de la négation de la prévision de Dieu contre les Sadducéens.

But there is another aspect of this question also.Mais il ya un autre aspect de cette question aussi.While the Pharisees thus held the doctrine of absolute preordination, side by side with it they were anxious to insist on man's freedom of choice, his personal responsibility, and moral obligation. [3 For details comp.Alors que les Pharisiens ainsi jugé la doctrine de préordination absolue, côte à côte avec elle, ils étaient impatients d'insister sur la liberté de l'homme de son choix, sa responsabilité personnelle, et l'obligation morale. [3 Pour plus de détails maquette.Hamburger, Real-Encykl.Hamburger, Real-Encykl.ii.ii.pp. 103-106, though there is some tendency to 'colouring' in this as in other articles of the work.] Although every event depended upon God, whether a man served God or not was entirely in his own choice.pp 103-106, mais il ya une certaine tendance à «coloration» dans ce domaine comme dans d'autres articles de l'ouvrage.] Bien que chaque événement dépendait de Dieu, si un homme a servi Dieu ou pas entièrement dans son propre choix.As a logical sequence of this, fate had no influence as regarded Israel, since all depended on prayer, repentance, and good works.Comme une suite logique de cela, le destin n'avait aucune influence en ce qui concernait Israël, depuis tout dépendait de la prière, le repentir et les bonnes oeuvres.Indeed, otherwise that repentance, on which Rabbinism so largely insists, would have had no meaning.En effet, sinon que la repentance, sur lequel insiste rabbinisme si largement, n'aurait eu aucun sens.

Moreover, it seems as if it had been intended to convey that, while our evil actions were entirely our own choice, if a man sought to amend his ways, he would be helped of God.Par ailleurs, il semble comme si elle avait été destinée à indiquer que, alors que nos mauvaises actions ont été entièrement notre propre choix, si un homme a cherché à modifier ses façons, il serait aidé de Dieu.[c Yoma 38 b.] It was, indeed, true that God had created the evil impulse in us; but He had also given the remedy in the Law.[C Yoma 38 b] Il était, en effet, vrai que Dieu avait créé l'impulsion de mal en nous, mais il avait aussi donné le remède dans la loi.[a Baba B. 16 a.] This is parabolically represented under the figure of a man seated at the parting of two ways, who warned all passers that if they chose one road it would lead them among the thorns, while on the other brief difficulties would end in a plain path (joy).[Un Baba B. 16 a.] C'est paraboliquement représenté sous la figure d'un homme assis à la croisée de deux manières, qui a averti tous les passants que si ils ont choisi une route qu'il les mènerait parmi les épines, tandis que sur l'autre mémoire difficultés finirait dans un chemin simple (la joie).[b Siphre on Deut.[B Siphre sur Deut.xi. xi.26, 53, ed.26 53, éd.Friedmann, p.Friedmann, p.86 a.] Or, to put it in the language of the great Akiba [c Ab.86 a.] Ou, pour le mettre dans la langue de la grande Akiba AB [C.iii.iii.15.]: 'Everything is foreseen; free determination is accorded to man; and the world is judged in goodness.' 15.]: «Tout est prévu; libre détermination est accordée à l'homme et le monde est jugé dans la bonté."With this simple juxtaposition of two propositions equally true, but incapable of metaphysical combination, as are most things in which the empirically cognisable and uncognisable are joined together, we are content to leave the matter.Avec cette simple juxtaposition de deux propositions tout aussi vrai, mais incapable de combinaison métaphysique, comme le sont la plupart des choses dans lequel le connaissable empiriquement et uncognisable sont réunis, nous nous contentons de laisser la question.

The other differences between the Pharisees and Sadducees can be easily and briefly summed up.Les autres différences entre les pharisiens et les sadducéens peuvent être facilement et brièvement résumer.They concern ceremonial, ritual, and juridical questions.Elles concernent cérémonies, les rituels, et des questions juridiques.In regard to the first, the opposition of the Sadducees to the excessive scruples of the Pharisees on the subject of Levitical defilements led to frequent controversy.En ce qui concerne le premier, l'opposition des Sadducéens à l'excès de scrupules des pharisiens sur le thème des souillures lévitique a conduit à de fréquentes controverses.Four points in dispute are mentioned, of which, however, three read more like ironical comments than serious divergences. Thus, the Sadducees taunted their opponents with their many lustrations, including that of the Golden Candlestick in the Temple. Quatre points en litige sont mentionnées, dont, cependant, trois ressemblent plus à des commentaires ironiques que de sérieuses divergences. Ainsi, les Sadducéens raillé leurs adversaires avec leurs nombreuses illustrations les, y compris celui du chandelier d'or dans le Temple.[d Jer.[D Jer.Chag iii.Hag III.8; Tos.8; Tos.Chag.Hag.iii., where the reader will find sufficient proof that the Sadducees were not in the wrong.] Two other similar instances are mentioned.iii., où le lecteur trouvera une preuve suffisante que les Sadducéens étaient pas dans l'erreur.] Deux autres cas similaires sont mentionnés.[e In Yad, iv.E [En Vashem, iv.6, 7.] By way of guarding against the possibility of profanation, the Pharisees enacted, that the touch of any thing sacred 'defiled' the hands.6, 7]. En guise de se prémunir contre la possibilité de profanation, les pharisiens promulgué, que la touche de toute chose sacrée "souillée" entre les mains.The Sadducees, on the other hand, ridiculed the idea that the Holy Scriptures 'defiled' the hands, but not such a book as Homer.Les Sadducéens, d'autre part, ridiculisé l'idée que les Saintes Ecritures "souiller" les mains, mais pas un tel livre comme Homère.

[1 The Pharisees replied by asking on what ground the bones of a High-Priest 'defiled,' but not those of a donkey.[1 Les Pharisiens ont répondu en demandant sur quelle base les os d'un grand prêtre "souillée", mais pas celles d'un âne.And when the Sadducees ascribed it to the great value of the former, lest a man should profane the bones of his parents by making spoons of them, the Pharisees pointed out that the same argument applied to defilement by the Holy Scriptures.Et quand les Sadducéens attribuée à la grande valeur de l'ancienne, de peur que l'homme doit profanes les os de ses parents en rendant cuillères d'entre eux, les pharisiens a fait remarquer que le même argument s'applique à la souillure par les Saintes Ecritures.In general, it seems that the Pharisees were afraid of the satirical comments of the Sadducees on their doings (comp. Parah iii.En général, il semble que les pharisiens avaient peur des commentaires satiriques des sadducéens sur leurs agissements (comp. Parah III.

3).] In the same spirit, the Sadducees would ask the Pharisees how it came, that water pouring from a clean into an unclean vessel did not lose its purity and purifying power.3).] Dans le même esprit, les Sadducéens voudrais demander aux pharisiens comment il est venu, que l'eau qui coule d'un nettoyage dans une cuve impurs ne pas perdre sa pureté et sa force purificatrice.[2 Wellhausen rightly denounces the strained interpretation of Geiger, who would find here, as in other points, hidden political allusions.] If these represent no serious controversies, on another ceremonial question there was real difference, though its existence shows how far party-spirit could lead the Pharisees.[2 Wellhausen dénonce à juste titre l'interprétation forcée de Geiger, qui trouveraient ici, comme dans d'autres points, cachés allusions politiques.] Si ces controverses ne représentent pas grave, sur une autre question cérémonie il y avait réelle différence, mais son existence montre à quel point parti- l'esprit pourrait conduire les pharisiens.No ceremony was surrounded with greater care to prevent defilement than that of preparing the ashes of the Red Heifer.Aucune cérémonie était entouré avec plus de soin pour éviter la souillure que celle de la préparation de la cendre de la génisse rousse.

[3 Comp. [3 Comp.'The Temple, its Ministry and Services,' pp. 309, 312.«Le Temple, son ministère et des Services, pp 309, 312.The rubrics are in the Mishnic tractate Parab, and in Tos.Les rubriques sont en Parab Mishnic tractate, et en Tos.Par.] What seem the original ordinances, [a Parah iii,; Tos.Par] Quels semblent les ordonnances originales, [iii une Parah,;. Tos.Par.Par.3.] directed that, for seven days previous to the burning of the Red Heifer, the priest was to be kept in separation in the Temple, sprinkled with the ashes of all sin-offerings, and kept from the touch of his brother-priests, with even greater rigour than the High-Priest in his preparation for the Day of Atonement.3.] A ordonné que, pendant sept jours avant l'incendie de la Génisse Rouge, le prêtre devait être gardé à une séparation dans le Temple, saupoudré de la cendre de tous les sacrifices pour le péché, et gardé de la touche de son beau-frère prêtres , avec une rigueur encore plus grand que le Grand-Prêtre dans sa préparation pour le Jour de l'Expiation.The Sadducees insisted that, as 'till sundown' was the rule in all purification, the priest must be in cleanliness till then, before burning the Red Heifer.Les Sadducéens insisté pour que, comme 'till coucher du soleil »était la règle dans tous purification, le prêtre doit être dans la propreté jusque-là, avant de brûler la vache rousse.

But, apparently for the sake of opposition, and in contravention to their own principles, the Pharisees would actually 'defile' the priest on his way to the place of burning, and then immediately make him take a bath of purification which had been prepared, so as to show that the Sadducees were in error.Mais, apparemment pour des raisons de l'opposition, et en violation de leurs propres principes, les pharisiens aurait fait «souiller» le prêtre sur son chemin vers le lieu de brûler, puis immédiatement lui faire prendre un bain de purification qui avait été préparé, afin de montrer que les Sadducéens étaient dans l'erreur.[b Parah iii.[B Parah III.7.] [1 The Mishnic passage is difficult, but I believe I have given the sense correctly.] In the same spirit, the Sadducees seem to have prohibited the use of anything made from animals which were either interdicted as food, or by reason of their not having been properly slaughtered; while the Pharisees allowed it, and, in the case of Levitically clean animals which had died or been torn, even made their skin into parchment, which might be used for sacred purposes.7.] [1 Le passage Mishnic est difficile, mais je crois que j'ai donné le sens correctement.] Dans le même esprit, les Sadducéens semblent avoir interdit l'usage de quelque chose fait à partir d'animaux qui ont été soit interdits comme la nourriture, ou en raison de leur de ne pas avoir été correctement abattus, tandis que les pharisiens il a permis, et, dans le cas des animaux Levitically propres qui étaient morts ou avaient été arrachés, a même fait de leur peau en parchemin, qui pourrait être utilisé à des fins sacrées.[c Shabb.[C Shabb.108 a.]108 a.]

These may seem trifling distinctions, but they sufficed to kindle the passions. Even greater importance attached to differences on ritual questions, although the controversy here was purely theoretical.Ceci peut sembler insignifiante distinctions, mais ils suffi à éveiller les passions. Importance encore plus grande attachée à des différences sur les questions rituelles, bien que la controverse était ici purement théorique.For, the Sadducees, when in office, always conformed to the prevailing Pharisaic practices.Car, les sadducéens, quand dans le bureau, toujours conforme aux pratiques en vigueur pharisienne.Thus the Sadducees would have interpreted Lev.Ainsi les Sadducéens aurait interprété Lev.xxiii. xxiii.11, 15, 16, as meaning that the wave-sheaf (or, rather, the Omer) was to be offered on 'the morrow after the weekly Sabbath', that is, on the Sunday in Easter week, which would have brought the Feast of Pentecost always on a Sunday; [d Vv.11, 15, 16, en ce sens que l'agitation de la gerbe (ou, plutôt, l'Omer) devait être offert sur «le lendemain du sabbat hebdomadaire, qui est, sur le dimanche de la semaine de Pâques, ce qui aurait amené le Fête de la Pentecôte toujours un dimanche; [d vv.15, 16.] while the Pharisees understood the term 'Sabbath' of the festive Paschal day.15, 16.] Alors que les Pharisiens compris le terme «Sabbat» de la journée festive pascal.[e Men.[E Hommes.x.x.3; 65 a; Chag.3; 65 a; Hag.ii. ii.4.][2 This difference, which is more intricate than appears at first sight, requires a longer discussion than can be given in this place.]4.] [2 Cette différence, qui est plus complexe qu'il n'y paraît à première vue, nécessite une discussion plus longue que ce qui peut être donnée en ce lieu.]

Connected with this were disputes about the examination of the witnesses who testified to the appearance of the new moon, and whom the Pharisees accused of having been suborned by their opponents.Liés à ce sujet ont été les différends de l'examen des témoins qui ont témoigné de l'apparition de la nouvelle lune, et que les Pharisiens accusé d'avoir été suborné par leurs adversaires. [f Rosh haSh.[F hachage Roch.i. i.7; ii.7; II.1; Tos.1; Tos.Rosh haSh. Hachage Roch.ed. éd.Z. i.Z. i.15.] 15.]

The Sadducean objection to pouring the water of libation upon the altar on the Feast of Tabernacles, led to riot and bloody reprisals on the only occasion on which it seems to have been carried into practice. [g Sukk.L'objection des Sadducéens à verser l'eau de libation sur l'autel de la Fête des Tabernacles, conduit à des émeutes et des représailles sanglantes sur la seule occasion où il semble avoir été réalisée en pratique. [G Sukk.48 b; comp.48 b; comp. Jos. Ant.Jos Ant.xiii 13.XIII 13.5.] [3 For details about the observances on this festival I must refer to 'The Temple, its Ministry and Services.'] Similarly, the Sadducees objected to the beating off the willow-branches after the procession round the altar on the last day of the Feast of Tabernacles, if it were a Sabbath.5.] [3 Pour plus de détails sur les célébrations de cette fête, je dois consulter «Le Temple, son ministère et des services."] De même, les Sadducéens sont opposés à l'arrêt battre le saule-branches après la procession autour de l'autel sur la dernière jour de la Fête des Tabernacles, si elle était un jour de sabbat.[a Sukk.[Une Sukk.43 b; and in the Jerus.43 b, et dans le Jerus.Talm. Talm.and Tos. et de Tos.Sukk. Sukk.iii. iii.1.] 1.]

Again, the Sadducees would have had the High-Priest, on the Day of Atonement, kindle the incense before entering the Most Holy Place; the Pharisees after he had entered the Sanctuary.Encore une fois, les Sadducéens aurait eu le grand-prêtre, le Jour de l'Expiation, le Kindle l'encens avant d'entrer dans le lieu très saint, les Pharisiens, après qu'il était entré dans le sanctuaire.[b Jer.[B Jer.Yoma i.Yoma i.5; Yoma 19 b; 53 a.] Lastly, the Pharisees contended that the cost of the daily Sacrifices should be discharged from the general Temple treasury, while the Sadducees would have paid it from free-will offerings.5; Yoma 19 b, 53 a.] Enfin, les pharisiens a soutenu que le coût de l'sacrifices quotidiens devrait être libéré de la trésorerie générale du Temple, tandis que les Sadducéens aurait versé des offrandes volontaires.Other differences, which seem not so well established, need not here be discussed.D'autres différences, qui ne semblent pas si bien établie, ne doivent pas être discutées ici.

Among the divergences on juridical questions, reference has already been made to that in regard to marriage with the 'betrothed,' or else actually espoused widow of a deceased, childless brother.Parmi les divergences sur les questions juridiques, il a déjà été fait pour qu'en ce qui concerne le mariage avec la «fiancée», ou autre réalité épousé la veuve d'un frère sans enfant, décédé.Josephus, indeed, charges the Sadducees with extreme severity in criminal matters; [c Specially Ant.Josèphe, en effet, les charges les Sadducéens avec une rigueur extrême en matière pénale; [c spécialement Ant.xx.xx.9.] but this must refer to the fact that the ingenuity or punctiliousness of the Pharisees would afford to most offenders a loophole of escape.9.] Mais cela doit se référer au fait que l'ingéniosité ou ponctualité des pharisiens aurait les moyens de la plupart des délinquants une échappatoire.On the other hand, such of the diverging juridical principles of the Sadducees, as are attested on trustworthy authority, [1 Other differences, which rest merely on the authority of the Hebrew Commentary on 'The Roll of Fasts,' I have discarded as unsupported by historical evidence.D'autre part, comme des principes juridiques divergents des sadducéens, comme le sont attestés sur l'autorité de confiance, les différences [1 Autre, qui reposent uniquement sur l'autorité de l'hébreu Commentaire sur "Le Rouleau de jeûnes,« j'ai rejeté comme non pris en charge par des preuves historiques.

I am sorry to have in this respect, and on some other aspect of the question, to differ from the learned Article on 'The Sadducees,' in Kitto's Bibl.Je suis désolé d'avoir à cet égard, et sur certains autres aspects de la question, diffère de l'article a appris sur «Les Sadducéens, dans Bibl Kitto.Encycl.] seem more in accordance with justice than those of the Pharisees.Encycl.] Semblent plus en accord avec la justice que ceux des pharisiens.They concerned (besides the Levirate marriage) chiefly three points.Ils concernés (outre le lévirat) principalement trois points.According to the Sadducees, the punishment [d Decreed in Deut.Selon les Sadducéens, le châtiment [d Décrété en Deut.xix.XIX.21.] against false witnesses was only to be executed if the innocent person, condemned on their testimony, had actually suffered punishment, while the Pharisees held that this was to be done if the sentence had been actually pronounced, although not carried out. 21.] Contre les faux témoins ne devait être exécutée si la personne innocente, condamné sur leur témoignage, avaient effectivement subi une peine, tandis que les pharisiens jugé que cela était à faire si la phrase avait été réellement prononcé, bien que n'étant pas effectuée.[e Makk.[E Makk.i.i.6.]6.]

Again, according to Jewish law, only a son, but not a daughter, inherited the father's property.Encore une fois, selon la loi juive, seul un fils, mais pas une fille, hérité des biens de son père.From this the Pharisees argued, that if, at the time of his father's decease, that son were dead, leaving only a daughter, this granddaughter would (as representative of the son) be the heir, while the daughter would be excluded.De ce fait valoir les pharisiens, que si, au moment du décès de son père, ce fils étaient morts, ne laissant qu'une fille, cette petite-fille (en tant que représentant du fils) être l'héritier, tandis que la fille serait exclue.On the other hand, the Sadducees held that, in such a case, daughter and granddaughter should share alike. D'autre part, les Sadducéens jugé que, dans un tel cas, la fille et petite-fille devrait Share Alike.[f Baba B. 115 b; Tos.[F Baba B. 115 b; Tos.Yad.ii. Yad.ii.20.] 20.]

Lastly, the Sadducees argued that if, according to Exodus xxi.Enfin, les Sadducéens ont fait valoir que si, selon Exode xxi.28,29, a man was responsible for damage done by his cattle, he was equally, if not more, responsible for damage done by his slave, while the Pharisees refused to recognise any responsibility on the latter score.28,29, un homme a été responsable des dommages causés par son bétail, il a été tout autant, sinon plus, responsables des dommages causés par son esclave, tandis que les pharisiens ont refusé de reconnaître toute responsabilité sur le score de ce dernier.[g Yad.[G Vashem.iv.iv.7 and Tos.7 et Tos. Yad.] [2 Geiger, and even Derenbourg, see in these things deep political allusions, these things deep political allusions, which, as it seems to me, have no other existence than in the ingenuity of these writers.Vashem.] [2 Geiger, et même Derenbourg, voir dans ces choses profondes allusions politiques, ces choses profondes allusions politiques, qui, comme il me semble, n'ont pas d'existence ailleurs que dans l'ingéniosité de ces écrivains.

For the sake of completeness it has been necessary to enter into details, which may not posses a general interest.Par souci d'exhaustivité, il a été nécessaire d'entrer dans les détails, qui peuvent ne pas posséder un intérêt général.This, however, will be marked, that, with the exception of dogmatic differences, the controversy turned on questions of 'canon-law.'Ceci, cependant, sera marquée, que, à l'exception des différences dogmatiques, la controverse allumée questions de «canon-droit».Josephus tells us that the Pharisees commanded the masses, [a Ant.Josèphe nous dit que les Pharisiens commandé les masses, [un Ant.xiii.xiii.10.10.6.] and especially the female world, [b Ant.6.] Et surtout le monde des femmes, [b Ant.xvii.xvii.2.2.4.] while the Sadducees attached to their ranks only a minority, and that belonging to the highest class.4.] Tandis que les Sadducéens attachés à leurs rangs, seule une minorité, et que l'appartenance à la classe supérieure.The leading priests in Jerusalem formed, of course, part of that highest class of society; and from the New Testament and Josephus we learn that the High-Priestly families belonged to the Sadducean party.Les prêtres menant à Jérusalem formé, bien sûr, une partie de cette plus haute classe de la société et du Nouveau Testament et Josèphe nous apprend que les familles à haut sacerdotale appartenaient au parti des Sadducéens.[c Acts v. 17; Ant.[Actes c v. 17; Ant.xx.xx.9.)] But to conclude from this, [1 So Wellhausen, us] either that the Sadducees represented the civil and political aspect of society, and the Pharisees the religious; or, that the Sadducees were the priest-party, [2 So Geiger, us] in opposition to the popular and democratic Pharisees, are inferences not only unsupported, but opposed to historical facts.. 9)] Mais pour conclure, [1 Alors Wellhausen, nous] soit que les Sadducéens représenté l'aspect civil et politique de la société, et les Pharisiens l'religieux, ou, que les Sadducéens étaient le parti-prêtre, [2 donc Geiger, nous] en opposition aux pharisiens populaires et démocratiques, sont des inférences non seulement pris en charge, mais plutôt à des faits historiques.

For, not a few of the Pharisaic leaders were actually priests, [d Sheqal.Car, non quelques-uns des chefs pharisiens étaient réellement des prêtres, [d Sheqal.iv. iv.4; vi.4; vi.1; Eduy. 1; Eduy.viii. viii.2; Ab.2; Ac.ii. ii.B &c.] while the Pharisaic ordinances make more than ample recognition of the privileges and rights of the Priesthood.B & C] alors que les ordonnances pharisaïque faire plus amplement la reconnaissance des privilèges et des droits de la prêtrise.This would certainly not have been the case if, as some have maintained, Sadducean and priest-party had been convertible terms.Ce ne serait certainement pas été le cas si, comme certains l'ont maintenu, Sadducéens et les parti-prêtre avait été des termes convertibles.Even as regards the deputation to the Baptist of 'Priests and Levites' from Jerusalem, we are expressly told that they 'were of the Pharisees.'Même en ce qui concerne la députation au-Baptiste de la «Prêtres et Lévites de Jérusalem, nous sommes expressément dit qu'ils« étaient des pharisiens. "[e St. John i.[E St. John I.24.] 24.]

This bold hypothesis seems, indeed, to have been invented chiefly for the sake of another, still more unhistorical.Cette hypothèse audacieuse semble, en effet, avoir été inventé principalement pour des raisons de l'autre, encore plus anhistorique.The derivation of the name 'Sadducee' has always been in dispite.La dérivation de «sadducéen» le nom a toujours été en dépit de.According to a Jewish legend of about the seventh century of our era, [f In the Ab.Selon une légende juive d'environ le septième siècle de notre ère, [f à l'AB.de R. Nath.de R. Nath. c.c.5.] the name was derived from one Tsadoq (Zadok), [3 Tseduqim and Tsadduqim mark different transliterations of the name Sadducees.] a disciple of Antigonus of Socho, whose principle of not serving God for reward had been gradually misinterpreted into Sadduceeism.5.] Le nom a été dérivé d'une Tsadoq (Zadok), [3 Tseduqim et Tsadduqim translittérations marque différente des sadducéens nom.] Un disciple d'Antigone de Socho, dont le principe de ne pas servir Dieu pour récompense avait été mal interprété dans sadducéisme progressivement.

But, apart from the objection that in such case the party should rather have taken the name of Antigonites, the story itself receives no support either from Josephus or from early Jewish writings.Mais, en dehors de l'objection que dans ce cas, le parti devrait plutôt avoir pris le nom de Antigonites, l'histoire elle-même ne reçoit aucun soutien soit à partir de Josèphe ou de premières écritures juives.Accordingly modern critics have adopted another hypothesis, which seems at least equally untenable.En conséquence les critiques modernes ont adopté une autre hypothèse, qui semble au moins aussi insoutenable.On the supposition that the Sadducees were the 'priest-party,' the name of the sect is derived from Zadok (Tsadoq), the High-Priest in the time of Solomon.Sur la supposition que les Sadducéens étaient les «parti-prêtre», le nom de la secte est dérivé de Zadok (Tsadoq), le Grand-Prêtre au temps de Salomon.[4 This theory, defended with ingenuity by Geiger, had been of late adopted by most writers, and even by Schurer. [4 Cette théorie, défendue avec ingéniosité par Geiger, avait été de la fin adoptés par la plupart des écrivains, et même par Schurer.But not a few of the statements hazarded by Dr. Geiger seem to me to have no historical foundation, and the passages quoted in support either do not convey such meaning, or else are of no authority.]Mais ce n'est pas quelques-unes des déclarations par le Dr Geiger hasardé me semblent pas avoir de fondement historique, et les passages cités à l'appui soit ne véhiculent pas de sens, ou bien ne sont d'aucune autorité.]

But the objections to this are insuperable.Mais les objections à cette règle sont insurmontables.Not to speak of the linguistic difficulty of deriving Tsadduqim (Zaddukim, Sadducees) from Tsadoq (Zadok), [5 So Dr. Low, as quoted in Dr. Ginsburg's article.] neither Josephus nor the Rabbis know anything of such a connection between Tsadoq and the Sadducees, of which, indeed, the rationale would be difficult to perceive.Sans parler de la difficulté linguistique découlant Tsadduqim (Zaddukim, Sadducéens) de Tsadoq (Zadok), [5 Alors le Dr Low, cité dans l'article de M. Ginsburg.] Ni Josèphe, ni les rabbins savent rien d'une telle connexion entre Tsadoq et les sadducéens, qui, en effet, la justification serait difficile à percevoir. Besides, is it likely that a party would have gone back so many centuries for a name, which had no connection with their distinctive principles?En outre, il est probable qu'une partie serait retourné tant de siècles d'un nom, qui n'avait aucun lien avec leurs principes distinctifs?The name of a party is, if self-chosen (which is rarely the case), derived from its founder or place of origin, or else from what it claims as distinctive principles or practices.Le nom d'un parti est, si l'auto-choisis (ce qui est rarement le cas), dérivé de son fondateur ou de son lieu d'origine, ou bien de ce qu'il prétend que les principes distinctifs ou des pratiques.

Opponents might either pervert such a name, or else give a designation, generally opprobrious, which would express their own relation to the party, or to some of its supposed peculiarities.Les opposants pourraient soit pervers d'un tel nom, ou bien donner une désignation, généralement opprobre, qui expriment leur propre relation à la fête, ou à certaines de ses particularités supposées.But on none of these principles can the origin of the name of Sadducees from Tsadoq be accounted for.Mais aucun de ces principes peuvent l'origine du nom de Sadducéens partir Tsadoq être comptabilisées.Lastly, on the supposition mentioned, the Sadducees must have given the name to their party, since it cannot be imagined that the Pharisees would have connected their opponents with the honoured name of the High-Priest Tsadoq.Enfin, sur la supposition mentionné, les Sadducéens doit avoir donné le nom de leur parti, car il ne peut être imaginé que les pharisiens aurait connectés leurs adversaires avec le nom de l'honneur Tsadoq Haute-Priest.

If it is highly improbable that the Sadducees, who, of course, professed to be the right interpreters of Scripture, would choose any party-name, thereby stamping themselves as sectaries, this derivation of their name is also contrary to historical analogy.Si elle est hautement improbable que les sadducéens, qui, bien sûr, professe d'être les interprètes de l'Écriture droite, choisissent tout parti-nom, ce qui se emboutissage comme sectaires, cette dérivation de son nom est également contraire à l'analogie historique.For even the name Pharisees, 'Perushim,' 'separated ones,' was not taken by the party itself, but given to it by their opponents.Car même les pharisiens nom, «Peroushim,« les séparés »,« n'a pas été prise par le parti lui-même, mais qui lui est donné par leurs adversaires.[a Yad. [Une Vashem.iv. iv.6 &c.] [1The argument as against the derivation of the term Sadducee would, of course, hold equally good, even if each party had assumed, not received from the other, its characteristic name.]6 & c.] L'argument [1Le contre la dérivation de la sadducéen terme serait, bien sûr, tenir aussi bien, même si chaque partie avait assumé, pas reçu de l'autre, son nom caractéristique.]

From 1 Macc.De 1 Macc.ii.ii.42; vii.42; vii.13; 2 Macc.13; 2 Macc. xiv.xiv.6, it appears that originally they had taken the sacred name of Chasidim, or 'the pious.'6, il apparaît qu'à l'origine elles avaient pris le nom sacré de Hassidim, ou «les pieux." [b Ps.[B Ps.xxx.xxx.4; xxxi.4; xxxi.23; xxxvii.23; xxxvii. 28.] This, no doubt, on the ground that they were truly those who, according to the directions of Ezra, [c vi. 28.] Ceci, sans doute, sur le terrain qu'ils étaient vraiment ceux qui, selon les directions d'Esdras, [C VI.21; ix.21; ix.1; x.1; x.11; Neh.11; Neh.ix.ix.2.] had separated themselves (become nibhdalim) 'from the filthiness of the heathen' (all heathen defilement) by carrying out the traditional ordinances.2.] S'étaient séparés (devenu nibhdalim) »de la souillure des nations» (toute souillure païenne) en effectuant les ordonnances traditionnelles.[2 Comp.[2 Comp.generally, 'Sketches of Jewish Social Life,' pp. 230, 231.] In fact, Ezra marked the beginning of the 'later,' in contradistinction to the 'earlier,' or Scripture-Chasidim.généralement, «Sketches of Life social juif", pp 230, 231.] En fait, Ezra a marqué le début de la "suite", par opposition à la «plus tôt», ou l'Ecriture-Hassidim.[d Ber.[D Ber.v. 1; comp.v. 1; comp. with Vayyikra R. 2, ed.avec Vayyikra R. 2, éd.Warsh.Warsh.t.t.iii.iii.p.p.5 a.]5 a.]

If we are correct in supposing that their opponents had called them Perushim, instead of the Scriptural designation of Nibhdalim, the inference is at hand, that, while the 'Pharisees' would arrogate to themselves the Scriptural name of Chasidim, or 'the pious,' their opponents would retort that they were satisfied to be Tsaddiqim, [3 Here it deserves special notice that the Old Testament term Chasid, which the Pharisees arrogated to themselves, is rendered in the Peshito by Zaddiq.Si nous avons raison de supposer que leurs adversaires les avait appelés Peroushim, au lieu de la désignation scripturaire de Nibhdalim, l'inférence est à portée de main, que, tandis que les «pharisiens» serait s'arroger le nom biblique de Hassidim, ou «le pieux, »rétorquait leurs adversaires qu'ils étaient satisfaits d'être Tsaddiqim, [3 Ici, il mérite une attention particulière que le Chasid Ancien Testament terme, ce qui les Pharisiens se sont arrogé, est rendu dans le Peshito par Zaddiq.Thus, as it were, the opponents of Pharisaism would play off the equivalent Tsaddiq against the Pharisaic arrogation of Chasid.] or 'righteous.'Ainsi, pour ainsi dire, les adversaires du pharisaïsme serait jouer les Tsaddiq équivalente contre l'usurpation d'Chasid pharisienne.] Ou «justes».

Thus the name of Tsaddiqim would become that of the party opposing the Pharisees, that is, of the Sadducees.Ainsi le nom de Tsaddiqim deviendrait celle de la partie adverse les pharisiens, qui est, des Sadducéens.There is, indeed, an admitted linguistic difficulty in the change of the sound i into u (Tsaddiqim into Tsadduqim), but may it not have been that this was accomplished, not grammatically, but by popular witticism?Il est, en effet, une difficulté à admettre linguistique dans le changement de son i dans u (Tsaddiqim en Tsadduqim), mais peut-il pas été que cela a été accompli, pas grammaticalement, mais par boutade populaire?Such mode of giving a 'by-name' to a party or government is, at least, not irrational, nor is it uncommon.Ce mode de donner un 'par le nom «d'un parti ou un gouvernement est, au moins, non pas irrationnelle, elle n'est pas rare.[1 Such by-names, by a play on a word, are not unfrequent.[1 Ces sous-noms, par un jeu sur un mot, ne sont pas rare.Thus, in Shem.Ainsi, dans Sem.R. 5 (ed. Warsh. p. 14 a, lines 7 and 8 from top), Pharaoh's charge that the Israelites were 'idle,' is, by a transposition of letters made to mean that they were.]R. 5 (éd. Warsh. P. 14 a, lignes 7 et 8 de haut), chargé de Pharaon que les Israélites étaient «oisifs», est, par une transposition de lettres fait pour signifier qu'ils étaient.]

Some wit might have suggested: Read not Tsaddiqim, the 'righteous,' but Tsadduqim (from Tsadu,), 'desolation,' 'destruction.'Certains ont suggéré d'esprit pourrait: Lire n'est pas Tsaddiqim, le «juste», mais Tsadduqim (de Tsadu,), «la désolation», «destruction».Whether or not this suggestion approve itself to critics, the derivation of Sadducees from Tsaddiqim is certainly that which offers most probability.Que ce soit ou non d'approuver cette suggestion elle-même à la critique, la dérivation des Sadducéens à partir Tsaddiqim est certainement celui qui offre le plus de probabilité.[2 It seems strange, that so accurate a scholar as Schurer should have regarded the 'national party' as merely an offshoot from the Pharisees (Neutest. Zeitgesch. p. 431), and appealed in proof to a passage in Josephus (Ant. xviii. 1.6), which expressly calls the Nationalists a fourth party, by the side of the Pharisees, Sadducees, and Essenes.[2 Il semble étrange que si précis que Schurer un érudit aurait dû considérer le «parti national» comme étant simplement une émanation des pharisiens (Neutest. Zeitgesch. P. 431), et a appelé à la preuve d'un passage de Josèphe (Ant. XVIII. 1.6), qui appelle expressément les nationalistes une quatrième partie, par le côté des Pharisiens, les Sadducéens et les Esséniens.That in practice they would carry out the strict Judaism of the Pharisees, does not make them Pharisees.]C'est en pratique, ils se chargeraient de l'stricte du judaïsme des pharisiens, ne les rend pas pharisiens.]

. This uncertainty as to the origin of the name of a party leads almost naturally to the mention of another, which, indeed, could not be omitted in any description of those times. But while the Pharisees and Sadducees were parties within the Synagogue, the Essenes ( or, the latter always in Philo) were, although strict Jews, yet separatists, and, alike in doctrine, worship, and practice, outside the Jewish body ecclesiastic. Their numbers amounted to only about 4,000.. Cette incertitude quant à l'origine du nom d'un parti conduit presque naturellement à la mention d'une autre, qui, en effet, ne pouvait être omise dans toute description de ces moments. Mais alors que les Pharisiens et les Sadducéens étaient parties au sein de la Synagogue, le Esséniens (ou, ce dernier toujours en Philo) ont été, bien que les Juifs stricte, mais les séparatistes, et, comme dans la doctrine, le culte et la pratique, en dehors du corps juive ecclésiastique. Leur nombre s'élève à seulement 4000.[a Philo, Quod omnis probus liber, 12, ed, Mang.[Un Philon, Quod omnis Probus Liber, 12, ed, Mang.ii.ii.p.p.457; Jos. Ant.457; Jos Ant.xviii. XVIII.1.5.] 1.5.]

They are not mentioned in the New Testament, and only very indirectly referred to in Rabbinic writings, perhaps without clear knowledge on the part of the Rabbis.Ils ne sont pas mentionnés dans le Nouveau Testament, et que très indirectement visée dans les écrits rabbiniques, peut-être sans une connaissance claire de la part des rabbins.If the conclusion concerning them, which we shall by-and-by indicate, be correct, we can scarcely wonder at this.Si la conclusion à leur sujet, qui nous par-et par indiquer, être correcte, nous pouvons à peine étonnant à cela.Indeed, their entire separation from all who did not belong to their sect, the terrible oaths by which they bound themselves to secrecy about their doctrines, and which would prevent any free religious discussion, as well as the character of what is know of their views, would account for the scanty notices about them.En effet, leur séparation entière de tous ceux qui n'appartenaient pas à leur secte, le terrible serment par lequel ils se sont engagés à garder le secret sur leurs doctrines, et qui permettrait d'éviter toute discussion libre religieux, ainsi que le caractère de ce qui est connu de leurs vues , rendrait compte de l'avis de maigres à leur sujet.Josephus and Philo, [3 They are also mentioned by Pliny (Hist. Natur. v. 16).] who speak of them in the most sympathetic manner, had, no doubt, taken special pains to ascertain all that could be learned.Josèphe et Philon, [3 Ils sont également mentionnés par Pline (Hist. Natur. V. 16).] Qui parlent d'eux de la manière la plus sympathique, avait, sans doute, pris soin de vérifier tous les particuliers qui pourraient être tirées.

For this Josephus seems to have enjoyed special opportunities.Pour cette Josèphe semble avoir bénéficié d'occasions spéciales.[4 This may be inferred from Josephus Life, c.[4 Ceci peut être déduit de Josèphe Vie, c.2.] Still, the secrecy of their doctrines renders us dependent on writers, of whom at least one (Josephus) lies open to the suspicion of colouring and exaggeration.2.] Pourtant, le secret de leurs doctrines nous rend dépendants des écrivains, dont au moins un (Josèphe) est ouverte à la suspicion de la coloration et l'exagération. But of one thing we may feel certain: neither John the Baptist, and his Baptism, nor the teaching of Christianity, had any connection with Essenism.Mais une chose nous pouvons nous sentir certaines: ni Jean-Baptiste, et son baptême, ni l'enseignement du christianisme, avait tout lien avec l'essénisme.It were utterly unhistorical to infer such from a few points of contact, and these only of similarity, not identity, when the differences between them are so fundamental.Il était tout à fait anhistorique de déduire ces de quelques points de contact, et eux seuls de similitude, et non pas l'identité, quand les différences entre eux sont si fondamentales.

That an Essene would have preached repentance and the Kingdom of God to multitudes, baptized the uninitiated, and given supreme testimony to One like Jesus, are assertions only less extravagant than this, that One Who mingled with society as Jesus did, and Whose teaching, alike in that respect, and in all its tendencies, was so utterly Non-, and even Anti-Essenic, had derived any part of His doctrine from Essenism.C'est un essénien aurait prêché la repentance et le Royaume de Dieu à des multitudes, baptisé les non-initiés, et étant donné le témoignage suprême à une image de Jésus, sont des affirmations que moins extravagant que cela, que celui qui mêle avec la société comme le fit Jésus, et dont l'enseignement, ressemblent à cet égard, et dans toutes ses tendances, était tellement non, et même anti-Essenic, avait puisé une partie de sa doctrine de l'essénisme.Besides, when we remember the views of the Essenes on purification, and on Sabbath observance, and their denial of the Resurrection, we feel that, whatever points of resemblance critical ingenuity may emphasize, the teaching of Christianity was in a direction opposite from that of Essenism.D'ailleurs, quand nous nous souvenons des vues des Esséniens sur la purification, et sur l'observance du sabbat, et leur déni de la Résurrection, nous estimons que, quelle que soit l'ingéniosité des points de ressemblance critique peut souligner, l'enseignement du christianisme était dans une direction opposée à celle de essénisme. [1 This point is conclusively disposed of by Bishop Lightfoot in the third Dissertation appended to his Commentary on the Colossians (pp. 397-419).[1 Ce point est disposé de façon concluante par l'évêque Lightfoot dans la Dissertation troisième annexé à son Commentaire sur Colossiens (pp. 397-419).

In general, the masterly discussion of the whole subject by Bishop Lightfoot, alike in the body of the Commentary and in the three Dissertations appended, may be said to form a new era in the treatment of the whole question, the points on which we would venture to express dissent being few and unimportant.En général, la discussion magistrale de l'ensemble du sujet par l'évêque Lightfoot, comme dans le corps du Commentaire et dans les trois thèses en annexe, peut être dit pour former une nouvelle ère dans le traitement de toute la question, les points sur lesquels nous risque d'exprimer leur dissidence étant rares et sans importance.The reader who wishes to see a statement of the supposed analogy between Essenism and the teaching of Christ will find it in Dr. Ginsburg's Article 'Essenes,' in Smith and Wace's Dictionary of Christian Biography.Le lecteur qui souhaite voir une déclaration de l'analogie supposée entre l'essénisme et l'enseignement du Christ va le trouver dans l'article Dr Ginsburg «Esséniens», dans Dictionnaire Smith et Wace Biographique des Chrétiens.The same line of argument has been followed by Frankel and Gartz.Le même argument a été suivie par Frankel et Gartz.The reasons for the opposite view are set forth in the text.]Les raisons pour l'opinion contraire sont énoncées dans le texte.]

We posses no data for the history of the origin and development (if such there was) of Essenism.Nous possédons pas de données pour l'histoire de l'origine et le développement (s'il y en a) de l'essénisme.We may admit a certain connection between Pharisaism and Essenism, though it has been greatly exaggerated by modern Jewish writers. Both directions originated from a desire after 'purity,' though there seems a fundamental difference between them, alike in the idea of what constituted purity, and in the means for attaining it. Nous pouvons admettre un certain lien entre le pharisaïsme et l'essénisme, si elle a été grandement exagérée par les écrivains modernes juif. Les deux directions provenait d'un désir après «pureté", bien qu'il semble une différence fondamentale entre eux, comme dans l'idée de ce qui constituait la pureté , et dans les moyens pour l'atteindre.To the Pharisee it was Levitical and legal purity, secured by the 'hedge' of ordinances which they drew around themselves.Pour le pharisien était la pureté lévitique et juridique, garanti par la «couverture» des ordonnances où ils tiraient sur ​​eux-mêmes.To the Essene it was absolute purity in separation from the 'material,' which in itself was defiling. Pour l'Essénien il était une pureté absolue de la séparation de la «matière», ce qui en soi a été souillé.

The Pharisee attained in this manner the distinctive merit of a saint; the Essene obtained a higher fellowship with the Divine, 'inward' purity, and not only freedom from the detracting, degrading influence of matter, but command over matter and nature.Le pharisien atteint de cette manière le mérite distinctif d'un saint; des Esséniens a obtenu le plus en communion avec le Divin, «intérieur» la pureté, et non seulement la liberté de la détourner, l'influence dégradante de la matière, mais le commandement sur la matière et la nature.As the result of this higher fellowship with the Divine, the adept possessed the power of prediction; as the result of his freedom from, and command over matter, the power of miraculous cures. Comme le résultat de cette plus grande communion avec le Divin, l'adepte possédé le pouvoir de prédiction, comme le résultat de sa liberté d', et le commandement sur la matière, la puissance des guérisons miraculeuses.That their purifications, strictest Sabbath observance, and other practices, would form points of contact with Pharisaism, follows as a matter of course; and a little reflection will show, that such observances would naturally be adopted by the Essenes, since they were within the lines of Judaism, although separatists from its body ecclesiastic.C'est leurs purifications, plus strictes observance du Sabbat, et d'autres pratiques, formeraient des points de contact avec le pharisaïsme, suit comme une question de cours, et un peu de réflexion montrera que ces observances serait naturellement adopté par les Esséniens, car ils étaient dans le lignes du judaïsme, les séparatistes, bien que de son corps ecclésiastique.

On the other hand, their fundamental tendency was quite other than that of Pharisaism, and strongly tinged with Eastern (Parsee) elements.D'autre part, leur tendance fondamentale était tout autre que celle du pharisaïsme, et fortement teinté de l'Est (Parsi) éléments.After this the inquiry as to the precise date of its origin, and whether Essenism was an offshoot from the original (ancient) Assideans or Chasidim, seems needless.Après cette enquête, le quant à la date précise de son origine, et si l'essénisme était un rejeton de l'original (ancien) ou Assideans Hassidim, semble inutile. Certain it is that we find its first mention about 150 BC, [a Jos. Ant.Il est certain que l'on trouve sa première mention d'environ 150 avant JC, [un Ant Jos.xiii.xiii.5.5.9.] and that we meet the first Essence in the reign of Aristobulus I. [b 105-104 BC; Ant.9] et que nous rencontrons la première essence sous le règne d'Aristobule I [b 105-104 BC;. Ant.xiii. xiii.11. 11.2; War i. 2; Guerre i.3. 3.5.] 5.]

Before stating our conclusions as to its relation to Judaism and the meaning of the name, we shall put together what information may be derived of the sect from the writings of Josephus, Philo, and Pliny.Avant d'énoncer nos conclusions quant à sa relation au judaïsme et à la signification de ce nom, nous allons rassembler les renseignements qui peuvent être tirés de la secte des écrits de Josèphe, Philon, et Pline.[1 Compare Josephus, Ant.[1 Comparer Josèphe, Ant.xiii.xiii.5, 9; xv.5, 9; xv.10.10.4, 5; xviii.4, 5; xviii. 1.1.5; Jewish War, ii.5; juives guerre, ii.8, 2-13; Philo, Quod omnis probus liber, 12, 13 (ed. Mangey, ii. 457-459; ed. Par. and Frcf. pp. 876-879; ed. Richter, vol. v. pp. 285-288); Pliny, NH v. 16, 17.8, 2-13; Philon, Quod omnis Probus Liber, 12, 13 (éd. Mangey, ii 457-459;.. Éd Par et Frcf pp 876-879;... Éd Richter, vol v. pp. 285-288); Pline, NH v. 16, 17. For references in the Fathers see Bp.Pour les références dans les Pères voient BP.Lightfoot on Colossians, pp. 83, 84 (note).Lightfoot sur les Colossiens, p. 83, 84 (note).Comp.Comp.the literature there and in Schurer (Neutest. Zeitgesch. p. 599), to which I would add Dr. Ginburg's Art.la littérature là et dans Schurer (Neutest. Zeitgesch. p. 599), à laquelle je voudrais ajouter le Dr Art de Ginburg.'Essenes' in Smith's and Wace's Dict.«Esséniens» dans l'affaire Smith et Dict Wace.of Chr.de Chr.Biogr., vol.Biograph., Vol.ii.] ii.]

Even its outward organisation and the mode of life must have made as deep, and, considering the habits and circumstances of the time, even deeper impression than does the strictest asceticism on the part of any modern monastic order, without the unnatural and repulsive characteristics of the latter.Même son organisation vers l'extérieur et le mode de vie doit avoir fait tant de profondeur, et, compte tenu des habitudes et des circonstances de l'époque, l'impression encore plus profonde que ne le fait le plus strict ascétisme de la part de tout ordre monastique moderne, sans les caractéristiques non naturelles et de répulsion des celui-ci.There were no vows of absolute silence, broken only by weird chant of prayer or 'memento mori;' no penances, nor self-chastisement.Il n'y avait aucune vœux de silence absolu, troublé seulement par le chant étrange de la prière ou «memento mori;« non pénitences, ni auto-châtiment.But the person who had entered the 'order' was as effectually separated from all outside as if he had lived in another world.Mais la personne qui était entré dans «l'ordre» a été aussi effectivement séparé de tous à l'extérieur comme s'il avait vécu dans un autre monde.Avoiding the large cities as the centres of immorality, [c Philo, ii.p.Éviter les grandes villes que les centres d'immoralité, [c Philon, ii.p.457.] they chose for their settlements chiefly villages, one of their largest colonies being by the shore of the Dead Sea.457.] Qu'ils ont choisi pour leurs colonies essentiellement des villages, l'un de leurs plus grandes colonies étant par le rivage de la mer Morte.[d Pliny, Hist.[D Pline, Hist.Nat.Nat.v. 16, 17.]v. 16, 17].

At the same time they had also 'houses' inmost, if not all the cities of Palestine, [e Philo, usp 632; Jos. Jewish War ii.Dans le même temps, ils avaient aussi intime des «maisons», sinon toutes les villes de Palestine, [e Philo, USP 632; Jos juifs Guerre mondiale.8.8.4.] notably in Jerusalem, [f Ant.4.] Notamment à Jérusalem, [f Ant.xiii.xiii.11.2; xv.11,2; xv.10.10.5; xvii.5; xvii.13.3.] where, indeed, one of the gates was named after them.13.3.] Où, en effet, l'une des portes a été nommé d'après eux.[g War v. 4.2.] In these 'houses' they lived in common, [h Philo, usp 632.] under officials of their own.[G Guerre v. 4.2.] Dans ces «maisons» ils ont vécu en commun, [h Philo, USP 632.] Sous responsables de leurs propres.The affairs of 'the order' were administered by a tribunal of at least a hundred members.Les affaires de «l'ordre» ont été administrés par un tribunal d'au moins une centaine de membres.[i War ii. [I Seconde Guerre mondiale.8.9.] They wore a common dress, engaged in common labor, united in common prayers, partook of common meals, and devoted themselves to works of charity, for which each had liberty to draw from the common treasury at his own discretion, except in the case of relatives. 8.9.] Ils portaient une robe commune, engagés dans le travail commun, unis dans la prière commune, participait de repas communs, et se consacrent aux œuvres de charité, pour lequel chacun avait la liberté de puiser dans le trésor commun à sa propre discrétion, sauf dans le cas des parents.[a War ii.[Ii une guerre.8. 8.6.] 6.]

Everything was of the community.Tout était de la communauté.It scarcely needs mention that they extended fullest hospitality to strangers belonging to the order; in fact, a special official was appointed for this purpose in every city.Il n'est guère besoin mentionner qu'ils étendu dans toute l'hospitalité aux étrangers appartenant à l'ordre, en fait, un fonctionnaire spécial a été nommé à cet effet dans chaque ville.[b us sections 4.] Everything was of the simplest character, and intended to purify the soul by the greatest possible avoidance, not only of what was sinful, but of what was material.[B-nous les articles 4.] Tout était des plus simples, et destinés à purifier l'âme par l'évitement du possible, non seulement de ce qui était un péché, mais de ce qui était matériel.Rising at dawn, no profane word was spoken till they had offered their prayers.Levé dès l'aube, aucun mot profane a été parlé jusqu'à ce qu'ils avaient offert leurs prières.These were addressed towards, if not to, the rising son, probably, as they would have explained it, as the emblem of the Divine Light, but implying invocation, if not adoration, of the sun.Ces vers ont été abordés, si ce n'est pour le fils augmente, sans doute, comme ils l'auraient expliqué, comme l'emblème de la Lumière Divine, mais l'invocation implique, si elle n'est pas l'adoration, du soleil.

[1 The distinction is Schurer's, although he is disposed to minimise this point. [1 La distinction est Schurer, bien qu'il est disposé à minimiser ce point.More on this in the sequel.] After that they were dismissed by their officers to common work.Plus à ce sujet dans la suite.] Après qu'ils ont été licenciés par leurs officiers au travail commun.The morning meal was preceded by a lustration, or bath.Le repas du matin a été précédée par une lustration, ou le bain.Then they put on their 'festive' linen garments, and entered, purified, the common hall as their Sanctuary.Puis ils ont mis sur leur "fête" vêtements de lin, et entra, purifié, la salle commune que leur sanctuaire.For each meal was sacrificial, in fact, the only sacrifices which they acknowledged.Pour chaque repas était sacrificiel, en fait, les sacrifices que ce qu'ils reconnaissaient.The 'baker,' who was really their priest, and naturally so, since he prepared the sacrifice, set before each bread, and the cook a mess of vegetables.Le "boulanger", qui était vraiment leur prêtre, et, naturellement, oui, car il a préparé le sacrifice, mis en avant chaque pain, et le cuisinier un gâchis de légumes.The meal began with prayer by the presiding priest, for those who presided at these 'sacrifices' were also 'priests,' although in neither case probably of Aaronic descent, but consecrated by themselves.Le repas a débuté par la prière par le prêtre qui préside, pour ceux qui présidaient à ces «sacrifices» ont également été «prêtres», même dans les deux cas probablement d'origine d'Aaron, mais consacrée par eux-mêmes.[c Jos. War ii 8.5; Ant.[C Jos Guerre II 8.5; Ant.xviii.XVIII.1.1.5.]5.]

The sacrificial meal was again concluded by prayer, when they put off their sacred dress, and returned to their labour.Le repas sacrificiel a de nouveau été conclu par la prière, quand ils ont mis hors de leur robe sacrée, et retournés à leur travail.The evening meal was of exactly the same description, and partaken of with the same rites as that of the morning.Le repas du soir était d'exactement la même description, et mangé du avec les mêmes rites que celle du matin.

Although the Essenes, who, with the exception of a small party among them, repudiated marriage, adopted children to train them in the principles of their sect, [2 Schurer regards these children as forming the first of the four 'classes' or 'grades' into which the Essenes were arranged.Bien que les Esséniens, qui, à l'exception d'un petit parti parmi eux, le mariage répudiées, les enfants adoptés à les former dans les principes de leur secte, [2 Schurer ce qui concerne ces enfants comme formant le premier des quatre «classes» ou «classes »dans laquelle les Esséniens ont été organisées.But this is contrary to the express statement of Philo, that only adults were admitted into the order, and hence only such could have formed a 'grade' or 'class' of the community.Mais cela est contraire à la déclaration expresse de Philon, que seuls les adultes ont été admis dans l'ordre, et par conséquent ne pourrait avoir formé une «classe» «grade» ou de la communauté.(Comp. ed. Mangey, ii. p. 632, from Eusebius' Praepar. Evang. lib. viii. cap. 8.) I have adopted the view of Bishop Lightfoot on the subject.(Trib. éd. Mangey, ii. P. 632, à partir de Praepar Eusèbe '. Evang. Lib. Viii. Bouchon. 8.) J'ai adopté le point de vue de l'évêque Lightfoot sur le sujet.Even the marrying order of the Essenes, however, only admitted of wedlock under great restrictions, and as a necessary evil (War, us sections 13).Même l'ordre des Esséniens se marier, cependant, seulement admis mariage en vertu de grandes restrictions, et comme un mal nécessaire (la guerre, nous sections 13).

Bishop Lightfoot suggests, that these were not Essenes in the strict sense, but only 'like the third order of a Benedictine or Franciscan brotherhood.] yet admission to the order was only granted to adults, and after a novitiate which lasted three years.Évêque Lightfoot suggère que ces Esséniens n'ont pas été dans le sens strict, mais seulement «comme le troisième ordre d'une confrérie bénédictine ou franciscain.] Pour le moment d'admission à l'ordre n'a été accordé que pour les adultes, et après un noviciat qui a duré trois ans. On entering, the novice received the three symbols of purity: an axe, or rather a spade, with which to dig a pit, a foot deep, to cover up the excrements; an apron, to bind round the loins in bathing; and a white dress, which was always worn, the festive garment at meals being of linen.En entrant, le novice a reçu les trois symboles de pureté: une hache, ou plutôt une bêche, avec lequel pour creuser une fosse, un pied de profondeur, pour couvrir les excréments; un tablier, de lier toute les reins à se baigner, et une robe blanche, qui a toujours été porté, le vêtement de fête au repas étant de linge.At the end of the first year the novice was admitted to the lustrations.A la fin de la première année le novice a été admis à l'lustrations.He had now entered on the second grade, in which he remained for another year.Il a maintenant inscrit sur la classe de seconde, dans laquelle il est resté pendant une autre année.

After its lapse, he was advanced to the third grade, but still continued a novice, until, at the close of the third year of his probation, he was admitted to the fourth grade, that of full member, when, for the first time, he was admitted to the sacrifice of the common meals.Après sa déchéance, il a été avancé à la troisième année, mais toujours poursuivi un novice, jusqu'à ce que, à l'issue de la troisième année de sa probation, il a été admis à la quatrième année, celui de membre à part entière, quand, pour la première fois , il a été admis au sacrifice des repas communs.The mere touch of one of a lower grade in the order defiled the Essene, and necessitated the lustration of a bath.Le simple toucher d'un d'un grade inférieur dans l'ordre souillé le essénienne, et nécessita la lustration d'un bain.Before admission to full membership, a terrible oath was taken.Avant l'admission à la pleine adhésion, un terrible serment a été prise.As, among other things, it bound to the most absolute secrecy, we can scarcely suppose that its form, as given by Josephus, [a War ii.Comme, entre autres choses, il lié à le secret le plus absolu, nous ne pouvons guère supposer que sa forme, telle que donnée par Josèphe, [ii une guerre.8.7.] contains much beyond what was generally allowed to transpire.8.7.] Contient bien au-delà ce qui était généralement autorisés à transpirer.Thus the long list given by the Jewish historian of moral obligations which the Essenes undertook, is probably only a rhetorical enlargement of some simple formula.Ainsi, la longue liste donnée par l'historien juif d'obligations morales que les Esséniens ont entrepris, n'est probablement plus qu'une rhétorique de l'élargissement d'une formule simple.

More credit attaches to the alleged undertaking of avoidance of all vanity, falsehood, dishonesty, and unlawful gains.Plus de crédit accorde à l'entreprise présumée de l'évitement de toute vanité, le mensonge, la malhonnêteté, et les gains illicites.The last parts of the oath alone indicate the peculiar vows of the sect, that is, so far as they could be learned by the outside world, probably chiefly through the practice of the Essenes.Les dernières parties du serment seul indiquer le propre vœu de la secte, qui est, pour autant qu'ils pourraient être tirées par le monde extérieur, probablement principalement par la pratique des Esséniens. They bound each member not to conceal anything from his own sect, nor, even on peril of death, to disclose their doctrines to others; to hand down their doctrines exactly as they had received them; to abstain from robbery; [1 Can this possibly have any connection in the mind of Josephus with the later Nationalist movement?Ils liée à chaque membre de ne pas dissimuler quelque chose de sa propre secte, ni même au péril de mort, de divulguer leurs doctrines aux autres; de prononcer leurs doctrines exactement comme ils les avaient reçues; de s'abstenir de vol; [1 Est-ce possible aucun lien dans l'esprit de Josèphe avec le mouvement nationaliste tard?This would agree with his insistence on their respect for those in authority.Ce serait d'accord avec son insistance sur leur respect pour les personnes en autorité.Otherwise the emphasis laid on abstinence from robbery seems strange in such a sect.] and to guard the books belonging to their sect, and the names of the Angels. Sinon, l'accent mis sur l'abstinence de vol semble étrange dans une telle secte.] Et de garder les livres appartenant à leur secte, et les noms des Anges.

It is evident that, while all else was intended as safeguards of a rigorous sect of purists, and with the view of strictly keeping it a secret order, the last-mentioned particulars furnish significant indications of their peculiar doctrines. Il est évident que, si tout a été conçu comme garanties d'une secte rigoureuse des puristes, et avec l'avis de stricte gardant un ordre secret, les indications mentionnées dernière fournir des indications significatives de leurs doctrines particulières.Some of these may be regarded as only exaggerations of Judaism, though not of the Pharisaic kind.Certains d'entre eux peuvent être considérés comme des exagérations que du judaïsme, mais pas du genre pharisaïque.[2 I venture to think that even Bishop Lightfoot lays too much stress on the affinity to Pharisaism.[2 J'ose penser que même l'évêque Lightfoot met trop l'accent sur l'affinité au pharisaïsme.I can discover few, if any, traces of Pharisaism in the distinctive sense of the term. Je peux découvrir peu, sinon aucun, des traces de pharisaïsme dans le sens distinctif du terme.Even their frequent washings had a different object from those of the Pharisees.] Among them we reckon the extravagant reverence for the name of their legislator (presumably Moses), whom to blaspheme was a capital offence; their rigid abstinence from all prohibited food; and their exaggerated Sabbath-observance, when, not only no food was prepared, but not a vessel moved, nay, not even nature eased.Même leurs lavages fréquents avaient un objet différent de ceux des pharisiens] Parmi eux nous estimons la vénération extravagante pour le nom de leur législateur (probablement Moïse), dont pour blasphémer est un crime capital;. Rigides leur abstinence de toute nourriture interdite; et de leur Sabbat-respect exagéré, quand, non seulement aucune nourriture a été préparée, mais pas un navire s'est déplacé, non, même pas la nature assouplies.

[3 For a similar reason, and in order 'not to affront the Divine rays of light', the light as symbol, if not outcome, of the Deity, they covered themselves, in such circumstances, with the mantle which was their ordinary dress in winter.] But this latter was connected with their fundamental idea of inherent impurity in the body, and, indeed, in all that is material.[3 Pour une raison similaire, et afin de ne pas affronter les rayons de lumière divine, la lumière comme symbole, si elle n'est pas issue, de la divinité, ils se sont couverts, dans de telles circonstances, avec le manteau qui était leur robe ordinaire en hiver.] Mais ce dernier a été connecté avec leur idée fondamentale de l'impureté inhérente à l'organisme, et, en effet, dans tout ce qui est matériel. Hence, also, their asceticism, their repudiation of marriage, and their frequent lustrations in clean water, not only before their sacrificial meals, but upon contact even with an Essene of a lower grade, and after attending to the calls of nature.D'où, également, leur ascèse, leur répudiation des épouses, et leurs illustrations les fréquentes dans de l'eau propre, non seulement avant leur repas sacrificiels, mais au contact même avec un Essénien d'un grade inférieur, et après avoir assisté aux appels de la nature.Their undoubted denial of the resurrection of the body seems only the logical sequence from it.Leur négation incontestable de la résurrection des corps semble que la séquence logique de lui.If the soul was a substance of the subtlest ether, drawn by certain natural enticement into the body, which was its prison, a state of perfectness could not have consisted in the restoration of that which, being material, was in itself impure.Si l'âme est une substance de l'éther le plus subtil, attirés par appât naturel de certains dans le corps, qui était sa prison, un état de perfection ne pouvait pas consisté en la restauration de ce qui, étant matériel, était en soi impure.

And, indeed, what we havecalled the exaggerated Judaism of the sect, its rigid abstinence from all forbidden food, and peculiar Sabbath-observance, may all have had the same object, that of tending towards an external purism, which the Divine legislator would have introduced, but the 'carnally-minded' could not receive.Et, en effet, ce que nous avons appelé le Judaïsme exagérée de la secte, son abstinence rigide de tous les aliments interdits, et particulière-respect du sabbat, peuvent tous avoir le même objet, que de tendre vers un purisme externe, que le législateur divin serait ont introduit, mais le «charnelle d'esprit» ne pouvait recevoir.Hence, also, the strict separation of the order, its grades, its rigorous discipline, as well as its abstinence from wine, meat, and all ointments, from every luxury, even from trades which would encourage this, or any vice.D'où, également, la stricte séparation de l'ordre, ses grades, sa discipline rigoureuse, ainsi que son abstinence de vin, la viande et tous les onguents, de tout le luxe, même de métiers qui encouragent ce, ou de tout vice.This aim after external purity explains many of their outward arrangements, such as that their labour was of the simplest kind, and the commonality of all property in the order; perhaps, also, what may seem more ethical ordinances, such as the repudiation of slavery, their refusal to take an oath, and even their scrupulous care of truth.Cet objectif, après la pureté extérieure explique beaucoup de leurs arrangements extérieurs, tels que que leur travail était des plus simples, et les points communs de tous les biens dans l'ordre, peut-être, aussi, ce qui peut sembler ordonnances plus éthique, telles que la répudiation de l'esclavage , leur refus de prêter serment, et même leur soin scrupuleux de la vérité.

The white garments, which they always wore, seem to have been but a symbol of that purity which they sought.Les vêtements blancs, dont ils portaient toujours, semblent avoir été, mais un symbole de cette pureté qui ils ont cherché. For this purpose they submitted, not only to strict asceticism, but to a discipline which gave the officials authority to expel all offenders, even though in so doing they virtually condemned them to death by starvation, since the most terrible oaths had bound all entrants into the order not to partake of any food other than that prepared by their 'priests.'A cet effet, ils ont soumis, non seulement à l'ascèse rigoureuse, mais à une discipline qui a donné l'autorité responsables d'expulser tous les délinquants, même si, ce faisant, ils ont pratiquement condamnés à mort par la famine, depuis les plus terribles serments avait lié tous les nouveaux venus dans l'ordre de ne pas participer de toute autre nourriture que celle préparée par leurs «prêtres».

In such a system there would, of course, be no place for either an Aaronic priesthood, or bloody sacrifices.Dans un tel système, il n'y aurait, bien sûr, pas de place ni pour un sacerdoce d'Aaron, ou des sacrifices sanglants.In fact, they repudiated both. En fait, ils désavoué à la fois.Without formally rejecting the Temple and its services, there was no room in their system for such ordinances. Sans rejeter formellement le Temple et ses services, il n'y avait pas de place dans leur système de ces ordonnances.They sent, indeed, thank offerings to the Temple, but what part had they in bloody sacrifices and an Aaronic ministry, which constituted the main business of the Temple?Ils ont envoyé, en effet, merci d'offrandes au temple, mais ce qu'ils avaient dans le cadre des sacrifices sanglants et un ministère d'Aaron, qui a constitué l'activité principale du Temple?Their 'priests' were their bakers and presidents; their sacrifices those of fellowship, their sacred meals of purity.Leurs «prêtres» étaient leurs boulangers et des présidents; leurs sacrifices ceux de la communion fraternelle, leurs repas sacré de pureté. It is quite in accordance with this tendency when we learn from Philo that, in their diligent study of the Scriptures, they chiefly adopted the allegorical mode of interpretation. Il est tout à fait en conformité avec cette tendance, lorsque nous apprenons de Philon qui, dans leur étude diligente des Ecritures, ils essentiellement adopté le mode d'interprétation allégorique.[a Ed.[Un Ed.Mang ii.Mang II.p.p.458.]458.]

We can scarcely wonder that such Jews as Josephus and Philo, and such heathens as Pliny, were attracted by such an unworldly and lofty sect.Nous pouvons à peine surprenant que les Juifs, comme Josèphe et Philon, et ces païens comme Pline, ont été attirés par une telle secte immonde et noble. Here were about 4,000 men, who deliberately separated themselves, not only from all that made life pleasant, but from all around; who, after passing a long and strict novitiate, were content to live under the most rigid rule, obedient to their superiors; who gave up all their possessions, as well as the earnings of their daily toil in the fields, or of their simple trades; who held all things for the common benefit, entertained strangers, nursed their sick, and tended their aged as if their own parents, and were charitable to all men; who renounced all animal passions, eschewed anger, ate and drank in strictest moderation, accumulated neither wealth nor possessions, wore the simplest white dress till it was no longer fit for use; repudiated slavery, oaths, marriage; abstained from meat and wine, even from the common Eastern anointing with oil; used mystic lustrations, had mystic rites and mystic prayers, an esoteric literature and doctrines; whose every meal was a sacrifice, and every act one of self-denial; who, besides, were strictly truthful, honest, upright, virtuous, chaste, and charitable, in short, whose life meant, positively and negatively, a continual purification of the soul by mortification of the body.Ici étaient environ 4.000 hommes, qui ont délibérément se sont séparés, non seulement de tout ce qui fait la vie agréable, mais tout autour, qui, après avoir passé un long noviciat et strict, se sont contentés de vivre sous la règle la plus rigide, obéissant à leurs supérieurs; qui a abandonné tous leurs biens, ainsi que les gains de leur labeur quotidien dans les champs, ou de leurs métiers simples: qui a tenu toutes choses pour le bénéfice commun, les étrangers divertir, soigner leurs malades, et tendaient leur âge, comme si leur propre parents, et étaient de bienfaisance à tous les hommes; qui a renoncé à toutes les passions animales, la colère évité, mangé et bu dans la plus stricte modération, accumulées ni richesse ni possessions, portait le plus simple robe blanche jusqu'à ce qu'il n'était plus apte à l'emploi; l'esclavage répudiées, les serments, mariage; s'abstenir de viande et de vin, même de la commune de l'Est onction avec l'huile; utilisé les lustrations mystique, avait rites mystiques et des prières mystiques, une littérature ésotérique et des doctrines; dont chaque repas était un sacrifice, et chaque acte un de l'abnégation; qui, en outre, ont été strictement véridique, honnête, intègre, vertueux, chaste, et de bienfaisance, en bref, dont la vie signifie, positivement et négativement, une purification constante de l'âme par la mortification du corps.

To the astonished onlookers this mode of life was rendered even more sacred by doctrines, a literature, and magic power known only to the initiated.Pour les spectateurs étonnés de ce mode de vie a été rendue encore plus sacrée par les doctrines, une littérature, et la puissance magique connu seulement des initiés.Their mysterious conditions made them cognisant of the names of Angels, by which we are, no doubt, to understand a theosophic knowledge, fellowship with the Angelic world, and the power of employing its ministry.Leurs conditions mystérieuses rendus conscients des noms des Anges, par lequel nous sommes, sans doute, pour comprendre une connaissance théosophiques, en communion avec le monde angélique, et le pouvoir d'employer son ministère.Their constant purifications, and the study of their prophetic writings, gave them the power of prediction; [a Jos. War ii.Leurs purifications constante, et l'étude de leurs écrits prophétiques, leur donna le pouvoir de prédiction; [une Jos Guerre mondiale.8, 12; comp.8, 12; comp.Ant.Ant.xiii.xiii.11.11.2; xv.2; xv.10.10.5; xvii.5; xvii.13.3.] the same mystic writings revealed the secret remedies of plants and stones for the healing of the body, [1 There can be no question that these Essene cures were magical, and their knowledge of remedies esoteric.] as well as what was needed for the cure of souls.13.3.] Les mêmes écrits mystiques révélé les remèdes secrets des plantes et des pierres pour la guérison du corps, [1 Il ne peut être question que ces guérisons Esséniens étaient magiques, et leur connaissance des remèdes ésotériques.] Ainsi que ce qui était nécessaire pour la guérison des âmes.

It deserves special notice that this intercourse with Angels, this secret traditional literature, and its teaching concerning mysterious remedies in plants and stones, are not unfrequently referred to in that Apocalyptic literature known as the 'Pseudepigraphic Writings.' Confining ourselves to undoubtedly Jewish and pre-Christian documents, [2 Bishop Lightfoot refers to a part of the Sibylline books which seems of Christian authorship.] we know what development the doctrine of Angels received both in the Book of Enoch (alike in its earlier and in its later portion [b ch. xxxi.-ixxi.]) and in the Book of Jubilees, [3 Comp.Elle mérite une attention particulière que cette relation avec les anges, cette littérature secrète traditionnelle, et son enseignement concernant les recours mystérieux dans les plantes et les pierres, ne sont pas rare visés à cette littérature apocalyptique connu comme le «Écrits pseudépigraphique. Nous limitant à aucun doute juif et pré documents-chrétienne, [2 évêque Lightfoot se réfère à une partie des livres sibyllins, qui semble de la paternité chrétienne.] nous savons ce qu'est le développement de la doctrine des Anges a reçu la fois dans le Livre d'Enoch (comme dans ses précédents et dans sa partie plus tard [b ch. xxxi.-Ixxi.]) et dans le Livre des Jubilés, [3 Comp.Lucius, Essenismus, p.Lucius, Essenismus, p.109. 109.This brochure, the latest on the subject, (though interesting, adds little to our knowledge.]) and how the 'seers' received Angelic instruction and revelations.Cette brochure, le dernier sur le sujet, (quoique intéressante, ajoute peu à notre connaissance.]) Et comment les «voyants» reçu des instructions angélique et de révélations.

The distinctively Rabbinic teaching on these subjects is fully set forth in another part of this work.L'enseignement rabbinique distinctement sur ces sujets est entièrement exposées dans une autre partie de ce travail.[1 See Appendix XIII.[1 Voir l'annexe XIII.on the Angelology, Satanology, and Demonology of the Jews.] Here we would only specially notice that in the Book of Jubilees [a Ch.sur l'angélologie, Satanology et Démonologie des Juifs.] Ici, nous ne spécialement remarquer que dans le Livre des Jubilés [a Ch.x.] Angels are represented as teaching Noah all 'herbal remedies' for diseases, [b Comp.x.] Les anges sont représentés comme des «remèdes» l'enseignement de Noé tout pour les maladies, [b Comp.also the Sepher Noach in Jellinek's Beth.aussi le Noach Sépher de Beth Jellinek. haMidr.haMidr.part iii.Partie III. pp. 155, 156.] while in the later Pirqe de R. Eliezer [c c.pp 155, 156.] tandis que dans la suite de Pirqe Eliezer R. [C C.48.] this instruction is said to have been given to Moses.48.] Cette instruction aurait été donnée à Moïse.These two points (relation to the Angels, and knowledge of the remedial power of plants, not to speak of visions and prophecies) seem to connect the secret writings of the Essenes with that 'outside' literature which in Rabbinic writings is known as Sepharim haChitsonim, 'outside writings.'Ces deux points (par rapport aux anges, et la connaissance du pouvoir de réparation des installations, sans parler des visions et des prophéties) semblent relier les écritures secrètes des Esséniens avec cette «extérieur» littérature, qui dans les écrits rabbiniques est connu comme Sepharim haChitsonim , «écrits à l'extérieur."[2 Only after writing the above I have noticed, that Jellinek arrives at the same conclusion as to the Essene character of the Book of Jubilees (Beth ha-Midr. iii. p. xxxiv., xxxv.), and of the Book of Enoch (us ii. p. xxx.).] The point is of greatest importance, as will presently appear.[2 seulement après avoir écrit ci-dessus, j'ai remarqué que Jellinek arrive à la même conclusion quant au caractère essénien du Livre des Jubilés (Beth ha-MIDR. III. P. xxxiv., Xxxv.), Et du Livre de Enoch (nous ii. p. xxx)..] Le point est d'une grande importance, comme nous allons le constater.

It needs no demonstration, that a system which proceeded from a contempt of the body and of all that is material; in some manner identified the Divine manifestation with the Sun; denied the Resurrection, the Temple-priesthood, and sacrifices; preached abstinence from meats and from marriage; decreed such entire separation from all around that their very contact defiled, and that its adherents would have perished of hunger rather than join in the meals of the outside world; which, moreover, contained not a trace of Messianic elements indeed, had no room for them, could have had no internal connection with the origin of Christianity.Il n'a pas besoin de démonstration, un système qui a procédé à partir d'un mépris du corps et de tout ce qui est matériel; d'une certaine manière identifié la manifestation divine avec le Soleil; niaient la résurrection, le temple-sacerdoce, et les sacrifices; l'abstinence des viandes prêché et par le mariage; décrétée telle séparation complète de tous les coins que leurs contacts très souillé, et que ses adeptes auraient péri de faim plutôt que de rejoindre dans les repas du monde extérieur, ce qui, d'ailleurs, ne contenait pas une trace d'éléments messianiques en effet, avait pas de place pour eux, n'avait pu avoir aucune connexion interne avec l'origine du christianisme.Equally certain is it that, in respect of doctrine, life, and worship, it really stood outside Judaism, as represented by either Pharisees or Sadducees.Tout aussi certains fait-il que, à l'égard de la doctrine, la vie et le culte, il m'a vraiment marqué en dehors du judaïsme, comme représenté soit par les pharisiens ou les Sadducéens.

The question whence the foreign elements were derived, which were its distinctive characteristics, has of late been so learnedly discussed, that only the conclusions arrived at require to be stated.La question où les éléments étrangers ont été tirés, qui ont été ses caractéristiques distinctives, a dernièrement été si savamment discuté, que seuls les conclusions demandent à être déclaré.Of the two theories, of which the one traces Essenism to Neo-Pythagorean, [3 So Zeller, Philosophie d.Sur les deux théories, dont l'essénisme on trace au néo-pythagoriciens, [3 Alors Zeller, Philosophie d.Griechen, ed.Griechen, éd.1881, iii. 1881, III.pp. 277-337.] the other to Persian sources, [4 So Bishop Lightfoot, in his masterly treatment of the whole subject in his Commentary on the Ep.pp 277-337.] l'autre à des sources perses, [4 Alors l'évêque Lightfoot, dans son traitement magistral de l'ensemble du sujet dans son Commentaire sur l'Ep.to the Colossians.] the latter seems fully established, without, however, wholly denying at least the possibility of Neo-Pythagorean influences.aux Colossiens.] celui-ci semble bien établi, sans toutefois nier totalement au moins la possibilité de néo-pythagoriciens influences.To the grounds which have been so conclusively urged in support of the Eastern origin of Essenism, [5 By Bishop Lightfoot, us pp. 382-396.Pour les motifs qui ont été si concluante a exhorté à l'appui de l'origine orientale des essénisme, [5 par l'évêque Lightfoot, nous pp 382-396.

In general, I prefer on many points such as the connection between Essenism and Gnosticism &c., simply to refer readers to the classic work of Bishop Lightfoot.] in its distinctive features, may be added this, that Jewish Angelology, which played so great a part in the system, was derived from Chaldee and Persian sources, and perhaps also the curious notion, that the knowledge of medicaments, originally derived by Noah from the angels, came to the Egyptians chiefly through the magic books of the Chaldees.En général, je préfère sur de nombreux points tels que la connexion entre l'essénisme et le gnosticisme & c., il suffit de renvoyer le lecteur à l'ouvrage classique de l'évêque Lightfoot.] Dans ses traits distinctifs, peut être ajouté ceci, que angélologie juive, qui a joué un si grand un rôle dans le système, a été dérivé de chaldéen et les sources persanes, et peut-être aussi la notion curieuse, que la connaissance des médicaments, à l'origine dérivé de Noah des anges, est venu pour les Égyptiens principalement à travers les livres de magie des Chaldéens.[a Sepher Noach ap.[Un Sepher Noach ap.Jellinek iii.Jellinek III.p. p.156.] [1 As regards any connection between the Essenes and the Therapeutai, Lucius has denied the existence of such a sect and the Philonic authorship of de V. cont.156.] [1 En ce qui concerne tout lien entre les Esséniens et les Therapeutai, Lucius a nié l'existence d'une telle secte et la paternité de philonienne de V. cont.The latter we have sought to defend in the Art.Ce dernier nous avons cherché à défendre dans l'art. Philo (Smith and Wace's Dict. of Chr. Biogr. iv.), and to show that the Therapeutes were not a 'sect' but an esoteric circle of Alexandrian Jews.]Philon (Smith et Dict Wace. De Chr. Biograph. Iv.), Et de montrer que les thérapeutes ne sont pas une «secte», mais un cercle ésotérique de Juifs d'Alexandrie.]

It is only at the conclusion of these investigations that we are prepared to enter on the question of the origin and meaning of the name Essenes, important as this inquiry is, not only in itself, but in regard to the relation of the sect to orthodox Judaism. The eighteen or nineteen proposed explanations of a term, which must undoubtedly be of Hebrew etymology, all proceed on the idea of its derivation from something which implied praise of the sect, the two least objectionable explaining the name as equivalent either to 'the pious,' or else to 'the silent ones.'C'est seulement à la conclusion de ces enquêtes que nous sommes prêts à entrer sur la question de l'origine et la signification des Esséniens nom, important que cette enquête est, non seulement en soi, mais en ce qui concerne la relation de la secte orthodoxe, judaïsme. Les dix-huit ou dix-neuf explications proposées d'un terme, qui doit sans doute être de l'hébreu l'étymologie, tout découle de l'idée de sa dérivation de quelque chose qui impliquait l'éloge de la secte, l'objection d'au moins deux expliquant le nom comme l'équivalent, soit à «l' pieux, ou encore de «les silencieux».

But against all such derivations there is the obvious objection, that the Pharisees, who had the moulding of the theological language, and who were in the habit of giving the hardest names to those who differed from them, would certainly not have bestowed a title implying encomium on a sect which, in principle and practices, stood so entirely outside, not only of their own views, but even of the Synagogue itself.Mais contre toutes ces dérivations il est l'objection évidente, que les Pharisiens, qui avaient le moulage de la langue théologique, et qui avaient l'habitude de donner des noms les plus difficiles pour ceux qui différaient d'eux, n'aurait certainement pas accordé un titre laissant entendre éloge sur une secte qui, en principe et pratiques, se tenait donc entièrement à l'extérieur, non seulement de leurs propres opinions, mais même de la synagogue elle-même.

Again, if they had given a name of encomium to the sect, it is only reasonable to suppose that they would not have kept, in regard to their doctrines and practices, a silence which is only broken by dim and indirect allusions.Encore une fois, si elles avaient donné un nom d'éloge à la secte, il est raisonnable de supposer qu'ils n'auraient pas gardé, à l'égard de leurs doctrines et pratiques, un silence qui n'est rompue que par des allusions sombres et indirects. Yet, as we examine it, the origin and meaning of the name seem implied in their very position towards the Synagogue.Pourtant, comme nous l'examinons, l'origine et la signification du nom impliquait semblent dans leur position même vers la Synagogue.They were the only real sect, strictly outsiders, and their name Essenes ('E, 'E ) seems the Greek equivalent for Chitsonim ( ), 'the outsiders.'Ils étaient de la secte seule vraie, au sens strict de l'extérieur, et leurs Esséniens nom ("E", E) semble l'équivalent grec pour Chitsonim (), "les outsiders".Even the circumstance that the axe, or rather spade ( ), which every novice received, has for its Rabbinic equivalent the word Chatsina, is here not without significance.Même la circonstance que la hache, ou plutôt chat (), qui a reçu tous les novices, a de son équivalent rabbinique du Chatsina mot, ici n'est pas sans signification.

Linguistically, the words Essenoi and Chitsonim are equivalents, as admittedly are the similar designations Chasidim ( ) and Asidaioi ('A ).Linguistiquement, les mots et les Essenoi Chitsonim sont équivalents, comme il est vrai sont les Hassidim similaires désignations () et Asidaioi ('A).For, in rendering Hebrew into Greek, the ch ( ) is 'often entirely omitted, or represented by a spiritus lenis in the beginning,' while 'in regard to the vowels no distinct rule is to be laid down.'Car, en rendant l'hébreu en grec, le CH () est "souvent entièrement omis, ou représentés par un lenis spiritus au début,« tout »en ce qui concerne les voyelles ne règle distincte doit être prévue."[b Deutsch, Remains, pp. 359, 360.] Instances of a change of the Hebrew i into the Greek e are frequent, and of the Hebrew o into the Greek e not rare.[B Deutsch, Remains, pp 359, 360.] Les instances d'un changement de l'hébreu dans la i e grecques sont fréquentes, et de l'hébreu vers l'o e grecques pas rares.As one instance will suffice, we select a case in which exactly the same transmutation of the two vowel-sounds occurs, that of the Rabbinic Abhginos ( ) for the Greek ( ) Eugenes ('well-born').Comme un exemple suffira, nous sélectionnons une affaire dans laquelle la transmutation exactement la même des deux voyelles se produit, celui de la Abhginos rabbinique () pour la Eugenes grecs () ("bien-nés»). [2 As other instances may be quoted such as Istagioth ( ) ( ) ( ), roof; Istuli ( ) ( ) ( ), a pillar; Dikhsumini ( ) ( ) ( ), cistern.[2 Comme autres exemples peuvent être cités tels que Istagioth () () (), le toit; Istuli () () (), un pilier; Dikhsumini () () (), citerne.

This derivation of the name Essenes, which strictly expresses the character and standing of the sect relatively to orthodox Judaism, and, indeed, is the Greek form of the Hebrew term for 'outsiders,' is also otherwise confirmed.Cette dérivation des Esséniens nom, qui exprime le caractère strictement et debout de la secte relativement au judaïsme orthodoxe, et, en effet, est la forme grecque du terme hébreu pour «outsiders", est également contraire confirmée. It has already been said, that no direct statement concerning the Essenes occurs in Rabbinic writings.Il a déjà été dit, qu'aucune déclaration directe concernant les Esséniens se produit dans les écrits rabbiniques.Nor need this surprise us, when we remember the general reluctance of the Rabbis to refer to their opponents, except in actual controversy; and, that, when traditionalism was reduced to writing, Essenism, as a Jewish sect, had ceased to exist.Ni besoin de cette surprise nous, quand nous nous souvenons de la réticence générale des rabbins de se référer à leurs adversaires, sauf dans la controverse actuelle, et que, lorsque le traditionalisme a été réduite à l'écriture, l'essénisme, comme une secte juive, avait cessé d'exister.Some of its elements had passed into the Synagogue, influencing its general teaching (as in regard to Angelology, magic, &c.), and greatly contributing to that mystic direction which afterwards found expression in what is now known as the Kabbalah. Certains de ses éléments avaient passé dans la synagogue, influençant son enseignement général (comme à l'égard de angélologie, la magie, & c.), et a grandement contribué à cette direction mystiques qui plus tard a trouvé son expression dans ce qui est maintenant connu comme la Kabbale.

But the general movement had passed beyond the bounds of Judaism, and appeared in some forms of the Gnostic heresy.Mais le mouvement général avait dépassé les limites du judaïsme, et est apparue dans certaines formes de l'hérésie gnostique. But still there are Rabbinic references to the 'Chitsonim,' which seem to identify them with the sect of the Essenes.Mais il ya encore des références rabbiniques à la «Chitsonim», qui semblent les identifier avec la secte des Esséniens.Thus, in one passage [a Megill. Ainsi, dans un passage [une Megill.24 b, lines 4 and 5 from bottom.] certain practices of the Sadducees and of the Chitsonim are mentioned together, and it is difficult to see who could be meant by the latter if not the Essenes.24 b, lignes 4 et 5 de bas.] Certaines pratiques des Sadducéens et des Chitsonim sont mentionnés ensemble, et il est difficile de voir qui pourrait être entendu par ce dernier s'il n'est pas des Esséniens.Besides, the practices there referred to seem to contain covert allusions to those of the Essenes.Par ailleurs, les pratiques qui y sont visés semblent contenir des allusions cachées à ceux des Esséniens.Thus, the Mishnah begins by prohibiting the public reading of the Law by those who would not appear in a coloured, but only in a white dress.Ainsi, la Michna commence par interdire la lecture publique de la loi par ceux qui ne seraient pas apparaître dans une couleur, mais seulement dans une robe blanche.

Again, the curious statement is made that the manner of the Chitsonim was to cover the phylacteries with gold, a statement unexplained in the Gemara, and inexplicable, unless we see in it an allusion to the Essene practice of facing the rising Sun in their morning prayers.Là encore, la curieuse déclaration est faite que la manière de l'Chitsonim était de couvrir les phylactères d'or, une déclaration inexpliquée dans la Guemara, et inexplicable, à moins que nous voyons en elle une allusion à la pratique des Esséniens de la face au soleil levant le matin dans leur prières.[1 The practice of beginning prayers before, and ending them as the sun had just risen, seems to have passed from the Essenes to a party in the Synagogue itself, and is pointedly alluded to as a characteristic of the so-called Vethikin, Ber.[1 La pratique du début de la prière avant et y mettre fin comme le soleil venait de se lever, semble avoir passé par les Esséniens à une fête dans la synagogue elle-même, et est ostensiblement fait allusion à une caractéristique de la Vethikin dits, Ber .9 b; 25 b; 26 a.9 b, 25 b, 26 a.But another peculiarity about them, noticed in Rosh haSh.Mais une autre particularité à leur sujet, remarqué dans de hachage Roch.32 b (the repetition of all the verses in the Pentateuch containing the record of God in the so-called Malkhiyoth, Zikhronoth, and Shophroth), shows that they were not Essenes, since such Rabbinic practices must have been alien to their system.]32 b (la répétition de tous les versets du Pentateuque contenant le dossier de Dieu dans le Malkhiyoth dits, Zikhronoth et Shophroth), montre qu'ils ne sont pas Esséniens, car de telles pratiques rabbiniques doit avoir été étranger à leur système.]

Again, we know with what bitterness Rabbinism denounced the use of the externe writings (the Sepharim haChitsonim) to the extent of excluding from eternal life those who studied them.Encore une fois, on sait avec quel rabbinisme l'amertume a dénoncé l'utilisation des écrits externe (le haChitsonim Sepharim) dans la mesure d'exclure de la vie éternelle à ceux qui les ont étudiés.[b Sanh.[B Sanh.x 1.] But one of the best ascertained facts concerning the Essenes is that they possessed secret, 'outside,' holy writings of their own, which they guarded with special care.x 1.] Mais l'un des meilleurs faits établis concernant les Esséniens, c'est qu'ils possédaient le secret, «dehors», écrits sacrés de leurs propres, dont ils gardaient avec un soin particulier.And, although it is not maintained that the Sepharim haChitsonim were exclusively Essene writings, [2 In Sanh. Et, même s'il n'est pas soutenu que le haChitsonim Sepharim étaient exclusivement écrits esséniens, [2 Dans Sanh.100 b they are explained as 'the writings of the Sadducees,' and by another Rabbi as 'the Book of Sirach' (Ecclus. in the Apocrypha).100 b elles sont expliquées comme «les écrits des Sadducéens, et par un autre rabbin comme« le livre du Siracide (Ecclésiastique dans les apocryphes).Hamburger, as sometimes, makes assertions on this point which cannot be supported (Real-Worterb. ii. p. 70).Hamburger, car parfois, fait des affirmations sur ce point qui ne peut être pris en charge (ii Real-Worterb.. P. 70).Jer.Jer.Sanh.Sanh.28 a explains, 'Such as the books of Ben Sirach and of Ben La'nah', the latter apparently also an Apocryphal book, for which the Midr.28 a explique ', tels que les livres de Ben Sirach et de Ben La'nah », ce dernier aurait aussi un livre apocryphe, pour lequel la MIDR.Kohel. Kohel.(ed. warsh. iii. p. 106 b) has 'the book of Ben Tagla' 'La'nah' and 'Tagla' could scarcely be symbolic names.(Éd. Warsh. III. P. 106 b) a «le livre de Ben Tagla 'La'nah' 'et' Tagla» pouvait à peine être des noms symboliques.

On the other hand, I cannot agree with Furst (Kanon d. AT p. 99), who identifies them with Apollonius of Tyana and Empedocles.D'autre part, je ne peux pas d'accord avec Furst (Kanon d. à la p. 99), qui les identifie avec Apollonius de Tyane et Empédocle.Dr. Neubauer suggests that Ben La'nah may be a corruption of Sibylline Oracles.] the latter must have been included among them.Dr Neubauer suggère que Ben La'nah peut être une corruption des Oracles sibyllins.] Ce dernier doit avoir été incluse parmi eux.We have already seen reason for believing, that even the so-called Pseudepigraphic literature, notably such works as the Book of Jubilees, was strongly tainted with Essene views; if, indeed, in perhaps another than its present form, part of it was not actually Essene.Nous avons déjà vu de raison de croire, que même la littérature dite pseudépigraphique, travaille notamment comme le Livre des Jubilés, a été fortement contaminé avec des vues Esséniens; si, en effet, dans peut-être une autre que sa forme actuelle, une partie de celui-ci n'a pas été fait des Esséniens.Lastly, we find what seems to us yet another covert allusion [a In Sanh.Enfin, nous trouvons ce qui nous semble encore une autre allusion secrète [En une Sanh.x. x.1.] to Essene practices, similar to that which has already been noticed.1.] Pour Esséniens pratiques, semblable à celle qui a déjà été remarqué.[b Meg.[B Meg.24 b.]24 B.]

For, immediately after consigning to destruction all who denied that there was proof in the Pentateuch for the Resurrection (evidently the Sadducees), those who denied that the Law was from heaven (the Minim, or heretics, probably the Jewish Christians), and all 'Epicureans' [1 The 'Epicureans,' or 'freethinkers,' are explained to be such as speak contemptuously of the Scriptures, or of the Rabbis (Jer. Sanh. 27 d).Car, immédiatement après reléguer à la destruction de tous ceux qui ont nié l'existence preuve dans le Pentateuque de la Résurrection (évidemment les Sadducéens), ceux qui niaient que la loi était du ciel (le Minim, ou hérétiques, sans doute les chrétiens juifs), et tous les «épicuriens» [1 Le «épicuriens», ou «libres penseurs», sont expliquées comme étant de nature parlent avec mépris des Écritures, ou des rabbins (Jérémie Sanh. 27 d). In Sanh.En Sanh.38 ba distinction is made between 'stranger' (heathen) Epicureans, and Israelitish Epicureans.38 BA distinction est faite entre «étranger» (païens) épicuriens, et les épicuriens israélite.With the latter it is unwise to enter into argument.] (materialists), the same punishment is assigned to those 'who read externe writings' (Sepharim haChitsonim) and 'who whispered' (a magical formula) 'over a wound.'Avec ce dernier il est imprudent d'entrer dans l'argument.] (Matérialistes), la même peine est attribuée à ceux «qui ont lu les écrits externe» (Sepharim haChitsonim) et «qui murmura" (une formule magique) "sur une plaie."[2 Both in the Jer.[2 fois dans le Jer.and Bab.Talm.et Bab.Talm.it is conjoined with 'spitting,' which was a mode of healing, usual at the time.elle est conjointe avec «cracher», qui était un mode de guérison, d'habitude à l'époque.

The Talmud forbids the magical formula, only in connection with this 'spitting', and then for the curious reason that the Divine Name is not to be recorded while 'spitting.'Le Talmud interdit la formule magique, uniquement en liaison avec cette «cracher», et ensuite pour la curieuse raison que le nom divin n'est pas d'être enregistrés pendant «cracher».But, while in the Bab.Mais, alors que dans le Bab.Talm.Talm.the prohibition bears against such 'spitting' before pronouncing the formula, in the Jer.l'interdiction porte contre ces «cracher» avant de prononcer la formule, dans le Jer. Talm.Talm.it is after uttering it.] Both the Babylonian and the Jerusalem Talmud [c Sanh.c'est après qu'il proférer.] Tant les Babyloniens et le Talmud de Jérusalem [c Sanh.101 a; Jer.101 A; Jer. Sanh.Sanh.p.p.28 b.] offer a strange explanation of this practice; perhaps, because they either did not, or else would not, understand the allusion.28 b.] offrir une explication étrange de cette pratique, peut-être, soit parce qu'ils n'ont pas, ou bien ne serait pas, de comprendre l'allusion.But to us it seems at least significant that as, in the first quoted instance, the mention of the Chitsonim is conjoined with a condemnation of the exclusive use of white garments in worship, which we know to have been an Essene peculiarity, so the condemnation of the use of Chitsonim writings with that of magical cures.Mais il nous semble moins importante que, dans le premier cas cité, la mention de l'Chitsonim est conjointe avec une condamnation de l'usage exclusif des vêtements blancs dans le culte, que nous connaissons pour avoir été une particularité Esséniens, donc la condamnation de l'utilisation des écrits Chitsonim avec celle des remèdes magiques.

[3 Bishop Lightfoot has shown that the Essene cures were magical (us pp. 91 &c. and p. 377).] At the same time, we are less bound to insist on these allusions as essential to our argument, since those, who have given another derivation than ours to the name Essenes, express themselves unable to find in ancient Jewish writings any trustworthy reference to the sect.[3 évêque Lightfoot a montré que les guérisons Esséniens étaient magiques (nous pp 91 & c. p. 377).] Dans le même temps, nous sommes moins liés à insister sur ces allusions comme essentiel pour notre argument, car ceux qui ont donné une autre dérivation que le nôtre aux Esséniens nom, s'exprimer incapable de trouver dans les écrits juifs anciens, toute référence digne de confiance pour la secte.

On one point, at least, our inquiry into the three 'parties' can leave no doubt. Sur un point, au moins, notre enquête sur les «parties» trois peuvent laisser aucun doute.The Essenes could never have been drawn either to the person, or the preaching of John the Baptist. Les Esséniens n'aurait jamais pu être établi soit à la personne, ou la prédication de Jean le Baptiste.Similarly, the Sadducees would, after they knew its real character and goal, turn contemptuously from a movement which would awaken no sympathy in them, and could only become of interest when it threatened to endanger their class by awakening popular enthusiasm, and so rousing the suspicions of the Romans.De même, les Sadducéens aurait, après qu'ils connaissaient son caractère réel et objectif, tournez mépris d'un mouvement qui se réveillaient aucune sympathie en eux, et ne pouvait devenir d'intérêt quand il a menacé de mettre leur classe par l'enthousiasme populaire, l'éveil, et ainsi de soulever les soupçons des Romains. To the Pharisees there were questions of dogmatic, ritual, and even national importance involved, which made the barest possibility of what John announced a question of supreme moment.Pour les pharisiens, il y avait des questions dogmatiques, rituelles, et même une importance nationale impliqués, ce qui fait le strict possibilité de ce que John a annoncé une question de moment suprême.

And, although we judge that the report which the earliest Pharisaic hearers of John [a St. Matt.Et, bien que nous jugeons que le rapport que les auditeurs premiers pharisienne de John [un Matt Laurent.iii.iii.7.] brought to Jerusalem, no doubt, detailed and accurate, and which led to the dispatch of the deputation, would entirely predispose them against the Baptist, yet it behooved them, as leaders of public opinion, to take such cognisance of it, as would not only finally determine their own relation to the movement, but enable them effectually to direct that of others also.7.] Apporta à Jérusalem, sans doute, détaillé et précis, et qui a conduit à l'envoi de la députation, serait entièrement les prédisposer contre le Baptiste, et pourtant il les behooved, comme les dirigeants de l'opinion publique, de prendre connaissance de celui-ci tels, comme ce serait non seulement enfin de déterminer leur propre relation avec le mouvement, mais de leur permettre d'orienter efficacement que d'autres aussi.

From: Book 3, Chapter 2, Life and Times of Jesus the MessiahDe: Livre 3, Chapitre 2, La vie et l'époque de Jésus, le Messie
by: Alfred Edersheimpar: Alfred Edersheim

Author Edersheim refers to MANY reference sources in his works.Auteur Edersheim se réfère à des sources de référence NOMBREUX dans ses œuvres.As a Bibliography resource, we have created a separate Edersheim References list.En tant que ressource Bibliographie, nous avons créé un séparées Edersheim Références liste.All of his bracketed references indicate the page numbers in the works referenced.Tous ses références entre parenthèses indiquent les numéros de page dans les ouvrages référencés.


Pharisees Pharisiens

Jewish Viewpoint InformationPoint de vue de l'information juive

Party representing the religious views, practises, and hopes of the kernel of the Jewish people in the time of the Second Temple and in opposition to the priestly Sadducees.Parti représentant les opinions religieuses, les pratiques, et les espoirs de le noyau du peuple juif à l'époque du Second Temple et en opposition aux sadducéens sacerdotale.They were accordingly scrupulous observers of the Law as interpreted by the Soferim, or Scribes, in accordance with tradition.Ils ont donc été les observateurs scrupuleux de la loi telle qu'elle est interprétée par la Soferim, ou scribes, conformément à la tradition.No true estimate of the character of the Pharisees can be obtained from the New Testament writings, which take a polemical attitude toward them (see New Testament), nor from Josephus, who, writing for Roman readers and in view of the Messianic expectations of the Pharisees, represents the latter as a philosophical sect.Aucune estimation exacte du caractère des pharisiens peuvent être obtenus à partir des écrits du Nouveau Testament, qui prennent une attitude polémique envers eux (voir Nouveau Testament), ni de Josèphe, qui, écrit pour des lecteurs romains et en vue de l'attente messianique du pharisiens, représente ce dernier comme une secte philosophique."Perisha" (the singular of "Perishaya") denotes "one who separates himself," or keeps away from persons or things impure, in order to attain the degree of holiness and righteousness required in those who would commune with God (comp., for "Perishut" and "Perisha," Tan., Wayeẓe, ed. Buber, p. 21; Abot iii. 13; Soṭah ix. 15; Midr. Teh. xv. 1; Num. R. x. 23; Targ. Gen. xlix. 26)."Perisha" (au singulier de «Perishaya") signifie "celui qui se sépare», ou se tient loin des personnes ou des choses impures, afin d'atteindre le degré de sainteté et la justice nécessaire à ceux qui seraient en communion avec Dieu (comp., pour "Perishut" et "Perisha,« Tan, Wayeẓe, éd Buber, p. 21;.. Abot III 13;. Soṭah ix 15;.. MIDR Le XV 1;... Num R. x. 23; Targ. Gen. 26).

The Pharisees formed a league or brotherhood of their own ("ḥaburah"), admitting only those who, in the presence of three members, pledged themselves to the strict observance of Levitical purity, to the avoidance of closer association with the 'Am ha-Areẓ (the ignorant and careless boor), to the scrupulous payment of tithes and other imposts due to the priest, the Levite, and the poor, and to a conscientious regard for vows and for other people's property (Dem. ii. 3; Tosef., Dem. ii. 1).Les pharisiens formé une ligue ou la fraternité de leurs propres («ḥaburah»), en admettant que ceux qui, en présence de trois membres, se sont engagés à la stricte observance de la pureté lévitique, à l'évitement de l'association plus étroite avec 'am ha- Arez (les ignorants et insouciants rustre), pour le paiement scrupuleux des dîmes et autres impôts dus au prêtre, le lévite, et les pauvres, et à un sujet de conscience pour les vœux et des biens d'autrui (Rép. II 3;. Tosef ., Rép. ii. 1).They called their members "ḥaberim" (brothers), while they passed under the name of "Perishaya," or "Perushim."Ils ont appelé leurs membres »ḥaberim" (frères), tandis qu'ils passaient sous le nom de "Perishaya», ou «Peroushim."Though originally identical with the Ḥasidim, they reserved the title of "ḥasid" for former generations ("ḥasidim ha-rishonim"; see Essenes), retaining, however, the name "Perishut" (='Αμιξία = "separation," in contradistinction to 'Επιμιξία = "intermingling") as their watch word from the time of the Maccabean contest (see II Macc. xiv. 37; comp. verse 3).Bien que l'origine identiques avec les hassidim, ils ont réservé le titre de «Hassid» pour les générations anciennes ("hassidim ha-Richonim", voir Esséniens), en conservant, toutefois, le nom de "Perishut" (= "Αμιξία =" séparation ", par opposition à «Επιμιξία =" brassage ") comme leur mot d'ordre à partir du moment du concours des Maccabées (voir II Macc XIV 37;... comp verset 3).Yet, while the more rigorous ones withdrew from political life after the death of Judas Maccabeus, refused to recognize the Hasmonean high priests and kings as legitimate rulers of the Temple and of the state, and, as Essenes, formed a brotherhood of their own, the majority took a less antagonistic attitude toward the Maccabean dynasty, who, like Phinehas, their "father," had obtained their title by zeal for God (I Macc. ii. 54); and they finally succeeded in infusing their own views and principles into the political and religious life of the people.Pourtant, tandis que les plus rigoureux se retire de la vie politique après la mort de Judas Maccabée, a refusé de reconnaître les prêtres Hasmonéens élevé et que les rois souverains légitimes du Temple et de l'État, et, comme Esséniens, formé une confrérie de leurs propres, la majorité a eu une attitude moins hostile envers la dynastie des Maccabées, qui, comme Phinées, son «père», avait obtenu son titre par le zèle pour Dieu (I Macc II 54..), et ils ont finalement réussi à insuffler leurs propres opinions et de principes dans la vie politique et religieuse du peuple.

Principle of Democracy.Principe de la démocratie.

It was, however, only after a long and protracted struggle with the Sadducees that they won their lasting triumph in the interpretation and execution of the Law.Il était, cependant, qu'après une lutte longue et prolongée avec les Sadducéens qu'ils ont gagné leur triomphe durable dans l'interprétation et l'exécution de la loi.The Sadducees, jealously guarding the privileges and prerogatives established since the days of Solomon, when Zadok, their ancestor, officiated as priest, insisted upon the literal observance of the Law; the Pharisees, on the other hand, claimed prophetic or Mosaic authority for their interpretation (Ber. 48b; Shab. 14b; Yoma 80a; Yeb. 16a; Nazir 53a; Ḥul. 137b; et al.), at the same time asserting the principles of religious democracy and progress.Les Sadducéens, jalousement les privilèges et prérogatives établies depuis l'époque de Salomon, quand Tsadok, leur ancêtre, officiait comme prêtre, a insisté sur le respect littéral de la loi, les Pharisiens, d'autre part, affirmé prophétiques ou l'autorité pour leur mosaïque interprétation (Ber. 48b;. Shab 14b; Yoma 80a;. Yeb 16a; Nazir 53a;. Hul 137b;. et al), dans le même temps affirmer les principes de la démocratie religieuse et de progrès.With reference to Ex.En référence à Ex.xix. XIX.6, they maintained that "God gave all the people the heritage, the kingdom, the priesthood, and the holiness" (II Macc. ii. 17, Greek).6, ils ont maintenu que «Dieu a donné à tous les gens du patrimoine, le royaume, le sacerdoce et la sainteté» (II Macc. II. 17, grec).As a matter of fact, the idea of the priestly sanctity of the whole people of Israel in many directions found its expression in the Mosaic law; as, for instance, when the precepts concerning unclean meat, intended originally for the priests only (Ezek. xliv. 31; comp. verse 14 and Judges xiii. 4), were extended to the whole people (Lev. xi.; Deut. xiv. 3-21); or when the prohibition of cutting the flesh in mourning for the dead was extended to all the people as "a holy nation" (Deut. xiv. 1-2; Lev. xix. 28; comp. Lev. xxi. 5); or when the Law itself was transferred from the sphere of the priesthood to every man in Israel (Ex. xix. 29-24; Deut. vi. 7, xi. 19; comp. xxxi. 9; Jer. ii. 8, xviii. 18).En fait, l'idée de la sainteté sacerdotale de tout le peuple d'Israël dans de nombreuses directions trouvé son expression dans la loi mosaïque, comme, par exemple, lorsque les préceptes concernant la viande impure, destiné à l'origine pour les seuls prêtres (Ézéchiel xliv 31;... comp verset 14 et Juges xiii 4), ont été étendues à l'ensemble du peuple (Lévitique xi;.. xiv Deut 3-21);. ou lorsque l'interdiction de couper la chair en deuil pour les morts a été étendu à tout le peuple comme une «nation sainte» (Deut. xiv 1-2;.. Lv xix 28;.... comp Lev XXI 5); ou lorsque la loi elle-même a été transférée de la sphère de la prêtrise à tous l'homme en Israël (Exode xix 29-24;.. Deut 7 vi, xi 19;... comp xxxi 9;.... Jr II 8, XVIII 18).

The very institution of the synagogue for common worship and instruction was a Pharisaic declaration of the principle that the Torah is "the inheritance of the congregation of Jacob" (Deut. xxxiii. 3, Hebr.).L'institution même de la synagogue pour le culte et l'instruction commune a été une déclaration pharisaïque du principe que la Torah est "l'héritage de l'assemblée de Jacob» (Deut. XXXIII. 3, Hebr.).In establishing schools and synagogues everywhere and enjoining each father to see that his son was instructed in the Law (Yer. Ket. vii. 32c; Ḳid. 29a; Sifre, Deut. 46), the Pharisees made the Torah a power for the education of the Jewish people all over the world, a power whose influence, in fact, was felt even outside of the Jewish race (see R.Meïr in Sifra, Aḥare Mot, 13; Matt. xxiii. 15; comp. Gen. R. xxviii.; Jellinek, "BH" vi., p. xlvi.).En créant des écoles et des synagogues partout et enjoignant chaque père de voir que son fils avait été instruit dans la loi (Yer. Ket VII 32c;... Kid 29a;. Sifre, Deut 46), les Pharisiens fait la Torah une puissance de l'éducation du peuple juif partout dans le monde, une puissance dont l'influence, en fait, a été ressenti, même en dehors de la race juive (voir R. Meïr de Sifra, Aḥare Mot, 13;.. Matt XXIII 15;. comp Gen R. xxviii;. Jellinek, "BH" vi, p. xlvi)...The same sanctity that the priests in the Temple claimed for their meals, at which they gathered with the recitation of benedictions (I Sam. ix. 13) and after ablutions (see Ablution), the Pharisees established for their meals, which were partaken of in holy assemblies after purifications and amidst benedictions (Geiger, "Urschrift," pp. 121-124).Le même sainteté que les prêtres dans le Temple revendiqué pour leurs repas, au cours de laquelle ils se sont réunis avec la récitation de bénédictions (I Sam.. Ix. 13) et après les ablutions (voir Sanitaires), les Pharisiens établis pour leurs repas, qui ont été mangé du dans les assemblées saintes après purifications et de bénédictions au milieu (Geiger, «Urschrift», p. 121-124).Especially were the Sabbath and holy days made the means of sanctification (see Ḳiddush), and, as at the sacrifices, wine was used in honor of the day.Surtout l'été sabbat et les jours saints a les moyens de sanctification (cf. Kiddouch), et, comme dans les sacrifices, le vin a été utilisé en l'honneur de la journée.A true Pharisee observed the same degree of purity in his daily meals as did the priest in the Temple (Tosef., Dem. ii. 2; so did Abraham, according to BM 87a), wherefore it was necessary that he should avoid contact with the 'am ha-areẓ (Ḥag. ii. 7).Un vrai pharisien observé le même degré de pureté dans ses repas quotidiens comme le prêtre dans le Temple (Tosef., Dem II 2;.. Afin Abraham, selon BM 87a), c'est pourquoi il était nécessaire qu'il faut éviter le contact avec l'am 'ha-arez (Ḥag. ii. 7).

From Temple practise were adopted the mode of slaughtering (Sifre, Deut. 75; Ḥul. 28a) and the rules concerning "ta'arubot" (the mingling of different kinds of food; comp. Hag. ii. 12; Zeb. viii.; Ḥul. viii. 1) and the "shi'urim" (the quantities constituting a prohibition of the Law; Yoma 80a).De la pratique du Temple ont été adoptés le mode d'abattage (Sifre, Deut 75,.. Hul 28a) et les règles concernant «ta'arubot" (le mélange des différents types d'aliments;.. Comp HAG II 12;.. Zeb viii. ;. Hul viii 1) et le "shi'urim" (les quantités constituent une interdiction de la loi;. Yoma 80a).Though derived from Deut.Bien que dérivé de Deut.vi.vi.7 (comp. Josephus, "Ant." iv. 8, § 3), the daily recital of the "Shema'," as well as the other parts of the divine service, is a Pharisaic institution, the Pharisees having established their ḥaburah, or league, in each city to conduct the service (Ber. iv. 7; comp. "Ant." xviii. 2, § 3; Geiger, "Urschrift," p. 379).7 (comp. Josephus, «Ant». Iv. 8, § 3), la récitation quotidienne du "Shema", ainsi que les autres parties du service divin, est une institution pharisienne, les pharisiens ayant établi leur ḥaburah , ou de ligue, dans chaque ville pour effectuer le service (iv Ber. 7;. comp «Ant». XVIII 2, § 3;.. Geiger, «Urschrift», p. 379). The tefillin, or Phylacteries, as a symbolical consecration of head and arm, appear to be a counterpart of the high priest's diadem and breastplate; so with the Mezuzah as a symbolical consecration of the home, though both were derived from Scripture (Deut. vi. 8-9, xi. 18-19; Sanh. x. [xi.] 3), the original talismanic character having been forgotten (comp. Ex. xii. 13; Isa. lvii. 8).Les Téfilines, ou phylactères, comme une consécration symbolique de la tête et au bras, semblent être un homologue de diadème du souverain sacrificateur et le pectoral; ainsi avec la Mezouza comme une consécration symbolique de la maison, même si les deux ont été tirés de l'Écriture (Deut. VI . 8-9, xi, 18-19;.... Sanh x. [. xi] 3), le caractère original talismanique avoir été oublié (comp. Ex. xii 13;. Isa lvii 8)..

In the Temple Service.Dans le service du Temple.

In the Temple itself the Pharisees obtained a hold at an early date, when they introduced the regular daily prayers besides the sacrifice (Tamid v. 1) and the institution of the "Ma'amadot" (the representatives of the people during the sacrifices).Dans le Temple lui-même les pharisiens obtenu une prise à une date prochaine, quand ils ont présenté les prières quotidiennes régulières en dehors du sacrifice (Tamid v. 1) et l'institution de la «ma'amadot" (les représentants du peuple pendant les sacrifices) .Moreover, they declared that the priests were but deputies of the people.Par ailleurs, ils ont déclaré que les prêtres n'étaient que des députés du peuple.On the great Day of Atonement the high priest was told by the elders that he was but a messenger of the Sanhedrin and must officiate, therefore, in conformity with their (the Pharisees') rulings (Yoma i. 5; comp. Josephus, "Ant." xviii. 1, § 4).Sur le grand Jour de l'expiation du prêtre a été dit par les anciens, mais qu'il était un messager du Sanhédrin et doit arbitrer, par conséquent, en conformité avec leurs («les pharisiens) décisions (Yoma i. 5;. Comp Josèphe," Ant ». XVIII. 1, § 4). While the Sadducean priesthood regarded the Temple as its domain and took it to be the privilege of the high priest to offer the daily burnt offering from his own treasury, the Pharisees demanded that it be furnished from the Temple treasury, which contained the contributions of the people (Sifra, Ẓaw, 17; Emor, 18).Alors que le sacerdoce Sadducéens considéré comme le temple de son domaine et qu'il a fallu pour être le privilège du grand prêtre d'offrir l'offrande quotidienne brûlée de son propre trésor, les pharisiens exigé qu'on lui fournisse du trésor du Temple, qui contenait les contributions des personnes (Sifra, Zaw, 17; Emor, 18). Similarly, the Pharisees insisted that the meal-offering which accompanied the meat-offering should be brought to the altar, while the Sadducees claimed it for themselves (Meg. Ta'an. viii.). De même, les pharisiens insisté pour que l'offrande qui a accompagné l'offrande de gâteau devrait être porté à l'autel, tandis que les Sadducéens réclamé pour eux-mêmes (Meg. Ta'an. Viii.).Trivial as these differences appear, they are survivals of great issues.Trivial que ces différences apparaissent, ils sont des survivances de grandes questions.Thus the high priests, who, as may be learned from the words of Simon the Just (Lev. R. xxi., close; comp. Ber. 7a; Yoma v. 1, 19b), claimed to see an apparition of the Shekinah when entering the Holy of Holies, kindled the incense in their censers outside and thus were enveloped in the cloud when entering, in order that God might appear in the cloud upon the mercy-seat (Lev. xvi. 2).Ainsi, les grands prêtres, qui, comme on peut en tirer les mots de Simon le Juste (Lévitique R. XXI, proche;... Comp Ber 7a; Yoma v. 1, 19b), a revendiqué pour voir une apparition de la Shekinah en entrant dans le Saint des Saints, allumé l'encens dans leurs encensoirs en dehors et ont donc été enveloppé dans les nuages ​​lors de la saisie, afin que Dieu pourrait apparaître dans la nuée sur le propitiatoire (Lévitique XVI. 2).The Pharisees, discountenancing such claims, insisted that the incense must be kindled by the high priest within the Holy of Holies (Sifra, Aḥare Mot, 3; Tosef., Yoma i. 8; Yoma 19b; Yer. Yoma i. 39a).Les pharisiens, discountenancing ces réclamations, a insisté pour que l'encens doit être allumée par le grand prêtre dans le Saint des Saints (Sifra, Aḥare Môt, 3; Tosef, Yoma i. 8;. Yoma 19b;. Yer Yoma 39a i.).

On the other hand, the Pharisees introduced rites in the Temple which originated in popular custom and were without foundation in the Law.D'autre part, les pharisiens introduit des rites dans le temple originaire de coutume populaire et étaient sans fondement dans la loi.Such was the water-procession of the people, on the night of Sukkot, from the Pool of Siloam, ending with the libation of water in the morning and the final beating of the willow-trees upon the altar at the close of the feast.Telle était la procession de l'eau de la population, dans la nuit de Souccot, de la piscine de Siloé, en terminant par la libation d'eau le matin et le battement finale de la saules sur l'autel à la fin de la fête.The rite was a symbolic prayer for the year's rain (comp. Zach. xiv. 16-18; Isa. xiii. 3, xxx. 29; Tosef., Suk. iii. 18); and while the Ḥasidim took a prominent part in the outbursts of popular rejoicing to which it gave rise, the Sadducean priesthood was all the more averse to it (Suk. iv. 9-v. 4; 43b, 48b; Tosef., Suk. iii.).Le rite est une prière pour la pluie symboliques de l'année (comp. Zach XIV 16-18;... Xiii Isa 3, xxx 29;..... Tosef, Suk III 18), et alors que le Ḥasidim a pris une part importante dans les explosions de joie populaire à laquelle il a donné lieu, le sacerdoce a été de tous les Sadducéens aversion plus à lui (iv Suk. 9-v 4;.. 43b, 48b;... Tosef, Suk iii).In all these practises the Pharisees obtained the ascendency over the Sadducees, claiming to be in possession of the tradition of the fathers ("Ant." xiii. 10, § 6; 16, § 2; xviii. 1, §§ 3-4; Yoma 19b).Dans toutes ces pratiques les pharisiens obtenu l'ascendant sur les sadducéens, qui prétendent être en possession de la tradition des pères («Ant». XIII 10, § 6;. 16, § 2; xviii. 1, § § 3-4 ; Yoma 19b).

A Party of Progress.Un Parti du Progrès.

Yet the Pharisees represented also the principle of progress; they were less rigid in the execution of justice ("Ant." xiii. 10, § 6), and the day when the stern Sadducean code was abolished was made a festival (Meg. Ta'an. iv.). Pourtant, les pharisiens représenté également le principe de progrès, ils étaient moins rigides dans l'exécution de la justice («Ant». XIII 10, § 6.), Et le jour où le code de poupe Sadducéens a été aboli a été fait un festival (Meg. Ta 'une iv..).While the Sadducees in adhering to the letter of the law required "an eye for an eye and a tooth for a tooth," the Pharisees, with the exception of Eliezer b.Alors que les Sadducéens en adhérant à la lettre de la loi exigeait «un œil pour œil et dent pour dent», les Pharisiens, à l'exception de Eliezer b.Hyrcanus, the Shammaite, interpreted this maxim to mean due compensation with money (Mek., Mishpaṭim, 8; B. Ḳ. 84b; comp. Matt. v. 38).Hyrcan, le Shammaite, interprété cette maxime signifie indemnité due à l'argent (Mek., Michpatim, 8 B. Ḳ 84b;... Comp Matt v. 38).The principle of retaliation, however, was applied consistently by the Sadducees in regard to false witnesses in cases involving capital punishment; but the Pharisees were less fair.Le principe des représailles, cependant, a été appliquée de manière cohérente par les Sadducéens à l'égard de faux témoins dans les affaires impliquant la peine capitale, mais les pharisiens ont été moins justes. The former referred the law "Thou shalt do unto him as he had intended unto his brother" (Deut. xix. 19, Hebr.) only to a case in which the one falsely accused had been actually executed; whereas the Pharisees desired the death penalty inflicted upon the false witness for the intention to secure the death of the accused by means of false testimony (Sifre, Deut. 190; Mark i. 6; Tosef., Sanh. vi. 6; against the absurd theory, in Mak. 5b, that in case the accused has been executed the false witness is exempt from the death penalty, see Geiger, lcp 140).L'ancien a renvoyé la loi "tu ne feras vers lui comme il l'avait destiné à son frère» (Deut. xix 19, Hebr..) Que pour une affaire dans laquelle celui faussement accusé avait été effectivement exécutés, tandis que les Pharisiens voulaient la mort sanction infligée à la faux témoignage à l'intention d'obtenir la mort de l'accusé au moyen de faux témoignage (Sifre, Deut 190;. Mark I, 6; Tosef, Sanh vi 6;... contre la théorie absurde, Mak. 5b, que dans le cas de l'accusé a été exécuté le faux témoin est exempt de la peine de mort, voir Geiger, lcp 140).But in general the Pharisees surrounded the penal laws, especially the death penalty, with so many qualifications that they were rarely executed (see Sanh. iv. 1, vi. 1; Mak. i. 10; see Capital Punishment; Hatra'ah).Mais en général, les pharisiens entourée des lois pénales, en particulier la peine de mort, avec les qualifications sont si nombreux qu'ils étaient rarement exécutées (voir Sanh iv 1, vi 1;.... Mak, I, 10; voir la peine capitale; Hatra'ah) .

The laws concerning virginity and the levirate (Deut. xxii. 17, xxv. 9) also were interpreted by the Pharisees in accordance with the dictates of decency and common sense, while the Sadducees adhered strictly to the letter (Sifre, Deut. 237, 291; Yeb. 106b; instead of "Eliezer b. Jacob" [as siding with the Sadducees] probably "Eliezer ben Hyrcanus" should be read).Les lois relatives à la virginité et le lévirat (Deut. xxii. 17, XXV. 9) ont également été interprétés par les pharisiens en conformité avec les préceptes de décence et de bon sens, tandis que les Sadducéens respectées strictement à la lettre (Sifre, Deut. 237, 291;. Yeb 106b, au lieu de "Jacob Eliezer b.« [que le bardage avec les Sadducéens] probablement "Eliezer ben Hyrcan" doit être lu). The difference concerning the right of inheritance by the daughter as against the son's daughter,which the Sadducees granted and the Pharisees denied (Yad. iv. 7; Meg. Ta'an. v.; Tosef., Yad. ii. 20; Yer. BB vii. 16a), seems to rest on differing practises among the various classes of people; the same is true with regard to the difference as to the master's responsibility for damage done by a slave or a beast (Yad. iv. 7; B. Ḳ. viii. 4; but see Geiger, lc pp. 143-144).La différence concernant le droit des successions par la fille contre la fille du fils, qui les Sadducéens et les Pharisiens accordée refusée (Yad. iv 7;... Meg Ta'an c.; Tosef, Yad II 20;... Yer .. vii BB 16a), semble reposer sur la diversité des pratiques entre les différentes classes de personnes, la même chose est vraie à l'égard de la différence quant à la responsabilité du maître pour les dommages causés par un esclave ou une bête (iv Yad. 7.; . B. Ḳ viii 4;. mais voir Geiger, lc, pp 143-144).

Sabbaths and Festivals.Sabbats et fêtes.

Of decisive influence, however, were the great changes wrought by the Pharisees in the Sabbath and holy days, inasmuch as they succeeded in lending to these days a note of cheerfulness and domestic joy, while the Sadducees viewed them more or less as Temple festivals, and as imposing a tone of austerity upon the common people and the home.D'influence déterminante, cependant, ont été les grands changements apportés par les pharisiens dans le sabbat et les jours saints, dans la mesure où ils ont réussi à prêter à ces jours-ci une note de gaieté et de joie intérieure, tandis que les Sadducéens vu plus ou moins que les festivals du Temple, et comme imposant un ton d'austérité sur les gens ordinaires et la maison.To begin with the Day of Atonement, the Pharisees wrested the power of atoning for the sins of the people from the high priest (see Lev. xvi. 30) and transferred it to the day itself, so that atonement was effected even without sacrifice and priest, provided there was genuine repentance (Yoma viii. 9; Sifra, Aḥare Mot, 8).Pour commencer avec le Jour de l'Expiation, les pharisiens arraché le pouvoir de faire l'expiation pour les péchés du peuple du grand-prêtre (voir Lév. XVI. 30) et l'a transféré le jour même, de sorte que l'expiation a été faite, même sans sacrifice et prêtre, pourvu qu'il y ait une repentance sincère (Yoma viii 9;. Sifra, Aḥare Môt, 8).So, too, the New Moon of the seventh month was transformed by them from a day of trumpet-blowing into a New-Year's Day devoted to the grand ideas of divine government and judgment (see New-Year).Alors, aussi, la Nouvelle Lune du septième mois, était transformé par eux à partir d'un jour de trompette soufflant dans un jour de Nouvel-An consacrée à grandes idées du gouvernement divin et de jugement (voir Nouvel-An).On the eve of Passover the lessons of the Exodus story, recited over the wine and the maẓẓah, are given greater prominence than the paschal lamb (Pes. x.; See Haggadah [Shel Pesaḥ]).A la veille de la Pâque les leçons de l'histoire de l'Exode, récité sur le vin et le maẓẓah, sont donnés une plus grande importance que l'agneau pascal (Pes. x.; Voir Haggadah [Shel Pesah]).The Biblical command enjoining a pilgrimage to the Temple in the festival season is fulfilled by going to greet the teacher and listen to his instruction on a festal day, as in former days people went to see the prophet (Suk. 27b, after II Kings iv. 23; Beẓah 15; Shab. 152a; Sifra to Lev. xxiii. 44).Le commandement biblique enjoignant un pèlerinage au Temple de la saison des festivals est remplie par aller saluer le professeur et d'écouter ses instructions sur un jour de fête, comme autrefois les gens allaient voir le prophète (Suk. 27b, après II Rois iv . 23; Beẓah 15;. Shab 152a; Sifra à Lev XXIII 44)...

But the most significant change was that which the Feast of Weeks underwent in its transformation from a Feast of Firstlings into a Feast of the Giving of the Law (Mek., Yitro, Baḥodesh, 3; Ex. R. xxxi.; see Jubilees, Book of).Mais le changement le plus significatif fut celui qui la Fête des Semaines a subi dans sa transformation d'une fête de premiers-en une fête de l'octroi de la Loi (Mek., Yitro, Baḥodesh, 3;. Ex R. xxxi;. Voir Jubilés, Livre de).The Boethusians, as the heirs of the Sadducees, still retained a trace of the agricultural character of the feast in adhering to the letter of the law which places the offering of the 'omer (sheaf of the wave-offering) on the morrow after the Sabbath and the Shabu'ot feast on the morrow after the seventh Sabbath following (Lev. xxiii. 15-16); whereas the Pharisees, in order to connect the Shabu'ot feast with Passover and lend it an independent historical character, boldly interpreted the words "the morrow after Sabbath" as signifying "the day following the first Passover day," so that Shabu'ot always falls upon the close of the first week of Siwan (Meg. Ta'an. i.; Men. 65a, b; Shab. 88a).Le Boethusians, comme les héritiers des sadducéens, conservait une trace du caractère agricole de la fête en respectant à la lettre de la loi qui place l'offrande du Omer »(gerbe de l'offrande balancée), le lendemain, après la Sabbat et la fête Shabu'ot le lendemain après le septième Sabbat suivant (Lévitique XXIII 15-16.), tandis que les Pharisiens, afin de relier la fête Shabu'ot avec la Pâque et lui confèrent un caractère historique indépendante, audacieusement interprétés les mots «le lendemain du sabbat" comme signifiant "le jour suivant le premier jour de la Pâque," de sorte que Shabu'ot tombe toujours sur la fin de la première semaine de Siwan (Meg. Ta'an i.;. Hommes 65a,. b;. Shab 88a).

Especially significant are the Pharisaic innovations in connection with the Sabbath. Surtout significatifs sont les innovations pharisaïque en liaison avec le sabbat.One of them is the special duty imposed upon the mistress of the home to have the light kindled before Sabbath (Shab. ii. 7), whereas the Samaritans and Karaites, who were in many ways followers of Sadducean teachings, saw in the prohibition against kindling fire on Sabbath (Ex. xxxv. 3) a prohibition also against light in the home on Sabbath eve.L'un d'eux est l'obligation spéciale imposée à la maîtresse de maison pour avoir la lumière allumée avant le jour du sabbat (ii Shab.. 7), tandis que les Samaritains et les Karaïtes, qui étaient en disciples de nombreuses façons d'enseignements sadducéens, a vu dans l'interdiction allumer le feu le jour du sabbat (Exode XXXV. 3) une interdiction aussi contre la lumière dans la maison le jour du sabbat veille.The Samaritans and Karaites likewise observed literally the prohibition against leaving one place on Sabbath (Ex. xvi. 29), while the Pharisees included the whole width of the Israelitish camp-that is, 2,000 ells, or a radius of one mile-in the term "place," and made allowance besides for carrying things (which is otherwise forbidden; see Jer. xvii. 21-24) and for extending the Sabbath limit by means of an artificial union of spheres of settlement (see 'Erub; Sabbath).Les Samaritains et les Karaïtes observa également littéralement l'interdiction de quitter un endroit sur le sabbat (Ex. xvi. 29), tandis que les Pharisiens inclus toute la largeur de l'israélite du camp, c'est-2000 aunes, ou un rayon d'un mile-dans le terme «lieu», et fait provision d'ailleurs pour les choses de transport (qui est par ailleurs interdite;.. voir Jr xvii 21-24) et pour étendre la limite du sabbat par le biais d'une union artificielle de sphères de règlement (voir «Erub; sabbat) .Their object was to render the Sabbath "a delight" (Isa. lviii. 13), a day of social and spiritual joy and elevation rather than a day of gloom.Leur but était de rendre le jour du sabbat "un régal" (Esaïe LVIII. 13), un jour de joie spirituelle et sociale et l'élévation plutôt que d'un jour de tristesse. The old Ḥasidim, who probably lived together in large settlements, could easily treat these as one large house (see Geiger, "Jüd. Zeit." ii. 24-27).Le vieux hassidim, qui ont probablement vécu ensemble en grandes colonies, pourrait facilement traiter ces comme une grande maison (voir Geiger, «Jud. Zeit." II. 24-27).Yet while they excluded the women from their festal gatherings, the Pharisees, their successors, transformed the Sabbath and festivals into seasons of domestic joy, bringing into increasing recognition the importance and dignity of woman as the builder and guardian of the home (comp. Niddah 38a, b; and Book of Jubilees, i. 8, with Ezra's injunction; B. Ḳ. 82a).Pourtant, alors ils ont exclu les femmes de leurs rassemblements de fête, les Pharisiens, leurs successeurs, transformée le jour du sabbat et des fêtes dans les saisons de joie intérieure, mettant en reconnaissance croissante de l'importance et la dignité de la femme comme le constructeur et le gardien de la maison (comp. Nidda 38a, b et Livre des Jubilés, i. 8, avec injonction de Ezra;. B. Ḳ 82a).

In regard to the laws of Levitical purity, which, in common with primitive custom, excluded woman periodically, and for weeks and months after child-birth, from the household (Lev. xii. 4-7, xv. 19-24), to which laws the ancient Ḥasidim adhered with austere rigor (Shab. 64b; Horowitz, "Uralte Toseftas," iv.-v.; "Pitḥe Niddah," pp. 54-56; Geiger, lc ii. 27-28), the Pharisees took the common-sense course of encouraging the wife, despite the letter of the Law, to take her usual place in the home and appear in her wonted dignity before her husband and children (Ket. 61a; Shab. 64b).En ce qui concerne les lois de pureté lévitique, qui, en commun avec la coutume primitive, la femme exclue périodiquement, et pendant des semaines et des mois après l'accouchement, du ménage (Lévitique xii. 4-7, xv. 19-24), dans laquelle les lois de l'ancienne Ḥasidim respectées avec rigueur austère (Shab. 64b; Horowitz, "Uralte Toseftas," iv.-v.; «Pitḥe Nidda», p. 54-56;. Geiger, lc ii 27-28), le Pharisiens ont suivi le cours de bon sens d'encourager la femme, malgré la lettre de la loi, de prendre sa place habituelle dans la maison et apparaissent dans sa dignité habituelle avant son mari et ses enfants (Ket. 61a;. Shab 64b).So, too, it was with the Pharisaic leader Simeon b.De même, il était avec le chef de pharisiens Siméon b.Shetaḥ, who, in the reign of Queen Salome Alexandra, introduced the marriage document (Ketubah) in order to protect the wife against the caprice of the husband; and while the Shammaites would not allow the wife to be divorced unless she gave cause for suspicion of adultery (Sifre, 269; Giṭ. ix. 10, 90b; comp. Matt. v. 32), the Hillelites, and especially Akiba, in being more lenient in matters of divorce, had in view the welfare and peace of the home, which should be based upon affection (see Friedmann, "Pseudo-Seder Eliyahu Zuṭa," xv. 3).Shetah, qui, sous le règne de la reine Salomé Alexandra, a présenté le document de mariage (Ketubah) afin de protéger la femme contre les caprices du mari, et alors que le Shammaites ne permettrait pas à la femme à divorcer si elle ne donnait provoquer des soupçons d'adultère (Sifre, 269;.. Giṭ ix 10, 90b;.. comp Matt v. 32), le Hillelites, et surtout Akiba, en étant plus clémente en matière de divorce, avait en vue le bien-être et la paix de la maison , qui devrait être basée sur l'affection (voir Friedmann, "pseudo-Seder Eliyahou Zuta", xv. 3).Many measures were taken by the Pharisees to prevent arbitrary acts on the part of the husband (Giṭ. iv. 2-3 et al.).De nombreuses mesures ont été prises par les pharisiens pour prévenir les actes arbitraires de la part de l'époux (iv Giṭ.. 2-3 et al.).Possibly in order to accentuate the legal character of the divorce they insisted, against Sadducean custom, on inserting in the document the words "according to the law of Moses and of Israel" (Yad. iv. 8; but comp. Meg. Ta'an. vii.). Peut-être afin d'accentuer le caractère juridique du divorce, ils ont insisté, contre les Sadducéens personnalisé, sur l'insertion dans le document les mots "conformément à la loi de Moïse et d'Israël» (Yad. IV 8;... Mais comp Meg Ta ' une. vii.).It was on account of such consideration for the welfare of the home that they stood in high favor with the Jewish women ("Ant." xvii. 2, § 4).Il était sur le compte de la contrepartie pour le bien de la maison que leur état en grande faveur auprès des femmes juives («Ant». XVII. 2, § 4).They discountenanced also the Sadducean custom of special purifications for the officiating priest (Parah iii. 7; Tosef., ii. 1), and laid more stress upon the purification of the Temple vessels and upon the holiness of the Scripture scrolls, which, according to them, transmitted their holiness to the hands which touched them so as to make them "defile" (ie, make "taboo") the things touched by them (Yad. iv. 6; Tosef., ii. 20; Tosef., Ḥag. iii. 35; see Geiger, "Urschrift," pp. 134-136).Ils désapprouvé également la coutume de purifications Sadducéens spéciale pour l'officiant (Parah III 7;... Tosef, ii 1), et met davantage l'accent sur la purification des vases du Temple et à la sainteté des parchemins Écriture, qui, selon à eux, ont transmis leur sainteté aux mains qui les a touchés, afin de les rendre «souille» (c'est à dire, faire des «tabou») a touché les choses par eux (Yad. IV 6;. Tosef, II 20;... Tosef, . Ḥag III 35;. voir Geiger, «Urschrift», p. 134-136).

Aristocracy of the Learned.L'aristocratie des savants.

Most of these controversies, recorded from thetime previous to the destruction of the Temple, are but faint echoes of the greater issues between the Pharisaic and Sadducean parties, the latter representing the interests of the Temple, while the former were concerned that the spiritual life of the people should be centered in the Torah and the Synagogue.La plupart de ces controverses, enregistrés à partir thetime antérieure à la destruction du Temple, ne sont que de faibles échos des questions plus grande entre les parties et les pharisiens Sadducéens, ces derniers représentant les intérêts du Temple, tandis que les anciens ont dit craindre que la vie spirituelle de le peuple doit être centré dans la Torah et la Synagogue.While the Sadducean priesthood prided itself upon its aristocracy of blood (Sanh. iv. 2; Mid. v. 4; Ket. 25a; Josephus, "Contra Ap." i., § 7), the Pharisees created an aristocracy of learning instead, declaring a bastard who is a student of the Law to be higher in rank than an ignorant high priest (Hor. 13a), and glorying in the fact that their most prominent leaders were descendants of proselytes (Yoma 71b; Sanh. 96b).Alors que le sacerdoce sadducéens se piquait son aristocratie de sang (iv Sanh. 2;.. Mi c. 4;. Ket 25a; Josèphe, ". Contra Ap." I, § 7), les Pharisiens créé une aristocratie de l'apprentissage plutôt que , en déclarant un bâtard qui est un étudiant de la loi à être plus élevé en grade d'un prêtre ignorant élevé (hor. 13a), et se glorifier dans le fait que leurs dirigeants les plus éminents étaient les descendants des prosélytes (Yoma 71b;. Sanh 96b).For the decision of their Scribes, or "Soferim" (Josephus, σοπισταί; NT, γραμματεἴς), consisting originally of Aaronites, Levites, and common Israelites, they claimed the same authority as for the Biblical law, even in case of error (Sifre, Deut. 153-154); they endowed them with the power to abrogate the Law at times (see Abrogation of Laws), and they went so far as to say that he who transgressed their words deserved death (Ber. 4a).Pour la décision de leurs scribes, ou "Soferim» (Josèphe, σοπισταί; NT, γραμματεἴς), composée à l'origine de la Aaronites, Lévites, et les Israélites commune, ils ont prétendu la même autorité que la loi biblique, même en cas d'erreur (Sifre Deut 153-154);. ils les dotée du pouvoir d'abroger la loi à certains moments (voir abrogation des lois), et ils sont allés jusqu'à dire que celui qui transgressait leurs paroles méritaient la mort (Ber. 4a).By dint of this authority, claimed to be divine (RH 25a), they put the entire calendric system upon a new basis, independent of the priesthood.A force de ce pouvoir, prétendu être divin (RH 25a), ils ont mis l'ensemble du système calendaire sur une nouvelle base, indépendamment de la prêtrise.They took many burdens from the people by claiming for the sage, or scribe, the power of dissolving vows (Ḥag. i. 8; Tosef., i.).Ils ont pris de nombreux fardeaux du peuple en prétendant pour le sage, ou le scribe, le pouvoir de dissoudre vœux (Ḥag. i. 8;. Tosef, i.).On the whole, however, they added new restrictions to the Biblical law in order to keep the people at a safe distance from forbidden ground; as they termed it, "they made a fence around the Law" (Ab. i. 1; Ab. RN i.-xi.), interpreting the words "Ye shall watch my watch" (Lev. xviii. 30, Hebr.) to mean "Ye shall place a guard around my guard" (Yeb. 21a).Dans l'ensemble, cependant, ils ont ajouté de nouvelles restrictions à la loi biblique, afin de garder les gens à une distance sécuritaire de la terre interdite, comme ils l'ont appelé, «ils ont fait une clôture autour de la loi» (Abot, i. 1; Ab . i.-xi. RN), en interprétant les mots «Vous regardez ma montre» (Lévitique XVIII. 30, Hebr.) pour signifier «Vous placez un garde autour de ma garde" (Yeb. 21a).Thus they forbade the people to drink wine or eat with the heathen, in order to prevent associations which might lead either to intermarriage or to idolatry (Shab. 17b).Ainsi, ils interdisaient les gens à boire du vin ou manger avec les païens, afin d'éviter que les associations qui pourraient conduire soit à des mariages ou à l'idolâtrie (Shab. 17b).To the forbidden marriages of the Mosaic law relating to incest (Lev. xviii.-xx.) they added a number of others (Yeb. ii. 4).Pour les mariages interdits de la loi mosaïque relative à l'inceste (Lévitique XVIII.-xx). Ils ont ajouté un certain nombre d'autres personnes (Yeb. ii. 4).After they had determined the kinds of work prohibited on the Sabbath they forbade the use of many things on the Sabbath on the ground that their use might lead to some prohibited labor (see Sabbath).Après avoir déterminé la nature des travaux interdits le jour du sabbat, ils interdisaient l'utilisation de beaucoup de choses le jour du sabbat, au motif que leur utilisation pourrait conduire à quelque travail interdit (voir Sabbat).It was here that the foundation was laid of that system of rabbinic law which piled statute upon statute until often the real purpose of the Law was lost sight of (see Nomism).C'est là que la fondation a été posée de ce système de droit rabbinique qui empilés statut sur statut jusqu'à la vue souvent le véritable objectif de la loi a été perdue d'(voir Nomism).But such restrictions are not confined to ritual laws.Mais ces restrictions ne sont pas confinés aux lois rituelles.Also in regard to moral laws there are such additional prohibitions, as, for instance, the prohibition against what is called "the dust of slanderous speech" (Yer. Peah i. 16a) or "the dust of usury" (BM 61b), or against unfair dealings, such as gambling, or keeping animals that feed on property of the neighbors (Tosef., B. Ḳ. vii. 8; Tosef., Sanh. v. 2, 5; Sanh. 25b, 26b).Toujours en ce qui concerne les lois morales il ya de telles interdictions supplémentaires, comme, par exemple, l'interdiction de ce qu'on appelle «la poussière du discours diffamatoires» (Yer. PEAH i. 16a) ou «de la poussière de l'usure» (BM 61b), ou contre les relations injustes, comme le jeu, ou des animaux qui se nourrissent de garder la propriété des voisins (Tosef., B. Ḳ vii 8;.. Tosef, Sanh v. 2, 5;... Sanh 25b, 26b).

Doctrines of the Pharisees.Doctrines des pharisiens.

The aim and object of the Law, according to Pharisaic principles, are the training of man to a full realization of his responsibility to God and to the consecration of life by the performance of its manifold duties: the one is called "'ol malkut shamayim" (the yoke of God's Kingship) and the other "'ol hamiẓwot" (the yoke of His commandments).Le but et l'objet de la loi, conformément aux principes pharisaïque, sont la formation de l'homme à la pleine réalisation de sa responsabilité envers Dieu et à la consécration de la vie par l'exercice de ses fonctions multiples: l'une est appelée "'ol malkut chamayim »(le joug de la royauté de Dieu) et l'autre« hamiẓwot ol »(le joug de ses commandements). Every morning and evening the Jew takes both upon himself when reciting the "Shema'" (Ber. ii. 2).Chaque matin et chaque soir, le Juif prend deux sur lui-même en récitant le "Shema" (Ber. ii. 2)."The Torah preaches: Take upon yourselves the yoke of God's Kingdom; let the fear of God be your judge and arbiter, and deal with one another according to the dictates of love" (Sifre, Deut. 323).«Le prêche la Torah: Prenez sur vous-mêmes le joug du royaume de Dieu, laissez-la crainte de Dieu être votre juge et arbitre, et face à l'autre selon les préceptes de l'amour" (Sifre, Deut 323.). So says Josephus: "For the Jewish lawgiver all virtues are parts of religion" ("Contra Ap." ii., §§ 17, 19; comp. Philo, "De Opificio Mundi," §§ 52, 55).C'est ce que dit Josèphe: «Pour le législateur des Juifs de toutes les vertus sont des pièces de la religion» (II, § § 17, 19; comp Philo, "De Opificio Mundi», § § 52, 55 "Contra Ap."...).Cain and the generation of the Flood sinned in that they denied that there are a Judgment and a Judge and a future of retribution (Targ. Yer. to Gen. iv. 8; Gen. R. xxvi.).Caïn et la génération du déluge péché dans ce qu'ils niaient qu'il ya un jugement et un juge et d'un avenir de représailles (Targ. Yer à Gen IV 8;... Gen R. XXVI).The acceptance of God's Kingship implies acceptance of His commandments also, both such as are dictated by reason and the human conscience and such as are special decrees of God as Ruler (Sifra, Aḥare Mot, 13).L'acceptation de la royauté de Dieu implique l'acceptation de ses commandements également, à la fois comme le sont dictées par la raison et la conscience humaine et qui sont des décrets spéciaux de Dieu comme souverain (Sifra, Aḥare Mot, 13).It means a perfect heart that fears the very thought of sin (Sifra, Ḳedoshim, 2); the avoidance of sin from love of God (ib. 11); the fulfilment of His commandments without expectation of reward ('Ab. Zarah 19a); the avoidance of any impure thought or any act that may lead to sin (ib. 20b, with reference to Deut. xxiii. 10).Cela signifie un cœur parfait qui craint la seule pensée du péché (Sifra, Kedoshim, 2); éviter le péché de l'amour de Dieu (ib. 11); l'accomplissement de ses commandements sans attendre de récompense («Ab Zarah 19a.) ; l'évitement de toute pensée impure ou tout acte qui peut conduire au péché (ib. 20b, en référence à Deutéronome XXIII 10..).The acceptance of God's Kingship implies also recognition of His just dealing with man, and a thankful attitude, even in misfortune (Sifre, Deut. 32, 53; Sifra, Shemini, 1; Mek., Yitro, 10; Ber. ix. 5, 60b).L'acceptation de la royauté de Dieu implique aussi la reconnaissance de ses justes traitant avec l'homme, et une attitude reconnaissante, même dans le malheur (Sifre, Deut 32 ans, 53;. Sifra, Chemini, 1;. Mek, Yitro, 10;. Ber ix 5. , 60b).God's Kingship, first proclaimed by Abraham (Sifre, Deut. 313) and accepted by Israel (Mek., Yitro, Baḥodesh, 2-3), shall be universally recognized in the future.La royauté de Dieu, proclamée par Abraham (Sifre, Deut. 313) et accepté par Israël (Mek., Yitro, Baḥodesh, 2-3), doit être universellement reconnu à l'avenir.

The Future Life.La vie future.

This is the Messianic hope of the Pharisees, voiced in all parts of the synagogal liturgy; but it meant also the cessation of the kingdom of the worldly powers identified with idolatry and injustice (Mek., 'Amalek).C'est l'espérance messianique des Pharisiens, exprimé dans toutes les parties de la liturgie synagogale, mais cela signifiait aussi la cessation de la royauté des pouvoirs mondains identifié avec l'idolâtrie et l'injustice (Mek., «Amalek).In fact, for the ancient Ḥasidim, God's Kingship excluded that of any other ("Ant." xviii. 1, § 6).En fait, pour les hassidim antiques, la royauté de Dieu exclu que de tout. Autres («Ant». XVIII. 1, § 6)The Pharisees, who yielded to the temporary powers and enjoined the people to pray for the government (Abot iii. 2), waited nevertheless for the Kingdom of God, consoling themselves in the meantime with the spiritual freedom granted by the study of the Law (Abot vi. 2).Les Pharisiens, qui se rendit aux pouvoirs temporaires et enjoint le peuple à prier pour le gouvernement (iii Abot. 2), attendu néanmoins pour le Royaume de Dieu, se consoler en attendant avec la liberté spirituelle accordée par l'étude de la loi ( Abot vi. 2)."He who takes upon himself the yoke of the Torah, the yoke of the worldly kingdom and of worldly care, will be removed from him" (Abot iii. 5).«Celui qui prend sur lui le joug de la Torah, le joug du royaume du monde et de soins du monde, sera retiré de lui» (Abot III. 5).Josephus ("BJ" ii. 8, § 14; "Ant." xiii. 5, § 9; xviii. 1, § 3) carefully avoids mentioning the most essential doctrine of the Pharisees, the Messianic hope, which the Sadducees did not share with them; while for the Essenes time and conditions were predicted in their apocalyptic writings.Josèphe ("BJ" II 8, § 14;. «Ant». Xiii 5, § 9;.. Xviii 1, § 3) évite soigneusement de mentionner la doctrine la plus essentielle d'entre les pharisiens, l'espérance messianique, qui n'a pas les Sadducéens partager avec eux, tandis que pour le temps Esséniens et les conditions étaient prévus dans leurs écrits apocalyptiques.Instead, Josephus merely says that "they ascribe everything to fate without depriving man of his freedom of action."Au lieu de cela, Josephus dit simplement que «tout ce qu'ils attribuent au destin sans priver l'homme de sa liberté d'action."This idea is expressed by Akiba: "Everything is foreseen [that is, predestined]; but at the same time freedom is given" (Abot iii. 15).Cette idée est exprimée par Akiba: «Tout est prévu [qui est, prédestiné], mais en même temps, la liberté est donnée» (Abot III 15.).Akiba, however, declares, "The world is judged by grace [not by blind fate nor by the Pauline law], and everything is determined by man's actions [not by blind acceptance of certain creeds]."Akiba, toutefois, déclare: «Le monde est jugé par la grâce [non pas par un destin aveugle, ni par la loi Pauline], et tout est déterminé par les actions de l'homme [non pas par l'acceptation aveugle de certaines croyances]."Similar to Josephus' remark is the rabbinical saying, "All is decreed by God except fear of God" (Ber. 33b). Similaires à remarquer Josèphe est le rabbiniques en disant: "Tout est décrété par Dieu, sauf la crainte de Dieu» (Ber. 33b)."Man may act either virtuously or viciously, and his rewards or punishmentsin the future shall be accordingly" ("Ant." xviii. 1, § 3).«L'homme peut agir soit vertueuse ou vicieuse, et ses récompenses ou punishmentsin l'avenir doit être en conséquence» («Ant». XVIII. 1, § 3).This corresponds with the "two ways of the Jewish teaching" (Ab. RN xxv.; see Didache). Cela correspond à «deux voies de l'enseignement juif» (Abot RN xxv;. Voir la Didachè).But it was not the immortality of the soul which the Pharisees believed in, as Josephus puts it, but the resurrection of the body as expressed in the liturgy (see Resurrection), and this formed part of their Messianic hope (see Eschatology).Mais ce n'était pas l'immortalité de l'âme qui les pharisiens croyaient, comme le dit Josèphe, mais la résurrection de la chair telle qu'elle est exprimée dans la liturgie (voir la Résurrection), et cela faisait partie de leur espérance messianique (voir eschatologie).

In contradistinction to the Sadducees, who were satisfied with the political life committed to their own power as the ruling dynasty, the Pharisees represented the views and hopes of the people.Contrairement aux sadducéens, qui étaient satisfaits de la vie politique commis à leur propre pouvoir que la dynastie régnante, les pharisiens représenté les vues et les espoirs du peuple.The same was the case with regard to the belief in angels and demons.La même chose a été le cas à l'égard de la croyance dans les anges et les démons.As Ecclesiastes and Ecclesiasticus indicate, the upper classes adhered for a long time to the Biblical view concerning the soul and the hereafter, caring little for the Angelology and Demonology of the Pharisees.Comme l'Ecclésiaste et Ecclesiasticus indiquer, les classes supérieures ont adhéré depuis longtemps à la vue biblique concernant l'âme et l'au-delà, se souciant peu de l'angélologie et la démonologie des pharisiens.These used them, with the help of the Ma'aseh Bereshit and Ma'aseh Merkabah, not only to amplify the Biblical account, but to remove from the Bible anthropomorphisms and similarly obnoxious verbiage concerning the Deity by referring them to angelic and intermediary powers (for instance, Gen. i. 26), and thereby to gradually sublimate and spiritualize the conception of God.Ces servi d'elles, avec l'aide de l'Bereshit Ma'aseh et Ma'aseh Merkabah, non seulement d'amplifier le récit biblique, mais de retirer de la Bible et le verbiage anthropomorphismes de la même désagréable concernant la divinité en les référant à des puissances angéliques et intermédiaire ( par exemple, Gen i. 26), et ainsi peu à peu sublimer et spiritualiser la conception de Dieu.

Ethics. Éthique.

The Pharisees are furthermore described by Josephus as extremely virtuous and sober, and as despising luxuries; and Ab.Les Pharisiens sont en outre décrits par Josèphe comme extrêmement vertueux et sobre, et que mépriser le luxe, et Ab.RN v. affirms that they led a life of privation.RN c. affirme que ils menaient une vie de privations.The ethics of the Pharisees is based upon the principle "Be holy, as the Lord your God is holy" (Lev. xix. 2, Hebr.); that is, strive to imitate God (Sifra and Tan., Ḳedoshim, 1; Mek., Shirah, 3; Sifre, Deut. 49; comp. Matt. v. 48: "Be ye therefore perfect, even as your Father which is in heaven is perfect").L'éthique des pharisiens est basé sur le principe «Soyez saints, car le Seigneur ton Dieu est saint» (Lévitique XIX, 2, Hebr..), C'est chercher à imiter Dieu (Sifra et Tan, Kedoshim, 1.; . Mek, Shirah, 3; Sifre, Deut 49; comp Matt v. 48:... «Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est aux cieux est parfait»).So "Love thy neighbor as thyself" is declared by them to be the principal law (Shab. 30a; Ab. RN, text B, xxvi. [ed. Schechter, p. 53]; Sifra, Ḳedoshim, 4) and, in order to demonstrate its universality, to be based on the verse declaring man to be made in the image of God (Gen. v. 1).Ainsi, «Aime ton prochain comme toi-même» est déclarée par eux pour être la principale loi (Shab. 30a;. Ab RN, le texte B, xxvi [éd Schechter, p. 53.];. Sifra, Kedoshim, 4) et, dans Afin de démontrer son universalité, se fonder sur l'homme le verset déclarant être fait à l'image de Dieu (Genèse v. 1)."As He makes the sun shine alike upon the good and the evil," so does He extend His fatherly love to all (Shir ha-Shirim Zuṭa, i.; Sifre, Num. 134, Deut. 31, 40)."Comme il fait du soleil brille comme sur les bons et les méchants», il le fait d'étendre son amour paternel pour tous (Shir ha-Shirim Zuta, i.;.. Sifre, Num 134, Deut 31, 40).Heathenism is hated on account of the moral depravity to which it leads (Sifre, Num. 157), but the idolater who becomes an observer of the Law ranks with the high priest (Sifra, Aḥare Mot, 13).Le paganisme est haï à cause de la dépravation morale à laquelle elle conduit (Sifre, Num. 157), mais l'idolâtre qui devient un observateur de la loi les rangs avec le grand prêtre (Sifra, Aḥare Mot, 13).It is a slanderous misrepresentation of the Pharisees to state that they "divorced morality and religion," when everywhere virtue, probity, and benevolence are declared by them to be the essence of the Law (Mak. 23b-24a; Tosef., Peah, iv. 19; et al.; see Ethics).Il s'agit d'une fausse déclaration diffamatoire des pharisiens à déclarer qu'ils «divorcé morale et la religion», alors que partout la vertu, la probité et la bienveillance sont déclarés par eux pour être l'essence de la loi (Mak. 23b-24a;. Tosef, PEAH, iv 19;. et al;. cf. Éthique).

The Charge of Hypocrisy.L'accusation d'hypocrisie.

Nothing could have been more loathsome to the genuine Pharisee than Hypocrisy.Rien n'aurait pu être plus haïssable au pharisien réelle que de l'hypocrisie. "Whatever good a man does he should do it for the glory of God" (Ab. ii. 13; Ber. 17a)."Tout bien un homme ne devrait-il faire pour la gloire de Dieu» (Abot, II 13;.. Ber 17a).Nicodemus is blamed for having given of his wealth to the poor in an ostentatious manner (Ket. 66b).Nicodème est blâmé pour avoir donné de sa fortune aux pauvres de manière ostentatoire (Ket. 66b).An evil action may be justified where the motive is a good one (Ber. 63a).Une mauvaise action peut être justifiée lorsque le motif est un bon (Ber. 63a).Still, the very air of sanctity surrounding the life of the Pharisees often led to abuses.Pourtant, l'air même de sacré qui entoure la vie des pharisiens souvent conduit à des abus.Alexander Jannæus warned his wife not against the Pharisees, his declared enemies, but against "the chameleon- or hyena- ["ẓebo'im"-] like hypocrites who act like Zimri and claim the reward of Phinehas:" (Soṭah 22b).Alexandre Jannée prévenu sa femme n'est pas contre les pharisiens, ses ennemis déclarés, mais contre «le caméléon ou hyène [" ẓebo'im "-] comme des hypocrites qui agissent comme Zimri et réclamer la récompense de Phinées:" (Soṭah 22b).An ancient baraita enumerates seven classes of Pharisees, of which five consist of either eccentric fools or hypocrites: (1) "the shoulder Pharisee," who wears, as it were, his good actions.Une ancienne Baraïta énumère sept catégories de pharisiens, dont cinq consistent soit fous excentriques ou hypocrites: (1) "le pharisien épaule», qui porte, pour ainsi dire, ses bonnes actions.ostentatiously upon his shoulder; (2) "the wait-a-little Pharisee," who ever says, "Wait a little, until I have performed the good act awaiting me"; (3), "the bruised Pharisee," who in order to avoid looking at a woman runs against the wall so as to bruise himself and bleed; (4) "the pestle Pharisee," who walks with head down like the pestle in the mortar; (5) "the ever-reckoning Pharisee," who says, "Let me know what good I may do to counteract my neglect"; (6) "the God-fearing Pharisee," after the manner of Job; (7) "the God-loving Pharisee," after the manner of Abraham (Yer. Ber. ix. 14b; Soṭah 22b; Ab. RN, text A, xxxvii.; text B, xlv. [ed. Schechter, pp. 55, 62]; the explanations in both Talmuds vary greatly; see Chwolson, "Das Letzte-Passahmahl," p. 116).ostensiblement sur son épaule; (2) "le pharisien wait-a-peu», qui dit toujours: «Attendez un peu, jusqu'à ce que j'aie accompli l'acte bonne m'attendait», (3), "le pharisien meurtri», qui, dans Afin d'éviter de regarder une femme tourne contre le mur, afin de lui meurtrir et saigner; (4) «le pharisien pilon», qui marche avec la tête baissée, comme le pilon dans le mortier; (5) "le pharisien toujours compter, "qui dit:« Laissez-moi savoir ce que je peux bien faire pour contrer ma négligence "; (6)« la crainte de Dieu pharisien ", à la manière de Job; (7)" le pharisien aimant Dieu, «à la manière d'Abraham (ix Yer. Ber 14b;.. Soṭah 22b;. Ab RN, le texte A xxxvii,;. texte B, xlv [éd Schechter, p. 55, 62.];. les explications dans les deux Talmuds varient grandement, voir Chwolson, "Das Letzte-Passahmahl», p. 116).R. Joshua b.R. Josué b.Hananiah, at the beginning of the second century, calls eccentric Pharisees "destroyers of the world" (Soṭah iii. 4); and the term "Pharisaic plagues" is frequently used by the leaders of the time (Yer. Soṭah iii. 19a).Hanania, au début du deuxième siècle, appelle excentriques pharisiens "destructeurs du monde» (Soṭah III 4.), Et le terme «fléaux pharisienne» est fréquemment utilisé par les dirigeants de l'époque (Yer. Soṭah III 19a.) .

It is such types of Pharisees that Jesus had in view when hurling his scathing words of condemnation against the Pharisees, whom he denounced as "hypocrites," calling them "offspring of vipers" ("hyenas"; see Ẓebu'im); "whited sepulchers which outwardly appear beautiful, but inwardly are full of dead men's bones"; "blind guides," "which strain out the gnat and swallow the camel" (Matt. vi. 2-5, 16; xii. 34; xv. 14; xxiii. 24, 27, Greek).C'est ce type de pharisiens que Jésus avait en vue quand ses paroles cinglantes hurling de condamnation contre les pharisiens, qu'il dénonçait comme «hypocrites», les qualifiant de «race de vipères» («hyènes», voir Ẓebu'im); «blanchis sépulcres, qui paraissent beaux au dehors, mais au dedans ce sont plein de morts os des hommes »,« guides aveugles »,« ce qui coulez le moucheron et avaler le chameau »(Matth., VI 2-5, 16; xii. 34;.. xv 14 ;. xxiii 24, 27, grec).He himself tells his disciples to do as the Scribes and "Pharisees who sit on Moses' seat [see Almemar] bid them do"; but he blames them for not acting in the right spirit, for wearing large phylacteries and ẓiẓit, and for pretentiousness in many other things (ib. xxiii. 2-7).Il se dit à ses disciples de faire comme les scribes et les «pharisiens qui siègent à la chaire de Moïse» [voir Almemar] leur souhaiter faire ", mais il leur reproche de ne pas agir dans le bon esprit, pour porter des phylactères et des grandes ẓiẓit, et pour prétention dans de nombreuses autres choses (ib. xxiii. 2-7).Exactly so are hypocrites censured in the Midrash (Pes. R. xxii. [ed. Friedmann, p. 111]); wearing tefillin and ẓiẓit, they harbor evil intentions in their breasts.Justement sont des hypocrites censuré dans le Midrash (xxii Pes. R. [éd Friedmann, p. 111.].); Porter tefillin et ẓiẓit, elles abritent de mauvaises intentions dans leurs seins.Otherwise the Pharisees appear as friends of Jesus (Luke vii. 37, xiii. 31) and of the early Christians (Acts v. 38, xxiii. 9; "Ant." xx. 9, § 1).Sinon, les pharisiens apparaissent comme des amis de Jésus (Luc VII 37, XIII 31..) Et des premiers chrétiens (Actes c. 38, xxiii 9; ». Ant." Xx 9, § 1.).

Only in regard to intercourse with the unclean and "unwashed" multitude, with the 'am ha-areẓ, the publican, and the sinner, did Jesus differ widely from the Pharisees (Mark ii. 16; Luke v. 30, vii. 39, xi. 38, xv. 2, xix. 7).Seuls en ce qui concerne les rapports avec les impurs et les "sales" multitude, avec le 'am ha-arez, le publicain et le pécheur, Jésus at-il diffèrent largement ii Pharisiens (Marc 16;. Luc v. 30, 39 VII. , xi. 38, xv. 2, XIX. 7).In regard to the main doctrine he fully agreed with them, as the old version (Mark xii. 28-34) still has it.En ce qui concerne la doctrine principale pour laquelle il entièrement d'accord avec eux, comme l'ancienne version (Mark XII. 28-34) l'a encore.Owing, however, to the hostile attitude taken toward the Pharisaic schools by Pauline Christianity, especially in the time of the emperor Hadrian, "Pharisees" was inserted in the Gospels wherever the high priests and Sadducees or Herodians were originally mentioned as the persecutors of Jesus (see New Testament), and a false impression, which still prevails in Christian circles and among all Christian writers, was created concerning the Pharisees.Cependant, en raison de l'attitude hostile envers les écoles prises pharisaïque par Pauline christianisme, surtout à l'époque de l'empereur Hadrien, «pharisiens» a été inséré dans les Evangiles où les grands prêtres et les sadducéens ou Hérodiens étaient initialement cités comme les persécuteurs de Jésus (voir le Nouveau Testament), et une fausse impression, qui prévaut encore dans les milieux chrétiens et parmi tous les auteurs chrétiens, a été créé sur les pharisiens.

History of the Pharisees.Historique des pharisiens.

It is difficult to state at what time the Pharisees, as a party, arose.Il est difficile de dire à quel moment les pharisiens, en tant que parti, se leva.Josephus first mentions them inconnection with Jonathan, the successor of Judas Maccabeus ("Ant." xiii. 5, § 9).Josèphe mentionne d'abord les inconnection avec Jonathan, le successeur de Judas Maccabée («Ant». XIII. 5, § 9).Under John Hyrcanus (135-105) they appear as a powerful party opposing the Sadducean proclivities of the king, who had formerly been a disciple of theirs, though the story as told by Josephus is unhistorical ("Ant." xiii. 10, § 5; comp. Jubilees, Book of, and Testament of the Twelve Patriarchs).Sous Jean Hyrcan (135-105), ils apparaissent comme un puissant parti s'opposant à la propension des Sadducéens du roi, qui avait autrefois été un disciple de la leur, même si l'histoire telle que racontée par Josèphe est anhistorique («Ant». XIII. 10, § 5;. comp Jubilés, Livre des, et Testament des Douze Patriarches).The Hasmonean dynasty, with its worldly ambitions and aspirations, met with little support from the Pharisees, whose aim was the maintenance of a religious spirit in accordance with their interpretation of the Law (see Psalms of Solomon).La dynastie des Asmonéens, avec ses ambitions et ses aspirations mondaines, a rencontré peu de soutien des pharisiens, dont le but était le maintien d'un esprit religieux en conformité avec leur interprétation de la loi (voir Psaumes de Salomon). Under Alexander Jannæus (104-78) the conflict between the people, siding with the Pharisees, and the king became bitter and ended in cruel carnage ("Ant." xiii. 13, § 5; xiv. 1, § 2). Sous Alexandre Jannée (104-78) le conflit entre le peuple, le parti des pharisiens, et le roi est devenu amer et s'est terminée en carnage cruel («Ant». XIII 13, § 5;.. XIV 1, § 2).Under his widow, Salome Alexandra (78-69), the Pharisees, led by Simeon ben Shetaḥ, came to power; they obtained seats in the Sanhedrin, and that time was afterward regarded as the golden age, full of the blessing of heaven (Sifra, Beḥuḳḳotai, i.; Ta'an. 23a).Sous sa veuve, Salomé Alexandra (78-69), les Pharisiens, dirigé par Siméon ben shetah, arrivé au pouvoir, ils ont obtenu des sièges au sein du Sanhédrin, et que le temps a été par la suite considéré comme l'âge d'or, plein de la bénédiction du ciel ( Sifra, Beḥuḳḳotai, i.;. Ta'an 23a).But the bloody vengeance they took upon the Sadducees led to a terrible reaction, and under Aristobulus (69-63) the Sadducees regained their power ("Ant." xiii. 16, § 2-xiv. 1, § 2).Mais la vengeance sanglante qu'ils ont pris sur les Sadducéens ont conduit à une réaction terrible, et sous Aristobule (69-63) les Sadducéens ont retrouvé leur puissance («Ant». XIII. 16, § 2-XIV. 1, § 2).

Amidst the bitter struggle which ensued, the Pharisees appeared before Pompey asking him to interfere and restore the old priesthood while abolishing the royalty of the Hasmoneans altogether ("Ant." xiv. 3, § 2).Au milieu de la lutte acharnée qui a suivi, les Pharisiens ont comparu devant Pompée pour lui demander d'intervenir et de rétablir l'ancien sacerdoce tout en abolissant la royauté des Hasmonéens complètement («Ant». XIV. 3, § 2).The defilement of the Temple by Pompey was regarded by the Pharisees as a divine punishment of Sadducean misrule (Psalms of Solomon, i., ii., viii. 12-19).La souillure du Temple par Pompée était considéré par les Pharisiens comme une punition divine des Sadducéens mauvaise gouvernance (Psaumes de Salomon, i., ii., VIII. 12-19).After the national independence had been lost, the Pharisees gained in influence while the star of the Sadducees waned.Après l'indépendance nationale avait été perdu, les pharisiens gagné en influence tandis que l'étoile des sadducéens faibli.Herod found his chief opponents among the latter, and so he put the leaders of the Sanhedrin to death while endeavoring by a milder treatment to win the favor of the leaders of the Pharisees, who, though they refused to take the oath of allegiance, were otherwise friendly to him ("Ant." xiv. 9, § 4; xv. 1, § 1; 10, § 4; 11, §§ 5-6).Hérode a trouvé sa principaux opposants parmi ces derniers, et ainsi il a mis les dirigeants du Sanhédrin à la mort tout en s'efforçant par un traitement plus doux pour gagner la faveur des chefs des pharisiens, qui, si elles refusaient de prêter le serment d'allégeance, ont été autrement amicales pour lui («Ant». xiv 9, § 4;. XV, 1, § 1;. 10, § 4, 11, § § 5-6).Only when he provoked their indignation by his heathen proclivities did the Pharisees become his enemies and fall victims (4 BC) to his bloodthirstiness ("Ant." xvii. 2, § 4; 6, §§ 2-4). Seulement quand il a provoqué l'indignation de ses inclinations païennes que les pharisiens devenus ses ennemis et les victimes tombent (4 avant JC) à sa soif de sang («Ant». Xvii 2, § 4;. 6, § § 2-4).But the family of Boethus, whom Herod had raised to the high-priesthood, revived the spirit of the Sadducees, and thenceforth the Pharisees again had them as antagonists; still, they no longer possessed their former power, as the people always sided with the Pharisees ("Ant." xviii. 1, § 4).Mais la famille de Boethus, qu'Hérode avait élevé à la haute prêtrise, ravivé l'esprit des sadducéens, les pharisiens et désormais à nouveau entre eux avaient comme antagonistes; encore, ils ne possédaient plus leur ancienne puissance, comme le peuple a toujours pris le parti des pharisiens («Ant». XVIII. 1, § 4).In King Agrippa (41-44) the Pharisees had a supporter and friend, and with the destruction of the Temple the Sadducees disappeared altogether, leaving the regulation of all Jewish affairs in the hands of the Pharisees.Dans le roi Agrippa (41-44) les pharisiens avaient un partisan et un ami, et avec la destruction du Temple les Sadducéens complètement disparu, laissant la régulation de toutes les affaires juives dans les mains des pharisiens.

Henceforth Jewish life was regulated by the teachings of the Pharisees; the whole history of Judaism was reconstructed from the Pharisaic point of view, and a new aspect was given to the Sanhedrin of the past.Désormais la vie juive a été réglementé par les enseignements des pharisiens; toute l'histoire du judaïsme a été reconstruit à partir du point de vue pharisaïque, et un nouvel aspect a été donnée au Sanhédrin du passé.A new chain of tradition supplanted the older, priestly tradition (Abot i. 1).Une nouvelle chaîne de la tradition supplanté les anciennes, la tradition sacerdotale (Abot i. 1). Pharisaism shaped the character of Judaism and the life and thought of the Jew for all the future. Pharisaïsme façonné le caractère du judaïsme et de la vie et la pensée du Juif pour l'ensemble l'avenir.True, it gave the Jewish religion a legalistic tendency and made "separatism" its chief characteristic; yet only thus were the pure monotheistic faith, the ethical ideal, and the intellectual and spiritual character of the Jew preserved in the midst of the downfall of the old world and the deluge of barbarism which swept over the medieval world.Certes, il a donné la religion juive une tendance légaliste et fait le «séparatisme» sa caractéristique principale, mais seulement étaient donc la foi pure monothéistes, l'idéal éthique, et le caractère intellectuel et spirituel du Juif préservé, au milieu de la chute de la du vieux monde et le déluge de barbarie qui a balayé le monde médiéval.

Kaufmann KohlerKaufmann Kohler
Jewish Encyclopedia, published between 1901-1906.Jewish Encyclopedia, publiés entre 1901-1906.

Bibliography: Bibliographie:
J. Elbogen, Die Religionsanschauung der Pharisäer, Berlin, 1904; Geiger, Urschrift, Breslau, 1857; idem.J. Elbogen, Die Religionsanschauung der Pharisäer, Berlin, 1904; Geiger, Urschrift, Breslau, 1857; idem.Sadducäer und Pharisäer, in Jüd. Sadducäer und Pharisäer, dans Jud.Zeit.Zeit.1863; Schürer, Gesch.1863; Schurer, Gesch.3d ed., ii.3e éd., Ii.380-419 (where list of the whole literature is given); Wellhausen, Die Pharisäer und Sadducäer, Göttingen, 1874.K.380-419 (où la liste de toute la littérature est donné); Wellhausen, Die Pharisäer und Sadducäer, Göttingen, 1874.K.


Sadducees Sadducéens

Jewish Viewpoint InformationPoint de vue de l'information juive

Name from High Priest Zadok.Nom de Tsadok Prêtre.

Name given to the party representing views and practises of the Law and interests of Temple and priesthood directly opposite to those of the Pharisees.Nom donné à la partie représentant les opinions et les pratiques de la loi et les intérêts du Temple et du sacerdoce directement opposés à ceux des pharisiens.The singular form, "Ẓadduḳi" (Greek, Σαδδουκαῖος), is an adjective denoting "an adherent of the Bene Ẓadoḳ," the descendants of Zadok, the high priests who, tracing their pedigree back to Zadok, the chief of the priesthood in the days of David and Solomon (I Kings i. 34, ii. 35; I Chron. xxix. 22), formed the Temple hierarchy all through the time of the First and Second Temples down to the days of Ben Sira (II Chron. xxxi. 10; Ezek. xl. 46, xliv. 15, xlviii. 11; Ecclus. [Sirach] li. 12 [9], Hebr.), but who degenerated under the influence of Hellenism, especially during the rule of the Seleucidæ, when to be a follower of the priestly aristocracy was tantamount to being a worldly-minded Epicurean.La forme singulière, «Ẓadduḳi" (grec, Σαδδουκαῖος), est un adjectif signifiant "une adhérente de l'Tsadok Bene,« les descendants de Tsadok, les grands prêtres qui, traçant leur pedigree retour à Zadok, le chef de la prêtrise dans le jours de David et Salomon (I Rois i. 34, ii 35;... I Chron xxix 22), formé de la hiérarchie du Temple tout au long de l'époque de la Première et la Seconde temples jusqu'à l'époque de Ben Sira (II Chron xxxi. . 10;. Ez 46 xl, xliv 15, xlviii 11;...... Ecclus [Siracide] li 12 [9], Hebr), mais qui a dégénéré sous l'influence de l'hellénisme, surtout pendant la domination des Séleucides, quand il faut être un adepte de l'aristocratie sacerdotale revenait à être un épicurien mondains.The name, probably coined by the Ḥasidim as opponents of the Hellenists, became in the course of time a party name applied to all the aristocratic circles connected with the high priests by marriage and other social relations, as only the highest patrician families intermarried with the priests officiating at the Temple in Jerusalem (Ḳid. iv. 5; Sanh. iv. 2; comp. Josephus, "BJ" ii. 8, § 14).Le nom, probablement inventé par les hassidim comme des opposants les hellénistes, est devenu au fil du temps un nom de parti s'applique à tous les cercles aristocratiques en rapport avec les grands prêtres par le mariage et les autres relations sociales, comme seule la plus haute familles patriciennes se marièrent avec les officiants du Temple à Jérusalem (iv Ḳid. 5;.. Sanh iv 2;... comp Josèphe, "BJ" II 8, § 14).

"Haughty men these priests are, saying which woman is fit to be married by us, since our father is high priest, our uncles princes and rulers, and we presiding officers at the Temple"-these words, put into the mouth of Nadab and Abihu (Tan., Aḥare Mot, ed. Buber, 7; Pesiḳ. 172b; Midr. Teh. to Ps. lxxviii. 18), reflect exactly the opinion prevailing among the Pharisees concerning the Sadducean priesthood (comp. a similar remark about the "haughty" aristocracy of Jerusalem in Shab. 62b)."Les hommes hautains ces prêtres sont, en disant quelle femme est apte à être mariés par nous, puisque notre père est prêtre, nos princes et souverains oncles, et nous présidant officiers du Temple", ces mots, mis dans la bouche de Nadab et Abihu (Tan., Aḥare Môt, éd Buber, 7;.. Pesik 172b;.... La MIDR à Ps. LXXVIII 18), reflètent exactement l'opinion dominante parmi les Pharisiens qui concerne le sacerdoce Sadducéens (comp. une remarque similaire au sujet de la "hautaine" aristocratie de Jérusalem en Shab. 62b).The Sadducees, says Josephus, have none but the rich on their side ("Ant." xiii. 10, § 6).Les Sadducéens, dit Josèphe, n'en ont pas mais les riches de leur côté («Ant». XIII. 10, § 6).The party name was retained long after the Zadokite high priests had made way for the Hasmonean house and the very origin of the name had been forgotten.Le nom du parti a été retenu longtemps après que les prêtres sadocides haute avait fait place à la maison Hasmonéens et l'origine même du nom avait été oublié.Nor is anything definite known about the political and religious views of the Sadducees except what is recorded by their opponents in the works of Josephus, in the Talmudic literature, and in the New Testament writings.Il n'est rien de précis connus sur les opinions politiques et religieuses des sadducéens, sauf ce qui est enregistré par leurs adversaires dans les oeuvres de Flavius ​​Josèphe, dans la littérature talmudique, et dans les écrits du Nouveau Testament.

Legendary Origin.Origine légendaire.

Josephus relates nothing concerning the origin of what he chooses to call the sect or philosophical school of the Sadducees; he knows only that the three "sects"-the Pharisees, Essenes, and Sadducees-dated back to "very ancient times" (ib. xviii. 1, § 2), which words, written from the point of view of King Herod's days, necessarily point to a time prior to John Hyrcanus (ib. xiii. 8, § 6) or the Maccabean war (ib. xiii. 5, § 9).Josèphe rapporte rien concernant l'origine de ce qu'il choisit d'appeler la secte ou école philosophique des sadducéens, il sait seulement que les trois «sectes», les pharisiens, esséniens, et les sadducéens, remontait à «des temps très anciens" (ib. XVIII. 1, § 2), dont les mots, écrit du point de vue des jours du roi Hérode, nécessairement point à une époque antérieure à Jean Hyrcan (ib. xiii. 8, § 6) ou la guerre des Maccabées (ib. xiii. 5, § 9).Among the Rabbis the following legend circulated: Antigonus of Soko, successor of Simon the Just, the last of the "Men of the Great Synagogue," and consequently living at the time of the influx of Hellenistic ideas, taught the maxim, "Be not like servants who serve their master for the sake of wages [lit. "a morsel"], but be rather like those who serve without thought of receiving wages" (Ab. i. 3); whereupon two of his disciples, Zadok and Boethus, mistaking the high ethical purport of the maxim, arrived at the conclusion that there was no future retribution, saying, "What servant would work all day without obtaining his due reward in the evening?"Parmi les rabbins de la légende suivante circulé: Antigone de Soko, le successeur de Simon le Juste, le dernier des «Hommes de la Grande Synagogue", et par conséquent de vie au moment de l'afflux d'idées hellénistiques, enseigne la maxime: «Ne comme des serviteurs qui servent leur maître pour des raisons de salaire [allumé "un morceau".], mais soyez un peu comme ceux qui servent sans penser à recevoir des salaires »(Abot, I, 3); quoi deux de ses disciples, Tsadok et Boëthus , confondant l'éthique de haute portée de la maxime, est arrivé à la conclusion qu'il n'y avait pas de représailles futures, en disant: «Qu'est-ce serviteur serait travailler toute la journée sans avoir obtenu sa récompense en raison de la soirée?"Instantly they broke away from the Law and lived in great luxury, using many silver and gold vessels at their banquets; and they established schools which declared the enjoyment of this life to be the goal of man, at the same time pitying the Pharisees for their bitter privation in this world with no hope of another world to compensate them. Instantanément, ils rompu avec la loi et a vécu dans le grand luxe, en utilisant l'argent et des vaisseaux beaucoup d'or à leurs festins, et ils ont créé des écoles qui a déclaré la jouissance de cette vie pour être le but de l'homme, dans le même temps apitoyé les pharisiens pour leur privations amère dans ce monde sans espoir d'un autre monde pour les dédommager.These two schools were called, after their founders, Sadducees and Boethusians (Ab. RN v.).Ces deux écoles ont été appelés, après leurs fondateurs, les Sadducéens et Boethusians (Abot RN c.).

The unhistorical character of this legend is shown by the simple fact, learned from Josephus, that the Boethusians represent the family of high priests created by King Herod after his marriage to the daughter of Simon, the son of Boethus ("Ant." xv. 9, § 3; xix. 6, § 2; see Boethusians).Le caractère anhistorique de cette légende est montré par le simple fait, appris de Josèphe, que le Boethusians représenter la famille de grands prêtres créé par le roi Hérode après son mariage avec la fille de Simon, le fils de Boethus («Ant». XV. 9, § 3; xix 6, § 2;. Boethusians voir).Obviously neither the character of the Sadducees nor that of the Boethusians was any longer known at the time the story was told in the rabbinical schools.Bien entendu, ni le caractère des Sadducéens, ni celle de la Boethusians n'était plus connus au moment de l'histoire a été racontée dans les écoles rabbiniques.Nor does the attempt to connect the name "Sadducees" with the term "ẓedeḳ" or " ẓedaḳah" (= "righteousness"; Epiphanius, "Panarium," i. 14; Derenbourg, "Histoire de la Palestine," p. 454) deserve any more consideration than the creation by Grätz ("Gesch." 3d ed., iii. 88, 697) and others, for the purpose of accounting for the name, of a heretic leader called Zadok.Pas plus que la tentative de connexion le nom de "sadducéens" avec le terme «Zedek" ou "ẓedaḳah" (= "justice"; Épiphane, «Panarium," i. 14; Derenbourg, "Histoire de la Palestine", p. 454) méritent considération, pas plus que la création par Gratz ("Gesch." 3e éd., iii. 88, 697) et d'autres, à des fins de comptabilité pour le nom, d'un chef d'hérétiques appelés Tsadok.Geiger's ingenious explanation ("Urschrift," pp. 20 et seq.), as given above, indorsed by Well-hausen ("Die Pharisäer und die Sadducäer," p. 45), is very generally approved to-day (see Schürer, "Gesch." 3d ed., ii. 408); and it has received striking confirmation from the special blessing for "the Sons of Zadok whom God has chosen for the priesthood" in the Hebrew Ben Sira discovered by Schechter (see Schechter and Taylor, "Wisdom of Ben Sira," 1899, p.35).Ingénieuse explication Geiger ("Urschrift», p. 20 et suiv.), Comme indiqué ci-dessus, endossés par le bien-Hausen ("Die Pharisäer und die Sadducäer», p. 45), est très généralement approuvé à jour (voir Schurer, "Gesch." 3e éd, ii 408);.. et il a reçu la confirmation éclatante de la bénédiction spéciale pour "les Fils de Tsadok que Dieu a choisi pour le sacerdoce» en hébreu Ben Sira du découvert par Schechter (voir Schechter et Taylor , "Sagesse de Ben Sira», 1899, p.35). In the New Testament the high priests and their party are identified with the Sadducees (Acts v. 17; comp. ib. xxiii. 6 with ib. xxii. 30, and John vii. 30, xi. 47, xviii. 3 with the Synoptic Gospels; see also "Ant." xx. 9, § 1).Dans le Nouveau Testament, les prêtres et leur parti sont identifiés avec les Sadducéens (Actes c. 17;... Comp ter XXIII 6 avec IB XXII 30, et Jean, VII, 30, 47 XI, XVIII 3 avec le..... Evangiles synoptiques, voir aussi «Ant». xx 9, § 1)..The views and principles of the Sadducees may be summarized as follows:Les vues et les principes des sadducéens peuvent être résumées comme suit:

(1) Representing the nobility, power, and wealth ("Ant." xviii. 1, § 4), they had centered their interests in political life, of which they were the chief rulers.(1) Représentant de la noblesse, la puissance et la richesse («Ant». XVIII. 1, § 4), ils avaient centré leurs intérêts dans la vie politique, dont ils étaient les principaux dirigeants.Instead of sharing the 'Messianic hopes of the Pharisees, who committed the future into the hand of God, they took the people's destiny into their own hands, fighting or negotiating with the heathen nations just as they thought best, while having as their aim their own temporary welfare and worldly success.Au lieu de partager les espoirs messianiques des pharisiens, qui a commis l'avenir dans la main de Dieu, ils ont pris le destin du peuple dans leurs propres mains, des combats ou de négocier avec les nations païennes, comme ils le trouvaient bon, tout en ayant comme but de leur propres du bien-être temporaire et la réussite matérielle.This is the meaning of what Josephus chooses to term their disbelief in fate and divine providence ("BJ" ii. 8, § 14; "Ant." xiii. 5 § 9).C'est le sens de ce que Josèphe choisit à terme leur incrédulité au destin et la providence divine ("BJ" II 8, § 14;.. ". Fourmi" XIII 5 § 9).

(2) As the logical consequence of the preceding view, they would not accept the Pharisaic doctrine of the resurrection (Sanh. 90b; Mark xii. 12; Ber. ix. 5, "Minim"), which was a national rather than an individual hope.(2) comme la conséquence logique de la vue précédente, ils ne seraient pas accepter la doctrine pharisienne de la résurrection (Sanh. 90b; Mark XII 12;... Ber ix 5, «Minimes»), qui était un national plutôt qu'une l'espoir individuels. As to the immortality of the soul, they seem to have denied this as well (see Hippolytus, "Refutatio," ix. 29; "Ant." x. 11, § 7).Quant à l'immortalité de l'âme, ils semblent avoir nié ceci aussi bien (voir Hippolyte, «Refutatio», IX 29; ». Ant." X. 11, § 7).

(3) According to Josephus (ib. xiii. 10, § 6), they regarded only those observances as obligatory which are contained in the written word, and did not recognize those not written in the law of Moses and declared by the Pharisees to be derived from the traditions of the fathers.(3) Selon Josèphe (ib. xiii. 10, § 6), ils considéraient que ces observances comme obligatoires qui sont contenues dans la parole écrite, et ne reconnaissent pas ceux qui n'ont pas écrit dans la loi de Moïse et déclarées par les Pharisiens être dérivé de la tradition des pères.Instead of accepting the authority of the teachers, they considered it a virtue to dispute it by arguments.Au lieu d'accepter l'autorité de l'enseignant, ils ont considéré comme une vertu de la contester par des arguments.

(4) According to Acts xxiii.(4) Selon Actes XXIII.8, they denied also the existence of angels and demons.8, ils ont nié aussi l'existence des anges et des démons.This probably means that they did not believe in the Essene practise of incantation and conjuration in cases of disease, and were therefore not concerned with the Angelology and Demonology derived from Babylonia and Persia.Cela signifie probablement qu'ils ne croyaient pas à la pratique des Esséniens d'incantation et conjuration en cas de maladie, et ne sont donc pas concernés par l'angélologie et la démonologie dérivée de Babylone et de Perse. Their Views and Principles. Leurs opinions et leurs principes.

(5) In regard to criminal jurisdiction they were so rigorous that the day on which their code was abolished by the Pharisaic Sanhedrin under Simeon b.(5) En ce qui concerne la juridiction criminelle, ils ont été si rigoureux que le jour où leur code a été aboli par le Sanhédrin pharisaïque sous Siméon b.Shetaḥ's leadership, during the reign of Salome Alexandra, was celebrated as a festival (Meg. Ta'an. iv.; comp. Ket. 105a).Le leadership shetah, pendant le règne de Salomé Alexandra, a été célébré comme un festival (Meg. Ta'an iv;.... Comp Ket 105a).They insisted on the literal execution of the law of retaliation: "Eye for eye, tooth for tooth" (Ex. xxi. 24; Meg. Ta'an. iv.; B. Ḳ. 84a; comp. Matt. v. 38).Ils ont insisté sur l'exécution littérale de la loi du talion: «Œil pour œil, dent pour dent" (Exode XXI 24; Meg Ta'an iv B. Ḳ 84a; comp Matt v. 38....... ).On the other hand, they would not inflict the death penalty on false witnesses in a case where capital punishment had been wrongfully carried out, unless the accused had been executed solely in consequence of the testimony of such witnesses (Mak. i. 8; Tosef., Sanh. vi. 6, where "Bocthusians" stands for "Sadducees").D'autre part, ils ne seraient pas infliger la peine de mort sur de faux témoins dans une affaire où la peine capitale avait été injustement effectué, sauf si l'accusé avait été exécuté uniquement par suite de la déposition de ces témoins (Mak. i. 8; Tosef ., Sanh. VI. 6, où "Bocthusians" signifie "sadducéens").

(6) They held the owner of a slave fully as responsible for the damage done by the latter as for that done by the owner's ox or ass; whereas the Pharisees discriminated between reasonable and unreasonable beings (Yad. iv. 7).(6) Ils ont tenu le propriétaire d'un esclave totalement en tant que responsable pour les dommages causés par ces derniers comme pour celui effectué par le bœuf du propriétaire ou l'âne, tandis que les Pharisiens une discrimination entre les êtres raisonnables et déraisonnables (iv Yad. 7.).

(7) They also insisted, according to Meg.(7) Ils ont également insisté, selon Meg.Ta'an. Ta'an.iv., upon a literal interpretation of Deut.iv., sur une interprétation littérale de Deut.xxii. xxii.17 (comp. Sifre, Deut. 237; Ket. 46; see also the description of the custom still obtaining at weddings among the Jews of Salonica, in Braun-Wiesbaden's "Eine Türkische Reise," 1876, p. 235), while most of the Pharisaic teachers took the words figuratively.Plupart, tandis que 17 (voir aussi la description de la coutume encore obtenir lors des mariages parmi les Juifs de Salonique, dans le Braun-Wiesbaden "Eine Reise Türkische», 1876, p. 235 comp. Sifre, Deut 237;.; Ket 46.) des enseignants pharisaïque pris les mots au sens figuré.The same holds true in regard to Deut.La même chose vaut à l'égard de Deut.xxv.XXV.9: "Then shall his brother's wife . . . spit in his [her deceased husband's brother's] face," which the Pharisees explained as "before him" (Yeb. xii. 6; see Weiss, "Dor," i. 117, note). 9: ".... Alors la femme de son frère lui crachera au visage [le frère de son défunt mari a]", ce qui les pharisiens a expliqué que «devant lui» (Yeb. xii 6; voir Weiss, "Dor", i. 117, note).

(8) They followed a traditional practise of their own in granting the daughter the same right of inheritance as the son's daughter in case the son was dead (Meg. Ta'an. v.; Tos. Yad. ii. 20; BB viii. 1, 115b).(8) Ils ont suivi une pratique traditionnelle de leur propre dans l'octroi de la fille du même droit d'héritage, comme la fille du fils au cas où le fils était mort (Meg. Ta'an c.;. Tos Vashem II 20;... Viii BB . 1, 115b).

(9) They contended that the seven weeks from the first barley-sheaf-offering ("'omer") to Pentecost should, according to Lev.(9) Ils ont prétendu que les sept semaines de la première gerbe d'orge offrande («Omer») à la Pentecôte devrait, selon Lev.xxiii. xxiii.15-16, be countedfrom "the day after Sabbath," and, consequently, that Pentecost should always be celebrated on the first day of the week (Meg. Ta'an. i.; Men. 65a).15-16, soit countedfrom "le lendemain du sabbat», et, par conséquent, que la Pentecôte devrait toujours être célébré le premier jour de la semaine (Meg. Ta'an i.;.. Les hommes 65a).In this they obviously followed the old Biblical view which regards the festival of the firstlings as having no connection whatsoever with the Passover feast; whereas the Pharisees, connecting the festival of the Exodus with the festival of the giving of the Law, interpreted the "morrow after the Sabbath" to signify the second day of Passover (see Jubilees, Book of).Dans cette toute évidence, ils ont suivi la vieille conception biblique qui concerne le festival des premiers-nés comme ayant aucun lien avec la fête de la Pâque, tandis que les Pharisiens, qui relie le festival de l'Exode avec le festival de l'octroi de la Loi, interprétée le lendemain " après le sabbat »pour signifier le deuxième jour de la Pâque (cf. Jubilés, Livre de).

Views on Temple Practises.Vues sur les pratiques de Temple.

(10) Especially in regard to the Temple practise did they hold older views, based upon claims of greater sanctity for the priesthood and of its sole dominion over the sanctuary.(10) Surtout en ce qui concerne la pratique du Temple ont-ils détiennent plus vues, fondé sur les demandes d'une plus grande sainteté pour le sacerdoce et de sa domination exclusive sur le sanctuaire.Thus they insisted that the daily burnt offerings were, with reference to the singular used in Num.Ainsi ils ont insisté pour que les offrandes quotidiennes brûlés ont été, en référence au singulier utilisé dans Num.xxviii.XXVIII.4, to be offered by the high priest at his own expense; whereas the Pharisees contended that they were to be furnished as a national sacrifice at the cost of the Temple treasury into which the "she-ḳalim" collected from the whole people were paid (Meg. Ta'an. i. 1; Men. 65b; Sheḳ. iii. 1, 3; Grätz, lcp 694).4, qui sera offert par le prêtre à ses propres frais, tandis que les pharisiens ont prétendu qu'ils devaient être meublé comme un sacrifice national au détriment du trésor du Temple dans lequel le "elle-Kalim" recueillies auprès de l'ensemble du peuple ont été payés (. Meg. Ta'an i. 1; Hommes 65b;... Shek III, 1, 3; Grätz, lcp 694).

(11) They claimed that the meal offering belonged to the priest's portion; whereas the Pharisees claimed it for the altar (Meg. Ta'an. viii.; Men. vi. 2).(11) Ils ont prétendu que l'offrande appartenait à la partie du prêtre, tandis que les pharisiens réclamé pour l'autel (Meg. Ta'an VIII;.... Les hommes vi 2).

(12) They insisted on an especially high degree of purity in those who officiated at the preparation of the ashes of the Red Heifer.(12) Ils ont insisté sur un degré particulièrement élevé de pureté dans ceux qui officiaient à la préparation de la cendre de la génisse rousse.The Pharisees, on the contrary, demonstratively opposed such strictness (Parah iii. 7; Tos. Parah iii. 1-8).Les pharisiens, au contraire, une telle rigueur démonstrative opposition (Parah III 7;... Tos Parah III 1-8).

(13) They declared that the kindling of the incense in the vessel with which the high priest entered the Holy of Holies on the Day of Atonement was to take place outside, so that he might be wrapped in smoke while meeting the Shekinah within, according to Lev.(13) Ils ont déclaré que l'embrasement de l'encens dans le vaisseau avec lequel le souverain sacrificateur entrait dans le Saint des Saints sur le Jour de l'Expiation devait avoir lieu en dehors, afin qu'il puisse être enveloppés dans la fumée de la Shekinah, tout en répondant à l'intérieur, selon à Lev.xvi. xvi.2; whereas the Pharisees, denying the high priest the claim of such super-natural vision, insisted that the incense be kindled within (Sifra, Aḥare Mot, 3; Yoma 19b, 53a, b; Yer. Yoma i. 39a, b; comp. Lev. R. xxi. 11).2, tandis que les pharisiens, en niant le grand prêtre de la revendication de ces super-naturelle de vision, a insisté pour que l'encens soit allumé à l'intérieur (Sifra, Aḥare Môt, 3; Yoma 19b, 53a, b;. Yer Yoma 39a i., b; comp. Lév. R. xxi. 11).

(14) They extended the power of contamination to indirect as well as to direct contact (Yad. iv. 7).(14) Ils ont étendu la puissance de contamination indirecte ainsi que les contacts directs (Yad. iv. 7).

(15) They opposed the popular festivity of the water libation and the procession preceding the same on each night of the Sukkot feast, as well as the closing festivity, on which the Pharisees laid much stress, of the beating of the willow-trees (Suk. 43b, 48b; Tos. Suk. iii. 16; comp. "Ant." xiii. 13, § 5).(15) Ils se sont opposés à la fête populaire de la libation d'eau et de la procession qui précède la même sur chaque nuit de la fête de Souccot, ainsi que la fête de clôture, sur laquelle les pharisiens mis beaucoup de stress, des coups de saules ( Suk 43b, 48b;... Tos Suk III 16;.. comp «Ant». XIII 13, § 5)..

(16) They opposed the Pharisaic assertion that the scrolls of the Holy Scriptures have, like any holy vessel, the power to render unclean (taboo) the hands that touch them (Yad. iv. 6).(16) Ils se sont opposés l'affirmation pharisienne que les rouleaux de la Sainte Écriture ont, comme tout bâtiment sacré, le pouvoir de rendre impure (tabou) les mains qui les touchent (Yad. iv. 6).

(17) They opposed the Pharisaic idea of the 'Erub, the merging of several private precincts into one in order to admit of the carrying of food and vessels from one house to another on the Sabbath ('Er. vi. 2).(17) Ils se sont opposés à l'idée pharisaïque de la «Erub, la fusion de plusieurs circonscriptions privés en un seul afin d'admettre de l'exécution de la nourriture et des navires d'une maison à une autre le jour du sabbat (" Er. VI. 2).

(18) In dating all civil documents they used the phrase "after the high priest of the Most High," and they opposed the formula introduced by the Pharisees in divorce documents," According to the law of Moses and Israel" (Meg. Ta'an. vii.; Yad. iv. 8; see Geiger, lcp 34).(18) Dans tous les documents datant civile ils ont utilisé l'expression «après le grand prêtre du Très-Haut», et qu'ils s'opposaient à la formule introduite par les Pharisiens dans les documents de divorce, «Conformément à la loi de Moïse et d'Israël» (Ta Meg. 'une vii;.. Vashem IV 8;.. voir Geiger, lcp 34).

Decline of Sadduceeism.Déclin de sadducéisme.

Whether the Sadducees were less strict in regard to the state of impurity of woman in her periods (Niddah iv. 2), and what object they had in opposing the determination by the Pharisees of the appearance of the new moon (RH ii. 1, 22b; Tos. RH i. 15), are not clear.Que les Sadducéens étaient moins strictes en ce qui concerne l'état d'impureté de la femme dans ses périodes (iv Nidda. 2), et quel objet qu'ils avaient en s'opposant à la détermination par les Pharisiens de l'apparition de la nouvelle lune (HR II. 1, 22b;. Tos RH i. 15), ne sont pas claires.Certain it is that in the time of the Tannaim the real issues between them and the Pharisees were forgotten, only scholastic controversies being recorded.Il est certain que dans le temps de la Tannaïm les vrais problèmes entre eux et les pharisiens ont été oubliées, que les controverses scolastiques en cours d'enregistrement.In the latter the Sadducees are replaced by the late Boethusians, who had, only for the sake of opposition, maintained certain Sadducean traditions without a proper understanding of the historical principles upon which they were based.Dans ce dernier cas les Sadducéens sont remplacés par les Boethusians fin, qui avait, seulement pour le bien de l'opposition, a maintenu certaines traditions Sadducéens sans une bonne compréhension des principes historiques sur lesquelles elles étaient fondées.In fact, as Josephus ("Ant." xviii. 1, § 3) states in common with the Talmudical sources (Yoma 19b; Niddah 33b), the ruling members of the priesthood of later days were forced by public opinion to yield to the Pharisaic doctors of the Law, who stood so much higher in the people's esteem.En fait, comme Josèphe («Ant». Xviii 1, § 3.) Stipule en commun avec les sources talmudiques (Yoma 19b; Nidda 33b), les membres du pouvoir de la prêtrise de jours plus tard, ont été contraints par l'opinion publique de céder à la médecins pharisienne de la Loi, qui se tenait donc beaucoup plus élevé dans l'estime du peuple.In the course of time the Sadducees themselves adopted without contradiction Pharisaic practises; it is stated (Shab. 108a) that they did so in regard to the tefillin, and many other observances appear to have been accepted by them (Hor. 4a; Sanh. 33b). Dans le cours du temps les Sadducéens eux-mêmes adopté sans pratiques pharisienne de contradiction, il est indiqué (Shab. 108a) qu'ils ont fait en ce qui concerne les Téfilines, et beaucoup d'autres observances semblent avoir été acceptées par eux (hor. 4a; Sanh. 33b).

With the destruction of the Temple and the state the Sadducees as a party no longer had an object for which to live.Avec la destruction du Temple et les Sadducéens l'état en tant que parti n'avait plus d'objet pour lequel vivre.They disappear from history, though their views are partly maintained and echoed by the Samaritans, with whom they are frequently identified (see Hippolytus, "Refutatio Hæresium," ix. 29; Epiphanius, lc xiv.; and other Church Fathers, who ascribe to the Sadducees the rejection of the Prophets and the Hagiographa; comp. also Sanh. 90b, where "Ẓadduḳim" stands for "Kutim" [Samaritans]; Sifre, Num. 112; Geiger, lc pp. 128-129), and by the Karaites (see Maimonides, commentary on Ab. i. 3; Geiger, "Gesammelte Schriften," iii. 283-321; also Anan ben David; Karaites).Ils disparaissent de l'histoire, même si leurs opinions sont en partie maintenues et repris par les Samaritains, avec lesquels ils sont fréquemment identifiés (voir Hippolyte, «Refutatio Hæresium», IX 29;. Épiphane, lc XIV;. Et les autres Pères de l'Église, qui attribuent à les Sadducéens le rejet des Prophètes et les Hagiographes;.. comp également Sanh 90b, où "Ẓadduḳim" signifie "Kutim" [Samaritains]; Sifre, Num 112;. Geiger, lc, pp 128-129), et par la karaïtes (voir Maïmonide, Commentaire sur Ab i. 3;. Geiger, «Gesammelte Schriften," iii 283-321;. également Anan ben David; Karaïtes).

In Literature.Dans la littérature.

The Book of Ecclesiastes in its original form, that is, before its Epicurean spirit had been toned down by interpolations, was probably written by a Sadducee in antagonism to the Ḥasidim (Eccl. vii. 16, ix. 2; see P. Haupt, "Koheleth," 1905; Grätz, "Koheleth," 1871, p. 30).Le Livre de l'Ecclésiaste dans sa forme originale, qui est, avant son esprit épicurien avait été édulcorée par des interpolations, a probablement été écrit par un sadducéen dans l'antagonisme à l'Ḥasidim (Eccl. vii 16, ix 2;.. Voir P. Haupt, "Qohelet", 1905; Grätz, "Qohelet", 1871, p. 30).The Wisdom of Ben Sira, which, like Ecclesiastes and older Biblical writings, has no reference whatsoever to the belief in resurrection or immortality, is, according to Geiger, a product of Sadducean circles ("ZDMG" xii. 536).La Sagesse de Ben Sira, qui, comme l'Ecclésiaste et plus écrits bibliques, a aucune référence à la croyance en la résurrection ou l'immortalité, est, selon Geiger, un produit de cercles Sadducéens ("ZDMG» xii. 536).This view is partly confirmed by the above-cited blessing of "the Sons of Zadok" (Hebrew Ben Sira, li. 129; see also C. Taylor, "Sayings of the Fathers," 1897, p. 115).Cette vue est en partie confirmé par la bénédiction de la cité ci-dessus "les Fils de Zadok» (en hébreu Ben Sira, li 129;. Voir aussi C. Taylor, «Apophtegmes des Pères», 1897, p. 115).Also the first Book of Maccabees is, according to Geiger (lc pp. 217 et seq.), the work of a Sadducee.Également le premier livre des Maccabées est, selon Geiger (lc, pp 217 et suiv.), Le travail d'un sadducéen.Allusion to the Sadducees as "sinners" is found in the Psalms of Solomon (i. 1, iv. 1-10); they are "severe in judgment" (comp. "Ant." xiii. 10, § 6; xx. 9, § 1), "yet themselves full of sin, of lust, and hypocrisy"; "men pleasers," "yet full of evil desires" (ib. viii. 8; see HE Ryle and MR James, "Psalms of the Pharisees Commonly Called 'Psalms of Solomon,'" 1891, xlvi.-xlviii. and elsewhere; Kautzsch, "Apokryphen," pp. 128 et seq.).Allusion à la Sadducéens comme «pécheurs» se trouve dans les Psaumes de Salomon (I, 1, iv 1-10.), Ils sont "sévères dans le jugement» (comp. «Ant». XIII 10, § 6;. Xx. 9, § 1), "encore eux-mêmes plein de péchés, de la luxure, et l'hypocrisie», «plaire aux hommes», «et pourtant plein de mauvais désirs» (ib. viii 8;. voir SE Ryle et MR James, "Psaumes de la pharisiens communément appelés «Psaumes de Salomon," 1891, xlvi.-xlviii et ailleurs;. Kautzsch, "Apokryphen», p. 128 et suiv.).Still more distinctly are the Sadducees described in the Book of Enoch (xciv. 5-9, xcvii.-xcviii., xcix. 2, civ. 10) as: "the men of unrighteousness who trust in their riches"; "sinners who transgress and pervert the eternal law."Encore plus distinctement sont les Sadducéens décrite dans le Livre d'Hénoch (xciv. 5-9, xcvii.-XCVIII, XCIX 2, civ 10...) Que: «les hommes de l'iniquité qui ont confiance en leurs richesses», «pécheurs qui transgresser et pervertir la loi éternelle. "Sadducees, if not in name, at least in their Epicurean views as opposed to the saints, are depicted also in the Book of Wisdom (i. 16-ii. 22), where the Hellenistic nobility, which occupied high positions likewise in Alexandria, is addressed.Sadducéens, si ce n'est de nom, au moins dans leurs points de vue épicurien, par opposition à des saints, sont représentés aussi dans le Livre de la Sagesse (I, 16-ii. 22), où la noblesse hellénistique, qui a occupé des postes de haute même à Alexandrie, est adressée.

In the New Testament the Sadducees are mentioned in Matt.Dans le Nouveau Testament, les Sadducéens sont mentionnés dans Matt.iii.iii.7 and xvi.7 et XVI. 1, 6, 11, where they are identical with the Herodians (Mark xii. 13), that is, the Boethusians (Matt. xxii. 23, 34; Mark xii. 18; Acts iv. 1, v. 17, xxiii. 6-8).1, 6, 11, où elles sont identiques avec les Hérodiens (Mark xii 13.), C'est l'Boethusians (Matth 23, 34;. Mark XII 18;. Actes IV 1, v. 17, xxiii.. 6-8).In John's Gospel they simply figure as "the chief priests" (vii. 23, 45; xi. 47, 57; xviii. 3).Dans l'Evangile de Jean, ils tout simplement la figure comme «les chefs des prêtres» (VII. 23, 45; xi 47, 57; xviii. 3.).In rabbinical literature careful discrimination must be made between the tannaitic period and that of the Amoraim.Dans la littérature rabbinique la discrimination soigneuse doit être faite entre la période tannaitic et celui de la Amoraïm.The Mishnah and Baraita in the passages quoted above indicate at least a fair knowledge of the character and doctrines of the Sadducees (see, for instance, R. Akiba in Yoma 40b), even though the names "Boethusians" and "Sadducees" occur promiscuously (see Grätz, "Gesch." iii. 693, and Boethusians).La Mishna et Baraïta dans les passages cités ci-dessus indiquent au moins une bonne connaissance du caractère et des doctrines des Sadducéens (voir, par exemple, R. Akiba dans Yoma 40b), même si les noms "Boethusians" et "sadducéens" produire promiscuité (voir Grätz, "Gesch." III. 693, et Boethusians).In the amoraic period the name "Ẓadduḳi" signifies simply "heretic," exactly like the term "min" = "gnostic"; in fact, copyists sometimes replaced, it may be intentionally, the word "min" by "Ẓadduḳi," especially when Christian gnostics were referred to.Dans la période amoraic le nom de "Ẓadduḳi» signifie simplement «hérétique», exactement comme le terme «min» = «gnostique», en fait, parfois remplacé copistes, il peut être intentionnellement, le mot «min» par «Ẓadduḳi», surtout quand gnostiques chrétiens ont été visés.

However, in many cases in which "Ẓadduḳim" stands for "minim" in the later Talmud editions the change was due to censorship laws, as is shown by the fact that the manuscripts and older editions actually have the word "minim."Cependant, dans de nombreux cas dans lesquels «Ẓadduḳim" signifie "minime" dans les éditions plus tard, le Talmud, le changement était dû à des lois de censure, comme en témoigne le fait que les manuscrits et anciennes éditions réellement le mot "minime".Thus the Ẓadduḳi who troubled R. Joshua b.Ainsi, le Ẓadduḳi qui troublés R. Josué b.Levi with Biblical arguments (Ber. 7a; Sanh. 105b), the one who argued with R. Abbahu and Beruriah, (Ber. 10a), the one who bothered R. Ishmael with his dreams (ib. 56b), and the one who argued with R. Ḥanina concerning the Holy Land in the Messianic time (Giṭ. 57a; Ket. 112a) and regarding Jesus ("Balaam," Sanh. 106b), were Christian gnostics; so were also the two Ẓadduḳim in the company of R. Abbahu (Suk. 48b).Levi avec des arguments bibliques (7a Ber.;. Sanh 105b), celui qui a fait valoir avec R. Abbahu et Bruria, (Ber. 10a), celui qui dérangé R. Ismaël avec ses rêves (ib. 56b), et celui qui a soutenu avec R. Ḥanina concernant la Terre Sainte dans les temps messianiques (Giṭ. 57a;. Ket 112a) et au sujet de Jésus (. "Balaam", Sanh 106b), étaient des gnostiques chrétiens, de sorte étaient également les deux Ẓadduḳim en compagnie de R. Abbahu (Suk. 48b).But the Ẓadduḳim who argue in favor of dualism (Sanh. 37a [the original version of the Mishnah had "apikoresin" or "minim"], 38b-39a; Ḥul. 87 a) are gnostics or Jewish heretics, as are also those spoken of as "a vile people" (Yeb. 63b).Mais le Ẓadduḳim qui plaident en faveur du dualisme (Sanh. 37a [la version originale de la Michna avait "apikoresin» ou «blanche»], 38b-39a;. Hul 87 a) sont gnostiques ou hérétiques juifs, comme le sont aussi celles qui sont parlées comme «un peuple vil» (Yeb. 63b)."Birkat ha-minim," the benediction against Christian informers and gnostics, is called also "Birkat ha-Ẓadduḳim" (Ber. 28b, 29a)."Birkat ha-minim», la bénédiction contre les délateurs et les chrétiens gnostiques, est appelé aussi "Birkat ha-Ẓadduḳim" (Ber. 28b, 29a)."The writings of the Ẓadduḳim" (Shab. 116a) are gnostic writings, the same as "Sefarim Ḥiẓonim" (Sanh. x. 1; "Sifre ha-Minim," Tos. Shab. xiii. 5).«Les écrits de l'Ẓadduḳim" (Shab. 116a) sont écrits gnostiques, le même que "Sefarim Ḥiẓonim" (Sanh. x. 1; "Sifre ha-minim», Tos Shab xiii 5...).So it is said of Adam that he was a Ẓadduḳi, that is, a gnostic who did not believe in God as the Giver of the Law (Sanh. 38b).Ainsi il est dit d'Adam qu'il était un Ẓadduḳi, c'est un gnostique qui ne croyaient pas en Dieu comme dispensateur de la loi (Sanh. 38b)."The Ẓadduḳim and informers" (Derek Ereẓ Rabbah ii.; Derek Ereẓ Zuṭa i.) are Christian gnostics.«Le Ẓadduḳim et d'informateurs" (Derek Erez Rabba II;. Derek Erez Zuta i.) sont gnostiques chrétiens.In Hor.Dans Hor.11a a Ẓadduḳi is declared to be a transgressor of the dietary and other Mosaic laws, nay, an idolater.11a une Ẓadduḳi est déclarée être un transgresseur de la loi mosaïque alimentaires et autres, non, un idolâtre.On the other hand, the Ẓadduḳim who conversed with Rab Sheshet (Ber. 58a), with Raba (Shab. 88a), and with R. Judah (Ned. 49b) seem to have been Manicheans.D'autre part, le Ẓadduḳim qui conversé avec Rab Sheshet (Ber. 58a), avec Raba (Shab. 88a), et avec R. Judah (Ned. 49b) semblent avoir été manichéens.See Pharisees.Voir les pharisiens.

Kaufmann KohlerKaufmann Kohler
Jewish Encyclopedia, published between 1901-1906.Jewish Encyclopedia, publiés entre 1901-1906.

Bibliography: Bibliographie:
See that given under Pharisees. Voir à ce que donnée en vertu des pharisiens.


Essenes Esséniens

Jewish Viewpoint InformationPoint de vue de l'information juive

A branch of the Pharisees who conformed to the most rigid rules of Levitical purity while aspiring to the highest degree of holiness.Une branche des Pharisiens qui étaient conformes aux règles les plus rigides de la pureté lévitique tout en aspirant au plus haut degré de sainteté.They lived solely by the work of their hands and in a state of communism, devoted their time to study and devotion and to the practise of benevolence, and refrained as far as feasible from conjugal intercourse and sensual pleasures, in order to be initiated into the highest mysteries of heaven and cause the expected Messianic time to come ('Ab. Zarah ix. 15; Luke ii. 25, 38; xxiii. 51).Ils ont vécu uniquement par le travail de leurs mains et dans un état de communisme, ont consacré leur temps à étudier et à la dévotion et à la pratique de la bienveillance, et s'est abstenu autant que possible d'avoir des rapports conjugaux et les plaisirs sensuels, afin d'être initié dans le plus hauts mystères du ciel et de provoquer l'heure prévue messianique à venir («Ab Zarah ix 15;.. Luc II 25, 38;.. xxiii 51).The strangest reports were spread about this mysterious class of Jews.Le plus étrange, des rapports ont été réparties au sujet de cette classe mystérieuse des Juifs.Pliny (lc), speaking of the Essene community in the neighborhood of the Dead Sea, calls it the marvel of the world, and characterizes it as a race continuing its existence for thousands of centuries without either wives and children, or money for support, and with only the palm-trees for companions in its retreat from the storms of the world.Pline (lc), en parlant de la communauté des Esséniens dans le quartier de la Mer Morte, l'appelle la merveille du monde, et il caractérise comme une course poursuite de son existence à des milliers de siècles sans que ni les épouses et les enfants, ou de l'argent pour le soutien, et avec seulement les palmiers des compagnons dans sa retraite par les tempêtes du monde.Philo, who calls the Essenes "the holy ones," after the Greek ὅσιοι, says in one place (as quoted by Eusebius, "Præparatio Evangelica," viii. 11) that ten thousand of them had been initiated by Moses into the mysteries of the sect, which, consisting of men of advanced years having neither wives nor children, practised the virtues of love and holiness and inhabited many cities and villages of Judea, living in communism as tillers of the soil or as mechanics according to common rules of simplicity and abstinence.Philon, qui appelle les Esséniens «les saints», après la Grèce ὅσιοι, dit en un endroit (comme cité par Eusèbe, «Praeparatio Evangelica» viii. 11) que dix mille d'entre eux avait été initié par Moïse dans les mystères de la secte, qui, composée d'hommes d'un âge avancé avoir ni épouses ni les enfants, pratiqué les vertus de l'amour et la sainteté et habité de nombreuses villes et villages de Judée, vivant dans le communisme comme travailleurs de la terre ou de la mécanique selon des règles communes de la simplicité et l'abstinence.In another passage ("Quod Omnis Probus Liber," 12 et seq.) he speaks of only four thousand Essenes, who lived as farmers and artisans apart from the cities and in a perfect state of communism, and who condemned slavery, avoided sacrifice, abstained from swearing, strove for holiness, and were particularly scrupulous regarding the Sabbath, which day was devoted to the reading and allegorical interpretation of the Law. Dans un autre passage («Quod Omnis Probus Liber», 12 et suiv.) Il parle de seulement de quatre mille Esséniens, qui vivait comme les agriculteurs et les artisans en dehors de la ville et dans un parfait état de communisme, et qui condamne l'esclavage, le sacrifice évité, abstenu de jurer, s'efforçait de sainteté, et ont été particulièrement scrupuleux quant au Sabbat, qui jour a été consacré à la lecture et l'interprétation allégorique de la loi.Josephus ("Ant." xv. 10, § 4; xviii. 1, § 5; "BJ" ii. 8, §§ 2-13) describes them partly as a philosophical school like the Pythagoreans, and mystifies the reader by representing them as a kind of monastic order with semi-pagan rites.Josèphe («Ant». Xv 10, § 4; xviii. 1, § 5;.. "BJ" II 8, § § 2-13) les décrit en partie une école philosophique, comme les pythagoriciens, et mystifie le lecteur en représentant eux comme une sorte d'ordre monastique semi-païenne des rites.Accordingly, the strangest theories have been advanced by non-Jewish writers, men like Zeller, Hilgenfeld, and Schürer, who found in Essenism a mixture of Jewish and pagan ideas and customs, taking it for granted that a class of Jews of this kind could have existed for centuries without leaving a trace in rabbinical literature, and, besides, ignoring the fact that Josephus describes the Pharisees and Sadducees also as philosophical schools after Greek models.En conséquence, les plus étranges théories ont été avancées par des non-juifs des écrivains, des hommes comme Zeller, Hilgenfeld, et Schurer, qui a trouvé dans l'essénisme un mélange d'idées juives et païennes et les coutumes, il en prenant pour acquis que la classe des Juifs de ce type pourraient ont existé pendant des siècles sans laisser de trace dans la littérature rabbinique, et, d'ailleurs, ignorant le fait que Josèphe décrit les Pharisiens et les Sadducéens également que les écoles philosophiques d'après des modèles grecs.

The Essenes in History.Les Esséniens dans l'Histoire.

The Essenes, as they appear in history, were far from being either philosophers or recluses.Les Esséniens, tels qu'ils apparaissent dans l'histoire, étaient loin d'être soit des philosophes ou des reclus.They were, says Josephus ("Ant." xv. 10, §§ 4-5), regarded by King Herod as endowed with higher powers, and their principle of avoiding taking an oath was not infringed upon.Ils étaient, dit Josèphe («Ant». XV. 10, § § 4-5), considéré par le roi Hérode comme doté de pouvoirs supérieurs, et leur principe d'éviter un serment n'a pas été violé.Herod's favor was due to the fact that Menahem, one of their number who, excelling in virtuous conduct and preaching righteousness, piety, and love for humanity, possessed the divine gift of prophecy, had predicted Herod's rise to royalty.Faveur d'Hérode était due au fait que Menahem, l'un des leurs qui, excellant dans la conduite vertueuse et la droiture prédication, la piété et l'amour pour l'humanité, possédait le don divin de prophétie, avait prédit élévation d'Hérode à la royauté.Whether Sameas and Pollio, the leaders of the academy (Abot i. 11), who also refused to take an oath ("Ant." xv. 10, § 4), belonged to the Essenes, is not clear.Que Saméas et Pollion, les dirigeants de l'académie (Abot i. 11), qui ont également refusé de prêter serment («Ant». XV. 10, § 4), appartenait à la Esséniens, n'est pas claire.Menahem is known in rabbinical literature as a predecessor of Shammai (Ḥag. ii. 2). Menahem est connue dans la littérature rabbinique comme un prédécesseur de Shammai (ii Ḥag.. 2).Of Judas the Essene Josephus relates ("Ant." xiii. 11, § 2; "BJ" i. 3, § 5) that he once sat in the Temple surrounded by his disciples, whom he initiated into the (apocalyptic) art of foretelling the future, when Antigonus passed by.De Judas le Josèphe rapporte essénienne («Ant». XIII 11, § 2;. "BJ" i. 3, § 5) qu'il a une fois assis dans le Temple, entouré de ses disciples, auxquels il initié à l'art (apocalyptique) de prédire l'avenir, quand Antigone passé.Judas prophesied a sudden death for him, and after a while his prediction came true, like everyother one he made.Judas a prophétisé une mort subite pour lui, et après un certain temps sa prédiction se réalise, comme il a fait une everyother.A similar prophecy is ascribed to Simon the Essene ("Ant." xvii. 13, § 3; "BJ" ii. 7, § 4), who is possibly identical with the Simon in Luke ii.Une prophétie similaire est attribué à Simon le essénienne (XVII 13, § 3 «Ant».;. "BJ" II 7, § 4.), Qui est peut-être identique avec le Simon dans Luc ii.25.25.Add to these John the Essene, a general in the time of the Roman war ("BJ" ii. 20, § 4; iii. 2, § 1), and it becomes clear that the Essenes, or at least many of them, were men of intense patriotic sentiment; it is probable that from their ranks emanated much of the apocalyptic literature.Ajoutez à ces Jean l'Essénien, un général à l'époque de la guerre romaine ("BJ" II 20, § 4;.. Iii 2, § 1), et il devient clair que les Esséniens, ou du moins beaucoup d'entre eux, étaient des hommes de sentiment patriotique intense, il est probable que de leurs rangs émanait bien de la littérature apocalyptique.Of one only, by the name of Banus (probably one of the Banna'im; see below), does Josephus ("Vita," § 2) relate that he led the life of a hermit and ascetic, maintaining by frequent ablutions a high state of holiness; he probably, however, had other imitators besides Josephus.D'un seul, par le nom de Banus (probablement l'un des Banna'im; voir ci-dessous), ne Josèphe («Vita», § 2) rapportent qu'il menait la vie d'un ermite et ascète, le maintien par les fréquentes ablutions une haute état de sainteté, il doute, cependant, avait imitateurs autres que Josèphe.

Origin of the Essenes.Origine des Esséniens.

To arrive at a better understanding of the Essenes, the start must be made from the Ḥasidim of the pre-Maccabean time (I Macc. ii. 42, vii. 13; II Macc. xiv. 6), of whom both the Pharisees and the Essenes are offshoots (Wellhausen, "Israelitische und Jüdische Geschichte," 1894, p. 261).Pour en arriver à une meilleure compréhension des Esséniens, le départ doit être effectué à partir du Ḥasidim de l'époque pré-Maccabées (I Macc II 42, VII 13;..... II Macc XIV 6), dont les pharisiens et les les Esséniens sont des ramifications (Wellhausen, «Israelitische und Geschichte Jüdische», 1894, p. 261).Such "overrighteous ones," who would not bring voluntary sacrifices nor take an oath, are alluded to in Eccl. Ces «ceux overrighteous», qui ne voulait pas porter sacrifices volontaires, ni prêter serment, il est fait allusion dans Eccl.vii.vii.16, ix.16, ix.2, while the avoidance of marriage by the pious seems to be alluded to in Wisdom iii.2, tandis que l'évitement du mariage par le pieux semble être fait allusion dans la Sagesse III. 13-iv.13-IV.1 (comp. II Macc. xiv. 6, 25).1 (comp. II Macc. XIV. 6, 25).The avoidance of swearing became also to a certain extent a Pharisaic rule based on Ex.L'évitement de prestation de serment est aussi devenu dans une certaine mesure une règle basée sur pharisaïque Ex.xx: 7 (see Targ.; Ned. 8b; Yer, Ned. iii. 38a; Soṭah 9b; Ber. 33a); and the rule (Matt. v. 37, RV) "Let your speech be, Yea, yea; Nay, nay," is also Talmudic (BM 49a).xx: 7 (..... voir Targ; Ned 8b; Yer, Ned iii 38a; 9b Soṭah; Ber 33a) et la règle (Matthieu c. 37, RV) «Que votre parole soit: Oui, oui; Non, non, "est aussi talmudique (BM 49a).As a matter of fact, the line of distinction between Pharisees ("Perushim") and Essenes was never very clearly drawn (see "Perishut" in Abot iii. 13; Soṭah iii. 4, xi. 15; Tosef., Soṭah, xv. 11; Ṭoh. iv. 12; BB 60b).En fait, la ligne de démarcation entre les pharisiens («Peroushim") et les Esséniens n'a jamais été très clairement établie (voir «Perishut» dans Abot III 13;. Soṭah III 4, XI 15;.. Tosef, Soṭah, xv. . 11; Toh IV 12;.. BB 60b).

Thus the more than six thousand Pharisees who claimed to be "highly favored by God" and to possess by "divine inspiration foreknowledge of things to come," and who refused to take an oath of fealty to Herod, predicting his downfall while promising children to Bagoas, the eunuch (Josephus, "Ant." xvii. 2, § 4), were scarcely different from those elsewhere called "Essenes" ("Ant." xv. 10, § 4). Ainsi, plus de six mille pharisiens qui prétendaient être «fortement favorisée par Dieu» et de posséder par "inspiration divine prescience des choses à venir», et qui a refusé de prêter un serment de fidélité à Hérode, prédisant sa chute tout en promettant aux enfants de Bagoas, l'eunuque (Josephus, «Ant». XVII. 2, § 4), étaient à peine différentes de celles d'ailleurs appelé «Esséniens» («Ant». XV. 10, § 4)."The Ancient Ḥasidim."«Les hassidim antique."

About the organization of the ancient Ḥasidim little is known; but each Pharisee had to be admitted by certain rites to membership in the association ("ḥeber" or "ḥaburah"), receiving the name "ḥaber" therefrom (Dem. ii. 3; Tosef., Dem. ii. 2; Bek. 30b); these fraternities assembled not only for worship but also for meals (see Geiger," Urschrift," pp. 122 et seq.).A propos de l'organisation de l'ancienne Ḥasidim est peu connu, mais chacun pharisien a dû être admis par certains rites d'adhésion à l'association («Heber" ou "ḥaburah"), recevant le nom de "Haber" ci (Rép. II 3.; .. Tosef, Dem II 2;. Bek 30b);. ces fraternités assemblés, non seulement pour le culte, mais aussi pour les repas (voir Geiger, «Urschrift», p. 122 et suiv.).The Pharisaic and Essene system of organization appears to have been at the outset the same, a fact which implies a common origin.Le système Pharisaïque et essénienne de l'organisation semble avoir été à l'origine le même, un fait qui implique une origine commune.A remnant of this Ḥasidean brotherhood seems to have been the "Neḳiyye ha-Da'at" (the pure-minded) of Jerusalem, who would neither sit at the table or in court, nor sign a document, with persons not of their own circle (Giṭ. ix. 8; Sanh. 23a). Un vestige de cette fraternité Ḥasidean semble avoir été le «ha-Neḳiyye Da'at" (le pur-esprit) de Jérusalem, qui ne serait ni s'asseoir à la table ou dans la cour, ni signer un document, avec des personnes qui n'ont pas leur propre cercle (ix Giṭ. 8;.. Sanh 23a).They paid special reverence to the scroll of the Law in the synagogue (Masseket Soferim, xiv. 14).Ils ont payé une vénération particulière pour le défilement de la loi dans la synagogue (Masseket Soferim, xiv. 14).

But tradition has preserved certain peculiarities of these "ancient Ḥasidim" (Ḥasidim ha-rishonim) which cast some light on their mode of life.Mais la tradition a conservé certaines particularités de ces «anciens Ḥasidim" (ha-Ḥasidim Richonim) qui jettent une certaine lumière sur leur mode de vie.(1) In order to render their prayer a real communion with God as their Father in heaven, they spent an hour in silent meditation before offering their morning prayer (comp. Didascalia in Jew. Encyc. iv. 593), and neither the duty of saluting the king nor imminent peril, as, for instance, from a serpent close to their heels, could cause them to interrupt their prayer (Ber. v. 1; Tosef., Ber. iii. 20; Ber. 32b).(1) Afin de rendre leur prière une véritable communion avec Dieu comme leur Père dans les cieux, ils ont passé une heure dans la méditation silencieuse avant d'offrir leur prière du matin (comp. Didascalie au Juif. Encycl. Iv. 593), et ni le devoir de saluer le péril roi ni imminente, comme, par exemple, d'un serpent à proximité de leurs talons, pourrait les amener à interrompre leur prière (Ber. v. 1; Tosef, Ber III 20;.... Ber 32b).(2) They were so scrupulous regarding the observance of the Sabbath that they refrained from sexual intercourse on all days of the week except Wednesday, lest in accordance with their singular calculation of the time of pregnancy the birth of a child might take place on a Sabbath and thereby cause the violation of the sacred day (Niddah 38a, b).(2) Ils ont été si scrupuleux sur l'observance du sabbat qu'ils se sont abstenus de rapports sexuels tous les jours de la semaine sauf le mercredi, de peur que, conformément à leur calcul singulier de l'époque de la grossesse de la naissance d'un enfant pourrait avoir lieu sur une Sabbat et provoquer ainsi la violation de la journée sacrée (Nidda 38a, b).Peril of life could not induce them to wage even a war of defense on the Sabbath (I Macc. ii. 38; II Macc. v. 25, xv. 4).Péril de la vie ne pouvait pas les amener à des salaires, même une guerre de défense le jour du sabbat (I Macc II 38;.... II Macc c. 25, XV, 4).(3) They guarded against the very possibility of being the indirect cause of injuring their fellow men through carelessness (Tosef., B. Ḳ. ii. 6; B. Ḳ. 30a, 50b; comp. Giṭ. 7a: "No injury is ever caused through the righteous").(3) Ils prémunir contre la possibilité même d'être la cause indirecte de blesser leurs semblables par imprudence (Tosef., B. K II 6 B. Ḳ 30a, 50b; comp Giṭ 7a:..... "Pas de blessure n'est jamais causé par les justes »).(4) Their scrupulousness concerning "ẓiẓit" (Men. 40b) is probably only one instance of their strict observance of all the commandments.(4) Leur scrupule concernant "ẓiẓit" (Men. 40b) est probablement une seule instance de leur strict respect de tous les commandements.(5) Through their solicitude to avoid sin (whence also their name "Yire'e Ḥeṭ" = "fearers of sin": Sheḳ. vi. 6; Soṭah ix. 15) they had no occasion for bringing sin-offerings, wherefore, according to R. Judah, they made Nazarite vows to enable them to bring offerings of their own; according to R. Simeon, however, they refrained from bringing such offerings, as they were understood by them to be "an atoning sacrifice for the sins committed against the soul" (Num. vi. 11, Hebr.). (5) Grâce à leur sollicitude pour éviter le péché (d'où aussi leur nom "Het Yire'e" = "craignant de péché»:... Vi Shek 6; Soṭah ix 15) qu'ils n'avaient pas l'occasion d'avoir péché offrandes, c'est pourquoi, selon R. Juda, ils ont fait Nazaréen vœux pour leur permettre d'apporter des offrandes de leur propre fonction de R. Siméon, cependant, ils sont abstenus de faire des offrandes telles, car elles ont été comprises par eux pour être «un sacrifice expiatoire pour les péchés commis à l'encontre de l'âme »(Nomb. 11, Hebr.).This aversion to the Nazarite vow seems to have been the prevailing attitude, as it was shared by Simeon the Just (Sifre, Num. 22; Ned. 10a).Cette aversion pour le vœu de naziréat semble avoir été l'attitude dominante, comme il a été partagé par Siméon le Juste (Sifre, Num 22;.. Ned 10a).(6) Especially rigorous were they in regard to Levitical purity ('Eduy. viii. 4; Tosef., Oh. iv. 6, 13, where "zeḳenim ha-rishonim" [the ancient elders] is only another name for "Ḥasidim ha-rishonim"; see Weiss, "Dor," i. 110); they were particularly careful that women in the menstrual state should keep apart from the household, perform no household duties, and avoid attractiveness in appearance (Sifra, Meẓora', end; Shab. 64b; Ab. RN ii.; "Baraita di Masseket Niddah," in Horowitz's "Uralte Tosefta," 1890, i. 5, p. 16, iii. 2-3, pp. 24-27; "Pitḥe Niddah," pp. 54 et seq.).(6) ont-ils été particulièrement rigoureuses en matière de pureté lévitique ('Eduy viii 4;..... Tosef, Oh IV 6, 13, où "zeḳenim ha-Richonim" [les anciens antique] est seulement un autre nom pour "hassidim ha-Richonim "; voir Weiss," Dor ", i. 110); ils ont été particulièrement attention à ce que les femmes dans l'état menstruel devraient garder en dehors de la maison, ne réalisent pas les tâches ménagères, et d'éviter l'attractivité de l'apparence (Sifra, Meẓora», fin;. Shab 64b;. Ab RN II; ». Baraïta di Masseket Nidda," dans "Tossefta Uralte», Horowitz 1890, I, 5, p. 16, III 2-3, pp 24-27; ». Pitḥe Nidda », p. 54 et suiv.).(7) This, however, forms only part of the general Ḥasidean rule, which was to observe the same degree of Levitical purity as did the priest who partook of the holy things of the Temple ("okel ḥullin be-ṭohorat ḳodesh"); and there were three or four degrees of holiness, of which the Pharisees, or "ḥaberim," observed only the first, the Ḥasidim the higher ones (Ḥag. ii. 6-7; Tosef., Dem. ii. 2).(7) Ceci, cependant, ne constitue qu'une partie de la règle générale Ḥasidean, qui consistait à observer le même degré de pureté lévitique comme le prêtre qui y ont participé des choses saintes du Temple ("okel Ḥullin sera-ṭohorat Kodesh"); et il y avait trois ou quatre degrés de sainteté, dont les pharisiens, ou "ḥaberim", a observé que le premier, les hassidim les plus élevés (ii Ḥag. 6-7;.. Tosef, Dem II 2..). The reason for the observance of such a high degree of holiness must be sought in the fact that Levites who ate "ma'aser" and priests who ate "terumah" and portions of the various sacrifices had their meals in common with the rest of the people and had to be guarded against defilement.La raison de l'observance d'un tel haut degré de sainteté doit être recherchée dans le fait que les Lévites qui mangeaient "Ma'aser» et les prêtres qui ont mangé "terumah" et des portions de différents sacrifices ont eu leur repas en commun avec le reste de la personnes et a dû se prémunir contre toute souillure.

The "Zenu'im," or Chaste Ones.Le "Ẓenu'im», ou ceux Chaste.

Upon the observance of the highest state of purity and holiness depended also the granting of the privilege, accorded only to the élite of the priesthood, of being initiated into the mysteries of the HolyName and other secret lore. Sur le respect du plus haut degré de pureté et la sainteté dépendait également de l'octroi du privilège, accordé seulement à l'élite de la prêtrise, d'être initié aux mystères de l'HolyName et les traditions secrètes d'autres. "The Name of twelve letters [see God, Names of] was, after the Hellenistic apostasy, entrusted only to the 'Ẓenu'im' [the chaste ones] among the priesthood. The Name of forty-two letters was entrusted only to the 'Ẓanua'' and ''Anaw' [the chaste and the humble] after they had passed the zenith of life and had given assurance of preserving it [the Name] in perfect purity" (Ḳid. 71a; Eccl. R. iii. 11; Yer. Yoma 39d, 40a)."Le nom de douze lettres [voir Dieu, Noms de] a été, après l'apostasie hellénistique, confié seulement à la« Ẓenu'im «[les chastes] parmi le sacerdoce. Le Nom de 42 lettres a été confiée uniquement à la «Ẓanua''et''Anaw« [la chaste et humble] après qu'ils avaient passé le zénith de la vie et avait donné l'assurance de préserver [le nom] dans la pureté parfaite »(Ḳid. 71a;. Eccl R. III. 11;. Yer Yoma 39d, 40a).There was a twofold principle underlying the necessity of perfect chastity.Il y avait un double principe qui sous-tendent la nécessité de la chasteté parfaite.When God revealed Himself to Moses and to the people of Israel they were enjoined to abstain from sexual intercourse, Israel for the time being, Moses for all time (Shab. 87a; Pes. 87b; Ab. RN ii., based upon Ex. xix. 15; Deut. v. 27).Quand Dieu s'est révélé à Moïse et au peuple d'Israël, ils ont enjoint de s'abstenir de rapports sexuels, en Israël, pour le moment, Moïse une fois pour toutes (Shab. 87a;. Pes 87b;. Ab RN II, sur la base Ex.. xix 15;.. Deut v. 27).Those in hope of a divine revelation consequently refrained from sexual intercourse as well as other impurity (comp. Rev. xiv. 4; Enoch, lxxxiii. 2).Ceux dans l'espoir d'une révélation divine, par conséquent abstenus de rapports sexuels ainsi que d'autres impuretés (comp. xiv Rev 4;.. Enoch, LXXXIII 2).

But there was another test of chastity which seems to have been the chief reason for the name of "Ẓenu'im" (Essenes): the Law (Deut. xxiii. 10-15; comp. Targ. Yer. ad loc.; Sifra, 258; Ber. 62a) enjoins modesty in regard to the covering of the body lest the Shekinah be driven away by immodest exposure.Mais il y avait un autre test de la chasteté, qui semble avoir été la principale raison pour le nom de «Ẓenu'im" (Esséniens): la Loi (Deut. xxiii 10-15; comp Targ Yer ad loc; Sifra..... , 258;. Ber 62a) enjoint la modestie à l'égard de la couverture du corps de peur que la Shekinah être chassés par l'exposition impudique. Prayer was prohibited in presence of the nude (Ber. 24b), and according to the Book of Jubilees (iii. 30 et seq., vii. 20) it was a law given to Adam and Noah "not to uncover as the Gentiles do."La prière a été interdite en présence du nu (Ber. 24b) et, selon le Livre des Jubilés (iii. 30 et suiv., Vii. 20) qu'il s'agissait d'une loi donnée à Adam et de Noé "de ne pas révéler comme les païens ».The chastity ("ẓeni'ut") shown in this respect by King Saul and his daughter (I Sam. xxiv. 4; II Sam. vi. 16) gave him and his household a place in rabbinical tradition as typical Essenes, who would also observe the law of holiness regarding diet and distribute their wealth among the (poor) people (Pesiḳ. R. 15; Midr. Teh. vii.; Num. R. xi.; Meg. 13b; Yer. Suk. v. 55c).La chasteté («ẓeni'ut") montre à cet égard par le roi Saül et de sa fille (Je Sam xxiv 4;... II Sam. VI 16.) Lui et sa famille une place dans la tradition rabbinique comme typique Esséniens, qui serait aussi observer la loi de l'alimentation sur la sainteté et de distribuer leurs richesses entre les gens (pauvres) (Pesiḳ. R. 15;. MIDR Le VII;... Num R. xi;.. Meg 13b;.. Yer Suk c. 55c ).Every devotee of the Law was expected to be a "ẓanua'" (Abot vi. 1; Niddah 12a; Derek Ereẓ Zuṭa vii.), such as were Rachel and Esther (Meg. 13b), Hanan ha-Neḥba, the grandson of Onias the Saint (Ta'an. 23b), R. Akiba (Ket. 62b), and Judah ha-Nasi (Yer. Meg. i. 72b). Chaque adepte de la loi devait être un «ẓanua» (Abot vi 1;. Nidda 12a; Derek Erez Zuta vii.), Comme étaient Rachel et Esther (Meg. 13b), Hanan ha-Neḥba, le petit-fils de Onias le Saint (Ta'an. 23b), R. Akiba (Ket. 62b), et Juda ha-Nasi (Yer. Meg. i. 72b).

The "Hashsha'im," or Secret Ones.Le "Hashsha'im», ou ceux Secret.

The name "Ẓenu'im," which is replaced or explained by "Kesherim" (the blameless ones), another name for "Ḥasidim" (Yer. Dem. vi. 25d; Yer. Yoma iii. 40d; comp. Tosef., Dem. vi. 6; Ned. i. 1; Ab. RN, text B, iv., ed. Schechter, p. 14, and comp. note on p. 15), is also applied, like the term "Ḥashsha'im" (see below), to those reticent ones to whom a secret may be confided; eg, secret scrolls concerning the Temple service were entrusted to them (Tosef., Yoma, ii. 7; Yer. Yoma iii. 41a).Le nom "Ẓenu'im», qui est remplacé ou expliqué par "Kesherim" (les irréprochables), un autre nom pour "hassidim" (Yer. Dem vi 25d;.... Yer Yoma iii 40d;.. Comp Tosef, . Dem vi 6;.. Ned i. 1;.... Ab RN, le texte B, IV, éd Schechter, p. 14 et note sur maquette p. 15), est également appliquée, comme le terme «Ḥashsha ' im »(voir ci-dessous), à ceux qui les réticents à qui un secret peut être confié, par exemple, des parchemins secrets concernant le service du Temple ont été confiés à eux (Tosef., Yoma, ii 7;... Yer Yoma 41a iii). It is not always clear, however, whether the name denotes the Essenes or simply the modest ones as a class (see Dem. vi. 6; Ma'as. Sh. v. 1; Tosef., Soṭah, xiii. 6).Il n'est pas toujours évident, toutefois, si le nom l'indique, les Esséniens ou tout simplement le plus modeste en tant que classe (voir Dem vi 6;.... Ma'as Sh v. 1;. Tosef, Soṭah, xiii 6.).R. Simeon the Ẓanua', who, while disregarding the Temple practise, shows a certain contempt for the high priest (Tosef., Kelim BB i. 6), appears on all accounts to have been an Essene priest.R. Siméon le 'Ẓanua, qui, tout en négligeant la pratique du Temple, montre un certain mépris pour le grand prêtre (Tosef., Kelim BB I. 6), apparaît sur tous les comptes d'avoir été un prêtre essénien.In an old Armenian version of Philo's dictionary of Hebrew names "Essene" is explained as "in silence" (Philo, "De Vita Contempla tiva," ed. Conybeare, p. 247).Dans une ancienne version arménienne du dictionnaire de Philon de noms hébreux «essénien» est expliquée comme étant «en silence» (Philon, «De Vita contemplation tiva», éd. Conybeare, p. 247).The suggestion may be made that the Ḥashsha'im, "the observers of secrecy," designated also "the sin-fearing," who "had a chamber called 'lishkat ḥashsha'im' in the Temple, where they deposited their gifts of charity in secret and whence the respectable poor drew their support in secrecy," were the same Essenes from whom "the Gate of the Essenes" in Jerusalem (Josephus, "BJ" v. 42) derived its name.La suggestion peut être faite que le Ḥashsha'im », les observateurs du secret», désigné également «le péché-craignant", qui "avait une chambre appelée« lishkat ḥashsha'im »dans le Temple, où ils ont déposé leurs dons de charité dans le secret et où le respectable pauvres a attiré leur soutien dans le secret », les Esséniens étaient même dont« la Porte des Esséniens »à Jérusalem (Josèphe,« BJ »v. 42) tire son nom.According to Tosef., Sheḳ.Selon Tosef., Chek.ii. ii.16, these Ḥashsha'im had in every city a special chamber for their charity-box, so that money could be deposited and taken in secret, a thing that could only be done upon the presumption that the money belonged to all alike; and since each city had its administrative body consisting of its best men, who took charge of the collection and distribution of charity (Tosef., Peah, iv. 6, 16; Tosef., Sheb. vii. 9), it is probable that these Essene-like ascetics ("Ẓenu'im": Tosef., Peah, ii. 18) followed their own traditions, though they probably also came under the general administration.16, ces Ḥashsha'im avait dans chaque ville une chambre spéciale pour leur charité-boîte, de sorte que l'argent pourrait être déposé et pris en secret, une chose qui ne pouvait être fait sur la présomption que l'argent appartenait à tous pareils, et, depuis chaque ville avait son organe d'administration composé de ses meilleurs hommes, qui s'est chargé de la collecte et la distribution de la charité (Tosef., PEAH, IV 6, 16;.... Tosef, Sheb vii 9), il est probable que ces Esséniens -comme les ascètes ("Ẓenu'im»:.. Tosef, PEAH, II 18), suivis de leurs propres traditions, mais ils ont probablement aussi venu sous l'administration générale.The explanation of Εσσάιοι given by Suidas (= ϑεωρήτικοι = "men of contemplation," or "mystics") suggests that the name "Ḥashsha'im," like "Ẓenu'im," denoted men entrusted with the secret lore given in a whisper "(Ḥag. 13a, 14a; Gen. R. iii.).L'explication de Εσσάιοι donné par Suidas (= θεωρήτικοι = "hommes de la contemplation», ou «mystiques») suggère que le nom de "Ḥashsha'im", comme "Ẓenu'im», notée hommes chargés de la tradition secrète donnée dans un chuchotement »(Ḥag. 13a, 14a;. Gen. R. iii).

"Watikim" and "Holy Ones.""Watikim» et «les Saints».

Another name denoting a class of pietistic extremists showing points of contact with the Essenes is "Watiḳim," (men of firm principles: Sifre, Num. 92; Sifre, Deut. 13; Müller, "Masseket Soferim," 1878, p. 257, who identifies them with the Essenes).Un autre nom désignant une catégorie d'extrémistes piétiste montrant les points de contact avec les Esséniens est "Watiḳim» (hommes de principes fermes:.. Sifre, Num 92; Sifre, Deut 13, Müller, «Masseket Soferim», 1878, p. 257 , qui les identifie avec les Esséniens)."The Watiḳim so arranged their morning prayer as to finish the Shema' exactly at the time when the sun came out in radiance" (Ber. 9b; comp. Wisdom xvi. 28; II Macc. x. 28); the Watiḳim closed the prayers "Malkiyyot, Shofarot" and "Zikronot" with Pentateuch verses (RH 32b).«Le Watiḳim disposé leur prière du matin que pour finir le« Shema exactement au moment où le soleil est sorti en éclat »(Ber. 9b;. Comp Sagesse XVI 28;.. II Macc x, 28); l'Watiḳim fermé la prières "Malkiyyot, Shofarot" et "Zikronot" avec des versets Pentateuque (RH 32b).As holders of ancient traditions, they placed their own custom above the universally accepted halakah (Masseket Soferim, xiv. 18).En tant que détenteurs de traditions anciennes, ils ont placé leur propre coutume au-dessus du universellement acceptée halakha (Masseket Soferim, xiv. 18).Still another name which deserves special consideration is "ḳadosh" (saint).Encore un autre nom qui mérite une attention particulière est "Kadosh" (saint)."Such is he called who sanctifies himself, like the 'Nazir,' by abstaining from enjoyments otherwise permissible" (Ta'an. 11a, b; Yeb. 20a; comp. Niddah 12a, where the word "Ẓanu'a" is used instead).«Telle est, il a appelé qui se sanctifie, comme le« Nazir, en s'abstenant de jouissances autrement admissible "(Ta'an 11a, b;.. Yeb 20a;. Comp Nidda 12a, où le mot« Ẓanu'a »est utilisé à la place).Menahem bar Simai is called "son of the saints" because he would not even look at a coin which bore the image of the emperor or pass under the shadow of an idol (Pes. 104a; Yer, 'Ab. Zarah iii. 42c, 43b, where he is called "Nahum, the most holy one").Menahem-bar Simai est appelé «fils des saints» parce qu'il ne voulait même pas regarder une pièce de monnaie qui portait l'image de l'empereur ou le passer sous l'ombre d'une idole (Pes. 104a;.. Yer, «Ab Zarah iii 42c, 43b, où il est appelé "Nahum, le plus sacré").In Jerusalem there existed down to the second century a community by the name of "The Holy Congregation" ('Edah Ḳedoshah, or Ḳehala Ḳaddisha), which insisted on each member practising a trade and devoting a third part of the day to the study of the Torah, a third to devotion, and a third to work: probably a survival of an Essene community (Eccl. R. ix. 9; Ber. 9b; Tamid 27b).À Jérusalem, il existait jusqu'à la deuxième siècle d'une communauté par le nom de "La Congrégation Saint» («Edah Ḳedoshah ou Ḳehala Ḳaddisha), qui insistait sur chaque membre pratiquant un métier et de consacrer une troisième partie de la journée à l'étude de la Torah, un tiers à la dévotion, et un tiers au travail: probablement une survivance d'une communauté essénienne (Eccl. R. ix 9; Ber 9b; Tamid 27b..).

In this connection mention should also be made of the "Banna'im" (builders: Miḳ. ix. 6; Shab. 114a), whom Frankel ("Zeitschrift für die Religiösen Interessen des Judenthums," 1846, p. 455) with great plausibility identifies with the Essenes.Dans cette mention connexion doit également être faite de la «Banna'im" (constructeurs:... Ix Mik 6; Shab 114a), dont Frankel («Zeitschrift für die Religiösen Interessen des Judenthums», 1846, p. 455) avec une grande plausibilité identifie avec les Esséniens.Originally applied to a gild of builders belonging to the Essenes (see "Polistes," below; comp. Abba Ḳolon "the Builder," Cant. R. i. 6; Abba Joseph the Builder, Ex. R. xiii.; the "Bannai" [Builder] in the companyof R. Gamaliel, who was to hide in the walls the Targum to Job, Tosef., Shab. xiii. 2), their name was given the meaning of builders of a higher world and afterward applied to the Rabbis in general (Ber. 64a; Yer. Yoma iii. 40; Yer. Giṭ. vii. 48d; Ex. R. xxiii.; comp. οἰκοδομεῖν in the "Didascalia" and the Pauline writings).Initialement appliqué à une dorer de constructeurs appartenant à des Esséniens (voir "Polistes", ci-dessous;.. Comp Abba Kolon "Builder", Cant R. i. 6; Abba Joseph Builder, Ex R. XIII;.. Le " Bannai "[Générateur] dans le Gamaliel companyof R., qui était de se cacher dans les murs du Targum de Job, Tosef., Shab. XIII. 2), leur nom a été donné le sens de bâtisseurs d'un monde supérieur et par la suite appliqué à les rabbins en général (Ber. 64a;. Yer Yoma III 40;. Yer Giṭ VII 48d;.... Ex R. xxiii;.. comp οἰκοδομεῖν dans la "Didascalie" et les écrits pauliniens).Each hermit built his house himself; hence the names "Banus" and "Bannaia," adopted by men whose type was the legendary Benaiah ben Jehoiada (Ber. 4a; 18a, b).Chaque ermite a bâti sa maison lui-même, d'où le nom "Banus" et "Bannaia», adoptée par les hommes dont le type était le légendaire Ben Yehoyada Benaja (Ber. 4a; 18a, b).

Survivals of the Hasidim.Survivances des hassidim.

The name of the Ḥasidim of olden times is coupled with that of the "Anshe Ma'aseh" (men of miraculous deeds: Suk. v. 4), a fact which shows that both belonged to the same class.Le nom de la Ḥasidim d'autrefois est couplée avec celle de la "Ma'aseh Anshe" (hommes de faits miraculeux:. Suk v. 4), un fait qui montre que les deux appartenaient à la même classe.Ḥanina b.Hanina b.Dosa is called the last of "the miracle-workers" (Soṭah ix. 15).Dosa est appelé le dernier des «faiseurs de miracles» (Soṭah ix. 15).But the Ḥasidim remained wonder-workers in Talmudic times (Ber. 18b; Lev. R. xxii., where "ish hama'aseh" is translated into "'asḳan bi-debarim").Mais l'étonnant est resté Ḥasidim-travailleurs en période talmudique (Ber. 18b;.. Lev R. xxii, où "ish hama'aseh" est traduit en «bi-Askan debarim»).In fact, there existed books containing miraculous stories of the Ḥasidim, a considerable number of which were adopted by Talmud and Midrash (see Eccl. R. ix. 10), just as there existed secret scrolls ("Megillot Seṭarim") and ethical rules of the Ḥasidim ("Mishnat" or "Megillat Ḥasidim") to which allusion is made here and there in the Talmud (Yer. Ter. viii. 46b; Yer. Ber. ix. 14d), and the contents of which have found their way into the pseudepigraphic and early non-Talmudic, literature (see Horowitz, lc).En fait, il existait des livres contenant des histoires miraculeuses de la hassidim, un nombre considérable de ce qui a été adopté par le Talmud et le Midrash (voir Eccl. R. ix. 10), tout comme il existait parchemins secrets («Megillot Seṭarim») et des règles éthiques de la Ḥasidim ("Mishnat" ou "Megillat Ḥasidim") à laquelle on fait allusion ici et là dans le Talmud (Yer. Ter VIII 46b;..... Yer Ber IX 14d), et dont le contenu ont trouvé leur chemin dans le pseudépigraphique et au début non talmudique, la littérature (voir Horowitz, lc).The Ḥasidim mentioned in old baraitas like Temurah (15b) and Soṭah (ix. 15), and in Abot de-Rabbi Natan (viii.), who spent their time on works of charity, are none other but survivals of the ancient Ḥasidim.Les hassidim mentionnés dans baraitas vieux comme Temoura (15b) et Soṭah (IX. 15), et dans Abot de Rabbi Natan-(VIII), qui passaient leur temps sur les œuvres de charité, ne sont autres, mais des survivances de l'ancienne Ḥasidim.The Ḥasidean traditions may, therefore, be traced from Jose ben Joezer, the martyr-saint and Ḥasidean leader of the Maccabean time (II Macc. xiv. 37, where "Razis" is a corruption of the name; Gen. R. lxv.; Frankel, in "Monatsschrift," lii. 406 [1851], down to Phinehas b. Jair, who was both in theory and in practise a disciple of the Ḥasidim (see Bacher, "Ag. Tan." ii. 594 et seq.); indeed, there is little in Essene life which does not find its explanation in rabbinical sources.Les traditions Ḥasidean peut donc être retracée à partir José ben Joezer, le martyr saint et chef de file Ḥasidean du temps des Maccabées (II Macc XIV 37, où "Razis" est une corruption du nom;.. Gen R. LXV. ; »... Ag Tan". Frankel, dans "Monatsschrift," lii 406 [1851], jusqu'au Phinées b. Jaïr, qui était à la fois en théorie et en pratique un disciple de la Ḥasidim (voir Bacher, ii 594 et suivants .); en effet, il ya peu dans la vie des Esséniens qui ne trouve son explication dans les sources rabbiniques.

Viewed in the light of these facts, the description of the Essenes given by Philo and Josephus will be better understood and appreciated.Considérée à la lumière de ces faits, la description des Esséniens donnée par Philon et Flavius ​​Josèphe sera mieux comprise et appréciée.Philo describes them in his earlier work, "Quod Omnis Probus Liber," § 12, as Philo's Account of the Essenes.(comp. Ex. R. xii.: "Moses should not pray to God in a city full of idols"). Philon les décrit dans son travail plus tôt, "Quod Omnis Probus Liber», § 12, comme Philon compte des Esséniens (comp. Ex. R. XII:.. «Moïse ne doit pas prier Dieu dans une ville pleine d'idoles"). .

"a number of men living in Syria and Palestine, over 4,000 according to my judgment, called 'Essæi' (ὂσιοι) from their saintliness (though not exactly after the meaning of the Greek language), they being eminently worshipers of God (θεραπευταί Θεον)-not in the sense that they sacrifice living animals (like the priests in the Temple), but that they are anxious to keep their minds in a priestly state of holiness. They prefer to live in villages and avoid cities on account of the habitual wickedness of those who inhabit them, knowing, as they do, that just as foul air breeds disease, so there is danger of contracting an incurable disease of the soul from such bad associations""Un certain nombre d'hommes qui vivent en Syrie et en Palestine, plus de 4.000 selon mon jugement, appelé« Essæi »(ὂσιοι) de leur sainteté (mais pas exactement après la signification de la langue grecque), ils sont éminemment adorateurs de Dieu (θεραπευταί Θεον )-pas dans le sens où ils sacrifient des animaux vivants (comme les prêtres dans le Temple), mais qu'ils sont soucieux de garder leur esprit dans un état de sainteté sacerdotale. Ils préfèrent vivre dans les villages et les villes d'éviter le compte de l'habituelle la méchanceté de ceux qui les habitent, sachant, comme ils le font, que, tout comme l'air immonde maladie se reproduit, il ya donc danger de contracter une maladie incurable de l'âme de ces mauvaises associations "

This fear of contamination is given a different meaning by Philo ("De Vita Contemplativa," ed. Conybeare, pp. 53, 206).Cette peur de la contamination est donné un sens différent par Philon («De Vita contemplativa», éd. Conybeare, p. 53, 206).Speaking of their occupations, he says:(comp. Ḳid. iv. 11; Tosef., Ḳid. v. 15; Masseket Soferim, xv. 10; all these passages being evidences of the same spirit pervading the Pharisaic schools).Parlant de leurs occupations, il dit: (comp. Kid IV 11; Tosef, Kid v. 15; Masseket Soferim, xv 10; tous ces passages étant des preuves de ce même esprit omniprésent des écoles pharisienne.....).

"Some cultivate the soil, others pursue peaceful arts, toiling only for the provision of their necessary wants. . . . Among all men they alone are without money and without possession, but nevertheless they are the richest of all, because to have few wants and live frugally they regard as riches [comp. Abot iv. 1: "Who is rich?«Certains de cultiver le sol, d'autres poursuivent arts paisibles, laborieuses seulement pour la fourniture de leurs besoins nécessaires.... Parmi tous les hommes sont seuls, sans argent et sans la possession, mais ils sont néanmoins plus riche de tous, parce que pour avoir peu de besoins et de vivre frugalement qu'ils considèrent comme des richesses [comp iv Abot 1:.. "Qui est riche?Who is contented with his lot?Qui est satisfait de son sort?for it is said: 'When thou eatest the labor of thy hands happy art thou and it shall be well with thee'" (Ps. cxxviii. 2, Hebr.)]. Among them there is no maker of any weapon of war [comp. Shab. vi. 4], nor any trader, whether huckster or dealer in large merchandise on land or sea, nor do they follow any occupation that leads to injustice or to covetousness" "There is not a single slave among them, but they are all free, serving one another; they condemn masters, not only as representing a principle of unrighteousness in opposition to that of equality, but as personifications of wickedness in that they violate the law of nature which made us all brethren, created alike."car il est dit: «Quand tu en mangeras le travail de tes mains tu es heureux et il doit être bien avec toi» (Ps. CXXVIII 2, Hebr..)] Parmi eux il n'ya pas de fabricant de toute arme de guerre [. comp. Shab. VI. 4], ni aucun commerçant, si bonimenteur ou un courtier en marchandises de grandes sur terre ou sur mer, pas plus qu'ils ne suivent aucune occupation qui mène à l'injustice ou à la cupidité »« Il n'ya pas un seul esclave parmi eux, mais ils sont tous libres, au service les uns les autres, ils condamnent les maîtres, non seulement comme représentant un principe de l'iniquité en opposition à celui de l'égalité, mais comme des personnifications de la méchanceté dans ce qu'ils violent la loi de la nature qui nous a fait tous les frères, créés ressemblent. "[This means that, so far from keeping slaves, the Essenes, or Ḥasidim, made it their special object to ransom captives (see Ab. RN viii.; Ta'an. 22a; Ḥul. 7a); they emancipated slaves and taught them the Law, which says: "They are My servants (Lev. xxv. 42), but should not be servants of servants, and should not wear the yoke of flesh and blood" (Targ. Yer. to Deut. xxiii. 16-17; Tosef., BK vii. 5; Ḳid. 22b.; comp. 38b; Abot i. 10: "Hate mastership!" Abot vi. 2. In regard to their practise of mutual service comp. Ḳid. 32b; Luke xxii. 27; John xiii. 1 et seq.).][Cela signifie que, loin de garder des esclaves, les Esséniens, ou hassidim, ont fait leur objet spécial aux captifs une rançon (voir Ab RN VIII;... Ta'an 22a;. Hul 7a); qu'ils esclaves affranchis et leur a enseigné la loi, qui dit: «Ils sont mes serviteurs (Lévitique XXV 42.), mais ne devraient pas être des serviteurs de serviteurs, et ne doivent pas porter le joug de la chair et le sang" (Targ. Yer à Deut XXIII 16 -... 17; Tosef, BK vii 5; Kid 22b; comp 38b; Abot, I, 10:..... "La haine maîtrise!" Abot VI 2 En ce qui concerne leur pratique de la mutuelle de service comp Kid 32b; Luc, XXII.... . 27;... John xiii 1 et suivants)]

Study of the Law.(comp. the name of "doreshe reshumot," allegorists, B. Ḳ. 82a).Étude de la loi. (Comp. le nom de "doreshe Reshumot," allégoristes, B. Ḳ. 82a).

"Of natural philosophy . . . they study only that which pertains to the existence of God and the beginning of all things ["ma'ase merkabah" and "ma'aseh bereshit"], otherwise they devote all their attention to ethics, using as instructors the laws of their fathers, which, without the outpouring of the divine spirit ["ruaḥ ha-ḳodesh"], the human mind could not have devised. These are especially taught on the seventh day, when, abstaining from all other work, they assemble in their holy places, called synagogues, sitting in rows according to their age, the younger ones listening with becoming attention at the feet of the elder ones. One takes up the holy book and reads aloud, another one from among the most learned comes forward and explains whatever may not have been understood-for, following their ancient traditions, they obtain their philosophy by means of allegorical interpretation" "Thus they are taught piety, holiness, righteousness, the mode of governing private and social affairs, and the knowledge of what is conducive or harmful or indifferent to truth, so that they may choose the one and shun the other, their main rule and maxim being a threefold one: love of God, love of manhood (self-control), and love of man. Of the love of God they exhibit myriads of examples, inasmuch as they strive for a continued, uninterrupted life of purity and holiness; they avoid swearing and falsehood, and they declare that God causes only good and no evil whatsoever [comp. "kol de-abed Raḥmana le-ṭab 'abed," "What the Merciful does is for the good," Ber. 60b]. Their love of virtue is proved by their freedom from love of money, of high station, and of pleasure, by their temperance and endurance, by their having few wants, by their simplicity and mild temper, by their lack of pride, by their obedience to the Law, by their equanimity, and the like. Of their love for man they give proof by their good will and pleasant conduct toward all alike [comp. Abot i. 15, iii. 12: "Receive every man with a pleasant countenance!"], and by their fellowship, which is beautiful beyond description.»De la philosophie naturelle... Ils étudient seulement ce qui a trait à l'existence de Dieu et le commencement de toutes choses [« Ma'ase Merkabah »et« ma'aseh Bereshit "], sinon ils consacrent toute leur attention à l'éthique, à l'aide comme instructeurs les lois de leurs pères, qui, sans l'effusion de l'Esprit divin ["ruah ha-Kodesh»], l'esprit humain n'aurait pu imaginé. Ce sont surtout appris sur le septième jour, quand, s'abstenant de tout autre travail , ils se réunissent dans leurs lieux saints, appelés synagogues, assis dans les rangées en fonction de leur âge, les plus jeunes d'écoute avec une attention de plus aux pieds de ceux des personnes âgées. On prend le livre saint et lit à haute voix, un autre parmi les plus apprises s'avance et explique tout ce qui peut ne pas avoir été compris, car, suivant leurs traditions anciennes, ils obtiennent leur philosophie par le biais de l'interprétation allégorique "la" piété Ainsi, ils sont enseignés, la sainteté, la droiture, le mode de gouverner les affaires privées et sociales, et la connaissance de ce qui est favorable ou nuisible ou indifférent à la vérité, de sorte qu'ils peuvent choisir l'une et de fuir les autres, leur règle principale et Maxim étant un triple-ci: l'amour de Dieu, l'amour de la virilité (auto-contrôle), et l'amour . de l'homme de l'amour de Dieu, ils présentent des myriades d'exemples, dans la mesure où ils s'efforcent d'une poursuite, la vie ininterrompue de pureté et de sainteté; ils évitent l'assermentation et le mensonge, et ils déclarent que Dieu ne provoque que de bonnes, et aucun mal que ce soit [comp. "Abed kol de-Abed Rahmana le-Tab", "Que le Miséricordieux ne sont pour le bien», Ber. 60b]. Leur amour de la vertu est prouvé par leur liberté d'amour de l'argent, de la station haute, et de plaisir , par leur tempérance et leur endurance, par leurs ayant peu de besoins, par leur simplicité et le tempérament doux, par leur manque de fierté, de par leur obéissance à la loi, par leur sérénité, etc. de leur amour pour l'homme qu'ils donnent la preuve par leur bonne volonté et la conduite agréable envers tous pareils [i. comp Abot 15, iii 12:.. «Recevez chaque homme avec un visage agréable!"], et par leur communion, qui est magnifique delà de toute description.

Their Communism.(comp. BM ii. 11).Leur communisme. (Comp. BM II. 11).

"No one possesses a house absolutely his own, one which does not at the same time belong to all; for in addition to living together in companies ["ḥaburot"] their houses are open also to their adherents coming from other quarters [comp. Aboti. 5]. They have one storehouse for all, and the same diet; their garments belong to all in common, and their meals are taken in common. . . . Whatever they receive for their wages after having worked the whole day they do not keep as their own, but bring into the common treasury for the use of all; nor do they neglect the sick who are unable to contribute their share, as they have in their treasury ample means to offer relief to those in need. [One of the two Ḥasidean and rabbinical terms for renouncing all claim to one's property in order to deliver it over to common use is "hefker" (declaring a thing ownerless; comp. Sanh. 49a); Joab, as the type of an Essene, made his house like the wilderness-that is, ownerless and free from the very possibility of tempting men to theft and sexual sin-and he supported the poor of the city with the most delicate food."Personne ne possède une maison absolument le sien, celui qui ne fait pas dans le même temps appartenir à tous, car, en plus de vivre ensemble dans les entreprises [" ḥaburot "] leurs maisons sont ouvertes également à leurs adhérents venant d'autres quartiers [comp. Aboti 5] Ils ont un entrepôt pour tous, et le même régime;.. leurs vêtements appartiennent à tous en commun, et leurs repas sont pris en commun Quoi qu'ils reçoivent pour leurs salaires, après avoir travaillé toute la journée qu'ils font.... ne pas garder comme leur propre, mais entrer dans le trésor commun de l'utilisation de tous; pas plus qu'ils ne négligent les malades qui sont incapables de contribuer leur part, comme ils l'ont dans leurs moyens de trésorerie suffisant pour offrir un soulagement à ceux qui en ont besoin [One. des deux termes Ḥasidean et rabbinique de renoncer à tout droit à sa propriété afin de la livrer à l'usage commun est "hefker" (déclarant une sans maître chose;. comp Sanh 49a.); Joab, comme le type d'un essénien, fait sa maison comme le désert, c'est-sans maître et sans la possibilité même d'hommes tentant de vol et sexuelle péché, et il a soutenu les pauvres de la ville avec la nourriture la plus délicate.

Similarly, King Saul declared his whole property free for use in warfare (Yalḳ.,Sam. i. 138).De même, le roi Saül a déclaré son entière propriété libre pour l'usage dans la guerre (Yalḳ., Sam. I. 138).The other term is "heḳdesh nekasim" (consecrating one's goods; comp. 'Ar. vi. ; Pes. 57: "The owners of the mulberry-trees consecrated them to God"; Ta'an. 24a: "Eliezer of Beeroth consecrated to charity the money intended for his daughter's dowry, saying to his daughter, 'Thou shalt have no more claim upon it than any of the poor in Israel.'" Jose ben Joezer, because he had an unworthy son, consecrated his goods to God (BB 133b). Formerly men used to take all they had and give it to the poor (Luke xviii. 22); in Usha the rabbis decreed that no one should give away more than the fifth part of his property ('Ar. 28a; Tosef., 'Ar. iv. 23; Ket. 50a).] They pay respect and honor to, and bestow care upon, their elders, acting toward them as children act toward their parents, and supporting them unstintingly by their handiwork and in other ways"L'autre terme est «heḳdesh nekasim» (consacrant ses biens; comp 'Ar VI; Pes 57:.... "Les propriétaires des mûriers-eux consacrés à Dieu»; Ta'an 24a: «Eliezer de Beéroth consacrée. à la charité de l'argent destiné à la dot de sa fille, disant à sa fille, «Tu n'auras pas plus de réclamation sur elle que tous les pauvres en Israël." José ben Joezer, parce qu'il avait un fils indigne, consacré ses biens à Dieu . (BB 133b) Anciennement les hommes utilisés pour prendre tout ce qu'ils avaient et le donner aux pauvres (Luc, XVIII 22.). Usha dans les rabbins décrété que personne ne devrait donner plus de la cinquième partie de ses biens («Ar 28a ; Tosef, «Ar IV 23;..... Ket 50a)] Ils paient le respect et l'honneur d', et accorde soins sur, leurs aînés, agissant envers eux comme un acte enfants envers leurs parents, et de les soutenir sans relâche par leur œuvre et de par d'autres moyens "

Not even the most cruel tyrants, continues Philo, possibly with reference to King Herod, have ever been able, to bring any charge against these holy Essenes, but all have been compelled to regard them as truly free men.Pas même les plus cruels tyrans, poursuit Philon, éventuellement en référence au roi Hérode, n'ont jamais été en mesure, d'apporter toute accusation portée contre ces Esséniens saints, mais tous ont été obligés de les considérer comme des hommes vraiment libres.In Philo's larger work on the Jews, of which only fragments have been preserved in Eusebius' "Præparatio Evangelica" (viii.), the following description of the Essenes is given (ch. xi.):Dans les grands travaux de Philon sur les Juifs, dont seuls des fragments ont été préservés dans "Evangelica Praeparatio« Eusèbe »(VIII,), la description suivante des Esséniens est donnée (ch. XI.):

The Essenes Advanced in Years.Les Esséniens avancés en âge.

"Our lawgiver, Moses, has trained thousands of disciples who, on account of their saintliness, I believe, are honored with the name of Essæi. They inhabit many cities and villages, and large and populous quarters of Judea. Their institution is not based upon family connections, which are not matters of free choice, but upon zeal for virtue and philanthropy. There exist no new-born children, and no youth just entering upon manhood, in the Essene community, since the dispositions of such youth are unstable on account of their immaturity; but all are full-grown men, already declining toward old age [compare the meaning of "zeḳenim"], such as are no longer carried away by the vehemence of the flesh nor under the influence of their passions, but are in the enjoyment of genuine and true liberty."«Notre législateur, Moïse, a formé des milliers de disciples qui, en raison de leur sainteté, je crois, sont honorés avec le nom de Essæi. Ils habitent de nombreuses villes et villages et les quartiers de grandes et peuplées de Judée. Leur institution n'est pas fondée sur les liens familiaux, qui ne sont pas les questions du libre choix, mais sur le zèle pour la vertu et la philanthropie. Il n'existe pas d'enfants nouveau-nés, et aucun des jeunes viennent d'entrer sur la virilité, de la communauté essénienne, puisque les dispositions de ces jeunes sont instables sur le compte de leur immaturité, mais tous sont plein développement des hommes, déjà en déclin vers la vieillesse [comparer le sens de «zeḳenim"], comme ne sont plus emportés par la véhémence de la chair, ni sous l'influence de leurs passions, mais sont dans la jouissance de la liberté authentique et vraie. "[This is the most essential feature of Essenism (comp. Pliny, lc), and has been almost entirely ignored.[Ceci est la caractéristique la plus essentielle de l'essénisme (comp. Pline, lc), et a été presque entièrement ignoré.The divine command to marry and preserve the race is supposed to have been obeyed by every young man before the close of his twentieth year (Ḳid. 29b), and he has not discharged his obligation until he has been the father of at least two children, two sons according to the Shammaites, according to the Hillelites one son and one daughter (Yeb. vi. 6).Le commandement divin de se marier et préserver la race est censée avoir été respectées par tous les jeunes hommes avant la fin de sa vingtième année (Ḳid. 29b), et il ne s'est pas déchargée de son obligation jusqu'à ce qu'il ait été le père de deux enfants au moins , deux fils selon les Shammaites, selon le Hillelites un fils et une fille (Yeb. vi. 6).It was therefore only at an advanced age that it was considered an act of extreme piety "to leave children, wife, and friends behind in order to lead a life of contemplation in solitude" (Philo, "De Vita Contemplativa," ed. Conybeare, p. 49).]Il était donc à un âge avancé qu'il était considéré comme un acte de piété extrême "de laisser les enfants, sa femme et ses amis derrière, afin de mener une vie de contemplation dans la solitude» (Philon, «De Vita contemplativa», éd. Conybeare , p. 49).]

Philo says here also that the Essenes have no property of their own, not house or slave or farm, nor flocks and herds, but hold in common everything they have or obtain; that they either pursue agriculture, or tend to their sheep and cattle, or beehives, or practise some handicraft.Philo dit ici aussi que les Esséniens n'ont pas la propriété de leur propre maison ou pas d'esclaves ou de la ferme, ni troupeaux, mais tenir dans tout ce qu'ils ont ou commune d'obtenir, que soit ils poursuivent l'agriculture, ou s'occuper de leurs moutons et les bovins, ou de ruches, ou de pratiquer certains artisanat.Their earnings, he continues, are given in charge of an elected steward, who at once buys the food for their meals and whatever is necessary for life.Leurs revenus, poursuit-il, sont donnés en charge d'un élu délégué syndical, qui achète à la fois de la nourriture pour leurs repas et tout ce qui est nécessaire pour la vie.Every day they have their meals together; they are contented with the same food because they love frugality and despise extravagance as a disease of body and soul.Chaque jour, ils ont leurs repas ensemble, ils se contentent de la même nourriture parce qu'ils aiment la frugalité et méprise l'extravagance comme une maladie du corps et l'âme.They also have their dress in common, a thick cloak in winter and a light mantle in summer, each one being allowed to take whichever he chooses.Ils ont aussi leur robe en commun, un épais manteau en hiver et un manteau de lumière en été, chacun étant autorisés à prendre selon qu'il choisit.If any one be sick, he is cured by medcines from the common stock, receiving the care of all.Si quelqu'un est malade, il est guéri par medcines des actions ordinaires, à recevoir les soins de tous.Old men, if they happen to be childless, end their lives as if they were blessed with many and well-trained children, and in the most happy state, being treated with a respect which springs from spontaneous attachment rather than from kinship. Vieillards, s'il leur arrive d'être sans enfant, finissent leur vie comme si elles étaient bénis avec beaucoup d'enfants et bien formés, et dans l'état le plus heureux, d'être traités avec un respect qui découle de l'attachement spontané plutôt que de la parenté.Especially do they reject that which would dissolve their fellowship, namely, marriage, while they practise continence in an eminent degree, for no one of the Essæi takes a wife. Surtout ils rejettent ce qui se dissoudrait leur bourse, à savoir, le mariage, alors qu'ils pratiquent la continence à un degré éminent, car on ne les Essæi prend une femme.(What follows regarding the character of women probably reflects the misogynous opinion of the writer, not of the Essenes.) Philo concludes with a repetition of the remark that mighty kings have admired and venerated these men and conferred honors upon them.(Ce qui suit concerne le caractère des femmes reflète probablement l'opinion misogyne de l'écrivain, et non pas des Esséniens.) Philon se termine par une répétition de la remarque que les rois puissants ont admiré et vénéré ces hommes et ces honneurs conférés sur eux.

Josephus' Account.Josèphe compte.

In his "Antiquities" (xiii. 5, § 9), Josephus speaks of the Essenes as a sect which had existed in the time of the Maccabees, contemporaneously with the Pharisees and Sadducees, and which teaches that all things are determined by destiny (εἱμαρμένη), and that nothing befalls men which has not been foreordained; whereas the Pharisees make allowance for free will, and the Sadducees deny destiny altogether.Dans ses "Antiquités» (XIII, 5, § 9), Josèphe parle des Esséniens comme une secte qui avait existé à l'époque des Maccabées, simultanément avec les pharisiens et les sadducéens, et qui enseigne que toutes choses sont déterminées par le destin ( εἱμαρμένη), et qui frappe les hommes rien de ce qui n'a pas été préordonné, tandis que les Pharisiens tenir compte de libre arbitre, et les sadducéens nient le destin tout à fait.This refers not so much to the more or less absolute belief in Providence (comp. the saying, "Ha-kol hi-yede shamayim" = " All is in the hands of God": Ket. 30a; Ber. 33b; and R. Akiba's words, "Everything is foreseen, but free will is given," Abot iii. 15), which the Sadducees scarcely denied, as to the foreknowledge of future (political) events, which the Essenes claimed (comp. Josephus, "Ant." xv. 10, § 5, et al.); the Pharisees were more discreet, and the Sadducees treated such prophecies with contempt.Il ne s'agit pas tant de choses à la croyance plus ou moins absolue en la Providence (comp. le dicton, "Ha-kol salut-yede chamayim" = "Tout est dans les mains de Dieu»: Ket 30a; Ber 33b et R.. mots. Akiba, "Tout est prévu, mais le libre arbitre est donné», Abot III. 15), qui les Sadducéens peine nié, comme la prescience de l'avenir (politique) des événements qui les Esséniens revendiquée (comp. Josephus, «Ant ». xv 10, § 5, et al);.. les pharisiens ont été plus discrets, et les sadducéens traitées telles prophéties avec mépris.In "Ant." Dans «Ant».xviii. XVIII.1, §§ 2-6, Josephus dwells at somewhat greater length on what he assumes to be the three Jewish philosophical schools.1, § § 2-6, Josèphe évoque longuement un peu plus sur ce qu'il suppose être les trois écoles juives philosophique. Of the Essenes he says that they ascribe all things to God, that they teach the immortality of the soul, and that the reward of righteousness must be fought for (by martyrdom).(comp. Strabo, vii. 33).Parmi les Esséniens il dit qu'ils attribuent tout à Dieu, qu'ils enseignent l'immortalité de l'âme, et que la récompense de la justice doit être combattu pour (par le martyre). (Comp. Strabon, VII. 33).

"When they send gifts to the Temple they do not offer sacrifices because of the different degrees of purity and holiness they claim; therefore they keep themselves away from the common court of the Temple and bring offerings [vegetable sacrifices] of their own. [This certainly does not mean that they opposed animal sacrifices on principle, but that they brought no free-will offerings for reasons of their own; see above.] They excel all men in conduct, and devote themselves altogether to agriculture. Especially admirable is their practise of righteousness, which, while the like may have existed among Greeks or barbarians for a little while, has been kept up by them from ancient days [ἐκ παλαιον]; for they, like the Spartans of old and others, have still all things in common, and a rich man has no more enjoyment of his property than he who never possessed anything. There are about 4,000 men who live in such manner. They neither marry, nor do they desire to keep slaves, as they think the latter practise leads to injustice [comp. Abot ii. 7: "Many men servants, much theft"], and the former brings about quarrels; but, living to themselves, they serve one another. They elect good men ["ṭobim"; See Charity] to receive the wages of their labor and the produce of the soil, and priests for the preparation [consecration?] of their bread and meat. They all live alike, and resemble most the [holy unmarried] city-builders [pioneers] of the Dacæ"«Quand ils envoient des cadeaux au temple, ils n'offrent pas de sacrifices en raison des différents degrés de pureté et la sainteté qu'ils prétendent, c'est pourquoi ils se tenir loin de la cour commune du Temple et apporter des offrandes [sacrifices végétale] de leur propre [Ce. ne signifie certainement pas qu'ils étaient opposés à des sacrifices d'animaux sur le principe, mais qu'ils ont apporté aucune offre libre-arbitre pour des raisons qui leur sont propres;. voir ci-dessus] Ils excellent tous les hommes dans leur conduite, et se consacrer totalement à l'agriculture Surtout admirable est leur pratique. de la justice, qui, tout comme l'ont pu exister chez les Grecs ou barbares pendant un petit moment, a été maintenu en place par eux de jours anciens [ἐκ παλαιον], car ils ont, comme les Spartiates du Vieux et d'autres, ont encore toutes les choses dans commun, et un homme riche a pas plus jouir de sa propriété que celui qui jamais rien possédé. Il ya environ 4.000 hommes qui vivent de cette manière. Ils ne prennent ni femme, ni ne désir de garder des esclaves, comme ils pensent que la pratique de celle-ci conduit à l'injustice [comp Abot II 7:.. «De nombreux fonctionnaires hommes, le vol beaucoup plus»], et l'ancienne apporte des querelles, mais, vivant eux-mêmes, ils servent un de l'autre Ils élisent les hommes de bien ["ṭobim"; Voir la Charité]. pour recevoir le salaire de leur travail et les produits du sol, et des prêtres pour la préparation [consécration?] de leur pain et leur viande. Ils vivent tous semblables, et ressemblent plus [sainte célibataires]-ville constructeurs [pionniers] de la Dacæ "

The chief information concerning the Essenes is given in "De Bello Judaico" (ii. 8, §§ 2-13).Le chef de l'information concernant les Esséniens est donnée dans "Judaico De Bello» (II, 8, § § 2-13).But this account seems to have been taken from another source and worked over, as the description preserved in Hippolytus' "Refutatio Omnium Hæresium" (ix. 18-28) presents a version which, unobserved by most writers, differs in many respects from that of Josephus, being far more genuinely Jewish, and showing greater accuracy in detail and none of the coloring peculiar to Josephus (see Duncker's ed., Göttingen, 1859, p. 472, note).Mais ce compte semble avoir été prise par une autre source et a travaillé plus, comme la description conservés dans Hippolyte "Refutatio Omnium Hæresium» (IX, 18-28) présente une version qui, observé par la plupart des écrivains, diffère à bien des égards de celle de Josèphe, étant beaucoup plus authentiquement juif, et montrant une plus grande précision dans le détail et aucun de la coloration propre à Josèphe (voir éd Duncker., Göttingen, 1859, p. 472, note).The following is Hippolytus' version, the variations in Josephus' being indicated by brackets with the letter J:Ce qui suit est «la version, les variations de Josèphe Hippolyte étant indiqué par des crochets par la lettre J:

Hippolytus' Description Compared with Josephus'.(comp. Eccl. ix. 8) "There are three divisions [sects, αἱρετίσται = "philosophical divisions"] among them [the Jews]: the Pharisees and Sadducees and the Essenes. These [last] practise a holier life [J: "Jews by birth"] in their display of love for one another and of continence [comp. Ẓenu'im, above]; they abstain from every act of covetousness [J: "pleasure as an evil deed"] and avoid even listening to conversation concerning such things. They renounce matrimony, but they take children of strangers [J: "when they are still easily instructed"; but comp. Abraham in Gen. R. xxxix. and Targ. Yer. to Deut. xxiii. 17], and treat them as their own, training them in their own customs; but they do not forbid them to marry. Women, however, though they may be inclined to join the same mode of life, they do not admit, as they by no means place the same confidence in women."Hippolyte Description de comparaison avec Josèphe (comp. Eccl ix 8..) "Il ya trois divisions [sectes, αἱρετίσται =" divisions philosophiques "] parmi eux [les Juifs]:.. Les pharisiens et les sadducéens et les esséniens Ces derniers [ ] pratique une vie plus sainte [J:. "Juifs de naissance"] dans leur écran d'amour les uns pour les autres et de la continence [comp Ẓenu'im, ci-dessus]; ils s'abstiennent de tout acte de convoitise [J: «le plaisir comme un mal acte "] et éviter même l'écoute de la conversation concernant des choses telles Ils renoncent mariage, mais ils prennent les enfants d'étrangers [J:".... quand ils sont encore facilement chargé ", mais comp Abraham dans Gen R. XXXIX et Targ Yer . Deut xxiii 17], et les traitent comme leurs propres, les former à leurs propres coutumes;... mais ils n'ont pas leur interdire de se marier Les femmes, cependant, si elles peuvent être enclins à rejoindre le même mode de vie, ils n'admettent pas, comme ils en aucun cas placer la même confiance dans les femmes. "[This referssimply to questions of Levitical holiness and to the mysteries entrusted to the Ẓenu'im.[Ce referssimply aux questions lévitique de sainteté et aux mystères confiée à la Ẓenu'im.Josephus has this sentence twisted into the following crude and unjust statement: "They do not forbid marriage and the procreation of children, but they guard against the lasciviousness of women and are persuaded that none preserves fidelity to one man."] Hippolytus continues: "They despise wealth, and do not refrain from sharing what they have with those in need; in fact, none among them is richer than the other; for the law with them is that whosoever joins their order must sell his possessions and hand the proceeds over to the common stock [Josephus adds here remarks of his own]; and the head [archon] distributes it to all according to their need. The overseers who provide for the common wants are elected by them. They do not use oil, as they regard anointing as a defilement, probably from fear that the oil was not kept perfectly pure. They always dress in white garments".Josèphe a cette phrase tordue dans le pétrole brut et de la déclaration suivante injuste: «. Ils n'interdisent pas le mariage et la procréation des enfants, mais ils se prémunir contre la lascivité des femmes et sont persuadés qu'aucun préserve la fidélité à un seul homme»] Hippolyte poursuit: « Ils méprisent la richesse, et ne pas s'abstenir de partager ce qu'ils ont avec ceux qui en ont besoin, en fait, aucun d'entre eux est plus riche que l'autre, car la loi avec eux est que quiconque se joint à leur ordre doit vendre ses biens et la main du produit au cours au fonds commun [Josèphe ajoute ici remarques de ses propres], et la tête [archonte] qu'il distribue à tous en fonction de leur besoin de surveillants qui les fournissent pour les besoins communs sont élus par eux Ils n'utilisent pas de pétrole, comme ils.. S'agissant onction comme une souillure, sans doute par crainte que le pétrole n'a pas été tenue parfaitement pure. Ils ont toujours s'habiller en vêtements blancs ".

Essenes Travel Constantly.Esséniens Voyage Constamment.

"They have no special city of their own, but live in large numbers in different cities, and if any of their followers comes from a strange city everything they have is considered as belonging equally to the newcomer; those who were never known before are received as kindred and friends.""Ils n'ont aucune ville particulière qui leur est propre, mais qui vivent en grand nombre dans des villes différentes, et si l'un de leurs disciples provient d'une ville étrange tout ce qu'ils ont est considéré comme appartenant aussi au nouveau venu, ceux qui n'ont jamais été connus avant la réception que parents et ses amis. " "They traverse their native land [as "sheluḥe miẓwah," sent for charitable and for politico-religious purposes (comp. Apostles)], and whenever they go on a journey they carry nothing except arms. They find in every city an administrator of the collective funds, who procures clothing and food for them.«Ils traversent leur terre natale [comme« sheluḥe Miẓwah », envoyé à des fins charitables et pour des fins politico-religieux (comp. Apôtres)], et quand ils vont dans un voyage qu'ils ne portent rien sauf les armes. Ils trouvent dans chaque ville un administrateur de les fonds collectifs, qui se procure des vêtements et de nourriture pour eux.

Prayers and Meals.Prières et les repas.

"Their way of dressing and their general appearance are decorous; but they possess neither two cloaks nor two pairs of shoes [comp. Matt. x. 10, and parallels]. At early dawn they rise for devotion and prayer, and speak not a word to one another until they have praised God in hymns. [Josephus has here: "They speak not a word about profane things before the rising of the sun, but they offer up the prayers they have received from their fathers facing the sun as if praying for its rising"; comp. the Watiḳim, above.] Thus they go forth, each to his work until the fifth hour, when, having put on linen aprons to conceal their privy parts [comp. Ber. 24b], they bathe in cold water and then proceed to breakfast, none being allowed to enter the house who does not share their view or mode of holiness [see Ḥag. iii. 2]. Then, having taken their seats in order amid silence, each takes a sufficient portion of bread and some additional food; but none eats before the benediction has been offered by the priest, who also recites the grace after the meal; both at the beginning and at the close they praise God in hymns [comp. Ber. 21a, 35a, in regard to the saying of grace; see, M. Ḳ. 28b; Meg. 28a]. After this they lay aside their sacred linen garments used at their meal, put on their working garments left in the vestibule, and betake themselves to their labor until the evening, when they take supper.«Leur façon de s'habiller et de leur apparence générale sont décente, mais ils ne possèdent ni deux manteaux, ni deux paires de chaussures [comp Matt x. 10, et les parallèles..] A l'aube ils se lèvent pour la dévotion et de prière, et ne parlent pas une. mot à l'autre jusqu'à ce qu'ils aient fait l'éloge de Dieu dans les hymnes [Josèphe a ici:. "Ils ne parlent pas un mot sur les choses profanes, avant le lever du soleil, mais ils offrent les prières qu'ils ont reçues de leurs pères face au soleil, comme si en priant pour son lever »;.... maquette du Watiḳim, ci-dessus] Ainsi, ils sortent, chacun à son travail jusqu'à la cinquième heure, quand, après avoir mis sur tabliers de toile pour cacher leurs parties privé [comp Ber 24b], ils se baignent dans l'eau froide et passer ensuite à petit, aucun être autorisés à entrer dans la maison qui ne partage pas leur point de vue ou en mode de sainteté [voir Ḥag. iii. 2]. Puis, ayant pris place dans l'ordre au milieu du silence, chacun prend une suffisante portion de pain et un peu de nourriture supplémentaires, mais aucune mange avant la bénédiction a été offert par le prêtre, qui récite aussi la grâce après le repas, les deux au début et à la fin ils louent Dieu dans les hymnes [comp Ber 21a,.. 35a, à l'égard de la parole de grâce; voir, M. Ḳ 28b;... Meg 28a] Après cela, ils déposent leur vêtements de lin sacrés utilisés à leur repas, mettre sur leurs vêtements de travail laissés dans le vestibule, et se réfugient à leur travail, jusqu'au soir, quand ils prennent le souper.

The Law and the Prophets.[comp.La Loi et les Prophètes. [Comp.Wisdom vii.Sagesse VII. 20]20]

"There are no loud noise and vociferation heard [at their assembly]; they speak gently and allow the discourse to flow with grace and dignity, so that the stillness within impresses outsiders with a sense of mystery. They observe sobriety and moderation in eating and drinking. All pay due attention to the president, and whatever he orders they obey as law. Especial zeal they manifest in offering sympathy and succor to those in distress. [Josephus here adds a sentence of his own.] Above all they refrain from all forms of passion and anger as leading to mischief [see Anger]. No one among them swears; a word is regarded as more binding than an oath; and one who swears is despised as one not deserving of confidence. They are very solicitous in regard to the reading aloud of the Law and the Prophets [J: "the writings of the ancient ones"], and of any [apocalyptic?] scroll they have of the Faithful Ones [comp. Tan., Wa'era, ed. Buber, 4; and Eschatology; J: "and they select such as are for the salvation of soul and body"]. Especially do they investigate the magic powers of plants and stones."Il n'ya pas de bruit et vociférations entendues [à leur assemblée], ils parlent doucement et permettent le discours de couler avec grâce et dignité, afin que le calme intérieur impressionne les étrangers avec un sens du mystère Ils observent la sobriété et la modération dans le manger et. potable. Tous accorder l'attention voulue au président, et tout ce qu'il ordres qu'ils obéissent à la législation. Especial zèle qu'ils manifestent dans l'offre de la sympathie et le secours aux personnes en détresse. [Josèphe ajoute ici une phrase de son cru.] Avant tout, ils s'abstiennent de toutes les . formes de la passion et la colère comme conduisant à mal [voir la colère] Pas un d'entre eux jure, un mot est considéré comme plus contraignant que le serment;. et celui qui jure comme un est méprisé ne méritent pas la confiance Ils sont très soucieux en ce qui concerne à la lecture à voix haute de la Loi et les Prophètes: [? apocalyptiques] [J »les écrits des anciennes"], et de tout faire défiler ils ont des fidèles [comp Tan, Wa'era, éd Buber... , 4; Eschatologie; J: "et ils choisissent ceux qui sont pour le salut de l'âme et le corps"] Surtout ils enquêter sur les pouvoirs magiques des plantes et des pierres..

"To those desirous of becoming disciples they do not deliver their traditions [παραδόσεις; comp. Cabala] until they have tested them. Accordingly they set before the aspirant the same kind of food, outside the main hall, where he remains for a whole year after having received a mattock, a linen apron, and a white robe [as symbols of Ẓeni'ut (Essene, modesty and purity)]. After having given proof of self-control during this period, he is advanced and his ablutions are of a higher degree of purity, but he is not allowed to partake of the common meal until, after a trial of two years more, he has proved worthy to be admitted into membership. Then oaths of an awful character are administered to him: he swears to treat with reverence whatever is related to the Divinity [compare Blasphemy and God, Names of]; that he will observe righteousness toward men and do injustice to none; that he will not hate any one who has done him injustice, but will pray for his enemies [comp. Matt. v. 45]; that he will always side with the righteous in their contests [this proves, if anything, that the Essenes were fighters rather than mere quietists]; that he will show fidelity to all and particularly to those in authority; for, say they, without God's decree no one is given power to rule [this refers not to political rulers, as has been claimed with reference to "Ant." xv. 10, § 5, but to the head of the order, whose election is not made without the guidance of the Holy Spirit (Sifre, Num. 92: Ber. 58a, "min ha-shamayim"; comp. Didascalia, in Jew. Encyc. iv. 590a)]; that, if himself appointed to be ruler, he will not abuse his authority, nor refuse to submit to the rules, nor ornament himself beyond what is customary; that he will ever love the truth and reprove him who is guilty of falsehood; that he will neither steal nor pollute his conscience for the sake of gain; that he will neither conceal anything from the members of the order nor disclose anything to outsiders, even though tortured to death. He swears besides that he will not communicate the doctrines differently from the manner in which he received them himself. [Here Josephus has two conditions omitted in Hippolytus: "that he will abstain from robbery (which in this connection probably refers to the teachings which might be misappropriated and claimed for oneself; the rabbinical rule, which has, therefore, an Essene coloring, being: "He who tells a saying in the name of the author brings about the redemption," Abot vi. 6, based upon Esth. ii. 22), and "that he will with equal care guard the books of the order and the names of the angels."«Pour ceux désireux de devenir des disciples qu'ils ne livrent pas leurs traditions [παραδόσεις; comp Kabbale.] Jusqu'à ce qu'ils les ont testés conséquence, ils mis devant l'aspirant le même genre de nourriture, en dehors de la salle principale, où il reste pendant une année entière. après avoir reçu une pioche, un tablier de toile, et une robe blanche [comme des symboles de Ẓeni'ut (essénienne, la modestie et la pureté)]. Après avoir donné la preuve de maîtrise de soi au cours de cette période, il est avancé et ses ablutions sont des un degré élevé de pureté, mais il n'est pas autorisé à prendre le repas commun jusqu'à ce que, après un essai de deux ans de plus, il a prouvé digne d'être admis comme membre Puis serments d'un caractère épouvantable sont administrés à lui:. il jure pour traiter avec révérence tout ce qui est lié à la divinité [comparer blasphème et Dieu, Noms de]; qu'il respectera la justice envers les hommes et font injure à aucun; qu'il ne déteste toute personne qui a fait l'injustice, mais de prier pour ses ennemis [comp Matt v. 45..], qu'il sera toujours du côté des justes dans leurs concours [cela prouve, sinon rien, que les Esséniens étaient des combattants plutôt que de simples quiétistes], qu'il va montrer la fidélité à tous et particulièrement à celles de l'autorité, car, disent-ils, sans décret de Dieu ne soit donné le pouvoir de statuer [il s'agit de ne pas les dirigeants politiques, comme cela a été affirmé en référence à «Ant». xv 10, § 5, mais à la tête. de l'ordre, dont l'élection n'est pas faite sans les conseils de l'Esprit Saint (Sifre, Num 92:...... Ber 58a, «min-ha chamayim»; comp Didascalie, en Juif Encycl iv 590a)], que , si lui-même nommé à la règle, il ne sera pas abusé de son autorité, ni refuser de se soumettre aux règles, ni ornement lui-delà de ce qui est coutumier, qu'il ne sera jamais l'amour de la vérité, et reprends, lui qui est coupable de mensonge, qu'il sera ni voler, ni de polluer sa conscience pour le bien de gain;. qu'il ne sera ni rien cacher aux membres de l'ordre ni divulguer quoi que ce soit à des étrangers, même si torturé à mort Il jure d'ailleurs qu'il ne communiquera pas les doctrines différemment de la manière dans laquelle il a reçu lui-même [Ici Josèphe a omis dans deux conditions Hippolyte: «qu'il s'abstiendra de vol à main (qui dans ce contexte se réfère probablement à des enseignements qui pourraient être détournés et revendiqué pour soi-même, la règle rabbinique, qui a,. Par conséquent, une coloration Esséniens, étant: «Celui qui dit un dicton dans le nom de l'auteur apporte la rédemption», Abot vi 6, basé sur Esth II 22), et "qu'il garde avec un soin égal de la... livres de l'ordre et les noms des anges. "These oaths give a better insight into the character and purpose of the Essene brotherhood than any other description, as will be shown later.]Ces serments donner un meilleur aperçu de la nature et le but de la confrérie des Esséniens que toute autre description, comme on le verra plus tard.]

Discipline of the Essene Order.Discipline de l'Ordre des Esséniens.

"If any of them be condemned for any transgression, he is expelled from the order, and at times such a one dies a terrible death [see Anathema and Didascalia], for inasmuch as he is bound by the oaths taken and by the rites adopted, he is no longer at liberty to partake of the food in use among others. [Here Josephus: "and being compelled to eat herbs, he famishes his body until he perishes."] Occasionally they pity those exposed to dissolution ["shammata"], considering punishment unto death sufficient. In their judicial decisions they are most accurate and just; they do not pass sentence unless in company with one hundred persons [this is possibly a combination of the higher court of seventy-two ("Sanhedrin gedolah") and the smaller court of twenty-three ("Sanhedrin ḳeṭannah")], and what has been decided by them is unalterable. After God they pay the highest homage to the legislator (that is to say, to the Law of Moses), and if any one is guilty of blasphemy against him (that is, against the Law), he is punished [J: "with death"]. They are taught to obey the rulers and elders [J: "the majority"].«Si l'un d'eux peut être condamné pour toute transgression, il est expulsé de l'ordre, et parfois un tel meurt d'une mort terrible [voir Anathema et Didascalie], pour autant qu'il est lié par les prestations de serment et par les rites adoptés , il n'est plus libre de prendre part à la nourriture en usage parmi d'autres. [Ici Josèphe: «. et d'être obligé de manger des herbes, il famishes son corps jusqu'à ce qu'il périt»] Occasionnellement, ils pitié de ceux qui sont exposés à la dissolution ["shammata" ], en considérant la punition jusqu'à la mort suffisante dans leurs décisions judiciaires, ils sont plus précis et juste;. ils ne passent pas la peine, sauf en compagnie d'une centaine de personnes [c'est probablement une combinaison de la juridiction supérieure de soixante-deux ("Sanhédrin Gedolah" ) et la petite cour de vingt-trois ("Sanhédrin ḳeṭannah»)], et ce qui a été décidé par eux est inaltérable. Après Dieu, ils paient le plus hommage au législateur (c'est-à-dire à la Loi de Moïse), et si quelqu'un est coupable de blasphème contre lui (qui est contre la loi), il est puni [J: "avec la mort"] Ils ont appris à obéir aux gouvernants et aux aînés. [J: «la majorité»].

Sabbath Observance.L'observance du sabbat.

"When ten [the number necessary to constitute a holy congregation; See Minyan] sit together deliberating, no one speaks without permission of the rest [the rabbinical term is "reshut"; see the Talmudic dictionaries, sv ]. They avoid spitting into the midst of them [Ḥag. 5a; Ber. 62b], or toward the right [the right hand is used for swearing; see Brand, "Mandäische Religion," 1889, pp. 110 et seq.]. "In regard to Sabbath rest they are more scrupulous than other Jews, for they not only prepare their meals one day previously so as not to touch fire, but they do not even remove any utensil [rabbinical term, "muḳẓah"]; see Sabbath]; nor do they turn aside to ease nature.«Lorsque dix [le nombre nécessaire pour constituer une sainte congrégation; Voir Minyan] s'asseoir ensemble délibérer, on ne parle pas sans la permission du reste [le terme rabbinique". Reshut », voir les dictionnaires talmudique, sv] Ils évitent de cracher dans la au milieu d'eux [. Ḥag 5a; Ber 62b.], ou vers la droite [de la main droite est utilisée pour jurer; voir Brand, «Religion Mandäische», 1889, p. 110 et suiv.] "En ce qui concerne le repos du sabbat. ils sont plus scrupuleux que les autres Juifs, car non seulement ils préparent leurs repas un jour auparavant, afin de ne pas toucher le feu, mais ils n'ont même pas enlever tout [terme rabbinique, «muḳẓah"] ustensile, voir Sabbat]; ni ne tournez de côté pour la facilité de la nature.Some do not even rise from their couch [comp.Certains n'ont même pas se lever de leur divan [comp.Targ. Targ.to Ex. Ex.xvi. xvi.27; Mek., Beshallaḥ, 5], while on other days they observe the law in Deut.27; Mek, Beshallaḥ, 5], tandis que les autres jours, ils observent la loi dans Deut..xxiii. xxiii.13. 13.After the easement they wash themselves, considering the excrement as defiling [comp.Après la servitude, ils se lavent, considérant que les excréments souillant [comp.Yoma iii.Yoma III.3].3].They are divided, according to their degree of holy exercises, into four classes."Ils sont divisés, selon leur degré de saints exercices, en quatre classes. "

The following paragraph, omitted by Josephus, is alluded to, in his "Ant."Le paragraphe suivant, omis par Josèphe, est fait allusion, dans son «Ant». xviii.XVIII.1, § 6, as "the philosophy of a fourth sect founded by Judas the Galilean."1, § 6, que «la philosophie d'une secte quatrième fondée par Judas le Galiléen."

Zealots Also Essenes.Zélotes Esséniens aussi.

"For some of these observe a still more rigid practise in not handling or looking at a coin which has an image, nor will they even enter a city at the gates of which statues are erected [comp. Yer. 'Ab. Zarah iii. 42b, 43b]. Others again threaten to slay any Gentile taking part in a discourse about God and His Law if he refuses to be circumcised [comp. Sanh. 59a, Ex.R. xxxiii.]. From this they were called 'Zealots' [Ḳanna'im] by some, 'Sicarii' by others. Others again will call no one lord except God, even though they be tortured or killed.«Pour certains de ces observer une pratique encore plus rigide en ne véhiculant ou regarder une pièce qui a une image, ni même qu'ils entrent dans une ville dont les grilles sont érigées des statues [comp. Yer. 'Ab. Zarah III. 42b, 43b]. D'autres encore menacent de tuer toute Gentil prenant part à un discours sur Dieu et Sa loi, s'il refuse de se faire circoncire [comp. Sanh. 59a, Ex.R. xxxiii].. A partir de ce qu'ils ont appelé «zélotes »[Ḳanna'im] par certains,« sicaires »par d'autres. D'autres encore ne fera appel unique Seigneur si ce n'est Dieu, même si elles être torturé ou tué.

"Those of a lower degree of discipline [holiness] are so inferior to those of the higher degree that the latter at once undergo ablution when touched by the former, as if touched by a Gentile. [These are the four degrees of holiness mentioned in Ḥag. ii. 7: "ma'aser," "terumah," "ṭohorot," and "ḥaṭṭat," or "most holy." Another division is: κοινόβια = = "common meal," and "ṭohorot" = "priestly meal Tosef., Dem.«Ceux d'un moindre degré de la discipline [sainteté] sont tellement inférieurs à ceux de la plus grande que ce dernier à la fois l'objet d'ablutions quand on la touche par l'ancien, comme si touché par un Gentil. [Ce sont les quatre degrés de sainteté mentionné dans . HAG II 7:. "Ma'aser», «terumah" "Ṭohorot», et «ḥaṭṭat», ou «. très saint» Une autre division est: κοινόβια = = "repas en commun», et «Ṭohorot" = "sacerdotale Tosef repas., Rép.ii.ii.11.] Most of them enjoy longevity; many attain an age of more than a hundred years.11] La plupart d'entre eux bénéficient de longévité;. Nombreuses atteindre un âge de plus de cent ans.They declare that this is owing to their extreme piety [comp.Ils déclarent que c'est à cause de leur piété extrême [comp.the frequent question: "Ba-meh ha'arakta yamim" (By what merit didst thou attain an old age? Meg. 27b, 28)] and to their constant exercise of self-control.la question fréquente: «Ba-meh ha'arakta yamim" (Par ce que tu as le mérite d'atteindre un âge avancé Meg 27b, 28?.)] et à leur exercice constant de maîtrise de soi.[Josephus instead rationalizes.] They despise death, rejoicing when they can finish their course with a good conscience, they willingly undergo torment or death rather than speak ill of the Law or eat what has been offered to an idol." (Here Josephus adds something of his own experience in the Roman war.)[Josèphe rationalise la place.] Ils méprisent la mort, se réjouir quand ils ne peuvent terminer leurs cours avec une bonne conscience, ils ont accepté de subir tourments ou la mort plutôt que de dire du mal de la loi ou de manger ce qui a été offerte à une idole. "(Ici Josèphe ajoute quelque chose de sa propre expérience de la guerre romaine.)

This leads Hippolytus, exactly as in the "Didascalia," to the Essene view of the future life, a view in which, contrary to the romantic picture given by Josephus, the belief in Resurrection is accentuated:Cela conduit Hippolyte, exactement comme dans la «Didascalie», à la vue des Esséniens de la vie future, une vision dans laquelle, contrairement à l'image romantique donnée par Josèphe, la croyance en la résurrection est accentuée:

Essene View of Resurrection.Voir essénien de la Résurrection.

"Particularly firm is their doctrine of Resurrection; they believe that the flesh will rise again and then be immortal like the soul, which, they say, when separated from the body, enters a place of fragrant air and radiant light, there to enjoy rest-a place called by the Greeks who heard [of this doctrine] the 'Isles of the Blest.'«Particulièrement entreprise est leur doctrine de la Résurrection, ils croient que la chair ressuscitera et ensuite être immortel comme l'âme, qui, disent-ils, quand ils sont séparés du corps, pénètre dans un lieu de l'air parfumé et lumière rayonnante, pour y jouir du repos -un lieu appelé par les Grecs qui ont entendu [de cette doctrine] les «îles des Bienheureux».But," continues the writer, in a passage characteristically omitted by Josephus, "there are other doctrines besides, which many Greeks have appropriated and given out as their own opinions. For their disciplinary life [ἄσκησις] in connection with the things divine is of greater antiquity than that of any other nation, so that it can be shown that all those who made assertions concerning God and Creation derived their principles from no other source than the Jewish legislation. [This refers to the Ḥasidean "ma'aseh'merkabah" and "ma'aseh bereshit."] Among those who borrowed from the Essenes were especially Pythagoras and the Stoics; their disciples while returning from Egypt did likewise [this casts new light on Josephus' identification of the Essenes with the Pythagoreans: "Ant." xv. 10, § 4]; for they affirm that there will be a Judgment Day and a burning up of the world, and that the wicked will be eternally punished.(comp. Horwitz, "Baraita di Nidda," i. 2).Mais », poursuit l'écrivain, dans un passage caractéristique omis par Josephus,« il ya d'autres doctrines en outre, de nombreux Grecs qui se sont appropriés et donnés comme leurs propres opinions. Pour leur vie disciplinaires [ἄσκησις] en relation avec les choses divines est d'une plus grande ancienneté que celle de toute autre nation, afin qu'il puisse être démontré que tous ceux qui ont fait des affirmations relatives à Dieu et la création de leurs principes dérivés d'aucune autre source que la législation juive. [Il s'agit de la Ḥasidean "ma'aseh'merkabah" et ". ma'aseh Bereshit"] Parmi ceux qui ont emprunté à la Esséniens étaient particulièrement Pythagore et les stoïciens; leurs disciples, alors qu'il rentrait d'Egypte a fait de même [ce jette une lumière nouvelle sur l'identification de Josèphe sur les Esséniens avec les Pythagoriciens: "Ant. "xv 10, § 4];. car ils affirment qu'il y aura une Jour du Jugement et un haut de brûler du monde, et que les méchants seront punis éternellement (comp. Horwitz,." Baraïta di Nidda, "i. 2 ).

"Also prophecy and the foretelling of future events are practised by them. [Josephus has in addition: "For this purpose they are trained in the use of holy writings, in various rites of purification, and in prophetic (apocalyptic?) utterances; and they seldom make mistakes in their predictions."] Then there is a section of the Essenes who, while agreeing in their mode of life, differ in regard to marriage, declaring that those who abstain from marrying commit an awful crime, as it leads to the extinction of the human race. But they take wives only after having, during three years' observation of their course of life, been convinced of their power of child-bearing, and avoid intercourse during pregnancy, as they marry merely for the sake of offspring. The women when undergoing ablutions are arrayed in linen garments like the men in order not to expose their bodies to the light of day"»Aussi la prophétie et la prédiction des événements futurs sont pratiquées par eux [Josèphe a en outre:". A cet effet, ils sont formés à l'utilisation des écrits sacrés, dans divers rites de purification, et prophétiques paroles, et (apocalyptique?) ils ont rarement de faire des erreurs dans leurs prédictions. "] Ensuite, il ya une section des Esséniens qui, tout en convenant à leur mode de vie, diffèrent en ce qui concerne le mariage, en déclarant que ceux qui s'abstiennent de se marier commettre un crime affreux, car elle conduit à l'extinction de la race humaine. Mais ils prennent épouses qu'après avoir, pendant l'observation de trois ans de leur parcours de vie, été convaincus de leur pouvoir de procréer, et éviter les rapports sexuels pendant la grossesse, car ils se marient uniquement pour des raisons de progéniture. Les femmes quand ablutions subissant sont revêtus de vêtements de lin, comme les hommes afin de ne pas exposer leur corps à la lumière du jour "

Purpose of the Essene Brotherhood.But de la Fraternité essénienne.

A careful survey of all the facts here presented shows the Essenes to have been simply the rigorists among the Pharisees, whose constant fear of becoming contaminated by either social or sexual intercourse led them to lead an ascetic life, but whose insistence on maintaining the highest possible standard of purity and holiness had for its object to make them worthy of being participants of "the Holy Spirit," or recipients of divine revelations, and of being initiated into the mysteries of God and the future.Une enquête minutieuse de tous les faits présentés ici montre les Esséniens ont été tout simplement les rigoristes parmi les Pharisiens, dont la constante peur de devenir contaminés par des rapports soit sociale ou sexuelle les conduit à mener une vie ascétique, mais dont l'insistance sur le maintien le plus élevé possible la norme de pureté et de sainteté, avait pour but de les rendre dignes d'être des participants de «l'Esprit Saint», ou les destinataires des révélations divines, et d'être initié dans les mystères de Dieu et de l'avenir."Wo to the wives of these men!" "Wo aux épouses de ces hommes!"exclaimed Zipporah, the wife of Moses, when she heard that Eldad and Medad had become prophets, for this meant cessation of conjugal intercourse (Sifre, Num. 99).s'écria Séphora, la femme de Moïse, quand elle a appris que Eldad et Médad étaient devenus prophètes, car cet arrêt signifiait des rapports conjugaux (Sifre, Num. 99).Abstinence from whatever may imply the use of unrighteous Mammon was another condition of initiation into the mystery of the Holy Name (Yer. Yoma iii. 40d; comp. Ḥul. 7b; Phinehas b. Jair; Midr. Teh. xxiv. 4, cxxviii. 2; Ḥul. 44b, with reference to Prov. xv. 27).L'abstinence de tout ce qui peut impliquer l'utilisation de Mammon injuste a été une autre condition de l'initiation au mystère du Saint Nom (Yer. Yoma iii 40d;... Comp Hul 7b; Phinées b. Jaïr; MIDR Le xxiv 4, CXXVIII... . 2;. Hul 44b, avec référence aux Prov XV 27)...The purpose of their ablutions before every meal as well as before morning prayers, which practise gave them the name of "Ṭobele Shaḥarit" ( = Morning Baptists, Ἡμεροβαπτισταῖ), was to insure the pronunciation of the Name and the eating of holy things in a state of purity (Tosef., Yad. ii. 20; Ber. 2b, 22a).Le but de leur ablutions avant chaque repas ainsi qu'avant la prière du matin, qui pratiquent leur donna le nom de «Ṭobele Shaḥarit" (baptistes Matin =, Ἡμεροβαπτισταῖ), était d'assurer la prononciation du nom et de manger des choses saintes dans un état de pureté (Tosef., Yad II 20;... Ber 2b, 22a).The existence of large numbers of Levites (Yeb. xv. 7) and Aaronites, the original teachers of the Law, whose holy food had to be eaten in holiness, was instrumental in the creation of a state of communism such as the Law prescribes for each seventh year (Peah vi. 1). L'existence d'un grand nombre de Lévites (Yeb. XV. 7) et Aaronites, les enseignants d'origine de la loi, dont la sainte alimentaires devaient être consommés dans la sainteté, a contribué à la création d'un Etat du communisme comme la loi prescrit pour chaque septième année (PEAH VI. 1).Fear of defilement led Judas Maccabeus as Ḥasidean leader to live only on herbs (II Macc. v. 27).La peur de la souillure conduit Judas Maccabée en tant que leader Ḥasidean de ne vivre que sur les herbes (II Macc. V. 27).A glance at the Essene oath of initiation confirms the statement of Philo that love of God, or reverence for His Name, love of man, or pursuit of righteousness and benevolence, and love of virtue, or humility and chastity, were the chief aims of the Essene brotherhood.Un regard sur le serment d'initiation essénienne confirme la déclaration de Philon que l'amour de Dieu, ou de révérence pour son nom, l'amour de l'homme, ou la poursuite de la justice et de bienveillance, et l'amour de la vertu, ou de l'humilité et la chasteté, étaient les principaux objectifs de la fraternité des Esséniens.Successors to the ancient Ḥasidim who instituted the liturgy (Midr. Teh. xvii. 4: "ḥasidim ha-rishonim"), they laid all possible stress on prayer and devotion, opposing the priesthood in the Temple out of mistrust as to their state of holiness and purity rather than out of aversion to sacrifice (Tosef., Ned. i. 1; Ker. 25a).Successeurs de l'ancienne Ḥasidim qui institua la liturgie (Midr. Le xvii 4:.. "Hassidim ha-Richonim"), ils ont posé toutes les contraintes possibles sur la prière et de dévotion, en s'opposant au sacerdoce dans le Temple de la méfiance quant à leur état de la sainteté et la pureté plutôt que de l'aversion au sacrifice (Tosef., Ned i. 1;.. Ker 25a).They claimed to possess by tradition from the founders of the Synagogue ("anshe keneset ha-gedolah") the correct pronunciation and the magic spell of the Holy Name (Midr. Teh. xxxvi. 8, xci. 8), and with it they achieved miracles like the men of old (Midr. Teh. lxxviii. 12, xci. 2).Ils prétendaient posséder par la tradition des fondateurs de la synagogue («ha-Anshe keneset Gedolah") la prononciation correcte et le charme magique du Saint Nom (Midr. la XXXVI.. 8, xci. 8), et avec elle, ils miracles réalisé comme les hommes de l'ancien (Midr. Le lxxviii.. 12, xci. 2). They taught Jews and Gentiles alike to cleanse themselves in living streams from their impurity of sin, and return to God in repentance and prayer (Sibyllines, iv. 164; Luke iii. 3; comp. Tan., ed. Buber, Introduction, 153).Ils ont enseigné Juifs et païens de se nettoyer dans la vie de leurs flux d'impureté du péché, et revenir à Dieu dans la repentance et la prière (Sibyllines, iv 164;. Luc, III 3;. Comp Tan, éd Buber, Introduction, 153... ).Ever alert and restless while in hope of the Messianic time, they formed a strong political organization scattered through the Holy Land; and, in constant touch with one another, they traveled far and wide to organize Jewish communities and provide them with the three elements of Judaism: instruction, worship, and charity (Abot i. 2); and they were especially assiduous in pursuit of benevolent work (Ab. RN iii., viii.).Toujours en alerte et agités dans l'espoir de l'époque messianique, ils ont formé une organisation politique forte éparpillés à travers la Terre Sainte, et, en contact constant avec l'autre, ils ont voyagé loin pour organiser les communautés juives et leur fournir les trois éléments de Judaïsme: l'enseignement, de culte, et la charité (Abot I, 2), et ils ont été particulièrement assidus à la poursuite du travail bénévole (Abot RN III, VIII..).Each community had its seven good men, called "the Good Brotherhood of the Town" (Ḥeber 'Ir be-Ṭobaḥ: "Ant." iv. 8, § 14; Meg. 27a; Tosef., Peah, iv. 16; Sheb. vii. 9).Chaque communauté avait ses sept hommes bons, appelé "la Fraternité Bonne de la ville» (Heber 'Ir-être Ṭobaḥ: «Ant». Iv 8, § 14; Meg 27a; Tosef, PEAH, IV 16; Sheb.... . vii. 9).

Types of Essenes.Types d'Esséniens.

Standing under the direction of the "mishmar," or "ma'amad" (the district authority: Tosef., Peah, iv. 7), the Essenes claimed, as direct successors to the Ḥasidim, Mosaic origin for their brotherhood (see Philo and Josephus, lc, in reference to Ex. xviii. 21; comp. Targ. Yer.; BM 30b; Mek., Yitro, 2).Debout sous la direction de la "Mishmar", ou "ma'amad" (l'autorité de district:.. Tosef, PEAH, iv 7), les Esséniens revendiquée, comme les successeurs directs à l'origine Mosaic Ḥasidim, pour leur fraternité (cf. Philon et Josèphe, lc, en référence à Ex XVIII 21;.. comp Targ Yer;... BM 30b; Mek, Yitro, 2)..Whatever their real connection with the Rechabites (Jer. xxxv.) was, they beheld in Jonadab, the founder of the sect of the "Water-Drinkers," as well as in Jabez (I Chron. ii. 55, iv. 10; see Targ.) and in Jethro the Kenite, prototypes, and possibly founders, of the Jericho colony (Mek., Yitro, 2; Sifre, Num. 78; Sheḳ. v. 48c; Nilus, "De Monastica Exercitatione,"iii.; "JQR" v. 418); likewise in Jesse, the father of David, regarded as sinless and deathless in their tradition (Shab. 55b; Derek Ereẓ Zuṭa i.); and in Obed, Boaz, and his father Salma (Tan., Wayeḥi, ed. Buber, 4; Targ. to I Chron. ii. 54 et seq., iv. 22 et seq.).Quelle que soit leur lien réel avec le Récabites (. Jér. xxxv) a été, on vit dans Jonadab, le fondateur de la secte des «buveurs d'eau», ainsi que dans Jabez (I Chron II 55, IV 10...; Voir Targ) et Jethro, le Kénien, des prototypes et, éventuellement, les fondateurs de la colonie de Jéricho (Mek., Yitro, 2;. Sifre, Num 78;.. Shek c. 48c; Nilus, "De Monastica Exercitatione," iii. ; "JQR" c. 418); de même dans Isaï, père de David, considéré comme sans péché et immortels dans leur tradition (Shab. 55b, Obed et, Boaz, et son père (Salma Tan, Derek Erez Zuta i.) ., Wayeḥi, éd Buber, 4;. Targ à I Chron ii 54 et suivants, iv 22 et suivants).......In this manner Ahijah and Ahithophel became types of Essenes (Midr. Teh. v. 8), as well as King Saul, as mentioned above; but, above all, the Patriarchs and protoplasts.De cette manière Achija et Achitophel est devenu types d'Esséniens (Midr. Le v. 8.), Ainsi que le roi Saül, comme mentionné ci-dessus, mais, surtout, les Patriarches et les protoplastes.Other Essenic types were Abraham, called "Watiḳ," the prototype of the Anawim and Ḥasidim because "he rose early" for prayer (Ber. 6b, after Gen. xix. 27; Shab. 105a; Gen. R. liii.); Shem-Melchizedek as teacher of benevolence and true worshiper of God (Midr. Teh. xxxvii. 1, lxxvi. 3); Job as philanthropist and as teacher of mystic lore (BB 15a, b; see Kohler, "Testament of Job," in Kohut Memorial Volume, pp. 265 et seq.); Enoch (see Enoch, Books of); and Adam ('Er. 78b; Pirḳe R. El. xx.).Autres types Essenic étaient Abraham, appelé "Watiḳ,« le prototype de la Anawim et Ḥasidim car «il se levait tôt" pour la prière (Ber. 6b, après Gen xix 27;.. Shab 105a;. Gen. R. liii); Shem-Melchisédech comme professeur de bienveillance et véritable adorateur de Dieu (Midr. la XXXVII 1, lxxvi 3...); emploi en tant que philanthrope et professeur de folklore mystique (BB 15a, b, voir Kohler, "Testament de Job», Kohut Memorial en volume, p. 265 ss);. Enoch (voir Enoch, Livres d') et Adam ("Er 78b;... R. El Pirḳe. xx).A passage in the Tanḥuma reads: "Only when Abraham separated from Lot and Jacob from Laban did God communicate with them as perushim" (Wayeẓe, ed. Buber, 21).Un passage dans le lit Tanḥuma: «Ce n'est que lorsque Abraham séparé de Lot et Jacob de Laban Dieu at-il communiquer avec eux en tant perushim" (Wayeẓe, éd Buber, 21.).The claim of antiquity for Essene tradition is, accordingly, not the invention of Pliny or Philo; it is essential to the Essene traditional lore.La revendication de l'antiquité de la tradition essénienne est, en conséquence, pas l'invention de Pline ou Philon, il est essentiel à la tradition essénienne traditionnels.In truth, Abraham, as "'Anaw" (= "the humble one"), and all doers of works of benevolence, learned it from God, "their Father in heaven" (see Yalḳ. Mekiri to Ps. xviii. 36; Yalḳ. to II Sam. xxii. 36; comp. Sifre, Deut. 49).En vérité, Abraham, comme «Anaw" (= "l'humble"), et tous les faiseurs d'œuvres de bienfaisance, elle a appris auprès de Dieu, «Père des cieux» (voir Yalk Mekiri à Ps. XVIII 36...; Yalk à II Sam XXII 36;.... comp Sifre, Deut 49)..They are "the lovers of God" (BB 8b; Yoma 28a).Ils sont "les amoureux de Dieu" (8b BB; Yoma 28a). God unites with the brotherhoods of the humble ("ḥaburot ha-nemukin": Tan., Wa'era, ed. Buber, 3).Dieu unit avec les confréries des humbles («ha-ḥaburot nemukin": Tan, Wa'era, éd Buber, 3..).He provides each day's food for them as He provided the manna for Israel (Mek., Beshalalḥ, 2, ed. Weiss, pp. 56 [note] et seq.; Sifre, Deut. 42; Ḳid. 82b; Matt. vi. 25). Il fournit de la nourriture de chaque jour pour eux comme Il a fourni la manne pour Israël (Mek., Beshalalḥ, 2, éd Weiss, p. 56 [note] et suivants;.. Sifre, Deut 42,.. Kid 82b;. Matt vi. 25)."When men ceased to hate men's gifts [the Essene] longevity ceased" (Soṭah 47b, based on Prov. xv. 27).«Quand les hommes ont cessé à la haine cadeaux hommes [les esséniens] de longévité ont cessé" (Soṭah 47b, basé sur Prov. XV. 27).

In regard to Sabbath observance the rabbinical tradition traced the more rigid laws, comprising even the removal of utensils, to Nehemiah's time, that is, to the ancient Ḥasidim (Shab. 123b), and the Book of Jubilees (1. 8-12) confirms the antiquity of the Essene view.En ce qui concerne l'observance du sabbat la tradition rabbinique tracé les lois plus rigides, comprenant même la suppression des ustensiles, au temps de Néhémie, qui est, à l'ancienne Ḥasidim (Shab. 123b), et le Livre des Jubilés (1. 8-12) confirme l'ancienneté de la vue des Esséniens.As the best characteristic of the Essene view the saying of Phinehas ben Jair, the last Essene of note, may be quoted: "The Torah leads to conscientiousness; this to alertness ["zerizut"] for holy work; this to blamelessness ["neḳiyyut"]; this to 'perishut' [Pharisaic separation from common things]; this to purity; this to 'ḥasidut' [Essene piety?]; this to humbleness; this to fear of sin; this to holiness, or to the possession' of the Holy Spirit; and this finally to the time of the Resurrection; but ḥasidut is the highest grade" ('Ab. Zarah 20b). Comme la meilleure caractéristique de l'Essénien tenu la parole de Phinées ben Yaïr, les Esséniens dernier billet, peut être cité: «La Torah conduit à la conscience; cette vigilance à [" zerizut "] pour des travaux sainte, ce qui irréprochable à [" neḳiyyut »]; cela 'perishut" [séparation pharisienne de choses communes]; cette pureté, ce qui à «ḥasidut' [Esséniens piété];? cela à l'humilité, ce qui à la crainte du péché, ce qui à la sainteté, ou la« possession du Saint-Esprit, et ce enfin l'heure de la résurrection, mais ḥasidut est le plus haut grade "(" Ab. Zarah 20b.).

Traces of Essenism and Anti-Essenism.Des traces de l'essénisme et Anti-essénisme.

Essenism as well as Ḥasidism represents that stage of religion which is called "otherworldliness."Essénisme ainsi que Ḥasidism représente ce stade de la religion qui est appelé «angélisme».It had no regard for the comfort of home life; woman typified only the feebleness and impurity of man.Il n'avait aucune considération pour le confort de vie à la maison; femme typé que la faiblesse et l'impureté de l'homme.In their efforts to make domestic and social life comfortable and cheerful, the Pharisees characterized the Essene as "a fool who destroys the world" (Soṭah iii. 4), and their ethics assumed an anti-Essene character (see Ethics).Dans leurs efforts pour rendre la vie domestique et sociale confortable et joyeux, les pharisiens caractérise l'essénien comme «un fou qui détruit le monde» (Soṭah III. 4), et de leur éthique suppose un caractère anti-Esséniens (voir éthique).Exceptionally, some tannaim, such as R. Eliezer b.Exceptionnellement, certains tannaim, comme R. Eliezer b.Hyrcanus (Shab. 153a; Ned. 20b) and Jose ben Ḥalafta (Shab. 118b), favored the ascetic view in regard to conjugal life, while some amoraim and tannaim gave evidence of Essene practise or special Essene knowledge (see Frankel in "Monatsschrift," ii. 72 et seq.).Hyrcan (Shab. 153a;. Ned 20b) et José ben Halafta (Shab. 118b), a favorisé la vue ascétique à l'égard de la vie conjugale, alors que certains amoraim et tannaim donné des preuves de la pratique des Esséniens ou des connaissances spéciales Esséniens (voir Frankel en "Monatsschrift », ii. 72 et suiv.).Traces of Essenism, or of tendencies identical with it, are found throughout the apocryphal and especially the apocalyptic literature (see Kohler, "Pre-Talmudic Haggada," in "JQR" v. 403 et seq.; Jellinek, "BH" ii., Introduction, vii., xviii., et al.), but are especially noticeable in the Tanna debe Eliyahu, above all in the Targum Yerushalmi, where the Essenic colonies of Jericho and of the City of Palms are mentioned as inhabited by the disciples of Elijah and Elisha (Deut. xxxiv. 3); the sons of Levi are singled out as forming brotherhoods for the service of God (Gen. xxix. 34); Joseph, Kohath, Amram, and Aaron, as well as the Patriarchs, are called "Ḥasidim" (Targ. Yer. on Gen. xxix. 13, xlix. 22; Ex. vi. 18, 20; Num. xxi. 1); priest-like and angelic holiness is enjoined upon Israel (Ex. xxii. 30; Lev. xx. 7; Num. xvi. 40); angels are expelled from heaven for having disclosed divine mysteries (Gen. xxvii. 12); the Holy Name and the Holy Spirit play throughout a prominent rôle; and God's own time, like that of the Essenes, appears as divided between studying the Law, sitting in judgment, and providing for the world's support and for the maintenance of the race (Deut. xxxii. 4).Des traces de l'essénisme, ou des tendances identiques à elle, se retrouvent partout dans les apocryphes, et surtout la littérature apocalyptique (voir Kohler, "pré-talmudique Haggada," dans "JQR" c. 403 et suiv;. Jellinek, "BH" ii. , Introduction, vii., XVIII., et al.), mais sont particulièrement perceptibles dans les Eliyahu Tanna debe, surtout dans le Yerushalmi Targum, où les colonies Essenic de Jéricho et de la ville des palmiers sont mentionnés comme habitée par les disciples d'Élie et Élisée (Deut. xxxiv 3.); les fils de Lévi sont désignés comme formant des confréries pour le service de Dieu (Genèse XXIX 34.), Joseph, Kehath, Amram, et Aaron, ainsi que les Patriarches, sont appelés "hassidim" (Targ. Yer sur Genèse XXIX 13, xlix 22;.... Ex vi 18, 20;. Num xxi 1..), la sainteté, comme prêtre-et angélique est enjoint à Israël XXII (Ex. . 30; Lev xx 7;... Num XVI 40);. anges sont expulsés du ciel pour avoir divulgué les mystères divins (Gen. XXVII 12);. le saint Nom et le jeu Saint-Esprit à travers un rôle de premier plan, et Dieu son propre temps, comme celle des Esséniens, apparaît comme divisé entre l'étude de la loi, assis dans le jugement, et en fournissant un soutien dans le monde et pour l'entretien de la course (Deut. XXXII. 4).

The Essenes seem to have originally consisted, on the one hand, of rigorous Zealots, such as the Book of Jubilees looks for, and such as were under the leadership of men like Abba Taḥna Ḥasida and Abba Sicara (Eccl. R. ix. 7); and, on the other hand, of mild-tempered devotees of the Law, such as were the Essenes at En Gedi (Yer. Soṭah ix. 24c; Pliny, lc) and the Therapeutæ of Egypt.Les Esséniens semblent avoir composait à l'origine, d'une part, des zélotes rigoureux, tels que le Livre des Jubilés cherche, et comme l'ont été sous la direction d'hommes comme Abba Tahna Ḥasida et Abba sicara (Eccl. R. ix 7. ), et, d'autre part, des doux de caractère dévots de la loi, tels que les Esséniens étaient à En Gedi (Yer. Soṭah ix 24c;. Pline, lc) et les thérapeutes d'Egypte.Rabbinical tradition knows only that under the persecution of Rome (Edom) the Essenes wandered to the south (Darom: Gen. R. lxxvi.; comp. Pes. 70b; Yeb. 62b; Midr. Teh. xix. 2), and occasionally mention is made of "the brethren" ("ḥabbarayya"), with reference to the Essene brotherhood (Lam. R. iv. 1; see also Levy, "Neuhebr. Wörterb." sv and ; Geiger's "Jüd. Zeit." vi. 279; Brüll's "Jahrb." i. 25, 44).La tradition rabbinique sait seulement que sous la persécution de Rome (Edom), les Esséniens erré vers le sud (Darom:....... Gen R. lxxvi; comp Pes 70b; Yeb 62b; MIDR XIX 2) et, occasionnellement, mention n'est faite des «frères» («ḥabbarayya»), en référence à la fraternité des Esséniens (Lam. R. iv 1;. voir aussi Levy, sv et "Neuhebr Wörterb.."; Geiger. "Jud Zeit» vi. . 279; Brüll de "Jahrb." i. 25, 44).It is as charitable brotherhoods that the Essenic organization survived the destruction of the nation.C'est comme les confréries de charité que l'organisation Essenic survécu à la destruction de la nation.

Relation of Essenism to Christianity.Relation entre l'essénisme au christianisme.

John the Baptist seems to have belonged to the Essenes, but in appealing to sinners to be regenerated by baptism, he inaugurated a new movement, which led to the rise of Christianity.Jean-Baptiste semble avoir appartenu aux Esséniens, mais en faisant appel à des pécheurs pour être régénéré par le baptême, il a inauguré un nouveau mouvement, qui a conduit à la montée du christianisme.The silence of the New Testament about the Essenes is perhaps the best proof that they furnished the new sect with its main elements both as regards personnel and views.Le silence du Nouveau Testament sur les Esséniens est peut-être la meilleure preuve qu'ils meublées la nouvelle secte avec ses principaux éléments à la fois comme matière de personnel et les opinions.The similarity in many respects between Christianity and Essenism is striking: There were the same communism (Acts iv. 34-35); the same belief in baptism or bathing, and in the power of prophecy; the same aversion to marriage, enhanced by firmer belief in the Messianic advent; the same system of organization, and the same rules for the traveling brethrendelegated to charity-work (see Apostle and Apostleship); and, above all, the same love-feasts or brotherly meals (comp. Agape; Didascalia).La similitude des égards entre le christianisme et l'essénisme est frappant: Il y avait même le communisme (Actes IV 34-35.), La même croyance dans le baptême ou le bain, et dans la puissance de la prophétie, la même aversion pour le mariage, rehaussée par ferme croyance en l'avènement messianique; le même système d'organisation, et les mêmes règles pour le voyage brethrendelegated à la charité des travaux (voir Apôtre et Apostolat) et, surtout, les mêmes agapes ou repas fraternel (comp. Agape; Didascalie ).Also, between the ethical and the apocalyptic teachings of the Gospels and the Epistles and the teachings of the Essenes of the time, as given in Philo, in Hippolytus, and in the Ethiopic and Slavonic Books of Enoch, as well as in the rabbinic literature, the resemblance is such that the influence of the latter upon the former can scarcely be denied.Aussi, entre l'éthique et les enseignements apocalyptiques des évangiles et les épîtres et les enseignements des Esséniens du temps, comme indiqué dans Philon, dans Hippolyte, et dans les livres éthiopien et slave d'Enoch, ainsi que dans la littérature rabbinique , la ressemblance est telle que l'influence de celui-ci sur l'ancien ne peuvent guère être niée. Nevertheless, the attitude of Jesus and his disciples is altogether anti-Essene, a denunciation and disavowal of Essene rigor and asceticism; but, singularly enough, while the Roman war appealed to men of action such as the Zealots, men of a more peaceful and visionary nature, who had previously become Essenes, were more and more attracted by Christianity, and thereby gave the Church its otherworldly character; while Judaism took a more practical and worldly view of things, and allowed Essenism to live only in tradition and secret lore (see Clementina; Ebionites; Gnosticism). Néanmoins, l'attitude de Jésus et ses disciples est tout à fait anti-Esséniens, une dénonciation et le désaveu de la rigueur et l'ascétisme essénien, mais, chose singulière, tandis que la guerre romaine fait appel à des hommes d'action tels que les Zélotes, les hommes d'un monde plus pacifique et caractère visionnaire, qui avait déjà devenu Esséniens, étaient de plus en plus attirés par le christianisme, et ainsi donné à l'Église son caractère surnaturel, tandis que le judaïsme a une vision plus pratique et mondaines des choses, et a permis de ne vivre que l'essénisme dans la tradition et les traditions secrètes ( voir Clémentine; ébionites; gnosticisme).

Kaufmann KohlerKaufmann Kohler
Jewish Encyclopedia, published between 1901-1906.Jewish Encyclopedia, publiés entre 1901-1906.

Bibliography: Bibliographie:
Frankel, Die, Essäer, in Zeitschrift für die Religiösen Interessen des Judenthums, 1846, pp. 441-461; idem, Die Essäer nach Talmudischen Quellen, in Monatsschrift, 1853, pp. 30-40, 61-73; J. Böhmer, Kitbe Yisrael Böhmer, Warsaw, 1849 (Hebrew); NL Weinstein, Beiträge zur Gesch.Frankel, Die, Essäer, dans Zeitschrift für die Judenthums Religiösen des Interessen, 1846, p. 441-461; idem, Die Essäer nach Talmudischen Quellen, dans Monatsschrift, 1853, pp 30-40, 61-73, J. Böhmer, Kitbe Yisrael Böhmer, Varsovie, 1849 (hébreu); NL Weinstein, Beiträge zur Gesch.der Essäer, Vienna, 1892; Mitwoch, Essäer, in Zeit.der Essäer, Vienne, 1892; Mitwoch, Essäer, dans Zeit.für Assyr. für Assyr.1902; Grätz, Gesch.1902; Grätz, Gesch.iii.iii.91 et seq., 697-703; Jost, Gesch.91 et suivants, 697-703;. Jost, Gesch.des Judenthums und Seiner Sekten, i.des Judenthums und Senneur Sekten, i.207-214.207-214.Derenbourg, Hist.Derenbourg, Hist.1867, pp. 166-175, 460 et seq.; L. Herzfeld, Gesch.1867, pp 166-175, 460 et suivants;. L. Herzfeld, Gesch.des Volkes Israel, iii.des Volkes Israël, iii.368, 388, 509 et seq.; CD Ginsburg, The Essenes, Their History and Their Doctrines, London, 1864 (with summary of previous literature); idem, in Kitto's Dict.368, 388, 509 et suivants;. CD Ginsburg, les Esséniens, leur histoire et leurs doctrines, Londres, 1864 (avec un résumé de la littérature antérieure); idem, dans Dict Kitto. of the Bible, and in Smith-Wace, Dictionary of Christian Antiquities; Geiger, Jüd.de la Bible, et dans Smith-Wace, Dictionnaire des antiquités chrétiennes; Geiger, Jud.Zeit, 1871, pp. 30-56; M. Friedländer, Zur Entstehungsgesch.Zeit, 1871, p. 30-56; M. Friedländer, Zur Entstehungsgesch.des Christenthums, 1894, pp. 98-142; Kohler, The Essene Brotherhood, in Reform Advocate, anniversary number, 1894, pp. 15-19; JD Lightfoot, St. Paul's Epistles to the Colassians, 1876, pp. 349-419; Wellhausen, IJG 1895, pp. 292-296; Lucius, Der Essenismus in Seinem Verhältniss zum Judenthum; Schürer, Gesch.des Christenthums, 1894, pp 98-142; Kohler, La Fraternité Essénienne, en avocat de réforme, le numéro anniversaire, 1894, p. 15-19; JD Lightfoot, épîtres de saint Paul à l'Colassians, 1876, p. 349-419 ; Wellhausen, IJG 1895, pp 292-296; Lucius, Der Essenismus dans seinem zum Verhältniss Judenthum; Schurer, Gesch.ii.ii.556-584; Hilgenfeld, Ketzergesch.556-584; Hilgenfeld, Ketzergesch.des Urchristenthums, 1884, pp. 87-149; FC Conybeare, in Hastings, Dict.des Urchristenthums, 1884, p. 87-149; FC Conybeare, à Hastings, Dict.Bible; Philo, De Vita Contemplativa, ed.Bible; Philon, De Vita contemplativa, éd.Conybeare, Oxford, 1895.K. Conybeare, Oxford, 1895.K.



Also, see:De plus, voir:
Pharisees Pharisiens
Essenes Esséniens
Sadducees Sadducéens

This subject presentation in the original English languageCe sujet exposé dans l'original en langue anglaise



Send an e-mail question or comment to us:Envoyer un e-mail question ou un commentaire à nous:E-mailE-mail

The main BELIEVE web-page (and the index to subjects) is at:Les principaux CROIRE web-page (et l'index sur des sujets) est à l'adresse:
BELIEVE Religious Information SourceCROIRE Source de l'information religieuse
http://mb-soft.com/believe/beliefra.html