Ravissement de l'Eglisese

Informations générales

Le mouvement des Frères de Plymouth a eu son début en Irlande et en Angleterre dans les années 1820, Plymouth étant un centre d'activité principal. Leur chef était le plus important au début John Nelson Darby (1800-1882), qui a enseigné que le Christ pourrait revenir à tout moment et en un «enlèvement secret" priverait les membres de la véritable Église de demeurer dans le ciel.

Il est estimé que leur appartenance aux Etats-Unis, où la secte a été actif depuis les années 1860, est d'environ 98 000.

Conrad Wright

Bibliographie:
Beattie, David J., Frères: L'histoire d'un mouvement de récupération Grande (1942); Coad, FR, Une histoire du Mouvement des Frères (1968); Ironside, Henry A., une esquisse historique du mouvement des Frères, rév. éd. (1985); Rowdon, Harold H., Les origines des Frères: 1825-1850 (1967).


Commentaire de la rédactrice

Beaucoup de chrétiens modernes semblent croire que le concept de l'enlèvement a toujours fait partie de la chrétienté, mais ce n'est certainement pas vrai. De nombreux chercheurs affirment que le concept de Rapture est apparue en 1830 ou autour de raison à une jeune fille écossaise, Margaret MacDonald. Elle a exprimé une vision prophétique, et a réclamé un discernement spécial sur la seconde venue et a commencé à partager ses vues avec les autres. Sa conduite extatique et l'enseignement apocalyptique conduit à un renouveau charismatique en Ecosse. Impressionné par les comptes d'une nouvelle Pentecôte, Darby a visité la scène de la renaissance. Selon son propre témoignage au cours des années plus tard, il a rencontré Margaret MacDonald, mais a rejeté ses demandes d'une nouvelle effusion de l'Esprit. Certains auteurs estiment qu'il a accepté son point de vue de l'enlèvement et l'a adopté dans son propre système.

Le concept de Rapture a été établi à partir de paroles de Paul dans une de ses lettres aux Thessaloniciens, I Thess. 4:15-17, mais alors certains aspects de ce texte semblent s'être élargi et interprété en devenant le Ravissement. Mon observation personnelle est que ce sont pas des mots de Jésus à tous, et elles ont été écrites dans une lettre postale écrite autour de vingt ans après la mort de Jésus, et a apparemment été la toute première lettre écrite par Paul au début de la fondation Paul de Christian les communautés. Je note également que, bien que Jésus a vécu, Paul était alors Saul, un adversaire intense de chrétiens. En conséquence de ces deux questions, personnellement, je étonnant à quel point les commentaires de Paul précise pourrait être sujet de sa connaissance réelle des détails de quelque chose d'aussi unique que l'Enlèvement, dont Paul croyait alors était sur le point de se produire au cours de sa propre vie. Par conséquent, je reconnais que de nombreuses Eglises modernes fortement présent l'enlèvement comme une croyance en béton, et que les aides à la construction une foi profonde dans certains chrétiens, mais j'ai beaucoup de réserves personnelles concernant toute confiance dans l'exactitude de ses allégations au sujet de la Rapture.

De nombreux chercheurs estiment que Margaret MacDonald était un enfant en difficulté et qu'elle a découvert une grande popularité fois qu'elle a commencé la présentation de sa comportements inhabituels et les réclamations, et qui a donné sa cause pour continuer à souligner que l'histoire pour le reste de sa vie. Le fait que la célèbre et charismatique Darby semblait d'adopter une grande partie de ses revendications, puis était donc la base du concept de Rapture moderne.

Il ya d'autres chercheurs qui ont des opinions différentes sur comment et où le concept de Rapture développés, mais aucun n'est antérieur à l'année 1830, en Ecosse ou en Irlande.


Ravissement de l'Eglise

Informations avancées

Ravissement de l'Eglise est une expression utilisée par premillennialists de se référer à l'église étant unis avec Christ à sa seconde venue (du lat. Rapio, «rattrapés»). Le principal passage scripturaire sur laquelle l'enseignement est basé est I Thess. 4:15-17: «Pour cela, nous vous annonçons la Parole du Seigneur, que nous, qui sommes vivants, qui sont restés pour l'avènement du Seigneur, ne doit pas précéder ceux qui se sont endormis Car le Seigneur lui-même. descendra du ciel avec un cri de commandement, avec l'appel de l'archange, et avec le son de la trompette de Dieu et les morts en Christ ressusciteront premièrement;. ensuite nous les vivants, qui sont restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux dans les nuées à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur ».

Les principales divisions de l'interprétation du centre Paul-dire sur la relation de l'époque de l'enlèvement de la période de tribulation qui marque la fin de l'âge. Pré-tribulationistes enseignent que l'église sera enlevée avant cette période de sept ans et la révélation de l'antéchrist. Un deuxième groupe, le midtribulationists, prétendent que l'église sera enlevée durant la tribulation après l'arrivée de l'Antéchrist au pouvoir, mais avant les jugements sévères qui préparent la voie au retour du Christ pour établir son règne sur terre. Une autre approche du problème est celui de la posttribulationists, qui croient que l'église va continuer d'exister dans le monde à travers l'ensemble de la tribulation et être retiré à la fin de la période où le Christ reviendra au pouvoir.

CROIRE
Religieux
Informations
Source
site web
Notre Liste de 2300 sujets religieux
E-mail

Pré-tribulationisme et l'origine du débat Rapture

Malgré la tentative par les dispensationalistes d'identifier tous les aspects premillennialists particulière de leur pensée, comme le ravissement avant la tribulation, il est évident que dans la plupart de l'histoire de l'église ceux qui enseignaient prémillénarisme n'a pas eu une telle interprétation détaillée de la fin des temps. Jusqu'au début du XIXe siècle ces croyants qui ont discuté de l'enlèvement a estimé qu'il aurait lieu en conjonction avec le retour du Christ à la fin de la période de tribulation. Elle a été la contribution de John Nelson Darby qui a conduit à l'eschatologie de nombreux chrétiens d'enseigner que le retour du Christ se ferait en deux étapes: une pour ses saints à l'enlèvement et l'autre avec ses saints pour contrôler le monde à l'issue de la grande tribulation. Selon cette interprétation de la prophétie biblique entre ces deux événements de la soixante-dixième semaine prédit par Daniel (9:24-27) seraient respectées et que l'antéchrist viendrait au pouvoir. Avec l'église retiré de la scène, Dieu allait reprendre ses relations avec Israël à cette époque.

Idées de Darby avaient une grande influence en Grande-Bretagne et les États-Unis. Beaucoup sont devenus évangéliques pré-tribulationistes par la prédication des évangélistes interconfessionnelle des XIXe et XXe siècles. Le Scofield Reference Bible et la Bible, principaux instituts et écoles supérieures de théologie comme Dallas Theological Seminary, Talbot Seminary, et Grace Theological Seminary a également contribué à la popularité de ce point de vue. Pendant la période troublée des années 1960 il y avait un renouveau de la vue pretribulational à un niveau populaire à travers les livres de Hal Lindsey et les ministères de prédicateurs et d'enseignants de la Bible qui utilisent les médias électroniques.

Si l'influence de Darby est évident dans le travail de ses successeurs, c'est une tâche plus difficile à déterminer comment il est arrivé à une compréhension de l'enlèvement secret avant la tribulation. Samuel P. Tregelles, comme Darby un membre de Frères de Plymouth le mouvement, a accusé le point de vue l'origine lors d'un service charismatique menée par Edward Irving en 1832. D'autres chercheurs soutiennent que la compréhension nouvelle de l'enlèvement était le produit d'une vision prophétique donné à une jeune fille écossaise, Margaret MacDonald, en 1830. Elle a affirmé un discernement spécial sur la seconde venue et a commencé à partager ses vues avec les autres. Sa conduite extatique et l'enseignement apocalyptique conduit à un renouveau charismatique en Ecosse. Impressionné par les comptes d'une nouvelle Pentecôte, Darby a visité la scène de la renaissance. Selon son propre témoignage au cours des années plus tard, il a rencontré Margaret MacDonald, mais a rejeté ses demandes d'une nouvelle effusion de l'Esprit. Malgré son opposition à l'approche générale de MacDonald certains auteurs estiment qu'il a accepté son point de vue de l'enlèvement et il a travaillé dans son propre système.

D'autres chercheurs pensent que l'on doit accepter l'explication propres Darby de la façon dont il est arrivé à son point de vue eschatologique. Il repose sur une compréhension que l'Eglise et Israël sont des entités distinctes dans l'Écriture. Lorsque l'église est retiré du monde, alors les événements prophétiques impliquant Israël peuvent être remplies. Antichrist sera montée au pouvoir par la paix prometteurs sur la terre et fera une entente visant à protéger l'Etat d'Israël restauré. Toutefois, les Juifs seront trahis par leur nouveau bienfaiteur, qui va soudainement suspendre toutes les cérémonies religieuses traditionnelles et exiger qu'ils le vénèrent. Ceux qui ne coopèrent pas seront persécutés. Cette finale contre l'holocauste peuple élu de Dieu va les amener à accepter le Christ comme leur sauveur. Plaies va ravager la terre pendant cette période de tribulation, et finalement la bataille d'Armageddon se traduira dans le visible, personnels, retour victorieux à la terre du Christ et ses saints. Le Seigneur va alors se lier Satan pour mille ans et gouverner le monde avec ses partisans depuis un millénaire. Selon premillennialists avant la tribulation toutes les prophéties qui étaient censées être remplie lorsque le Christ est venu la première fois viendront à passer à sa seconde venue. Le rejet juif du Christ au premier siècle a forcé le report du royaume jusqu'à la seconde venue. Le point de vue qui a été prise de l'église et sa place dans la prophétie est cruciale pour l'acceptation de l'enlèvement et le système pretribulational qu'il soutient.

Un autre argument donné en faveur de l'enlèvement avant la tribulation, c'est que l'influence modératrice de l'Esprit Saint doit être enlevée avant que l'Antichrist ne peut être révélé (Thessaloniciens II. 2:6-8). Parce que l'Esprit est particulièrement associé à l'église, il s'ensuit que l'église doit être absent de la scène lorsque l'Esprit est allé. Parmi les autres raisons qui semblent soutenir pré-tribulationisme est l'imminence de l'enlèvement. Si elle peut survenir à tout moment, alors aucun signe tribulation telle qu'il la révélation de l'antéchrist, la bataille d'Armageddon, ou l'abomination dans le temple précéder la «événement béni."

La vue Midtribulation

Un des leaders en présentant une vision différente de l'enlèvement a été Harold John Ockenga, un leader dans le mouvement évangélique qui s'est développée dans les Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale. Dans un bref témoignage personnel dans la vie chrétienne (fév. 1955), il a cité de nombreuses difficultés liées à pré-tribulationisme. Il s'agit notamment de l'aspect secret de l'enlèvement, la renaissance d'être expérimentée durant la tribulation, malgré le retrait de l'Esprit Saint, et la réduction de l'importance de l'église impliqués dans dispensationnel eschatologie. D'autres leaders évangéliques rejoint dans la critique de la position avant la tribulation. Les modifications préconisées qu'ils étaient légères, impliquant la limitation de la colère de Dieu sur le monde (Apoc. 16-18) pour les trois et demi premières années avant la bataille d'Armageddon. Influencé par la mention répétée de trois ans et demi (42 mois) à Dan. 7, 9 et 12 et dans Rev 11 et 12, ils ont soutenu pour une période raccourcie tribulation. Pour appuyer cet argument ils ont cité Dan. 07:25 qui a indiqué que l'église sera sous le règne tyrannique de l'antéchrist pour trois ans et demi. Dan. 09:27 indique également que le souverain du monde la fin des temps fera un accord avec les chrétiens et les juifs en garantissant la liberté religieuse, mais alors il va effectuer la deuxième étape de son plan et de suppression des observances religieuses. Divers passages du NT ont également cru de soutenir midtribulationism, y compris Rev 12:14, qui prédit un vol dans le désert par l'église au cours des trois et demi premières années de la période de tribulation. En outre, midtribulationists croyaient que leur point de vue s'inscrit dans le discours Olivet (Matthieu 24; Marc 13 et Luc 12) meilleur que l'interprétation avant la tribulation.

Midtribulationists affirment que l'enlèvement doit avoir lieu après l'accomplissement de certains signes prédite et la phase préliminaire de la tribulation décrite en Matt. 24:10-27. L'événement ne sera pas secret, mais sera accompagnée par une impressionnante démonstration, y compris un grand cri et le souffle de la trompette (I Thess 4:16; Rev. 11:15; 14:2). Ce signe spectaculaire va attirer l'attention des personnes non enregistrées, et quand ils se rendent compte que les chrétiens ont disparu, ils viendront à Christ en si grand nombre qu'un renouveau majeur aura lieu (Rev. 7:09, 14).

La vue Posttribulation

Beaucoup d'autres interprètes ont été à l'aise avec la nette distinction que le pré-tribulationistes a attiré entre l'église et en Israël. Christ, ils croyaient, reviendrait à Rapture ses saints et établir son règne millénaire dans le même temps. Ils ont cité de nombreux passages (Matthieu 24:27, 29) qui indiquent que la seconde venue du Christ, doit être visible, publique, et en suivant les tribulations. Cette décision était fondée sur le fait que la plupart des conseils donnés à l'église de l'Ecriture relatifs aux derniers jours de sens si elle ne passe pas par la tribulation. Par exemple, l'église est dit de fuir vers les montagnes lorsque certains événements se produisent, comme la mise en place de l'abomination de la désolation dans le lieu saint (Matthieu 24:15-20).

Bon nombre des arguments proposés par ceux qui défendent l'idée posttribulation sont énoncés dans l'opposition à la position avant la tribulation, qui a été l'interprétation la plus largement répandue parmi premillenialists vingtième siècle américain. Inclus dans ces critisms sont des suggestions que le retour imminent du Christ ne nécessite pas un ravissement avant la tribulation. Posttribulatioinists soulignent également la difficulté de décider quels passages de l'Écriture s'appliquent à Israël et qui sont pertinents à l'église. Ils soutiennent également qu'il ya un manque notable de l'enseignement explicite au sujet de l'enlèvement dans le NT.

Les défenseurs de la position posttribulation diffèrent entre eux sur l'application des Ecritures prophétiques et les détails sur le retour du Christ. John Walvoord a détecté quatre écoles d'interprétation parmi eux. Le premier de ces posttribulationism, classique, est représentée par les travaux de J. Barton Payne, qui a enseigné que l'Eglise a toujours été dans la tribulation, et donc la grande tribulation a été largement remplies. La deuxième division principale de posttribulationists est la position semiclassic trouve dans l'œuvre d'Alexandre Reese. Parmi la variété des opinions exprimées par ces personnes le plus commun est que la totalité du cours d'histoire de l'Eglise est une ère de détresse, mais en plus il doit y avoir une période future de la grande tribulation. Une troisième catégorie d'interprétation posttribulational est appelé futuriste et est habilement présenté dans les livres de George E. Ladd. Il accepte une future période de trois ans et demi ou sept ans de tribulations entre l'époque actuelle et la seconde venue du Christ. Il a été conduit à cette conclusion par une interprétation littérale du révérend 8-18. Un prémillénariste convaincu, il estime que le ravissement avant la tribulation était un ajout à l'Écriture et en tant que tels occulté l'événement vraiment important, l'apparence réelle du Christ pour inaugurer son règne. Un quatrième point de vue est celui de Robert H. Gundry, qui appelle l'interprétation Walvoord dispensationnel posttribulational. Gundry combine de manière originale les arguments pretribulational et une acceptation de l'enlèvement posttribulation.

L'interprétation partielle Rapture

En plus de la vue avant la tribulation, midtribulation et posttribulation de l'enlèvement, il ya eu ceux qui soutiennent une théorie partielle extase. Ce petit groupe de pré-tribulationistes enseigne que seuls ceux qui sont fidèles dans l'église sera rattrapé au début de la tribulation. Le reste sera enlevée parfois pendant ou à la fin de la période de sept ans. Selon ces interprètes de ceux qui sont les plus fidèles au Christ seront prises premier et le plus mondain seront enlevés plus tard. Bien qu'il soit condamné par la plupart premillennialists, le respecté GH Lang a préconisé ce point de vue.

Conclusion

L'interprétation de l'enlèvement a donné lieu à des divergences d'opinion parmi les évangéliques. Ceux qui tiennent à un ravissement avant la tribulation ont été accusés d'avoir une attitude sévèrement circonscrit vers l'église et de ses événements mission, la culture et l'éducation, et le courant. Alors que certains dispensationalistes involontairement prêter des devises à ce sujet par leur position comme presque une doctrine cardinale de la foi, la plupart seraient rejettent les critiques ci-dessus comme une généralisation sans fondement. Ils insistent pour que leur position n'exclut ni une éthique sociale très développée ou d'une politique de rejet du monde bien compris.

Clouse RG
Elwell évangélique Dictionary

Bibliographie
OT Allis, la prophétie et l'Église; R. Anderson, la venue du Prince; ES anglais, Re-Thinking the Rapture; RH Gundry, L'Eglise et la Tribulation; GE Ladd, la bienheureuse espérance; D. MacPherson, The Incredible Cover-Up ; P. Mauro, soixante-dix semaines et de la Grande Tribulation, JB Payne, l'imminente apparition du Christ; JD Pentecôte, choses à venir, A. Reese, l'avènement approchant du Christ; JF Strombeck, d'abord le ravissement; JF Walvoord, Le Question Rapture; LJ bois, est le Ravissement Next?


Tribulations

Informations avancées

Tribulation est trouble ou affiction de toute nature (Deut. 4:30;. Matt 13:21;. 2 Cor 7:4). Dans Rom. 02h09 «Tribulation et angoisse" sont les souffrances pénales qui doivent dépasser les méchants. Dans Matt. 24:21, 29 ans, le mot désigne les calamités qui devaient assister à la destruction de Jérusalem.

(Easton Illustrated Dictionary)


Tribulations

Informations avancées

Général sens biblique

«Tribulation» est le terme général dans la Bible pour désigner la souffrance du peuple de Dieu. Dans l'Ancien Testament de la LEP mots et sar («détroits» ou «détresse») concernent diversement à la tourmente intérieure intense (Ps 25:17; 120:1; Job 7:11), la douleur de l'accouchement (Jér. 4:31 ; 49:24), l'angoisse (Job 15:24;. Jer 6:24), et la punition (I Sam. 02:32;.. Jer 30:7). Le thlipsis grec thlibo ("à la presse» ou «à l'ourlet en") sert souvent à traduire sara dans la LXX, et fait généralement référence à l'oppression et la misère du peuple d'Israël ou de l'(Deut. 04:30 justes; Ps . 37:39), tandis que dans le thlipsis NT est habituellement traduit par «tribulation» ou «souffrance».

Variétés de Tribulation

Dans la tribulation NT est l'expérience de tous les croyants et comprend la persécution (I Thess. 1:6), l'emprisonnement (Actes 20:23), la dérision (Héb. 10:33), proverty (II Cor. 8:13), la maladie (Apoc. 2:22), et interne de détresse et de tristesse (Phil. 1:17;. II Cor 2:4). Foire tribulation est reliée à la délivrance, ce qui implique que c'est une expérience nécessaire à travers lequel Dieu se glorifie dans les apportant à son peuple de repos et le salut.

Tribulation dans le dessein de Dieu

Tribulation peut être un moyen par lequel Dieu disciplines de son peuple pour leur infidélité (Deut. 04:30). Plus souvent, surtout dans le NT, tribulation survient sous la forme de la persécution des croyants à cause de leur fidélité (Jean 16:33; Actes 14:22; Apocalypse 1:9).

Les souffrances de Christ servir de modèle pour l'expérience du croyant (I Pet. 2:21-25), et dans un certain sens, ils participent ainsi à la souffrance du Christ (Col. 1:24). Tribulations sont considérées par l'Écriture comme entièrement dans la volonté de Dieu, servant à promouvoir la pureté morale et le caractère divin (Romains 5:3-4). Comme tels, ils doivent être supporté avec foi dans la bonté et la justice de Dieu (voir Jacques 1:2-4, où «des essais» ou «tentations» des étiquettes ce qui semble être la même expérience), servant ainsi un test de la croyant la foi et conduisant à une plus grande stabilité et de maturité.

Jésus a promis tribulation comme la conséquence inévitable de la présence de ses disciples dans le kosmos mal (Jean 16:33), quelque chose qu'ils peuvent attendre comme un mode de vie. L'apôtre Paul fait écho à ce point de vue quand il avertit que les croyants pieux vont certainement souffrir la persécution (II Tim. 3:12-13). Jésus a néanmoins encouragé ses disciples à travers sa victoire sur le monde pour chercher leur victoire grâce à l'application de sa victoire.

La Grande Tribulation

L'enseignement de Jésus

L'expression précise, "grande tribulation" (Matthieu 24:21; Rev 2:22;. 7:14, Gr. thlipsis Megale), sert à identifier la forme eschatologique de la tribulation. Ces mots sont de Jésus légende pour un droit mondial, le temps sans précédent de trouble qui va inaugurer la parousie, Jésus reviendra sur terre dans une grande gloire (voir Marc 13:19 parallèles, «tribulation», et Luc 21:23, "une grande détresse »; aussi Apoc 03:10," heure de l'épreuve ").

Cette période de temps sera initiée par «l'abomination de la désolation» (Matthieu 24:15) prédit à Dan. 09h27, une profanation du «lieu saint» par celui que de nombreux chercheurs croient est le même que «l'homme de l'anarchie» de II Thess. 02:03, 4. Jésus donne des instructions spécifiques aux habitants de la Judée pour leur échapper et avertit que l'intensité de ses calamités serait presque décimer toute vie (Matthieu 24:15-22).

Vues de la Grande Tribulation

Bien que certains interprètes modernes, ainsi que de nombreux commentateurs anciens et premiers pères, sont enclins à considérer les prédictions de Jésus comme totalement remplies lors de la destruction de Jérusalem en 70 après JC, les paroles de Matt. 24:29 "Mais immédiatement après la tribulation de ces jours", semblent les relier à la parousie. Les paroles de Jésus au verset 21 sont probablement une allusion à Dan. 12h01 à cause de la référence, il de mal inégalée (LXX, thlipsis). Le passage de Daniel renforce le cas pour le point de vue eschatologique de la grande tribulation, car il place cette période antérieure à la résurrection du peuple de Daniel.

Puisque Jésus a fait cette prophétie, les grandes guerres, les catastrophes et les phénomènes cosmiques ont stimulé la croyance en la présence de la grande tribulation. Cette tendance est caractérisée par Hésychius de Jérusalem dans certains correspondance avec Augustin. Augustin n'était pas d'accord, préférant interpréter les choses telles que des caractéristiques de la place l'histoire comme un tout sans signification particulière eschatologique. Dans les temps modernes certains premillennialists ont spéculé sur la tendance des événements actuels en tant que précurseurs possibles de la grande tribulation, certains tentant même d'identifier l'antéchrist avec des candidats comme Kaiser Wilhelm II et de Mussolini.

Les adeptes de la vue du millénaire majeurs lieu la grande tribulation à différents points en rapport avec le millénaire. Les deux postmillennialists et amillennialists la considérer comme une brève période de temps indéterminée à la fin du millénaire, le plus souvent l'identifiant avec la révolte de Gog et Magog de Rev 20:8-9. Postmillennialists considérer l'histoire comme le déplacement vers la christianisation du monde par l'église et d'un avenir millénaire de durée indéterminée sur terre culminant dans la grande tribulation et le retour final du Christ. En revanche, amillennialists considérer le millénaire à être une réalité purement spirituelle de l'avènement première à la seconde, une période durable déjà deux mille ans et aboutir à la grande tribulation, une vue un peu moins optimiste de l'histoire et le progrès de l'évangile témoin .

Pour premillennialists du millénaire est un avenir, littérale mille ans sur terre, et la grande tribulation une période chaotique vers laquelle l'histoire est encore aujourd'hui en mouvement, un recul, c'est à dire, pour être résilié par le retour du Christ avant le millénium. Un groupe, qui se décrit comme «historique» premillennialists, comprend la grande tribulation à une brève période indéterminée mais d'ennui. Un autre groupe, premillennialists dispensationnel, il se connecte avec le soixante-dixième semaine de Dan. 09h27, une période de sept ans dont la dernière se rapporte strictement à moitié la grande tribulation.

Au sein du mouvement prémillénariste une autre question, au moment de l'enlèvement de l'Eglise, a donné naissance à trois points de vue. Pré-tribulationistes (ravissement avant la soixante-dixième semaine) et midtribulationists (ravissement au milieu de la soixante-dixième semaine) perçoivent la grande tribulation telle qu'elle est caractérisée par la colère de Dieu sur un monde incroyant à partir de laquelle l'église est nécessairement exonéré (I Thess. 5:09 ).

Posttribulationists croire que la grande tribulation est simplement une intensification de la sorte de tribulation l'église a subi à travers l'histoire, à travers laquelle l'Eglise doit logiquement passer. Une étude plus récente, vue roman dans le camp posttribulation cherche à maintenir l'imminence de l'extase malgré le fait que des événements notables tribulation serait nécessairement intervenir. Pour ce faire, les événements de la grande tribulation serait "potentiel" mais incertain dans leur accomplissement. Jésus ne pouvait venir à tout moment, et on pourrait replonger dans l'histoire récente de voir des événements qui remplissaient la grande tribulation.

WH Baker
(Elwell évangélique Dictionary)

Bibliographie
R. Anderson, Le Prince Venant; L. Boettner, Le Millénaire; MJ Erickson, Options contemporain dans l'eschatologie; RN Gundry, L'Eglise et la Tribulation; SN Gundry, "Herméneutique ou Zeitgeist comme le facteur déterminant dans l'histoire de l'eschatologie», JETS 20:45-55; AA Hoekema, La Bible et l'avenir; JE Hartley, TWOT, II, 778-79, R. Schippers, NIDNTT, II, 807-9; H. Schlier, TDNT, III, 140-48 , T. Weber, vivre dans l'ombre de la Seconde Venue, D. Wilson, Armageddon Now! La réponse à la Premillenarian la Russie et Israël depuis 1917; J. Walvoord, La Question Rapture.



Aussi, voir:
La seconde venue du Christ
Eschatologie
Dispensation, Dispensationalisme
Vues du Millénaire
Jugement dernier
Tribulation, de la Grande Tribulation


Ce sujet exposé dans l'original en langue anglaise


Envoyer un e-mail question ou un commentaire à nous: E-mail

Les principaux CROIRE web-page (et l'index sur des sujets) est à
http://mb-soft.com/believe/beliefrm.html'